Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Étude : les salaires des développeurs et de l'IT en France sont parmi les plus bas
    Étude : les salaires des développeurs et de l'IT en France sont parmi les plus bas
    Pour quelle raison selon vous ?

    Le site de recrutement Hired a réalisé une étude sur la base de près de 250 000 entretiens portant sur environ 45 000 candidats et 6 000 entreprises dans 16 grandes villes aux États-Unis, en Europe et en Australie. Les résultats de cette étude mettent en lumière de fortes disparités entre les salaires proposés aux développeurs de logiciels aux USA et en Europe. Selon cette étude, les développeurs auraient tendance à être mieux payés aux États-Unis comparés au reste du monde. Ce constat peut être expliqué par plusieurs facteurs parmi lesquels on peut citer le marché américain mature de l’IT qui fait que les rémunérations sont plus élevées.

    Les salaires moyens des développeurs dans le monde (source : Hired)


    Pendant des décennies, la Silicon Valley a été au centre de l’industrie de l’IT, mais l’ouverture et la montée en puissance de nouveaux hubs de nouvelles technologies à travers les États-Unis et partout dans le monde livre la baie de San Francisco et la Silicon Valley à une concurrence de plus en plus rude. En réalité, en ajustant le cout de vie dans San Francisco, des villes comme Austin, Melbourne, Seattle et Toronto deviennent de plus en plus attrayantes pour les développeurs. Les salaires y sont certes moindres, mais le cout de la vie y est très inférieur. Ainsi selon Hired, le salaire moyen d’un ingénieur logiciel à Austin est de 110 000 $. Mais si l’on ajuste ce salaire en fonction du cout de la vie à San Francisco, il est équivalent à une rémunération de 198 000 $ dans la baie (alors que le salaire moyen d’un développeur à San Francisco est de 134 000 $).

    Les entreprises prennent en compte cette réalité et essayent de relocaliser leurs effectifs dans les villes où le niveau de vie est moins cher que la Silicon Valley. Cette tendance a été perçue en Australie également. Ainsi à Melbourne, près d’un quart des offres de travail pour des entreprises basées dans la ville australienne sont destinées à des candidats vivant en dehors de l’Australie.

    Au niveau des salaires, il existe une disparité entre les territoires. Hors des États-Unis, les entreprises du logiciel sont bien moins généreuses avec les développeurs. Selon les statistiques de Hired, le salaire réel moyen d’un ingénieur logiciel n’est que de 73 000 $ à Londres et de 55 000 $ à Paris. Ajustés en fonction du cout de la vie à San Francisco, ces salaires moyens sont respectivement de 104 000 $ pour Londres et de 98 ;000 $ pour Paris. En comparant les salaires moyens, un développeur à Paris a un salaire près de 2,5 fois plus faible que le même développeur dans la Silicon Valley et son pouvoir d’achat est environ 30 % inférieur.

    Les salaires des développeurs ajustés selon le coût de la vie à San Francisco (Source : Hired)


    Cette étude montre que les entreprises offrent des rémunérations plus importantes aux candidats qui font un transfert vers une nouvelle ville. En effet, dans chaque marché, des entreprises cherchent à relocaliser des individus plutôt que de recruter des employés locaux, cette réalité concerne tous les marchés européen, canadien et asiatique. Les candidats non locaux peuvent gagner jusqu’à 57 % de plus que les candidats locaux. Cela prouve que les firmes sont prêtes à faire ce qu’il faut pour attirer les bons profils dans leur giron, quitte à payer les frais de déménagement.


    Les offres de rémunération aux développeurs locaux et non locaux (Source : Hired)

    Source : Hired

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?
    Comment expliquez-vous cette faiblesse des salaires en France ?

    Voir aussi :

    Étude sur les salaires des offres d'emploi en 2016, TypeScript, Go et Ruby sont les mieux payés
    LinkedIn : les métiers liés à l'informatique figurent dans la liste des métiers les plus prometteurs pour 2017 aux États-Unis
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Expert éminent
    C'est drôle de comparer des salaires bruts entre pays ! Évidemment, il n'est pas question de retraite, santé et ces détails là.
    Comparer Austin avec San Francisco, c'est un peu comparer Saint-Étienne à Paris... C'est pas pareil du tout, y a des avantages et des inconvénients des deux bords !

    Honnêtement, ce genre de rapport, ça fait un peu brève de comptoir, tellement les données sont traités sans grand discernement. D'ailleurs, c'est Hired une société de San Francisco qui fait du recrutement pas une société d'analyse et statistique...

    Comment expliquez-vous cette faiblesse des salaires en France ?
    Peut-être que c'est du au fait que c'est une société avec une base sociale avec un système de santé, des retraites, des écoles et universités gratuites, beaucoup de services, etc... d'où des prélèvements élevés dans les salaires et les entreprises, non ?
    les règles du forum - mode d'emploi du forum
    Aucun navigateur ne propose d'extension boule-de-cristal : postez votre code et vos messages d'erreurs. (Rappel : "ça ne marche pas" n'est pas un message d'erreur)
    JE NE RÉPONDS PAS aux questions techniques par message privé.

  3. #3
    Membre à l'essai
    Citation Envoyé par 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ Voir le message
    C'est drôle de comparer des salaires bruts entre pays ! Évidemment, il n'est pas question de retraite, santé et ces détails là.
    Comparer Austin avec San Francisco, c'est un peu comparer Saint-Étienne à Paris... C'est pas pareil du tout, y a des avantages et des inconvénients des deux bords !

    Honnêtement, ce genre de rapport, ça fait un peu brève de comptoir, tellement les données sont traités sans grand discernement. D'ailleurs, c'est Hired une société de San Francisco qui fait du recrutement pas une société d'analyse et statistique...

    Comment expliquez-vous cette faiblesse des salaires en France ?
    Peut-être que c'est du au fait que c'est une société avec une base sociale avec un système de santé, des retraites, des écoles et universités gratuites, beaucoup de services, etc... d'où des prélèvements élevés dans les salaires et les entreprises, non ?
    A un moment il faudrait aussi arrêter de se voiler la face. Les taxes en France sont beaucoup trop importantes. Je vis actuellement au Japon et je travaille pour un grand groupe américain: mon salaire net est d'un peu moins de 5keuros/mois. J'avais l'occasion de retourner en France avec exactement le même job (relocalisation) on me proposait 43k brut

    Et on ne vit pas plus mal au Japon qu'en France.

  4. #4
    Rédacteur

    Mettons de côté tout ce qui est charges sociales, net/brut ...
    En France, il n'y a aucune reconnaissance pour les dévs, pas besoin de chercher plus loin.
    T'es sénior avec 5 ans d'expérience . Si tu codes encore au bout de 10 ans, t'es un raté.
    Certes tu commences avec un salaire pas trop dégeulasse mais il est très vite plafonné et ne monte pas très haut.
    A moins de travailler dans une boite dont l'IT est le corps de métier, le business ne comprend rien à ce que tu fais. "Bah il suffit de faire ça hein, ça semble pas bien compliqué", combien de fois j'ai entendu cela ....

    Bref, j'ai un biberon à donner, je reviendrai plus tard

  5. #5
    Membre expérimenté
    La seule reconnaissance qu'il y a en France, ce sont pour les dirigeants, les gestionnaires d'équipes et les commerciaux. Tout ceux qui bossent pour eux sont remplaçables à souhait : pas besoin de les payer très cher.

  6. #6
    Membre du Club
    AUCUNE reconnaissance
    100% d'accord avec les deux derniers posts.
    Beaucoup de dirigeants de PME ne comprennent ni les enjeux ni le temps nécessaire au développement.
    On m'a déjà sorti: "quoi? 300€ pour un simple bouton?"
    Retournez donc au temps des cavernes... lol

  7. #7
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Sammo Voir le message
    A un moment il faudrait aussi arrêter de se voiler la face. Les taxes en France sont beaucoup trop importantes.
    C'est du pipo le coup des taxes. on nous les sort a chaque fois. on en paye pas plus en France que dans beaucoup de pays européens. Même le MEDEF ne se sert plus de cette argument, il se fait recadrer à chaque fois. Tu baisses les taxes, ils augmenteront leurs bénéfices, pas les salaires ....

  8. #8
    Membre actif
    Solidarité
    Peut que nous nous faisons allégrement écraser parce que nous ne nous défendons pas.
    Le monde du développement est composé de nombreux profils, certains assez renfermés sur eux mêmes.
    C'est aux développeurs c'est de faire front commun, il faut nous montrer solidaires entre nous.
    Sinon continions tranquillement à nous faire bouffer par les marchands d'esclaves.

  9. #9
    Membre extrêmement actif
    Je vous trouve assez pessimiste, si tu es un bon dev, tu es recherché, je suis à 50 KE pour faire du code SAS peinard et je ne m'emmerde pas à encadrer une équipe de branque ou à faire de la manipulation mentale de jeune diplômés pour mieux les exploiter...
    Il y a des français qui kiffent se barrer à l'étranger mais qui reviennent en France dès qu'ils sont malades ou sans emploi...
    c'est un peu des profiteurs quand même.. je ne cotise pas mais je viens profiter des avantages sociaux quand ça ne va pas...
    et puis j'aime mon pays, désolé les sans patrie prêt à tout renier pour du fric, j'ai envie de parler français, de manger français, de boire français et d'être dans mon pays
    ++

  10. #10
    Modérateur

    Il y'a très certainement un problème de reconnaissance du développement en France, quoi que j'ai le sentiment que c'est entrain de s'améliorer.

    A niveau d’étude égale un ingénieur info sera très vite plafonné si il ne souhaite pas faire de management , alors que par exemple un ingénieur commercial va pouvoir aller beaucoup plus loin dans sa rémunération sans pour autant changer de boulot.

    Ceci étant dit , le gros problème des développeurs c'est qu'on est trop gentil. Trop bon trop con j'oserais dire.
    Une grande majorité des développeurs font se métier par passion, je connais pas des masses d'autre branche ou c'est le cas. Et du coup on accepte plus facilement des rémunération faible si le job est passionnant. Perso entre un poste technologiquement intéressant et un autre chiant au possible mais bien payé mon choix ira toujours vers la technique.

    Un développeur tu lui donnes un projet intéressant et du bon matos pour bosser , et y vient pas de réclamer une augmentation tous les 3 mois Et en plus con comme il est il va s'autoformer sur des nouvelles technos, sur son temps perso sans te demander un centime
    Pry Framework php5 | N'oubliez pas de consulter les FAQ Java et les cours et tutoriels Java

  11. #11
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par lutecefalco Voir le message
    Mettons de côté tout ce qui est charges sociales, net/brut ...
    En France, il n'y a aucune reconnaissance pour les dévs, pas besoin de chercher plus loin.
    T'es sénior avec 5 ans d'expérience . Si tu codes encore au bout de 10 ans, t'es un raté.
    Certes tu commences avec un salaire pas trop dégeulasse mais il est très vite plafonné et ne monte pas très haut.
    A moins de travailler dans une boite dont l'IT est le corps de métier, le business ne comprend rien à ce que tu fais. "Bah il suffit de faire ça hein, ça semble pas bien compliqué", combien de fois j'ai entendu cela ....

    Bref, j'ai un biberon à donner, je reviendrai plus tard
    c'est exactement ça.

  12. #12
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par Mat_MAT_BI Voir le message
    Je vous trouve assez pessimiste, si tu es un bon dev, tu es recherché, je suis à 50 KE pour faire du code SAS peinard et je ne m'emmerde pas à encadrer une équipe de branque ou à faire de la manipulation mentale de jeune diplômés pour mieux les exploiter...
    Il y a des français qui kiffent se barrer à l'étranger mais qui reviennent en France dès qu'ils sont malades ou sans emploi...
    c'est un peu des profiteurs quand même.. je ne cotise pas mais je viens profiter des avantages sociaux quand ça ne va pas...
    et puis j'aime mon pays, désolé les sans patrie prêt à tout renier pour du fric, j'ai envie de parler français, de manger français, de boire français et d'être dans mon pays
    ++
    c'est quoi ton expérience? quelles sont tes dernières augmentations. bien sur c'est bien 50. mais quand au bout de 17ans de boulot on te propose 50 bah où est l'avancement!!!!

  13. #13
    Membre éprouvé
    Par definition le developpeur est l'ouvrier de l'informatique donc il ne faut pas non plus s'attendre a des merveilles.
    Les dev qui sont bien payés sont les developpeurs qui sortent du lot et qui innovent, pas ceux qui pissent le code (copié ci et là sur stackoverflow ou autre).
    Personnellement dans ma boite on a externalisé une bonne partie du dev a l'ile maurice ... et ca fonctionne (salaires /2, parlent francais).
    On a juste plus de boulot de specifications fonctionnelles/techniques (on definit ces architectures proprement et ensuite c'est seulement du code).
    Dans ma boite j'ai vu vraiment tres peu de dev qui tiennent vraiment la route. Ils deroulent des heures sans jamais vraiment comprendre l'utilité/la finalité de ce qu'ils font (juste experiementer, s'amuser avec des technos et consommer du budget/temps a foison) - le metier ne les interessent pas.
    Pour ca que la solution d'externalisation (meme si decriée parfois), si elle est bien encadrée techniquement et fonctionnellement, ca peut marcher efficacement.
    Pas la peine d'aller payer des ingés non impliqués dans ce qu'ils font.

    Enfin c'est mon vecu dans ma boite depuis +10 ans.

  14. #14
    En attente de confirmation mail
    Toutes ces études comparant les salaires d'un pays à l'autre ne veulent au final pas dire grand chose (à part faire baver le lecteur qui croit que l'herbe est toujours plus verte chez son voisin).

    Il ne suffit pas de comparer le salaire (même corriger du coût de la vie) pour que la comparaison soit valide.

    Je prends un exemple que je connais bien: La France et la Suisse. A première vue la Suisse représente le "Nirvana du salarié" puisque tu peux avoir un salaire 3 fois plus élevé pour un job identique.

    Etonnant parce que au final tu te rends compte qu'il te reste la même somme dans ton porte-monnaie à la fin du mois! Et que dire de ces riches salariés suisses qui sont propriétaires de leur logement à 37% alors qu'en France, pays des salaires de misère, 60% de la population est propriétaire de son logement!!!

    Cherchez pas, je vais vous donner quelques indices à titre d'exempes (mais en cherchant on peut en trouver d'autres):

    1. Alors qu'en France, il y a la sécurité sociale pour payer tes soins, en Suisse, tu as l'obligation de t'assurer auprès d'un assureur privé et cela coûte, en fonction de la région, entre 400 et plus de 500 euro/mois et par tête (Monsieur à 500 + madame à 500 + fiston ...) et cela ne couvre pas les frais de dentiste ou de lunettes. Inutile de dire que cela grève largement le salaire!!!

    2. Autre élément, la statistique qui définit le coût de la vie! En Suisse, les stat officielles du coût de la vie ne prennent pas en compte... Le coût des assurances (tiens bizarre!), ni les coûts médicaux non pris en charge par les assurances, ni le coût de l'énergie (essence, mazout pour le chauffage, etc.) en bref tout ce qui vide le porte-monnaie


    Alors au final, la jolie comparaison de salaire, même après correctif en fonction du coût de la vie, elle ne vaut plus grand chose

  15. #15
    Nouveau membre du Club
    @Grunk: Sniff!!! Je savais que mon psy allait parler de mon problème sur la toile.

  16. #16
    Membre à l'essai
    Comme il est dit plus haut, l'administratif n'arrive pas à comprendre ce qu'on fait, de ce fait c'est parfois difficile de devoir justifier son salaire à des personnes qui ne voient pas tellement la valeur ajouté offerte par tes compétences techniques

    Elle est beaucoup moins explicite qu'un commercial par exemple qui lui "ramènera des clients". Toi tu dois juste "placer des boutons sur un écran" afficher des "trucs" quand on clique dessus, pour eux y'a rien de complexe alors que l'envers du décor en est tout autre... Donc oui effectivement hormis si tu travailles dans une SSII qui connait ton métier, il n'y aura pas de réels reconnaissances de ce que tu apportes à ton entreprise, en revanche l'ironie dans tout ça c'est que justement en SSII tu restes un élément interchangeable par d'autres développeurs qui seront capables tout comme toi de "pisser du code".

    Le seul moyen pour réussir à se démarquer est justement de développer de façon innovante et optimale, et y'a une sacrée différence entre "pisser du code" et mettre en place une structure efficace et optimale, c'est la dessus qu'on peut justifier son salaire entre un simple "technicien développeur" et un développeur et encore même là en France j'ai l'impression que les salaires stagnes du peu que j'ai vu.

    C'est pas qu'une simple question de reconnaissance c'est juste qu'inclure dans la même catégorie les "machines à code" et les innovateurs ça empêche de vraiment permettre une évolution sur le long terme des salaires car on considère ces 2 catégories comme une seule...

  17. #17
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par kilroyFR Voir le message
    Par definition le developpeur est l'ouvrier de l'informatique donc il ne faut pas non plus s'attendre a des merveilles.
    Les dev qui sont bien payés sont les developpeurs qui sortent du lot et qui innovent, pas ceux qui pissent le code (copié ci et là sur stackoverflow ou autre).
    Personnellement dans ma boite on a externalisé une bonne partie du dev a l'ile maurice ... et ca fonctionne (salaires /2, parlent francais).
    On a juste plus de boulot de specifications fonctionnelles/techniques (on definit ces architectures proprement et ensuite c'est seulement du code).
    Dans ma boite j'ai vu vraiment tres peu de dev qui tiennent vraiment la route. Ils deroulent des heures sans jamais vraiment comprendre l'utilité/la finalité de ce qu'ils font (juste experiementer, s'amuser avec des technos et consommer du budget/temps a foison) - le metier ne les interessent pas.
    Pour ca que la solution d'externalisation (meme si decriée parfois), si elle est bien encadrée techniquement et fonctionnellement, ca peut marcher efficacement.
    Pas la peine d'aller payer des ingés non impliqués dans ce qu'ils font.

    Enfin c'est mon vecu dans ma boite depuis +10 ans.
    autant tout externalisé alors non?

  18. #18
    Membre expérimenté
    vous êtes tous là dire que "pisser du code" ca veut dire quoi pour vous. les mecs de google et autre vous croyez qu'ils font quoi?
    l'innovation aau final ca reste de pisser du code non? les frameworks c'est des millions de ligne de code. n'importe quel developpeur prend du temps
    a comprendre ce quil fait pour ecrire du code aussi mini qu'il soit. donc le eh nous on n'est pas des pisseurs de code je me marre!!!!
    C'est juste qu'ici quoi qu'on fasse le dev est aujourd'hui une source de cout. sauf quand il faut profiter du CICE. On parle tout le emps de start up de fin tech et autres mais au finale c'est du vent.

  19. #19
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par rattlehead Voir le message
    autant tout externalisé alors non?
    Ben sur le dev en tout cas ca peut marcher. Mais j'entends que si l'externalisation se fait trop loin (chine/inde) ca puisse aussi poser des problemes (culture etc).
    Nous on a eu une sensibilisation sur leur façon de vivre/etc. histoire de comprendre comment ils fonctionnait.
    Une fois ca connu, ca marche (on surveille de pres certes en methode agile mais c'est pas pire que si c'etait fait localement).

  20. #20
    Membre à l'essai
    Citation Envoyé par rattlehead Voir le message
    vous êtes tous là dire que "pisser du code" ca veut dire quoi pour vous. les mecs de google et autre vous croyez qu'ils font quoi?
    l'innovation aau final ca reste de pisser du code non? les frameworks c'est des millions de ligne de code. n'importe quel developpeur prend du temps
    a comprendre ce quil fait pour ecrire du code aussi mini qu'il soit. donc le eh nous on n'est pas des pisseurs de code je me marre!!!!
    C'est juste qu'ici quoi qu'on fasse le dev est aujourd'hui une source de cout. sauf quand il faut profiter du CICE. On parle tout le emps de start up de fin tech et autres mais au finale c'est du vent.
    pas ceux qui pissent le code (copié ci et là sur stackoverflow ou autre)
    Comme l'a dit kilroyFR je peux pas mieux définir l'un des premiers aspects des pisseurs de code/

    La différence ensuite entre pisser du code et coder à mon sens c'est quand tu codes pas pour coder mais pour réaliser quelque chose de souple, utile, sur lequel tu peux capitaliser, parce que si c'est pour sortir un truc sans aucune ouverture d'esprit et aucun moyen de le réutiliser plus tard j'appelle ça pisser du code. En gros si on devait comparer ça avec un peintre, c'est la différence entre celui qui peint un mur avec pot de peinture et celui qui réalise une toile (ou même une oeuvre d'art sur un mur), sa valeur ajouté c'est sa touche artistique, beaucoup de personnes savent peindre un mur avec un rouleau mais beaucoup moins savent le faire avec un pinceau pour réaliser quelque chose d'unique, c'est similaire pour moi et mettre ces 2 peintres dans la même catégorie tire le second vers le bas.