Discussion: La méthode RAD

  1. #1
    Membre régulier Avatar de JTABLE
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    juin 2011
    Messages
    158
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2011
    Messages : 158
    Points : 112
    Points
    112

    Par défaut La méthode RAD

    Salut;

    J'arrive pas a bien comprendre la méthode RAD :rapid application devlopement , quels sont les phases qui sont réalisés en itération?
    Merci d'avance pour votre aide.

  2. #2
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Développeur Gestion (Retraité)
    Inscrit en
    novembre 2007
    Messages
    137
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 70
    Localisation : France, Côtes d'Armor (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Gestion (Retraité)
    Secteur : Administration - Collectivité locale

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2007
    Messages : 137
    Points : 183
    Points
    183

    Par défaut L’art a ses règles, la manière ses principes

    Les méthodes fixent leurs règles métier du développement (l’art - au sens des usages en vigueur dans un corps de métier) tout en s’appuyant sur des principes de mise en œuvre (la manière).

    La difficulté, c’est de distinguer l’art de la manière. Ainsi, L’agilité n’est pas une méthode qui fixe les règles métier du développement mais une attitude qui exprime la manière de développer. Ce ne sont pas seulement les méthodes qui doivent être agiles mais également les développeurs. On parle d’ailleurs d’agile attitude.

    Le développement n’est pas seulement qu’une affaire de technicité, c’est une alchimie entre la technique : l’art, et la manière. L’art se définit par des procédures opérationnelles, organisationnelles (règles métier) et la manière par une attitude, des obligations morales (principes). La dualité art-manière d’une méthode se concrétise donc par un ensemble de règles et de principes.

    En ce qui concerne le RAD, Jean-Pierre Vickoff, dans son ouvrage « RAD - Développement Rapide d'Applications - 1996 », évoque souvent les principes RAD sans toutefois les citer explicitement comme l’ont fait les 17 experts, auteurs du Manifeste Agile.

    Dans un message à suivre, je proposerai une liste de principes RAD qui n’engage que moi mais que j’ai établie à partir de petites phrases pertinentes émaillant l’ouvrage de Jean-Pierre Vickoff.

    A tout de suite…

  3. #3
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Développeur Gestion (Retraité)
    Inscrit en
    novembre 2007
    Messages
    137
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 70
    Localisation : France, Côtes d'Armor (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Gestion (Retraité)
    Secteur : Administration - Collectivité locale

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2007
    Messages : 137
    Points : 183
    Points
    183

    Par défaut Principes du RAD

    Référence :

    Le RAD de James Martin (Rapid Application Development - 1991),
    actualisé par Jean-Pierre Vickoff (RAD - Développement Rapide d'Applications - 1996)

    • « La méthode RAD a pour objectif principal d'améliorer la qualité des développements, tout en réduisant les délais de production et en facilitant la maîtrise des coûts. Elle associe pleinement les utilisateurs dans une recherche de consensus et d'efficacité : il faut faire vite et bien. »

    • « Rien n'oblige à tout réaliser d'un seul tenant. L'amélioration continue et incrémentale est le principe fondamental du RAD, en totale opposition avec les méthodes classiques qui se caractérisent par une approche monolithique des problèmes. »

    • « Les concepts de qualité permanente et de livraison permanente sont rendu possibles par la réalisation dès le début du prototypage d'une application techniquement fiable que l'on incrémente de fonctionnalités tout en préservant cette fiabilité. »

    • « L'informatique décentralisée judicieusement pratiquée, oblige les personnes à travailler plus "proprement" et apporte à tous un surcroît de productivité. Seule voie vers la qualité totale, elle nécessitera de disposer presque instantanément d'applications jetables. »

    • « L’ambition étant de satisfaire totalement les utilisateurs, il faut les impliquer totalement. »

    • « L'utilisateur impose la dynamique applicative et valide la conception. L'informaticien assure la réalisation et intègre la dimension technologique. »

    • « La vraie clé de la productivité est le développeur de haut niveau qui sait intégrer la conception détaillée et la réalisation. »

    • « La spécification détaillée et la réalisation intègrent les fonctions de conception, de développement et de validation dans un processus permanent de collaboration avec l'utilisateur. L'utilisateur s'affirme comme le vrai maître de son application et, par sa participation active, il s'en approprie la réalisation. Le RAD et le prototypage permettent de réaliser en concevant, tout en testant ce qu'on réalise. Le résultat garantit ce que l'on peut qualifier de "Really Approved Design" : une conception réellement approuvée par les utilisateurs. »

    • « La rigueur du passé, sécurisante mais frein à la liberté d'expression, fait place autant à la productivité maximale, avec pour bornes le budget et le temps, qu'à la satisfaction réelle de l'utilisateur en termes de fonctionnalité, de délais et d'ergonomie. »

    • « Au transfert d'informations vertical se substitue une coordination transversale. »

    • « La modélisation des données reste classique et s'appuie sur le modèle entité-relation. Il est néanmoins possible et souvent souhaitable de dé-normaliser le modèle. La simplification de développement ou le confort d'exploitation obtenu justifient largement la perte de pureté intellectuelle. »

    • « Après avoir assimilé le complexe et maîtrisé le détail, la simplification à l'extrême de l'efficacité, devient évidente. »

    • « Une charte graphique doit avoir été validée, des normes de programmation employées, un modèle de transaction généralisé à tous les modules, et le cadre d'une méta-application aura si possible été respecté. »

    • « Il faut faire disparaître la notion de dossier de programmation, tout en améliorant réellement les conditions de maintenance. La meilleure documentation est une aide contextuelle. »

    • « Afin d'être efficace dans un contexte de développement, une normalisation sémantique et syntaxique réduit le vocabulaire en adoptant des mots clés courts, mais significatifs et des abréviations significatives et uniques. »

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo