Les fichiers MKv qu'on fait soi-même (enregistrements à partir de le TNT par ex.) n'ont pas de chapitres.

MKVToolnix Linux a une option permettant de créer des chapitres à intervalles réguliers, mais la version Windows n'en a pas. On a souvent tort d’utiliser Windows pour la vidéo, mais ça arrive quand même, et dans ce cas on perd assez longtemps avec l'éditeur de chapitres de MKVToolniw GUI.

Ce très-très mince prétexte a suffi pour me décider à faire ce petit machin hier soir :

1. On droppe le fichier MKV sur la fiche, ou on l'ouvre avec le bouton ad hoc.
2. Le logiciel lance exiftool, QUI DOIT ÊTRE DANS LE MÊME DOSSIER OU DANS LE PATH DE WINDOWS, et affiche les caractéristiques du MKV, parmi lesquelles il récupère la durée de la vidéo au format h:mm:ss.
3. On clique sur "Créer chapitres", et un fichier xml portant le même nom que le film est créé dans le même dossier, avec des chapitres placés selon l'intervalle prévu.
Il n'y a plus qu'à importer le fichier xml comme fichier de chapitres dans MKVToolnix GUI, qui l'acceptera sans barguigner.

On pourrait ultérieurement coupler avec une visionneuse vidéo (VLC, MPlayer, mpv Player…) pour placer des chapitres en fonction du contenu.

À noter que pour faire lire des chemins et noms de fichiers en UTF8 à exiftool, je suis content d'avoir découvert que le paramètre -charset filename=utf8 suffit. Il y a peut-être une option analogue dans ffmpeg/avconv, qui serait bien utilile pour améliorer un GUI comme WinFF – écrit aussi avec Lazarus. En tout cas j'ai bien fait d'utiliser exiftool.

PS : Les noms de beaucoup de fonctions et de variables sont en anglais : j'essaie par chauvinisme de préférer les noms français, mais dans l'environnement anglophone du Pascal, quand je commence à pédaler dans la semoule, j'ai tendance à ne plus comprendre mes variables et mes fonctions en français (je me les lis mentalement avec l'accent anglais, alors je change les noms.
Bien entendu, ça marche sous Linux, mais on n'en a pas trop besoin, vu que c'est intégré à MKVToolNix.