Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Rédacteur

    Qui est leader des bases de données en 2016 ?
    Qui est leader des bases de données en 2016 ?
    Microsoft est le numéro un, d'après l'étude d'octobre 2016 de Gartner

    À lire...
    http://blog.developpez.com/sqlpro/p1...onnees-en-2016

    À noter :
    • Google rentre pour la première fois dans cette étude
    • MariaDB n'y figure pas (parts de marché trop faibles)
    • EnterpriseDB (la version payante de PostGreSQL, dotée de nombreuses fonctionnalités étendues par rapport à la version libre) y est à une place moyenne, en avance sur de "grosses" solutions comme MongoDB, Redis, CouchBase, MemSQL, Google... !
    • IBM DB2 est quelque peu détrôné par SAP
    Cette signature n'a pas pu être affichée car elle comporte des erreurs.

  2. #2
    Membre éprouvé
    MySQL et MariaDB
    Il y a certainement un gros problème dans la collecte des données. Ni MariaDB ni MySQL n'y figurent. si c'est en comptant le pognon, cette étude ne touche malheureusement que des financiers qui bien sûr ne savent pas de quoi ils parlent, vu qu'ils ne comprennent que le nombre en bas à droite. Une vraie étude aurait compté les instances, ce qui n'est pas le cas ici.

  3. #3
    Modérateur

    MySQL était rattaché à Oracle dans le Gartner 2015, il y a de fortes chances que ce soit la même chose ici.

  4. #4
    Membre éprouvé
    C'est marrant qu'il liste certaines base de données de type Hadoop comme MapR, mais qu'il en oublie plein d'autre… Où est HBase de Apache ? Ou sont greenplum et HDB de Pivotal ? C'est loin d'être des petits joueurs.

  5. #5
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par CaptainDangeax Voir le message
    Il y a certainement un gros problème dans la collecte des données. Ni MariaDB ni MySQL n'y figurent. si c'est en comptant le pognon, cette étude ne touche malheureusement que des financiers qui bien sûr ne savent pas de quoi ils parlent, vu qu'ils ne comprennent que le nombre en bas à droite. Une vraie étude aurait compté les instances, ce qui n'est pas le cas ici.
    En fonction des critères mesurés, qui n'apparaissent malheureusement pas ici, on peut avoir des résultats très différents
    On peut citer pèle-mêle
    - nombre d'entreprises clientes
    - nombre d'utilisateurs connectés
    - nombre de licences vendues
    - To stockés
    - critères financiers
    - nombre de distributeurs
    - compatibilité des versions entre elles
    - portabilité
    - robustesse
    - sécurité
    - limites techniques
    etc...

    Avec des critères clairs, chacun pourrait appliquer sa propre grille de lecture avec ses propres cotations

  6. #6
    Membre chevronné
    @escartefigue : c'est particulièrement flou, en plus, dans la mesure où on parle d'entreprises et non de logiciels SGBD. "Oracle", ça veut dire quoi ? Le logiciel Oracle et MySQL, le niveau de fonctionnalités n'est pas le même. Pareil pour SAP DB et Hana, etc.
    J'appelle "Point Traroth" le moment dans une discussion où quelqu'un parle des Bisounours. A partir de ce moment, toute discussion sérieuse devient impossible, puisque la légitimité d'une des parties pour exposer son point de vue est mise en cause. C'est juste un anathème, un moyen de décrédibiliser les autres sans avoir à discuter.

  7. #7
    En attente de confirmation mail
    Une fois de plus une étude qui n'a pour valeur que celle que l'on veut bien lui donner!!!

    1. En fonction des critères d'analyse, on fait le classement que l'on veut

    2. Dire qu'une DB est géniale parce que "innovante", c'est juste du n'importe quoi (perso, je décide de construire une prison avec des barreaux en papier mâché et des murs en carton... Vachement "innovant" non? Est-ce que pour autant la prison est efficace et empêche les prisonniers de s'échapper????)

    3. Classer les DB par entreprise éditrice, c'est sans intérêt surtout quand une même société propose plusieurs DB différentes (exemple: Oracle)

    4. Vouloir classer une DB indépendemment du type de projet réalisé n'a aucun sens (en fonction de type d'application, la meilleure DB à utiliser peut être différente)


    En conclusion: Perso, je vais mettre le résultat de cette étude au même endroit que toutes les autres... à la poubelle!!!

  8. #8
    Modérateur

    Citation Envoyé par NSKis Voir le message
    4. Vouloir classer une DB indépendemment du type de projet réalisé n'a aucun sens (en fonction de type d'application, la meilleure DB à utiliser peut être différente)
    C'est justement le but du magic quadrant, en gros c'est nombre de fonctionnalités / innovations vs le fait de les exécuter.
    Ça ne dit pas que en haut à droite c'est mieux que en bas à gauche. Ça dit qu'en haut à droite ça peut faire plein de choses et les faire plutôt bien.
    Mais sur un projet précis, on peut tout à fait se satisfaire d'un autre éditeur.

    Pour votre exemple de prison, vous seriez tout en bas à gauche.
    Il n'y a rien de visionnaire à proposer des murs en papier, et effectivement ce serait compliqué de garder les prisonniers à l'intérieur.

  9. #9
    Membre éprouvé
    Je suis toujours etonné de voir les mongodb et autres bases nosql.
    A part chez leur concepteur qui les utilisent en PRODUCTION (pour de vrais projets donc, pas pour une petite appli minable dans un coin faite par un stagiaire) ?

    perso je ne prendrai pas le risque (et on arrive aux memes perfs si on fait abstraction de certains elements structurel dans les BDD traditionnelles (oracle/ms etc)) tout en conservant la syntaxe sql et non pas des syntaxes barbares indigestes et toutes differentes...

  10. #10
    Modérateur

    C'est faux, dans les deux dernières sociétés où j'ai travaillé il y a une base MongoDB en production.
    Elles répondent à des besoins auxquels les SGBDR classiques sont en souffrance et/ou trop chers.
    Rien n'empêche d'avoir et du MongoDB et des bases relationnelles à côté pour gérer deux aspects différents d'une même boîte.

    Le NoSQL est une technologie, qui a ses avantages et inconvénients. Effectivement, il ne faut pas mettre votre comptabilité dessus vous aurez des problèmes.
    Mais pour stocker un puits de logs par exemple, c'est très bien et pas cher.

    Il faut l'employer à bon escient.

  11. #11
    Rédacteur

    Citation Envoyé par Waldar Voir le message
    Mais pour stocker un puits de logs par exemple, c'est très bien et pas cher.
    Ou pour gérer des blogs, des forums, du réseaux social... bref des données faiblement structurées dans lesquelles ont fait de la recherche textuelle (bas document) ou des liens d'interdépendance (base graphe)...

    A 9
    Cette signature n'a pas pu être affichée car elle comporte des erreurs.

  12. #12
    Membre averti
    Mais quel peut bien être l'intérêt de comparer des SGBD n'ayant rien à voir entre eux ???? (SAP, MongoDB, EnterpriseDB, Amazon...)

  13. #13
    Rédacteur

    Citation Envoyé par voran Voir le message
    Mais quel peut bien être l'intérêt de comparer des SGBD n'ayant rien à voir entre eux ???? (SAP, MongoDB, EnterpriseDB, Amazon...)
    La comparaison ne porte pas sur des SGBD, mais sur des éditeurs de SGBD, sans précision d'une technologie particulière, mais pour des aptitudes à intégrer ces différentes technologies :
    • relationnel
    • décisionnel
    • noSQL
    • cloud
    • big data


    Une des raisons pour lesquelles Microsoft est leader :
    • relationnel : SQL Server
    • décisionnel : SQL SSAS
    • noSQL : Azure DocumentDB, Azure Table
    • cloud : Azure (SQL, DocumentDB et table)
    • big data : Azure hadoop


    A +
    Cette signature n'a pas pu être affichée car elle comporte des erreurs.

###raw>template_hook.ano_emploi###