Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #21
    Membre chevronné
    Avatar de VivienD
    Homme Profil pro
    Développeur logiciel
    Inscrit en
    octobre 2009
    Messages
    510
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 28
    Localisation : Allemagne

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur logiciel
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2009
    Messages : 510
    Points : 2 084
    Points
    2 084

    Par défaut

    Sur les quatre fronts de la guerre entre Apple et Qualcomm (Union Européenne, États-Unis d'Amérique, Chine et Taïwan), Qualcomm s'est fait épinglé par deux fois, à juste titre qui plus est, et s'est retrouvé à payer 1,651 milliards d'euros en tout. Outre le fait que tout cet argent (les amendes ainsi que les pots-de-vin) aurait pu servir à de meilleures fins, m'est avis que ça ne sent pas bon pour Qualcomm, mais alors pas bon du tout.
    Je sais enfin comment dire "prout" en allemand.
    _____________
    Pro: Programmation en C/C++ (embarqué ou non)
    Loisir: Programmation en C++11/14 avec la STL ou Qt 5

  2. #22
    Responsable
    Office & Excel

    Avatar de Pierre Fauconnier
    Homme Profil pro
    Formateur et développeur informatique indépendant
    Inscrit en
    novembre 2003
    Messages
    13 117
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 51
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Formateur et développeur informatique indépendant
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2003
    Messages : 13 117
    Points : 35 032
    Points
    35 032
    Billets dans le blog
    39

    Par défaut

    Et on peut imaginer que Qualcomm avait prévu cela dans ses budgets. Ca donne une idée de ce qui a finalement été payé en trop par les consommateurs dans l'unique but de rémunérer l'actionnariat.
    "Plus les hommes seront éclairés, plus ils seront libres" (Voltaire)
    ---------------
    Mes remarques et critiques sont purement techniques. Ne les prenez jamais pour des attaques personnelles...
    Si je propose une solution générique sur votre solution spécifique, c'est parce que, fainéant de nature, je privilégie le réutilisable...
    Le VBA ne palliera jamais une mauvaise conception de classeur ou un manque de connaissances des outils natifs d'Excel...
    Vous souhaitez rédiger pour DVP? Contactez-moi
    VBA pour Excel? Pensez D'ABORD en EXCEL avant de penser en VBA...
    ---------------

  3. #23
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Michael Guilloux
    Homme Profil pro
    Consultant
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    2 091
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 28
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 2 091
    Points : 67 366
    Points
    67 366
    Billets dans le blog
    2

    Par défaut Antitrust : Qualcomm conteste la décision de la Commission européenne

    Antitrust : Qualcomm conteste la décision de la Commission européenne
    et compte faire appel devant le Tribunal général de l'Union européenne

    Le 24 janvier, la Commission européenne a infligé à Qualcomm une amende de 997 millions d'euros pour abus de position dominante sur le marché des chipsets de bande de base LTE. Le régulateur européen de la concurrence estime en effet que Qualcomm a empêché les autres fabricants de puces de lui livrer concurrence sur le marché en versant à un client majeur des montants substantiels, à la condition que ce dernier ne s'approvisionne pas auprès de ses concurrents. Cela a été possible en vertu d'un accord expiré entre Qualcomm et Apple pour le prix des puces de modem ; lequel accord était en vigueur de 2011 à 2016.

    « Qualcomm a illégalement évincé ses concurrents du marché des chipsets de bande de base LTE pendant plus de cinq ans, consolidant ainsi sa position dominante sur le marché », a expliqué Margrethe Vestager, commissaire européenne chargée de la politique de concurrence. « L'entreprise a versé des milliards de dollars à un client majeur, Apple, pour que celui-ci ne s'approvisionne pas auprès de ses concurrents. Ces paiements n'étaient pas de simples réductions de prix, mais étaient effectués à la condition qu'Apple utilise exclusivement des chipsets de bande de base de Qualcomm dans tous ses iPhone et ses iPad », a-t-elle dit, avant d'ajouter que comme conséquence, « aucun concurrent n'a pu concurrencer efficacement Qualcomm sur ce marché, quelle que fût la qualité de ses produits. »

    La Commission européenne reproche donc à Qualcomm d'avoir privé les consommateurs et d'autres entreprises d'un choix élargi et d'une plus grande innovation, alors que le secteur se caractérise par une forte demande et un fort potentiel pour les technologies innovantes. Cela serait donc illégal au regard des règles de l'UE en matière de pratiques anticoncurrentielles, mais est contesté par Qualcomm.


    Dans un communiqué, l'entreprise a en effet déclaré qu'elle est fortement en désaccord avec la décision de la Commission européenne, estimant qu'elle ne concerne pas l'activité de licence de Qualcomm et n'a aucune incidence sur les activités en cours. « Nous sommes confiants que cet accord n'a pas violé les règles de concurrence de l'UE ni nui à la concurrence du marché ou aux consommateurs européens », a déclaré Don Rosenberg, vice-président exécutif et conseiller général de Qualcomm. « Nous avons de solides arguments en faveur d'une révision judiciaire et nous commencerons immédiatement ce processus. » Le géant américain des processeurs pour téléphones portables a donc fait savoir qu'il fera immédiatement appel devant le Tribunal général de l'Union européenne.

    Après les cas Intel et Google Shopping, on peut se demander si le régulateur antitrust de l’UE a les moyens de faire cesser les pratiques illégales des géants américains de la tech ou leur infliger des amendes ayant un effet dissuasif. Google par exemple a été sommé de payer une amende record de 2,4 milliards d’euros, mais le géant de la recherche en ligne a, comme c’est généralement le cas, déposé un recours en justice pour annuler l’amende. Le Tribunal général de l'UE qui a été saisi dans cette affaire devrait maintenant prendre plusieurs années avant de donner son verdict. Au moins, Google a fait des propositions pour mettre fin aux pratiques anticoncurrentielles dénoncées dans le cas de l'affaire Google Shopping, mais il semble, d’après les concurrents, que les solutions proposées sont loin de résoudre le problème.

    Source : Communiqué de Qualcomm

    Et vous ?

    Que pensez-vous de la sanction de la Commission et la réaction de Qualcomm ?
    Après Intel, Google et maintenant Qualcomm, pensez-vous que le régulateur antitrust de l'UE a les moyens de faire cesser les pratiques illégales des géants US de la tech ?
    La Commission européenne pourrait-elle leur faire payer des amendes ayant un effet dissuasif ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  4. #24
    Membre expérimenté

    Homme Profil pro
    Développeur multimédia
    Inscrit en
    juillet 2004
    Messages
    980
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur multimédia
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2004
    Messages : 980
    Points : 1 715
    Points
    1 715
    Billets dans le blog
    1

    Par défaut

    Il y a la Loi qui ira dans le sens du lobbying et le tribunal et ses membres s'emporteront mieux, on parle de milliard alors quelques millions pour étouffer une affaire ou c'est les nations qui payeront les préjudices, ces nations contributrices NET donnant plus à l'EU qu'en en reçoit ... Oui défendre l'intérêt de l'Allemagne leur politique eux ne ce sont pas trompé d'intérêt. Nos politiques on perdu la tête ou la face ça dépend du niveau de conscience de leur connerie...

  5. #25
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mars 2017
    Messages
    714
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Madagascar

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mars 2017
    Messages : 714
    Points : 20 468
    Points
    20 468

    Par défaut La Commission européenne rallonge sa liste de griefs contre Qualcomm

    La Commission européenne rallonge sa liste de griefs contre Qualcomm
    Dans une affaire vieille de 9 ans liée à des pratiques anticoncurrentielles

    Au début de cette année, la Commission européenne (CE) a infligé à Qualcomm une amende de 997 millions d’euros, qui représentait 4,9 % du chiffre d’affaires de l’entreprise en 2017, pour abus de position dominante sur le marché des chipsets de bande de base LTE. D’après la Commission, la firme de San Diego avait violé les règles de bonne concurrence sur ce marché spécifique en versant à un client majeur des montants substantiels, à condition que ce dernier ne s’approvisionne pas chez ses rivaux. Cette pratique illégale est considérée comme anticoncurrentielle par l’UE.

    La CE vient une nouvelle fois d’illustrer le vif intérêt qu’elle porte aux affaires du géant technologique Qualcomm sur le vieux continent en allongeant la liste de griefs qu’elle avait déjà contre lui dans une procédure où ce dernier est accusé d’avoir cherché à évincer certains concurrents directs en vendant des composants à des prix inférieurs au prix de revient.

    Nom : 0.jpg
Affichages : 1018
Taille : 27,4 Ko

    Cette affaire est basée sur une plainte déposée en 2015 par Icera, un éditeur britannique de logiciels, au travers de laquelle ce dernier souhaitait dénoncer les pratiques anticoncurrentielles menées par Qualcomm entre 2009 et 2011. D’après Icera, ce fabricant américain de semi-conducteurs utilisait sa position sur le marché pour négocier des prix artificiellement bas pour les puces UMTS afin d’évincer des concurrents comme Icera de ce marché.

    Les nouveaux éléments à charge contre Qualcomm se concentrent sur des détails en rapport avec le critère « prix-cout » appliqué par Bruxelles afin de déterminer dans quelle mesure les chipsets de bande de base UTMS étaient vendus à des prix inférieurs aux couts.

    Suite à cette annonce, le fabricant de puces ARM Snapdragon a déclaré : « nous sommes déçus de voir cette enquête se poursuivre et nous commencerons immédiatement à préparer notre réponse à cette communication supplémentaire de griefs. Nous pensons qu’une fois que la Commission aura examiné notre réponse, elle constatera que les pratiques de Qualcomm sont favorables à la concurrence et pleinement compatibles avec les règles de concurrence européennes. »

    Qualcomm pourrait se voir infliger une amende dont le montant équivaudrait à jusqu’à 10 % de son chiffre d’affaires mondial s’il est reconnu coupable d’avoir enfreint le droit de la concurrence de l’UE. En 2017, le chiffre d’affaires du fabricant de puces mobile Snapdragon dépassait déjà les 22 milliards USD, alors qu’en 2008, il ne s’élevait qu’à 10,4 milliards USD.

    Source : Reuters

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?

    Voir aussi

    Qualcomm écope d'une amende de 654 millions d'euros à Taïwan pour abus de position dominante

    La Commission de la concurrence de l'Inde condamne Google à payer une amende de 17 millions d'euros pour abus de position dominante

    Google estime que la sanction du gendarme indien de la concurrence va lui causer des dommages irréparables sur le marché du moteur de recherche

    Chine : Qualcomm saisit la justice pour s'opposer à la vente et à l'assemblage d'iPhone, Apple trouve cela infondé et voué à l'échec
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  6. #26
    Membre averti
    Profil pro
    retraité
    Inscrit en
    décembre 2010
    Messages
    166
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2010
    Messages : 166
    Points : 323
    Points
    323

    Par défaut

    C'est un peu dans le même esprit qu'internet explorer qui avait "tué" Netscape, même s'il y avait eu quelques erreurs stratégiques de leur part aussi, sauf qu'internet explorer était gratuit.
    Idem pour google maps ou d'autres, on fait un service gratuit ou quasi-gratuit donc en dessous du coût réel et une fois que toute la concurrence potentielle est "morte" on augmente les prix.
    Logique donc d'avoir des sanctions

  7. #27
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2014
    Messages
    80
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 26
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2014
    Messages : 80
    Points : 245
    Points
    245

    Par défaut

    Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
    En 2017, le chiffre d’affaires du fabricant de puces mobile Snapdragon dépassait déjà les 22 milliards USD, alors qu’en 2017, il ne s’élevait qu’à 10,4 milliards USD.
    Petite coquille il semblerait, ou alors je comprend pas

  8. #28
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Webmaster
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    840
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmaster
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 840
    Points : 20 773
    Points
    20 773

    Par défaut Qualcomm accuse Apple d’avoir volé son code source et ses secrets commerciaux

    Qualcomm accuse Apple d’avoir volé son code source et ses secrets commerciaux
    pour aider Intel à améliorer les performances de ses modems

    Les mois se succèdent et les recours dans l’affaire opposant Qualcomm et Apple aussi. Depuis le début de l’année 2017, Apple, le fabricant mondial d’iPhone et Qualcomm, le fabricant de semi-conducteurs, sont aux prises dans une bataille juridique.

    Dans un premier temps, Apple a accusé et traduit en justice Qualcomm pour avoir utilisé sa position dominante afin de fixer un pourcentage jugé excessif sur le prix des iPhone en échange de l’usage de ses modems LTE dans les iPhone. En outre, Apple a dénoncé le fait que le fabricant de semi-conducteurs aurait retenu la somme d’un milliard de dollars qu’il lui devrait en guise de réduction obtenue sur les coûts de licence.

    En retour, Qualcomm soutient qu’Apple aurait convaincu ses sous-traitants de ne pas lui verser les sommes dues pour avoir utilisé ses technologies dans les iPhone et affirme également qu’Apple aurait promis à ces sous-traitants de les indemniser en cas d’action légale de la part du fabricant de semi-conducteurs.

    Depuis lors, la situation n’a fait que s’envenimer entre les deux entreprises. Alors qu’Apple s’était toujours tourné vers les technologies de Qualcomm en matière de modems, la firme de Cupertino a commencé depuis l’iPhone 7 à intégrer les puces Intel pour se défaire peu à peu des composants de Qualcomm. Et cette année, Apple a décidé de faire recours exclusivement aux modems LTE d’Intel tout en ignorant royalement Qualcomm.

    Nom : apple-intel.jpg
Affichages : 1616
Taille : 84,4 Ko

    Après moult rebondissements opposant directement et indirectement les deux entreprises, Qualcomm a déposé depuis hier une nouvelle plainte, en marge des premières, devant la Cour de San Diego, aux États-Unis. Selon les déclarations de l’avocat de Qualcomm, Donald Rosenberg, recueillies par CNBC, cette plainte a été déposée pour dénoncer le vol de secrets commerciaux auquel Apple se serait livré afin de remettre les technologies de Qualcomm à Intel pour permettre à ce dernier de rattraper son retard au niveau des performances des modems.

    Nous rappelons au passage qu’à la sortie des iPhone 7, certains utilisateurs qui avaient effectué des tests affirmaient que les téléphones équipés de modems Qualcomm étaient plus performants en termes de réception cellulaire et Wi-Fi que ceux équipés des composants Intel. Le même constat est également pointé du doigt par certains internautes depuis quelques jours avec les nouveaux iPhone Xr, Xs et Xs Max qui sont uniquement dotés de modems LTE fournis par Intel. Selon certains internautes, les iPhone 2018 auraient des débits de réception cellulaire et Wi-Fi inférieurs aux anciens modèles (iPhone 7, 8 ou X).

    Nom : apple-qualcomm.jpg
Affichages : 1476
Taille : 79,6 Ko

    Depuis novembre, Qualcomm a porté plainte contre Apple en affirmant que la firme de Cupertino aurait violé l’accord signé entre les deux entreprises quand elle a commencé à utiliser les puces de Qualcomm dans les iPhone sans donner au fabricant de semi-conducteurs la possibilité de s’assurer périodiquement que les outils et le code source qu’il partageait avec Apple dans le cadre de l’accord étaient correctement protégés. Qualcomm avance qu’Apple l’aurait empêché d’auditer l’utilisation du code source.

    Ce serait lors de ce procès en cours que Qualcomm aurait décelé un potentiel vol de secrets commerciaux qui se traduirait pour Apple par la délivrance du code source et d’autres informations confidentielles de Qualcomm aux ingénieurs d’Intel pour leur permettre d’améliorer les performances de leurs puces dans les iPhone.

    Qualcomm n’aurait pas fourni de preuves directes pour soutenir ses allégations, mais fait plutôt référence à des allers-retours entre les ingénieurs Apple et Intel lors du procès. D’autres sources affirment que les preuves détenues par Qualcomm incluent non seulement des correspondances par courrier électronique, mais aussi l’historique de développement du code source d’Apple et le code utilisé dans les téléphones basés sur les puces Intel.

    À la suite de cette nouvelle plainte qui aurait été déposée indépendamment du litige en cours, l’avocat de Qualcomm aurait déclaré que « l’utilisation illégale des précieux secrets commerciaux de Qualcomm pour aider un concurrent à rattraper son retard nous nuit et ne doit pas être autorisée à continuer ». Qualcomm espère que ses dernières accusations seront ajoutées au procès en cours contre Apple.

    Source : CNBC

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur ces accusations portées par Qualcomm contre Intel ?

    Selon vous Apple aurait-il effectivement volé les secrets commerciaux de Qualcomm pour aider Intel ?

    Ou pensez-vous que ce sont juste des affabulations pour faire diversion ?

    Voir aussi

    Apple pourrait se tourner de façon exclusive vers Intel pour équiper ses prochains iPhone en modems et délaisser Qualcomm
    Des clients Apple se plaignent des mauvaises performances de leurs iPhone Xs et Xs Max en réception cellulaire et Wi-Fi, à qui la faute ?
    Apple s’activerait en coulisse pour asseoir son indépendance dans l’industrie des semi-conducteurs, Qualcomm et Intel pourraient en payer les frais
    Apple va concevoir ses propres puces de gestion de l’énergie pour réduire sa dépendance vis-à-vis de Dialog Semiconductor
    Samsung devient au second trimestre le premier fabricant de puces au monde devant Intel et s’affiche comme l’entreprise la plus rentable devant Apple
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  9. #29
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mars 2017
    Messages
    714
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Madagascar

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mars 2017
    Messages : 714
    Points : 20 468
    Points
    20 468

    Par défaut Qualcomm affirme qu'Apple lui doit déjà 7 milliards USD à cause du retard de paiement des redevances

    Qualcomm affirme qu'Apple lui doit déjà 7 milliards USD à cause du retard de paiement des redevances
    Et que Cupertino essaye de le détruire

    Depuis le début de l’année 2017, Apple et Qualcomm se livrent une bataille sans merci devant les tribunaux du monde entier. Les mois se succèdent et les rebondissements dans le litige opposant ces deux géants technologiques sont toujours au rendez-vous. Le média Bloomberg vient de dévoiler un nouvel épisode de ce feuilleton.

    Dans les derniers développements de l’affaire qui l’oppose à Apple, Qualcomm allègue désormais que ce conflit ouvert qui vise, entre autres, à déterminer le montant que la firme de San Diego est en droit de réclamer à son homologue de Cupertino pour l’exploitation de technologies brevetées clés dans les iPhone et les iPad lui revient de plus en plus cher.

    « Ils essaient de détruire notre entreprise », a déclaré Evan Chesler, avocat chez Qualcomm, au cours d’une audience qui a eu lieu récemment devant le tribunal fédéral de San Diego : « Ils ont désormais 7 milliards de dollars de redevances en retard. La maison est en feu et les dégâts matériels s’élèvent actuellement à 7 milliards de dollars ».

    Pour rappel, Apple a, par l’intermédiaire de ses sous-traitants, bloqué les paiements de redevances à Qualcomm l’an dernier et le conflit entre les deux géants technologiques s’est soldé par quelque 100 procédures juridiques dans le monde.

    Nom : 0.jpg
Affichages : 2059
Taille : 26,4 Ko

    Dans un premier temps, Apple a trainé Qualcomm en justice au motif que ce dernier aurait utilisé sa position dominante afin de fixer un pourcentage jugé excessif sur le prix des iPhone en échange de l’usage de ses modems LTE dans ces appareils. En outre, Apple a dénoncé le fait que le fabricant de puces Snapdragon aurait délibérément bloqué un milliard de dollars qui lui serait dû en guise de réduction consentie sur les couts de licence.

    Qualcomm a contre-attaqué dans un premier temps en alléguant qu’Apple aurait convaincu ses sous-traitants de ne pas lui verser les sommes dues pour avoir utilisé ses technologies dans les iPhone en leur promettant de les indemniser en cas d’action légale de la part de Qualcomm. Le mois dernier, la firme de San Diego est montée aux créneaux en accusant Apple d’avoir volé son code source et ses secrets commerciaux pour aider Intel à améliorer les performances de ses modems sur les nouveaux iPhone X.

    Signalons au passage que, pour ses iPhone édition 2018, Apple a décidé de bouder son fournisseur de chipsets de bande de base LTE historique : Qualcomm. La firme de Cupertino a opté cette fois-ci pour des chipsets de bande de base LTE signés Intel (processeur/modems Intel PMB9955 de bande de base) comme cela a été démontré par une opération de désassemblage minutieuse réalisée par les spécialistes du démontage de chez iFixit. Mais de nombreux utilisateurs d’iPhone XS et iPhone XS Max ont signalé depuis la sortie de ces nouveaux iPhone qu’ils rencontrent des problèmes avec leurs appareils. Ils se sont notamment plaints des mauvaises performances affichées par leur smartphone en réception cellulaire et Wi-Fi comparés à leurs anciens smartphones (iPhone 7, 8 ou X) qui étaient eux équipés de chipsets de bande de base LTE produite par Qualcomm.

    Il faut également préciser que depuis le début du litige opposant Qualcomm à Apple, certains poids lourds de l’industrie technologique, Intel en l’occurrence, se sont officiellement ralliés à la firme de Cupertino et assurent que la firme de San Diego veut se débarrasser de la concurrence. D’autres tels que Microsoft, Google, Samsung, Facebook, Netflix, Uber et le reste des membres de la Computer & Communications Industry Association (CCIA) ont apporté leur soutien à Apple en plaidant contre l’interdiction de vente des iPhone aux États-Unis que Qualcomm réclamait.

    Qualcomm souhaite désormais que jusqu’à 56 revendications et demandes reconventionnelles liées aux brevets soient retirées des procédures judiciaires qui l’opposent à Apple et aux sous-traitants asiatiques de ce dernier, faisant valoir qu’il ne s’agit là que d’un aspect secondaire du litige plus large qui oppose les protagonistes principaux en matière de licences.

    Apple, de son côté, soutient que Qualcomm utilise sa propriété intellectuelle pour contraindre ses clients et partenaires à payer des redevances excessives alors même qu’il refuse de se soumettre à l’examen de validité de ses brevets : « Vous ne pouvez simplement pas permettre à Qualcomm de se dédouaner de la sorte », a déclaré Ruffin Cordell, un avocat d’e la firme de Cupertino, au juge lors de l’audience.

    Source : Bloomberg

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?

    Voir aussi

    Apple pourrait se tourner de façon exclusive vers Intel pour équiper ses prochains iPhone en modems et délaisser Qualcomm
    Apple va concevoir ses propres puces de gestion de l’énergie pour réduire sa dépendance vis-à-vis de Dialog Semiconductor
    Apple s’activerait en coulisse pour asseoir son indépendance dans l’industrie des semi-conducteurs, Qualcomm et Intel pourraient en payer les frais
    Samsung devient au second trimestre le premier fabricant de puces au monde devant Intel et s’affiche comme l’entreprise la plus rentable devant Apple
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  10. #30
    Membre actif
    Inscrit en
    mai 2003
    Messages
    108
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 38

    Informations forums :
    Inscription : mai 2003
    Messages : 108
    Points : 205
    Points
    205

    Par défaut

    Très difficile de faire la part des choses dans cette affaire.

    Néanmoins, en tant que consommateur, on ne peut que regretter la stratégie monopolistique d Apple qui nuit à la concurrence et in fine au consommateur.
    Ainsi, on espère que Qualcomm restera un acteur majeur du marché!

    Le soutien d'Intel contre Qualcomm n est pas innocent puisque c est bien Qualcomm le nouveau concurrent sur la mobilité des PC ultra portables, tablettes et 2-en-1 depuis que Windows 10 on ARM est dispo, en attendant que les perfs soient à la hauteur des espoirs.

Discussions similaires

  1. Réponses: 9
    Dernier message: 04/11/2016, 10h19
  2. Réponses: 9
    Dernier message: 08/06/2016, 17h27
  3. Réponses: 20
    Dernier message: 23/11/2010, 18h27
  4. Réponses: 13
    Dernier message: 13/03/2009, 10h38

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo