+ Répondre à la discussion Actualité déjà publiée
  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Michael Guilloux
    Homme Profil pro
    Consultant
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    1 368
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 26
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 1 368
    Points : 37 879
    Points
    37 879
    Billets dans le blog
    2

    Par défaut Google lance l’API Cloud Vision pour intégrer la reconnaissance d'images dans vos applications

    Google lance l’API Cloud Vision
    Pour permettre aux développeurs d’intégrer la reconnaissance d’images dans leurs applications

    Le cloud n’est plus cette plateforme traditionnelle qu’il fut à ses débuts, en servant de lieu de stockage des données ou d’hébergement de certains services basiques. Aujourd’hui, c’est la plateforme idéale pour les éditeurs de technologies, pour publier des outils et offrir des services innovants aux entreprises et développeurs.

    Chez les grands acteurs du marché, les plateformes de cloud computing ne cessent de s’enrichir en accueillant de nouveaux services et outils pour le développement d’applications, le développement web, le développement mobile, l’internet des objets, les analyses, l’intelligence artificielle, le machine learning, etc.

    En ce qui concerne l’intelligence artificielle et le machine learning, Google vient de lancer une nouvelle API baptisée Cloud Vision qui vient compléter les services et outils fournis par sa plateforme Google Cloud. D’après la firme de Mountain View, l’API Cloud Vision permet aux développeurs d’exploiter le machine learning et la reconnaissance d’images dans leurs applications. « Les développeurs peuvent désormais créer des applications puissantes qui peuvent voir et le plus important, comprendre le contenu des images », a écrit Ram Ramanathan, Product Manager chez Google. « L’API Cloud Vision classifie rapidement les images dans des milliers de catégories, détecte les visages avec les émotions associées, et reconnaît les mots imprimés dans de nombreuses langues. Avec l’API Cloud Vision, vous pouvez construire des métadonnées sur votre catalogue d’images, modérer du contenu offensant, ou permettre de nouveaux scénarios marketing par le biais de l’analyse d’images de sentiment. »

    D’après Ramanathan, l’API est le résultat des progrès de Google dans le domaine du machine learning. Ces progrès seraient alimentés par des plateformes telles que TensorFlow, le tout dernier système de machine learning que la société a également rendu open source. Ces plateformes ont permis de construire des modèles sophistiqués capables d’apprendre et d’identifier le contenu des images. Lesquels modèles ont été encapsulés dans l’API Cloud Vision comme une API REST facile à utiliser.

    Pour en venir aux fonctionnalités de l’API de Google, il faut noter :

    • la détection Étiquette/Entité : elle permet de choisir l’entité dominante dans une image, à partir d’un large éventail de catégories d’objets. Avec l’API, vous pouvez aussi créer facilement des métadonnées sur votre catalogue d’images, permettant de nouveaux scénarios comme les recherches basées sur les images ou des recommandations ;
    • la reconnaissance optique des caractères : elle permet d’extraire du texte à partir d’une image. L’API Cloud Vision peut en plus détecter automatiquement la langue du texte, et elle prend en charge une variété de langues ;
    • « Safe Search Detection » : alimentée par Google SafeSearch, cette fonctionnalité vous permet de modérer facilement les contenus, grâce à sa capacité à détecter un élément inapproprié au sein d’une image ;
    • la détection faciale : cette fonctionnalité permet de détecter l’apparition d’un visage sur des photos, avec les traits du visage associés tels que le placement des yeux, du nez et de la bouche, et quelques attributs comme la joie et la tristesse ;
    • la détection des points de repère : la fonctionnalité permet d’identifier les structures naturelles et artificielles populaires, qui se démarquent dans leur environnement proche et qui peuvent donc servir de point de repère dans cet environnement. Pour un point de repère détecté, l’API Cloud Vision fournit également la latitude et la longitude associées ;
    • la détection de logo : la fonctionnalité permet d’identifier les logos de produits au sein d’une image.

    L’API Cloud Vision est actuellement disponible en préversion limitée via la plateforme Google Cloud. Pour ceux qui sont désireux de la tester, en plus de disposer d’un compte Google Cloud Platform, ils doivent s’enregistrer sur une page dédiée.

    S’enregistrer pour essayer l’API Cloud Vision

    Source : Blog Google Cloud Platform

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?

    Voir aussi

    Forum Cloud Computing
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Provisoirement toléré Avatar de MikeRowSoft
    Homme Profil pro
    sans profession
    Inscrit en
    avril 2013
    Messages
    1 099
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : sans profession

    Informations forums :
    Inscription : avril 2013
    Messages : 1 099
    Points : 0
    Points
    0

    Par défaut

    L'hôtesse d'accueille (robot humanoïde) de l'entreprise Toshiba au japon est sur la même base cognitive?

  3. #3
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Développeur Java
    Inscrit en
    décembre 2012
    Messages
    31
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2012
    Messages : 31
    Points : 153
    Points
    153

    Par défaut

    Cela dit, on peut s'en servir pour lecture des captcha... enfin, il me semble

  4. #4
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Michael Guilloux
    Homme Profil pro
    Consultant
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    1 368
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 26
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 1 368
    Points : 37 879
    Points
    37 879
    Billets dans le blog
    2

    Par défaut L’API Cloud Vision de Google entre en phase bêta

    L’API Cloud Vision de Google entre en phase bêta
    Elle permet aux développeurs d'intégrer la reconnaissance d'images dans leurs applications

    Après une phase de préversion limitée lancée au début du mois de décembre dernier, l’API Cloud Vision de Google passe maintenant en version bêta et est désormais ouvert à un public plus large. « Maintenant, tout le monde peut soumettre des images à l'API Cloud Vision pour comprendre le contenu de ces images - de la détection d'objets de tous les jours à la lecture de texte à l’intérieur de l'image ou l'identification de logos de produits », explique Google dans un billet de blog.

    Il faut en effet rappeler que l’API Cloud Vision permet aux développeurs d’intégrer la reconnaissance d’images dans leurs applications. Cette API permettra par exemple à ces derniers de détecter des entités ou étiquettes dominantes dans des images, extraire du texte dans une image et en détecter la langue, détecter des images inappropriées dans le cadre de la modération de contenus imagés. Entre autres fonctionnalités, l’API Cloud Vision de Google permet encore de détecter l’apparition d’un visage sur des photos, avec les traits du visage associés tels que le placement des yeux, du nez et de la bouche, mais aussi avec les attributs comme la joie et la tristesse.

    Le lancement de la préversion limitée a suscité de l’engouement chez de nombreuses entreprises qui ont été impressionnées par la précision des résultats d’analyse d’images livrés par l’API. Google ouvre donc son outil à tout le monde avec des fonctionnalités supplémentaires notamment la possibilité de détecter la couleur dominante dans une image.

    Ce passage en version bêta s’accompagne également d’un modèle de tarification qui entrera en vigueur à partir du 1er mars. Mais il existera toujours un plan gratuit pour les utilisateurs les moins gourmands. Pour chaque fonctionnalité de l’API qui sera appliquée (détection étiquette/entité, reconnaissance optique des caractères, détection faciale, détection des points de repère, détection de logo, détection de contenu inapproprié, propriétés d'images), les mille premières unités seront gratuites. Une unité correspond à une utilisation d’une fonctionnalité précise de l’API sur une image donnée. Il faut noter que sur une image, pourront être appliquées plusieurs fonctionnalités. Dans ce cas, chaque fonctionnalité sera facturée individuellement. Le tableau suivant donne les tarifs fixés pour chaque fonctionnalité en fonction du nombre d’unités par mois.


    Il faut également préciser que durant la période bêta, chaque utilisateur aura un quota de 20 millions d’images par mois. Google met encore à la disposition des utilisateurs de la documentation, des échantillons et des tutoriels montrant l’utilisation de son API en Python et en Java, ainsi que des échantillons d’applications mobiles pour Android et iOS.

    Essayer gratuitement Cloud Vision API Beta
    Documentation sur l’API Cloud Vision

    Source : Blog Google Cloud Platform

    Et vous ?

    Comptez-vous tester cette API ? Qu’en pensez-vous ?

    Voir aussi :

    Google lance l'API Cloud Vision pour permettre aux développeurs d'intégrer la reconnaissance d'images dans leurs applications
    TensorFlow Serving : un outil open source de Google pour faciliter la mise en production des modèles de machine learning
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  5. #5
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Développeur Java
    Inscrit en
    octobre 2009
    Messages
    57
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2009
    Messages : 57
    Points : 129
    Points
    129

    Par défaut

    Cette API a l'air tout de même très prometteuse.
    Cela fait quelques temps que j'ai ce besoin de détection d'images "poussée" pour un projet en tête.

    La grille tarifaire ne me paraît pas déconnant du tout. Toute fois, ce n'est pas assez clair. Il faut préciser que le prix pour chaque feature est calculé sur la base de 1000 unités dégressif (5$ toutes les 1000 détection OCR jusqu'à 1 Million, puis 4 entre 1M et 5M d'unités etc..).

    Qu'en est-il des conditions d'utilisations sur la sécurité/réutilisation possible des images envoyées à l'API Google?
    Pensez à mettre votre sujet et un petit au passage pour ceux qui vous ont aidé.

    Passionné d'Automobile - http://www.encyclauto.com

Discussions similaires

  1. Oracle lance une nouvelle tentative pour intégrer la modularité à Java
    Par Hinault Romaric dans le forum Général Java
    Réponses: 54
    Dernier message: 05/11/2013, 09h37
  2. Google lance un coffre-fort pour les informations critiques des entreprises
    Par Gordon Fowler dans le forum Cloud Computing
    Réponses: 5
    Dernier message: 06/04/2012, 11h49
  3. Réponses: 2
    Dernier message: 03/11/2010, 00h38
  4. Réponses: 2
    Dernier message: 14/09/2010, 16h39
  5. EDI pour intégrer efficacement de l'assembleur dans du C/C++
    Par Selenite dans le forum Choisir un environnement de développement
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/04/2004, 18h27

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo