IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Etudes Discussion :

France : la sélection à l’entrée du master sera mise en place à la rentrée 2017


Sujet :

Etudes

  1. #21
    Membre expert Avatar de Kearz
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    mai 2012
    Messages
    856
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 30
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2012
    Messages : 856
    Points : 3 643
    Points
    3 643
    Par défaut
    Citation Envoyé par Bruno PICART Voir le message
    Pour les sceptiques, les annales de sujets d'examens avant/après la réforme LMD sont consultables dans chaque bibliothèque universitaire : il suffit de comparer.
    J'sais pas trop, j'ai un master nouvelles technologies et les sujet d'examens d'aujourd'hui et d'il y a 10 ans c'est incomparable. (ou alors j'aurais étudié des nouvelles technologies datant de 10 ans )

    Les master 2 sont sensés être un équivalent, point (c'est comme dire que le bac d'aujourd'hui c'est le brevet d'hier, blabla, c'est pas le débat).
    C'était plus dur avant? Si tu trouves des sujets comparables, c'est clairement une mauvaise fac vu qu'elle n'a pas faire évoluer ses sujets.


    Citation Envoyé par yento Voir le message
    La france n'est jamais passée au LMD. La norme c'est 2 ans de prépa/IUT suivi de 3 ans d'école d'ingé.
    Dans mon IUT, sur 70 diplômés, il y a eu moins de 10 bifurcation en école d'ingé, 40 en licence G et le reste en licence pro/travail. (après c'est un IUT qui se trouve dans un campus universitaire et les profs IUT/fac sont les mêmes donc ça fausse peut être)

    Après c'est vrai que c'est pas du LMD pur vu que j'ai pas fait de L1, ni de L2

    Citation Envoyé par CodeurPlusPlus Voir le message
    Sûrement pas.

    L'Université doit enseigner ce que les étudiants n'apprendraient pas par eux-mêmes. Il faut qu'ils fassent (un peu) d'assembleur parce que c'est un bon "lien" entre les cours d'architecture et les cours de programmation, mais ils n'iraient pour rien au monde en faire par eux-mêmes. En revanche il est inutile de leur faire faire des apps Android car ils en font déjà bien assez tout seuls.
    C'est vrai et faux.

    En licence 1 / licence 2, elles doivent former à l'informatique global. Donc potentiellement de l'assembleur, du système, du réseaux, etc. (j'ai fait de l'assembleur à l'iut et c'était pas fun mais c'est bon pour la culture)
    En licence 3, il faut commencer a spécialiser un peu donc beaucoup d'heure global et quelques heures de spé.
    En master, tu choisis une option, c'est normal d'avoir des cours qui collent à l'option. Si tu fais un master web, l'assembleur, tu peux oublier. Si tu fais un master admin système, le web tu peux oublier. Etc.




    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Réforme du Master : Najat Vallaud-Belkacem envisage une sélection en entrée au Master pour la rentrée 2017,
    et promet une loi pour novembre

    Dans un entretien aux Echos ce lundi 12 septembre, la ministre de l'Éducation, Najat Vallaud-Belkacem, a expliqué les raisons qui l’ont motivée à envisager une réforme du master pour l’année 2017. Elle rappelle notamment que « depuis la mise en place du dispositif LMD (licence-master-doctorat) en 2002, le diplôme de master avait vocation à sanctionner une formation de deux ans et à remplacer les diplômes préexistants de maîtrise, de DEA et de DESS. Mais la sélection qui existait à bac+4, c'est-à-dire à l'entrée du DEA et du DESS, a été conservée.
    [...]
    Pour revenir sur la réforme en elle même, il déjà des sélections après la L3.
    En tout cas, il semblerait que mon université tournait déjà selon ce principe.

    Bon, déjà il y a la sélection aux notes, en dessous de certaines notes, ce n'est pas possible de continuer. (genre 10 voir 12 dans toute les UE, aucune matière en dessous de 8, etc.)
    Donc c'est déjà une sélection entre chaque classe et les règles deviennent de plus en plus dur avec l'avancement.

    Ensuite pour rentrer en Master 1, il y a un dossier et c'est recrutement sur dossiers (contrairement à la L1 où on accepte tout le monde).
    Toutes personnes acceptées en master et qui remplit les conditions de notes accède au master 2 sans repasser par la case sélection.
    Par contre pour ceux qui redouble/arrête au master 1 libère quelques places (moins de 10% vu que la sélection en master 1 est sensé garder les meilleurs). Pour ceux qui veulent arriver dans le master 2 en question en venant d'un autre master 1 (dossier + entretien) pour remplir les quelques places disponible.

    C'est encore une fois de l’énergie (voir de l'argent) gâché. C'est un système qui marche déjà et qui, a priori, ne nécessite pas de changement.

  2. #22
    Membre confirmé
    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    mai 2012
    Messages
    163
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Côtes d'Armor (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : mai 2012
    Messages : 163
    Points : 624
    Points
    624
    Par défaut
    Citation Envoyé par yento Voir le message
    La france n'est jamais passée au LMD. La norme c'est 2 ans de prépa/IUT suivi de 3 ans d'école d'ingé.
    Que ce soit une école ou un master, tu aurais peut-être dû sécher moins de cours et tu saurais faire la différence entre une norme, un standard, une étude statistique et un ragot de comptoir.
    Maintenant, si tu connais une étude sérieuse sur le sujet, ça m'intéresse de la lire.

  3. #23
    Nouveau Candidat au Club
    Femme Profil pro
    Chomeuse
    Inscrit en
    juillet 2016
    Messages
    36
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chomeuse

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2016
    Messages : 36
    Points : 0
    Points
    0
    Par défaut
    Citation Envoyé par Kearz Voir le message
    Pour revenir sur la réforme en elle même, il déjà des sélections après la L3.
    En tout cas, il semblerait que mon université tournait déjà selon ce principe.
    http://www.lemonde.fr/campus/article...7_4401467.html

    Mis à part ces probleme de "faut il ou non sélectionner". Le gros soucis, et la source de ces questions de sélection, c'est que TOUTE les universités (privé/publique) courent toute au statistiques, car leur financement dépend de plus en plus de leur résultat.
    Donc d'un coté il y a l'administratif des universités qui poussent a avoir de plus en plus d'élève qui réussissent (quitte a donner les diplomes), donc plus de financement.
    De l'autres, les profs qui ont du mal a surnoter les élèves. Car il faut savoir que baisser le niveau des L1, c'est avoir des élèves de bas niveau jusqu'au Master 2. Bah ouais, comment justifier qu'en L3, il y est 90% d'échec .... sauf en admettant qu'ils donnent les Licences.

    Le niveau baissent, c'est un fait, et pour compenser ca, le niveau d'étude requis augmente, ce qui met a la rue les anciens.

  4. #24
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Analyste/ Programmeur
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    4 136
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste/ Programmeur

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 4 136
    Points : 9 268
    Points
    9 268
    Par défaut
    Citation Envoyé par Kearz Voir le message
    C'est encore une fois de l’énergie (voir de l'argent) gâché. C'est un système qui marche déjà et qui, a priori, ne nécessite pas de changement.
    Pas tant que cela, je pense

    (Si j'ai bien tout compris ) La volonté c'est de regrouper les 4 semestres: en gros tu rentres en M1 et tu n'as plus de problèmes.
    Actuellement, tu as une cassure entre le M1 et le M2.

    À mon époque 2000, c'était comme cela - tu avais: 2 ans (BAC+1, BAC+2) dont les premiers mois c'est pour la réorientation, Licence BAC+3 une année plus ou moins forcée pour avoir BAC+3 et accéder à la maîtrise, et effectivement à BAC+4 (maîtrise+1) on te forçait à te spécifier (d'où cette cassure)

  5. #25
    Modérateur
    Avatar de gangsoleil
    Homme Profil pro
    Manager / Cyber Sécurité
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    10 020
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Manager / Cyber Sécurité

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 10 020
    Points : 27 428
    Points
    27 428
    Par défaut
    Citation Envoyé par zobal Voir le message
    Citation Envoyé par yento;
    La france n'est jamais passée au LMD. La norme c'est 2 ans de prépa/IUT suivi de 3 ans d'école d'ingé.
    Que ce soit une école ou un master, tu aurais peut-être dû sécher moins de cours et tu saurais faire la différence entre une norme, un standard, une étude statistique et un ragot de comptoir.
    Maintenant, si tu connais une étude sérieuse sur le sujet, ça m'intéresse de la lire.
    Et pourtant, je suis assez d'accord avec Yento : il reste de très nombreuses formations qui ne sont pas du tout alignées avec le LMD, et la sélection en entrée de M2 n'en est qu'un exemple. Les prépas, les IUT, les BTS, les écoles d'ingénieurs (y compris les plus prestigieuses) en sont effectivement d'autres.

    Pour ce qui est de sélectionner en M1 au lieu de sélectionner en M2, je ne vois pas comment on peut être contre : les étudiants ne peuvent valoriser dans le monde du travail que leur Licence, l'année de M1 n'étant jamais prise en compte. Donc au moins, ils ne perdront pas une année pour rien.
    "La route est longue, mais le chemin est libre" -- https://framasoft.org/
    Les règles du forum

  6. #26
    Membre expert Avatar de Kearz
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    mai 2012
    Messages
    856
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 30
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2012
    Messages : 856
    Points : 3 643
    Points
    3 643
    Par défaut
    Citation Envoyé par foetus Voir le message
    Pas tant que cela, je pense

    (Si j'ai bien tout compris ) La volonté c'est de regrouper les 4 semestres: en gros tu rentres en M1 et tu n'as plus de problèmes.
    Actuellement, tu as une cassure entre le M1 et le M2.

    Dans les textes, il y a une cassure entre M1 et M2.
    Dans les faits, la sélection se fait en M1. En M1, tu fais un dossier en disant le master que tu compte suivre et si t'es accepté tu passeras automatiquement en M2. (sauf si tes notes ne le permettent pas)

    Le seul but de cette loi est de dire officiellement ce qui se fait déjà officieusement.
    J'ai pris mon exemple et je n'étais pas dans une petite université (grand ville mais pas Paris) qui utilise déjà ce principe. Si tu essaye de rentrer en M2 sans avoir postulé dans ce master dès le M1, il y a peu de chance que tu passe (vu qu'il y a grand max 2-3 places qui se libère par abandon ou à cause des notes).

    Je suis pas contre ce principe mais est-ce que ça vaut le coup de faire tout une étude/projet/loi pour un truc qui marche déjà comme ça?
    C'est comme si tu roulais en voiture électrique et que d'un coup l'état se rendait compte qu'elle n'a jamais fait de loi autorisant les voitures électrique sur la route et qu'elle ouvrait un projet de loi pour autoriser les voitures électriques. C'est brasser du vent. (et un ministre qui brasse de vent, c'est des impôts gâché)

    Citation Envoyé par SuperLow Voir le message
    Donc d'un coté il y a l'administratif des universités qui poussent a avoir de plus en plus d'élève qui réussissent (quitte a donner les diplomes), donc plus de financement.
    De l'autres, les profs qui ont du mal a surnoter les élèves. Car il faut savoir que baisser le niveau des L1, c'est avoir des élèves de bas niveau jusqu'au Master 2. Bah ouais, comment justifier qu'en L3, il y est 90% d'échec .... sauf en admettant qu'ils donnent les Licences.

    Le niveau baissent, c'est un fait, et pour compenser ca, le niveau d'étude requis augmente, ce qui met a la rue les anciens.
    C'est des suppositions, des rumeurs: "le niveaux baisse", "On donne le bac", etc, ..
    Le niveau des certaines choses baisse, en effet. Et le niveau d'autres monte.

    Le niveau de l'orthographe baisse, c'est un fait. Pourquoi? Parce qu'il y a plus de matière que les sacro-sainte: Français - Math de l'époque de mes grands-parents.
    Par contre mes grands-parents n'ont jamais vraiment étudié: la physique, la chimie, la SVT, l'art, ...
    Ils étaient meilleurs en calcul mental, logique, il n'y avait pas de calculatrice. Sauf qu'ils perdaient tellement de temps à faire du calcul mental qu'ils n'ont jamais entendu parlé de vecteur, primitive, etc.

    En informatique, c'est pareil. Il y a 20 ans, on avait pas besoin de connaitre le web et les 250 framework par techno. Par contre, je pense que la compréhension des couches basses étaient surement meilleur.
    La capacité d'apprentissage change que très peu donc si tu apprends plus de variété, tu vas moins dans le détail, c'est normal. Savoir un peu de chose sur beaucoup de sujet ou savoir beaucoup sur peu de chose, c'est quoi le mieux? (c'est presque philosophique comme question, moi je préfère la diversité plutôt que la spécialisation. C'est pour ça que je serais jamais expert dans une techno )

  7. #27
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Analyste/ Programmeur
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    4 136
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste/ Programmeur

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 4 136
    Points : 9 268
    Points
    9 268
    Par défaut
    Citation Envoyé par Kearz Voir le message
    Je suis pas contre ce principe mais est-ce que ça vaut le coup de faire tout une étude/projet/loi pour un truc qui marche déjà comme ça?
    20 minutes (d'hier) parle aussi d'uniformisation . Parce que certaines lois/ réformes/ décrets/ ... ont été votées pour autoriser ou interdire les sélections entre M1 et M2 (c'était du cas par cas)

  8. #28
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    novembre 2009
    Messages
    1 756
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 32
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2009
    Messages : 1 756
    Points : 4 645
    Points
    4 645
    Par défaut
    Citation Envoyé par Kearz Voir le message
    La capacité d'apprentissage change que très peu donc si tu apprends plus de variété, tu vas moins dans le détail, c'est normal.
    Si la capacité d'apprentissage varie en fonction des efforts que l'on fourni.
    C'est comme pour le sport, si tu t’entraînes pas et bien t'arrives pas a faire grand chose.

    Citation Envoyé par Kearz Voir le message
    Savoir un peu de chose sur beaucoup de sujet ou savoir beaucoup sur peu de chose, c'est quoi le mieux?
    Savoir beaucoup sur peu de chose c'est ce qui permet d'approfondir ce peu de chose et d'en découvrir de nouvelle facette, chacun dans un domaine précis, donc ce qui de manière globale fait avancer la connaissance.
    Savoir peu sur beaucoup c'est ce qui nous rend totalement inutile et interchangeable avec n'importe qui> Le rêve de tout bon capitaliste qui se respecte.

  9. #29
    Expert confirmé

    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    juillet 2009
    Messages
    1 030
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 37
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2009
    Messages : 1 030
    Points : 4 121
    Points
    4 121
    Par défaut
    Citation Envoyé par Kearz Voir le message

    Je suis pas contre ce principe mais est-ce que ça vaut le coup de faire tout une étude/projet/loi pour un truc qui marche déjà comme ça?
    C'est comme si tu roulais en voiture électrique et que d'un coup l'état se rendait compte qu'elle n'a jamais fait de loi autorisant les voitures électrique sur la route et qu'elle ouvrait un projet de loi pour autoriser les voitures électriques. C'est brasser du vent. (et un ministre qui brasse de vent, c'est des impôts gâché)
    Sauf que tu as eu de la chance. Ca n'a pas été mon cas. Déjà que les DUT de moins de 13/20 de moyenne étaient refusés en L3 et devaient passer par une Licence Pro pour ensuite passer en Licence si ils visaient le Master.
    Et à l'issue du Master 1, sélection. Il fallait donner par ordre de préférence le Master 2 qu'on voulait, sachant qu'on aurait pas forcément ce qu'on souhaite.

    Donc oui peut-être que certaines université sont "avant-gardistes" mais il en reste pas mal qui obéisse à la loi actuelle débile.

  10. #30
    Inactif  

    Homme Profil pro
    NR
    Inscrit en
    juin 2013
    Messages
    3 715
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : NR
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2013
    Messages : 3 715
    Points : 1 062
    Points
    1 062
    Billets dans le blog
    9
    Par défaut
    Citation Envoyé par LSMetag Voir le message
    Sauf que tu as eu de la chance. Ca n'a pas été mon cas. Déjà que les DUT de moins de 13/20 de moyenne étaient refusés en L3 et devaient passer par une Licence Pro pour ensuite passer en Licence si ils visaient le Master.
    Et à l'issue du Master 1, sélection. Il fallait donner par ordre de préférence le Master 2 qu'on voulait, sachant qu'on aurait pas forcément ce qu'on souhaite.

    Donc oui peut-être que certaines université sont "avant-gardistes" mais il en reste pas mal qui obéisse à la loi actuelle débile.
    Oui, mais on est bien d'accord qu’actuellement il y a déjà une vraie sélection, et que ce n’est pas facile d'avoir un master.
    Je ne suis pas convaincue qu'avant c'était plus dur, je dirais plutôt que c'était différent, mais pas plus simple ou plus difficile.

  11. #31
    Membre expert
    Profil pro
    HFT/Quant
    Inscrit en
    juillet 2006
    Messages
    986
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Royaume-Uni

    Informations professionnelles :
    Activité : HFT/Quant

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2006
    Messages : 986
    Points : 3 828
    Points
    3 828
    Par défaut
    Citation Envoyé par zobal Voir le message
    Que ce soit une école ou un master, tu aurais peut-être dû sécher moins de cours et tu saurais faire la différence entre une norme, un standard, une étude statistique et un ragot de comptoir.
    Maintenant, si tu connais une étude sérieuse sur le sujet, ça m'intéresse de la lire.
    Va consulter les pages des écoles d'ingé: Grenoble INP, INSA...

    Elles recrutent [presque] exclusivement à bac+2, dans diverses sources (prépas sur concours, prépas intégrées, IUT, autres).
    Quelqu'un qui fait une licence la terminera à bac+3. Il a raté le coche. Les écoles d'ingés ne recrutent pas à bac+3. (à part 2 mecs qui étaient potes avec le directeurs et quelques étudiants étrangers qui viennent en échange).

    Le système LMD c'est de découper les études en une licence, PUIS un master, PUIS un doctorat.
    Le parcours en écoles d'ingés n'est tout simplement pas calé là dessus (note: on obtient quand même les équivalences apres coup).

  12. #32
    Membre confirmé
    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    mai 2012
    Messages
    163
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Côtes d'Armor (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : mai 2012
    Messages : 163
    Points : 624
    Points
    624
    Par défaut
    Citation Envoyé par yento Voir le message
    Va consulter les pages des écoles d'ingé: Grenoble INP, INSA...

    Elles recrutent [presque] exclusivement à bac+2, dans diverses sources (prépas sur concours, prépas intégrées, IUT, autres).
    Quelqu'un qui fait une licence la terminera à bac+3. Il a raté le coche. Les écoles d'ingés ne recrutent pas à bac+3. (à part 2 mecs qui étaient potes avec le directeurs et quelques étudiants étrangers qui viennent en échange).

    Le système LMD c'est de découper les études en une licence, PUIS un master, PUIS un doctorat.
    Le parcours en écoles d'ingés n'est tout simplement pas calé là dessus (note: on obtient quand même les équivalences apres coup).
    Oui merci, j'ai donné des cours en école d'ingé et à la fac, et je crois savoir comment ça fonctionne.

    Le système LMD est un système européen que tous les pays de l'UE sont censés adopter pour favoriser la mobilité et la reconnaissance de l'enseignement supérieur (comme ça a été le cas pour les crédits ECTS). Donc s'il doit y avoir une norme, ce serait bien le LMD. Les écoles d'ingé sont un vestige franco-français qui perdure principalement grâce à la bonne réputation de certaines écoles, et à beaucoup de pub pour les autres.

    Maintenant, peut-être que dans les entreprises françaises "c'est la norme" de recruter des ingés plutôt que des masters, mais j'en doute.

  13. #33
    Membre expert
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    1 119
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 1 119
    Points : 3 510
    Points
    3 510
    Par défaut
    Citation Envoyé par zobal Voir le message
    Maintenant, peut-être que dans les entreprises françaises "c'est la norme" de recruter des ingés plutôt que des masters, mais j'en doute.
    En informatique, clairement c'est la norme. Thales et Safran, pour les groupes que j'ai intégrés, ne regardent même pas les CV issues de fac si ce n'est éventuellement pour prendre un stagiaire (et encore, s'il pouvait venir d'une école d'ingé....)

    D'ailleures elles ont des grilles salariales en fonction du niveau de ton école et de ta fac, et sans surprise les universitaires gagnent plusieurs k€ en moins à l'embauche que leur équivalent en école d'ingé...

    C'est aussi l'avantage des sociétés de services : elles sont moins regardantes par rapport au parcours et au bout de 2/3 ans on regarde plus l'expérience que le bout de papier qu'est le diplôme : ça lisse les différences.

  14. #34
    Membre expert Avatar de Kearz
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    mai 2012
    Messages
    856
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 30
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2012
    Messages : 856
    Points : 3 643
    Points
    3 643
    Par défaut
    Citation Envoyé par LSMetag Voir le message
    Sauf que tu as eu de la chance. Ca n'a pas été mon cas. Déjà que les DUT de moins de 13/20 de moyenne étaient refusés en L3 et devaient passer par une Licence Pro pour ensuite passer en Licence si ils visaient le Master.
    Et à l'issue du Master 1, sélection. Il fallait donner par ordre de préférence le Master 2 qu'on voulait, sachant qu'on aurait pas forcément ce qu'on souhaite.

    Donc oui peut-être que certaines université sont "avant-gardistes" mais il en reste pas mal qui obéisse à la loi actuelle débile.
    J'avais pas l'impression d'être dans un système "avant-gardiste" (vu qu'il y avait d'autres élèves venant d'autres fac et j'avais l'impression que c'était plus ou moins le même principe).
    Bon dans un soucis d'uniformisation, why not. C'est quand même de l'argent dépensé pour forcer le bon sens, c'est dommage.


    Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
    En informatique, clairement c'est la norme. Thales et Safran, pour les groupes que j'ai intégrés, ne regardent même pas les CV issues de fac si ce n'est éventuellement pour prendre un stagiaire (et encore, s'il pouvait venir d'une école d'ingé....)

    D'ailleures elles ont des grilles salariales en fonction du niveau de ton école et de ta fac, et sans surprise les universitaires gagnent plusieurs k€ en moins à l'embauche que leur équivalent en école d'ingé...

    C'est aussi l'avantage des sociétés de services : elles sont moins regardantes par rapport au parcours et au bout de 2/3 ans on regarde plus l'expérience que le bout de papier qu'est le diplôme : ça lisse les différences.
    C'est marginal.
    Beaucoup de SSII prennent uniquement à bac+5 mais peu importe le bac+5 (université, école, RNCP) et approximativement aux mêmes salaires sauf pour le cas du top des écoles (haut du classement groupe A).

    La différence de salaire peut exister dans un sens comme de l'autre même elle va être d'un ou deux K€, pas non plus de 20%. D'ailleurs, avec mon master, je gagnais plus que certaines personnes sortant d'école d'ingé (dans la même boite) et je gagnais moins que certains sortant d'autres école d'ingénieur. Je gagnais 1.5K€ de plus que ceux sortant d'une école d'ingénieur lambda et je gagnais 0.5K€ de moins que ceux sortant d'une école d'ingénieur réputé. (en gros la grille du JD 28K€ à 31K€ du moins côté au plus côté sachant qu'un master pouvait être mieux côté qu'une école d'ingé ou une école privée)

    Aujourd'hui il y a du taff pour tous les bac+5 qui acceptent de vivre prêt d'une grande ville.
    Après il y a du taff pour "l'élite" du groupe A à Paris dans quelques grands groupes avec des salaires bien différent mais c'est quoi en pourcentage 2% du marché?

    Demain, si quelqu'un vient me voir et me dit: "Je devrais faire l'école d'ingénieur Truc ou le master Machin". J'aurais tendance à dire, sauf si l'école d'ingénieur est du groupe A ou top groupe B, fais un master.
    Au moins avec la réforme LMD, tu débloque un diplôme intermédiaire (licence) et donc c'est un parachute si tu ne finis pas tes études. Et si l'école d'ingénieur en question fin groupe A/top groupe B, il faut comparer avec la réputation du master en question avec celui de l'école.

    Bon après c'est pas le débat.
    Pour le moment il y a du boulot pour tout le monde donc pas besoin de se battre entre école d'ingé vs master.

  15. #35
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    juin 2012
    Messages
    1 711
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : juin 2012
    Messages : 1 711
    Points : 4 417
    Points
    4 417
    Par défaut
    Citation Envoyé par zobal Voir le message
    Ça faisait longtemps qu'on ne nous avait pas ressorti du "c'était mieux avant"...
    15% des élèves entrant en 6ème ne savent pas lire; avant un prof avait le pouvoir de faire redoubler un mauvais élève. (Malgré tout, il y a eu beaucoup d'améliorations, on est encore loin de la perfection cependant).

    Citation Envoyé par zobal Voir le message
    J'aimerais bien connaitre tes sources parce dans le master informatique à côté de chez moi, beaucoup d'étudiants sont embauchés avant même la fin du stage de fin d'études.
    C'est un tout autre problème. Tout le monde n'est pas mauvais en sortant d'un bac +5 (quel qu'il soit: école d'ingé / master); mais beaucoup le sont.

    Çà m'étonnerais pas d'apprendre que 50+% des bac +5 sont encore très loin d'un niveau bac +3.
    Mais beaucoup de boites (principalement des SSII) ont besoin de main d’œuvre, alors elles recrutent tout et n'importe quoi, et ça participe à faire baisser le niveau.

    Du boulot (en informatique) il y en a, là n'est pas le problème, le niveau par contre...

    En tout cas, une sélection avant le master est plus cohérente qu'une sélection au milieu c'est sur.

  16. #36
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    2 158
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 2 158
    Points : 7 829
    Points
    7 829
    Par défaut
    Citation Envoyé par Iradrille Voir le message
    Çà m'étonnerais pas d'apprendre que 50+% des bac +5 sont encore très loin d'un niveau bac +3.
    je ne vois vraiment pas ce qui te permet d'affirmer un truc pareil.
    Et puis, tout dépend sur quels critères tu te bases.

    Sur la technique de dev pure, en sortie d'étude, je partage assez ton avis.
    En sortie d'un bac+3 spécialisé, les jeunes diplômés ont bouffé beaucoup plus de code que les bac+5.
    Ils sont donc opérationnel plus vite.
    Par contre, l'écart se comble vite.
    Et sur le moyen/long terme, ça change vite et assez souvent, les bac+5 prennent le lead car parviennent à se projeter plus loin et/ou prennent plus de recul pour avoir une vision non seulement du code, mais de l'application dans son ensemble.

    Le dev pur n'est pas la seule compétence d'un informaticien.

    Ce que je reproche trop souvent aux développeurs et de ne s'occuper que du code et pas à son utilisation/application.
    Cette caractéristique est moins présente chez les bac+5.

    Un code, aussi beau et optimisé soit-il ne sert à rien si l'application qui le met en oeuvre ne répond pas à un besoin des utilisateurs et ne suscite pas leur adhésion.

  17. #37
    Membre habitué

    Homme Profil pro
    Inscrit en
    mars 2005
    Messages
    101
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : mars 2005
    Messages : 101
    Points : 141
    Points
    141
    Par défaut
    Sinon j'ai une question. J'ai vu que certaines universités françaises ont introduit cette année une note éliminatoire pour valider les UE en Master d'informatique (elles ne sont plus compensables en dessous de 40/100). A mon avis cela est une bonne décision pour soutenir le niveau du diplôme et améliorer les perspectives d'embauche des néo-diplômés de l'Université (même si le secteur ne se porte pas trop mal en ce moment, enfin plutôt mieux que d'autres), mais est-ce qu'il s'agît d'une réforme nationale ou d'une décision de l'Université?

  18. #38
    Membre éprouvé

    Homme Profil pro
    non
    Inscrit en
    mai 2008
    Messages
    395
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Yvelines (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : non

    Informations forums :
    Inscription : mai 2008
    Messages : 395
    Points : 1 114
    Points
    1 114
    Par défaut
    Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
    En informatique, clairement c'est la norme. Thales et Safran, pour les groupes que j'ai intégrés, ne regardent même pas les CV issues de fac si ce n'est éventuellement pour prendre un stagiaire (et encore, s'il pouvait venir d'une école d'ingé....)
    Non c'est pas la norme. Thalès regarde bien les cvs puisque les gens issus de la facs sont reçus en entretien et sont embauchés.

    Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
    D'ailleures elles ont des grilles salariales en fonction du niveau de ton école et de ta fac, et sans surprise les universitaires gagnent plusieurs k€ en moins à l'embauche que leur équivalent en école d'ingé...
    C'est bien ce genre d'affirmation. Après faut faire la différence entre un jeune diplômé de la fac qui ne sait pas qu'il peut négocier et un jeune ingénieur diplômé qui a eu une formation plus généraliste. Par la suite je n'ai jamais noté de différence notable entre les collègues issus d'écoles d'ingés et moi même ou mes autres collègues venant de la fac.


    Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
    elles sont moins regardantes par rapport au parcours et au bout de 2/3 ans on regarde plus l'expérience que le bout de papier qu'est le diplôme
    Comme tous les employeurs intelligents quoi...

    À noter que, si on admet une certaine baisse de niveau global - ce qui reste à prouver et même s'il y avait globalement plus de quiches à bac+5, ça serait pas vraiment un problème pour tous les gens qui ont l'air de vanter leur beau niveau d'avant - si on admet cette baisse de niveau, en informatique par exemple les taux d'insertion sur le marché du travail et d'employabilité ne me semblent pas beaucoup affectés... donc du coup est-ce que c'est si grave ? Je ne dis pas que ça ne soit pas un problème, mais du point de vue formation et employeur, si tout le monde trouve son compte, c'est pas si mal.

    J'ai pas tout relu, mais l'idée de sélection en M1 c'est surtout de sélectionner sur un parcours cohérent, et donc de construire des formations +4/+5 sur deux années et non pas sur deux fois une année. Je crois qu'ensuite la sélection en soi est un autre problème...
    [|]

  19. #39
    Membre expert
    Profil pro
    HFT/Quant
    Inscrit en
    juillet 2006
    Messages
    986
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Royaume-Uni

    Informations professionnelles :
    Activité : HFT/Quant

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2006
    Messages : 986
    Points : 3 828
    Points
    3 828
    Par défaut
    Citation Envoyé par CetTer Voir le message
    mais est-ce qu'il s'agît d'une réforme nationale ou d'une décision de l'Université?
    Tout ce que je peux dire c'est que c'était déjà en application dans les bonnes écoles. Il faut croire que les universités étaient à la traine.

  20. #40
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    juin 2012
    Messages
    1 711
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : juin 2012
    Messages : 1 711
    Points : 4 417
    Points
    4 417
    Par défaut
    Citation Envoyé par Saverok Voir le message
    je ne vois vraiment pas ce qui te permet d'affirmer un truc pareil.
    Je n'affirme rien, je n'est pas de statistique, c'est seulement mon ressenti après être entré dans le monde du travail (DUT / école d'ingé / et actuellement consultant).

    Citation Envoyé par Saverok Voir le message
    Et puis, tout dépend sur quels critères tu te bases.

    Sur la technique de dev pure, en sortie d'étude, je partage assez ton avis.
    En sortie d'un bac+3 spécialisé, les jeunes diplômés ont bouffé beaucoup plus de code que les bac+5.
    Ils sont donc opérationnel plus vite.
    Par contre, l'écart se comble vite.
    Et sur le moyen/long terme, ça change vite et assez souvent, les bac+5 prennent le lead car parviennent à se projeter plus loin et/ou prennent plus de recul pour avoir une vision non seulement du code, mais de l'application dans son ensemble.

    Le dev pur n'est pas la seule compétence d'un informaticien.

    Ce que je reproche trop souvent aux développeurs et de ne s'occuper que du code et pas à son utilisation/application.
    Cette caractéristique est moins présente chez les bac+5.

    Un code, aussi beau et optimisé soit-il ne sert à rien si l'application qui le met en oeuvre ne répond pas à un besoin des utilisateurs et ne suscite pas leur adhésion.
    Entièrement d'accord avec ça si on compare un bac +5 type prépa + école d'ingé vs un BTS / DUT / licence.

    On peut aussi parler des connaissances "annexes": maths / langues étrangères / management / gestion / etc.. où un bac +5 aura un meilleur niveau.

    Mais je ne comparais pas ces 2 cursus (bac +5 "long et théorique" vs bac +2/3 "court et pratique").

    Ce que je voulais dire, par exemple : on a tous une idée du niveau d'un DUT (ou on peut l'imaginer); en école d'ingé, ~35/40% (je crois) venaient d'un DUT; parmi eux, beaucoup n'avaient pas le niveau (que j'imaginais) d'un DUT même après avoir eu leur diplôme d'ingé : bloqués sur les problèmes d'algos simples / incapables de lire une doc / etc...

    Autre exemple : j'ai récemment vu un ingé avec 4 ans d'expérience créer un singleton, lui ajouter un constructeur public, et l'utiliser. Le tout dans le même commit (...).
    C'est tout sauf le niveau d'un ingénieur. Et ce n'est pas non plus le niveau d'un bac +2/+3. (Et non, mon avi n'est pas basé que sur cet exemple. )

Discussions similaires

  1. [Débutant] Comment basculer sur une autre Webform depuis la Master Page
    Par jacko842 dans le forum ASP.NET
    Réponses: 2
    Dernier message: 27/01/2016, 17h29
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 23/11/2015, 11h20
  3. Antitrust : l'UE envisage une enquête chez les géants de l'e-commerce
    Par Michael Guilloux dans le forum Actualités
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/03/2015, 15h09
  4. Apple envisage une drôle de façon de protéger ses appareils
    Par Stéphane le calme dans le forum Actualités
    Réponses: 14
    Dernier message: 05/04/2013, 10h07
  5. Envisager une installation MAC dans UC PC
    Par {F-I} dans le forum Apple
    Réponses: 2
    Dernier message: 14/10/2008, 06h24

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo