Qt 5.10 ouvrirait la porte à Vulkan, avec des mécanismes pour afficher des scènes Vulkan
dans des applications Qt

Qt 5.8 a apporté une grande refactorisation du code de rendu de Qt Quick, avec une première implémentation d’un moteur basé sur Direct3D 12. Certains s’étonnent de voir Qt, un logiciel libre de longue date, préférer une API propriétaire (Direct3D 12) à son équivalent ouvert (Vulkan). La différence de ces API par rapport à la génération précédente est de faciliter l’accès direct au matériel, en enlevant une série de couches d’abstraction — ce qui ne peut qu’améliorer la performance. La technologie ouverte Vulkan devrait faire son entrée dans Qt d’ici à la version 5.10 (ou ultérieure, selon l’avancée du processus de revue de code).

Un premier dépôt de test, sans rien d’officiel, était déjà actif depuis juillet 2016. Cette fois, les choses deviennent sérieuses : le code débute le processus de revue avant intégration à Qt. Les objectifs sont relativement modestes, pour le moment : il s’agit principalement d’utiliser (manuellement) Vulkan dans une interface Qt, avec un chargement automatique des dépendances nécessaires (comme pour OpenGL). Une autre partie propose une classe QVulkanWindow, un bon point de départ pour une fenêtre qui n’utilise que du rendu Vulkan.

Tout ceci n’est encore que du travail préliminaire, le code proposé bouge toujours énormément, mais cela sera une première étape pour l’intégration de Qt et Vulkan — alors que KDAB et la Qt Company sont membres du consortium Vulkan depuis plus d’un an (presque deux pour KDAB).