Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1021
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
    Mais regardons un peu de plus loin. Est-ce que les gens qui habitent le pays de Trump s'enfuient pour aller se réfugier au pays de Maduro? Ou est-ce le contraire?
    Les USA ne subissent pas de fortes sanctions internationales donc ça n'a rien à voir.
    Ce sont les sanctions qui plombent l'économie du pays, si le Venezuela n'avait pas autant de bâtons dans ses roues la situation serait beaucoup mieux.
    Si le pays va mal c'est à cause de puissances étrangères.

    Le Venezuela possède le plus gros volume de pétrole prouvé au monde, le pays pourrait être beaucoup plus riche.
    Les richesses pourraient être partagées avec le peuple comme c'était le cas en Libye sous Kadhafi.

    «Notre vie était meilleure sous Kadhafi»
    Depuis sa chute après 42 ans de règne, insécurité et pénuries se sont installées dans le quotidien des Libyens, rythmé par les coupures d'électricité et les files d'attente devant les banques, où la liquidité fait défaut.

    Le pays est déchiré par des luttes d'influence que se livrent dans l'impunité la plus totale les nombreuses milices, mais aussi les dizaines de tribus, composante essentielle de la société libyenne.

    Ce riche pays pétrolier aux frontières poreuses est devenu, depuis, un carrefour de contrebande d'armes, de drogues et surtout de trafic lucratif de migrants de l'Afrique subsaharienne, qui tentent la périlleuse traversée de la mer Méditerranée pour rejoindre l'Europe.

    Profitant du chaos, les djihadistes - notamment ceux de l'Etat islamique (EI) et d'Al-Qaïda - ont fait de l'immense territoire libyen un de leurs repaires. Et sur le plan politique, deux autorités rivales se disputent le pouvoir.
    ===
    Si vous voulez voir des jeunes qui s'enfuient vous pouvez regarder l'Italie et l'Espagne, il y a eu tellement de départ que ça a fait diminuer les statistiques du chômage ^^
    En Espagne, l'inquiétant exode des jeunes diplômés
    Incapable d'offrir à ses jeunes diplômés des conditions de travail décentes et à la hauteur de leurs qualifications, l'Espagne voit ses forces vives fuir vers d'autres pays. Elle aura pourtant besoin de ces exilés pour relever son économie.
    C'est l'économie qui fait fuir les gens.
    Keith Flint 1969 - 2019

  2. #1022
    Membre extrêmement actif
    Trump accuse les médias d'être «l'ennemi du peuple»
    «Pendants deux ans (les médias mainstreams) ont poussé ce délire de la collusion russe, alors qu'ils savaient qu'il n'y avait pas de collusion. Ce sont vraiment les ennemis du peuple et le véritable parti d'opposition», a tweeté Donald Trump deux jours après la publication du rapport Mueller, qui a conclu à l'absence d'éléments pour prouver une entente de Donald Trump avec la Russie.
    Je suis d'accord avec lui, les médias mainstream sont l'ennemi du peuple, ils cherchent à nous manipuler, à nous formater idéologiquement, à nous influencer.
    Il suffit de voir à qui appartiennent les médias pour comprendre qu'ils ne cherchent pas notre bien...
    Keith Flint 1969 - 2019

  3. #1023
    Membre habitué
    C'est amusant comment les ennemis du peuple sont systématiquement les même que les ennemis de la marque "Trump"

  4. #1024
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Lucio_ Voir le message
    C'est amusant comment les ennemis du peuple sont systématiquement les même que les ennemis de la marque "Trump"
    Ben en même temps critiquer les médias mainstreams ça faisait partie de sa stratégie pendant la campagne de 2016... «Les médias sont nos ennemis»

    Plus les médias s'acharnaient contre Trump plus il y avait des gens prêt à voter pour lui.
    Quelqu'un qui se fait cracher dessus par tous les médias ne peut pas être mauvais (c'est une logique qui se tient).
    Keith Flint 1969 - 2019

  5. #1025
    Membre habitué
    The Daily Telegraph
    The Herald Sun
    Sunday Mail
    The Times
    News of the World
    The Sun
    The New York Post
    The Wall Street Journal

    Ennemis du peuple ou media non mainstream?

  6. #1026
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Quelqu'un qui se fait cracher dessus par tous les médias ne peut pas être mauvais (c'est une logique qui se tient).



  7. #1027
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
    Image d'Hotel Mario sur Philips CD-i.
    En attendant Trump a été élu avec ce genre de communication, face au bulldozer Hillary qui avait l'intégralité des lobbys puissants derrière elle.
    Critiquer les médias aux USA en 2016 c'était tendance, comme critiquer les médias aujourd'hui en France, quand on voit ce qu'ils disent à propos des gilets jaunes et qu'on le compare à la réalité.
    Keith Flint 1969 - 2019

  8. #1028
    Membre extrêmement actif
    Biden entre en campagne et Trump a eu un message (presque) sympa
    L'ancien vice-président de Barack Obama est l'actuel favori des sondages dans le camp démocrate pour défier Donald Trump lors de l'élection présidentielle de 2020.
    Si les démocrates veulent gagner il faut absolument que Joe Biden perdre les primaires démocrate.
    Le peuple va s'en méfier encore plus que d'Hillary.

    Le gars touchent tout le monde comme si il était sous MDMA.


    Aujourd'hui c'est la mode du consentement, donc on ne force pas des bisous sur des petites filles.
    Keith Flint 1969 - 2019

  9. #1029
    Membre extrêmement actif
    Bon ça n'a rien a voir avec Trump mais il fallait bien caler ça quelque part :
    Pékin et Moscou condamnent le premier test américain d’un missile de portée intermédiaire depuis la guerre froide
    Les autorités russes et chinoises ont rapidement réagi, mardi 20 août, à l’annonce par Washington d’un test de missile de portée intermédiaire effectué dimanche au large de la Californie, le premier depuis la guerre froide. La réalisation de cet essai « aura de graves conséquences négatives pour la sécurité régionale et internationale », a averti devant la presse le porte-parole de la diplomatie chinoise, Geng Shuang, mettant en garde Washington contre « une escalade des confrontations militaires ».
    (...)
    Le jour même où les Etats-Unis quittaient le traité de désarmement FNI, le 2 août, le ministre de la défense, Mark Esper, annonçait que les Etats-Unis allaient désormais accélérer le développement de nouveaux missiles sol-air, en réponse au missile russe 9M729 qui, selon les Occidentaux, viole le traité FNI, ce que Moscou dément, insistant sur le fait que son nouveau missile a une portée maximale de « 480 kilomètres ».

    « Maintenant que nous nous sommes retirés, le ministère de la défense va poursuivre pleinement le développement de ces missiles sol-air conventionnels dans une réponse prudente aux actions de la Russie », expliquait M. Esper. Il avait précisé que les Américains avaient commencé en 2017 des recherches sur ces systèmes de missiles, tout en restant dans les limites du traité FNI sur les forces nucléaires intermédiaires.

    Mais pour le député russe Iouri Chvytkine, vice-président de la commission de la défense de la Douma, la chambre basse du Parlement russe, « les essais de ce missile confirment une fois de plus que les Etats-Unis violaient l’accord FNI ». « Ils préparaient à l’avance d’en sortir unilatéralement », a précisé à l’agence russe Ria-Novosti cet élu de la Douma.
    Ça fait un peu "guerre froide", les états-unis provoquent...
    Keith Flint 1969 - 2019

  10. #1030
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Bon ça n'a rien a voir avec Trump mais il fallait bien caler ça quelque part :
    Pékin et Moscou condamnent le premier test américain d’un missile de portée intermédiaire depuis la guerre froide


    Ça fait un peu "guerre froide", les états-unis provoquent...
    Dis-donc, Ryu, Trump, c'est pas le mec super cool qui tu nous vendais à corps et à cris, contre H. Clinton, parce que H. Clinton c'était un va-en-guerre, et qu'avec elle, les USA serait trop pour la guerre, alors que le gentil Trump, lui, il était pour la paix, toussa, toussa ?
    Au nom du pèze, du fisc et du St Estephe
    Au nom du fric, on baisse son froc...

  11. #1031
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    parce que H. Clinton c'était un va-en-guerre, et qu'avec elle, les USA serait trop pour la guerre
    Comme je l'ai déjà expliqué à plusieurs reprises le président US n'a pas le pouvoir total, ce n'est pas un dictateur.
    Aux USA il y a ce qu'on appelle l'état profond pour moi c'est l'ensemble des groupes puissants (Aipac, capitalistes, marché de l'armement, industrie, etc).
    Après c'est un jeu de compromis pour qu'on laisse Trump faire un truc qu'il veut faire il faut qu'il fasse des choses pour les autres. (même si il n'a pas été financé pendant sa campagne)
    JFK a essayé de s'attaquer aux banques et il est mort juste après, il faut faire attention avec les lobbys...

    Mais après ouais Hillary est pro guerre à fond, elle est lié au lobby de l'armement. C'est une hystérique :

    Normalement on ne la verra plus donc tout va bien.
    Maintenant on parle des liens de son mari avec Epstein.
    Bill Clinton en travesti? Le très étrange tableau retrouvé chez Jeffrey Epstein

    Les ordres que donnent Trump ne sont pas toujours respecté, par exemple quand il demande à la CIA de se barrer de Syrie...
    Trump ends covert CIA program to arm anti-Assad rebels in Syria, a move sought by Moscow
    Keith Flint 1969 - 2019

  12. #1032
    Membre éclairé
    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Dis-donc, Ryu, Trump, c'est pas le mec super cool qui tu nous vendais à corps et à cris, contre H. Clinton, parce que H. Clinton c'était un va-en-guerre, et qu'avec elle, les USA serait trop pour la guerre, alors que le gentil Trump, lui, il était pour la paix, toussa, toussa ?
    Tu n'as même pas lu toute ce que tu as cité : Il a dit que ça, ça n'a rien a voir avec Trump, d'ailleurs comme tout ce qui se passe et qui implique les USA qu'il ne veut pas cautionner, ça n'a rien à voir avec leur président, seulement les trucs qu'il trouve bien, voyons, c'est assez évident.

  13. #1033
    Membre extrêmement actif
    Trump ne s'entend pas très bien avec la FED :
    États-Unis: Trump réagit avec fureur au discours du président de la Fed
    Le président américain s'en prend par tweet interposé au président de la Fed, la Banque centrale des États-Unis. Donald Trump est déçu, semble-t-il, par le discours de Jerome Powell, dont il attendait un plus franc soutien à l'économie américaine.

    «Comme d'habitude la Fed n'a rien fait ! Jay Powell serait-il un ennemi pire que le président Xi ? », tweete un Donald Trump furieux après le patron de la Réserve fédérale américaine, qu'il a pourtant choisi à ce poste.
    Keith Flint 1969 - 2019

  14. #1034
    Membre éclairé
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Logique vu qu'ils ne sont pas à ses ordres et qu'il leur demande de compenser ses décisions.
    L'avantage c'est s'il n'est pas réélu : la FED devra à un moment remonter ses taux et il pourra déblatérer sur les résultats du nouveau président (on notera qu'on ne l'entend plus sur le déficit budgétaire bizarrement). Et s'il est réélu, tout sera de la faute de la FED.

  15. #1035
    Membre extrêmement actif
    Les présidents US sont obligé d'être super pote avec israël...
    Trump a « du mal à croire » qu’Israël ait espionné la Maison Blanche
    Un média américain affirme que l'Etat hébreu a intercepté des communications téléphoniques via un «IMSI-catcher»

    Trump ne croit pas une seconde que celui qu’il appelle souvent son « ami Bibi » ait pu l’espionner. Le site Politico a rapporté qu’Israël aurait mis en place en 2017 un système d’interception des communications portables dans la zone autour de la Maison Blanche, au coeur de Washington. « Ces appareils devaient sûrement servir à espionner le président Donald Trump » et ses conseillers, a expliqué un responsable américain cité par le journal.

    « Je n’y crois pas. Je ne pense pas que les Israéliens nous espionnaient. J’aurais du mal à y croire », a déclaré le président des Etats-Unis. « Tout est possible mais je n’y crois pas », a-t-il insisté. Israël a vigoureusement nié cette accusation.
    Là il fait le crédule incapable d'envisager ça "les israéliens sont trop gentils pour espionner un allié", mais en réalité c'est ultra probable qu'israël espionne Trump...

    Ça m'a toujours énervé de voir les présidents se mettre à genoux devant israël...
    C'est dégueulasse...
    QUAND HOLLANDE DÉCLARE SA FLAMME À NETANYAHOU
    Keith Flint 1969 - 2019

  16. #1036
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Là il fait le crédule incapable d'envisager ça "les israéliens sont trop gentils pour espionner un allié", mais en réalité c'est ultra probable qu'israël espionne Trump...
    Tout comme les USA doivent espionner Israël, comme ils le font avec tout le monde.

    Ses déclarations, c'est juste pour éviter que le ton monte avec Israël, il se prend déjà la tête avec suffisamment de pays en ce moment pour en rajouter un de plus.

    Enfin j'espère que c'est pour ça, si il pense vraiment ce qu'il dit, il est juste encore plus c*n que ce que l'on pensait...

  17. #1037
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
    Ses déclarations, c'est juste pour éviter que le ton monte avec Israël, il se prend déjà la tête avec suffisamment de pays en ce moment pour en rajouter un de plus.
    À chaque fois qu'un truc concerne israël ils se mettent tous à ramper, c'est n'importe quoi...
    Pourquoi tous les chefs d'états veulent absolument se soumettre à Netanyahou ? C'est un pays raciste qui s'étend illégalement, en plus le pouvoir israélien soutient les rebelles/terroristes en Syrie parce qu'il veut voler la région du Golan.
    Les politiciens français se prosternent devant le CRIF.

    Le CRIF n'aime plus Melenchon par contre, d'après le CRIF Melenchon est pro Assad, pro Iran, pro Poutine, pro manifestation antisémite ^^
    MÉLENCHON, LES JUIFS ET LE "PEUPLE SUPÉRIEUR"

    Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
    Enfin j'espère que c'est pour ça, si il pense vraiment ce qu'il dit, il est juste encore plus c*n que ce que l'on pensait...
    Il y a une théorie qui stipule que plus les gens et les médias se moquent de Trump, plus ça motive des gens à voter pour lui.
    À la TV US il y avait plein de propagande anti Trump faites par des comiques, au final ça l'a peut-être aidé. (les démocrates n'ont pas aimé cette théorie)
    Keith Flint 1969 - 2019

  18. #1038
    Membre extrêmement actif
    Attaques de drones en Arabie saoudite : « C’est aussi un avertissement adressé à l’Europe »
    Un affront « sans précédent contre l’approvisionnement énergétique mondial », condamne la Maison-Blanche. Une attaque par drones a provoqué ce samedi des incendies dans deux installations pétrolières du groupe Aramco en Arabie saoudite, obligeant le pays, premier exportateur mondial d’or noir à réduire temporairement de moitié sa production.

    L’attaque a été revendiquée par les rebelles yéménites Houtis, en conflit avec le gouvernement de la République du Yémen, soutenu par l’Arabie saoudite. Mais pour Mike Pompeo, le secrétaire d’État américain, il n’y a guère de doute : derrière ces attaques de drones – qui se répètent depuis mai –, il faut voir la main de l’Iran et une nouvelle tentative de déstabiliser cette région hautement stratégique sur les questions pétrolières. Sans surprise, Téhéran réfute ces accusations destinées à « écorner la réputation d’un pays afin de créer un cadre pour de futures actions contre lui ».
    Des rebelles yéménites attaque des installations pétrolières en Arabie Saoudite et les USA mettent directement la faute sur l'Iran, en ayant strictement aucune preuve.
    Il ne doit pas y avoir que l'Iran qui sait fabriquer des drones...

    Les USA ont réussi à utiliser le 11 septembre comme prétexte pour attaquer l'Irak, donc avec eux tout est possible...
    Keith Flint 1969 - 2019

  19. #1039
    Membre extrêmement actif
    Attaques en Arabie Saoudite : Donald Trump va-t-il intervenir en Iran ?
    CRISE DIPLOMATIQUE - Le président américain a déclaré lundi que l'Iran semblait être derrière l'attaque de ce weekend contre l'Arabie saoudite, mais il a ajouté qu'il souhaitait malgré tout "éviter" un conflit. Ce dernier est pourtant bien envisagé par ses conseillers.

    Le détail des frappes devrait être connu d'ici peu : Washington est en train de préparer un dossier pour prouver ses dires et convaincre la communauté internationale, notamment les Européens, à l'Assemblée générale de l'ONU la semaine prochaine. Pas sûr pour autant que l'administration américaine attende le feu vert de leurs alliés. "Je vous le promets : nous sommes prêts", a lancé Mike Pence ce mardi, alors que Mike Pompeo, le chef de la diplomatie américaine, s'est envolé direction l'Arabie Saoudite pour "évoquer" la "réponse" des Etats-Unis aux attaques. "Les Etats-Unis d'Amérique feront tout ce qui est nécessaire pour défendre notre pays, nos soldats et nos alliés dans le Golfe", a martelé Mike Pence.
    Et ben purée Mike Pence et Mike Pompeo n'ont pas l'air d'être des rigolos
    Ça rappelle un peu l'Irak avec le mensonge de Colin Powell, les USA qui demandent aux alliés d'attaquer l'Irak avec eux et la France qui refuse.
    J’espère que Macron refusera d'intervenir comme Chirac l'avait fait.
    Keith Flint 1969 - 2019

  20. #1040
    Membre extrêmement actif
    Le mur entre les USA et le Mexique ne réalise pas sa mission correctement.
    Des trafiquants mexicains scient le mur à la frontière américaine, Trump minimise
    Promesse phare de la campagne 2016 du magnat de l'immobilier, la construction du mur tout au long de la frontière mexicaine peine à se concrétiser, le Congrès refusant de débloquer les fonds nécessaires à son financement.
    Si Trump ne se fait pas destituer, il se fera probablement réélire :
    USA 2020: C’est très serré entre Trump et les démocrates dans les six Etats où tout va se jouer
    Oubliez l’impeachment, la cote de popularité de Trump et les sondages nationaux qui le donnent perdant dans un raz-de-marée face aux démocrates. A un an de l’élection du 3 novembre 2020, le président américain garde toutes ses chances : dans les six Etats où s’était jouée la présidentielle de 2016, Donald Trump accuse un léger retard face à Joe Biden mais devance Bernie Sanders et Elizabeth Warren, selon une série de sondages réalisés par le New York Times.

    Si les Etats-Unis votaient au suffrage universel direct, Al Gore et Hillary Clinton, qui ont remporté plus de voix que George Bush et Donald Trump, auraient gagné. Mais les pères fondateurs n’avaient qu’une confiance très limitée dans la populace, et ils ont choisi le système indirect du collège électoral, qui attribue à chaque Etat un nombre de grands électeurs assignés au vainqueur, quel que soit l’écart. Donald Trump a été élu car il a remporté le Wisconsin, la Pennsylvanie et le Michigan de quelques dizaines de milliers de voix. Et dans ces Etats, il reste très compétitif.
    Hillary a probablement truqué les primaires démocrates, j’espère que Joe Biden ne fera pas la même erreur, Hillary avait été lié à l'affaire du Pizza Gate, vu comme Joe Biden se conduit avec les petites filles, ça va mal se mettre.
    L'élection présidentielle américaine se tiendra le 3 novembre 2020.

    Elizabeth Warren agrees Democratic race 'rigged' for Clinton
    Keith Flint 1969 - 2019