Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Le changement à la tête des États-Unis pourrait entériner l’abandon de la neutralité du Net aux USA
    Le changement à la tête des États-Unis pourrait entériner l’abandon de la neutralité du Net aux USA
    qui fut votée pour limiter le pouvoir des FAI

    La grande dépendance du Net pour les communications confère aux fournisseurs d’accès internet un rôle majeur dans les échanges quotidiens. En février dernier, Tom Wheeler, le président de la Federal Communications Commission (FCC) qui est une agence indépendante du gouvernement des États-Unis chargée de réguler les télécommunications ainsi que les contenus des émissions de radio, télévision et Internet, déclarait qu’internet « ;a remplacé les fonctions du téléphone ;». Il « ;est simplement trop important pour permettre aux fournisseurs de services à large bande d’être ceux qui établissent les règles ;».

    Pour garantir un « ;Internet rapide, équitable et ouvert ;», la Federal Communications Commission (FCC) a adopté de nouvelles règles depuis le début de cette année. Selon ces nouvelles règles, les fournisseurs d’accès internet n’ont pas le droit de bloquer ou de ralentir certains sites web qu’ils n’aiment pas ou de vendre une bande passante plus rapide à ceux qui payent le prix le fort. De même, ces fournisseurs ont pour obligation de déclarer comment les données des utilisateurs sont collectées et partagées. En d’autres termes, les auteurs de cette loi signifient qu’elle vise à favoriser une égalité d’accès à tout le trafic web sans discrimination aucune.

    Cette mesure a entraîné une vague de commentaires et d’actions sur la toile. Les détracteurs de cette loi, qui sont également épaulés par une majorité de républicains, soulignent qu’elle s’apparente à la loi « ;Obamacare pour l’internet ;» qui, pour beaucoup, vise à aider une partie de la population défavorisée en puisant les ressources dans la poche des autres travailleurs.

    D’autres ajoutent qu’elle donnera au gouvernement le pouvoir de déterminer les prix Internet, les conditions de service et les types de produits et services qui peuvent être fournis, conduisant à moins de choix, moins d’opportunités et des prix plus élevés. Ces pourfendeurs continuent en affirmant qu’elle pourrait impliquer de nouveaux frais et taxes de la part du gouvernement. À l’opposé, les défenseurs de cette loi estiment qu’elle favorise la neutralité du Net avec un accès plus facile au contenu du Net.

    Obama qui a défendu cette loi doit bientôt quitter les locaux de la maison blanche qui accueillent le nouvel arrivant Donald Trump. Lors de sa campagne, ce dernier a promis « ;d’éliminer les règlements les plus intrusifs ;» et de « ;reformer tout le code réglementaire ;». Il ajouta même dans un tweet que « ;l’attaque d’Obama du Net est une autre prise de pouvoir de haut en bas. La neutralité du Net est la Doctrine de l’équité. Elle ciblera les médias conservateurs ;».

    Face à cette perspective, les opérateurs de télécommunications et les fournisseurs d’accès internet se réjouissent déjà à l’idée de voir cette loi abrogée. Par contre, plusieurs entreprises de la Silicon Valley, qui ont ouvertement soutenu Hillary Clinton en affirmant ouvertement que Trump serait un « ;désastre pour l’innovation ;» nourrissent des craintes face à l’application des différentes mesures qui pourraient être prises par Trump.

    Jeffrey Chester, le directeur exécutif du Center for Digital Democracy affirme « ;Nous allons lutter énergiquement contre toute tentative de AT&T, de Comcast et d’autres fournisseurs d’accès Internet gigantesques d’espionner les Américains ;». Et d’ajouter que « ;Nous espérons que la nouvelle administration appuiera les règles de confidentialité des consommateurs, y compris en tant que composante clé de la garantie d’un marché concurrentiel ;».

    Toutefois, selon les analystes, Trump pourrait nommer un nouveau président de la FCC en 2017. Et avec ce changement à la tête de cette agence, beaucoup augurent que la neutralité du net ainsi que d’autres lois sur la vie privée des consommateurs prises par le gouvernement sortant pourraient être mises au rebut.

    Source : Washington Post

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur la neutralité du net ;?

    Pensez-vous qu’elle doit être supprimée ;?

    Voir aussi

    L'UE pose les fondements de la neutralité du net et du roaming sans frais, avec un accord obtenu auprès des différentes institutions

    Forum Actualités, Wiki Developpez.com, Débats Best of, FAQ Developpez.com
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre éprouvé
    Si c'est les mêmes personnes qui ont prévu un cataclysme boursier avec son élection, on est tranquille...

    Bien que je sois sensible à la vie privée, qui peut encore croire à ça sur le net ? Tout comme la neutralité ? De toute façon, est ce que vous croyez vraiment que les "élites" se soucient des règles ? Je ne dis pas qu'il ne faut pas se battre pour ça mais quelque part on sait que c'est un combat utopiste dans le système actuel. D'autre part, je ne crois pas que le Président Trump pénalise les NTIC qui pèsent lourd aux USA. Donc la Silicon s'inquiète pour rien à mon avis.
    .
    Heureux soient les fêlés car ils laisseront passer la lumière.
    Michel Audiard

  3. #3
    Membre régulier
    Si à chaque fois qu'un décideur changeait, on remettait en cause toutes les règles déjà établies.. En tout cas je n'espère pas que cette directive sera abrogée

  4. #4
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message

    Pour garantir un « ;Internet rapide, équitable et ouvert ;», la Federal Communications Commission (FCC) a adopté de nouvelles règles depuis le début de cette année. Selon ces nouvelles règles, les fournisseurs d’accès internet n’ont pas le droit de bloquer ou ralentir certains sites web qu’ils n’aiment pas ou de vendre une bande passante plus rapide à ceux qui payent le prix le fort. De même, ces fournisseurs ont pour obligation de déclarer comment les données des utilisateurs sont collectées et partagées. En d’autres termes, les auteurs de cette loi signifient qu’elle vise à favoriser une égalité d’accès à tout le trafic web sans discrimination aucune.

    Cette mesure a entraîné une vague de commentaires et d’actions sur la toile. Les détracteurs de cette loi, qui sont également épaulés par une majorité de républicains, soulignent qu’elle s’apparente à la loi « ;Obamacare pour l’internet ;» qui, pour plusieurs, vise à aider une partie de la population défavorisée en puisant les ressources dans la poche des autres travailleurs.
    Ces pauvres républicains sont des abrutis finis.

    Il ne s'agit pas d'aider les pauvres à accéder à internet, il s'agit de s'assurer que la concurrence puisse librement s'exercer sur internet pour permettre à l'innovation de continuer sa marche.

    Si vous laissez les FAI faire ce qu'ils veulent sur le réseau, ils vont favoriser leurs services par rapport aux autres afin de tuer la concurrence. C'est très simple, le temps d'attente moyen accepté par les utilisateurs est autour de 2 secondes. Ca veut dire qu'à partir de 2 secondes on commence à voir les utilisateurs zapper. Dans ces conditions c'est tellement facile pour un FAI de privilégier son propre service (par exemple Orange possède Dailymotion) que c'est flippant.

    Ils pourront donc racketter les différents acteurs des deux côtés, d'un côté demander plus d'argent à leurs clients pour accéder correctement aux services qu'ils souhaitent utiliser, et de l'autre demander de l'argent aux éditeurs de services pour être accessibles.

    Bref, ça crée les conditions pour une concentration massive d'internet entre les mains de quelques acteurs et donc la mort de l'innovation.
    Un problème avec Git ? Essayez la FAQ, sinon posez votre question sur le forum.



    "Toute personne croyant qu'une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste."
    Kenneth E. Boulding

    "Les richesses naturelles sont inépuisables, car, sans cela, nous ne les obtiendrions pas gratuitement. Ne pouvant être ni multipliées ni épuisées, elles ne sont pas l’objet des sciences économiques."
    Jean-Baptiste Say, Traité d'économie politique, 1803.

    "/home/earth is 102% full ... please delete anyone you can."
    Inconnu

  5. #5
    Nouveau membre du Club
    Même si cette loi est abrogée, les utilisateurs auront toujours la possibilité de masquer leurs traces vis à vis de leur FAI, et ainsi de contourner les restrictions que pourra imposer ce dernier.
    L'utilisation d'un service VPN par exemple, empêche au FAI de voir quels protocoles sont utilisés et quels sites l'utilisateur visite.
    Autrement dit, pour l'instant je ne suis pas trop inquiet.

  6. #6
    Membre averti
    Citation Envoyé par Denton Voir le message
    Même si cette loi est abrogée, les utilisateurs auront toujours la possibilité de masquer leurs traces vis à vis de leur FAI, et ainsi de contourner les restrictions que pourra imposer ce dernier.
    L'utilisation d'un service VPN par exemple, empêche au FAI de voir quels protocoles sont utilisés et quels sites l'utilisateur visite.
    Autrement dit, pour l'instant je ne suis pas trop inquiet.
    Et il suffit que le FAI bride toutes les connexion vpn, puisqu'il aura le droit de le faire.

  7. #7
    Membre extrêmement actif
    La question c'est : comment les géants du net, qui sont les seules entreprises à produire encore réellement quelque chose aux USA, déjà viscéralement anti-Trump, réagiraient si cette réglementation venait à être abrogée ?
    "If the revolution ain't gon' be televised
    Then fuck, I'll probably miss it" - Aesop Rock

###raw>template_hook.ano_emploi###