Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Expert éminent sénior

    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    janvier 2013
    Messages
    320
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Sénégal

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2013
    Messages : 320
    Points : 27 337
    Points
    27 337
    Billets dans le blog
    1
    Par défaut La première plantation au monde tenue presque entièrement par des robots est annoncée au Japon en 2017
    La première plantation au monde tenue presque entièrement par des robots
    est annoncée au Japon en 2017

    La société japonaise de production de laitues, Spread, a fait une annonce qui va révolutionner le monde de l’agriculture. En effet, elle a prévu d’ouvrir en 2017 le premier parc de production de laitues presque entièrement tenu par des robots. La société souhaite ainsi se passer de la main-d’œuvre humaine qui se fait de plus en plus rare dans un pays où la population est de plus en plus vieillissante. Spread a ainsi décidé de miser sur des robots pour assurer la récolte de 30 000 laitues par jour. Les robots utilisés dans l’usine, qui ressemblent plus à des bandes transporteuses avec des bras, seront chargés de semer des graines, de planter des plantes aquatiques et les têtes de laitues dans la ferme de Kyoto au Japon. La société prévoit d'ouvrir cette première usine de production de plantes l’année prochaine et compte en construire d’autres à travers le monde entier.

    Ce nouveau parc qui ouvrira ses portes en 2017 sera une mise à niveau de la ferme existante à l’usine de Kameoka. Cette dernière produit actuellement 21 000 laitues par jour avec l’aide d‘une petite équipe d’hommes. Avec cette nouvelle technologie d’automatisation de la chaine de récolte, la société entend non seulement produire plus de laitues, mais aussi réduire les coûts de la main-d’œuvre de 50 %, la consommation d’énergie de 30 % et de recycler 98 % de l’eau nécessaire pour faire pousser les plantes. Un autre point important pour la société est la réduction des coûts pour le consommateur final grâce à l’augmentation des revenus et des ressources, d’après JJ Price, porte-parole de la société. « Notre mission est d’aider à créer une société durable où les générations futures ne seront pas menacées par l’insécurité alimentaire », déclare Price. Elle ajoute que « cela signifie que nous devrons produire des produits abordables pour tout le monde et produire des cultures de base et des protéines végétales ».

    Spread développe également des capteurs pour fournir des données sur la croissance d’une plante spécifique de sorte que ces capteurs puissent avertir les travailleurs humains si une culture ne se développe pas correctement, ce qui leur permettra de prendre des mesures adéquates pour y remédier. Selon la société, les robots agricoles vont certainement supprimer certains emplois humains, mais ils pourraient aussi créer de nouveaux emplois plus intéressants pour les gens. Les agriculteurs humains vont, par exemple, se concentrer plus sur le développement de méthodes agricoles durables et apprendre à produire plus de légumes et de qualité.

    JJ Price affirme que « l’utilisation de la machine a toujours fait partie du processus d’amélioration de l’agriculture tout au long de l’histoire humaine ». Le porte-parole de la société ajoute qu’« avec l’utilisation des usines à plantes et leur environnement contrôlé, nous sommes maintenant en mesure de fournir aux plantes un environnement idéal ». Les légumes issus de l’usine suivent la tendance de plus en plus croissante de l’agriculture verticale, technique dans laquelle les agriculteurs produisent leurs cultures dans des endroits clos sans lumière. Les plantes utilisent donc la lumière LED et sont cultivées sur des supports qui s’empilent les uns sur les autres. C’est une technique d’agriculture qui est réputée pour augmenter la production tout en réduisant les déchets de manière considérable ainsi que les ruissellements des pesticides et herbicides, qui sont des produits chimiques utilisés dans l’agriculture traditionnelle en plein air, ce qui représente un danger pour l’environnement, défend le porte-parole de la société.

    Nom : Screen Shot 2016-02-26 at 11.02.46.png
Affichages : 4024
Taille : 385,2 Ko

    Source : The Guardian

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette usine de production de plantes ?

    Constitue-t-elle un danger ou plutôt une aubaine pour les emplois humains ?

    Voir aussi

    la rubrique Actualités

  2. #2
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    février 2003
    Messages
    2 092
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 38
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : février 2003
    Messages : 2 092
    Points : 4 118
    Points
    4 118
    Par défaut
    Au vu de l'image qui accompagne l'article
    La première plantation au monde
    Ca ressemble plus à un hangar qu'à une plantation...
    Je parlerais plus d'automatisation classique qu'à une robotisation. Un simple rail, et un bras robotiser on l'air de suffire à gerer cette plantation hangar

    Ca aurait été une vrai nouveauté si c'était dans une serre ou dans un champs.

    Que pensez-vous de cette usine de production de plantes ?
    Ca me semble plus réaliste comme terme
    Je ne suis qu'un pauvre débutant alors ne frappez pas si mes idées ne sont pas bonnes

  3. #3
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    février 2008
    Messages
    301
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : février 2008
    Messages : 301
    Points : 595
    Points
    595
    Par défaut
    Au delà de la question de l'emploi, c'est quand même con d'utiliser toute cette énergie électrique pour un truc qui pousse avec du soleil normalement

  4. #4
    En attente de confirmation mail
    Femme Profil pro
    pape n'aimant pas les censeurs
    Inscrit en
    janvier 2010
    Messages
    803
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Vatican

    Informations professionnelles :
    Activité : pape n'aimant pas les censeurs

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2010
    Messages : 803
    Points : 1 376
    Points
    1 376
    Par défaut
    Et là, on s'arrête un instant... On réfléchit 2 minutes au monde que l'on se propose de léguer à nos enfants...

    Selon les dernières études, on annonce que l'automatisation va supprimer dans les 20 prochaines années 20 à 50% des places de travail dans le monde...

    Et à quoi elles vont servir les salades plantées par les robots puisqu'il n'y aura plus personne qui aura les moyens de les acheter pour les consommer?

    A mais j'ai la solution: Il faut inventer des robots qui mangent de la salade

  5. #5
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    février 2003
    Messages
    2 092
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 38
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : février 2003
    Messages : 2 092
    Points : 4 118
    Points
    4 118
    Par défaut
    Ce n'est pas parce qu'il y aura moins d'heure de travail (travail ca signifiait « tourment, souffrance ») que la richesse produites diminues.
    Il faudra surtout trouver un système pour partager cette richesse

    (il y a la diminution du temps de travail, l'allocation universelle et d'autres systèmes)
    Je ne suis qu'un pauvre débutant alors ne frappez pas si mes idées ne sont pas bonnes

  6. #6
    Membre émérite
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    910
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 910
    Points : 2 720
    Points
    2 720
    Par défaut
    Citation Envoyé par BenoitM Voir le message
    Ce n'est pas parce qu'il y aura moins d'heure de travail (travail ca signifiait « tourment, souffrance ») que la richesse produites diminues.
    Il faudra surtout trouver un système pour partager cette richesse

    (il y a la diminution du temps de travail, l'allocation universelle et d'autres systèmes)
    On nous le vend depuis la révolution industrielle la diminution de temps de travail... la seule chose qui se passe c'est l'inverse! Au moyen age dans les périodes de properité il pouvait y avoir 150jours par an chomés et des journées plutôt courtes, qui comprenaient souvent une sieste.

  7. #7
    Membre extrêmement actif
    Femme Profil pro
    None
    Inscrit en
    août 2012
    Messages
    308
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : None

    Informations forums :
    Inscription : août 2012
    Messages : 308
    Points : 596
    Points
    596
    Par défaut
    Citation Envoyé par NSKis Voir le message
    Et là, on s'arrête un instant... On réfléchit 2 minutes au monde que l'on se propose de léguer à nos enfants...

    Selon les dernières études, on annonce que l'automatisation va supprimer dans les 20 prochaines années 20 à 50% des places de travail dans le monde...

    Et à quoi elles vont servir les salades plantées par les robots puisqu'il n'y aura plus personne qui aura les moyens de les acheter pour les consommer?

    A mais j'ai la solution: Il faut inventer des robots qui mangent de la salade
    Alors je vais essayer de ne pas trop me moquer du caractère simpliste de ta réflexion, mais ça va être difficile...
    Tout d'abord, des métiers qui ont disparu il y en a depuis.... Très longtemps. On créer, on invente, on améliore... Ca provoque forcément la disparition de certains métiers, et ça en créer d'autres. Ca s'appelle l'évolution. Le tout c'est d'apprendre à vivre avec son temps, et plutôt que de se plaindre à coup de "c'était mieux avant", chercher comment on peut s'inscrire dans ce nouveau monde.

    De plus, un produit est cher selon plusieurs critères:
    - L'intelligence (quand on achète un télé, on paie surtout la technologie, plus que les matériaux)
    - Les couts de productions (il est évident que plus il est difficile ou long de produire quelque chose, son prix sera plus élevé)
    - Les ressources (plus on a besoin de ressources (humaines ou autres) plus le prix augmente)
    - La concurrence (Si tu as le monopôle, il est plus facile de monter les prix que si tu as 50 concurrents)
    - Et bien d'autres...

    En revanche, il s'agit ici de plantations. C'est quelques chose que l'être humain maitrise depuis quelques années maintenant, sans l'aide de la technologie. Autrement dit, si le prix des salades produites par ces plantations, il sera toujours très facile d'en produire nous même, ce qui implique un concurrence évidente. Si on était pas capable de faire pousser de simples choux juste avec nos petites mains, on en serait probablement pas là aujourd'hui.

    Pour ce qui est des ressources, un robot est généralement moins cher et plus performant qu'un employé humain sur le long terme (du moins pour ce genre de tâches pour lesquels on peut aisément définir un protocole clair). Les autres ressources restent a priori inchangés (pour peut que la plantation soit alimentés par énergie solaire). Ca fait ça de moins qui se répercute sur le prix des salades.

    Les coûts de productions sont un peu plus cher à la mise en oeuvre (Achat de matériel, etc.) mais sur le long termes les répercussions seront plutôt en terme de baisse.

    Bref, pas de quoi s'inquiéter pour des prunes. (D'ailleurs, il suffit de comparer le prix des produits bio ou manufacturés aux produits usinés pour se rendre compte qu'en général, le plus cher n'est pas celui que tu dénonce).


    ps: Tu t'inquiètes du monde que tu vas léguer à tes enfants, mais dis toi qu'au contraire tu leur enlève une épine du pieds. Avec ce genre d'avancé, on a la possibilité de pouvoir se concentrer sur d'autres problématiques.

  8. #8
    Membre expert
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    octobre 2013
    Messages
    1 563
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2013
    Messages : 1 563
    Points : 3 399
    Points
    3 399
    Par défaut
    Citation Envoyé par GR3lh442kR Voir le message
    Au delà de la question de l'emploi, c'est quand même con d'utiliser toute cette énergie électrique pour un truc qui pousse avec du soleil normalement
    C'est quand même con d'utiliser des voitures, qui coûtent chère, polluent, etc.., pour alors qu'on a des chevaux...

    L'idée est de produire plus pour un coût moindre. Le soleil, c'est bien, mais est restreint au niveau de la surface d'exposition. Sachant que la production "non naturelle" permet de créer des conditions climatiques idéales que la nature ne peut nous proposer.

  9. #9
    Membre émérite
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    910
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 910
    Points : 2 720
    Points
    2 720
    Par défaut
    Citation Envoyé par ZenZiTone Voir le message
    L'idée est de produire plus pour un coût moindre. Le soleil, c'est bien, mais est restreint au niveau de la surface d'exposition. Sachant que la production "non naturelle" permet de créer des conditions climatiques idéales que la nature ne peut nous proposer.
    Dis comme ça c'est sûr que ça a l'air mieu de proposer des plantes naturelles issues d'un environnement idéal plutôt que des plantes génétiquement modifiées et défoncées aux pesticides pour résister à des environnements pas idéal.

    Faut vraiment voir la balance énergétique....

  10. #10
    Membre extrêmement actif
    Femme Profil pro
    None
    Inscrit en
    août 2012
    Messages
    308
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : None

    Informations forums :
    Inscription : août 2012
    Messages : 308
    Points : 596
    Points
    596
    Par défaut
    Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
    Dis comme ça c'est sûr que ça a l'air mieu de proposer des plantes naturelles issues d'un environnement idéal plutôt que des plantes génétiquement modifiées et défoncées aux pesticides pour résister à des environnements pas idéal.

    Faut vraiment voir la balance énergétique....
    Petites précision concernant les OGM (parce qu'on a un peu trop tendance à criant et à tort et à traverse sur ce sujet): Des OGM on en fait depuis des siècles (et dans certains cas les méthodes n'ont pas tellement évolués). J'ai l'impression que lorsque l'on parle d'OGM la plupart des gens imagine des plantes soumises à des rayons radioactifs prêts à nous montre des spider-tomates... Non !
    Le terme OGM signifie avant-tout qu'il y a eu intervention de l'homme pour la création d'une espèce, que ce soit par sélection des spécimens les plus intéressants pour faciliter leur propagation, ou encore par croisement de différentes espèces pour mélanger leurs caractéristiques. On a d'ailleurs un très bon exemple d'OGM: la clémentine, issue du croisement de la mandarine et du bigaradier. Je n'ai pourtant jamais vu de lobby écolo se soulever contre les cultivateurs de clémentine... (Pour faire un parallèle avec le règne animal, le chien pourrait être qualifié d'OGM, car issus d'une sélection de l'homme du faire de leurs caractéristiques génétique).
    Au passage j'aimerais faire une petite constatation: On peut aisément admettre que ce n'est pas parce que quelque chose est naturel que c'est forcément bon pour l'homme (il n'y a qu'à aller en forêt et manger n'importe quel champignon au hasard pour le vérifier). Alors pourquoi refuser d'admettre que ce n'est pas parce que quelque chose n'est pas naturel que c'est obligatoirement mauvais pour nous.

  11. #11
    Inactif  

    Homme Profil pro
    NR
    Inscrit en
    juin 2013
    Messages
    3 715
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : NR
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2013
    Messages : 3 715
    Points : 1 032
    Points
    1 032
    Billets dans le blog
    9
    Par défaut
    Ou sont les robots ?!

    Moi je m'attendais a voir une plantation comme dans FallOut, pas comme une usine de voiture (c'est pas des robots mais des bras articuler qui font le même mouvement H24).

    On as pas la même notion de "plantation" en tous cas.

  12. #12
    Inactif  

    Homme Profil pro
    NR
    Inscrit en
    juin 2013
    Messages
    3 715
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : NR
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2013
    Messages : 3 715
    Points : 1 032
    Points
    1 032
    Billets dans le blog
    9
    Par défaut
    Alors pourquoi refuser d'admettre que ce n'est pas parce que quelque chose n'est pas naturel que c'est obligatoirement mauvais pour nous.
    Le danger des ogm n'est pas que du qu'a la consommation (c'est ce qui m'inquiète le moins même), les ogm c'est la création d'espèce plus résistantes et plus productive, résultat: elles écrasent les autres espèces et donc il y'a un appauvrissement du patrimoine génétique.

    Les conséquences sont un dérèglement de l'écosystème, qui au final peuvent nous porter préjudice.

  13. #13
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    -
    Inscrit en
    octobre 2011
    Messages
    336
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : -

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2011
    Messages : 336
    Points : 1 162
    Points
    1 162
    Par défaut
    Il y a plusieurs technique d'OGMs que je sache. Et les groupes écolos sont généralement au courant et se pleignent que de certaines pratiques. Il ne faudrait pas parler d'OGM en général, mais des 3-4 techniques (dans les grandes lignes), que moi-même, j'avoue, n'ait pas retenu tellement on nous parle d'OGM, point.

  14. #14
    Membre extrêmement actif
    Femme Profil pro
    None
    Inscrit en
    août 2012
    Messages
    308
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : None

    Informations forums :
    Inscription : août 2012
    Messages : 308
    Points : 596
    Points
    596
    Par défaut
    Citation Envoyé par sazearte Voir le message
    Le danger des ogm n'est pas que du qu'a la consommation (c'est ce qui m'inquiète le moins même), les ogm c'est la création d'espèce plus résistantes et plus productive, résultat: elles écrasent les autres espèces et donc il y'a un appauvrissement du patrimoine génétique.

    Les conséquences sont un dérèglement de l'écosystème, qui au final peuvent nous porter préjudice.
    Mais ça c'est le jeu de la vie. Des espèces apparaissent, évoluent, disparaissent... Et le fait que l'homme donne un coup de main à ça n'implique pas forcément un appauvrissement du patrimoine génétique. Reprenons mon parallèle avec les chiens... Au départ on avait des loups (après, il y avait peut-être des sous-espèces, je n'en sais rien, je ne suis pas non plus un spécialiste). Et à partir de cette simple espèce, on se retrouve avec je ne sais combien de race (le mot "race" implique l'intervention de l'homme, c'est pourquoi on n'utilise pas le terme "espèce" dans ce cas) de chiens, donc au contraire on aurait plutôt favorisé la diversité du patrimoine génétique. Pourquoi ne serait-ce pas possible de faire de même avec les OGM ?

  15. #15
    Membre émérite
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    910
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 910
    Points : 2 720
    Points
    2 720
    Par défaut
    Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
    Petites précision concernant les OGM (parce qu'on a un peu trop tendance à criant et à tort et à traverse sur ce sujet): Des OGM on en fait depuis des siècles (et dans certains cas les méthodes n'ont pas tellement évolués). J'ai l'impression que lorsque l'on parle d'OGM la plupart des gens imagine des plantes soumises à des rayons radioactifs prêts à nous montre des spider-tomates... Non !
    Le terme OGM signifie avant-tout qu'il y a eu intervention de l'homme pour la création d'une espèce, que ce soit par sélection des spécimens les plus intéressants pour faciliter leur propagation, ou encore par croisement de différentes espèces pour mélanger leurs caractéristiques. On a d'ailleurs un très bon exemple d'OGM: la clémentine, issue du croisement de la mandarine et du bigaradier. Je n'ai pourtant jamais vu de lobby écolo se soulever contre les cultivateurs de clémentine... (Pour faire un parallèle avec le règne animal, le chien pourrait être qualifié d'OGM, car issus d'une sélection de l'homme du faire de leurs caractéristiques génétique).
    Au passage j'aimerais faire une petite constatation: On peut aisément admettre que ce n'est pas parce que quelque chose est naturel que c'est forcément bon pour l'homme (il n'y a qu'à aller en forêt et manger n'importe quel champignon au hasard pour le vérifier). Alors pourquoi refuser d'admettre que ce n'est pas parce que quelque chose n'est pas naturel que c'est obligatoirement mauvais pour nous.
    Il y a une différence entre croiser des espèces cousines pour en faire une différente, et prendre un gène de poisson qui vie dans les profondeurs abyssales pour faire resister du blé à une gelée. C'est ce type de modifications, des modifs précises de certains gènes, via labo, qui posent problèment.
    Pas les petites manip d'herboristes qui font juste avancer la nature différement : ces deux espèces de même classes (pour parler biologies) auraient pu par le hasard créer la clémentine.
    Croiser en Labo des gènes issues du formes biologiques de différents règnes (Animal / Vegetal etc...), là c'est vachement costaud.

    D'ailleurs, d'après wikipedia, la définition des OGM que tu donnes est américaine
    :
    Un organisme génétiquement modifié (OGM) est un organisme vivant dont le patrimoine génétique a été modifié par intervention humaine. Selon les définitions européennes, ces modifications doivent être issues du génie génétique. La définition américaine inclut également les modifications issues de la sélection artificielle.
    Le génie génétique étant un ensemble de techniques, faisant partie de la biologie moléculaire et la selection artificielle portant bien son nom.


    Alors oui, on fait de la selection artificielle depuis des siècles, et on fait des OGM que depuis récemment.

    Et la classification des USA, on sait ce qu'elle vaut. C'est tout de même eux qui considèrent par pur interêt économique la pizza comme un légume et interdit le roquefort pour faire pression sur la France pour nous fourguer du boeuf aux hormones...

  16. #16
    Membre émérite
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    910
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 910
    Points : 2 720
    Points
    2 720
    Par défaut
    Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
    Mais ça c'est le jeu de la vie. Des espèces apparaissent, évoluent, disparaissent... Et le fait que l'homme donne un coup de main à ça n'implique pas forcément un appauvrissement du patrimoine génétique. Reprenons mon parallèle avec les chiens... Au départ on avait des loups (après, il y avait peut-être des sous-espèces, je n'en sais rien, je ne suis pas non plus un spécialiste). Et à partir de cette simple espèce, on se retrouve avec je ne sais combien de race (le mot "race" implique l'intervention de l'homme, c'est pourquoi on n'utilise pas le terme "espèce" dans ce cas) de chiens, donc au contraire on aurait plutôt favorisé la diversité du patrimoine génétique. Pourquoi ne serait-ce pas possible de faire de même avec les OGM ?
    Oui, enfin bon, les loups, on les réintroduit car ils disparaissent, donc si en reste dans ton exemple, on perd bien du patrimoine génétique.

    Le problème de la perte du patrimoine génétique avec les OGM c'est surtout aux niveaux des pesticides : on fait des plantes resistantes aux pesticides, et on met des pesticides partout.

    Ce ne sont pas les OGM qui appauvrissent le patrimoine génétique, ce sont les pesticides. Imagine toi avec un tableau blanc. Tu écrit au feutre effacables de plein de couleurs différentes plein de choses, puis ensuite tu écrit au marqueur indélébile noir. Ensuite, tu efface tout au chiffon. Il ne reste que le marqueur indélébile, tu as perdu le "patrimoine génétique" des autres couleurs.

    Le second problème, bien qu'inférieur, c'est qu'en créant des espèces "parfaites" de tel blé ou tel maïs, en plus de détruire avec les pesticides les parcelles alentours, on ne plante au final qu'une seule espèce de chacune de ces plantes.

    Mais bon, revenons au sujet!

  17. #17
    Inactif  

    Homme Profil pro
    NR
    Inscrit en
    juin 2013
    Messages
    3 715
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : NR
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2013
    Messages : 3 715
    Points : 1 032
    Points
    1 032
    Billets dans le blog
    9
    Par défaut
    Mais ça c'est le jeu de la vie. Des espèces apparaissent, évoluent, disparaissent... Et le fait que l'homme donne un coup de main à ça n'implique pas forcément un appauvrissement du patrimoine génétique.
    Je connais aucun lieu naturel ou il y'a de la mono culture pour ma part. Y'a qu'a voir l'amazonie sauvage/vierge et ce qui reste de l'amazonie cultivée par les brésilien, c'est pas un appauvrissement du patrimoine génétique mais un génocide. les ogm végétales mélanger au clonage animal (pour les animaux, les vaches les plus productives sont cloné) en sont responsable.

  18. #18
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    480
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 480
    Points : 1 106
    Points
    1 106
    Par défaut
    C'est pas en Chine qu'il veule faire une usine de vache cloné(miam)? Je revois cette émissions de E=M6 ou on nous montrait un corps de vache sans tête et sans jambe pour faire du lait en usine (en 3d pas en vrai) ou encore se type qui montrait dans une émissions des poulet sans plume en essayant de te faire gober que c'est le progrès alors que c'est juste un poulet malade en fai qui a été selectionné a l'origine pour en arriver a ça. Vive le tafta.

  19. #19
    En attente de confirmation mail
    Femme Profil pro
    pape n'aimant pas les censeurs
    Inscrit en
    janvier 2010
    Messages
    803
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Vatican

    Informations professionnelles :
    Activité : pape n'aimant pas les censeurs

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2010
    Messages : 803
    Points : 1 376
    Points
    1 376
    Par défaut
    Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
    Alors je vais essayer de ne pas trop me moquer du caractère simpliste de ta réflexion, mais ça va être difficile...
    Tout d'abord, des métiers qui ont disparu il y en a depuis.... Très longtemps. On créer, on invente, on améliore... Ca provoque forcément la disparition de certains métiers, et ça en créer d'autres. Ca s'appelle l'évolution. Le tout c'est d'apprendre à vivre avec son temps, et plutôt que de se plaindre à coup de "c'était mieux avant", chercher comment on peut s'inscrire dans ce nouveau monde.

    ...

    Bref, pas de quoi s'inquiéter pour des prunes. (D'ailleurs, il suffit de comparer le prix des produits bio ou manufacturés aux produits usinés pour se rendre compte qu'en général, le plus cher n'est pas celui que tu dénonce).


    ps: Tu t'inquiètes du monde que tu vas léguer à tes enfants, mais dis toi qu'au contraire tu leur enlève une épine du pieds. Avec ce genre d'avancé, on a la possibilité de pouvoir se concentrer sur d'autres problématiques.

    On se demande qui a une reflexion simpliste!!!

    Pour info, oui on supprime beaucoup d'emplois et oui on en crée de nouveaux mais toujours plus "techniques"... Mais apparement Monsieur oublie une chose: Tous le monde n'a pas les capacités pour devenir ingénieur!!!

    Alors que vont devenir la masse (parce oui, statistiquement il n'y a qu'un faible pourcentage de la population pouvant devenir "ingénieur")?


    PS: On se demande bien pourquoi la France ne trouve pas une solution pour les plus de 600 paysans désespérés qui se suicident chaque année. C'est pourtant simple!!! Ils n'ont qu'a devenir développeurs informatiques ou mieux ingénieurs des Mines!!!

  20. #20
    Membre chevronné
    Avatar de stailer
    Homme Profil pro
    Architecte technique
    Inscrit en
    mars 2003
    Messages
    1 128
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 41
    Localisation : France, Hautes Pyrénées (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mars 2003
    Messages : 1 128
    Points : 2 106
    Points
    2 106
    Billets dans le blog
    3
    Par défaut
    @NSKis : j'avais commencé aussi une réponse enflammée et puis bon... Ca sert à rien, surtout sur un forum et surtout avec des propos aussi contradictoires.

    J'étais effaré par le début de son commentaire :

    "Alors je vais essayer de ne pas trop me moquer du caractère simpliste de ta réflexion, mais ça va être difficile..."

    Et qui fini par ce truc hallucinant :

    "Tu t'inquiètes du monde que tu vas léguer à tes enfants, mais dis toi qu'au contraire tu leur enlève une épine du pieds. Avec ce genre d'avancé, on a la possibilité de pouvoir se concentrer sur d'autres problématiques."

    De plus en plus de robots, des pauvres de plus en plus pauvres et de plus en plus nombreux (il ne faut pas voir que notre tout petit pays), des guerres/conflits partout, de la pollution à ne plus savoir qu'en faire et un dérèglement climatique en bonne marche...
    Non non, mais c'est bon, on a qu'à ouvrir une autre cinquantaine de centrales nucléaires, continuons à "rendre service"

    EDIT :
    Et je n'avais plus lu sa 2ème couche, clou du spectacle :

    Mais ça c'est le jeu de la vie. Des espèces apparaissent, évoluent, disparaissent... Et le fait que l'homme donne un coup de main à ça n'implique pas forcément un appauvrissement du patrimoine génétique.
    Mais qu'est ce que tu racontes ? Quand on tue les fonds marins, c'est toute la chaine alimentaire qui prend. Renseigne toi un peu. Tu mélanges la gravité de la disparition d'espèces (qui serait normale selon toi) avec un patrimoine génétique plus ou moins riche...
    Ce qui compte c'est l'impact sur notre monde. On appelle ça la biodiversité : ça implique les animaux mais aussi les plantes et les bactéries par exemple.
    .o0o__St@iLeR__oOo.

    Lead Developer

    ASP.NET MVC - MCP/MCSD ASP.NET
    PHP Zend Framework / PhalconPHP
    Cordova/Xamarin IOS/Android
    Kendo UI - ExtJS - JQwidgets
    SQL Server / MySQL

Discussions similaires

  1. Réponses: 14
    Dernier message: 10/01/2014, 18h49
  2. Réponses: 36
    Dernier message: 25/10/2013, 16h28
  3. Décocher Journée entière par défaut
    Par Mimo37 dans le forum Outlook
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/04/2010, 16h35
  4. Réponses: 9
    Dernier message: 10/03/2010, 08h53
  5. récupérer une valeur entière par la division
    Par ninita dans le forum Débuter
    Réponses: 5
    Dernier message: 17/09/2009, 15h57

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo