+ Répondre à la discussion Actualité déjà publiée
  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Coriolan
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    mai 2016
    Messages
    385
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Maroc

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2016
    Messages : 385
    Points : 9 421
    Points
    9 421

    Par défaut Google rend accessibles publiquement ses serveurs NTP aux entreprises

    Google rend accessibles publiquement ses serveurs NTP aux entreprises
    Pour éviter des soucis après la seconde intercalaire prévue à la fin de 2016

    Dans un billet de blog, Google a annoncé que les services horaires qui régulent tous ses services sont désormais ouverts à tous ceux qui opèrent dans l’IT. La firme va laisser tout le monde utiliser ses serveurs NTP (Network Time Protocol), une démarche qui vise à aider les intervenants de l’IT à gérer les changements qui surviendront durant la prochaine seconde intercalaire prévue à la fin de cette année (juste après minuit le 31 décembre).

    Nom : horloge-basique-inox-%u0025C3%u0025B825cm-orium-11514.jpg
Affichages : 3361
Taille : 13,9 Ko

    Une seconde intercalaire, également appelée saut de seconde ou seconde additionnelle, est un ajustement d'une seconde du Temps universel coordonné (UTC). Et ce, afin qu'il reste assez proche du Temps universel (UT) défini quant à lui par l'orientation de la Terre par rapport aux étoiles. Afin de maintenir l'UTC, conformément à sa définition, à moins de 0,9 seconde du temps universel (UT1), il convient parfois d'ajouter ou de retrancher une seconde intercalaire. Ce système a été introduit en 1972 et permet de tenir compte simplement du ralentissement de la rotation de la Terre.

    Les systèmes d’exploitation ordinaires ne peuvent pas s’adapter à une minute qui a plus de 60 secondes, pour cette raison, les organisations ont dû mettre en place des solutions pour gérer cette seconde additionnelle. Cependant, elles sont parfois amenées à faire face à des problèmes liés aux opérations qui prennent place durant cette seconde. Dans le passé, des systèmes de Google ont carrément refusé de fonctionner après la seconde intercalaire. Pour remédier à ce problème, Google va modifier ses serveurs NTP pour faire tourner les horloges plus lentement (-0.0014 %) pendant 10 heures avant la seconde intercalaire et 10 heures après. Grâce à cette technique appelée “smeared time”, les systèmes auront déjà pris en compte la seconde intercalaire. Google ne sera pas le seul à recourir à cette technique, Akamai compte ralentir ses horloges durant 24 heures avant et après la seconde intercalaire. Amazon et Microsoft ont suivi la même méthode dans le passé.

    Google fait tourner ses propres serveurs NTP et les exploite pour faire transiter ses systèmes durant les secondes intercalaires. De même, la plupart des appareils connectés à Internet règlent leurs temps à partir du NTP, qui constitue une technologie standard open source utilisée dans le monde entier. Pour Google, la synchronisation du temps est critique pour ses systèmes, notamment ceux qui assurent que les copies soient à jour et correctement rapporter l’ordre des clics et des recherches dans le temps.

    Les entreprises ayant des machines virtuelles dans Google Compute Engine et celles utilisant les API de Google seront dans l’obligation de mettre leurs propres systèmes en synchronisation avec les horloges de Google durant la période des 20 heures de ralentissement. Google a noté qu’il ne sera pas possible de faire tourner quelques serveurs durant le temps régulier et faire tourner d’autres dans le temps modifié, car cela va mettre les systèmes clients en confusion. Pour cette raison, la firme met ses serveurs NTP en disponibilité à travers le service Google Public NTP. Les utilisateurs pourront l’utiliser en configurant leur réseau avec l’adresse time.google.com. Un guide détaillé a été publié par le géant de la recherche pour faciliter cette manœuvre.

    Pour éviter des soucis dans le futur, les géants du cloud cherchent à mettre en place un standard qui consisterait à modifier le temps durant une période de 24 heures. Google pour sa part va entreprendre d’allonger la période du « smeared time » durant la prochaine seconde intercalaire pour s’aligner avec les autres firmes. Il n’y a pas encore de date précise, mais Google estime qu’elle va avoir lieu en 2018.

    Source : blog Google

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?

  2. #2
    Candidat au Club
    Homme Profil pro
    Responsable sécurité
    Inscrit en
    mai 2012
    Messages
    3
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable sécurité
    Secteur : Transports

    Informations forums :
    Inscription : mai 2012
    Messages : 3
    Points : 4
    Points
    4

    Par défaut On n'a jamais eu besoin de Google pour se synchroniser

    Cela fait 30 ans que NTP existe et ça fonctionne. On se synchronise dès la seconde intercalaire ajoutée. Et c'est tout.
    Avec cette "technique", pendant 24 heures on n'est jamais à l'heure. C'est malin.
    db

  3. #3
    Membre éprouvé Avatar de Nudger
    Homme Profil pro
    Directeur de projet
    Inscrit en
    octobre 2010
    Messages
    497
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 40
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Directeur de projet
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2010
    Messages : 497
    Points : 1 041
    Points
    1 041

    Par défaut

    Citation Envoyé par Gourmet Voir le message
    Cela fait 30 ans que NTP existe et ça fonctionne. On se synchronise dès la seconde intercalaire ajoutée. Et c'est tout.
    Avec cette "technique", pendant 24 heures on n'est jamais à l'heure. C'est malin.
    db
    Dans certains OS, la seconde intercalaire se matérialise par une soixante et unième seconde dans une minute donnée.
    Les logiciels pour lesquels la synchronisation des dates dans un cluster est fondamentale (on a ce genre de contraintes dans les systèmes de stockage distribué par exemple) sont extrêmement sensibles à ça.
    Du coup de nombreux bugs sont apparus avec la présence toujours plus croissante de ce genre de logiciels.

    Petit florilège de défauts identifiés ces dernières années et de réactions d'éditeurs :
    https://blogs.oracle.com/oem/entry/o..._note_for_leap
    https://access.redhat.com/articles/15145
    https://blogs.oracle.com/java-platfo..._leap_second_s
    https://blog.mozilla.org/it/2012/06/...u-and-the-fix/
    http://venturebeat.com/2012/06/29/am...ram-pinterest/
    http://www.datastax.com/dev/blog/lin...second-problem
    https://www.nudge-apm.com Surveillez vos applications Java et PHP et diagnostiquez facilement les problèmes de performance.

Discussions similaires

  1. PlanetHoster ouvre ses serveurs virtuels dédiés aux développeurs
    Par Hinault Romaric dans le forum Hébergement
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/02/2015, 16h38
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 19/03/2010, 10h37
  3. [ovh] ses serveurs mutualisés et google
    Par marveljojo75 dans le forum Référencement
    Réponses: 5
    Dernier message: 02/03/2010, 16h00
  4. Réponses: 9
    Dernier message: 20/08/2009, 14h19
  5. Réponses: 0
    Dernier message: 18/08/2009, 23h25

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo