IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Affichage des résultats du sondage: Quels sont vos rapports avec le télétravail ?

Votants
62. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • Je suis en télétravail

    12 19,35%
  • Je souhaite être en télétravail mais cela n'a pas été accepté

    32 51,61%
  • Je ne souhaite pas être en télétravail

    18 29,03%
Emploi Discussion :

Télétravail : cinq raisons pour lesquelles les entreprises lui disent non


Sujet :

Emploi

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 538
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 538
    Points : 155 612
    Points
    155 612
    Par défaut Télétravail : cinq raisons pour lesquelles les entreprises lui disent non
    Télétravail : cinq raisons pour lesquelles les entreprises lui disent non,
    gagnerait-il à être plus largement adopté ?

    L’une des conséquences économiques apportées par internet et le développement du télétravail. Si certaines entreprises apprécient les avantages du travail à distance, d’autres sont contre cette pratique. C’est le cas par exemple de Yahoo qui a vu sa directrice Marissa Mayer partir en croisade contre le télétravail. Elle avait décidé que tous les salariés seraient désormais obligés de venir au bureau afin de « ressentir l'énergie et l'excitation » du travail en équipe, selon un document interne dévoilé par le Wall Street Journal : « la vitesse et la qualité sont souvent sacrifiées quand on travaille de la maison. Nous avons besoin d'être un Yahoo! uni, et cela commence en étant physiquement ensemble ».

    Pour mieux comprendre les raisons qui pourraient motiver les entreprises à être contre cette pratique, Esther Schindler, une journaliste qui s’intéresse beaucoup à l’industrie technologique, est allée à la rencontre de certains recruteurs. La première raison évoquée est que « la communication marche mieux face à face ». Les recruteurs sont convaincus que les collègues construisent de meilleures relations de travail par exemple quand ils prennent le déjeuner ensemble, prennent le temps de discuter de divers sujets, même les plus banals, ou alors participent à des exercices destinés à développer l’esprit d’équipe.

    « Je ne pense pas que les gens qui vivent au loin soient différents de mes collègues ici », a affirmé un ingénieur, « mais il n’y a pas du tout photo si je ne peux les voir que durant des vidéoconférences ou par messagerie instantanée seulement quelques fois par semaines ».

    Une philosophie que plusieurs ingénieurs partagent puisqu’ils pensent que le travail au bureau permet de réduire au maximum les barrières de la communication. « Tandis que des outils comme Slack et les courriels font l’affaire si l’équipe travaille à distance, rien ne surpasse le fait d’être capable de tourner sa chaise et engager une discussion rapide avec un autre développeur (voire l’équipe entière de développeurs si nécessaire) », a déclaré un ingénieur. Et même si tout le monde est habitué aux messages textes et aux outils de discussion instantanée, il est difficile de collaborer de façon spontanée, a-t-il ajouté.


    Esther Schindler

    La seconde raison avancée par les recruteurs est « un impact sur la créativité ».Le mythe selon lequel un manque d’interaction sociale réduit la créativité et l’innovation reste profondément ancré. C’est d’ailleurs l’un des arguments sur lesquels s’appuyait Marissa Mayer pour s’ériger contre le télétravail lorsqu’elle a déclaré que « certaines des meilleures idées et décisions surviennent après des discussions à la cafétéria ou au couloir, après des rencontres avec les gens et des rendez-vous d’équipes impromptus ».

    Mais Marissa n’est pas la seule à penser de cette façon. « Quand j’ai été au bureau pendant une décennie, 90 % des idées et de la productivité sont nées de conversations informelles au couloir, à la pause déjeuner » indique Steve, qui est désormais en télétravail. Il explique que, désormais, la plupart des conversations sont formelles et il est tenu à l’écart des conversations improvisées.« Le résultat net est que ma carrière en est devenue confinée et toute rabougrie », s’est il désolé. « Je suis devenu “le gars qui fait telle ou telle chose” plutôt qu’un membre de l’équipe qui a conscience de beaucoup de choses et a la capacité de se lancer si nécessaire dans une tâche ».

    Toutefois, si des recruteurs estiment que les conversations dans le genre « peux-tu stp vérifier ceci ? » sont importantes, d’autres pointent le revers de la médaille. Selon eux, des « interactions » peuvent se transformer en « interruptions » qui coûtent plus ou moins cher en termes de productivité et flux de créativité. L’un des ingénieurs en télétravail a par exemple avancé que « les distractions étaient insupportables. Les téléphones qui sonnent, les gens qui débarquent et ressentent toujours le besoin de m’interrompre pour absolument tout (que ça soit relié ou non au travail) et plusieurs appels à propos de projets qui ne sont pas liés qui résultent en changement de contexte ».

    Le troisième point mis en exergue par les recruteurs est que « gérer les télétravailleurs est plus difficile ». « Notre management veut nos collaborateurs au bureau pour un meilleur contrôle », a indiqué un ingénieur. « Nous avons eu quelques employés à distance et cela n’a pas fonctionné, par conséquent tout télétravail est “mauvais”», a-t-il estimé. L’équipe avait travaillé avec une nouvelle équipe à distance de contrôle de qualité et disposait de deux développeurs en télétravail. Un autre a expliqué que « les stagiaires et les nouvelles recrues préfèrent quelqu’un qui est assit à côté d’eux pour collaborer, alors bien sûr vous pouvez partager votre écran mais ce n’est pas la même chose ».

    La logistique supplémentaire n’en vaut pas la peine selon les recruteurs. Changer la politique de l’entreprise pour autoriser le travail à distance signifie que l’entreprise doit revoir plusieurs paramètres de sa logistique et le retour de cet investissement n’est pas forcément évident. L’entreprise ne sait pas forcément comment faire face à ces différences. Ajouter des employés à distance apporte une nouvelle problématique à l’entreprise parce qu’elle va devoir avoir un processus pour gérer les employés qui viennent au bureau et ceux qui travail à distance sur de nombreuses activités. Si le cloud et les applications SaaS sont venus faciliter la collaboration à distance, plusieurs recruteurs déplorent par exemple le fait qu’il est arrivé de mal entendre une personne à l’autre bout de l’écran, parfois la qualité audio et/ou vidéo n’est pas au rendez-vous.

    Et enfin le cinquième point c’est le conservatisme. Lorsque vient le moment de choisir s’il faut autoriser un travail à distance, si les bénéfices d’un tel travail semblent un peu flou, à contrario les risques encourus ainsi que les coûts sont clairs. Le travail au bureau est donc bien souvent le choix par défaut d’une entreprise qui peut se permettre d’employer de la façon dont elle l’entend. D’ailleurs, un ingénieur a déclaré « je n'accorde pas beaucoup de crédit dans mes capacités à embaucher et les propriétaires de l'entreprise sont plutôt conservateur. Aussi, je fais le choix plus sûr d'embaucher des candidats prêts à travailler sur place au lieu de ceux qui travaillent à distance. Je peux voir quand ils viennent, je peux leur donner une tâche sur un coup de tête, et j'ai une bien meilleure idée du moment où ils commencent à se diriger vers des trous de lapin ».

    Source : O'Reilly

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?

    Quelles sont, selon vous, les forces et les faiblesses du télétravail ?

    Êtes-vous en télétravail ? Si oui, partagez-vous les sentiments décris par certaines personnes interrogées dans le cadre de l'enquête à l'instar de la sensation d'être "réduis" à "celui qui fait telle tâche" ou alors la sensation d'être libéré des interruptions incessantes ?

    Le télétravail gagnerait-il à être plus largement adopté ? Pour quelles raisons ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Modérateur
    Avatar de Gugelhupf
    Homme Profil pro
    Analyste Programmeur
    Inscrit en
    décembre 2011
    Messages
    1 310
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste Programmeur

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2011
    Messages : 1 310
    Points : 3 649
    Points
    3 649
    Billets dans le blog
    12
    Par défaut
    Je dirais que les raisons n°1 et 2 ne sont que des excuses patronales bidons, c'est surtout la raison n°3 qui les gêne : le manque de contrôle.
    N'hésitez pas à consulter la FAQ Java, lire les cours et tutoriels Java, et à poser vos questions sur les forums d'entraide Java

    Ma page Developpez | Mon profil Linkedin | Vous souhaitez me contacter ? Contacter Gokan EKINCI

  3. #3
    Modérateur

    Avatar de Vincent PETIT
    Homme Profil pro
    Consultant en Systèmes Embarqués
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    3 073
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 40
    Localisation : France, Pas de Calais (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en Systèmes Embarqués
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 3 073
    Points : 11 132
    Points
    11 132
    Par défaut
    Bonjour,

    Qu'en pensez-vous ?
    Quand je vois le nombre de projets collaboratifs open-source et la qualité de certain, je me dis que le télétravail est déjà efficace ! Y a pas de doute !

    "Notre management veut nos collaborateurs au bureau pour un meilleur contrôle" [...] "Je peux voir quand ils viennent"
    C'est bien un truc français ça
    Le présentéisme... c'est préfèrer, par exemple, un mec qui branle rien pendant 4h sur ces 8h de travail mais qui arrive et repart à l'heure (à lui on ne lui dira jamais rien) plutôt que le gars qui a une heure de retard le matin et qui est efficace 8h d'affilées (à lui on lui dira qu'il arrive souvent en retard).

    Quelles sont, selon vous, les forces et les faiblesses du télétravail ?
    Faiblesses :
    Quand est ce qu'on s'arrête de bosser ?
    Qui fourni le matos comme l'imprimante ?
    Comment s'isoler chez soi et ne pas être tenté de faire ses courses ou tondre ça pelouse ?
    Une vraie question, le CHSCT ? Comment est ce qu'il évalue vos conditions de sécurité au travail lorsque vous êtes chez vous ? Et si vous vous cassez la gueule dans votre escalier, vous êtes en arrêt de travail ou arrêt maladie ?

    Avantages :
    Conciliation vie pro et perso (amener et rechercher les enfants à l'école).
    Gain financier de garderie, cantine, nourrice, frais gazoils, usure bagnole.
    Gain environnemental car moins de pollution.
    Cadre de vie amélioré car je pense que chacun d'entre nous (ou prèsque) et quand même mieux chez lui qu'au boulot.

    Êtes-vous en télétravail ? Si oui, partagez-vous les sentiments décris par certaines personnes interrogées dans le cadre de l'enquête à l'instar de la sensation d'être "réduis" à "celui qui fait telle tâche" ou alors la sensation d'être libéré des interruptions incessantes ?
    Je ne suis pas en télétravail mais je rêve de l'être ! Par chance c'est un sujet que fait son chemin dans mon entreprise et il y aura des expérimentations.

    Le télétravail gagnerait-il à être plus largement adopté ? Pour quelles raisons ?
    Carrément oui ! Les entreprises veulent de la compétitivité et elles ont devant elles un levier, qui est celui du loyer du bâtiment et des frais d'entretiens qui va avec. Le gain peut être colossal !
    Pour certaine activité, comme les chaînes de production, évidemment là ce n'est pas possible quoi que le personnel qui peut être en télétravail peut très bien faire gagner de la place, qui peut être loué à une autre entreprise.
    La science ne nous apprend rien : c'est l'expérience qui nous apprend quelque chose.
    Richard Feynman

  4. #4
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    mai 2006
    Messages
    222
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme

    Informations forums :
    Inscription : mai 2006
    Messages : 222
    Points : 506
    Points
    506
    Par défaut
    Citation Envoyé par Vincent PETIT Voir le message
    C'est bien un truc français ça
    Le présentéisme...
    mouais enfin cet article n'a pas l'air de parler de sociétés Françaises... (journaliste américaine, yahoo...) et du présentéisme, il y en a partout, arrêtons de nous jeter la pierre et de dire qu'ailleurs c'est mieux

  5. #5
    Membre averti
    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2006
    Messages
    80
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2006
    Messages : 80
    Points : 370
    Points
    370
    Par défaut
    Le télétravail et la présence physique ont tout deux des avantages et des inconvénients, raisons pour laquelle je pense que le télétravail partiel (2jours semaine par exemple) serait une bonne chose.

    Deux jours de présence physique me semble également nécessaire pour des réunions de visus.

    Cela apporterait énormément d'avantage:

    - Moins de voitures sur les routes
    - Moins de pollution
    - Moins d'heures perdues sur les routes... (en supposant que le trajet travail-boulot prend 40minutes, celà fait 1h20 par jours, 266heures / an, 11,1 jours entiers sur les routes...)
    - Moins de fatigue et de Stress lié aux embouteillages...

  6. #6
    Membre éclairé
    Ingénieur de recherche
    Inscrit en
    novembre 2008
    Messages
    227
    Détails du profil
    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur de recherche

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2008
    Messages : 227
    Points : 822
    Points
    822
    Par défaut
    Comme beaucoup de discussions et réflexions sur ce genre de sujet, j'ai toujours l'impression que les gens qui s'expriment (dans l'article) espèrent trouver un modèle de travail miracle qui fonctionnera pour tout le monde et en toutes circonstances.

    Il y a des gens au travail qui sont tellement "absents" malgré leur présence physique, qu'ils soient là ou à disrance ne changerait rien.

    Il y en a qui ne supportent pas de ne pas avoir quelqu'un avec qui discuter. Il y en a qui aimerait bien être peinards pour bosser.

    Mais même sans parler de personnalité des employés, il y a des moments où on a besoin de se concentrer, et d'autres ou on a besoin d'échanger.

    Le télétravail comme tout modèle n'est à mon avis ni quelque chose à bannir, ni quelque chose à généraliser. C'est un outil supplémentaire que la technologie autorise, et qu'il serait bien idiot de ne pas utiliser par principe.

    Ce serait tellement plus productif de permette le télétravail plus ou moins à la carte, pour pouvoir rester à la maison avec un enfant malade sans perdre une journée, pouvoir s'isoler sur une phase critique de développement, et revenir 2 ou 3 jours après reprendre une activité de groupe. De toute façon avec les RTT, et les assouplissements du travail qui ont peu de chance de freiner, on part de plus en plus vers une présence "à volonté". Sans parler des astreintes, des maintenances qui surviennent à n'importe quelle heure. Pourquoi ne pas permettre au gars qui s'est tapé son Dimanche après midi d'astreinte de prendre le reste de la journée en télétravail ?

    Pour moi les problèmes de logistiques et d'organisation sont de mauvais prétexte, la technologie rend le télétravail très simple. Après c'est une question de dosage, de suivi, de règles à mettre en place, par exemple ne pas laisser quelqu'un passer 100% de son mois en télétravail.

    Donc oui, je crois que le télétravail est une bonne chose, comme nombre de modèles de travail, à condition d'arrêter de croire qu'un modèle s'appliquera miraculeusement à tous en toutes circonstances.

  7. #7
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    février 2005
    Messages
    358
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : février 2005
    Messages : 358
    Points : 990
    Points
    990
    Par défaut
    Avant tout le télétravail doit être un choix.

    Personnellement, je suis pour un compromis entre 2 a 3jrs de télétaff par semaine l'été et le beaux jours de printemps/automne.

    Il faut quant même avoir un minimum de lien avec ses collègues.
    Ca laisse aussi le temps de présence au bureau pour permettre de faire des réunions. Chose difficile à faire en visoconf car tout le monde n'est pas logé à la même enseigne pour ce qui est de la co.

    Il faut aussi faire preuve de rigueur pour ne pas que les heures de taff empiètes sur le privé. Sinon on deviens comme un indépendant, on bosse tout le temps et on fini par se faire bouffer.
    A l'inverse, il faut arriver aussi à ne pas laisser le priver empiéter sur les heures de taff.

    Prendre en compte que faire travailler le personnel chez lui, c'est des économies pour l'entreprise (ici en Belgique le syndicat CGSP effectue déjà un travail d'analyse et lors d'une intervention dans l'émission 'Question à la une', il avait démontré que le télétravail au SPF sécurité social (75% des employés télétaff) leur permettait d'économiser 2M€/an) car si l'employé n'est pas la, je chauffe moins, je consomme moins en énergie et eau.

    Bien des arguments type comme, je gagne en consso carburant ect... sont très loin de compenser le coût énergétique du domicile.

    Certaines personnes ont aussi besoin d'une coupure entre le taff et la maison et cette coupure intervient lors du voyage de dépars/retour.

    Pour le moment le télétaff est encore jeune mais lorsque les personnes verrons que finalement financièrement elle ne s'y retrouve pas, cela changera. On pour le moment est dans un rapport de "je paye pour pouvoir bosser" lorsque l'on télétaff.

    Pour ma part, le télétravail ne peut se faire qu'avec une augmentation de salaire pour compenser la mise à disposition de l'infrastructure personnel envers l'employeur.

    Et aussi, quid des assurances en cas d'accident du travail. Je tombe chez moi en allant me faire un café pendant que je télétaff, est-ce que cela sera un accident du travail ou pas ?

  8. #8
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    avril 2016
    Messages
    91
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 27
    Localisation : France, Pyrénées Atlantiques (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2016
    Messages : 91
    Points : 414
    Points
    414
    Par défaut
    Bonjour/Bonsoir,

    Qu'en pensez-vous ?
    Quelles sont, selon vous, les forces et les faiblesses du télétravail ?
    Ayant déjà fait du dev en télétravail je trouve cela assez efficace pour plusieurs raisons : cela fait un gain de temps par rapport aux transports (quand on a une heure et demi de route aller-retour pour aller bosser on est bien content de pas avoir à faire le trajet), cela évite également d'être dérangé toutes les 5 minutes par des collègues (chose qui, actuellement, a fortement tendance à me taper sur le système). L'inconvénient c'est parfois l'envie de procrastiner car on est quand même chez soi etc donc il vaut mieux aménager un coin uniquement pour le travail (quitte à avoir 2 PC : un pour travailler et un pour le reste).

    Êtes-vous en télétravail ? Si oui, partagez-vous les sentiments décris par certaines personnes interrogées dans le cadre de l'enquête à l'instar de la sensation d'être "réduis" à "celui qui fait telle tâche" ou alors la sensation d'être libéré des interruptions incessantes ?
    Je l'ai été durant mes études dans le cadre de projets de groupe mais actuellement non (cela va bientôt changer lorsque je changerai de travail je l'espère), étant donné que c'était un travail de groupe avec des amis nous étions tous en télétravail et n'avions en aucun cas ressenti cette sensation d'être réduit à un seul rôle (sauf le chef de projet qui chapeautait le tout évidemment).

    Le télétravail gagnerait-il à être plus largement adopté ? Pour quelles raisons ?
    Cela dépend du type d'entreprise et de la personnalité des employés mais en terme général oui car cela apporterait un énorme gain de place en termes de locaux des entreprises et un énorme impact écologique car cela diminuerait les trajets quotidiens des gens, mais est ce que les employés suivront ça c'est la grande question.
    Théorie : ça marche pas mais on sait pourquoi
    Pratique : ça marche mais on sait pas pourquoi
    Programmation : ça marche pas et on sait pas pourquoi

  9. #9
    Expert éminent sénior
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    6 677
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 6 677
    Points : 30 969
    Points
    30 969
    Par défaut
    J'ai la chance d'avoir un chef qui ne fait pas suer quand je pose un télétravail. J'en pose très peu - soit un épisode cévenol est en cours, soir j'attends ma nouvelle machine à laver.

    Raison toute simple : impossible de ne pas être dérangé par ma femme..... Au moins, au bureau, je peux bosser tranquille.

    Tout ça pour dire que comme d'habitude, la seule réelle réponse, c'est "ça dépend". Dans mon cas précis, les arguments contre le travail au bureau se transforment en argument contre le télétravail. Mais si j'envoie ma femme 15 jours en vacances en Pologne, soudain, ça devient plus attractif...
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  10. #10
    En attente de confirmation mail
    Femme Profil pro
    pape n'aimant pas les censeurs
    Inscrit en
    janvier 2010
    Messages
    803
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Vatican

    Informations professionnelles :
    Activité : pape n'aimant pas les censeurs

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2010
    Messages : 803
    Points : 1 400
    Points
    1 400
    Par défaut
    Et il y a la 6ème raison qui est en réalité la 1ère, mais chuuuut, il faut pas le dire parce que ce n'est pas "politiquement correct":

    La plupart des patrons pensent que le collaborateur resté chez lui ne travaille pas vraiment pour l'entreprise mais joue plutôt à la Play Station ou joue à la "baballe" avec le chien dans le jardin...

  11. #11
    Membre éprouvé Avatar de Alvaten
    Homme Profil pro
    Développeur Java / Grails
    Inscrit en
    novembre 2006
    Messages
    324
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 32
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java / Grails
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2006
    Messages : 324
    Points : 1 018
    Points
    1 018
    Par défaut
    Personnellement je suis relativement dubitatif du télétravail régulier, uniquement car je n'y arriverai pas moi même.

    J'ai besoin pour me sentir bien d'un minimum de cloisonnement entre ma vie privé et professionnelle. Comme le dit Vincent PETIT, comment définir ses horaires de boulots par exemple ? Ça m'arrive d'avoir des clients qui m'appellent le soir alors que je suis chez moi, auquel cas je répond "Je ne suis plus au bureau, je regarde demain" ... il faut aussi que le chef en profite pas. J'ai déjà vu la situation, dès qu'un collaborateur a des accès à distance on à vite tendance à l'appeler même quand il est off. Sans accès on sait qu'il ne fera rien alors on cherche une autre solution.

    Idem pour ce qui est des questions de la "tentation de faire autre chose" ou des dérangements extérieurs.

  12. #12
    Membre confirmé Avatar de LapinGarou
    Homme Profil pro
    R&D Developer
    Inscrit en
    octobre 2005
    Messages
    341
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Var (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : R&D Developer
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2005
    Messages : 341
    Points : 477
    Points
    477
    Par défaut
    C'est bien un truc français ça
    Le présentéisme... c'est préfèrer, par exemple, un mec qui branle rien pendant 4h sur ces 8h de travail mais qui arrive et repart à l'heure (à lui on ne lui dira jamais rien) plutôt que le gars qui a une heure de retard le matin et qui est efficace 8h d'affilées (à lui on lui dira qu'il arrive souvent en retard).
    Exactement ce que j'ai rétorqué à mon boss quand il me parlait de contrôle du temps de travail.

  13. #13
    Membre émérite
    Avatar de Voyvode
    Profil pro
    Inscrit en
    mars 2007
    Messages
    475
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mars 2007
    Messages : 475
    Points : 2 627
    Points
    2 627
    Par défaut
    @NSKis : Oui. Parfois, rien qu’en reniflant l’annonces on arrive à sentir le « télétravailleur = br***eur ».

    C’est idiot. Soit le boulot est fait (tu restes), soit le boulot est pas fait (tu dégages).

    Qu'en pensez-vous ?
    Si le télétravail ne fonctionnait pas, le libre et les projets communautaires sur internet ne pourraient pas exister.

  14. #14
    Membre émérite

    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2003
    Messages
    3 995
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2003
    Messages : 3 995
    Points : 2 388
    Points
    2 388
    Par défaut
    Citation Envoyé par el_slapper Voir le message

    Dans mon cas précis, les arguments contre le travail au bureau se transforment en argument contre le télétravail. Mais si j'envoie ma femme 15 jours en vacances en Pologne, soudain, ça devient plus attractif...
    Tu "envoies" ta femme en vacances ? Par la poste ?

  15. #15
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    janvier 2008
    Messages
    119
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2008
    Messages : 119
    Points : 100
    Points
    100
    Par défaut
    Il n'y pas de solution miracle, chaque cas doit être étudié et on ne peut pas faire de généralité. L'article n'a aucun intérêt à mes yeux.

    Je suis en télé travail depuis plus d'un an. Je travail 3 semaines chez moi, puis je retourne 1 semaine aux bureaux (j'habite à Nice, les bureaux se trouve à Chartres près de Paris).
    Pour le moment, ça ne pose aucun problème, tout fonctionne bien et même mieux sur certains points.

    Le manque de contrôle est surtout dû à un manque de confiance. Mes patrons me font confiance, ils savent que le boulot sera fait et je n'ai aucun compte à rendre.

    Après il faut être capable de pouvoir travailler tout seul chez soi, avoir un minimum de conscience professionnelle, et savoir se gérer.

    Pour ma part, j'ai gardé les même horaires que j'avais avant de télé travailler (7h30/19h), mais quand j'estime avoir fini ma journée, ça ne m’empêche pas d'aller glander plus tôt que prévu. C'est surtout mon organisation de travail que j'ai du revoir, tout est cadré pour que mes journées soit les plus remplies possibles, pour m'éviter le coup de mou et donc me démotiver.
    Il est aussi important d'aimer son travail, je pense qu'il est très difficile de travailler chez soi sur un projet pas du tout motivant.

  16. #16
    Expert éminent sénior
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    septembre 2012
    Messages
    3 000
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Finistère (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2012
    Messages : 3 000
    Points : 15 927
    Points
    15 927
    Par défaut
    Hello,

    Citation Envoyé par Vincent PETIT Voir le message
    Quand je vois le nombre de projets collaboratifs open-source et la qualité de certain, je me dis que le télétravail est déjà efficace ! Y a pas de doute !
    Ce n'est pas comparable. Tu compares des gens qui vont bosser contre un salaire pour payer leurs factures (on va pas se mentir, c'est un gros 80% des devs) et des gens qui donnent de leur temps libre (ou qui sont payés pour cela) parce qu'ils sont des bêtes dans leur domaine.

    C'est un peu comme si tu disais que les limitations de vitesse c'est n'importe quoi parce que les pilotes de formule 1 ils peuvent prendre une chicane à 150! Sauf que tout le monde n'est pas en mesure de piloter une F1 de la sorte,et que nos voitures au quotidien ne sont pas non plus des F1.


    Citation Envoyé par Vincent PETIT Voir le message
    C'est bien un truc français ça
    Le présentéisme... c'est préfèrer, par exemple, un mec qui branle rien pendant 4h sur ces 8h de travail mais qui arrive et repart à l'heure (à lui on ne lui dira jamais rien) plutôt que le gars qui a une heure de retard le matin et qui est efficace 8h d'affilées (à lui on lui dira qu'il arrive souvent en retard).
    Outre le fait que c'est à la base une news centrée sur les USA, tu as déjà travaillé à l'étranger pour tenir ce genre de discours? Moi non je dois le dire, mais tout ce que j'ai pu lire ou entendre comme retour d'expérience sur le sujet semble m'indiquer que c'est un mal répandu dans tous les pays. Du Japon aux USA. La seule exception viendrait peut être de l'Allemagne et des pays scandinaves.

    Par contre, je suis bien d'accord avec toi sur l’efficacité ramen!

    Enfin, il faut comprendre que dans nos métier, ils est très difficile de mesurer un taux de productivité. Corriger un bug ne vaut pas corriger un autre bug. Une fonctionnalité A peut être bien plus dure à implémenter que la fonctionnalité B. Ajoutes à cela le fait que le management vient plus souvent du commerce que de la technique, tu comprends vite que c'est bien plus facile pour un manager de vérifier si tu es là ou pas quand tu devrais l'être (et au delà) que de juger de la qualité/efficacité de ton travail.

    Citation Envoyé par Vincent PETIT Voir le message
    Cadre de vie amélioré car je pense que chacun d'entre nous (ou prèsque) et quand même mieux chez lui qu'au boulot.
    Je n'en suis pas sur tu vois. Alors certes, je préfères en effet être à la maison et lire "Avec tes yeux" de Sire Cedric plutôt que de corriger le bug qui affecte tel ou tel composant sous ma garde. Mais passer toute ma vie chez moi... je trouverais cela dur! Aller au travail est certes une contrainte, et surement bcp plus pour ceux qui ont 1h de trajet que pour moi qui n'en ait que 10minutes, mais tu vois du monde, tu construit des relations, tu noues des amitiés parfois qui vont bien au dela du cadre pro.

    A contrario, j'ai une amie de ma femme qui est assistante maternelle, qui passe ses journées chez elle, ne vois que des enfants et leurs parents 2 fois 5 minutes par jours. Je ne l'envie pas! Elle n'a pas de gros délire à la pause café, pas de débat enflammé pour savoir si le dernier StarWars/Burton/Polanski est un chef-d'oeuvre ou une bouse sans nom.

    Bref, il y a une vie sociale riche au bureau que tu n'as pas chez toi.


    Et j'ajoute que pour ma part, je serais bien incapable d'être productif chez moi!

  17. #17
    Membre émérite
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    805
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Autre

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 805
    Points : 2 912
    Points
    2 912
    Par défaut
    C'est dommage que l'énoncé du sondage soit si binaire : être ou ne pas être en télétravail.

    Dans ma boîte, on télétravaille de temps en temps, quand il y a des grèves de transport, des enfants malades, des journées de téléconférence avec d'autres sites, etc. De plus en plus d'entreprises mettent en place des façons nomades de travailler et ça inclut la possibilité rester chez soi.

    Pour autant, faut-il passer en full télétravail ? Dans nos métiers où le partage de connaissance et le collaboratif sont primordiaux, j'ai du mal à comprendre ceux qui encensent le remote working comme remède à toutes les lourdeurs de l'entreprise. Je vois plus ça comme une fausse solution à des problèmes dûs à un dysfonctionnement intrinsèque du cadre de travail traditionnel.

    - Les réunions sont trop longues et des gens qui n'ont rien à y faire sont invités ? Télétravaillons chacun de notre côté au lieu d'utiliser des techniques de cadrage de réunion pour les rendre efficaces.

    - L'open space hébergeant 35 développeurs en batterie est trop bruyant ? Télétravaillons, c'est plus simple que de réparer cet environnement déficient.

    - Des collègues arrivent à 7h30 pour éviter les bouchons et d'autres à 10h30 à cause des mêmes bouchons ? Télétravaillons, c'est plus simple que de s'établir dans une ville plus petite ou de payer suffisamment les gens pour qu'ils puissent s'offrir un logement à côté du taf.

    etc.

  18. #18
    Membre habitué
    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    juillet 2007
    Messages
    179
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 39
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2007
    Messages : 179
    Points : 177
    Points
    177
    Par défaut
    Je suis en télétravail et tous les problèmes soulevés ici n'ont pas lieu d'être pour moi :

    Je bosse aux mêmes heures que mes collègues (je ne travaille pas quand moi j'ai envie et je ne vais pas faire mes courses pendant mes heures de travail)
    -J'arrive le matin, je lance ma connexion openVPN (gratuite) vers une passerelle Raspberry que j'ai moi même installé dans les bureaux de l'entreprise (coup de l'opération pour l'entreprise 35 euros) et hop, je suis sur le réseau d'entreprise.
    -J'allume skype et je me connecte en conversation audio sur un poste constamment allumé au bureau sur lequel est installé un micro et des haut parleur : fonctionne bien sûr si une bonne partie de votre équipe est en open-space rapproché. dans ce cas-ci une pièce de 60 m² : j'entends tout le monde et tout le monde m'entend, les collègues me parlent ou me posent des questions comme si j'étais en face d'eux.

    Ces deux conditions suffisent à ce qu'aucun des problèmes évoqués ne soit valides... Ajoutez à ça un déplacement physique dans les bureaux 1 à 2 fois par mois pour sociabiliser en direct et faire quelques réunions et le tour est joué.

    Ps: pour info, que ce soit les bureaux ou mon domicile, la connexion internet est de l'ADSL 10Mo/s , donc l'argument du besoin de fibre ou quoi que ce soit n'est pas spécialement valable...

  19. #19
    Membre régulier
    Profil pro
    Inscrit en
    mars 2007
    Messages
    31
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mars 2007
    Messages : 31
    Points : 91
    Points
    91
    Par défaut
    Je trouve que le télé-travail peut être une bonne chose. Je l'ai été pendant quelques mois. Cela ne c'est pas fait de manière volontaire (soit télé-travail, soit déplacement. Le "choix" est vite fait), mais j'ai trouvé que c'était assez confortable. Je pense que j'étais plus productif bien qu'étant surement moins présent derrière mon écran. La seule chose que je n'ai pas aimé, c'est d'être à 100% en télé-travail. Il me manquait ce lien social qu'on a quand on est physiquement dans l'entreprise.

    Pour ce qui est des outils de travail, la société DOIT tout fournir ou en tout cas dédommager.

    Pour moi, il faut mixer les deux.

  20. #20
    Expert éminent
    Avatar de Matthieu Vergne
    Homme Profil pro
    Consultant IT, chercheur IA indépendant
    Inscrit en
    novembre 2011
    Messages
    2 201
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant IT, chercheur IA indépendant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2011
    Messages : 2 201
    Points : 7 456
    Points
    7 456
    Billets dans le blog
    3
    Par défaut
    Comme Gugelhupf : c'est surtout le manque de contrôle qui gène. Le reste, c'est du blabla. La créativité on l'a qu'au boulot ? Style hors du boulot on n'a aucune discussion informelle...

    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Et enfin le cinquième point c’est le conservatisme. Lorsque vient le moment de choisir s’il faut autoriser un travail à distance, si les bénéfices d’un tel travail semblent un peu flou, à contrario les risques encourus ainsi que les coûts sont clairs.
    Que nenni. On doute toujours de ce qui est nouveau, sors du cadre. De là, le biais récurrent est de douter de tout ce qu'on dit de bon dessus, et d'être convaincu de tout ce qu'on dit de mal. C'est pas qu'il y en a un de flou et l'autre clair, c'est juste qu'il y en a un auquel on ne croit et l'autre non, de manière tout à fait arbitraire. Et on préfère croire -à tort ou à raison- plutôt qu'expérimenter, c'est la le principe même du conservatisme.

    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Quelles sont, selon vous, les forces et les faiblesses du télétravail ?
    Pour faire simple, ce n'est ni pire ni mieux, c'est juste une façon différente de travailler. Et comme le monde est fait de gens différents, il faut savoir faire avec des méthodes de travail différentes pour optimiser le travail de chacun. Soit on vise la qualité et on fait cet effort, soit on vise la simplicité et on ne le fait pas, de là on choisit une façon de faire et les autres sont "par définition" pas bonne, point final.

    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Êtes-vous en télétravail ? Si oui, partagez-vous les sentiments décris par certaines personnes interrogées dans le cadre de l'enquête à l'instar de la sensation d'être "réduis" à "celui qui fait telle tâche" ou alors la sensation d'être libéré des interruptions incessantes ?
    J'ai fait mon projet de master dans une université en Pologne, pendant 5 mois, et j'ai travaillé 24/7 dans ma chambre pendant les 5 mois vu qu'on m'a dit que je serais le seul à bosser sur le projet qu'on m'a donné. On avait juste une réunion d'une heure hebdomadaire entre moi et mon responsable pour faire le point. Résultat des courses : j'ai fait mon projet, j'ai même négocié pour pouvoir me focaliser sur certains aspects, ce qui m'a valu d'avoir 3 étudiants sous ma responsabilité à qui je pouvais délégué des tâches. Et bien entendu, si moi j'avais 1h hebdomadaire avec mon responsable, eux avaient 1h hebdomadaire avec moi.

    Bref, le télétravail n'est pas une tare.

    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Le télétravail gagnerait-il à être plus largement adopté ? Pour quelles raisons ?
    Oui, ne serait-ce que pour permettre à chacun d'exploiter son plein potentiel. Il ne s'agit pas de faire travailler tout le monde en télétravail, mais ceux qui travaillent mieux de la sorte.
    Site perso
    Recommandations pour débattre sainement

    Références récurrentes :
    The Cambridge Handbook of Expertise and Expert Performance
    L’Art d’avoir toujours raison (ou ce qu'il faut éviter pour pas que je vous saute à la gorge {^_^})

Discussions similaires

  1. [GDC 2013] Cinq raisons pour lesquelles les « Free To Play » craignent
    Par Neckara dans le forum Développement 2D, 3D et Jeux
    Réponses: 15
    Dernier message: 02/04/2013, 17h41
  2. Réponses: 5
    Dernier message: 15/06/2009, 12h28
  3. Réponses: 2
    Dernier message: 08/07/2008, 11h50

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo