Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Google, Microsoft, Facebook, IBM et Amazon s’allient pour promouvoir et faire avancer les discussions sur l’IA
    Google, Microsoft, Facebook, IBM et Amazon s’allient pour promouvoir et faire avancer les discussions sur l’IA
    vers un conseil de sécurité de l’IA ?

    L’intelligence artificielle est de plus en plus présente dans notre quotidien, mais ses enjeux divisent. D’une part, nous avons ceux qui la voient comme une menace, peut-être à juste titre ou par manque d’information, et d’autre part, ceux qui pensent au contraire qu’elle serait plus utile que dangereuse pour l’humanité.

    Au niveau européen, la question est déjà en train d’être étudiée alors que la Commission des affaires juridiques du Parlement européen a mis sur pied un groupe de travail sur la robotique et l’intelligence artificielle (IA). L’objectif est de mettre en place des règles de droit civil relatives à la robotique et à l’IA.

    Des propositions ont été faites au Parlement européen et devraient être discutées le 12 décembre prochain en séance plénière. En attendant cette date, cinq géants mondiaux de la technologie, déjà engagés dans l’intelligence artificielle ont décidé de s’allier pour promouvoir l’IA à travers une organisation à but non lucratif baptisée Partnership on AI. Il s’agit d’Amazon, Google / DeepMind, Microsoft, Facebook et IBM. Partnership on AI, comme indiqué sur son site officiel, a été créé pour « étudier et formuler les meilleures pratiques sur les technologies d'IA, pour faire avancer la compréhension de l'IA par le public, et servir de plateforme ouverte pour la discussion et l'engagement autour de l'intelligence artificielle et de son impact sur les personnes et la société. »

    La mission de cette alliance se décline en trois principaux objectifs :

    • soutenir la recherche et recommander les meilleures pratiques dans divers domaines, en particulier l'éthique, la confidentialité, la fiabilité et la collaboration entre les hommes et les systèmes d'intelligence artificielle ;
    • créer une plateforme pour permettre aux chercheurs en intelligence artificielle et acteurs clés de communiquer directement et ouvertement les uns avec les autres sur les questions pertinentes ;
    • faire avancer la compréhension et sensibiliser le public sur l'IA et ses avantages et coûts potentiels.

    En d’autres termes, Partnership on AI serait une sorte de « conseil de sécurité » de l’IA qui pourrait diriger et orienter les débats sur l’intelligence artificielle, notamment sur les questions épineuses de l’éthique et de la confidentialité, en définissant par exemple les limites à ne pas franchir, et celles qui pourraient être outrepassées. Au passage, chacune des cinq entreprises dispose d’un siège au conseil d’administration de Partnership on AI : Ralf Herbrich, directeur du Machine Learning chez Amazon ; Mustafa Suleyman, responsable de l’Intelligence artificielle appliquée chez Google DeepMind ; Yann LeCun, directeur de Facebook AI Research ; Francesca Rossi, chercheur au Watson Research Centre (IBM) ; et Eric Horvitz, directeur de Microsoft Research à Redmond.

    Cinq autres sièges au conseil d’administration seront attribués à des membres non affiliés aux entreprises à l’origine de l’initiative. Apple, qui est également intéressé par l’intelligence artificielle est toutefois absent de cette alliance. D’après le quotidien Business Insider, la firme de Tim Cook aurait refusé de se joindre au groupe, probablement à cause de sa politique de sécurité et de confidentialité distinctive dans le milieu de l’IT. Mais le directeur de Microsoft Research s’attend à ce que le fabricant d’iPhone rejoigne l’initiative : « Nous avons discuté avec Apple et ils sont enthousiasmés par l'initiative. J'espère, à titre personnel, qu'ils nous rejoindront », a-t-il déclaré.

    Source : Partnership on AI, Business Insider

    Et vous ?

    Que pensez-vous de ce partenariat autour de l’IA ?

    Voir aussi :

    Vers un statut juridique, des droits d'auteur et un salaire pour les robots ? Des suggestions du projet du Parlement européen sur la robotique
    Les robots et IA pourraient bientôt payer des cotisations sociales, un projet de loi de la commission des affaires juridiques du Parlement européen
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Candidat au Club
    robots ou humains?
    Salut tout le monde.

    Personnellement, je pense que la création et l'entrée des robots dans plusieurs domaines n'est pas du tout une bonne idée. Prenons l'exemples des industries automobiles, les humains sont presque remplacés par des robots ou des machines automatisées d'où le taux de chômage très élevé. Et depuis que l'IA entre dans certains sujets comme les voitures autonomes, la valeur de l’humanité ne signifie presque plus rien. J'imagine que dans 5 ou 7 ans, les polices de la routes n'existent plus, de même pour les auto-école.
    Je ne suis pas contre le fait que les robots sont incorruptibles et presque infatigables, mais l'évidence est que si tout cela continue encore c'est l'humanité tout entière qui sera expulsée de cette planète. En plus, plus la technologie évolue plus les malfaiteurs trouvent des moyens plus faciles pour dérober et arnaquer les gens.
    Peut être que la vie quotidienne est devenue plus faciles, mais il ne faut pas oublier que beaucoup de monde ont en déjà subit les conséquences.

    Merci à tous et à plus.

  3. #3
    Membre éclairé
    Parce que ça me fait bien rire : https://twitter.com/Lcfvs/status/781...54427358539777
    Afin d'obtenir plus facilement de l'aide, n'hésitez pas à poster votre code de carte bancaire

    Mon GitHub

    Une alternative à jQuery, Angular, Vue.js, React, ... ? Testez anticore, en quelques secondes à peine !
    (Contributions bienvenues)

  4. #4
    Expert confirmé
    @Belooh dans les domaines que vous citez les robots ne sont pas le problème mais les dirigeants qui sacrifient le plus possible à main d'oeuvre pour des machines(vus que les machines elles de demande pas d'augmentation) histoire de faire un maximum de profit, mais une trop grande automatisation entraine aussi des problème, tel qu'une moins grande flexibilité de la production ou des catastrophes industrielles si il n'y a pas suffisamment d'humain pour superviser le tout. Le grand problème est le modèle hyper capitalisme ne faisant que broyer les hommes pour le profit des actionnaires des patrons de grands groupes
    Rien, je n'ai plus rien de pertinent à ajouter

  5. #5
    Inactif  
    Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message

    • soutenir la recherche et recommander les meilleures pratiques dans divers domaines, en particulier l'éthique, la confidentialité, la fiabilité et la collaboration entre les hommes et les systèmes d'intelligence artificielle ;
    • créer une plateforme pour permettre aux chercheurs en intelligence artificielle et acteurs clés de communiquer directement et ouvertement les uns avec les autres sur les questions pertinentes ;
    • faire avancer la compréhension et sensibiliser le public sur l'IA et ses avantages et coûts potentiels.

    Venant d'un partnership des 5 ou 6 plus grosses sociétés du monde qui ont fondé un grosse partie de leur business model en ne respectant pas ces notions (à part IBM), y'a que moi que cela fait sourire ?
    "The world is broken. We’re the last choking embers of a fire waiting to burn out.
    Long before our grandfathers and their fathers before them, we started pulling our planet apart in the name of progress and blind ambition.
    The greed of man has devoured this earth until there was nothing left. We watch as time eats us alive.
    A generation born to witness the end of the world..."

  6. #6
    Membre expert
    En d’autres termes, Partnership on AI serait une sorte de « conseil de sécurité » de l’IA qui pourrait diriger et orienter les débats sur l’intelligence artificielle, notamment sur les questions épineuses de l’éthique et la confidentialité, en définissant par exemple les limites à ne pas franchir, et celles qui pourraient être outrepassées.
    Citation Envoyé par Zirak Voir le message
    Venant d'un partnership des 5 ou 6 plus grosses sociétés du monde qui ont fondé un grosse partie de leur business model en ne respectant pas ces notions (à part IBM), y'a que moi que cela fait sourire ?
    Ca m'a fait tiquer aussi ! D'un autre côté, ce serait les différents états (UE, USA, etc..) qui en aurait été à l'origine ma réaction aurait été la même

  7. #7
    Expert confirmé
    Citation Envoyé par Zirak Voir le message
    Venant d'un partnership des 5 ou 6 plus grosses sociétés du monde qui ont fondé un grosse partie de leur business model en ne respectant pas ces notions (à part IBM), y'a que moi que cela fait sourire ?
    Moi non plus ça ne me plais pas trop.

    Le réalité de ce "Partnership on AI" sera de favoriser et préserver leurs intérêts financiers et n'aura que peu à voir avec la moindre notion d'éthique.
    «La pluralité des voix n'est pas une preuve, pour les vérités malaisées à découvrir, tant il est bien plus vraisemblable qu'un homme seul les ait rencontrées que tout un peuple.» [ René Descartes ] - Discours de la méthode

  8. #8
    Expert éminent
    Peu importe ce qu'on en espère, ce n'est qu'une initiative, et non une autorité. Si ce qu'ils en sortent donne de bonnes choses, les gens les suivront, sinon non. En l'occurrence, rien n'empêche d'autres de lancer une autre initiative allant à leur encontre si on estime qu'ils font du mauvais boulot.
    Site perso
    Recommandations pour débattre sainement

    Références récurrentes :
    The Cambridge Handbook of Expertise and Expert Performance
    L’Art d’avoir toujours raison (ou ce qu'il faut éviter pour pas que je vous saute à la gorge {^_^})

  9. #9
    Inactif  
    Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
    Peu importe ce qu'on en espère, ce n'est qu'une initiative, et non une autorité. Si ce qu'ils en sortent donne de bonnes choses, les gens les suivront, sinon non. En l'occurrence, rien n'empêche d'autres de lancer une autre initiative allant à leur encontre si on estime qu'ils font du mauvais boulot.
    Tout à fait, et il est encore beaucoup trop tôt pour dire s'ils font/feront du bon ou du mauvais boulot, je ne me permettrais pas de porter un jugement à ce niveau dès maintenant.

    Mais vu les termes employés, et les sociétés concernées, j'ai juste trouvé le propos un peu cocasse.
    "The world is broken. We’re the last choking embers of a fire waiting to burn out.
    Long before our grandfathers and their fathers before them, we started pulling our planet apart in the name of progress and blind ambition.
    The greed of man has devoured this earth until there was nothing left. We watch as time eats us alive.
    A generation born to witness the end of the world..."

  10. #10
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Zirak Voir le message
    Venant d'un partnership des 5 ou 6 plus grosses sociétés du monde qui ont fondé un grosse partie de leur business model en ne respectant pas ces notions (à part IBM), y'a que moi que cela fait sourire ?
    Et en français maintenant ?
    "If the revolution ain't gon' be televised
    Then fuck, I'll probably miss it" - Aesop Rock

  11. #11
    Inactif  
    Citation Envoyé par Grogro Voir le message
    Et en français maintenant ?
    C'est côtelette que tu ne comprends pas ?


    Edit: pour ton bon plaisir, et que tu arrives à comprendre la phrase :

    Venant d'un partenariat des 5 ou 6 plus grosses sociétés du monde qui ont fondé un grosse partie de leur modèle d'affaire en ne respectant pas ces notions (à part IBM), y'a que moi que cela fait sourire ?


    Ca ira comme ça, ou vous n'aimez tellement pas les USA et l'anglais, qu'il faut aussi que je change ma signature ?
    "The world is broken. We’re the last choking embers of a fire waiting to burn out.
    Long before our grandfathers and their fathers before them, we started pulling our planet apart in the name of progress and blind ambition.
    The greed of man has devoured this earth until there was nothing left. We watch as time eats us alive.
    A generation born to witness the end of the world..."

  12. #12
    Membre expert
    Citation Envoyé par Zirak Voir le message
    Tout à fait, et il est encore beaucoup trop tôt pour dire s'ils font/feront du bon ou du mauvais boulot, je ne me permettrais pas de porter un jugement à ce niveau dès maintenant.

    Mais vu les termes employés, et les sociétés concernées, j'ai juste trouvé le propos un peu cocasse.

    Je suis d'accord avec ça. Mais d'un autre côté ce sont, à mon avis, les seuls à même d'avoir le bon regard sur ces technologies. Ils ont de grosses équipes qui travail sur ces projets et sont donc plus conscient des probables dangers que cela peut apporter. On se plaint souvent de voir des lois (sur le numérique) pondu par des non techniciens dont on se demande parfois s'ils ont déjà été sur le net. Là on parle de grandes sociétés qui travaillent sérieusement sur le sujet.

  13. #13
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Zirak Voir le message
    Venant d'un partenariat des 5 ou 6 plus grosses sociétés du monde qui ont fondé un grosse partie de leur modèle d'affaire en ne respectant pas ces notions (à part IBM), y'a que moi que cela fait sourire ?


    Ca ira comme ça, ou vous n'aimez tellement pas les USA et l'anglais, qu'il faut aussi que je change ma signature ?
    C'est mieux.

    C'est donc si compliqué que cela de parler sa propre langue ?
    "If the revolution ain't gon' be televised
    Then fuck, I'll probably miss it" - Aesop Rock

  14. #14
    Inactif  
    Citation Envoyé par Grogro Voir le message

    C'est donc si compliqué que cela de parler sa propre langue ?
    Et donc quand tu parles tous les jours, tu dis "fin de semaine", et jamais "week-end" ? Tu ne mets jamais ta voiture au "parking", mais sur un emplacement de stationnement ? Etc. Etc. ? Même au boulot, tu n'emplois que les termes francisés pour tous les termes techniques et autres (donc tu n'utilises jamais les mots bug, spam, e-mail ou mail, etc etc ) ?


    A la limite, je peux comprendre Jipété qui tient à ce que cela soit écrit sans faute, mais commencer à venir souler les gens pour 1 ou 2 anglicismes, faut vraiment avoir du temps à perdre.


    Surtout que dans 99,99% des messages de ce forum, tout le monde parle de "business model" et pas de "modèle d'affaire", de "ROI" et non de "RSI", etc etc... Donc pourquoi ce besoin soudain de venir me faire une réflexion là-dessus ?

    On a bien compris que vous n'aimiez pas les USA, l'OTAN, l'UE, l'anglais, et tout le reste, mais c'est comme la religion, gardez ça pour chez vous, et venez pas faire chier les autres avec ça.


    Edit:

    Citation Envoyé par Grogro Voir le message
    En un acronyme comme en mille mots : PEBKAC.

    En version non diplomatique : "use your brain, stupid!"

    Citation Envoyé par Grogro Voir le message
    Allons plus loin, s'il s'agit de résoudre la problématique du tiers de confiance, une blockchain peut-elle émerger pour remplacer cette autorité ?
    etc etc.

    Dans tes prochains messages, merci de parler exclusivement français.
    "The world is broken. We’re the last choking embers of a fire waiting to burn out.
    Long before our grandfathers and their fathers before them, we started pulling our planet apart in the name of progress and blind ambition.
    The greed of man has devoured this earth until there was nothing left. We watch as time eats us alive.
    A generation born to witness the end of the world..."

  15. #15
    Community Manager

    Apple rejoint le « Partnership on AI », un collectif qui œuvre pour le développement éthique de l'IA
    Apple rejoint officiellement le « Partnership on AI »,
    un collectif qui œuvre pour le développement éthique de l'IA

    Nous vous annoncions en septembre dernier la mise en place de l'alliance dénommée « Partnership on AI » formée par Google, Microsoft, Facebook, IBM et Amazon afin de promouvoir et faire avancer les discussions sur l'IA. Ce collectif vient d'annoncer officiellement l'intégration d'Apple en son sein en tant que membre fondateur pour participer aux activités du groupe en vue d'atteindre les objectifs fixés. « Apple rejoint le collectif « Partnership on AI » en tant que membre fondateur. La firme à la pomme a déjà été impliquée dans les activités de l'alliance avant cette annonce. Aujourd'hui, nous sommes ravis d'officialiser son adhésion au sein du groupe. », a déclaré le collectif dans son annonce.

    Il convient de rappeler que « le collectif « Partnership on AI » a été créé pour étudier et formuler les meilleures pratiques sur les technologies d'IA, pour faire avancer la compréhension de l'IA par le public, et servir de plateforme ouverte pour la discussion et l'engagement autour de l'intelligence artificielle et de son impact sur les personnes et la société. ». Ses principaux objectifs sont présentés comme suit :
    • soutenir la recherche et formuler des recommandations relatives aux meilleures pratiques dans divers domaines et particulièrement l'éthique, la confidentialité, la fiabilité et la collaboration entre les hommes et les systèmes d'intelligence artificielle ;
    • créer une plateforme ouverte qui sera un lieu d'échange entre les chercheurs en intelligence artificielle et les acteurs clés du domaine. Ces derniers pourront ainsi communiquer directement, sans intermédiaires, sur des questions pertinentes ;
    • faire avancer la compréhension et sensibiliser le public sur l'intelligence artificielle et ses avantages et coûts potentiels.

    Il est également nécessaire de préciser que les cinq entreprises qui se sont associées pour créer le collectif dispose chacune d’un siège au conseil d’administration de « Partnership on AI ». Elles sont représentées au conseil par : Ralf Herbrich, directeur du Machine Learning chez Amazon ; Mustafa Suleyman, responsable de l’Intelligence artificielle appliquée chez Google DeepMind ; Yann LeCun, directeur de Facebook AI Research ; Francesca Rossi, chercheur au Watson Research Centre (IBM) ; et Eric Horvitz, directeur de Microsoft Research à Redmond.

    En plus de l'intégration d'Apple, le collectif porte également à la connaissance du public l'intégration de six (6) nouveaux membres indépendants au conseil d'administration qui représentent soit des universités, soit des ONG. Il s'agit de :
    • Dario Amodei d’OpenAI ;
    • Subbarao Kambhampati (Association for the Advancement of Artificial Intelligence & ASU) ;
    • Deirdre Mulligan (Université de Californie Berkeley) ;
    • Carol Rose, American Civil Liberties Union (ACLU).

    « La mise en place d'un conseil d’administration diversifié et équilibré qui prolongera et élargira notre leadership constitue un un moment crucial pour Partnership on. L'inclusion de perspectives différentes et d’une réflexion critique constante a été une mission centrale depuis le début, et nous continuerons à ajouter de nouvelles voix à mesure que nous avançons. », a affirmé le collectif. Ce dernier ajoute que le Conseil d'administration assurera la direction et supervisera les activités générales de l'alliance. Un comité directeur exécutif va guider et évaluer les activités par rapport aux objectifs fixés par le conseil d'administration. Un directeur exécutif, nommé par le conseil d'administration, supervisera le fonctionnement au jour le jour de l'organisation.

    « Partnership on AI » informe le public que la première réunion du conseil d'administration est prévue pour le vendredi 3 février à San Francisco. Il annonce également que plus de détails relatifs à son programme de recherche et à ses activités seront fournis, y compris la façon dont d'autres organisations intéressées peuvent participer et se joindre au groupe.

    Et vous ?

    Que pensez-vous de l'intégration d'Apple au sein du collectif pour l'IA ?

    Voir aussi :

    Google, Microsoft, Facebook, IBM et Amazon s'allient pour promouvoir et faire avancer les discussions sur l'IA, un conseil de sécurité de l'IA ?
    Vous avez envie de contribuer au sein du Club Developpez.com ? Contactez-nous maintenant !
    Vous êtes passionné, vous souhaitez partager vos connaissances en informatique, vous souhaitez faire partie de la rédaction.
    Il suffit de vous porter volontaire et de nous faire part de vos envies de contributions :
    Rédaction d'articles/cours/tutoriels, Traduction, Contribution dans la FAQ, Rédaction de news, interviews et témoignages, Organisation de défis, de débats et de sondages, Relecture technique, Modération, Correction orthographique, etc.
    Vous avez d'autres propositions de contributions à nous faire ? Vous souhaitez en savoir davantage ? N'hésitez pas à nous approcher.

  16. #16
    Expert éminent
    Et le 4 février il y aura un workshop sur l'IA, l'éthique et la société, durant la conférence AAAI 2017 :
    http://www.aaai.org/Workshops/ws17wo...shops.php#ws02

    Je ne doute pas qu'on y trouvera certains d'entre eux. Hélas, je serais dans un autre workshop (W12) pour présenter une publication, donc je ne pourrais pas y participer.

    Pour les curieux, jeudi il y a aussi eu un panel ACM en ligne sur le sujet :
    https://event.on24.com/eventRegistra...epage=register
    Site perso
    Recommandations pour débattre sainement

    Références récurrentes :
    The Cambridge Handbook of Expertise and Expert Performance
    L’Art d’avoir toujours raison (ou ce qu'il faut éviter pour pas que je vous saute à la gorge {^_^})

###raw>template_hook.ano_emploi###