IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Politique Discussion :

La loi Travail adoptée par l’Assemblée nationale en seconde lecture

  1. #841
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    333
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 333
    Points : 529
    Points
    529
    Par défaut
    Citation Envoyé par Zirak Voir le message
    Il y a des différences entre branches, car il y a des boulots plus ou moins pénibles / durs physiquement...

    Et même si certains secteurs se meurent, ceux qui y travaillent toujours n'ont pas forcément un boulot beaucoup plus facile qu'avant (et ne venez pas me parler de la prime charbon des cheminots, qui n'existe plus depuis longtemps, c'est juste un hoax).
    Ca je suis d'accord, mais ça n'a rien à voir les conventions... Une convention de branche concerne aussi bien les ouvriers que les cadres, elles ne font aucune distinctions entre les métiers et leurs difficultés... Ou les entreprises : est-ce la même chose de travailler chez Sollac ou chez Thalès ?? De plus, l'autre convention "ultra top" c'est la banque... Est-ce aussi dur de travailler dans une banque que dans une fonderie ? Bref, ça n'a rien à voir avec la pénibilité... Juste avec des avantages acquis pour moults raisons qui ne sont absolument pas applicables à l'ensemble du monde du travail.

    Qui plus est, si demain on nivèle par le haut, qu'en sera-t-il des travails pénibles ? Ne vont-ils pas se sentir lésés et non reconnus pour ce qu'ils supportent dans le cadre de leur travail ? On en reviendra à la même situation en fin de compte, et au même problème. D'où mon sentiment que le système est bancal, et qu'au lieu de s'acharner à vouloir le sauver, ce qui laisse la porte grande ouverte à tout les désavantages que le gouvernement X ou Y ou le MEDEF pourrait vouloir nous imposer, on pourrait peut-être remettre les choses à plat et trouver une meilleure solution.

    Oh, et t'as souvent vu tout ces syndicats "au fort pouvoir de grève" se dresser contre des "injustices" qui frappent ton domaine à toi ?? Non, tout simplement parce que ça ne les concerne pas ou que ça n'a pas une portée d'ordre nationale suffisamment intéressante d'un point de vue politique. Enfin, après, dans l'IT on est sauvé, y'a le modèle de la Silicon Valley qui est tellement plus humain !!


    Citation Envoyé par Zirak Voir le message
    Maintenant, mettre tout le monde au même niveau, moi je n'y vois pas d'inconvénient, si on se cale tous sur la convention métallurgique, et pas sur SYNTEC, mais ça bizarrement, que cela soit le gouvernement, ou le MEDEF, personne ne le propose, les "simplifications", les "reformes", ou autres, c'est toujours tiré vers le bas, et au détriment des salariés.
    Et si elle était réellement insoutenable ??


    Citation Envoyé par youtpout978 Voir le message
    Parce que les industries reste utile, on en a en France qui invente de nouveau matériaux, et perdre une industrie c'est aussi en perdre la compétence, j'ai vu un reportage sur les constructeurs automobiles qui exportaient en Europe de l'Est et des personnes disaient que le problème c'est qu'en faisant ça on perd la compétence pour construire une auto, un jour des pays tel que le notre ne seront plus capable de produire ou de construire certaines choses et on sera dépendant de pays étranger qui eux en seront capables ...

    Je ne dis pas qu'il faut rouvrir toutes les industries mais en garder quelques unes afin de conserver les compétences et de continuer d'innover dans ce secteur, surtout que certaines industries comme la métallurgie ont beau être vielle comme le monde on a pas pour autant fini d'innover et de découvrir de nouveau matériaux.
    Je parle des "combats pour Florange" et autres Goodyear qui sont toujours l'occasion d'une grève... Il arrive un point où si on est plus attractif ni sur les prix, ni sur la qualité, ma foi... Mais c'est génial, en fin de compte avec qui vient de discuter le gouvernement de la Loi Travail ?? Les syndicats des raffineries... Eux peuvent faire bordel, donc eux on les reçoit, mais sur quels critères le gouvernement et les syndicats d'un secteur représentant moins d'1% des salariés français peuvent accepter de se rencontrer ??

    Oh, et l'interdépendance, est-ce si grave ?? Ca te dérange de te dire que 90% du monde est dépendant de l'Occident sur quasiment tout ?? Ces compétences ne disparaissent pas, d'un coté elle se transposent ailleurs, d'un autre elle évolue pour faire plus pointus encore... On invente et on fabrique des fusées et des moteurs à réactions, tu penses vraiment que c'est dur de refaire une Dacia "si jamais on venait à en avoir besoin" ?? Puis c'est un peu comme les bretons et leurs porcs... "la qualité française" qu'ils appellent leur pauvres bêtes sur caillebotis. On peut aussi juste faire de la qualité, Rolls Royce, Aston Martin ou Ferrari ne font pas construire en Roumanie, et ils ne le feront sans doute jamais. Ca demande les mêmes compétences, en beaucoup plus pointus que pour une Peugeot de série, où est le problème si les compétences de Peugeot s'exportent ??

    Et puis en fin de compte, ce qui me donne presque envie de vomir, c'est cette "supériorité" du travailleurs français... "VIVE LE MADE IN FRANCE" !! Sauf que l'exportation d'une production à l'étranger est une aubaine plus qu'un mal. C'est exactement ce qui a permis à la Corée et du Sud et à Taïwan de passer en l'espace de vingts ans de "dictatures du tiers monde à l'agonie" à des démocraties leaders dans le domaines de l'IT et des semi-conducteurs dans le top 20 des PIB mondiaux. Tout ça parce que lorsque le Japon maîtrisait un domaine plus pointus en copiant sur l'Occident, il exportais les domaines "inférieures" vers ces pays... Qui aujourd'hui on exporté vers la Chine, le Vietnam ou la Thaïlande...

    C'est aussi insensé que toutes ces protestations lorsqu'il arrive malheur dans une usine chinoise ou Bangladaise : il serait formidable que des normes internationales existent ET soient appliqués pour assurer la sécurité et la santé de ces travailleurs, mais au fond, tant que ça nous permet d'acheter toujours plus et moins cher on s'en tamponne... Faut juste pas que ça crée du chômage chez nous ou fasse les gros titres dans la presse, ce qui titille notre conscience dans notre canapé. Mais qui sommes nous pour vouloir les priver de revenus parce que "ça nous enlève le pain de la bouche" ou parce qu'ils n'ont pas la chance d'avoir nos avantages de pays riches ??

    "Le travail français aux français" disaient Marchais... Ou dit Le Pen et les syndicats aujourd'hui... "Les beaux discours" quoi...

  2. #842
    Membre expert
    Avatar de Chauve souris
    Homme Profil pro
    amateur (éclairé ?)
    Inscrit en
    novembre 2005
    Messages
    1 186
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 74
    Localisation : Paraguay

    Informations professionnelles :
    Activité : amateur (éclairé ?)

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2005
    Messages : 1 186
    Points : 3 000
    Points
    3 000
    Par défaut
    Citation Envoyé par ManusDei Voir le message
    Tu connais beaucoup d'entreprises où tu peux avoir une visibilité à plus de 3 mois ? En dehors des grands chantiers je vois pas.

    Même dans notre branche où il y a du boulot (tant que t'es pas trop cher) la visibilité est pas énorme.
    Je suis d'autant plus d'accord avec toi que, quand j'avais monté ma SARL de micro informatique (pas SSCI, juste vente et assemblage) en 1986 ma banque me demandait des prévisions de chiffre d'affaire et marge brute pour les trois années à venir alors que je n'avais même pas encore vendu quoi que ce soit.

    Non, l'exemple que je donne est pour une boîte existante, dans un secteur moins versatile que l'informatique, en production/réparation/services qui ne se porte pas mal au point d'envisager de prendre un salarié de plus. Mais elle se pose des questions et c'est normal. D'où mon petit algorithme.
    "Toute l'histoire de l'informatique n'a été que l'histoire des systèmes d'exploitations" (Le Manifeste du PC)

  3. #843
    Membre expert
    Avatar de Chauve souris
    Homme Profil pro
    amateur (éclairé ?)
    Inscrit en
    novembre 2005
    Messages
    1 186
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 74
    Localisation : Paraguay

    Informations professionnelles :
    Activité : amateur (éclairé ?)

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2005
    Messages : 1 186
    Points : 3 000
    Points
    3 000
    Par défaut
    Citation Envoyé par Zirak Voir le message
    Il y a des différences entre branches, car il y a des boulots plus ou moins pénibles / durs physiquement...
    Allons, allons, ne nous voilons pas la face ! Il y a des boulots très pénibles (les salariés de l'agriculture et du bâtiment) où leur "branches" sont passablement pourries. Non les branches les mieux nanties sont celles où il y a le plus de réactions radicales quand il y a un problème. En France, si on ne brûle pas deux cars de flics en en ayant envoyé un à l'hôpital (mais ne pas oublier que c'est aussi vrai dans l'autre sens et ils ont des flash ball et des grenades de plus en plus dangereuses) on ne fait pas progresser les choses.
    "Toute l'histoire de l'informatique n'a été que l'histoire des systèmes d'exploitations" (Le Manifeste du PC)

  4. #844
    Inactif  
    Homme Profil pro
    Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Inscrit en
    mai 2013
    Messages
    2 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Secteur : Bâtiment

    Informations forums :
    Inscription : mai 2013
    Messages : 2 511
    Points : 10 180
    Points
    10 180
    Par défaut
    Citation Envoyé par Shirraz Voir le message
    Oh, et t'as souvent vu tout ces syndicats "au fort pouvoir de grève" se dresser contre des "injustices" qui frappent ton domaine à toi ?? Non, tout simplement parce que ça ne les concerne pas ou que ça n'a pas une portée d'ordre nationale suffisamment intéressante d'un point de vue politique. Enfin, après, dans l'IT on est sauvé, y'a le modèle de la Silicon Valley qui est tellement plus humain !!

    Je parle des "combats pour Florange" et autres Goodyear qui sont toujours l'occasion d'une grève... Il arrive un point où si on est plus attractif ni sur les prix, ni sur la qualité, ma foi... Mais c'est génial, en fin de compte avec qui vient de discuter le gouvernement de la Loi Travail ?? Les syndicats des raffineries... Eux peuvent faire bordel, donc eux on les reçoit, mais sur quels critères le gouvernement et les syndicats d'un secteur représentant moins d'1% des salariés français peuvent accepter de se rencontrer ??
    Euh, tu sais que la CGT (ou n'importe quel syndicat), n'est pas affilié à un métier précisément hein ?

    Tu peux être syndicalisé chez qui tu veux, et si les syndicats ne se bougent pas pour ma branche, c'est tout simplement car on ne les sollicitent pas assez.

    Le problème de l'IT, c'est qu'en dehors de quelques boites d'éditeurs, on est un nombre limité par boite, on ne communique pas forcément assez entre nous car souvent (pour les prestas), on est dispersé chez les clients, etc etc, c'est dur d'organiser des trucs quand ton service représente que dalle de la masse salariale, et qu'en plus, ton boulot ne fait pas spécialement parti du cœur de métier de l'entreprise, et que ta grève ne gênera strictement personne...

    La CGT n'est pas le syndicat des raffineries, c'est un syndicat parmi d'autre, qui a lancé des mouvements de grève dans les raffineries, mais cela aurait pu être fait par la CFDT ou un autre syndicat, ça serait revenu strictement au même.

    La c'est juste que la CGT, battant un peu de l'aile, en profite pour faire un peu de buzz.


    Citation Envoyé par Shirraz Voir le message
    D'où mon sentiment que le système est bancal, et qu'au lieu de s'acharner à vouloir le sauver, ce qui laisse la porte grande ouverte à tout les désavantages que le gouvernement X ou Y ou le MEDEF pourrait vouloir nous imposer, on pourrait peut-être remettre les choses à plat et trouver une meilleure solution.
    Bah ils veulent tout faire sauter, je ne vois pas ce que tu veux de plus comme "remise à plat" ?

    On sera effectivement tous plus égaux, au raz des pâquerettes...

  5. #845
    Membre habitué
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2004
    Messages
    417
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2004
    Messages : 417
    Points : 199
    Points
    199
    Par défaut
    Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
    Pourquoi vouloir systèmatiquement relier la politique à l'économie ?
    Peut être parce que lors de mes études de sciences économiques la matière principale était "économie politique" (le prof était Alain Jessua)
    Il n'y a rien de systématique dans ma position. Mais pourquoi séparer le commerce que font les hommes et leur comportement social ?

  6. #846
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    333
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 333
    Points : 529
    Points
    529
    Par défaut
    Citation Envoyé par Zirak Voir le message
    Euh, tu sais que la CGT (ou n'importe quel syndicat), n'est pas affilié à un métier précisément hein ?

    Tu peux être syndicalisé chez qui tu veux, et si les syndicats ne se bougent pas pour ma branche, c'est tout simplement car on ne les sollicitent pas assez.
    Oui, et ?? Pourquoi ne sont-ils pas sollicités ?? Quel poids ils auraient de toutes manières par rapport aux syndicats des raffineries, des transports de fret ou des transports en commun...

    On le voit déjà que lorsque c'est les profs qui font grève, tout le monde s'en tape parce qu'au fond ça pose pas vraiment de problème, ça emmerde les parents mais du point de vue économique et frustration génial l'impact est nul, alors qu'ils peuvent potentiellement faire grève pour des sujets tout autant voire plus importants... Quoi qu'il arrive, il y'a toujours besoin des branches qui font la part belle aux syndicats, et qui ont déjà les meilleurs conventions. Le reste "osef" quoi. Y'a les compagnie aérienne, mais elles elles ont du poids parce que tout de même, empêcher les Français d'aller en vacances c'est tout de même plus grave que l'éducation !! Une grève dans le bâtiment, quel effet ?? Convention pourrie du coup...

    Et ceux qui ont les meilleurs conventions n'ont jamais fait grève pour que ceux qui en ont de moins bonnes soient mieux logés... Non, ils en font lorsque la leur est potentiellement en danger, en se servant cette fois des plus mal lotis...


    La c'est juste que la CGT, battant un peu de l'aile, en profite pour faire un peu de buzz.

    C'est ce que je disais... C'est de la pure politique, en plus de défense de leurs propres intérêts. Mais on emballe ça dans un beau paquet altruiste, et ça braille devant les caméras "nous au moins on se bat pour ceux qui n'ont pas le courage de faire grève !!"

    Le soucis de la politique, c'est que pour convaincre la masse, il faut soit lui offrir "plus", soit lui démontrer par A + B que si ils ne font pas moins, c'est de toutes façons "les autres" (le terrible travailleur étranger ou la vicieuse mondialisation) qui finiront par tout garder. Les syndicats choisissent la première position, le gouvernement la deuxième... Enfin, de prime abord, au fond c'est les mêmes discours, et au lieu de trouver une "vraie solution", on est pris en sandwich entre les politiciens de métier et les politiciens de syndicats (qui sont finalement des politiciens de métier pour certains, vu que leur seul fonction est d'être syndicaliste).

  7. #847
    Inactif  
    Homme Profil pro
    Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Inscrit en
    mai 2013
    Messages
    2 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Secteur : Bâtiment

    Informations forums :
    Inscription : mai 2013
    Messages : 2 511
    Points : 10 180
    Points
    10 180
    Par défaut
    Citation Envoyé par Shirraz Voir le message
    Oui, et ?? Pourquoi ne sont-ils pas sollicités ?? Quel poids ils auraient de toutes manières par rapport aux syndicats des raffineries, des transports de fret ou des transports en commun...
    Tu n'as pas compris ce que j'ai dit.

    Il n'y a pas un syndicat par type de branche ou de métier, la CGT des raffineries, c'est la même CGT que pour les profs, ou pour un développeur, donc il n'y a pas d'histoire d'avoir plus ou moins de poids par rapport aux autres syndicats.


    Quand au poids, ce n'est pas une question de syndicat, tu peux avoir une grève des raffineries ou de n'importe quel entreprise, même sans syndicat d'impliqué (ou même si personne n'est syndiqué dans ta boite).

    Le seul "poids" d'un mouvement, correspond au nombre de personnes voulant suivre ou non ce mouvement. Si tous les syndicats appellent à la grève, mais qu'aucun salarié ne la fait, le poids du mouvement sera nul / zéro / rien / que dalle.

    Et pourquoi ils ne sont pas sollicités ? Quest-ce que j'en sais moi, c'est aux dev de les solliciter si ils en ont besoin, si ce n'est pas le cas, c'est que malgré notre convention Syntec, nous ne sommes pas si à plaindre que cela ? Ou alors, c'est que comme je le disais, les devs, on est tellement peu, et tellement éparpillés, que c'est pratiquement impossible d'organiser un truc.

    Il faudrait une grève nationale des développeurs (et encore), mais sur un lieu précisément, cela ne servirait à rien.

    Exemple à 2 balles : dans ma boite, on est 2 devs, et le corps de métier de l'entreprise n'a rien à voir avec le dev. Si on fait grève tous les deux, la direction en aura strictement rien à faire (car on sera 2 sur 80/100 personnes, et que si notre service ne tourne pas, cela n'empêche personne de bosser).

    Maintenant, vu qu'au niveau des devs, on est tous un peu chacun dans son coin, c'est difficile d'organiser des choses à grande échelle, comme pour les profs ou la SNCF par exemple.



    Citation Envoyé par Shirraz Voir le message
    On le voit déjà que lorsque c'est les profs qui font grève, tout le monde s'en tape parce qu'au fond ça pose pas vraiment de problème, ça emmerde les parents mais du point de vue économique et frustration génial l'impact est nul, alors qu'ils peuvent potentiellement faire grève pour des sujets tout autant voire plus importants...
    Bah les profs qui font grèves, au lieu de rester chez eux, ou à glander devant l'établissement, ils n'ont qu'à bloquer des routes, ou des raffineries

    Et puis c'est un peu toujours pareil, si au lieu de gueuler après les gens qui font grèves (car effectivement "on en a rien à foutre"), on leur montrait un peu de soutien, ils auraient plus de chances d'obtenir ce qu'ils veulent et donc que les mouvements durent moins longtemps.

    Enfin bon, la c'est un peu hors propos, dans le cas présent, les grèves / blocages, c'est pour modifier la loi pour tout le monde, ce n'est pas une grève des mecs qui bossent dans les raffineries, juste pour obtenir des avantages pour eux...

  8. #848
    Futur Membre du Club
    Profil pro
    Technicien maintenance
    Inscrit en
    août 2013
    Messages
    2
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien maintenance
    Secteur : Biens de consommation

    Informations forums :
    Inscription : août 2013
    Messages : 2
    Points : 7
    Points
    7
    Par défaut
    ce qu'il faudrait vraiment, est une reforme totale de la loi travail avec toutes les parties concernés, pour autant que le gouvernement veut bien s'attabler, il faut reprendre les discussions depuis la base.

  9. #849
    Membre expert
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    1 066
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 1 066
    Points : 3 300
    Points
    3 300
    Par défaut
    Citation Envoyé par celi66 Voir le message
    ce qu'il faudrait vraiment, est une reforme totale de la loi travail avec toutes les parties concernés, pour autant que le gouvernement veut bien s'attabler, il faut reprendre les discussions depuis la base.
    Et bien je pense qu'il faudra attendre au mieu 2/3 ans pour que ce soit possible. Parce qu'on parle de la CGT, Mais coté MEDEF c'est pas mieux et le gouvernement aide pas vraiment.

    Ce combo Gataz / Martinez / Valls ne peut intrinsèquement rien donner de bon. Un gros tas de couillons.

  10. #850
    Expert confirmé

    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    juillet 2009
    Messages
    1 030
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2009
    Messages : 1 030
    Points : 4 117
    Points
    4 117
    Par défaut
    Citation Envoyé par Chauve souris Voir le message
    Mais qu'est-ce que vous avez tous à répéter que si les patrons n'embauchent pas c'est que ça va leur être impossible pour eux à débaucher.

    Donc 1) on étudie réellement le besoin projeté dans les proches années à venir 2) On prend quelqu'un en CDD, ça fais 3 mois renouvelables, je pense qu'au bout de 6 mois on est capable de savoir si a) le nouveau poste de travail est justifié, b) la personne en CDD est à la hauteur et peut passer en CDI. si a = oui et b = non on trouve une autre personne. Si a = non même si b = oui on arrête les frais. Il n'y a aucun recours aux prud'hommes là dedans. Faudrait pas jouer aux figaronautes.

    Et si le dit patron n'est pas capable de faire la projection précitée, qu'il change de job.
    Par expérience, le patron préférera multiplier les CDD renouvelables. Il y a même des personnes qui sont toujours en CDD au bout de 3 ans, avec des renouvellements successifs. Avec le CDD ils ont de la visibilité. Par contre, l'employé, lui, n'a pas droit aux crédits...

  11. #851
    Expert confirmé

    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    juillet 2009
    Messages
    1 030
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2009
    Messages : 1 030
    Points : 4 117
    Points
    4 117
    Par défaut
    Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
    Et tu aurais des données chiffrées pour confirmer ce que tu affirmes ?
    Je n'ai pas de chiffres mais j'ai vu un certain nombre de cas où les ex-employés, avec d'excellents avocats, gagnent aux prudhommes alors que le patron n'était pas du tout voyou. Ca concerne d'ailleurs surtout les PME, celles qui ont le plus à perdre.

  12. #852
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 354
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 354
    Points : 154 786
    Points
    154 786
    Par défaut Loi travail : la CGT n'exige plus le retrait de l'article 2 pour revenir à la table des négociations
    Loi travail : la CGT n'exige plus le retrait de l'article 2 pour revenir à la table des négociations
    le chef de l’État est déterminé à voir la loi travail appliquée

    Tandis que la CGT a continué ses multiplies actions de grève dans divers secteurs de l'économie, ce qui a valu à la CGT de se faire taxer de « preneurs d’otages » par le Premier ministre Manuel Valls, Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, avait déclaré que la seule issue au conflit était le retrait de la loi Travail.

    Mettant un peu d’eau dans son vin, le chef du gouvernement s’est ravisé et a dit être toujours disposé à la discussion, affirmant que « la porte est ouverte ». Il aurait d’ailleurs appelé Philippe Martinez ce samedi 28 mai, comme ce dernier l’a confirmé dimanche dernier pendant l’émission « Aujourd’hui en France » : « j’ai eu pour la première fois en deux mois un appel du Premier ministre. C’est plutôt mieux quand il n’est pas dans une posture ! » a-t-il affirmé. Et de rappeler « qu’après une réunion début mars dernier », la CGT n’avait plus eu « de son ni d’image » venant de Matignon.

    Il a cependant tenu à garder secret l’objet de la conversation. Néanmoins, il a déclaré « il faut que le gouvernement soit plus attentif à ce qui se passe », précisant « qu’il faut revenir sur l'article 2 de la loi Travail, tel qu'il est. Quand la colonne vertébrale n'est pas bonne, il faut l'enlever ».

    « L’article 2 sur l’inversion des normes, c’est ça le point de blocage », a-t-il déclaré, établissant ce point comme préambule à la reprise d’un dialogue avec le gouvernement. Il a également avancé qu’il faut « rediscuter du licenciement économique, du périmètre, des accords de compétitivité ». Il s’est montré d’accord avec certains points : « le compte personnel d’activité, on peut avancer, il faut aussi rediscuter de la médecine du travail, améliorer les droits des salariés avec plus de représentants dans les entreprises ». « Je dis à Manuel Valls qu’il y a plusieurs solutions pour arrêter les blocages et les mobilisations. La première, c’est de suspendre le processus. On discute, on améliore. C’est ce qu’on dit depuis le début ! »

    Pourtant, lors d’un débat sur RTL avec Laurent Berger, le patron de la CFDT, Philippe Martinez a déclaré être prêt à « revenir à la table des négociations », précisant qu’aucun préalable n’était nécessaire pour le faire. En clair, le syndicat ne fait plus du retrait de l’article 2 une condition pour pouvoir retourner aux négociations.

    « La majorité des Français estime que cette loi n'est pas bonne. La balle est dans le camp du gouvernement », a-t-il assuré en ajoutant qu'il était nécessaire de discuter de l'inversion de la hiérarchie des normes, du périmètre des licenciements, des accords de compétitivité par anticipation et des référendums en entreprise.

    De son côté, François Hollande a affirmé ce mardi que le projet de loi Travail, était « une loi de progrès utile à notre pays » qui « ne sera pas retiré » : « la philosophie et les principes de l'article 2 seront maintenus ».

    Pour le chef de l’État, l'article 2, qui consacre la primauté de l'accord d'entreprise sur la convention de branche en matière d'aménagement du temps de travail, « prévoit que l'accord d'entreprise, pour être valide, devra être approuvé par les syndicats qui représentent une majorité de salariés. C'est un verrou très sérieux ».

    « Ce texte assure de meilleures performances pour les entreprises et offre des droits nouveaux aux salariés. C'est parce que c'est une loi de progrès utile à notre pays que je considère qu'il est nécessaire de le mener jusqu'à son terme » a-t-il déclaré.

    Lundi, Pierre Gattaz, président du Medef, a mis de l'huile sur le feu en accusant des syndicalistes CGT de se comporter comme « des voyous » et « des terroristes ». Le patron des patrons a invité le gouvernement à ne pas céder « au chantage, aux violences, à l'intimidation, à la terreur ». Manuel Valls a publiquement condamné ces propos et la CGT a décidé de porter plainte.

    Source : RTL (vidéo), Sud Ouest (François Hollande), le Parisien
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  13. #853
    Inactif  
    Homme Profil pro
    Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Inscrit en
    mai 2013
    Messages
    2 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Secteur : Bâtiment

    Informations forums :
    Inscription : mai 2013
    Messages : 2 511
    Points : 10 180
    Points
    10 180
    Par défaut
    Bon le titre "bon patron", c'est un point de vue parmi d'autres, je partage surtout pour le discours du-dit patron.


  14. #854
    Expert éminent sénior

    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    novembre 2006
    Messages
    7 467
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2006
    Messages : 7 467
    Points : 17 436
    Points
    17 436
    Par défaut
    Citation Envoyé par frantzgac Voir le message
    Peut être parce que lors de mes études de sciences économiques la matière principale était "économie politique" (le prof était Alain Jessua)
    Il n'y a rien de systématique dans ma position. Mais pourquoi séparer le commerce que font les hommes et leur comportement social ?
    je suis d'accord l'Economie ça influe sur le social.
    Mais avant de mélanger la politique et l'Economie ( de marché ) il faudrait d'abord que les entreprises françaises soient capables de faire du business.
    ma remarque ne semble pas comprise : les sciences économiques ça demeure trop théorique pour moi.
    Les Américains les anglo-saxons, les asiatiques ils sont fichent totalement des sciences économiques et sociales, le plus important c'est que l'entreprise ça rapporte de l'argent.

  15. #855
    Membre expert
    Profil pro
    HFT/Quant
    Inscrit en
    juillet 2006
    Messages
    965
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Royaume-Uni

    Informations professionnelles :
    Activité : HFT/Quant

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2006
    Messages : 965
    Points : 3 729
    Points
    3 729
    Par défaut
    Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
    il ne faut pas croire tout ce que disent les patrons. La plupart du temps, ils savent pertinemment ce qui va se passer à bien plus de 3 mois. Et on nous rabat constamment les oreilles sur les entrepreneurs qui "prennent des risques". En fait, ils ne sont pas si chauds que ça, on dirait.
    C'est exceptionnel d'avoir une visibilité et une garantie d'activité de nombreux mois à l'avance. S'ajoute à cela que le temps de faire passer des entretiens, paperasse et préavis, ça demande déjà plusieurs mois de visibilité avant même de commencer quoi que ce soit.

    ( Sans vouloir tout ramener à moi, je suis potentiellement la seule et unique personne présente sur ce sujet qui a une visibilité sur plus de 6 mois. Et c'est la premiere fois que je vois ça dans une entreprise. )

  16. #856
    Inactif  
    Homme Profil pro
    Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Inscrit en
    mai 2013
    Messages
    2 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Secteur : Bâtiment

    Informations forums :
    Inscription : mai 2013
    Messages : 2 511
    Points : 10 180
    Points
    10 180
    Par défaut
    Citation Envoyé par yento Voir le message
    C'est exceptionnel d'avoir une visibilité et une garantie d'activité de nombreux mois à l'avance. S'ajoute à cela que le temps de faire passer des entretiens, paperasse et préavis, ça demande déjà plusieurs mois de visibilité avant même de commencer quoi que ce soit.

    ( Sans vouloir tout ramener à moi, je suis potentiellement la seule et unique personne présente sur ce sujet qui a une visibilité sur plus de 6 mois. Et c'est la premiere fois que je vois ça dans une entreprise. )
    Et pourtant, la patron dans la vidéo ci-dessous, dit que c'est justement le boulot des patrons d'avoir cette visibilité et que si un patron embauche un gars sans avoir cette visibilité, et qu'il se rend compte 3 mois après qu'il n'a plus besoin de lui, c'est le patron qui a mal fait son job, et le mec embauché n'a pas a payé pour ça.

    Dans la plupart des cas, ce n'est d'ailleurs pas un manque de visibilité, mais une volonté de ne penser qu'à court terme pour faire rentrer l'argent au plus vite.


    Etre patron cela ne se résume pas à avoir une idée, et/ou des fonds pour la mettre en œuvre, tout le monde n'est pas capable de "gérer" une entreprise comme il faut. En fait, j'ai l'impression que certains patrons, veulent un assouplissement sur les licenciements et le reste, seulement pour palier à leur propre incompétence et à leurs mauvaises décisions.

  17. #857
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2009
    Messages
    307
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2009
    Messages : 307
    Points : 983
    Points
    983
    Par défaut
    Citation Envoyé par Zirak Voir le message
    Et pourtant, la patron dans la vidéo ci-dessous, dit que c'est justement le boulot des patrons d'avoir cette visibilité et que si un patron embauche un gars sans avoir cette visibilité, et qu'il se rend compte 3 mois après qu'il n'a plus besoin de lui, c'est le patron qui a mal fait son job, et le mec embauché n'a pas a payé pour ça.
    Et dans ce cas, il dit qu'il garde les mecs et qu'il ne se paye pas pendant 6 mois. Cela risque de mettre en danger sa boite (et tous les autres emplois), cela n'est possible que si il embauche que quelques personnes (une si il se paye pareil), cela ne résout pas le problème (que se passe t'il après 6 mois ?), cela peut signifier aussi qu'il ne se lance que si il est parfaitement sur que ca va marcher, alors que parfois il faut essayer, se tromper et recommencer différemment... Dans un projet expérimental de 6 mois, l'employeur assume un risque de 6 mois de salaire plus des indemnités, on ne peut pas lui demander de garantir un emploi à vie (avec quel argent ?).

  18. #858
    Inactif  
    Homme Profil pro
    Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Inscrit en
    mai 2013
    Messages
    2 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Secteur : Bâtiment

    Informations forums :
    Inscription : mai 2013
    Messages : 2 511
    Points : 10 180
    Points
    10 180
    Par défaut
    Citation Envoyé par renoo Voir le message
    Et dans ce cas, il dit qu'il garde les mecs et qu'il ne se paye pas pendant 6 mois. Cela risque de mettre en danger sa boite (et tous les autres emplois), cela n'est possible que si il embauche que quelques personnes (une si il se paye pareil), cela ne résout pas le problème (que se passe t'il après 6 mois ?), cela peut signifier aussi qu'il ne se lance que si il est parfaitement sur que ca va marcher, alors que parfois il faut essayer, se tromper et recommencer différemment... Dans un projet expérimental de 6 mois, l'employeur assume un risque de 6 mois de salaire plus des indemnités, on ne peut pas lui demander de garantir un emploi à vie (avec quel argent ?).
    Bah dans un projet expérimental de 6 mois, tu prends un mec en CDD de 6 mois, et pas en CDI. Problème résolu...

    Si tu n'as qu'une vision à 3 mois, tu ne prends pas un mec en CDI, tu prends un mec en CDD (quitte à lui faire un CDD de 6 mois), si au bout des 3 mois la charge baisse bah tu te coltine à payer le mec que 3 mois (voir 0 si tu as fait direct un CDD de 3 mois) et tu ne le renouvelle pas, et tu es tout à fait dans la légalité, soit si la charge de travail est toujours là, tu peux éventuellement le passer en CDI ou renouveler le CDD dans le doute.


    Bref, actuellement, on peut très bien gérer ces problèmes d'embauche avec faible visibilité, encore faut-il que le patron prenne les bonnes décisions, comme le dit ce monsieur dans la vidéo.

  19. #859
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2009
    Messages
    307
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2009
    Messages : 307
    Points : 983
    Points
    983
    Par défaut
    Citation Envoyé par Zirak Voir le message
    Bah dans un projet expérimental de 6 mois, tu prends un mec en CDD de 6 mois, et pas en CDI. Problème résolu...

    Si tu n'as qu'une vision à 3 mois, tu ne prends pas un mec en CDI, tu prends un mec en CDD (quitte à lui faire un CDD de 6 mois), si au bout des 3 mois la charge baisse bah tu te coltine à payer le mec que 3 mois (voir 0 si tu as fait direct un CDD de 3 mois) et tu ne le renouvelle pas, et tu es tout à fait dans la légalité, soit si la charge de travail est toujours là, tu peux éventuellement le passer en CDI ou renouveler le CDD dans le doute.
    Oui tu peux aussi passer par une SSII ou une société d'interim, mais par ailleurs, les licenciements économiques existent aujourd'hui et un employeur as le droit de faire des licenciements économiques si la situation est mauvaise en respectant un certain formalisme et certaines règles. Pour ma part, j'avais été embauché en candidature spontanée (donc sans visibilité, et sans projet défini) dans le passé et les premiers mois j'avais pas grand chose à faire.

  20. #860
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Drakkar
    Inscrit en
    janvier 2015
    Messages
    4
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Drakkar

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2015
    Messages : 4
    Points : 12
    Points
    12
    Par défaut
    Citation Envoyé par yann2 Voir le message
    Bonjour



    Dans l'article sur ce forum, il est bien stipulé qu'une période d'astreinte nécessite une compensation financière ou de repos. Par contre, si il n'y a pas d'intervention, la période peut être considérée comme une période de repos quotidien. Par exemple, aujourd'hui, on doit avoir 11 heures de repos entre deux journées de travail. Ben là on peut faire : 1 journée de travail, 11 heures d'astreinte et enchainer sur une journée de travail si il n'y a pas eu d'intervention pendant la période d'astreinte (ce que je trouve débile puisqu'une période d'astreinte n'est pas vraiment de tout repos mais allez dire ça à ceux qui refont le droit...). Donc la contrepartie financière ou repos est quand même due par l'employeur.

    TL;DR : la période d'astreinte donne toujours lieu à une contrepartie financière ou de repos. Par contre, la période de "non intervention" n'est pas prise en compte dans le temps de travail hebdo.
    C'est marrant car j'ai fais des astreintes. 1semaine par mois je faisais mon travail quotidien de 10h-18h et je me connectais de 20h à 8h en astreinte à distance (helpdesk quoi).

    Mais les DRH insistaient que si j'avais un appel à n'importe quelle heure, cela ne cassait pas mon repos quotidien (de 11h) et que je n'avais pas à les rattraper.

    Bon, cela s'est fini en bras de fer et ils ont perdu 4 technicien car on était tous exténué...

    Donc, mon équipe & moi aviont raison ? Si j'avais reçu un appel pendant mon astreinte, j'avais un gain d'horaire de rattrapage ?

    Merci

Discussions similaires

  1. Réponses: 12
    Dernier message: 06/06/2016, 08h56
  2. [Hadopi] La CNIL critique le projet de loi HADOPI dans son rapport annuel
    Par Pierre Louis Chevalier dans le forum Politique
    Réponses: 4
    Dernier message: 18/05/2009, 18h01
  3. [Projet de loi] Redevance audiovisuelle
    Par pc75 dans le forum Politique
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/11/2008, 10h47

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo