IBM rend possible le débogage des applications Cloud Node.js installées sur Bluemix
en utilisant des utilitaires ordinaires baptisés App Management

IBM a déployé depuis quelques années d’énormes moyens pour offrir aux entreprises une plateforme Cloud à la hauteur des autres fournisseurs Cloud, sinon mieux. Dans ce sens, elle a dégagé d’énormes moyens et mis à la disposition des entreprises et autres demandeurs, sa plateforme Bluemix entourée d’un nombre considérable de services à valeurs ajoutées dont Watson Services, IBM Insight pour Twitter, des services de données pour le stockage des données, un service de météo accessible en quelques clics, etc.

Nom : ibm-bluemix.jpg
Affichages : 1397
Taille : 34,3 Ko

Pour renforcer son offre, IBM a acquis depuis le mois dernier la startup américaine StrongLoop. En faisant cette acquisition, IBM manifeste ouvertement son intention d’accroitre ses services basés sur Node.js.

Et pour cause, StrongLoop fut le plus grand contributeur pour la sortie de la version 0.12 de Node. En plus de son expertise pour la plateforme Node.js, StrongLoop offre plusieurs solutions telles que StrongLoop Arc (une suite logicielle pour la conception, le déploiement, le profilage d’applications basées sur Node), un framework open source nommé LoopBack pouvant s’exécuter sur un centre de données ou sur n’importe quel Cloud compatible avec Node et plusieurs API (pour une intégration aisée des services et une diversité de bases de données).

Avec cette acquisition, les utilisateurs Node ne peuvent que se réjouir, car le PDG de StrongLoop déclare que « non seulement les logiciels de StrongLoop seront toujours disponibles, mais ils seront intégrés aux offres IBM y compris Bluemix, MobileFirst et WebSphere ».

Et même s’il était déjà possible de déployer des applications sur la plateforme Bluemix en utilisant Node.js, toutes les ressources de StongLoop ne viendront que pour donner plus de moyens aux utilisateurs de cette plateforme.

Pour StrongLoop, la fusion avec IBM se présente comme un excellent moyen d’accroitre les outils Node.js. Et c’est déjà ce que l’on commence à percevoir sur Bluemix, un mois après l’acquisition de ces outils Node. En effet, IBM vient de sortir des outils de débogage pour les applications basées sur Node.js. En principe, les développeurs qui déployaient leurs applications sur cette plateforme effectuaient la détection et la correction des erreurs en utilisant le rapport du journal.

Dorénavant, il est possible de trouver ces erreurs ou effectuer des corrections directement sur le Cloud en utilisant les utilitaires Node.js et Liberty tels qu’une console de développement (Shell), App Management Debug, Node-inspector (le débogueur open source Node.js basé sur Blink Developper Tools) ou encore Health Center (un outil de diagnostic IBM).

Les utilitaires Node.js devconsole, inspector, shell et Health Center sont généralement utilisés par les développeurs sur les machines locales pour déboguer leurs applications. En cherchant à déboguer les applications Node.js sur Bluemix, les ingénieurs IBM ont trouvé le moyen de se simplifier la tâche en mettant en œuvre une solution pour utiliser ces outils pour le Cloud. Ayant fait ses preuves, la solution a été mise à la disposition du grand public afin de permettre aux développeurs de déboguer leurs applications Cloud en toute simplicité.

Il faut savoir que ces outils sont disponibles à travers un ensemble d’utilitaires baptisé App Management. Par défaut, App Management est installé avec les applications sur Bluemix. Pour les activer, il suffit de définir la variable d’environnement en exécutant la commande suite :

Code : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
cf set-env myapp BLUEMIX_APP_MGMT_ENABLE devconsole | shell | inspector | trace | proxy | hc
Une fois cela effectué, il faut redémarrer votre application en exécutant la commande suivante pour :

Ensuite, vous pouvez vous rendre sur la page App Managagement d’IBM, entrer vos identifiants Bluemix et commencer à effectuer vos tests avec le débogueur App Management. Toutes les fonctionnalités disponibles dans ces outils de débogage ordinaires cités sont accessibles sur Bluemix. Les points d’arrêt, la liste de tous les paramètres exécutés derrière une action, etc.

Si vous ne souhaitez pas installer les utilitaires par défaut avec votre application, il faut définir la valeur de la variable d’environnement BLUEMIX_APP_MGMT_INSTALL sur false et reconstruire l’application.

Code : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
1
2
$ cf set-env myApp BLUEMIX_APP_MGMT_INSTALL false
$ cf restage myApp
Toutefois, il faut noter qu’App Management ne supporte qu’une seule instance d’applications.

À côté de ces outils directement accessibles sur le Cloud, une autre option a été mise en œuvre par IBM. Elle permet aux développeurs d’utiliser leurs utilitaires de débogage localement afin de mettre à jour les fichiers des applications Cloud de façon incrémentielle sans avoir à envoyer votre application par commande push.

Source : IBM

Et vous ?

Que pensez-vous des efforts d’IBM pour Node.js ?

Avez-vous testé ces outils ? Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

Forum Cloud computing