Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Expert éminent sénior
    Google prévient que ses algorithmes d'indexation vont donner la priorité au mobile-first dès septembre 2020
    Google : les algorithmes vont donner la priorité au mobile-first
    Pour améliorer les résultats affichés aux mobinautes

    Google a commencé à tester son index mobile-first, une mesure qui va indexer en premier lieu la version mobile des sites web pour le classement des résultats de recherche avant de passer à la version desktop si le site ne possède pas une version mobile. Ce changement a été relaté depuis l’année dernière, mais c’est la première fois que le moteur de recherche a donné des détails sur le sujet.


    Aujourd’hui, la plupart des recherches sur Google sont réalisées sur mobile, ce qui pose un problème pour le moteur de recherche. En effet, son système de classement se base toujours sur la version desktop du contenu pour évaluer sa pertinence. Cependant, la version mobile peut parfois être moins riche en contenu et les algorithmes n’auront pas évalué la bonne page, celle qui sera effectivement visitée par les mobinautes. Avec ce changement, Google va donc indexer le contenu mobile et l’utiliser pour décider du classement des résultats, que l’internaute soit sur desktop ou mobile.

    Difficile de mesurer aujourd'hui quelles seront toutes les conséquences de ce changement. Google a précisé que pour le moment, il va continuer à expérimenter ce changement durant les prochains mois à petite échelle, attendant d'avoir pleinement confiance dans ses résultats avant de généraliser le changement pour un plus grand nombre d’utilisateurs. Google a posté quelques recommandations pour aider les webmasters à se préparer à l’arrivée de l’index mobile-first.

    • Si vous avez un site responsive ou un site dont le contenu est servi dynamiquement, où le contenu principal est le même que ça soit sur mobile ou desktop, vous ne devez rien changer.
    • Si vous avez un site dont la configuration fait que le contenu principal sur mobile est différent du contenu desktop, vous devez entrer quelques modifications sur votre site.
      • Faites en sorte que vous ayez des balises structurées dans les deux versions mobile et desktop du site.
      • Vous pouvez vérifier l’équivalence des balises structurées sur desktop et mobile en tapant le lien URL des deux versions sur le Structured Data Testing Tool et comparer les résultats. Google recommande d’éviter l’ajout de balises non pertinentes pour le contenu du document.
      • Utilisez le robots.txt testing tool pour vérifier que votre version mobile est accessible par Googlebot.
    • Si vous êtes le propriétaire d’un site qui a vérifié seulement la version desktop sur la console de recherche, il faudra ajouter et vérifier la version mobile.
    • Si vous avez seulement un site desktop, il continuera à être indexé aussi sans souci.



    Source : Google

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?

    Voir aussi :

    Google modifie la façon dont sont affichés les résultats de recherches sur Android, qui s'apparentent au Play Store
    Google affiche désormais les pages AMP dans les résultats de recherche, afin d'accélérer l'adoption de sa solution de web mobile rapide
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre actif
    C'est pas bien clair au niveau des sites responsive et du contenu "principal", car les liens de navigation peuvent être affichés différemment par exemple, ou masqués en partie.

  3. #3
    Chroniqueur Actualités

    Google a commencé le déploiement de l’indexation mobile-first pour certains sites
    Google a commencé le déploiement de l’indexation mobile-first pour certains sites
    et invite les webmasters à se préparer pour leur transition

    Mise à jour le 27/03/2018 : Google déploie à grande échelle de l'indexation mobile-first

    L'indexation mobile de Google est maintenant en train d'être déployée à une plus grande échelle, après la migration d'une poignée de sites annoncée en décembre dernier. D'après la firme, l'indexation mobile-first signifie qu'elle va utiliser la version mobile des pages Web pour l'indexation et le classement des pages. Google va notamment afficher la version mobile des pages dans ses résultats de recherche et ses pages mises en cache.

    Ce processus se fait par vagues et les sites qui migrent vers l'indexation mobile-first seront notifiés via la Search Console. Il faut préciser que Google continue d'avoir un seul index pour diffuser ses résultats de recherche. Historiquement, ce sont les versions desktop des pages qui étaient indexées, mais avec le déploiement de l'indexation mobile-first, ce sera de plus en plus le contenu des versions mobiles qui sera indexé. Si votre site n'existe qu'en version desktop, Google assure cependant que vous serez toujours indexé.

    Google souligne aussi que l'indexation mobile-first n'a aucun avantage en termes de classement ; ce qui serait vrai si le contenu de la version mobile n'est pas moins pertinent que celui de la version desktop. Pour les sites disposant de pages AMP et non AMP, Google préférera indexer la version mobile de la page non AMP.

    Source : Google Webmaster Central Blog


    21/12/2017 : En novembre 2016, Google a annoncé un changement majeur dans la manière dont il compte indexer les pages Web dans ses résultats de recherche. Comme l'entreprise l'a expliqué, la plupart des internautes aujourd'hui effectuent des recherches sur Google à l'aide d'un appareil mobile. Cependant, ses systèmes de classement regardent toujours la version desktop du contenu d'une page pour évaluer sa pertinence pour l'utilisateur. Cela peut donc causer des problèmes lorsque la page mobile a un contenu moins pertinent que la page version desktop parce que, dans ce cas, ses algorithmes n'évaluent pas la page réelle qui est vue par l'internaute mobile.

    Google a donc décidé de passer à une indexation mobile-first, ce qui veut dire que ses algorithmes utiliseront principalement la version mobile du contenu d'un site pour classer les pages de ce site, pour comprendre les données structurées et pour afficher des extraits de ces pages dans ses résultats de recherche. Cette semaine, Google a déclaré avoir commencé à mettre en œuvre ce changement et a annoncé qu'une « poignée » de sites Web ont déjà été migrés vers l'indexation mobile-first.

    « Comme nous l'avons dit, les sites qui utilisent la conception Web responsive et implémentent correctement la diffusion dynamique n'ont généralement rien à faire », explique Google. L'an dernier, l'entreprise avait en effet affirmé que si vous avez un site responsive ou un site à diffusion dynamique où le contenu principal et le balisage sont les mêmes sur mobile et sur desktop, vous n'aurez rien à changer. Mais si vous avez un site avec une configuration où le contenu principal et le balisage sur mobile sont différents du contenu principal et du balisage sur desktop, vous devez faire quelques modifications sur votre site :

    • vous assurer d'avoir des balises structurées dans les deux versions mobile et desktop du site. Les sites peuvent vérifier l’équivalence de leurs balises structurées sur desktop et mobile en saisissant les URL des deux versions dans l'outil en ligne de Google pour tester des données structurées et comparer les résultats ;
    • utiliser l'outil de test du fichier robots.txt de Google pour vérifier que votre version mobile est accessible par Googlebot.

    Si vous avez vérifié seulement la version desktop de votre site sur la console de recherche, Google vous recommande d'ajouter et vérifier aussi la version mobile. Et si votre site dispose seulement d'une version desktop, l'entreprise continuera quand même à l'indexer, même si elle utilise un agent utilisateur mobile pour voir votre site.

    Google a déclaré l'année dernière qu'il comprenait que le passage à l'indexation mobile-first était important et devait être pris au sérieux, c'est pourquoi le géant de la recherche en ligne a décidé de l'expérimenter à petite échelle avant de l'étendre à plus de sites. Google va évaluer les sites de manière indépendante en fonction de leur disponibilité pour l'indexation mobile-first et faire leur transition lorsqu'ils seront prêts. « Ce processus a déjà commencé pour une poignée de sites et est étroitement surveillé par l'équipe de recherche », précise l'entreprise.

    Cela indique que l'indexation mobile-first est plus proche de son déploiement général, mais Google veut y aller doucement pour laisser aux webmasters le temps de préparer leurs sites. « Nous continuons d'être prudents dans le déploiement de l'indexation mobile-first. Nous croyons que le fait d'aller lentement aidera les webmasters à préparer leurs sites pour les utilisateurs mobiles, et pour cette raison, nous n'avons actuellement pas de calendrier pour le moment où cela sera terminé. »

    Source : Google

    Et vous ?

    Que pensez-vous de l’indexation mobile-first ?
    Votre site est-il déjà prêt pour cette transition ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  4. #4
    Membre éclairé
    Un peu compliqué tout ça ... Mais bon, je pense que c'est une bonne chose !

  5. #5
    Candidat au Club
    Vivement l'indexation mobile-first
    Je pense que l'indexation mobile-first se revèle intéressante vu que la majorité des recherches se font via mobile.
    Comme quoi celà va susciter une harmonisation dans la conception des sites web. Déjà que l'avènement du responsive design facilitait déjà cette harmonisation. Tant mieux pour les sites qui avaient suivis le pas . Vivement que ceux qui étaient à la traîne prennent le pas de l'harmonisation .

  6. #6
    Membre extrêmement actif
    On dirait qu'ils sont 10 ans en retard sur le coup
    Si la réponse vous a aidé, pensez à cliquer sur +1

  7. #7
    Membre éclairé
    Pour moi l'idéal ça serrait d'avoir une indexation mobile first pour les mobiles et desktop first pour les desktop. Après c'est sans doute difficilement réalisable techniquement (et économiquement) d'indexer en double tout le web.

    Et puis un site inadapté au mobiles en 2018, c'est probablement un site pas mis à jour / mal foutu donc ça peut aussi améliorer la navigation desktop de moins bien le référencer.

    Par contre ça va compliquer le développement web, ce qui peut être un problème pour les sites proposant un contenu de qualité mais n'ayant pas vraiment de moyens techniques, financier et/ou humains.

  8. #8
    Nouveau membre du Club
    Hello,

    Avec la proportion de recherches réalisées sur mobiles, j'ai envie de dire qu'il était temps de s'y mettre ^^

  9. #9
    Expert éminent
    Citation Envoyé par yves2099 Voir le message
    Comme quoi celà va susciter une harmonisation dans la conception des sites web. Déjà que l'avènement du responsive design facilitait déjà cette harmonisation.
    Pourquoi tiens-tu à uniformiser le web ?
    Je trouve génial le pluralisme.
    Ca permet de ne pas trop s'emmerder lorsqu'on surfe sur la toile (raison par ailleurs pour laquelle je n'aime pas facebook qui te présente toutes les infos tjrs sous la même forme... quel ennui !!)

    C'est un peu comme si tu voulais uniformiser les voitures.
    Perso, je trouve cool de pouvoir croiser sur la route une Tesla, une 2CV, un Cayenne, une 2008 et une Golf en un seul trajet de 10min.

  10. #10
    Chroniqueur Actualités

    Google prévient que ses algorithmes d'indexation vont donner la priorité au mobile-first dès septembre 2020
    Google prévient que ses algorithmes d'indexation vont donner la priorité au mobile-first dès septembre 2020,
    pour améliorer les résultats affichés sur les dispositifs des mobinautes

    En septembre 2020, l’indexation « orientée mobile » deviendra la règle générale sur Google avec un algorithme de référencement qui parcourra en priorité les versions mobiles des sites Internet. Un changement, amorcé fin 2016, qui répond à l’évolution des usages du moteur, marquée par une forte croissance des requêtes effectuées sur smartphone. L’éditeur avait expliqué alors dans un billet datant du 4 novembre 2016 :

    « Aujourd'hui, la plupart des gens font des recherches sur Google à l'aide d'un appareil mobile. Cependant, nos systèmes de classement examinent toujours la version desktop du contenu d'une page pour évaluer sa pertinence pour l'utilisateur. Cela peut entraîner des problèmes lorsque la page mobile a moins de contenu que la page desktop, car nos algorithmes n'évaluent pas la page réelle qui est vue par un mobinaute.

    « Pour rendre nos résultats plus utiles, nous avons commencé des expériences pour rendre notre index mobile-first. Bien que notre index de recherche continue d'être un index unique de sites Web et d'applications, nos algorithmes utiliseront principalement la version mobile du contenu d'un site pour classer les pages de ce site, comprendre les données structurées et afficher des extraits de ces pages dans notre résultat. Bien sûr, bien que notre index soit construit à partir de documents mobiles, nous allons continuer à créer une excellente expérience de recherche pour tous les utilisateurs, qu'ils proviennent d'appareils mobiles ou desktop.

    « Nous comprenons qu'il s'agit d'un changement important dans notre indexation et que nous prenons cela au sérieux. Nous continuerons à expérimenter avec soin au cours des prochains mois à petite échelle et nous accélérerons ce changement lorsque nous serons convaincus que nous avons une excellente expérience utilisateur. Bien que nous ne commencions que ce processus, voici quelques recommandations pour aider les webmasters à se préparer à mesure que nous nous dirigeons vers un index davantage axé sur les mobiles ».


    Le numéro un de la recherche avait expliqué que ceux qui disposaient de sites web dits « adaptatifs » (responsive design)en responsive design ou ceux utilisant le format AMP HTML – que pousse Google – pour toutes leurs pages n’en seraient pas affectés. Du changement est recommandé pour les sites dits « m point ». C’est-à-dire ceux pour lesquels chaque page a une URL différenciée présentant aux internautes du contenu optimisé pour les mobiles.

    Même chose pour les sites à diffusion dynamique. En d’autres termes, ceux qui ne présentent qu’une URL par page, mais un contenu différent en fonction de l’appareil de l’utilisateur.


    Quatre ans plus tard, l’éditeur note que, d’après son analyse, la plupart des sites affichés dans les résultats de recherche sont prêts pour le mobile-first et 70 % de ceux qui figurent dans ses résultats de recherche ont déjà effectuer un changement pour être compatible au mobile-first. Raison pour laquelle Google a estimé qu’il peut se tourner vers une indexation mobile-first pour tous les sites Web à partir de septembre 2020 : « en attendant, nous continuerons à déplacer les sites vers l'indexation mobile-first lorsque nos systèmes reconnaîtront qu'ils sont prêts ».

    « Lorsque nous basculons un domaine vers l'indexation mobile-first, il y aura une augmentation de l'exploration de Googlebot, tandis que nous mettons à jour notre index vers la version mobile de votre site. Selon le domaine, cette modification peut prendre un certain temps. Par la suite, nous explorerons encore occasionnellement le traditionnel Googlebot desktop, mais la plupart des explorations pour Search se feront avec notre agent utilisateur de smartphone mobile. Le nom exact de l'agent utilisateur utilisé correspondra à la version de Chromium utilisée pour le rendu ».

    Des conseils encore pertinents

    Google note que :

    « Dans Search Console, il existe plusieurs façons de vérifier l'indexation mobile-first. L'état est affiché sur la page des paramètres, ainsi que dans l'outil d'inspection d'URL, lors de la vérification d'une URL spécifique en ce qui concerne son exploration la plus récente.

    « Nos conseils sur le bon fonctionnement de tous les sites Web pour l'indexation mobile-first restent pertinents, pour les sites nouveaux et existants. En particulier, nous vous recommandons de vous assurer que le contenu affiché est le même (y compris le texte, les images, les vidéos, les liens), et que les métadonnées (titres et descriptions, balises méta des robots) et toutes les données structurées sont les mêmes. Il est bon de les vérifier à nouveau lorsqu'un site Web est lancé ou considérablement repensé. Dans les outils de test d'URL, vous pouvez facilement vérifier directement les versions de bureau et mobile. Si vous utilisez d'autres outils pour analyser votre site Web, tels que des robots d'exploration ou des outils de surveillance, utilisez un agent utilisateur mobile si vous souhaitez faire correspondre ce que voit la recherche Google.

    « Bien que nous continuions à prendre en charge diverses façons de créer des sites Web mobiles, nous recommandons de vous tourner vers le responsive desing pour les nouveaux sites Web. Nous vous suggérons de ne pas utiliser d'URL mobiles distinctes (souvent appelées "m-dot") en raison des problèmes et de la confusion que nous avons constatés au fil des ans, tant de la part des moteurs de recherche que des utilisateurs ».

    En décembre 2018, Google avait déclaré recourir à l’indexation « orientée mobile » pour plus de la moitié des sites apparaissant dans ses pages de résultats au niveau mondial. Cette fois-ci, la transition est effective pour 70 % des sites affichés dans les pages de résultats.

    L’indexation « orientée mobile » s’applique déjà par défaut à tous les « nouveaux » domaines (non encore référencés). Ce depuis le 1er juillet 2019.

    Google a conclu en ces termes :

    « L'indexation mobile-first a parcouru un long chemin. C'est formidable de voir comment le Web a évolué du desktop vers le mobile, et comment les webmasters ont aidé à permettre l'exploration et l'indexation pour correspondre à la façon dont les utilisateurs interagissent avec le Web! Nous apprécions tout votre travail au fil des ans, qui a contribué à faciliter cette transition. Nous continuerons de surveiller et d'évaluer ces changements avec soin ».

    Source : Google
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités