Affichage des résultats du sondage: Pensez-vous que la revente de jeux vidéo dématérialisés devrait être légale ?

Votants
32. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • Oui, pourquoi ?

    28 87,50%
  • Non, pourquoi ?

    4 12,50%
  • Autre avis (à préciser)

    0 0%
  • Pas d'avis

    0 0%
+ Répondre à la discussion Actualité déjà publiée
Page 1 sur 5 12345 DernièreDernière
  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Michael Guilloux
    Homme Profil pro
    Consultant
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    1 646
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 27
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 1 646
    Points : 47 603
    Points
    47 603
    Billets dans le blog
    2

    Par défaut France : la ministre de la Culture rejette la légalité de la revente de jeux vidéo dématérialisés

    France : la ministre de la Culture rejette la légalité de la revente de jeux vidéo dématérialisés
    estimant qu’ils ne sont pas de simples logiciels

    Au cours de ces dernières années, le secteur du jeu vidéo en France a dû faire face à un développement rapide du marché de l'occasion et du téléchargement illégal ; ce qui a conduit l'industrie à prendre un certain nombre de mesures dans le but de garantir une meilleure protection des droits de propriété intellectuelle. Soutenant ces initiatives, les pouvoirs publics considèrent que l'activité de revente de jeux physiques et du pluri-téléchargement des jeux en ligne est préjudiciable au développement de l'industrie et contrevient aux droits des éditeurs. Cela remet-il pour autant en cause la légalité de l'activité de revente de jeux physiques et du pluri-téléchargement des jeux en ligne ?

    C’est pour en avoir le cœur net que le député Jean-Louis Gagnaire a interrogé la ministre de la Culture sur la question. Il estime en effet que « le marché de l'occasion est la solution légale pour tous ceux qui ne souhaitent pas ou ne peuvent pas se procurer la dernière version des jeux en vogue ». Il cite par ailleurs une étude menée par la Hadopi en 2013 qui montre que « 53 % des joueurs achètent plus facilement des jeux neufs lorsqu'ils savent qu'ils pourront les revendre d'occasion ». La Hadopi va même jusqu'à affirmer que « le marché de l'occasion apparaît comme un frein à l'acquisition illicite, surtout pour les jeunes joueurs au budget restreint », ajoute-t-il. À travers sa question, il demande donc au gouvernement comment il compte clarifier la question de la revente ou du pluri-téléchargement des jeux vidéo.

    D’après la CJUE, le principe d'épuisement du droit de distribution s’applique aussi aux logiciels

    Un problème soulevé par le député est que la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) ne semble pas du tout être contre la revente ou le pluri-téléchargement des jeux vidéo. Un arrêt rendu par la CJUE en juillet 2012 explique en effet que « le principe d'épuisement du droit de distribution s'applique non seulement lorsque le titulaire du droit d'auteur commercialise les copies de ses logiciels sur un support matériel (CD-ROM ou DVD), mais également lorsqu'il les distribue par téléchargement à partir de son site Internet », a rappelé Jean-Louis Gagnaire.

    Il faut surtout noter que le droit de distribution en question s'épuise après la première mise en vente de l'original ou de copies de l'œuvre. Autrement dit, on peut conclure que d’après la CJUE, il n'y aurait rien d'illégal à revendre un jeu vidéo acquis légalement, qu'il soit sur un support physique ou sous forme de logiciel disponible en ligne via téléchargement. Mais qu’en pense la ministre de la Culture ?

    Le principe d'épuisement du droit de distribution ne peut s’appliquer aux jeux vidéo

    Dans sa réponse, la ministre de la Culture précise avant tout qu'il « convient de distinguer la vente de jeux vidéo physiques (jeux pour consoles ou PC) et la vente dématérialisée qui suppose une exploitation de l'œuvre de manière immatérielle. Le cadre juridique actuel permet en effet la revente de jeux vidéo d'occasion dès lors que ceux-ci sont fixés sur un support tangible », dit-elle. Elle soutient que « tout particulier a aujourd'hui le droit de revendre un jeu vidéo fixé sur un support physique, acquis légalement. [Toutefois], la question de l'épuisement se pose différemment lorsque l'œuvre est exploitée de manière immatérielle. »

    En ce qui concerne l’arrêt de la CJUE, la ministre de la Culture affirme qu’il faisait allusion aux logiciels, et ce serait une erreur de considérer les jeux vidéo comme de simples logiciels. « Cet arrêt de la CJUE soulève toutefois de fortes interrogations quant à sa portée et à son éventuelle extension à d'autres secteurs de la création », dit-elle. « La question est de savoir si cette jurisprudence peut s'appliquer aux jeux vidéo. Tel pourrait être le cas si les jeux vidéo étaient qualifiés de logiciels au regard du droit d'auteur. Or l'arrêt Cryo du 25 juin 2009 affirme qu'un jeu vidéo est "une œuvre complexe qui ne saurait être réduite à sa seule dimension logicielle, quelle que soit l'importance de celle-ci, de sorte que chacune de ses composantes est soumise au régime qui lui est applicable en fonction de sa nature". »

    La ministre conclut donc qu’un particulier « ne dispose pas du droit de revendre d'occasion un jeu vidéo acquis de manière dématérialisée. Que cela concerne les jeux vidéo dématérialisés sur consoles (30 % du marché), les jeux vidéo sur PC, dont 90 % sont acquis par voie de téléchargement, ou encore les jeux mobiles destinés aux téléphones et aux tablettes, le jeu acquis ne peut pas faire l'objet d'une revente. »

    Source : Question et réponse sur la légalité de revente ou du pluri-téléchargement des jeux vidéo

    Et vous ?

    Pensez-vous que la revente de jeux dématérialisés devrait être légale ?

    Voir aussi :

    Jeux vidéo et piratage : les joueurs ont-ils raison de pirater pour jouer avec aisance et liberté ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Expert éminent
    Avatar de transgohan
    Homme Profil pro
    Développeur Temps réel Embarqué
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    2 315
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Maine et Loire (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Temps réel Embarqué

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 2 315
    Points : 6 381
    Points
    6 381

    Par défaut

    Un jeux vidéo est différent d'un logiciel ?
    Ah bah oui c'est bien connu, les développeurs de jeux sont des artistes contrairement à nous.

    En fait, à la prendre brut de fonderie c'est une sorte de discrimination envers les développeurs qui ne font pas de jeux-vidéos...

    Autant je suis d'accord que la vente immatérielle ne peut être similaire à une vente matérielle (il n'y a que la production d'une clé), autant pour la différence entre logiciel et jeu-vidéo...
    Toujours se souvenir que la majorité des ennuis viennent de l'espace occupé entre la chaise et l'écran de l'ordinateur.

  3. #3
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    mars 2011
    Messages
    97
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 25
    Localisation : France, Gard (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : mars 2011
    Messages : 97
    Points : 259
    Points
    259

    Par défaut

    Jeux video ou logiciels? pour moi ce sont juste des algorithme fait pour répondre aux besoins d'un marché. Les dissociée est une erreur... . Les 2 répondes au même contraintes matériels et logiciels. Faire une loi dans l'absolut doit contraindre les 2. Et pas juste en discriminée un.

  4. #4
    Membre expérimenté Avatar de marsupial
    Homme Profil pro
    DevOp, Tech leader
    Inscrit en
    mars 2014
    Messages
    638
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : DevOp, Tech leader

    Informations forums :
    Inscription : mars 2014
    Messages : 638
    Points : 1 527
    Points
    1 527

    Par défaut

    Si ce n'était aussi grave, ...
    Cela veut-il dire qu'on peut revendre un logiciel à 80 milliards mais pas son compte world of warcraft à 12 balles ?
    Décision à 2 balles. Sans rire.
    Repeat after me
    Le monsieur lutte pour la défense des libertés individuelles et collectives

    Repeat after me...

  5. #5
    Nouveau Candidat au Club Avatar de Heliogabale
    Profil pro
    Inscrit en
    mai 2008
    Messages
    54
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Savoie (Rhône Alpes)

    Informations forums :
    Inscription : mai 2008
    Messages : 54
    Points : 0
    Points
    0

    Par défaut Mouais

    Je rêve,

    Du lobbyisme non voilé.

    De pire en pire

  6. #6
    Membre averti
    Avatar de RyzenOC
    Homme Profil pro
    NR
    Inscrit en
    juin 2013
    Messages
    3 413
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : NR
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2013
    Messages : 3 413
    Points : 337
    Points
    337
    Billets dans le blog
    8

    Par défaut

    La conclusion de la ministre est très décevante.
    Je serais plutôt pour l'obligations des plateformes à ajouter une option "activer/désactiver" une clé dans le but de la revendre.

    Personnellement je joue de moins en moins sur mon pc car je suis de plus en plus dégoutter des pratiques que je trouve malhonnête de la parts de certains éditeurs.
    Il n'y a plus que sur gog ou j'arrive encore à me sentir client et pas pompe à fric.

    Autant que steam/origin..etc la possibilité de revente devrait être imposé, mais pour gog du coup c'est compliqué la revente du jeu car y'a pas de clés d'activations et aucun DRM (ce qui est le but j'en conviens).

    Quand à l’industrie du jeu, il ne ces jamais porté aussi bien, aujourd'hui tous le monde joue, on est loin des années 80 ou y'avait seulement que des barbues. Dans les pays développé, tous le monde à une console et/ou un pc gaming (j'exclue les jeux smartphones/tablette)
    développer un jeu aujourd'hui et aussi beaucoup plus facile qu'avant et moins cher, les consoles ont toutes la même architectures (des pc x86 ou de l'arm pour la switch et les smartphones), les moteurs de jeux sont pas cher (acheter la License de l'UE 4 c'est pas cher pour un studio) et le tous en touchant encore plus de monde !
    faire un jeu sur pc et le porter sur la ps4/Xbox one demande peu d'effort et sa touches des millions de clients potentiels. Avant tu faisait un jeu sur NES, t'avais juste quelques milliers de clients potentiels et c'est tous, le portage était quasi impossible.
    Et enfin aujourd'hui histoire d'arrondir les fin de mois y'a les DLC à gogo.
    =>Comment jouer sur xbox one à moindre coût ?
    Achetez un notebook de 2010 à 50€ sur leboncoin, installez steam, connectez le pc à un écran, branchez une manette xbox au pc
    Enjoy

  7. #7
    Membre actif Avatar de Placide Avorton
    Homme Profil pro
    Technicien d'exploitation
    Inscrit en
    novembre 2014
    Messages
    122
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Manche (Basse Normandie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien d'exploitation

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2014
    Messages : 122
    Points : 229
    Points
    229

    Par défaut

    Citation Envoyé par transgohan Voir le message
    Un jeux vidéo est différent d'un logiciel ?
    Ah bah oui c'est bien connu, les développeurs de jeux sont des artistes contrairement à nous.

    En fait, à la prendre brut de fonderie c'est une sorte de discrimination envers les développeurs qui ne font pas de jeux-vidéos...

    Autant je suis d'accord que la vente immatérielle ne peut être similaire à une vente matérielle (il n'y a que la production d'une clé), autant pour la différence entre logiciel et jeu-vidéo...
    Troll ON: Je me permets de grappiller un peu de ta souffrance, les devs de chez SAP oeuvrant chaque jour pour mon éveil artistique. De véritables Éric Chahi en puissance ces gens là.

  8. #8
    Membre confirmé
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2009
    Messages
    217
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2009
    Messages : 217
    Points : 574
    Points
    574

    Par défaut

    Différencier la version matérielle et dématérialisée d'un même jeu, c'est le raisonnement d'une personne qui est restée bloquée au 20ème siècle. Dans tous les cas, ce qu'on achète, c'est le logiciel.

    un jeu vidéo est "une œuvre complexe qui ne saurait être réduite à sa seule dimension logicielle, quelle que soit l'importance de celle-ci, de sorte que chacune de ses composantes est soumise au régime qui lui est applicable en fonction de sa nature"
    Dans ce cas, il faut aussi interdire la revente de DVD, les deux ont à peu près les mêmes composantes (y compris une partie logicielle x) )

  9. #9
    Provisoirement toléré Avatar de MikeRowSoft
    Homme Profil pro
    sans profession ou en recherche d'emploi
    Inscrit en
    avril 2013
    Messages
    1 292
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : sans profession ou en recherche d'emploi

    Informations forums :
    Inscription : avril 2013
    Messages : 1 292
    Points : 144
    Points
    144

    Par défaut

    Internet ou pas internet ?

    L'avantage c'est de se dire que le changement de génération de consoles de jeux n'a pas permis des réductions même en renoncent aux jeux de la précédente...

    De toute façons même le cumule ne permet pas cela dans l'état actuel des choses.

    Certaines choses se louent, mais en y regardant de "plus tard" les responsabilités de recyclages et réutilisations sont clairement une console de jeux qui devient un PC de bureautique haute de gamme 20 ans plus tard. Juste une histoire de système dans les cas les plus simples...

    Donc a quoi bon collectionner les jeux ?
    Autant prendre un abonnement pour du vidéo ludique illimité mais sans en être propriétaire !
    Sa ne retira probablement pas la piraterie et autre sans un vraie travail d'équipe a se sujet ainsi que le matériel adéquate.
    Mais au moins Internet en servira un peu moins de passerelle à cela.

  10. #10
    Membre averti
    Avatar de RyzenOC
    Homme Profil pro
    NR
    Inscrit en
    juin 2013
    Messages
    3 413
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : NR
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2013
    Messages : 3 413
    Points : 337
    Points
    337
    Billets dans le blog
    8

    Par défaut

    l'ennuie de ce systeme c'est que l'éditeur peut faire ce qu'il souhaite.... ajouter/supprimer les jeux à tous moment sans préavis.
    J'ai rejouer à Medal of Honor Allied Assault hier qu'es ce qui me prouve que les éditeurs vont garder les jeux à vie dans leurs store ? qu'es ce qui me prouvent que dans 30ans je pourrais encore refaire la campagne solo de Medal Of Honor allid assault ? au moins avec mon iso je peut l'installer et jouer sans dépendre de personne.
    =>Comment jouer sur xbox one à moindre coût ?
    Achetez un notebook de 2010 à 50€ sur leboncoin, installez steam, connectez le pc à un écran, branchez une manette xbox au pc
    Enjoy

  11. #11
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2007
    Messages
    34
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 48
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2007
    Messages : 34
    Points : 84
    Points
    84

    Par défaut

    Citation Envoyé par transgohan Voir le message
    Un jeux vidéo est différent d'un logiciel ?
    Ah bah oui c'est bien connu, les développeurs de jeux sont des artistes contrairement à nous.

    En fait, à la prendre brut de fonderie c'est une sorte de discrimination envers les développeurs qui ne font pas de jeux-vidéos...

    Autant je suis d'accord que la vente immatérielle ne peut être similaire à une vente matérielle (il n'y a que la production d'une clé), autant pour la différence entre logiciel et jeu-vidéo...
    Décision de la cour de cassation du 25/06/2009:
    « Le jeu vidéo est une œuvre complexe qui ne saurait être réduite à sa seule dimension logicielle, quelle que soit l’importance de celle-ci, de sorte que chacune de ses composantes est soumise au régime qui lui est applicable en fonction de sa nature ».

    Désolé ^^

  12. #12
    Membre expert
    Avatar de Dabou Master
    Homme Profil pro
    Graphiste 3D auto-didacte
    Inscrit en
    février 2012
    Messages
    986
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Graphiste 3D auto-didacte

    Informations forums :
    Inscription : février 2012
    Messages : 986
    Points : 3 218
    Points
    3 218

    Par défaut

    Je comprends certaines réactions mais pas toutes. (Et d'ailleurs je vais me faire violemment taper avec ce qui va suivre)

    Considérer qu'un jeu ce n'est qu'un algorithme comme n'importe quel autre logiciel ... Je trouve ça un peu réducteur. Alors oui je sais qu'on est sur un forum de développeurs mais je vois pas en quoi ça permet d'occulter un énorme panel d'autres professions qui se retrouvent à travailler pour cet "algorithme", je trouve que ça fait un peu nombriliste. Pas sûr qu'un scénariste ait de grandes notions d'algo (quoique ... je pourrais être surpris j'imagine), et encore moins sûr qu'un scénariste soit nécessaire pour concevoir un traitement de texte ou un logiciel de gestion ... Les jeux c'est quand même devenu un peu plus vaste que juste des pixels qui bougent à l'écran, du coup je comprends que ça puisse foutre le dawa dans une "merveille" comme celle qu'est l'Administration avec un grand "A" (dans laquelle je mets la Justice et toutes les autres saletés nécessaires à l'éviction de l'anarchie dans nos peuplades de sauvages modernes).

    Pour le reste je n'ai jamais fait partie de ceux qui revendent leurs jeux, ils ont bien trop d'importance pour moi et j'aurais l'impression de "trahir" le boulot de ceux qui m'ont apporté cette expérience. Rien à voir avec la légalité, la souffrance du concepteur de jeux ou je ne sais quoi, juste de l'admiration pour le monde qu'on m'a dévoilé et tout le travail autour pour le rendre "réel". Bref chaque jeu pour moi est un souvenir, je n'aimerais pas qu'on puisse m'extirper les souvenirs du cerveau comme ça juste pour récupérer un petit peu de fric ^^ (oui parce qu'après tout, la Vie c'est de l'argent dépensé).
    Après c'est quelque chose qui s'étend sur tout un tas d'autres choses, les livres, les films, les ... jouets ? J'imagine que je fais partie d'une fraction de la population bien identifiée depuis longtemps, j'espère que ça fait pas de moi un grand malade par contre ^^.
    Tout ça pour dire que quand on ne s'est jamais senti le besoin d'exploiter une liberté, on ne le sent pas passer quand celle-ci se fait la malle.
    Malgré tout, même si ça ne s'applique pas à toutes les licences, je trouve que le dématérialisé a apporté pas mal de grosses réductions au niveau des dépenses dans le Jeu Vidéo, du coup je ne suis pas spécialement (voire pas du tout) pour la possibilité de revente d'une licence, mais c'est aussi grandement en rapport avec mon profil de joueur. Cela fait bien longtemps que j'ai lâché les grands éditeurs, qui sont plus que jamais suivis par la majorité des consommateurs de jeux, avec leurs titres ronflants et leur renouvellement créatif extraordinaire (avec Call of Duty 113 et Assassin's Creed 59 pour ne citer qu'eux) sans compter leur immense respect pour leurs clients (on adore se faire déco de sa partie solo parce que leurs serveurs ne tiennent pas la charge). Du coup pour moi ces gros jeux chers et chiants n'existent même plus alors je m'en tamponne qu'ils puissent être revendus, cependant je vois tous les petits indépendants dont certains qui sortent des perles (j'ai de la compassion pour ceux qui sortent des bouses mais mes fonds sont limités) et qui ont bien du mal à garder la tête hors de l'eau. Déjà que leurs prix sont généralement bradés à l'extrême, si en plus la revente était possible alors ça serait probablement l'extinction pour eux, et comme je préfère voir les grosses licences couler (parce qu'elles n'apportent plus rien depuis longtemps à mes yeux si ce n'est une uniformisation des goûts très angoissante) que les petites "licences d'auteur" originales, je ne suis pas pour cette solution.
    D'un autre côté, un indépendant ça ne sort pas sur support physique, du coup la revente autorisée pour le support physique uniquement ne me parait pas déconnant, tant que ça touche l'indépendant, pour le côté des grosses licences c'est nettement moins bien fichu. Mais est-ce que ça serait juste d'avoir une loi qui discrimine les gros par rapport aux petits ?
    Parce que bon c'est bien joli de dire que les jeux ça coûte moins cher à faire ... Oui c'est vrai bien des outils coûtent moins cher, et alors ? Il y a quand même de plus en plus de pognon mis en jeu, et ce dans un domaine vachement plus concurrentiel qu'autrefois, du coup l'investissement est plus risqué qu'auparavant. C'est bien joli de regarder tout avec des oeillères mais bon le monde n'est pas si simple ni à analyser ni à changer, sinon les bars seraient des sièges gouvernementaux ^^.

    Du coup on peut jouer les outrés autant qu'on veut, je trouve que le problème est largement assez épineux pour qu'on soit tous dans le brouillard.

    PS. Si ça n'a aucun sens c'est parce que j'en avais marre de me perdre en digressions et que j'ai coupé court à mon ennuyeux monologue sans avoir une bonne idée du résultat final. Au pire tout le monde pourra y aller de son joker "TLDNR" (désolé pour ceux qui auront lu jusqu'au bout pour le coup ).
    Abandonner ses rêves n'est pas à la portée de tout le monde.

  13. #13
    Expert confirmé
    Avatar de Matthieu Vergne
    Homme Profil pro
    Consultant IT, chercheur IA indépendant
    Inscrit en
    novembre 2011
    Messages
    1 871
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant IT, chercheur IA indépendant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2011
    Messages : 1 871
    Points : 5 939
    Points
    5 939
    Billets dans le blog
    2

    Par défaut

    Je suis aussi d'avis qu'un logiciel n'est pas comparable à un jeu vidéo, ce dernier couvrant pour beaucoup une dimension d'expression des gens qui l'ont développé. Quand on fait un logiciel, on répond avant tout au besoin exprimé par l'utilisateur, alors qu'en faisant un jeu, on cherche avant tout à exprimer sa créativité (images, musiques, scénario, etc.). On ne se contente pas de demander à l'utilisateur ce qu'il veut (on le fait même rarement). On voit avant tout le jeu qu'on souhaite, nous, développer.

    Pour métaphore, je considère qu'écrire un rapport n'est pas équivalent à écrire un roman : le premier, n'importe qui peut le faire dès lors qu'il en a les compétence, le second est bien plus personnel et reflète avant tout la personnalité de l'auteur. De la même manière, un logiciel reflète avant tout le besoin de son utilisateur et ne nécessite que de la compétence, alors qu'un jeu vidéo reflète avant tout ses auteurs.

    Pour ce qui est de la revente par contre, je ne vois pas la différence entre revendre un logiciel et revendre un jeu vidéo. Le produit acquis n'est plus que produit, et la revente agit comme transfert d'acquisition. Si on peut faire la différence entre matériel et immatériel, je ne vois pas par contre pourquoi la différence devrait se faire selon le type de produit.
    Site perso
    Recommandations pour débattre sainement

    Références récurrentes :
    The Cambridge Handbook of Expertise and Expert Performance
    L’Art d’avoir toujours raison (ou ce qu'il faut éviter pour pas que je vous saute à la gorge {^_^})

  14. #14
    Membre averti
    Avatar de RyzenOC
    Homme Profil pro
    NR
    Inscrit en
    juin 2013
    Messages
    3 413
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : NR
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2013
    Messages : 3 413
    Points : 337
    Points
    337
    Billets dans le blog
    8

    Par défaut

    Citation Envoyé par Dabou Master Voir le message
    Je comprends certaines réactions mais pas toutes. (Et d'ailleurs je vais me faire violemment taper avec ce qui va suivre)

    Considérer qu'un jeu ce n'est qu'un algorithme comme n'importe quel autre logiciel ... Je trouve ça un peu réducteur. Alors oui je sais qu'on est sur un forum de développeurs mais je vois pas en quoi ça permet d'occulter un énorme panel d'autres professions qui se retrouvent à travailler pour cet "algorithme", je trouve que ça fait un peu nombriliste. Pas sûr qu'un scénariste ait de grandes notions d'algo (quoique ... je pourrais être surpris j'imagine), et encore moins sûr qu'un scénariste soit nécessaire pour concevoir un traitement de texte ou un logiciel de gestion ... Les jeux c'est quand même devenu un peu plus vaste que juste des pixels qui bougent à l'écran, du coup je comprends que ça puisse foutre le dawa dans une "merveille" comme celle qu'est l'Administration avec un grand "A" (dans laquelle je mets la Justice et toutes les autres saletés nécessaires à l'éviction de l'anarchie dans nos peuplades de sauvages modernes).

    Pour le reste je n'ai jamais fait partie de ceux qui revendent leurs jeux, ils ont bien trop d'importance pour moi et j'aurais l'impression de "trahir" le boulot de ceux qui m'ont apporté cette expérience. Rien à voir avec la légalité, la souffrance du concepteur de jeux ou je ne sais quoi, juste de l'admiration pour le monde qu'on m'a dévoilé et tout le travail autour pour le rendre "réel". Bref chaque jeu pour moi est un souvenir, je n'aimerais pas qu'on puisse m'extirper les souvenirs du cerveau comme ça juste pour récupérer un petit peu de fric ^^ (oui parce qu'après tout, la Vie c'est de l'argent dépensé).
    Après c'est quelque chose qui s'étend sur tout un tas d'autres choses, les livres, les films, les ... jouets ? J'imagine que je fais partie d'une fraction de la population bien identifiée depuis longtemps, j'espère que ça fait pas de moi un grand malade par contre ^^.
    Tout ça pour dire que quand on ne s'est jamais senti le besoin d'exploiter une liberté, on ne le sent pas passer quand celle-ci se fait la malle.
    Malgré tout, même si ça ne s'applique pas à toutes les licences, je trouve que le dématérialisé a apporté pas mal de grosses réductions au niveau des dépenses dans le Jeu Vidéo, du coup je ne suis pas spécialement (voire pas du tout) pour la possibilité de revente d'une licence, mais c'est aussi grandement en rapport avec mon profil de joueur. Cela fait bien longtemps que j'ai lâché les grands éditeurs, qui sont plus que jamais suivis par la majorité des consommateurs de jeux, avec leurs titres ronflants et leur renouvellement créatif extraordinaire (avec Call of Duty 113 et Assassin's Creed 59 pour ne citer qu'eux) sans compter leur immense respect pour leurs clients (on adore se faire déco de sa partie solo parce que leurs serveurs ne tiennent pas la charge). Du coup pour moi ces gros jeux chers et chiants n'existent même plus alors je m'en tamponne qu'ils puissent être revendus, cependant je vois tous les petits indépendants dont certains qui sortent des perles (j'ai de la compassion pour ceux qui sortent des bouses mais mes fonds sont limités) et qui ont bien du mal à garder la tête hors de l'eau. Déjà que leurs prix sont généralement bradés à l'extrême, si en plus la revente était possible alors ça serait probablement l'extinction pour eux, et comme je préfère voir les grosses licences couler (parce qu'elles n'apportent plus rien depuis longtemps à mes yeux si ce n'est une uniformisation des goûts très angoissante) que les petites "licences d'auteur" originales, je ne suis pas pour cette solution.
    D'un autre côté, un indépendant ça ne sort pas sur support physique, du coup la revente autorisée pour le support physique uniquement ne me parait pas déconnant, tant que ça touche l'indépendant, pour le côté des grosses licences c'est nettement moins bien fichu. Mais est-ce que ça serait juste d'avoir une loi qui discrimine les gros par rapport aux petits ?
    Parce que bon c'est bien joli de dire que les jeux ça coûte moins cher à faire ... Oui c'est vrai bien des outils coûtent moins cher, et alors ? Il y a quand même de plus en plus de pognon mis en jeu, et ce dans un domaine vachement plus concurrentiel qu'autrefois, du coup l'investissement est plus risqué qu'auparavant. C'est bien joli de regarder tout avec des oeillères mais bon le monde n'est pas si simple ni à analyser ni à changer, sinon les bars seraient des sièges gouvernementaux ^^.

    Du coup on peut jouer les outrés autant qu'on veut, je trouve que le problème est largement assez épineux pour qu'on soit tous dans le brouillard.

    PS. Si ça n'a aucun sens c'est parce que j'en avais marre de me perdre en digressions et que j'ai coupé court à mon ennuyeux monologue sans avoir une bonne idée du résultat final. Au pire tout le monde pourra y aller de son joker "TLDNR" (désolé pour ceux qui auront lu jusqu'au bout pour le coup ).
    1) Personne ne s’embête à revendre des jeux acheté 10€, beaucoup ont d’ailleurs des 10aines de jeux acheté sur steam qu'il n'ont pas encore joué.
    Mais je reconnais que j'ai pas vue les choses sous cette angle de l'avoue pour la revente de licence moi j'avais pensé uniquement aux titre payé 60€ et pas 10-15€.

    2) Par contre votre paragraphe sur les logiciels je ne suis pas d'accord. Je développe un framework pour système HPC, le machin fait 30000 lignes de code et je le considère comme une oeuvre d'art, il à même un outil de benchmark que j'ai développé qui affiche un bel open world en 3D avec de beaux assets qui peut exploiter jusqu’à 128GPU de manière linéaire.

    Niveau algo franchement les jeux vidéos je l'ai trouve très mauvais, l'ia des jeux régresse d'années en années quand aux moteurs physique a part quelques rare jeux la majorité ne sont absolument pas réaliste, quand au moteur de lumières c'est encore pire c'est très souvent tous du pré calculé pas réaliste la aussi, watch dog 2 est un bel exemple d'incohérence à ce niveau.
    Et le pire c'est les algo de LOD la aussi affreux (dans les open world notamment), peut importe le jeu (arma 3, skyrim/fallout 4, far cry 2/3/4, witcher 3) j'ai une gtx 1080 et la distance d'affichage est loin d’être suffisante pour que se soit invisible à l’œil nue (surtout en 4K), on peut voir les assets dégeux des arbres qui se trouve à 1km.

    La seul chose qui à évolué ces dernières années dans les jeux c'est la géométrie des objets et les textures, le reste c'est toujours aussi minable. (j'ai conscience que pour arriver à ce que je dis faudrait des GPU très très puissants, c'es pas la faute des dev, moi même avec des Nvidia Tesla je galère niveau puissance)
    =>Comment jouer sur xbox one à moindre coût ?
    Achetez un notebook de 2010 à 50€ sur leboncoin, installez steam, connectez le pc à un écran, branchez une manette xbox au pc
    Enjoy

  15. #15
    Membre expert
    Avatar de Dabou Master
    Homme Profil pro
    Graphiste 3D auto-didacte
    Inscrit en
    février 2012
    Messages
    986
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Graphiste 3D auto-didacte

    Informations forums :
    Inscription : février 2012
    Messages : 986
    Points : 3 218
    Points
    3 218

    Par défaut

    Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
    1) Personne ne s’embête à revendre des jeux acheté 10€, beaucoup ont d’ailleurs des 10aines de jeux acheté sur steam qu'il n'ont pas encore joué.
    Mais je reconnais que j'ai pas vue les choses sous cette angle de l'avoue pour la revente de licence moi j'avais pensé uniquement aux titre payé 60€ et pas 10-15€.
    Je pensais pareil au départ, tout comme je pensais que les joueurs achetaient les jeux indépendants et pirataient les grosses licences à cause du prix, ce qui semble relativement logique.
    J'ai vraiment eu très mal au coeur quand j'ai vu que dans mon entourage (celui obligatoire à cause des études) ils faisaient le contraire ... pirater les petites licences et payer les grosses surfaites ... Depuis je me préoccupe du destin des petits indépendants ^^, on n'est jamais à l'abri d'une mauvaise surprise.

    Je développe un framework pour système HPC (...) et je le considère comme une oeuvre d'art
    Ben félicitations, c'est bien d'être fier de son boulot, cela étant dit ça ne va pas à l'encontre de ce que je disais ^^.
    Un algo peut être une oeuvre d'art je ne vois pas où j'ai dit le contraire. Par contre un Jeu Vidéo c'est tout sauf "juste" un algo. Une simple pièce mécanique d'un moteur d'une grande complexité peut être à elle seule l'oeuvre de toute une vie et être de l'Art pur (bon uniquement pour les grands experts en mécanique mais tout de même), il n'empêche que ça reste "juste" une pièce mécanique.

    Niveau algo franchement les jeux vidéos je l'ai trouve très mauvais
    Ben voilà t'as tout dit ... "niveau algo". Mais un jeu c'est tout sauf juste un algo, il faut arrêter d'être déformé par sa profession/passion ... Il me semble pas que les graphistes soient devenus de plus en plus mauvais, ni les musiciens d'ailleurs, les scénaristes, les game designers et tous les autres gars qui se sont occupés de faire le jeu. On dira ce qu'on voudra, mais s'il n'y a que des développeurs on finit avec un Zork et c'est tout, et c'est plutôt un marché de niche de nos jours. C'est probablement parce que la masse s'intéresse plus aux visuels qu'au reste que le gameplay a tendance à se simplifier voire s'appauvrir.

    La seul chose qui à évolué ces dernières années dans les jeux c'est la géométrie des objets et les textures, le reste c'est toujours aussi minable. (j'ai conscience que pour arriver à ce que je dis faudrait des GPU très très puissants, c'es pas la faute des dev, moi même avec des Nvidia Tesla je galère niveau puissance)
    Les Tesla c'est prévu pour du GPU computing, pas pour du gaming, donc ça me paraît logique que les performances ne soient pas au rendez-vous dans ce domaine.
    Après je vois bien des membres du forum dire à quel point les développeurs des grands studios codent tout comme des pieds et leur jettent la pierre mais ... Je pense qu'encore une fois c'est un défaut d'appréhension de comment tourne le monde. Je veux dire je ne pense pas qu'on ait une large proportion de génies ici (encore je peux me tromper mais les probabilités me donneront sans doute raison) alors si les choses étaient si simples que ça à améliorer, elles seraient améliorées depuis le temps et puis il ne peut pas y avoir que des incompétents qui ont un travail tout de même. C'est probablement lié, en partie du moins, aux deadlines beaucoup trop serrées dans cet univers que la qualité ait tendance à s'appauvrir du côté du code (et encore, si ça s'appauvrit sur les bases j'imagine que c'est aussi parce que ça s'enrichit sur d'autres aspects), mais bon tout ça c'est un tout autre débat.

    @Matthieu Vergne : pour la revente d'un jeu vidéo par rapport à un logiciel ben ... moi je pense notamment aux licences qui coûtent très cher (plusieurs milliers d'euros par an), en ça c'est très différent d'un jeu vidéo qui ne coûtera jamais autant, du coup la revente d'un logiciel acheté me parait complexe mais dans un autre domaine (je ne sais même pas si c'est possible d'ailleurs tout ça). C'est pas forcément que l'un devrait être discriminé par rapport à l'autre ou quoi que ce soit, mais il faut bien reconnaître que ne serait-ce que par l'ampleur économique, ça n'a rien à voir (du moins pour le particulier). Tout ce que je veux dire c'est que ça m'étonne pas que ça soit le foutoir au niveau des lois parce qu'en fin de compte tout le monde est perdu ^^.
    Abandonner ses rêves n'est pas à la portée de tout le monde.

  16. #16
    Provisoirement toléré Avatar de MikeRowSoft
    Homme Profil pro
    sans profession ou en recherche d'emploi
    Inscrit en
    avril 2013
    Messages
    1 292
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : sans profession ou en recherche d'emploi

    Informations forums :
    Inscription : avril 2013
    Messages : 1 292
    Points : 144
    Points
    144

    Par défaut

    Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
    [...] On ne se contente pas de demander à l'utilisateur ce qu'il veut (on le fait même rarement). On voit avant tout le jeu qu'on souhaite, nous, développer.[...]
    Shenmue 3 (Kick Starter) est donc vraiment exceptionnel dans le genre alors. les choses inachevés il y en a vraiment beaucoup...

    Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
    [...]
    Pour métaphore, je considère qu'écrire un rapport n'est pas équivalent à écrire un roman : le premier, n'importe qui peut le faire dès lors qu'il en a les compétence, le second est bien plus personnel et reflète avant tout la personnalité de l'auteur. De la même manière, un logiciel reflète avant tout le besoin de son utilisateur et ne nécessite que de la compétence, alors qu'un jeu vidéo reflète avant tout ses auteurs.[...]
    Un jeu est une catégorie de logiciel, non ? Même sur des cartouches de jeux électronique...

    Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
    [...]Pour ce qui est de la revente par contre, je ne vois pas la différence entre revendre un logiciel et revendre un jeu vidéo. Le produit acquis n'est plus que produit, et la revente agit comme transfert d'acquisition. Si on peut faire la différence entre matériel et immatériel, je ne vois pas par contre pourquoi la différence devrait se faire selon le type de produit.[...]
    Je crois bien que la taxe sur les disque dur va augmenter comme pour le carburant automobile... Vaudra mieux s'acheter un PC fixe ou un PC portable de marque ou en recevoir du travail pour l'éviter...

    Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
    [...] qu'es ce qui me prouve que les éditeurs vont garder les jeux à vie dans leurs store ? [...]
    Plus vraie que vraie. C'est ainsi que l'abonnement pour hatsune miku project diva F 2nd a disparu du PS Store sans demandé son reste par exemple.
    Je crois qu'ils étaient déjà gavé de $ et ¥ ...

    CD Carbon, noir comme ceux de la première playstation d'une durée de vie > à bien fini par ne plus être disponible, sauf pour quelques chanceux.

    Windows 10 est magnifique en se qui concerne la compatibilité avec les applications Windows 7. Même les choses les plus inattendu fonctionnent.
    Pourtant quand il n'y a plus le matériel, il y a encore la machine virtuelle (l'émulateur de PC) qui peut aider.

    Cybercafé et salle d'arcade... Même combat déjà perdu d'avance... Transition DVD-ROM vers "ISO" puis vers DVD-R... Pourtant sa ressemble beaucoup à ta réflexion si ceux-ci viennent à disparaitre.

    Le reste du commentaire n'est pas important, c'est juste un partage d'expériences de la pratiques d'outils peu connu.
    ---------------------------------------------------
    Tu connais surement déjà CloneCD, CloneDVD et Alcohol Soft tout en restant respectueux. Par chance, le dématérialisé ne se présente pas de cette façon et une copie "parfaite" (sécurité incluse) est possible dans certain cas, mais manque cruellement de LigthScribe sure la face gravé.

    LightScribe n'étant surement pas pour une sécurité, même overburn est facile à truquer, j'ai réussi à mettre un fichier de 1 Go sur un CD 650 Mo en truquant l'ISO avec un dummy file, ou encore ajouté un dummy file pour accéléré la lecture en repoussant les fichiers utiles vers l'extérieur du disque, il y va de même pour la "map binaire du disque"...

    L'époque DreamCast a vraiment été une apogée en la matière...

  17. #17
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Consultant Ingenierie mécanique
    Inscrit en
    mars 2006
    Messages
    809
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Yvelines (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant Ingenierie mécanique
    Secteur : Transports

    Informations forums :
    Inscription : mars 2006
    Messages : 809
    Points : 1 743
    Points
    1 743

    Par défaut

    que ce soit dematerialisé ou sur support physique, quand on achete un jeux ou n'importe qu'elle appalication on achete en fait une license d'utilisation.

    Comme d'hbabitude les ministres reagissent plus aux lobys qu'au droit !!

  18. #18
    Membre averti
    Avatar de RyzenOC
    Homme Profil pro
    NR
    Inscrit en
    juin 2013
    Messages
    3 413
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : NR
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2013
    Messages : 3 413
    Points : 337
    Points
    337
    Billets dans le blog
    8

    Par défaut

    Mais un jeu c'est tout sauf juste un algo, il faut arrêter d'être déformé par sa profession/passion ...
    A part le bloc note de windows, un logiciel c'est pas juste qu'un algo.
    Un jeu vidéo c'est ni plus ni moins qu'un logiciel, c'est pas plus complexe qu'un autre logiciel.

    Dans un logiciel il y'a pas forcément que des dev, y'a des testeurs, y'a des graphistes (pour faire les icônes, logo...), y'a des ergonomes (pour concevoir l'IHM).
    =>Comment jouer sur xbox one à moindre coût ?
    Achetez un notebook de 2010 à 50€ sur leboncoin, installez steam, connectez le pc à un écran, branchez une manette xbox au pc
    Enjoy

  19. #19
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    février 2013
    Messages
    21
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 38
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : février 2013
    Messages : 21
    Points : 47
    Points
    47

    Par défaut Steam

    Combien Steam lui a donné pour prendre cette décision?

  20. #20
    Membre averti
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2010
    Messages
    80
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2010
    Messages : 80
    Points : 318
    Points
    318

    Par défaut

    Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
    Je suis aussi d'avis qu'un logiciel n'est pas comparable à un jeu vidéo, ce dernier couvrant pour beaucoup une dimension d'expression des gens qui l'ont développé. [....]
    Pour ce qui est de la revente par contre, je ne vois pas la différence entre revendre un logiciel et revendre un jeu vidéo. Le produit acquis n'est plus que produit, et la revente agit comme transfert d'acquisition. Si on peut faire la différence entre matériel et immatériel, je ne vois pas par contre pourquoi la différence devrait se faire selon le type de produit.
    +1
    Effectivement, plusieurs métiers considérés comme artistiques contribuent à l'élaboration d'un jeu vidéo (musique, graphisme, scenar); donc faire la différence avec un logiciel ne me choque pas...

    Par contre je ne comprends vraiment pas pourquoi faire la différence entre matériel ou pas!

    Il est parfois difficile de trouver des versions sur galette d'ailleurs; dans beaucoup de boites on trouve une clef (steam, blizzard ou autre) : dans ce cas, j'ai une boite "matériel" avec une clef : on considère ça comme quoi? puis je revendre ma boite avec ma clef dedans ?

Discussions similaires

  1. France : Le ministère du travail va adopter les logiciels bureautiques open source
    Par Francis Walter dans le forum Logiciels Libres & Open Source
    Réponses: 15
    Dernier message: 23/08/2014, 12h17
  2. Réponses: 8
    Dernier message: 23/05/2014, 19h59
  3. Le marché des jeux vidéo en France touche plus de 25,4 millions de joueurs
    Par raptor70 dans le forum Développement 2D, 3D et Jeux
    Réponses: 2
    Dernier message: 11/10/2009, 12h01
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 09/10/2009, 21h55
  5. Réponses: 46
    Dernier message: 04/09/2009, 13h06

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo