Google va opérer une refonte de son magasin d'applications Android
Pour répondre au désarroi des développeurs

Google Play est la boutique en ligne créée par Google en 2012 par fusion d’un nombre de services, dont la boutique d’applications pour le système d’exploitation Android. Avec l’énorme succès de l’OS mobile et les prévisions de plus en plus pressantes de la saturation de l’économie des applications, le géant de la recherche redouble d’efforts pour aider les développeurs d’applications Android. La firme va améliorer les recommandations du Play Store avec l’intelligence artificielle, elle compte aussi ajouter le support de plusieurs plateformes de paiement. Ces efforts ressemblent à ceux entrepris par Apple il y a un an, qui a introduit une refonte totale de son App Store; elle a augmenté la part des revenus partagés avec les développeurs, qui peuvent désormais permettre aux utilisateurs de s’abonner à une application. La firme a revu également le système de recommandations des applications.

Nom : google-play.jpg
Affichages : 6303
Taille : 133,1 Ko

Android est de loin le système d’exploitation mobile le plus populaire, de ce fait la majeure partie des téléchargements se fait sur la plateforme qui attire davantage de développeurs. Mais c’est Apple qui génère le plus de recettes. Selon les chiffres d’App Annie, Google Play Store représentait 70 % des téléchargements d’applications au troisième trimestre de cette année, néanmoins 65 % du chiffre d’affaires a été généré par Apple.

Google pour se défaire de cette situation a pris plusieurs initiatives qui sont pour la plupart concentrées dans les pays émergents où Android est généralement mieux placé qu’iOS. Sur 47 de ces marchés, les utilisateurs peuvent passer par leur opérateur téléphonique pour acheter directement des applications, une façon populaire pour faire des transactions sans avoir à recourir à une carte de crédit. Google devra aussi être en mesure d’exploiter les données pour améliorer le dispositif de recommandations des applications, en s’appuyant intensivement sur un système d’apprentissage machine. Ces changements ne peuvent être qu’appréciés par les développeurs qui espèrent augmenter le nombre de téléchargements de leurs applications. « La triste réalité est que seule une poignée d'applications parviennent à attirer l'attention de la grande majorité des utilisateurs », a dit Greg Cohn, directeur général de Burner, une société qui propose une application capable de générer des numéros de téléphone temporaires.

Avec la maturité annoncée de certains marchés du smartphone, ceux des pays développés surtout, les utilisateurs ne téléchargent plus de nouvelles applications. En effet, certaines applications ont continué à se développer et à implémenter de nouvelles fonctionnalités qui avaient requis auparavant une application séparée. Face à cette réalité, les développeurs commencent à se plaindre qu’il est devenu difficile pour eux de se faire un nom dans ce marché saturé et redoutent un phénomène de saturation dans leur secteur d'activité.

Google compte étendre son App Store à d’autres plateformes notamment les objets connectés, les casques de réalité virtuelle et les ordinateurs portables Chrome de Google. « Ce qui nous enthousiasme, c'est de donner aux développeurs ce point d'entrée unique pour accéder davantage à notre écosystème », a dit Sameer Samat qui a rejoint Google en janvier après avoir dirigé le fabricant de bracelets connectés Jawbone.

Samat a fait savoir que le jeu reste toutefois la priorité pour le Google Play Store, avec notamment l’arrivée d’un éditeur de renom comme Nintendo qui va développer son jeu Super Mario Run sur le système d’exploitation mobile de Google.

Le processus de développement d’applications pour Android a été jugé autrefois comme étant très complexe, mais les choses ont changé aujourd’hui, explique James Knight, un ancien employé de Google et fondateur de Pembroke, une société de conseil qui aide les développeurs à porter sur Android leurs applications compatibles avec le système iOS d'Apple. « Historiquement, l'App Store a toujours été un peu plus simple et Android un peu plus comme le Far-West », a-t-il dit.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Pensez-vous que ces mesures sont suffisantes pour aider les développeurs à tirer plus de la plateforme ?

Voir aussi :

Google s'attaque aux applications avec des commentaires factices sur sa plateforme de téléchargements, pour protéger l'intégrité du Play Store
Google pourrait lancer un nouveau PC sous Andromeda, la fusion d'Android et Chrome OS, au troisième trimestre 2017
Google publie la version stable d'Android Studio 2.2, son EDI propose des améliorations au niveau des phases clés du développement