Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #21
    Membre extrêmement actif
    Le Calexit ! Calexit ! Calexit !
    "If the revolution ain't gon' be televised
    Then fuck, I'll probably miss it" - Aesop Rock

  2. #22
    Expert éminent sénior
    Juste pour mentionner, hein ?

    J'ai mis une actualité sur la liste actuelle des 97 entreprises dont pas mal de multinationales IT sur le fil Actualités :

    ici
    "Un homme sage ne croit que la moitié de ce qu’il lit. Plus sage encore, il sait laquelle".

    Consultant indépendant.
    Architecture systèmes complexes. Programmation grosses applications critiques. Ergonomie.
    C, Fortran, XWindow/Motif, Java

    Je ne réponds pas aux MP techniques

  3. #23
    Inactif  
    en attendant sa politique semble fonctionner, 10000 emploies de crée et ce n'est qu'un début.
    http://www.tomshardware.fr/articles/...r,1-62865.html
    Bientôt Apple aussi devra construire une usine aux USA ainsi que tous les géants de l'IT d'une manière générale.

    Il fait du protectionnisme et il à bien raison car aucune entreprise ne peut faire l'impasse sur le marché américain.

    Les usines chinoise pour l’Asie, les usines ricaine pour les states et c'est pour quand les usines en Europe pour l’Europe ? j'aimerais bien que l’Europe fasse ces propre routeurs, ces propres architecture de CPU x86/ARM...

    Question sérieuse: y'a t'il encore quelqu'un en France d'assez compétent pour concevoir une architecture cpu ? c'est bien ce que pensait et sa fait peur.

  4. #24
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
    en attendant sa politique semble fonctionner, 10000 emploies de crée et ce n'est qu'un début.
    http://www.tomshardware.fr/articles/...r,1-62865.html
    Bientôt Apple aussi devra construire une usine aux USA ainsi que tous les géants de l'IT d'une manière générale.

    Il fait du protectionnisme et il à bien raison car aucune entreprise ne peut faire l'impasse sur le marché américain.

    Les usines chinoise pour l’Asie, les usines ricaine pour les states et c'est pour quand les usines en Europe pour l’Europe ? j'aimerais bien que l’Europe fasse ces propre routeurs, ces propres architecture de CPU x86/ARM...

    Question sérieuse: y'a t'il encore quelqu'un en France d'assez compétent pour concevoir une architecture cpu ? c'est bien ce que pensait et sa fait peur.
    ARM c'est british, un processeur dont n'importe qui peut acheter une licence.
    La joie de l'âme est dans la planification -- Louis Hubert Liautey

  5. #25
    Inactif  
    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    ARM c'est british, un processeur dont n'importe qui peut acheter une licence.
    Oui mais personne ne fabrique de cpu en europe, il me semble pas que TSMC à d'usine en Allemagne ?
    Et ARM à été racheté récemment par les japonais.

  6. #26
    Membre averti
    Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
    en attendant sa politique semble fonctionner, 10000 emploies de crée et ce n'est qu'un début.
    http://www.tomshardware.fr/articles/...r,1-62865.html
    Bientôt Apple aussi devra construire une usine aux USA ainsi que tous les géants de l'IT d'une manière générale.

    Il fait du protectionnisme et il à bien raison car aucune entreprise ne peut faire l'impasse sur le marché américain.

    Les usines chinoise pour l’Asie, les usines ricaine pour les states et c'est pour quand les usines en Europe pour l’Europe ? j'aimerais bien que l’Europe fasse ces propre routeurs, ces propres architecture de CPU x86/ARM...

    Question sérieuse: y'a t'il encore quelqu'un en France d'assez compétent pour concevoir une architecture cpu ? c'est bien ce que pensait et sa fait peur.

    On sait tous que le protectionnisme offre des perspectives intéressantes sur du court terme (création d'emplois, augmentation du PIB, augmentation du pouvoir d'achat) jusqu'à ce que les stocks s'épuisent et là, c'est la catastrophe.
    C'est ce qu'à connu l'Allemagne au début du XXe siècle et pourtant c'était à une époque où la mondialisation n'était pas aussi présente.

    Il faut savoir que la baisse du coût de production ne sert pas qu'à augmenter la part des actionnaires, elle sert aussi à faire baisser le prix public du produit.
    Et là, Apple (par exemple) va pas être très content parce qu'entre le prix d'un ouvrier chinois et le prix d'un ouvrier américain, il y a une sacrée différence, par conséquent, ça se ressentira sur le prix final du produit ce qui baissera le nombre de ventes.

    On ajoute à ça, un principe de collaboration entre les pays : Tu achètes chez moi, j'achète chez toi.
    Si les USA ne veulent plus acheter à l'étranger, pourquoi les pays étrangers voudraient acheter des produits américains ? C'est une perte brute d'argent puisqu'il ne va pas revenir.

    Le marché américain est certes conséquent, mais pas plus que l'européen ou l'asiatique.

  7. #27
    Chroniqueur Actualités

    Un juge fédéral de l'État d'Hawaii a bloqué la version amendée du décret du président Trump
    Un juge fédéral de l'État d'Hawaii a bloqué la version amendée du décret du président Trump,
    sur l'immigration de certains pays musulmans

    Le 27 janvier, le président américain a signé un décret qui interdit l’entrée sur le sol étasunien de ressortissants de sept pays, à savoir le Yémen, l’Iran, la Libye, la Somalie, le Soudan, la Syrie et l’Irak. Si le camp Trump a évoqué des questions de sécurité nationale, la plupart des observateurs ne l’ont pas vu de cette manière et ont dénoncé une mesure discriminatoire contre des pays majoritairement musulmans qui a même été baptisée « Muslim Ban ».

    97 grandes entreprises américaines de technologie, parmi lesquelles Apple, eBay, Facebook, Google, Intel, LinkedIn, Microsoft, Mozilla, Netflix ou encore Twitter, ont alors fait entendre leur voix pour souligner au gouvernement les conséquences désastreuses sur leurs opérations commerciales et son effet d’entraver leur capacité à recruter des talents.

    Certains PDG, comme Satya Nadella (Microsoft) ou Mark Zuckerberg (Facebook), n’ont pas hésité à rappeler leurs origines, soulignant que « les États-Unis sont une nation d'immigrés ».

    Après la vive polémique qu’a soulevée cette tentative du président Trump, un juge fédéral a donc décidé de suspendre cette procédure.

    Mais Donald Trump n’a pas dit son dernier mot et a vu son administration retravailler son décret pour tenter un nouveau passage. Rebelote : mercredi, le juge fédéral Derrick K. Watson, du district d’Honolulu (Hawaii), a fait à nouveau suspendre cette procédure seulement quelques heures avant son entrée en vigueur. Le juge a estimé que l'ordonnance viole probablement une interdiction constitutionnelle contre la discrimination religieuse.


    Juge Derrick Watson

    Concernant les motivations de la Maison-Blanche, le juge a déclaré : « le gouvernement a prévenu les tribunaux qu’ils ne doivent pas se pencher sur la “psyché voilée” et les “motivations secrètes” des décideurs gouvernementaux et ne peuvent pas entreprendre une “psychanalyse judiciaire du cœur d'un rédacteur”.

    Le gouvernement n'a rien à craindre. Les faits remarquables en cause ici ne nécessitent pas une telle enquête inadmissible.

    Par exemple, il n'y a rien de “voilé” dans ce communiqué de presse : “Donald J. Trump réclame un arrêt total et complet des musulmans entrant aux États-Unis”.

    Il n'y a pas non plus de “secret” concernant le motif de l'Exécutif propre à l'émission de l'Ordonnance :

    Rudolph Giuliani a expliqué à la télévision comment l'Ordre exécutif est venu à être. Il a dit : “Quand [M. Trump] l'a d'abord annoncé, il l’a appelé “Muslim Ban”. Il m'a appelé et m’a dit : “ mettez sur pieds une commission. Montrez-moi la bonne façon de le faire légalement” ».

    La mauvaise nouvelle pour l'administration Trump est que la décision suggère que même des amendements apportés à cette interdiction ne contribueront pas à ses chances de survie. Le juge Watson a déclaré que l'interdiction de voyager est, à toutes fins pratiques, un “Muslim Ban”. Par conséquent, sa raison d'être viole fondamentalement le Premier Amendement.

    Se référant au Dr Elshikh, un résident hawaïen et un musulman qui s’est plaint des effets allégués de l'interdiction de voyager sur lui-même et sa famille, le juge a dit : « un observateur raisonnable et objectif, éclairé par le contexte historique spécifique, les déclarations publiques contemporaines et la séquence spécifique des événements qui ont mené à sa publication, conclurait que l'Ordonnance exécutive avait pour but de défavoriser une religion particulière, en dépit de son but déclaré comme étant religieusement neutre ».

    Et le juge va plus loin en déclarant que « la notion selon laquelle on peut démontrer de l'animosité envers un groupe de personnes seulement en les ciblant tous à la fois est fondamentalement erronée. La Cour refuse de reléguer son analyse de la clause d'établissement à un exercice purement mathématique ».

    Dans un discours qu’il a fait au Tennessee, Trump a déclaré à ses concitoyens qu’il préférait la première version de l'interdiction de voyager. Il n’a pas hésité à qualifier la version révisée, sur laquelle ses avocats ont laborieusement travaillé, de version « diluée » de l'original.

    Commentant la décision de justice, il a affirmé que « ceci est, de l'avis de plusieurs, un dépassement judiciaire sans précédent ».

    Source : décision de justice (au format PDF), Twitter (vidéo montrant Trump s'exprimer au Tennessee)
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  8. #28
    Membre extrêmement actif
    D'un côté l'un veut protéger son pays et bloquer les potentiels suspects à la frontière et d'autres travaillent avec ces ressortissants.
    Dure de trouver un compromis.
    Les fouiller dès l'entrée ne sert à rien à moins d'avoir de sérieuses preuves.
    Mon idée serait de les laisser rentrer pour attraper les vrais suspects immédiatement sur le sol américain
    (idée du pot de miel)

    Le roi veut interdire des étrangers de rentrer dans son royaume mais ne peut s'y opposer...
    Si la réponse vous a aidé, pensez à cliquer sur +1

  9. #29
    Membre averti
    Décidément, on va se taper ce sujet pendant toute la présidence Trump ...
    Personnellement, je ne vois rien de choquant dans ce décret pour les raisons suivantes:
    - Pour la plupart de ces pays, il est impossible de vérifier l'identité des ressortissants étant donné que les états on quasiment disparus et un passeport s'achète pour quelques billets. Exception pour l'Iran qui est sur la liste car il refuse de partager avec les USA des informations personnelles sur les voyageurs, ce qui est à leur honneur.
    - Je préfère voir vivre ces ressortissants en paix et prospérité dans leur pays plutôt que de le quitter. La question est donc de tout faire pour arrêter de foutre le bordel dans ces pays et de les laisser vivre en paix.
    - Immigrer aux USA, y vivre, travailler, y payer ses impôts càd contribuer aux budgets du pentagone, CIA, NSA ... Je suis désolé mais c'est une forme de soutien au terrorisme. Qui a le plus peur aujourd’hui: un enfant américain qui voit un immigré afghan ou un enfant afghan qui voit un avion de chasse américain ?

  10. #30
    Membre éprouvé
    Je me demande ce qui vas changer dans la vie de ce juge suite à ce bras de fer.
    Quoi qu’il soit, étant contre toutes les mesures discriminatoires religieuse ou raciste, je boirai ce soir une bière en l’honneur de ce monsieur.

  11. #31
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par 4sStylZ Voir le message
    Je me demande ce qui vas changer dans la vie de ce juge suite à ce bras de fer.
    Quoi qu’il soit, étant contre toutes les mesures discriminatoires religieuse ou raciste, je boirai ce soir une bière en l’honneur de ce monsieur.
    Avec des gens comme ca, il eut été impossible d'empêcher des nazis d'entrer au états-unis, ou de boucler la population japonaise (parmi lesquels se cachaient de nombreux espions: comment la marine japonaise savait-elle pour les cuirassiers amarés à Pearl Harbor).

    Quand on sait que les attaques terroristes des islamistes ont fait plus de 20,000 morts dans la majorité civile, et que cela continue régulièrement, on se demande comment les progressistes peuvent continuer à soutenir idéologiquement et moralement les islamistes, et l'Islam en particulier. Pendant la guerre, se seraient-il joint à Hitler et HiroHito pour lutter contre les impérialistes ? C'est probable.
    La joie de l'âme est dans la planification -- Louis Hubert Liautey

  12. #32
    Chroniqueur Actualités

    Plus de 160 entreprises de technologie font désormais front contre la nouvelle version du MuslimBan
    Plus de 160 entreprises de technologie font désormais front contre la nouvelle version du MuslimBan,
    Uber, Google, Spotify et Amazon sont de la partie

    Le nombre d'entreprises technologiques à faire front contre le décret anti-immigration de Donald Trump a dépassé la barre des 150. Le 27 janvier, le nouveau président américain a signé un décret qui interdit l’entrée sur le sol étasunien de ressortissants de sept pays, à savoir le Yémen, l’Iran, la Libye, la Somalie, le Soudan, la Syrie et l’Irak. Si le camp Trump a évoqué des questions de sécurité nationale, la plupart des observateurs ne le voient pas de cette manière, mais dénoncent plutôt une mesure discriminatoire contre des pays majoritairement musulmans ; laquelle mesure a été baptisée « MuslimBan ».

    97 grandes entreprises américaines de technologie, parmi lesquelles Apple, eBay, Facebook, Google, Intel, LinkedIn, Microsoft, Mozilla, Netflix ou encore Twitter, ont alors fait entendre leur voix pour souligner au gouvernement les conséquences désastreuses sur leurs opérations commerciales et son effet d’entraver leur capacité à recruter des talents.

    Fin février, un juge fédéral de Seattle, à Washington, a ordonné la suspension sur l'ensemble du territoire des États-Unis du décret de Trump, en attendant un jugement plus approfondi sur la légalité de cette mesure.

    Ce qui n’a pas découragé l’administration Trump qui a continué de travailler dessus. Rebelote : le mois dernier, le juge fédéral Derrick K. Watson, du district d’Honolulu (Hawaii), a fait à nouveau suspendre cette procédure seulement quelques heures avant son entrée en vigueur. Le juge a estimé que l'ordonnance viole probablement une interdiction constitutionnelle contre la discrimination religieuse.

    Dans un amicus brief déposé à la Cour d'appel de district des États-Unis du quatrième circuit, des poids lourds de la Silicon Valley ont condamné la nouvelle version du décret de Trump, soulignant qu'il « infligerait des dommages substantiels aux entreprises américaines , à leurs employés ainsi qu’à toute l'économie ».

    Le décret, ont-ils poursuivi, « entrave la capacité des entreprises américaines à attirer des employés talentueux, augmente les coûts imposés aux entreprises, rend plus difficile aux entreprises américaines de pouvoir faire concurrence sur le marché international et donc incite les multinationales à développer leurs opérations - et embaucher de nouveaux employés - en dehors des États-Unis ».

    L’amicus brief a été signé par un total de 162 entreprises technologiques parmi lesquelles Uber, SpaceX, Spotify et Twitter.

    Dans la même lancée, plusieurs entreprises se sont opposées à d’autres changements majeurs à la politique d'immigration des États-Unis, y compris de nouvelles restrictions sur le programme de visa hautement qualifié du pays. Néanmoins, le Président a signé mardi un autre ordre exécutif qui commence un processus visant à repenser la façon dont ces visas, appelés H-1B, sont attribués. Et son administration a promis un examen plus approfondi pour les entreprises qui emploient des travailleurs étrangers plutôt que des Américains.

    Source : amicus brief (en pièce jointe)

    Voir aussi :

    USA : le président Trump signe un décret pour réformer le programme de visa H-1B et encourager les entreprises à recruter des citoyens américains
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  13. #33
    Inactif  
    Pourquoi les entreprises sont contre ?
    pour le salarié non car sa risque de diminuer leurs profits.

  14. #34
    Membre émérite

    Citation Envoyé par Monsieur Sylvestre
    Donald, fais pas l’con. Ils sont pas chers les chtit’nenfants noirs. Et ils font jamais grève !

  15. #35
    Membre régulier
    Vous croyez réellement qu'ils vont aller chercher des développeurs JEE au fin fond de la Jordanie ? On parle pas des PME ici mais des grands groupes qui cherchent des personnes dans des domaines pointus comme le ML. Ils s'en tapent des salaires, s'ils y avaient les personnes à embaucher sur le territoire, ils les prendraient directement hein

  16. #36
    Inactif  
    Citation Envoyé par kopbuc Voir le message
    Vous croyez réellement qu'ils vont aller chercher des développeurs JEE au fin fond de la Jordanie ? On parle pas des PME ici mais des grands groupes qui cherchent des personnes dans des domaines pointus comme le ML. Ils s'en tapent des salaires, s'ils y avaient les personnes à embaucher sur le territoire, ils les prendraient directement hein
    Le probleme c'est pas les jordaniens, mais les indiens.
    Et sinon faut arreter, cette loi n'est pas contre les musulmans, la ou l'on trouve le plus de musulman c'est en océanie (les philippines surtout), aucun pays de cette région n'est impacté pourtant. Faut arrêter de voir le racisme et la discrimination (négative) partout.

  17. #37
    Membre expérimenté
    Ou je tique un peux c'est que sous Obama le nombre d'expulsion du territoire us a explosé et qu'a se moment la ça ne bloquait personne. Ca sens surtout le coup de pub a peux de frais.

  18. #38
    Membre régulier
    Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
    Faut se renseigner un minimum avant de raconter n'importe quoi. Google est une des sociétés IT qui paie le mieux ses salariés. Les talents étrangers qu'ils embauchent n'ont pas d'équivalents aux US. On parle de quelques centaines de personnes qui sont des pointures dans leur domaine, pas d'un dev de gestion J2EE BAC+5 lambda comme il y en existe des centaines de milliers.

    Si vous aviez raison, Google ferait massivement de l'offshore, là il s'agit de prendre des pointures, de les faire venir aux USA et de les payer au tarif local.

    Bref, vous faites dans l'idéologie nationaliste minable classique.
    Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
    Le probleme c'est pas les jordaniens, mais les indiens.
    Et sinon faut arreter, cette loi n'est pas contre les musulmans, la ou l'on trouve le plus de musulman c'est en océanie (les philippines surtout), aucun pays de cette région n'est impacté pourtant. Faut arrêter de voir le racisme et la discrimination (négative) partout.
    Pour dire les choses clairement, je m'en branle littéralement de cette loi, ce n'est pas mon problème

    Qui a parlé de racisme/discrimination ? Pourquoi tu ramènes cet argument bidon qui n'existe pas, tu n'as rien d'autre pour te défendre ? (Cf, un ancien post que je cite rien que pour toi même si pour moi le terme "talent" est uniquement utilisé par les fio**** en RH qui ne servent à rien hormis glander)

    5% aux philippines hein D'ailleurs, c'est pas en Océanie mais en Asie qu'on en trouvent le plus : Malaisie/Indonésie/Pakistan/Bangladesh.

  19. #39
    Inactif  
    Citation Envoyé par kopbuc Voir le message
    Pour dire les choses clairement, je m'en branle littéralement de cette loi, ce n'est pas mon problème

    Qui a parlé de racisme/discrimination ? Pourquoi tu ramènes cet argument bidon qui n'existe pas, tu n'as rien d'autre pour te défendre ? (Cf, un ancien post que je cite rien que pour toi même si pour moi le terme "talent" est uniquement utilisé par les fio**** en RH qui ne servent à rien hormis glander)

    5% aux philippines hein D'ailleurs, c'est pas en Océanie mais en Asie qu'on en trouvent le plus : Malaisie/Indonésie/Pakistan/Bangladesh.
    Oui tu as raison j'ai confondue, c'est pas Philippine mais Indonésie ou il y'a des musulmans

    Sinon ce qui peut faire croire que c'est raciste, c'est le mot employé dans le news "MuslimBan", alors qu'il s'agit d'un simple décret migratoire.
    Les gens fustige contre ce décret juste parce que c'est Trump, sa aurait été Obama limite le truc aurait été applaudit... enfin sauf par les patrons.

    Cette loi n'est pas contre les musulmans ou les pays musulmans.

    Pourquoi tu ramènes cet argument bidon qui n'existe pas, tu n'as rien d'autre pour te défendre ?
    Me défendre de quoi ? je n'ai pas répondue à tes messages. Tu as ton avis sur la question et je la respecte, j'vois pas l’intérêt de lancer un débat.

  20. #40
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
    Et sinon faut arreter, cette loi n'est pas contre les musulmans, la ou l'on trouve le plus de musulman c'est en océanie (les philippines surtout), aucun pays de cette région n'est impacté pourtant. Faut arrêter de voir le racisme et la discrimination (négative) partout.
    Faut aussi arrêter de blanchir les politiciens parce qu'ils ont tordu leur formulation pour que ça ait l'air “raisonnable”. Ils visent spécifiquement les musulmans (arabes), et ça reste du racisme.

    Dans le cas présent avec Trump, c'est on ne peut plus clair puisque que Rudy Giuliani a admis sur Fox News que Trump a demandé un ban sur les musulmans “légal”. Sans compter le fait que Trump a voulu donner la priorité aux “réfugiés chrétiens”.

    https://www.washingtonpost.com/news/...do-it-legally/

    http://www.huffingtonpost.com/entry/...b0b065cbbbf26f

###raw>template_hook.ano_emploi###