Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Michael Guilloux
    Homme Profil pro
    Consultant
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    2 116
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 28
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 2 116
    Points : 68 520
    Points
    68 520
    Billets dans le blog
    2

    Par défaut Flutter, le SDK mobile pour Android et iOS sort de la phase bêta

    Flutter : un projet open source qui supporte la construction d’applications mobiles 2D multiplateformes
    Pour iOS et Android

    Flutter est un projet open source encore à ses débuts et qui est développé en majorité par des ingénieurs de Google. Dans une FAQ dédiée au projet, il lui est reconnu de donner aux développeurs « un moyen facile et productif pour créer et déployer des applications mobiles multiplateformes de haute performance, à la fois sur Android et iOS ».

    Flutter se distingue également des autres options pour la création d’applications mobiles multiplateformes. Il n’utilise ni WebView ni les widgets OEM livrés avec les appareils. Il repose plutôt sur son propre moteur de rendu que ses développeurs estiment « de haute performance pour dessiner des widgets ».

    Il dispose de trois composantes principales. Flutter fourni d’abord un moteur de rendu 2D orienté mobile qui offre en plus un support pour le texte. Il vient aussi avec un framework de style fonctionnel réactif. Inspiré par React, ce framework est toutefois optionnel, laissant aux développeurs la possibilité d’utiliser un autre framework. Il est également conçu en couches de sorte que les développeurs puissent choisir d’utiliser uniquement des parties du framework. Flutter fournit encore un ensemble de widgets Material Design, des bibliothèques, des outils et un plug-in pour Atom. À l’instar du framework, les widgets sont optionnels, ce qui signifie que les développeurs pourront également utiliser leurs propres widgets. Flutter est aussi conçu pour permettre aux développeurs de créer facilement leurs propres widgets, ou de personnaliser les modèles existants.

    Le projet est construit avec les langages C, C ++ et Dart. Si le framework et les widgets sont écrits avec le langage Dart, le framework graphique sous-jacent et la machine virtuelle Dart ont été implémentés en C/C++, d’après la FAQ sur le projet. Les développeurs du projet justifient le choix de Dart pour le framework par le fait que non seulement il supporte des scripts simples, mais encore il est facilement évolutif pour les applications riches en fonctionnalités. C’est aussi un langage familier pour les développeurs JavaScript, Java et C#, qui permet encore de répondre à la nécessité d’une exécution rapide sur iOS.

    Flutter repose aussi sur le moteur de rendu 2D Skia, le système de rendu de texte de Blink, ainsi que sur le système de communication interprocessus (IPC) de Mojo. À travers le système IPC de Mojo, Flutter permet aux développeurs d’accéder à tout service ou API fournis par le système d’exploitation hôte. De manière plus générale, ce système de communication interprocessus permet d’assurer l’interopérabilité entre le code de l’application Flutter et le système d’exploitation hôte.

    Flutter peut être utilisé à l’intérieur des applications natives Android et iOS existantes, et les applications développées peuvent être déployées via Apple App Store ou Google Play Store. Toutefois, l’équipe projet envisage de fournir des outils pour générer facilement des fichiers .ipa et .apk (extensions respectives pour les fichiers d’applications iPod/iPhone et Android, dans un ordinateur).

    Sur Android, le code C/C++ est compilé avec le kit de développement natif (NDK) Android. La machine virtuelle Dart, sur laquelle la majorité du code du framework et de l’application est exécuté, génère alors un code natif compilé à la volée. Sur iOS, le code est traduit en code natif avec LLVM par compilation anticipée.

    Les applications Flutter tournent sous Android Jelly Bean 4.1.x et iOS 5, ainsi que les versions plus récentes des deux systèmes. Une variété de tablettes et téléphones de différentes gammes sont actuellement testés afin de garantir une compatibilité avec les appareils. Ces applications peuvent être développées sur Linux et Mac. Un support pour Windows est également prévu.

    Sources : GitHub, FAQ Flutter

    Et vous ?

    Utilisez-vous des frameworks de développement mobile multiplateforme ? Si oui, lesquels et pourquoi ? Que pensez-vous de Flutter ?

    Voir aussi

    Forum Mobiles
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    décembre 2011
    Messages
    44
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Afrique Du Sud

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2011
    Messages : 44
    Points : 73
    Points
    73

    Par défaut

    Un outils de plus qui va faciliter aux debutants la creation des applis pour android et iOS.

  3. #3
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    4 108
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 4 108
    Points : 107 100
    Points
    107 100

    Par défaut Un développeur donne des raisons qui peuvent justifier l'utilisation de Flutter

    Un développeur donne des raisons qui peuvent justifier l'utilisation de Flutter,
    le framework de Google pour créer des applications natives iOS et Android

    Il y a deux ans, Google a annoncé Flutter, un projet open source que ses ingénieurs ont présenté dans une FAQ dédiée comme « un moyen facile et productif pour créer et déployer des applications mobiles multiplateformes de haute performance, à la fois sur Android et iOS ». Google a récemment annoncé son nouveau framework permet de créer des applications mobiles natives qui fonctionnent sur Android, iOS et le nouveau système d'exploitation Fuchsia de Google.

    David Ford, un développeur logiciel, s’est laissé aller à énoncer quelques raisons qui, selon lui, sont très intéressantes à propos de ce framework :
    1. Son architecture est presque similaire à celle de React, un point positif pour ceux qui, comme David, aiment React ;
    2. Flutter est basé sur Dart, un langage de programmation moderne (développé par Google) qui est très facile à apprendre si vous connaissez déjà Java ou JavaScript. Dart a une vérification facultative du type statique. Dart peut également se compiler sur JavaScript. En fait, Dart a d'abord été conçu comme un langage de compilation JavaScript. Et il y a une machine virtuelle Dart. Vous pouvez donc utiliser Dart pour les applications côté serveur et les utilitaires de ligne de commande (tout comme Node). Et, bien sûr, Dart peut être compilé pour fonctionner sur les téléphones mobiles. Cela met Dart en concurrence avec d'autres langages « full stack » de seconde génération comme Kotlin ;
    3. Qu'est-ce que Polymer, GWT et Adobe Flex ont en commun et dont React ne dispose pas ? Une bibliothèque de widgets UI intégrée. Ceci, pour David, est l’une des grosses faiblesses de React. Raison pour laquelle il estime que si vous avez déjà travaillé avec un framework comme Flex, vous saurez apprécier le fait qu’il soit livré avec un ensemble de composants de haute qualité ;
    4. L'approche de Flutter à l'IU multiplateforme est unique. David assure que Flutter n'est pas comme Cordova ou PhoneGap qui sont essentiellement des applications JavaScript/HTML/CSS déguisées en applications natives mobiles. Les applications Cordova et PhoneGap s'exécutent dans un navigateur mobile enveloppé dans un composant natif (une vue web). Ceux-ci sont lancés comme des applications natives, mais au fond sont des applications Web. Ils n'utilisent pas de widgets mobiles. Au lieu de cela, ils utilisent les éléments Web familiers (<input>, <select>, etc.) pour créer l'interface utilisateur.
      Flutter n'est pas non plus comme React Native (ou NativeScript). React Native utilise les widgets natifs. Cela signifie que vous devez créer des applications distinctes pour Android et iOS. Cela signifie également que l'application ressemble et se comporte plus nativement que, par exemple, une application qui est passée par Cordova ou PhoneGap.
      David avance que Flutter réinvente sa propre bibliothèque de composants UI de zéro. Ces composants sont dessinés à l'aide des primitives graphiques de bas niveau des plateformes. Ainsi, les composants UI de Flutter ne sont pas des éléments HTML ni des widgets Android/iOS natifs. Ce sont des widgets Flutter. Ils ont un look-and-feel enfichable. Ils peuvent donc ressembler à des widgets natifs iOS ou à des widgets natifs Android. C'est essentiellement la même approche que JavaSwing ;
    5. Il n'existe pas de DSL UI externes (c'est-à-dire des fichiers HTML ou XML). Toute l'interface utilisateur est écrite en Dart. Ceci, pour David, est une grande victoire. Il avoue avoir une opinion étrange selon laquelle les DSL externes sont la racine de tout le mal. Ils réduisent considérablement la quantité d'aide qu'un vérificateur de type statique (ou IDE) peut vous fournir. Ils éliminent la refactorisation et la réutilisation du code. C'est l'une des raisons pour lesquelles il aime React.
      Avec Flutter, les UI sont codées dans le même langage que le reste de l'application : Dart. En outre, il n'y a pas d'équivalent JSX dans Flutter. Donc, quand il dit que Flutter est comme React, ce qu’il veut dire, c'est que Flutter est comme React sans JSX. Pour lui, le code privé de JSX est assez indigeste dans la combinaison React/JavaScript, mais plutôt élégant dans la combinaison Flutter/Dart ;
    6. Enfin, Flutter dispose d’un support de première classe pour son IDE préféré (JetBrains).

    Source : Code Burst

    Et vous ?

    Avez-vous déjà utilisé Flutter ? Qu'en pensez-vous ?
    Quels sont les points que vous préférez ?
    Quels sont ceux qui vous intéressent le moins ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  4. #4
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    mai 2007
    Messages
    48
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 48
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2007
    Messages : 48
    Points : 62
    Points
    62

    Par défaut

    Reste à voir Flutter vs Titanium !??

  5. #5
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Michael Guilloux
    Homme Profil pro
    Consultant
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    2 116
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 28
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 2 116
    Points : 68 520
    Points
    68 520
    Billets dans le blog
    2

    Par défaut Google lance la première version bêta de Flutter

    Google lance la première version bêta de Flutter
    son nouveau kit de développement d’applications mobiles pour Android et iOS

    Au Mobile World Congress 2018 à Barcelone aujourd'hui, Google a annoncé la sortie de la première bêta de Flutter, son nouveau framework d'interface utilisateur mobile pour aider les développeurs à créer des interfaces natives de haute qualité pour iOS et Android.

    Dans une FAQ sur ce projet open source, Google explique que Flutter fournit un moteur de rendu 2D extrêmement optimisé mobile avec un excellent support pour le texte. Il vient aussi avec un framework de style réactif. Inspiré par React, ce framework est optionnel, laissant ainsi aux développeurs la possibilité d’utiliser un autre framework. Il est également conçu en couches de sorte que les développeurs puissent choisir d’utiliser uniquement des parties du framework. Flutter offre encore un riche ensemble de widgets pour Android et iOS, mais permet aussi aux développeurs de créer facilement leurs propres widgets ou personnaliser les widgets existants. En plus du moteur de rendu 2D, le framework et les widgets, Flutter vient avec des API pour les tests unitaires et d'intégration et bien d'autres outils.

    En ce qui concerne les technologies sur lesquelles reposent Flutter, il faut noter que le framework et les widgets sont écrits avec le langage Dart de Google, mais le framework graphique sous-jacent et la machine virtuelle Dart ont été implémentés en C/C++. Flutter repose aussi sur le moteur de rendu 2D Skia.


    Flutter a été dévoilé fin 2015 et après une version alpha publiée l’année dernière, Google sort aujourd’hui la première version bêta de son framework. Depuis la version alpha l'an dernier, Google a introduit de nouvelles fonctionnalités et apporté des améliorations à son framework, y compris le support d'Android Studio, de Visual Studio Code, de nouvelles factorisations pour vous aider à gérer le code de votre widget, etc. Notons que la version bêta de Flutter fonctionne également avec la préversion de Dart 2, publiée la semaine dernière et qui apporte un bon lot d’améliorations au langage de programmation Web de Google.

    Sources : Blog Google, FAQ Flutter

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    Y a-t-il de la place pour Flutter sur le marché de développement mobile ?

    Voir aussi :

    Flutter : un projet open source qui supporte la construction d'applications mobiles 2D multiplateformes pour iOS et Android
    Un développeur donne des raisons qui peuvent justifier l'utilisation de Flutter, le framework de Google pour créer des apps natives iOS et Android
    Dart 2.0 est disponible, le langage de Google a été optimisé pour le développement Web et mobile côté client
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  6. #6
    Membre confirmé
    Inscrit en
    juin 2010
    Messages
    513
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2010
    Messages : 513
    Points : 450
    Points
    450

    Par défaut

    Mouais bof les trucs google je préfère éviter, et puis la seconde version sera complètement incompatible avec lol

  7. #7
    Candidat au Club
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    juillet 2015
    Messages
    2
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Mali

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2015
    Messages : 2
    Points : 4
    Points
    4

    Par défaut

    je pense bien que ''Flutter'' auras une places!!!!

  8. #8
    Membre émérite

    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    27
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 27
    Points : 2 276
    Points
    2 276

    Par défaut Google lance la troisième version bêta de Flutter

    Google lance la troisième version bêta de Flutter
    son kit de développement d'applications Android et iOS peut désormais être utilisé en production

    Google a sorti cette semaine la version Beta 3 de Flutter, le SDK (Software Development Kit) qui permet de développer des applications natives dont le code fonctionne sous Android et sous iOS en même temps.

    La plupart du temps, les développeurs d’applications mobiles sont obligés de créer leurs applications pour Android et pour iOS. Ce qui revient à créer deux fois la même application. Google a donc créé Flutter pour résoudre ce problème et accroître la productivité des développeurs. « C'est pourquoi nous avons construit Flutter : pour offrir une nouvelle voie pour le développement mobile, centrée avant tout sur les performances natives, les visuels avancés et l'amélioration considérable de la vitesse et de la productivité des développeurs », a déclaré un membre de l’équipe Flutter dans un article de blog.

    Annoncé pour la première fois avec sa version alpha en 2017, Flutter peut maintenant, selon les ingénieurs de Google, être utilisé en production. Des outils de développement sous Android Studio, Visual Studio Code, Dart 2 et bien d’autres supports ont été mis à la disposition des développeurs pour leur permettre de se familiariser avec le SDK.

    Nom : flutter.png
Affichages : 7352
Taille : 56,7 Ko

    Flutter offre plusieurs fonctionnalités telles que le rechargement automatique qui permet un développement rapide, des designs expressifs et flexibles avec des widgets d’interface utilisateur personnalisables et des bibliothèques d’animation. D'après Google, il offre également des expériences de haute qualité sur tous les appareils et plateformes.

    Google affirme être agréablement surpris par la forte adoption du SDK dont la version Beta 1 a été lancée il y’ a juste 10 semaines au Mobile World Congress. Plusieurs applications développées avec les SDK ont été publiées. Google déclare que « l'un des plus populaires est l'application compagnon de la comédie musicale primée Hamilton Broadway, construite par Posse Digital, avec des millions d'utilisateurs mensuels, et une note moyenne de 4,6 sur Play Store ».

    Par ailleurs, Alibaba a annoncé cette semaine l’adoption de Flutter pour son application Xianyu qui compte plus de vingt millions d'utilisateurs actifs par mois. La société Groupon utilise également Flutter pour son application marchande.

    Google prévoit de livrer la version 1.0 de Flutter l’année prochaine et met à la disposition des développeurs assez de contenus techniques, une nouvelle série de codelabs et un cours Udacity pour apprendre à utiliser le nouveau SDK.

    Source : Google Developers Blog


    Et vous ?

    Que pensez-vous du SDK ?
    L'avez-vous essayé ? Si oui, quelles ont été vos impressions ?

    Voir aussi

    Flutter : un projet open source qui supporte la construction d'applications mobiles 2D multiplateformes pour iOS et Android

    Un développeur donne des raisons qui peuvent justifier l'utilisation de Flutter, le framework de Google pour créer des apps natives iOS et Android

    Google lance la première version bêta de Flutter, son nouveau kit de développement d'applications mobiles pour Android et iOS
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  9. #9
    Membre averti
    Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2009
    Messages
    169
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2009
    Messages : 169
    Points : 408
    Points
    408

    Par défaut

    Je trouve que c'est un peu irresponsable de la part de Google de recommander l'utilisation en production d'une techno encore en béta auprès des développeurs. Surtout que c'est pas juste un upgrade de version c'est une nouvelle techno. Ça veut dire que pour la plupart ceux qui vont l'utiliser partent de 0. Et partir avec une techno qui n'a jamais passé la 1.0 stable il faut oser quand même.

  10. #10
    Membre confirmé Avatar de alves1993
    Homme Profil pro
    Développeur Java/Dart/Javascript/Android (FullStack)
    Inscrit en
    décembre 2012
    Messages
    212
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 25
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java/Dart/Javascript/Android (FullStack)
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2012
    Messages : 212
    Points : 539
    Points
    539

    Par défaut

    Citation Envoyé par codec_abc Voir le message
    Je trouve que c'est un peu irresponsable de la part de Google de recommander l'utilisation en production d'une techno encore en béta auprès des développeurs. Surtout que c'est pas juste un upgrade de version c'est une nouvelle techno. Ça veut dire que pour la plupart ceux qui vont l'utiliser partent de 0. Et partir avec une techno qui n'a jamais passé la 1.0 stable il faut oser quand même.
    Google a utilisé Flutter pour l'application mobile Google Ad Words.
    Je pense que si Google dit que Flutter peut être utilisé en production alors ça peut vraiment être utilisé en production. Le risque vient dans la nature du projet dans lequel Flutter sera utilisé.
    Google est dans une optique d'adoption du langage Dart chez les développeurs, elle n'a pas donc intérêt a dit des mensonges qui seront tôt ou tard découverts.
    Un geek ne vieillit pas, il se met à jour.

    Pour plus d'informations sur Android regarder la faq Android.
    Ensuite les tutoriels Android sont disponibles ici
    Pour les mecs, qui n'arrivent pas toujours à digérer le Javascript, Dart peut-être une solution pour vous.

  11. #11
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    novembre 2013
    Messages
    25
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2013
    Messages : 25
    Points : 21
    Points
    21

    Par défaut

    Je ne comprend pas la stratégie de google. L'an dernier, c’était les louanges de Kotlin vu leur partenariat avec JetBrain pour le dev mobile, maintenant on parle de Flutter.

    Finalement on est censé utiliser quoi Java, Kotlin, Flutter(Dart) ? Ça commence à faire beaucoup.

  12. #12
    Membre averti
    Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2009
    Messages
    169
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2009
    Messages : 169
    Points : 408
    Points
    408

    Par défaut

    Flutter est cross-platform la ou Kotlin génère du bytecode (il y a bien du Kotlin native mais on a pas encore la 1.0). Donc, si tu fais uniquement du Android, partir sur Kotlin me semble mieux car c'est fait par Jetbrain qui contrairement à Google n'abandonne pas ses projets dès qu'il n'y voit plus d’intérêt.

  13. #13
    Membre éprouvé
    Avatar de tails
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2003
    Messages
    605
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 38
    Localisation : France, Pyrénées Atlantiques (Aquitaine)

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2003
    Messages : 605
    Points : 977
    Points
    977
    Billets dans le blog
    9

    Par défaut Pas mal mais appauvri au niveau des bibliothèques

    J'ai trouvé le concept très interessant :
    • le framework s'intègre parfaitement à Android Studio (je n'ai pas de mac pourtester sous XCode et IOS)
    • la rapidité de la mise à jour du code sur l'émulateur/le périphérique de test : un peu comme les instant run d'Android mais en plus efficace
    • le langage Dart ne m'a pas semblé difficile à appréhender


    En revanche, les points suivants m'ont un peu plus gếné :
    • le système de composants StateFull et StateLess nécessite de repenser sa façon de coder les composants, et j'ai eu un peu de mal à m'y faire
    • les bibliothèques Dart ne sont pas très nombreuses pour certains domaines (je parle aussi bien de Google que de la communauté) : par exemple pour les échecs. De plus certaines librairies sont plus difficiles à utiliser sous Dart : notamment ANTLR, qui n'a pas de version 4 sous Dart. Quelqu'un y a pensé, mais n'a pas été au bout ...


    Ce qui fait qu'au final, je lui préfère toujours
    • soit React Native
    • soit le développement natif (Android + Kotlin)

  14. #14
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    288
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 288
    Points : 10 394
    Points
    10 394

    Par défaut Flutter, le SDK mobile pour Android et iOS sort de la phase bêta

    Flutter, le SDK mobile pour Android et iOS sort de la phase bêta
    Google annonce la Release Preview 1, une étape importante avant la version 1.0

    Google a annoncé le mercredi dernier une nouvelle étape dans le développement de Flutter, marquant ainsi une phase très importante dans l’évolution de son kit de développement d’application vers une version 1.0 plus stable. Flutter est le SDK mobile pour la création d'interfaces natives de haute qualité sur iOS et Android, en un temps record. C'est lors de la conférence GMTC Global Front-End à Pékin que Google a annoncé la sortie de la Release Preview 1 de son SDK mobile. Notons que la Chine a été choisie en raison d’une forte mobilisation de ses développeurs locaux et ses entreprises autour de Flutter.

    Nom : flutter-logo-sharingl.png
Affichages : 3252
Taille : 9,3 Ko

    Le chemin parcouru de la version bêta à la Release Preview 1

    Bien que Flutter ait commencé son ascension bien avant, la conférence Google I/O lui a permis de connaitre une adoption plus rapide. Et cela se justifie par de nombreuses activités qui lui ont été consacrées lors de cet événement.

    Google a organisé des rencontres avec des développeurs pour aborder certains sujets sur Flutter, qui était en version bêta, afin de le faire découvrir davantage. Les sujets comme la conception d'interface utilisateur avec Flutter, le développement mobile avec Flutter et Firebase, et les pratiques architecturales pour les applications Flutter complexes. Lors de la dernière conférence Google I/O, la société a également procédé à la présentation d’un certain nombre d’applications qui utilisent déjà Flutter telles qu'Alibaba, Groupon et Google AdWords.

    À la suite du Google I/O, Flutter a connu une croissance fulgurante surpassant celle de nombreux autres projets open source plus populaires. Ce qui lui a permis d'être classé parmi les 100 meilleurs dépôts sur GitHub et augmenté de 50 % ses utilisateurs.

    Nom : GitH1.png
Affichages : 3637
Taille : 42,3 Ko

    La marche vers la version stable avec la Release Preview 1

    Cette nouvelle version est disponible depuis le 20 juin et Flutter continue sa marche vers sa version stable avec une forte contribution des communautés de développeurs repartis dans le monde entier et mobilisés autour du SDK.

    Les contributions des communautés à la Release Preview 1 sont nombreuses : ce sont entre autres le support de clavier physique et de scanners de codes-barres, l’enregistrement vidéo et l'inclusion d'un dossier d'images ou de polices. Il y a aussi de nouveaux paquets tels que Flutter Platform Widgets, un ensemble de widgets pour iOS ou Android ; Mlkit, un wrapper pour les API Firebase MLKit ; et Sequence Animation, qui aide à construire une série d'animations connectées.

    Aussi, l’équipe Flutter continue des séries d’améliorations sur divers aspects y compris le package du lecteur vidéo pour le rendre plus fiable. On note aussi l'extension du support de Firebase pour inclure Firebase Dynamic Links, une solution pour créer et gérer des liens sur plusieurs plateformes, entre autres améliorations.

    Côté outils Flutter, cette version met à jour l'extension Flutter pour Visual Studio Code par l'ajout d'une nouvelle vue de plan, la complétion des instructions et la possibilité de lancer des émulateurs directement depuis Visual Studio Code. Toutes ces améliorations étendant les possibilités de Flutter suscitent des approbations de la part des développeurs et organisations qui ont déjà une expérience avec l’outil. Toute chose qui encourage Google qui croit en une version future stable de Flutter.

    Source : Tim Sneath, Product Manager de Flutter

    Et vous ?

    Avez-vous déjà utilisé Flutter ?
    Si oui, quelles sont vos impressions ?
    Comment le jugez-vous par rapport aux alternatives ?

    Voir aussi

    Google lance la première version bêta de Flutter, son nouveau kit de développement d'applications mobiles pour Android et iOS
    Flutter : un projet open source qui supporte la construction d'applications mobiles 2D multiplateformes, pour iOS et Android
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  15. #15
    Membre averti
    Profil pro
    retraité
    Inscrit en
    décembre 2010
    Messages
    180
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2010
    Messages : 180
    Points : 369
    Points
    369

    Par défaut En DART ??

    Bonjour,
    sauf erreur c'est en DART, dommage, en C++17 cela aurait été bien.
    Moi ce que j'attends c'est un portable QML "sans Qt". Cela permettrait d'avoir juste la partie UI en QML. Quitte à ce que cela soit transpilé ensuite en C++. Cela permettrait d'avoir un truc sympa pour la création d'interfaces, et surtout d'alléger ensuite la sauce en n'utilisant que les parties de la norme C++ pour le reste. Cela permettrait d'avoir des applications plus légères qu'avec Qt et surtout via une licence MIT il n'y aurait plus ces soucis sur la licence LGPL (il faut offrir à l'utilisateur la possibilité de lien avec les versions plus récentes de Qt).
    Bonne fin de journée

  16. #16
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Chef de projet MOA
    Inscrit en
    octobre 2014
    Messages
    10
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Seine Saint Denis (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chef de projet MOA

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2014
    Messages : 10
    Points : 17
    Points
    17

    Par défaut

    Citation Envoyé par archqt Voir le message
    Bonjour,
    sauf erreur c'est en DART, dommage, en C++17 cela aurait été bien.
    De mon point de vue, je pense que ne pas utiliser C++ rend Flutter plus facile d'approche: le langage Dart est plutôt simple d'utilisation, et permet notamment de faire des modifications légères, et visualiser le résultat quasiment en temps réel dans l'application sans recompilation (tout en gardant l'option de compiler la version release de l'application).

  17. #17
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    288
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 288
    Points : 10 394
    Points
    10 394

    Par défaut Google lance l'aperçu final de Flutter, son SDK mobile Android et iOS

    Google publie la Preview finale de Flutter, son SDK mobile Android et iOS
    La dernière étape majeure avant la publication de la version stable 1.0

    Annoncé pour la première fois en mai 2017, une première version Release Preview 1 de Flutter avait été annoncée en juin 2018 après avoir passé par des versions bêta. La version Preview 1 a fait sortir le SDK mobile pour Android et iOS de Google de la phase bêta pour le lancer dans une étape proche de la version stable 1.0.

    Nom : F01.png
Affichages : 4875
Taille : 13,1 Ko

    Et, par ailleurs, bien avant cette étape, le développeur jouissait déjà d’une certaine popularité avec l’apparition dans App Store d'Apple et Google Play de milliers d'applications basées sur Flutter, y compris certaines des plus grandes applications de la planète, comme Alibaba, TencentNow et Google Ads. Après Google I/O qui s’est tenu en mai 2018 avant le lancement de la version Release Preview 1, Fluttera a connu une croissance fulgurante et a été classé parmi les 100 meilleurs dépôts sur GitHub.

    Dans sa marche vers une version stable, Flutter vient de franchir une nouvelle étape décisive. Google a lancé la Preview finale, Release Preview 2, de Flutter, son kit de développement d’applications mobiles Android et iOS, le mercredi dernier. Flutter Release Preview 2 est l’ultime étape majeure avant la publication de la version stable 1.0, qui devrait arriver plus tard cette année.

    Flutter est le SDK mobile de Google pour la création d'interfaces natives de haute qualité sur iOS et Android. C’est un framework d’interface utilisateur mobile open source qui aide les développeurs Mobile à créer ces interfaces en un temps record. C’est une bibliothèque performante et multiplateforme qui a été conçue pour concurrencer les frameworks tels que React Native de Facebook. Le développement d’application sur Flutter utilise le langage de programmation Dart de Google.

    Quels changements apporte Flutter Release Preview 2 ?


    Comme premier changement introduit dans Flutter Release Preview 2, la taille de Flutter a été réduite de 30 % par rapport à la version précédente. L’application fait désormais 4,7 Mo sur Android et iOS au lieu 6,7 Mo.

    Ensuite, Flutter Release Preview 2 promet de développer des applications iOS parfaites en étendant les capacités mises à la disposition des développeurs iOS telles que la mise à leur disposition des widgets et des classes spécifiques à iOS.

    Enfin, Flutter Release Preview 2 assure la prise en charge de l’exécution du code Dart en arrière-plan de l’application. Ce qui rend la version utile aux développeurs pour créer des plug-ins qui exécutent du code lors du déclenchement d’un événement tels que la réception d’une mise à jour de la localisation.

    Nom : transitionimage2.gif
Affichages : 3656
Taille : 1,74 Mo

    Pendant ce temps, l’adoption de flutter continue avec plusieurs applications basées sur le SDK de Google. D’après Google, l’application fait désormais parti des 50 premiers référentiels de logiciels actifs sur GitHub.

    Si vous avez déjà installé Flutter, mettez à jour l’application en tapant la commande flutter upgrade, sinon rendez-vous ici pour Windows, ici pour MacOS et ici pour Linux.

    Source : Google Developers

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette Release Preview 2?
    Avez-vous déjà utilisé Flutter ? Qu’est-ce qui vous incite dans cette dernière version à vouloir continuer à l’utiliser ?

    Voir aussi

    Play Store : Google annonce une mesure de sécurité qui s'apparenterait à un DRM, introduit dans les applications Android
    Android P : une version quasi-finale est disponible pour les développeurs, et apporte un SDK mis à jour avec des images système pour les Pixel
    Apple assure que le mécanisme de sécurité d'iOS n'a pas été contourné par Matthew Hickey, le chercheur en sécurité revient sur ses déclarations
    Apple va améliorer le chiffrement des données sur iPhone, une mesure qui ne plait pas aux forces de l'ordre qui le traitent de complice des criminels
    Apple publie iOS 11.4.1, un mode USB restreint bloque désormais un outil utilisé par la police, pour débloquer l'iPhone
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  18. #18
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    288
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 288
    Points : 10 394
    Points
    10 394

    Par défaut Flutter 1.0 est maintenant disponible : développement multiplateforme natif et stable

    Google lance Flutter 1.0, son SDK pour développement Mobile Android et iOS
    La toute première version stable et native

    Flutter vient de parvenir à une étape de maturité après un long chemin parcouru, même si Google ne compte pas s’arrêter là. Le géant a profité hier de son événement consacré aux nouveautés sur son Framework Flutter, Flutter Live, pour annoncer la disponibilité en première version stable de sa boîte à outils d'interface utilisateur qui permet de créer des applications mobiles natives pour iOS et Android à partir d'une seule base de code.

    Flutter est sorti de la phase bêta en juin dernier. Dans sa marche vers sa maturité, une première version Preview avait été annoncée immédiatement au cours du même mois. Cependant, bien avant même le passage à la version Preview 1, le kit de développement de Google jouissait déjà d’une certaine popularité avec l’apparition dans App Store d'Apple et Google Play de milliers d'applications basées sur Flutter, y compris certaines des plus grandes entreprises de la planète, comme Alibaba, TencentNow et Google Ads. Après Google I/O de mai 2018 et avant le lancement de la version Release Preview 1, Flutter a connu une croissance fulgurante et a été classé parmi les 100 meilleurs dépôts sur GitHub.

    Nom : Fl.png
Affichages : 10534
Taille : 103,0 Ko

    En septembre, la toute dernière Release Prewiew du Framework d’interface utilisateur mobile open source a été lancée. Flutter est une bibliothèque performante et multiplateforme qui aide les développeurs Mobile à créer des interfaces utilisateurs en un temps record. Le développeur a été conçu pour concurrencer les Frameworks tels que React Native de Facebook. Il permet d’écrire le code une seule fois et de le déployer nativement sur Android, iOS, Windows, Mac et Linux avec toute la logique du web derrière. C’est pour cette capacité de déploiement native multiplateforme que ce Framework pourrait relever de nombreux défis dans le cadre du développement de ce type.

    Par ailleurs, Flutter s’étendra bientôt au développement desktop. Sur son blog, Norbert, un étudiant et développeur Android qui contribue au développement de ce Framework a procédé, le samedi, à la présentation de Flutter desktop, la solution Flutter qui va permettre de développer des applications desktop réelles et d’accélérer le développement pour mobile.

    Depuis hier, les passionnés du SDK développé en langage de programmation Dart de Google peuvent profiter de la version 1.0 de Flutter. Par ce lancement, Google vient de marquer un pas décisif dans le développement multiplateforme en intégrant directement son toolkit dans une vaste gamme d’environnements, dont Android Studio, Xcode, Visual Studio Code et bien d’autres environnements, permettant aux développeurs de ne pas devoir changer leur éditeur préféré pour partager leur base de code unique entre les applications Android et iOS. Selon Xdadevelopers, Flutter 1.0 vient avec un support de plusieurs fonctionnalités telles que Hot Reload – fonctionnalité de rechargement à chaud de Flutter –, l’outillage intégré, une conception de cadre réactif et une vaste sélection de widgets, lui permettant d’offrir une expérience de développement plus rapide qui unifie la conception d’interface utilisateur sur plusieurs plateformes.

    Nom : EFl.png
Affichages : 10593
Taille : 223,1 Ko

    Selon Xdadevelopers, pour garantir une apparence moderne sur les principales plateformes mobiles, la bibliothèque de widgets de Flutter 1.0 prend désormais en charge les widgets « Cupertino » de Material Design et d’Apple. Pour bien fonctionner, la dernière version du développeur est basé sur Dart 2.1 et sur le moteur graphique Skia, conçu pour prendre en charge les applications « jank-free » (sans problèmes visuels inattendus), même sur les futurs téléphones 120 Hz, avec une compilation native pour les processeurs ARM 32 et 64 bits. Google choisit tous ces outils pour conserver un environnement ouvert favorable à un soutien communautaire dont bénéficie le projet depuis la phase bêta et qui a contribué à faire de lui l'un des projets les plus actifs sur GitHub.

    Michael Jones, directeur Senior de l'ingénierie chez Capital One, commentant son expérience avec Flutter a déclaré :

    « Nous sommes ravis de la prise en charge unique par Flutter du développement multiplateforme de hautes performances. Nos ingénieurs ont apprécié la promesse de développement rapide et les capacités de rechargement à chaud. Au cours de l’année écoulée, nous avons assisté à d’énormes progrès dans le Farmework et en particulier en ce qui concerne l’intégration native. »

    « Flutter peut permettre à Capital One d’envisager des fonctionnalités non pas dans le modèle « iOS ou Android-first », mais plutôt dans un véritable modèle « mobile-first ». Nous sommes ravis de voir Flutter 1.0 et continuons d'être impressionnés par le rythme d'avancement et l'excitation dans la communauté des ingénieurs. », a-t-il ajouté.

    Le nouveau Flutter met l’accent sur ses quatre caractéristiques qui suscitent l’excitation des développeurs et des entreprises :

    Création de belles applications
    Flutter permet de créer de belles applications. Il permet aux concepteurs de livrer leur vision créative complète sur une plateforme unique sans être obligés d’avoir recours à une tierce plateforme pour des éventuelles raisons des limites du cadre sous-jacent.

    Rapidité
    Il est alimenté par le même moteur graphique 2D Skia à accélération matérielle que Chrome et Android. Flutter permet la prise en charge des graphiques sans aucun problème et à la vitesse native de l’appareil utilisé.

    Productivité
    Flutter est productif. Il permet le rechargement à chaud, une nouvelle fonctionnalité révolutionnaire permettant aux développeurs et aux concepteurs mobiles de parcourir leurs applications en temps réel. Avec la fonctionnalité du rechargement à chaud, il est possible de modifier le code d'une application et voir les résultats instantanément, sans redémarrer votre application ni perdre son état.

    Environnement ouvert
    Flutter est ouvert. C’est un projet open source avec la contribution de centaines de développeurs du monde entier. En outre, il existe un écosystème dynamique de milliers de plug-ins.

    En plus de ces caractéristiques, Flutter 1.0 est basé sur Dart 2.1, la dernière mise à jour de Dart qui minimise la taille du code. Dart 2.1 intègre également de nouvelles fonctionnalités linguistiques pour améliorer la productivité tout en fournissant une meilleure expérience utilisateur. Les améliorations apportées à Flutter 1.0 facilitent son intégration aux applications existantes ainsi que l’intégration de nouvelles fonctionnalités à Flutter tout en poursuivant le développement, selon Google Developers.

    Source : Xda Developers, Google Developers

    Et vous ?

    Que pensez-vous de la progression de Flutter ?
    Avez-vous déjà essayé Flutter ? Qu’est-ce qui vous incite à vouloir continuer à utiliser la version 1.0 ?

    Lire aussi

    Flutter va bientôt permettre d'écrire de véritables applications multiplateformes y compris pour le desktop, et pourrait rivaliser avec Electron
    Haiku : le clone open source de BeOS va bientôt voir sortir sa première version bêta, après 17 ans de développement !
    L'OS Windows 95 devient une appli gratuite qu'on peut lancer depuis Windows, Linux ou Mac, grâce au framework open source Electron et à un passionné
    Microsoft se prépare à mettre en retraite Windows 8, plus de nouvelles applications acceptées dans le Store à partir de novembre
    Vous pourrez bientôt vous connecter à Windows 10 en utilisant les informations de votre compte Google, grâce à Google Credential Provider pour Windows
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  19. #19
    Membre expert

    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    novembre 2010
    Messages
    1 733
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2010
    Messages : 1 733
    Points : 3 404
    Points
    3 404

    Par défaut

    Çà semble un beau projet, si ça permet d'avoir réellement qu'un type de vue pour toutes les plateformes, mais la concurrence sera rude Xamarin, React Native, Nativescript, à voir le support prochain de windows et sous quel forme il se fera (support de UWP ?)

  20. #20
    Membre averti
    Profil pro
    retraité
    Inscrit en
    décembre 2010
    Messages
    180
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2010
    Messages : 180
    Points : 369
    Points
    369

    Par défaut

    Certes beau projet, mais comme je l'avais déjà dit, même si DART ressemble beaucoup au C++, il va forcément falloir mettre une croix sur la STL ou du code existant et apprendre d'autres éléments. Un couplage avec le C++, d'autant plus que Flutter est en C++ serait/est le bien venu.
    Mais peut être est ce possible....

Discussions similaires

  1. Réponses: 3
    Dernier message: 13/11/2013, 13h08
  2. Réponses: 7
    Dernier message: 18/04/2013, 16h41
  3. Réponses: 2
    Dernier message: 22/06/2012, 00h22
  4. Qu'est-ce qui vous motive à contribuer à un projet open-source ?
    Par Katleen Erna dans le forum Actualités
    Réponses: 41
    Dernier message: 28/08/2010, 02h52
  5. Réponses: 3
    Dernier message: 17/07/2009, 11h24

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo