Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    USA : Donald Trump autorise les FAI à vendre l’historique Web des internautes sans leur consentement
    USA : les annonceurs soutiennent un projet de loi qui permettra aux FAI de vendre l’historique web des internautes
    et d’autres données privées

    Décidément, les consommateurs américains ont des raisons d’avoir des craintes au sujet de la protection de leurs données de navigation. L’an dernier, c’est le FBI qui voulait pouvoir accéder à l’historique de navigation Internet sans mandat dans le cadre de ses enquêtes. Fort heureusement pour eux, le projet de loi qui devrait donner ce pouvoir au FBI a été rejeté à l’issue d’un vote. Mais après le FBI, ce sont les annonceurs cette fois qui sont impatients d’acheter l’historique web des internautes, parce qu’un nouveau projet de loi devrait rendre cela possible, s’il est adopté.

    Pour information, en octobre dernier, la Federal Communications Commission (FCC) a imposé de nouvelles règles sur la protection de la vie privée aux fournisseurs de services Internet, qu’il s’agisse de fournisseurs d’Internet à domicile ou d’opérateurs mobiles. Les nouvelles règles de confidentialité, qui ont été adoptées grâce à la majorité démocrate à la FCC, exigent que les fournisseurs de services Internet obtiennent le consentement préalable des consommateurs avant de partager les données de navigation Web et d'autres informations privées avec les annonceurs et autres tiers.

    D'après la FCC, ces règles de confidentialité visent donc à offrir aux consommateurs un plus grand choix, plus de transparence et de la sécurité pour leurs données personnelles. Les républicains ne le voient toutefois pas de cette manière et avec le nouveau président de la FCC, le républicain Ajit Varadaraj Pai, les choses sont en train de changer.

    Le sénateur Jeff Flake et 23 autres sénateurs républicains, accompagnés de la députée Marsha Blackburn, ont récemment déposé un projet de loi qui vise à annuler les nouvelles règles de confidentialité imposées aux fournisseurs de services Internet, et empêcher la FCC de prendre des mesures similaires à l’avenir. S’ils parviennent à annuler les règles de la FCC, les FAI n’auront plus donc besoin d’obtenir le consentement explicite des consommateurs avant de vendre ou de partager des données de navigation sur le Web et d'autres informations privées avec les annonceurs et d'autres tiers.

    Dans son annonce, le sénateur Flake explique pourquoi il s’oppose à ce qu’il appelle « réglementation de minuit », parce qu’adoptée à la veille des élections présidentielles de 2016. Le sénateur républicain dit qu’il essaie de « protéger les consommateurs contre la réglementation excessive de l'Internet. » Il estime également que son projet de loi « permet aux consommateurs de faire des choix éclairés quant à savoir si et comment leurs données peuvent être partagées », sans toutefois expliquer comment il y parviendrait.

    « Le règlement de minuit de la FCC ne fait rien pour protéger la vie privée des consommateurs », a déclaré Flake. « Elle est inutile, déroutante et ajoute une nouvelle réglementation empêchant l'innovation à l’Internet. » Flake estime encore que « les restrictions imposées par la FCC ont le potentiel d'avoir un impact négatif sur les consommateurs ».

    Ce mouvement des républicains visant à annuler les règles de protection de la vie privée imposées par la FCC aux fournisseurs de services Internet a été bien accueilli par les annonceurs aux États-Unis. Six groupes de l'industrie de la publicité ont en effet remercié les législateurs républicains pour l'introduction du projet de loi.

    « Nous félicitons chaleureusement le sénateur Flake et le député Blackburn, ainsi que leurs collègues du Sénat et de la Chambre des Représentants, pour avoir initié des résolutions de désapprobation de la décision peu fiable de la FCC de créer un nouveau régime réglementaire coûteux, contreproductif, confus et inutile sur la protection de la vie privée par les FAI », a déclaré le lobby de l'industrie de la publicité en ligne. Les six groupes de l’industrie comprennent l'IAB (Interactive Advertising Bureau), le 4A’s (American Association of Advertising Agencies), l'AAF (American Advertising Federation), l'ANA (Association of National Advertisers), le DMA (Data & Marketing Association) et le NAI (Network Advertising Initiative).

    Ce soutien public au projet de loi des républicains confirme encore l'intérêt des annonceurs pour les données de navigation et autres informations privées des internautes à des fins de publicité.

    Sources : Communiqué de presse du sénateur Jeff Flake, Communiqué du lobby de l’industrie de la publicité en ligne

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?

    Voir aussi :

    USA : le FBI manque de deux voix l'accréditation nécessaire pour pouvoir accéder à l'historique de navigation internet sans mandat
    Forcer les visiteurs des États-Unis à partager leur historique de navigation est illégal et intrusif selon une ancienne avocate de la NSA
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre éprouvé
    Rassurez-moi, cette news aurait dû être programmée pour dans 15 jours mais suite à une fausse manip' elle apparaît déjà aujourd'hui, c'est bien ça ?

  3. #3
    En attente de confirmation mail
    Une loi proprement abjecte qui jette à la poubelle le peu de respect envers l'utilisateur qui pouvaient encore subsister...

    Au moins, il n'y aura plus de doute: Surfer sur le web sera simplement synonyme d'espionnage en tout lieu et à toute heure!!!

  4. #4
    Membre éclairé
    Ou comment nous forcer tous à passer par un VPN

  5. #5
    Membre actif
    L'article ne mentionne pas combien à toucher Jeff Flake en pots de vin pour vociférer ces énormités

  6. #6
    Membre extrêmement actif
    Bienvenue en République populaire de Chine!
    Si la réponse vous a aidé, pensez à cliquer sur +1

  7. #7
    Expert confirmé
    Citation Envoyé par Geoffrey74 Voir le message
    Ou comment nous forcer tous à passer par un VPN
    Le vpn ne fait que déplacer l'historique à un autre fournisseur....

  8. #8
    Membre éclairé
    Citation Envoyé par micka132 Voir le message
    Le vpn ne fait que déplacer l'historique à un autre fournisseur....
    Penses-tu que le fournisseurs de vpn va lui aussi vendre tes données ?

  9. #9
    Membre chevronné
    La seule choses qui va calmer ses cons c'est quand de gentils hackers des contrées russes et chinoises s'approprieront tous les historiques de navigations des sénateurs et autres personnages de pouvoirs américains pour commencer à les faire massivement chanter en sacrifiant sur la place mediatique les deux ou trois personnes de moindre importance et aux perversions manifestement inconvenantes pour bien montrer qui est le maître du jeu.

  10. #10
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par Geoffrey74 Voir le message
    Penses-tu que le fournisseurs de vpn va lui aussi vendre tes données ?
    Et pourquoi pas? Et vu qu'ils viennent du underground, il y a de fortes chances pour qu'ils vendent tes infos aux crackers russes

    En tout cas, je vais de ce pas rayer les USA des pays où émigrer après la présidentielle... Ah! ben non ils étaient déjà rayés
    La liberté est à la sociologie ce que l'instant présent est à la physique relativiste.

  11. #11
    En attente de confirmation mail
    Citation Envoyé par SkyZoThreaD Voir le message
    Et pourquoi pas? Et vu qu'ils viennent du underground, il y a de fortes chances pour qu'ils vendent tes infos aux crackers russes

    En tout cas, je vais de ce pas rayer les USA des pays où émigrer après la présidentielle... Ah! ben non ils étaient déjà rayés
    Ben mon gars, tu es mal barré... Dans ce beau monde, il n'y a même plus une ile déserte où tu peux te retirer pour oublier les costards de Monsieur F. à 13'000 euro

  12. #12
    Membre expérimenté
    Merci pour la compassion l'ami; mais quand tu arêtes d'écouter les chauvins et les médias et que tu oses imaginer que tu n'est pas dans le plus beau pays du monde et ben tu te rends compte que tu n'est effectivement pas dans le plus beau pays du monde
    La liberté est à la sociologie ce que l'instant présent est à la physique relativiste.

  13. #13
    Membre éclairé
    Citation Envoyé par SkyZoThreaD Voir le message
    Merci pour la compassion l'ami; mais quand tu arêtes d'écouter les chauvins et les médias et que tu oses imaginer que tu n'est pas dans le plus beau pays du monde et ben tu te rends compte que tu n'est effectivement pas dans le plus beau pays du monde
    C'est profond, très profond

  14. #14
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Geoffrey74 Voir le message
    Penses-tu que le fournisseurs de vpn va lui aussi vendre tes données ?
    Pas bête ça
    Si la réponse vous a aidé, pensez à cliquer sur +1

  15. #15
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par SkyZoThreaD Voir le message

    En tout cas, je vais de ce pas rayer les USA des pays où émigrer après la présidentielle... Ah! ben non ils étaient déjà rayés
    L'Alaska reste un bon choix, les gens sont sympas mais il ne faut pas avoir peur de se salir les mains.
    Si la réponse vous a aidé, pensez à cliquer sur +1

  16. #16
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par Geoffrey74 Voir le message
    C'est profond, très profond
    Citation Envoyé par hotcryx
    mais il ne faut pas avoir peur de se salir les mains
    Et merde... même vos réponses me font penser à la présidentielle
    La liberté est à la sociologie ce que l'instant présent est à la physique relativiste.

  17. #17
    Membre extrêmement actif
    ce qui est fou c'est que ce soit un sénateur (élue par le peuple pour servir le peuple) qui soit a la tète de ce projet et justifie en plus que c'est pour protéger les utilisateurs.

    Plus c'est gros et plus cia passe.

    On est une génération de moutons !

  18. #18
    Membre régulier
    Soit, rien d'étonnant de la part des USA et de leurs manie à vouloir tout surveiller. Mais si en plus, il y a retour sur investissement c'est encore mieux !

    Plus sérieusement, dans l’hypothèse que cette loi soit voté et appliqué (Je pense que la EFF et autres associations/organismes vont être contre, mais est-ce que ça va être suffisant ? J'en doute) qu'elles moyens restera-t-il à l'internaute "évolué" pour échapper à ça ? VPN, réseau en oignon ?

  19. #19
    Membre régulier
    Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
    La seule choses qui va calmer ses cons c'est quand de gentils hackers des contrées russes et chinoises s'approprieront tous les historiques de navigations des sénateurs et autres personnages de pouvoirs américains pour commencer à les faire massivement chanter en sacrifiant sur la place mediatique les deux ou trois personnes de moindre importance et aux perversions manifestement inconvenantes pour bien montrer qui est le maître du jeu.
    Le FBI et autres pourront véritablement prouvé que c'est la faute des russes et des chinois ! On aura, peut-être, quelques choses de concrets sous la dent.

  20. #20
    Chroniqueur Actualités

    USA : le Sénat vote une résolution permettant aux FAI de vendre l’historique de navigation des internautes
    USA : le Sénat vote une résolution permettant aux FAI de vendre l’historique de navigation des internautes
    aux annonceurs sans leur consentement

    Les sénateurs des États-Unis viennent de voter une résolution qui permet aux fournisseurs de services Internet de vendre, aux annonceurs et autres tiers, l’historique de navigation et d’autres données privées, sans le consentement des internautes. La résolution, votée à 50 voix contre 48 et 2 abstentions, vient en effet annuler certaines contraintes imposées par la FCC aux fournisseurs d’accès Internet (FAI).

    Pour information, en octobre dernier, la Federal Communications Commission (FCC) a imposé de nouvelles règles sur la protection de la vie privée aux fournisseurs de services Internet, qu’il s’agisse de fournisseurs d’Internet à domicile ou d’opérateurs mobiles. Les nouvelles règles de confidentialité, qui ont été adoptées grâce à la majorité démocrate à la FCC, exigent que les fournisseurs de services Internet obtiennent le consentement préalable des consommateurs avant de partager les données de navigation Web et d'autres informations privées avec les annonceurs et autres tiers.

    D'après la FCC, ces règles de confidentialité visent donc à offrir aux consommateurs un plus grand choix, plus de transparence et de la sécurité pour leurs données personnelles. Les républicains ne le voient toutefois pas de cette manière et avec le nouveau président de la FCC, le républicain Ajit Varadaraj Pai, les choses ont commencé à changer.

    Il y a deux semaines, le sénateur Jeff Flake et 23 autres sénateurs républicains, accompagnés de la députée Marsha Blackburn, ont déposé une résolution conjointe qui vise à annuler les nouvelles règles de confidentialité imposées aux fournisseurs de services Internet, et empêcher la FCC de prendre des mesures similaires à l’avenir. S’ils parviennent à annuler les règles de la FCC, les FAI n’auront plus donc besoin d’obtenir le consentement explicite des consommateurs avant de vendre ou de partager des données de navigation sur le Web et d'autres informations privées avec les annonceurs et d'autres tiers.

    Le sénateur Flake voit en cette résolution, une initiative visant à « protéger les consommateurs contre la réglementation excessive de l'Internet. » Il estime également que cela va « permettre aux consommateurs de faire des choix éclairés quant à savoir si et comment leurs données peuvent être partagées ». Ce projet a d’ailleurs été chaleureusement salué par l’industrie de la publicité en ligne.

    Ce vote ne signifie pas pour autant que les règles de confidentialité adoptées par la FCC en octobre dernier seront immédiatement annulées. Il faut encore que la Chambre des Représentants, également contrôlée par les Républicains, valide le vote du Sénat. Il y a également une autre lueur d’espoir sachant que le président américain Donald Trump peut utiliser son pouvoir pour protéger la confidentialité des internautes américains. Bref, juste pour dire qu’il est moins probable que ce vote soit invalidé. Cela veut dire que les FAI n'auront pas besoin du consentement explicite des internautes avant de partager leurs historiques de navigation et autres informations privées avec les annonceurs. La FCC sera également interdite d'introduire des règles similaires à l'avenir, et devra créer un nouvel ensemble d'exigences en matière de confidentialité, d’après ce que prévoit la résolution des Républicains.

    Dans le camp des Démocrates, ce vote est vu comme une violation flagrante des droits des consommateurs relatifs à la vie privée. « Cette résolution est une attaque directe contre les droits des consommateurs, sur la protection de la vie privée », a déclaré le sénateur démocrate Richard Blumenthal, après le vote.

    Pour dénoncer cette résolution, le sénateur Ed Markey estime pour sa part que l'acronyme de ISP (Internet Services Provider ou fournisseur de services Internet) devrait plutôt être « Information Sold for Profit » ou « Invading Subscriber Privacy », avant d'interpeller le président Donald Trump. « Le président Trump peut être indigné par de fausses violations de sa vie privée, mais chaque Américain devrait être alarmé par la très réelle violation de la vie privée qui résultera de l'annulation par les Républicains des protections de la confidentialité » des données des internautes, dit-il.

    Mise à jour le 29/03/2017 : la Chambre des représentants confirme le vote du Sénat.

    La Chambre des représentants des États-Unis vient de confirmer le vote du Sénat permettant la vente de l'historique de navigation des internautes aux annonceurs, sans leur consentement. La résolution visant à annuler de nouvelles règles de confidentialité imposées aux fournisseurs d’accès internet (FAI) a en effet été adoptée par 215 voix contre 205 par les membres de la Chambre basse.

    Avec le vote des deux chambres du Congrès américain, les fournisseurs d’Internet à domicile et opérateurs mobiles aux États-Unis ne seront pas liés par l’obligation d’obtenir le consentement préalable des consommateurs avant de partager leurs données de navigation Web et d'autres informations privées avec les annonceurs et autres tiers. À ce stade, Donald Trump est le seul à pouvoir annuler les deux votes, mais juste avant le vote des représentants, un porte-parole de la Maison-Blanche a déclaré que le président américain soutenait le projet de loi, ce qui signifie que la décision sera bientôt érigée en loi.

    Résultats du vote de la Chambre des représentants

    Sources : Independant, Résultats du vote des sénateurs américains

    Et vous ?

    Croyez-vous en une possible invalidation du vote ?

    Voir aussi :

    USA : le FBI manque de deux voix l'accréditation nécessaire pour pouvoir accéder à l'historique de navigation Internet sans mandat
    Forcer les visiteurs des États-Unis à partager leur historique de navigation est illégal et intrusif selon une ancienne avocate de la NSA
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités