IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Débats sur le développement - Le Best Of Discussion :

Un développeur estime que nous vivons dans l’âge des logiciels ratés


Sujet :

Débats sur le développement - Le Best Of

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Michael Guilloux
    Homme Profil pro
    Data Consultant
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    2 482
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 30
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Data Consultant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 2 482
    Points : 78 535
    Points
    78 535
    Billets dans le blog
    2
    Par défaut Un développeur estime que nous vivons dans l’âge des logiciels ratés
    Un développeur estime que nous vivons dans l’âge des logiciels ratés
    et l'explique par les antipatterns et mauvaises pratiques d’aujourd’hui

    Il arrive souvent de trouver au sein des entreprises des logiciels développés par des ingénieurs censés être compétents, et pourtant qui laissent beaucoup à désirer. D’après un développeur, ce n’est pas parce qu’il manque de développeurs techniquement compétents, mais c’est simplement dû au fait que nous vivons dans l’âge des logiciels ratés, où les entreprises et le management sont ceux qui décident de la qualité des logiciels. En se basant sur du vécu, le développeur a dressé une liste d’anti patterns et mauvaises pratiques dans l’environnement actuel de développement de logiciels, qui conduisent à des logiciels de mauvaise qualité. Il situe le problème au-delà des compétences techniques, et le considère comme résultant de la vision de l’entreprise, du management ou encore la mentalité des développeurs eux-mêmes.

    Le premier problème est que les entreprises et le management ont une vision à court terme. Comme l’explique le développeur, le monde des affaires actuel est plein d’incertitudes, ce qui conduit les entreprises à limiter la portée de certaines décisions au court terme. Malheureusement, les entreprises essaient d’appliquer cela également dans le développement de logiciels. « Plus votre logiciel peut être pensé sur le long terme, plus le développement sera robuste, économique et sans douleur », explique-t-il. Mais le management sacrifie l’intégrité de votre système logiciel avec ses prises de décisions « myopes », qui ne voient que le futur proche.

    Vous devez être alignés sur le même point de vue que la direction, c’est le plus important. Ensuite, vous devez aider la direction à atteindre ses objectifs pour le prochain trimestre. « Cela signifie que la plupart de votre temps sera consacré à la lutte contre les incendies provoqués lors des trimestres précédents, la chasse aux bugs qui auraient pu être facilement évités ou refactoriser plusieurs morceaux de code indépendants, juste pour mettre en œuvre la prochaine fonctionnalité à problème ».

    Si vous êtes architecte de logiciels, construire un système cohérent, compréhensible et bien conçu ne devrait pas être votre priorité. Votre mission sera de satisfaire la vision à court terme du management. Ce qui conduit à négliger une conception viable à long terme pour produire un système qui satisfait les besoins immédiats, tout en compromettant ceux à venir.

    Un point mis en avant par le développeur est que vous n’êtes pas payés pour résoudre les problèmes, mais pour les endurer. L’essentiel, c’est qu’avec les codes existants qui sont remplis de bugs, vous puissiez arriver à un semblant de progrès.

    Si les entreprises et le management sont myopes, vos collègues sont les seuls pour qui cela n’est pas un problème. « Alors que votre manager ne peut penser au-delà de la prochaine période de reporting, vos collègues ne peuvent probablement pas penser au-delà de la prochaine période de paie », explique-t-il. Tant que l’objectif premier de ces derniers - le salaire - est garanti, ils sont prêts à accepter n’importe quelle décision, et pour eux, le système tourne à merveille, pourquoi devrait-il donc changer ?

    Si vos collègues pensent à la prochaine période de paie, il y en a probablement un dans le groupe qui a déjà ajusté ses habitudes de consommation à sa prochaine promotion. Selon le développeur, il s’agit en général de celui qui va remplacer l’architecte ou le lead. Se considérant comme le meilleur du groupe, il ne perd pas son temps dans les discussions inutiles. Il a la meilleure idée, s’il la propose et que vous ne la saisissez pas, tant pis ! « C’est le gars assis en face de vous qui ne se plaint jamais du code, qui ne perd jamais son temps pour nettoyer les choses, et qui est toujours le premier à arrêter la discussion ‘toxique’».

    Le développeur regrette également l’introduction de la propriété collective du code. Il s’agit d’un principe de l’eXtreme Programming qui stipule que « chaque développeur doit pouvoir modifier toutes les parties du code si le besoin s'en fait sentir ». Pour lui, il peut être très avantageux que la modification du code soit un droit exclusif à certains développeurs. Il plaint donc la disparition d’un système où seuls les ingénieurs seniors avaient le droit de modification du code. Cela permettait en général de protéger le code contre les visions de court terme et contre « une équipe de management qui n’est pas en mesure de comprendre ou d’en apprendre davantage sur les compromis au jeu de l’ingénierie ». Ce système permettait de garantir également que le logiciel soit développé à un rythme durable avec le minimum de souffrances humaines. Malheureusement, il ne peut plus subsister avec la propriété collective du code.

    Une conséquence logique est que le développeur estime que les méthodologies à l’instar de l’Agile sont plutôt des outils de management. Elles ne viennent pas pour aider à créer de meilleurs logiciels, dans la mesure où elles sont facilement détournées par le management.

    Source : Medium

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ? L’environnement moderne de développement de logiciels est-il moins favorable à la conception de bons logiciels ?

    Voir aussi

    Forum ALM

    Forum Général Développement
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Inactif  

    Homme Profil pro
    NR
    Inscrit en
    juin 2013
    Messages
    3 715
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : NR
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2013
    Messages : 3 715
    Points : 1 038
    Points
    1 038
    Billets dans le blog
    9
    Par défaut
    Le principal problème c'est plus le temps de dev pour un projet, plus les délais sont serrés plus c'est difficile de faire du bon boulot.

  3. #3
    Membre confirmé

    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    août 2014
    Messages
    262
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 27
    Localisation : Burkina Faso

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : août 2014
    Messages : 262
    Points : 633
    Points
    633
    Par défaut
    C'est tout à fait juste ! Mais la solution c'est laquelle ?
    Aujourd'hui apprenant, demain appreneur.
    N'accuse pas le puits d'être trop profond,
    c'est peut-être ta corde qui est trop courte

  4. #4
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    53
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 53
    Points : 168
    Points
    168
    Par défaut
    Pour ma part, ça ressemble bien à ce que je vis.
    Et je vais me permettre une analogie :
    Un excellent musicien perdra plus de temps à retoquer sa partition et sa maitrise de l'instrument pour arriver à produire le son "parfait" qu'il veut atteindre. Les maisons de disques sont juste là pour faire du fric rapidement.

    De la même manière, le développement logiciel est un art théorique, et le monde de l'entreprise s'en sert comme d'une simple matière première...

    Avec le temps, la vision financière des entreprises s'est malheureusement accrue, et du coup, on essaye de faire en sorte que la matière première devienne un produit fini plus rapidement, et tant pis si la qualité ne le fait tenir que quelques années (voire mois).
    C'est pire que l'âge du logiciel raté, c'est l'âge du code poubelle... vive la société de conSOMMATION.

  5. #5
    Membre confirmé
    Profil pro
    Developpeur
    Inscrit en
    septembre 2013
    Messages
    230
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Developpeur

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2013
    Messages : 230
    Points : 553
    Points
    553
    Par défaut
    Citation Envoyé par DarkHylian Voir le message
    De la même manière, le développement logiciel est un art théorique, et le monde de l'entreprise s'en sert comme d'une simple matière première...
    C'est malheureusement vrai dans beaucoup d'autres domaines. Si encore nous pouvions avoir une vision a minima moyen-terme ce serait un grand pas fait en avant. Je pense que beaucoup d'entreprises ont les moyens de se le permettre.

  6. #6
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Sodium
    Femme Profil pro
    Développeuse web
    Inscrit en
    avril 2014
    Messages
    2 324
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeuse web

    Informations forums :
    Inscription : avril 2014
    Messages : 2 324
    Points : 1 937
    Points
    1 937
    Billets dans le blog
    1
    Par défaut
    "Bonjour, je suis représentant de commerce en enfonceurs de portes ouvertes... ah, je vois que vous êtes déjà très bien équipés, je ne vous embête donc pas plus !"

  7. #7
    Futur Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    mai 2008
    Messages
    2
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mai 2008
    Messages : 2
    Points : 7
    Points
    7
    Par défaut C'est vrai, mais pas partout.
    Il y a encore quelques sociétés où l'on a encore le goût de l'architecture avant le codage, où les specs existent, où l'on prend le temps d'avoir une vision à plus long terme.

    Ce n'est peut-être pas la majorité, mais cela existe, et ce n'est pas si rare que ça. Alors si vous cherchez une mission ou un emploi, prenez le temps lors de l'entretien de vous renseigner sur les méthodes de management et de développement. Vous ne le regretterez pas !

    La méthodologie agile est des fois utilisée pour fliquer et presser les développeurs, et correspond parfois à cette courte vue, mais ce n'est pas toujours le cas.

    Le taux de turnover de la boîte est un élément important : si les gens ne restent pas longtemps, c'est généralement le cas d'une boîte décrite dans l'article. Si par contre les gens restent longtemps, c'est qu'ils s'épanouissent dans leur travail.

    "Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi

  8. #8
    Futur Membre du Club
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2015
    Messages
    9
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 37
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels

    Informations forums :
    Inscription : août 2015
    Messages : 9
    Points : 5
    Points
    5
    Par défaut
    Citation Envoyé par Sodium Voir le message
    "Bonjour, je suis représentant de commerce en enfonceurs de portes ouvertes... ah, je vois que vous êtes déjà très bien équipés, je ne vous embête donc pas plus !"
    +1

    Blablabla

  9. #9
    Futur Membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur Java
    Inscrit en
    octobre 2015
    Messages
    1
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : France, Haute Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2015
    Messages : 1
    Points : 5
    Points
    5
    Par défaut
    Désolé d'aller à contre courant, mais cela me parait une vision totalement obsolète du développement informatique.
    En effet le marché a changé, en effet il faut faire vite, mais ce serait suicidaire pour une entreprise de pratiquer autrement.
    On peut faire du bon logiciel en ayant une vision itérative et à court terme des besoins. De toute façon personne n'est medium et pourra prédire les futures évolutions du logiciel ou du marché.
    J'ai assez travailler avec des personnes voulant tout prévoir pour savoir que le résultat est loin d'être meilleur. On se retrouve avec des pans entiers de code inutiles, compliqués et non maintenable.
    La clé est de savoir casser, réécrire et redesigner en fonction des évolutions et ne pas empiler les couches de code.
    Malgré les mots "casser" et réécrire, le coût final du projet ne sera pas plus gros qu'un design "je prévois toutes les évolutions possibles". Le code restera à jour et moderne.
    Perso je suis pour écrire du code qui fonctionne, ne pue pas, et fait ce qu'il doit faire maintenant et pas dans 2 ans.

  10. #10
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Analyste/ Programmeur
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    4 061
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste/ Programmeur

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 4 061
    Points : 9 103
    Points
    9 103
    Par défaut
    Citation Envoyé par PierreMF Voir le message
    Si par contre les gens restent longtemps, c'est qu'ils s'épanouissent dans leur travail.
    Par forcément
    Une bonne paye, pas trop de pression/ responsabilités, de bons horaires et le tour est joué.

    Et si en plus la société a des avantages c'est "la patate de bonheur": CE, café gratuit, ...

  11. #11
    Membre éprouvé Avatar de 4sStylZ
    Homme Profil pro
    Null
    Inscrit en
    novembre 2011
    Messages
    311
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Ain (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Null
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2011
    Messages : 311
    Points : 1 025
    Points
    1 025
    Par défaut
    Le développeur regrette également l’introduction de la propriété collective du code. Il s’agit d’un principe de l’eXtreme Programming qui stipule que « chaque développeur doit pouvoir modifier toutes les parties du code si le besoin s'en fait sentir ». Pour lui, il peut être très avantageux que la modification du code soit un droit exclusif à certains développeurs. Il plaint donc la disparition d’un système où seuls les ingénieurs seniors avaient le droit de modification du code. Cela permettait en général de protéger le code contre les visions de court terme et contre « une équipe de management qui n’est pas en mesure de comprendre ou d’en apprendre davantage sur les compromis au jeu de l’ingénierie ». Ce système permettait de garantir également que le logiciel soit développé à un rythme durable avec le minimum de souffrances humaines. Malheureusement, il ne peut plus subsister avec la propriété collective du code.
    Ya que moi que ça remue ce genre de paragraphe?

    En synthèse, ce mec prône la rétention d'info et de connaissances. Ça colle pas trop à l'idée de voir à plus long terme tout ça.

    J'ai eu quelques fois des «seniors» qui s'accaparait de certains modules dans chaque projet car bon c'est eux qui les avaient conçus donc bon c'est plus facile comme ça parce qu'ils ont l'éxpérience.
    Ça donne un super code en dehors de tout standards. Un code pensé par un seul cerveau «de génie» mais qui un jour se barrera élever des chèvres en Bretagne.

    L'aboutissement dans cette propriété personnelle du code?*Une équipe remplie de mecs «moyens», des nazes en somme, qui devra ouvrir… TADAA : la boite de Pandore!

  12. #12
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    octobre 2005
    Messages
    244
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : Philippines

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2005
    Messages : 244
    Points : 609
    Points
    609
    Par défaut
    [truestory]
    - Bonjour, je voudrais un logiciel pour ma société
    - Ok, parlons-en, quels sont vos problèmes et vos besoins?
    - Non, mais je veux un devis et des délais avant toute choses, afin de savoir combien ça va me coûter
    - Euh...

    ou encore

    - Faites un effort! excel ne coûte que 50 euros par poste et vous me demandez [X dizaine de milliers d'euros] pour un ERP-QUIFAITOUT!

    [/truestory]

  13. #13
    Futur Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    mai 2008
    Messages
    1
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mai 2008
    Messages : 1
    Points : 7
    Points
    7
    Par défaut
    Je ne suis pas un dev pro rémunéré pour cela, je ne suis qu'un modeste amateur .
    L'article ne tient pas compte d'une donnée importante à prendre en compte, les versions du matériel et des logiciels.
    Prenons le PHP par exemple.
    Quel code pourra tenir proprement et solidement plusieurs versions d'affilée.
    Un projet est fait pour être exécuté dans ses conditions définies et connues.
    Les technologies évolues si vite qu'il faut régulièrement s'adapter aux nouvelles exigences des utilisateurs, et avec une réactivité en prime.
    C'est aussi cette course aux performances et nouveautés qui ruinent un code.
    Donc, à mon humble avis, développer c'est toujours un travail en continu, pas comme une table livrée une bonne fois pour toutes par un menuisier. A l'échelle informatique dix ans, c'est la préhistoire presque.
    Quel code pourra tourner plusieurs années, voire mois sans être bidouillé à chaque changement ou désir du client.
    Aujourd'hui, tout doit être responsive, et avoir son application mobile, c'est ainsi, donc forcément on s'adapte jusqu'au jour où le maintien d'un vieux code coûte plus que si on refaisait tout ou une grosse partie.
    Mais au final, le dev fera avec ce qu'on lui donne (temps, matériel, etc).
    Il n'y a pas de miracles.

  14. #14
    Membre expert
    Avatar de Metalman
    Homme Profil pro
    Doctorant - Ingénieur Sys/Réseau/Sécu
    Inscrit en
    juin 2005
    Messages
    1 050
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Doctorant - Ingénieur Sys/Réseau/Sécu
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2005
    Messages : 1 050
    Points : 3 528
    Points
    3 528
    Par défaut
    Je plussoie beaucoup de choses là-dedans.

    Les bonnes pratiques et la théorie visent évidemment la vision à long terme... mais la pratique est tout autre.
    Généralement avec comme argument : "fais marcher vite, et on fera évoluer selon le besoin"
    Sauf que l'on revient au bon vieux développement spaghetti où ce qui est développé n'est plus modifié, et on ne sait plus quoi fait quoi au bout de 6 mois.
    --
    Metalman !

    Attendez 5 mins après mes posts... les EDIT vont vite avec moi...
    Les flags de la vie : gcc -W -Wall -Werror -ansi -pedantic mes_sources.c
    gcc -Wall -Wextra -Werror -std=c99 -pedantic mes_sources.c
    (ANSI retire quelques fonctions comme strdup...)
    L'outil de la vie : valgrind --show-reachable=yes --leak-check=full ./mon_programme
    Et s'assurer que la logique est bonne "aussi" !

    Ma page Developpez.net

  15. #15
    Membre émérite
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    805
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Autre

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 805
    Points : 2 931
    Points
    2 931
    Par défaut
    Citation Envoyé par 4sStylZ Voir le message
    Ya que moi que ça remue ce genre de paragraphe?

    En synthèse, ce mec prône la rétention d'info et de connaissances. Ça colle pas trop à l'idée de voir à plus long terme tout ça.
    +1. Et la propriété collective du code, ce n'est pas un open bar. D'ailleurs dans eXtreme Programming elle vient seulement après la responsabilité collective. La propriété collective est là pour que chacun se sente légitime à modifier du code pour en améliorer la qualité selon des règles établies par l'équipe, pas pour le déteriorer. Et il peut bien évidemment y avoir des gardes-fous comme du checkstyle ou des tests d'architecture automatisés.

  16. #16
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Lycéen
    Inscrit en
    décembre 2014
    Messages
    106
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Lycéen

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2014
    Messages : 106
    Points : 322
    Points
    322
    Par défaut
    Apparemment, nous vivons aussi dans l'ère des traductions ratées, je veux bien tolérer des fautes mais la ça ressemble à du google trad...

  17. #17
    MikeRowSoft
    Invité(e)
    Par défaut
    C'est sur que les occasions de faire des ratés sont nombreuses, d'en utiliser aussi, mais ce n'est pas mon cas d'habitude.
    Les projets ratures, mis au placard, brouillons ou abandonnés?

  18. #18
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    août 2014
    Messages
    12
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 37
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant
    Secteur : Arts - Culture

    Informations forums :
    Inscription : août 2014
    Messages : 12
    Points : 29
    Points
    29
    Par défaut Étonnant?
    Je ne trouve pas cela étonnant dans la mesure où l'humain agit ainsi dans cette société de consommation. Si on voulait avoir une vision sur le long terme, on aurait commencé par se préoccuper de la où nous vivons tous, la terre. Je ne tiens pas à faire un discours politique mais une simple analogie. Il faut tout et vite. Du coup le développement suit la même voie...

  19. #19
    Expert confirmé Avatar de Zefling
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    avril 2007
    Messages
    1 118
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : avril 2007
    Messages : 1 118
    Points : 4 331
    Points
    4 331
    Par défaut
    Personnellement, ce dont je me rends compte, ce qui gangrène le plus le dév c'est le manque de communication. On arrive à des aberrations où après avoir commencé, on se rend compte que la demande n'avait rien à voir, qu'il faut tout casser pour recommencer et c'est autant de temps perdu pour un autre projet ou du temps qui pourrait put servir à la stabilisation. Du coup, c'est livré, celui qui repasse derrière hérite du code finit à l'arrache, chose ultra motivante, et en plus on ne lui laissera même pas le temps de faire mieux. Bref, on finit par cumuler du temps perdu, le code est de plus en plus difficile à maintenir, et on finit avec un monstre qu'on essaie tant bien que mal à gérer et que l'on finit par essayer de tuer en recommençant tout quand la perte de temps est telle que ça coûte plus cher de corriger que de refaire (ou à cause d'un changement de techno).

    La communication à tout niveau peut pourrir un projet et engendrer un monstre :
    - temps vendu ridicule sur un truc non trivial par un commercial qui pense que l'informatique c'est magique : c'est sûrement que de paramétrage
    - client qui ne sait pas ce qui veut, mais il a payé pour, et ça doit être livret à temps (et sur un mal entendu ça peut devenir une catastrophe)
    - informations remontées aux dévs incomplètes, et personne n'arrivent à avoir mieux (on nous demande être imaginatif, mais cela a ses limites)
    - on a les informations, mais comme la personne qui s'en charge n'a pas le temps ou n'est pas là, et n'a pas pris le soit de déléguer correctement
    ... et raisons on peut en trouver encore plein.

    Je crois que le pire truc que j'ai vu, c'est avec une SSII il y a quelques années. Le logiciel répondait à l'attente, mais j'avais bien compris en récupérant le code que pour faire vite, c'est fait sans se soucier de savoir si ça serait évolutif, car le code était indéchiffrable pour quelqu'un qui n’arrive sur le projet avec aucune évolutivité possible. J'étais impressionné face à l'horreur de la chose et je pense aujourd’hui que mon ancien supérieur y était grandement pour quelque chose, mais aussi la SSII qui a vendu un truc qu'elle a été incapable de réaliser correctement. Parce qu'il était fortement emmerdé, car on avait du support, mais impossible de ne répondre à aucune de nos questions. Résultat : projet à la poubelle et nous avions dû tout recommencer.

    On vit dans un monde merveilleux où l'on perd des sommes folles à cause d'une communication calamiteuse.

  20. #20
    Inactif  

    Homme Profil pro
    NR
    Inscrit en
    juin 2013
    Messages
    3 715
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : NR
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2013
    Messages : 3 715
    Points : 1 038
    Points
    1 038
    Billets dans le blog
    9
    Par défaut
    Si les commerciaux arrêtais d'imposer des dates de sorties déjà, on aurais des produits moins buggé a leurs sorties.

    Les exemples ne manques pas (les jeux ubisofts et EA), ou pire encore les os comme Windows10: fallait le sortir le 29 Juillet quoiqu'il arrive (je ne critique pas l'os, mais sa date butoirs).

    Pour des applications critique comme un OS, une entreprise devrait le sortir uniquement quand il est prêt, comme le fait Debian par exemple.


    Aujourd'hui j'ai l'impression que certains développeurs et chef de projets se disent "Au pire on publiera des maj de 2go pour corriger les bugs" (je parle des jeux vidéos avec nos pc est consoles ultra connecté), il y'a 10ans on ne pouvait pas publier de maj sur PS2 donc y'avait pas intérêt de sortir des jeux qui crashait avant même l'écran titre (N'es ce pas Ubisoft...)
    Je travail dans l'embarqué et dans mon cas il est impossible de publier des maj, dans ma boite on sort un produit uniquement quand on est sur qu'il marche. On s'imposent pas de dates butoir et fixe. Sa limite déjà énormément le risque de sortir un produit plains de bugs.


    Cela dit, il y'a aussi un autre facteurs a prendre en compte, les logiciels se sont aussi énormément complexifié par rapport à avant. On ne peut pas comparé MS DOS et Windows 10 en terme de complexité. Pareil entre un jeu d'arcades de Sega des années 80 et Skyrim, la complexité est incomparable. Plus un programme est complexe plus y'a de risque de bugs. On invente des techniques (les méthodes agiles par exemple, les tests unitaires, l'utilisation de gestionnaire de version comme svn ou git...) pour minimiser ces risques, mais sa reste quand même très compliqué.

    J'ai parlé de Windows, mais même avec le kernel linux qui ces énormément complexifié en 20ans, on peut avoir de très mauvaise surprise.

Discussions similaires

  1. Un développeur estime que le développeur full stack est une chimère
    Par Olivier Famien dans le forum Actualités
    Réponses: 63
    Dernier message: 16/11/2015, 11h58
  2. Un développeur estime que Ruby on Rails est dépassé
    Par Olivier Famien dans le forum Ruby on Rails
    Réponses: 56
    Dernier message: 13/10/2015, 19h40
  3. Réponses: 58
    Dernier message: 12/06/2015, 22h32
  4. Réponses: 2
    Dernier message: 12/04/2011, 16h06
  5. Pensez-vous que le gaspillage de ressources des logiciels récents est trop important?
    Par _skip dans le forum Débats sur le développement - Le Best Of
    Réponses: 30
    Dernier message: 02/09/2009, 12h29

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo