Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Microsoft et Red Hat annoncent les technologies .NET sur Linux
    Microsoft et Red Hat annoncent le support des technologies .NET sur Linux
    Pour les développeurs d’entreprise

    Dans le cadre d’un partenariat, Microsoft et Red Hat ont annoncé hier l’introduction de Red Hat Enterprise Linux et OpenShift sur Microsoft Azure. Ce choix pour Microsoft s’explique par sa volonté de répondre à la demande d’une bonne partie de ses clients, alors que pour Red Hat, c’est plutôt logique dans la mesure où les clientèles des deux sociétés se chevauchent à 90 %, a commenté Mike Evans, vice-président chez Red Hat.

    Cette annonce n’était toutefois qu’un seul point parmi bien d’autres que les deux entreprises ont divulgués hier sur leur nouvelle collaboration. En effet, Red Hat et Microsoft ont également annoncé que les deux sociétés vont travailler ensemble pour apporter une version prise en charge du runtime .NET à Red Hat Enterprise Linux et OpenShift 3. L’objectif est de faciliter la portabilité des applications .NET au-delà de Windows, sur Linux. Mais cela va encore permettre aux développeurs d’entreprise et décideurs IT de se sentir plus en sécurité dans leur choix d’utiliser .NET sur Red Hat Enterprise Linux, sachant que leurs applications seront prises en charge à tous les niveaux.

    Pour les développeurs .NET, cette annonce signifie également que Red Hat Enterprise Linux sera la distribution Linux recommandée par Microsoft. En effet, dans cette nouvelle collaboration, c’est la distribution de Red Hat qui sera prioritaire lorsque Microsoft devra mettre à jour ou tester .NET sur Linux. Les deux entreprises vont aussi travailler ensemble pour valider la compatibilité et d’autres questions techniques, en temps réel.

    Comme avantages de cette collaboration pour les développeurs .NET et responsables IT, Red Hat évoque à la fois des raisons techniques et commerciales, comme la possibilité de profiter de technologies non disponibles sur d’autres plateformes, faire des économies de coûts potentiels et gagner en productivité en combinant les deux plateformes. Mais du point de vue de la technologie, Red Hat met surtout en avant la capacité d’utiliser la technologie native de conteneur Linux avec .NET.

    Les développeurs pourront désormais empaqueter et déployer leurs applications .NET en utilisant des conteneurs Docker, et ainsi bénéficier d’une « meilleure isolation et/ou la coordination de différentes versions de runtime, une densité de serveur accrue ou des scénarios de déploiement continu plus rationalisés ».

    De manière plus précise, les deux entreprises ont annoncé que :

    • les développeurs seront en mesure de construire des applications .NET et les déployer sur Red Hat Enterprise Linux, OpenShift, Red Hat Enterprise Linux Atomic Host, et Red Hat Enterprise Linux OpenStack Platform ;
    • les ingénieurs de Red Hat et Microsoft se sont engagés à développer et certifier .NET avec les technologies Red Hat pour une utilisation en entreprise ;
    • Red Hat va expédier un Microsoft .NET certifié pour les environnements Red Hat via Red Hat Software Collections ;
    • Red Hat fournira un support direct pour l’installation, la configuration, et les problèmes d’environnements liés à .NET et les technologies Red Hat.



    Source : Blog Red Hat

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette collaboration pour prendre en charge .NET sur Linux ? Quels avantages cela pourrait-il apporter aux développeurs .NET ?

    Voir aussi

    Forum Linux
    Forum .NET
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre confirmé
    J'ai une question du coup ; est-ce que ce portage de .NET sera exclusif à RHEL, ou est-ce que cela sera étendu à d'autre distribution ?

  3. #3
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Max Lothaire Voir le message
    J'ai une question du coup ; est-ce que ce portage de .NET sera exclusif à RHEL, ou est-ce que cela sera étendu à d'autre distribution ?
    On peut espérer que ça retombe dans CentOS, ou peut être déjà en amont sur Fedora?

  4. #4
    Inactif  
    Citation Envoyé par Max Lothaire Voir le message
    J'ai une question du coup ; est-ce que ce portage de .NET sera exclusif à RHEL, ou est-ce que cela sera étendu à d'autre distribution ?
    Vu l'article, j'ai l'impression que pour l'instant cela sera une "exclusivité" Red Hat, c'est un bon début, mais oui, j'espère également que à terme, d'autres distributions seront concernées (et quand je dis d'autres distributions, je parle de distri pas forcément gérées / financées par Red Hat).
    "The world is broken. We’re the last choking embers of a fire waiting to burn out.
    Long before our grandfathers and their fathers before them, we started pulling our planet apart in the name of progress and blind ambition.
    The greed of man has devoured this earth until there was nothing left. We watch as time eats us alive.
    A generation born to witness the end of the world..."

  5. #5
    Membre confirmé
    Citation Envoyé par Zirak Voir le message
    Vu l'article, j'ai l'impression que pour l'instant cela sera une "exclusivité" Red Hat, c'est un bon début, mais oui, j'espère également que à terme, d'autres distributions seront concernées (et quand je dis d'autres distributions, je parle de distri pas forcément gérées / financées par Red Hat).
    Non, je ne pense pas : il va plus certainement s'agir d'une collaboration entre Microsoft et RedHat pour le développement de .Net Core (la pile .Net multi-environnement, en résumé) pour tout ce qui est interaction système. Par contre, le partenariat semble d'envergure.

  6. #6
    Membre éclairé
    Manque plus qu'un VisualStudio sous linux pour faire les app .NET/C# comme sous windows
    Et aussi le portage opensource de wpf (en cours il me semble)

  7. #7
    Membre confirmé
    Citation Envoyé par xarkam Voir le message
    Manque plus qu'un VisualStudio sous linux pour faire les app .NET/C# comme sous windows
    Tu as déjà Visual Studio Code, et même s'il n'est pas encore au niveau de son grand frère, la première brique est posée.

    Et aussi le portage opensource de wpf (en cours il me semble)
    Exact, c'est la bibliothèque Perspex 2 (en bêta) : http://www.developpez.com/actu/90365/Le-framework-NET-Perspex-est-disponible-dans-sa-version-Alpha-2-il-embarque-la-prise-en-charge-des-styles-dans-XAML-et-bien-d-autres-fonctionnalites/
    https://github.com/Perspex/Perspex

  8. #8
    Rédacteur/Modérateur

    Citation Envoyé par Max Lothaire Voir le message
    J'ai une question du coup ; est-ce que ce portage de .NET sera exclusif à RHEL, ou est-ce que cela sera étendu à d'autre distribution ?
    Non, c'est pas exclusif à Red Hat. Les projets .NET Core et Core CLR sont destinés à fonctionner sur n'importe quelle distribution Linux (j'ai déjà testé sur mon Raspberry Pi sous Raspbian). Je pense qu'il s'agit plutôt d'un partenariat privilégié entre MS et Red Hat.

    Citation Envoyé par xarkam Voir le message
    Manque plus qu'un VisualStudio sous linux pour faire les app .NET/C# comme sous windows
    Oui, c'est quasiment le seul truc qui me retient pour l'instant de passer sous Linux...

    Citation Envoyé par Bono_BX Voir le message
    Tu as déjà Visual Studio Code, et même s'il n'est pas encore au niveau de son grand frère, la première brique est posée.
    C'est pas vraiment comparable... VS Code est un éditeur de texte (très) avancé, pas un vrai IDE, et je ne pense pas qu'il ait vocation à le devenir.

    Perspex n'est pas un portage de WPF, c'est juste un framework UI multiplateforme inspiré de WPF/Silverlight/WinRT, basé sur une variante de XAML. Cela étant dit, ça n'en est pas moins prometteur

  9. #9
    Membre extrêmement actif
    A l'époque, il y avait SharpDevelop (avec serveur mono).
    http://sourceforge.net/projects/sharpdevelop/

    Mais dans le sens opposé, j'ai lu que MS supportait ou supporterait PERL.NET en Visual Studio.
    Faire du perl avec le framework .NET
    Si la réponse vous a aidé, pensez à cliquer sur +1

  10. #10
    Nouveau Candidat au Club
    La fin de Mono se raproche a grand pas.... comme prévu.

  11. #11
    Nouveau Candidat au Club
    Je dirai meme que Microsoft a plutot interet a assurer avec Nano Serveur et leursContainer a la Docker. Car a terme je suis certain que pas mal de developpeurs .Net seront seduit par Linux si leur code peut y tourner. (C'est mon cas en tous cas).

  12. #12
    Membre éprouvé
    C'est assez dans la continuité de leur annonce d'applications android pouvant tourner sur WP10.
    C'est vraiment bien

  13. #13
    Membre à l'essai
    Mono
    Quel sera alors la différence avec Mono ? J'avais cru que comprendre que MS souhaitait s'impliquer dans le développement de Mono... Il y aura deux initiatives en parallèle ?

  14. #14
    Nouveau Candidat au Club
    Quel sera alors la différence avec Mono ?
    Commei Microsoft porte .Net en open source sur Linux (via RedHat ici) je ne vois pas en quoi mono servirait encore. A rien selon moi.

  15. #15
    Rédacteur/Modérateur

    Citation Envoyé par serge-B Voir le message
    Quel sera alors la différence avec Mono ? J'avais cru que comprendre que MS souhaitait s'impliquer dans le développement de Mono... Il y aura deux initiatives en parallèle ?
    Citation Envoyé par Aeson Voir le message
    Commei Microsoft porte .Net en open source sur Linux (via RedHat ici) je ne vois pas en quoi mono servirait encore. A rien selon moi.
    Justement il y a une interview récente (hier) de Miguel de Icaza (le "père" de Mono) à propos de Mono :
    http://tv.ssw.com/6110/past-present-...iguel-de-icaza

    En gros, selon lui, Mono continue d'être pertinent, ne serait-ce que pour supporter les applications qui en dépendent actuellement. Il y a pas mal de petites différences entre les runtimes Mono et .NET, et Mono supporte certains scénarios spécifiques (interop avec d'autres technos notamment) qui ne font pas partie de .NET. Donc, au minimum, la VM Mono continuera d'exister, au moins pendant un temps.

    Pour les librairies de classes, Mono va intégrer et adapter du code de Microsoft (ce qui constitue un sacré changement : à une époque, selon les règles pour contribuer à Mono, il était interdit d'avoir ne serait-ce que vu du code Microsoft de .NET, pour éviter tout risque de procès pour violation de copyright). Ça va permettre de compléter et améliorer certaines features qui ne sont pas tout à fait au point dans Mono, et aussi de participer à l'effort de MS pour porter ces features sous Linux. Donc en gros la contribution va se faire dans les deux sens, et les bases de code de Mono et de .NET vont donc converger petit à petit.

    A plus long terme, il est possible que Mono finisse par disparaître, mais ça n'a pas l'air de beaucoup inquiéter Miguel de Icaza, qui est tout content de voir .NET arriver "pour de vrai" sous Linux...

  16. #16
    Candidat au Club
    Microsoft et Red Hat annoncent les technologies .NET sur Linux
    Microsoft met la patte dans Linux! Alors le pire est à craindre...
    Comme on dit en bon québécois, "tchéquez vos claques"...
    Traduction : surveillez vos arrières et craignez le pire!

    Je ne veux pas être négatif et souhaitons ardemment que ça n'arrive pas, mais...
    Je vous prédit qu'à moyen et long terme, ça risque de dégénérer.

    Fini la tranquillité d'esprit, la liberté, la gratuité et la vie privée sous Linux et autre "Unix Like" comme BSD.
    Big Brother aura le contrôle total de la surveillance de tout ce qui se passe dans nos ordinateurs et sur les serveurs Internet tournants sur ce genre de système. En introduisant du code dans sa programmation, et hop! on est fait à l'OS...

    Les seuls systèmes qui nous protège de l'espionnage et du contrôle de Microsoft et autres compagnie du genre espion, ce sont les Linux et certains autres systèmes indépendants.

  17. #17
    Membre confirmé
    Citation Envoyé par Relabill Voir le message
    Microsoft met la patte dans Linux! Alors le pire est à craindre...
    Comme on dit en bon québécois, "tchéquez vos claques"...
    Traduction : surveillez vos arrières et craignez le pire!
    Microsoft est depuis longtemps l'un des principaux contributeur de Linux, il faut sortir de sa grotte pour se renseigner des fois.

    Fini la tranquillité d'esprit, la liberté, la gratuité et la vie privée sous Linux et autre "Unix Like" comme BSD.
    Big Brother aura le contrôle total de la surveillance de tout ce qui se passe dans nos ordinateurs et sur les serveurs Internet tournants sur ce genre de système. En introduisant du code dans sa programmation, et hop! on est fait à l'OS...
    Paranoïa, quand tu nous tiens ! Donc toi, quand tu télécharges ta Red Hat / Suse / Ubuntu / Debian ..., tu vérifies bien que l'éditeur n'a pas mis de code espion dans le code, bien entendu ...

    Les seuls systèmes qui nous protège de l'espionnage et du contrôle de Microsoft et autres compagnie du genre espion, ce sont les Linux et certains autres systèmes indépendants.
    Redescendons un peu sur terre et soyons réaliste : il n'y a aucun système qui permette cela. Et même s'il y en avait un, il resterait encore une couche d'incertitude : les applications.

  18. #18
    Membre éprouvé
    Oui chez Microsoft on estime que le communisme Linuxien n'est plus un cancer

    Mais loin de vouloir titiller la fibre parano, on peut quand même s'interroger sur ce virement de situation, et ce soudain gain d'intérêt.

    Certains disent que c'est pour permettre aux développeurs de tester leur bouzin monoplateforme via une VM, d'autres y voient une manière de se faire aider à coller des rustines, d'autres mauvaises langues encore! disent que c'est pour rassurer les entreprises avec la certification Red Hat...

    Les pari restent ouverts

  19. #19
    Membre extrêmement actif
    Je craints que RedHat ne scie la branche OpenStack sur laquelle il est assis.
    La joie de l'âme est dans la planification -- Louis Hubert Liautey