Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Marché des mobiles : Nokia prépare son retour
    Marché des mobiles : Nokia prépare son retour
    Avec une injection de talents et un nouveau modèle d’affaires basé sur les licences de marque

    Nokia, le fabricant finlandais qui a été l’un des leaders mondiaux du marché des mobiles continue de préparer le terrain pour signer son retour. L’entreprise a été prise de vitesse par Apple et Samsung avec la montée en puissance des smartphones sur le marché des mobiles. Faute de pouvoir suivre le rythme d’un marché en mutation, la société a cédé ses activités mobiles à Microsoft en 2013, avec une clause de non concurrence jusqu’à la fin de l’année 2016.

    Les termes du contrat avec Microsoft interdisaient en effet Nokia de construire des dispositifs mobiles avant le 31 décembre 2015, ni même de donner son nom à de tels appareils au moins jusqu’au 3è trimestre 2016. Liée par cette clause, la société finlandaise s’est alors concentrée sur le développement de son activité de fabrication d’équipements de réseau de télécommunications. Toutefois, Nokia et son patron Rajeev Suri ont annoncé en Avril dernier leur intention de signer leur retour sur le marché, à l’expiration de la clause de non concurrence avec Microsoft, mais également avec un nouveau visage.

    Injection de talents et fort potentiel technologique

    La société finlandaise pourra compter sa division de technologies qu’elle a pris soin de garder lors de la vente de sa branche mobile. Nokia Technologies travaille actuellement sur de nouveaux produits de consommation y compris des téléphones d’après ce que rapporte la société. L’entreprise détient également de nombreux brevets de technologies à son actif après des milliards d’euros investis au cours des deux dernières décennies.

    La division de technologies de la société aurait encore annoncé des dizaines d’offres emplois, à la recherche de compétences dans le développement de produits, y compris des ingénieurs Android pour renforcer ses effectifs. La fusion avec Alcatel-Lucent vient également injecter plus de talents et augmenter le potentiel technologique de la société avec en particulier Bell labs, un centre de recherche d’Alcatel-Lucent dont les scientifiques ont remporté huit prix Nobel.

    Nouveau modèle d’affaire moins rentable mais également moins risqué

    La société est toutefois consciente que le Nokia de demain pourrait ne pas connaître le succès du Nokia qu’on a connu, surtout dans un marché qui est devenu plus que jamais concurrentiel. Pour limiter les risques, la société est à la recherche de partenaires auxquels elle pourra louer sa marque. Nokia pourra ainsi concevoir de nouveaux téléphones sous sa marque, et laisser la vente à ses partenaires, en échange de redevance. Les entreprises partenaires auront donc la permission de fabriquer en masse les téléphones Nokia pour la commercialisation.

    Si les licences de marque seront moins rentables pour la société, elle estime quand même que c’est moins risqué. En plus, cela permettra à la société de générer des revenus supplémentaires, alors qu’elle tire désormais la majeure partie de son revenu de la vente d’équipements de réseau de télécommunications à des grands opérateurs mondiaux comme Vodafone et T-Mobile.

    Source : Reuters

    Et vous ?

    Que pensez-vous du modèle d’affaire basé sur les licences de marque ? Est-ce la meilleure option pour Nokia ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Rédacteur

    Il est toujours bon de voir un nouvel acteur, et ça permettra de voir ce qu'aurait donné Nokia si ils n'avaient pas choisi Windows Phone
    Framework php sécurisé et simple à prendre en main avec générateur web http://mkframework.com/ (hebergé sur developpez.com)
    Mes cours/tutoriaux

  3. #3
    Membre chevronné
    "L’entreprise a été prise de vitesse par Apple et Samsung avec la montée en puissance des smartphones sur le marché des mobiles. Faute de pouvoir suivre le rythme d’un marché en mutation, la société a cédé ses activités mobiles à Microsoft en 2013, avec une clause de non concurrence jusqu’à la fin de l’année 2016"

    Voila une manière plus que partiale de présenter les événements. Il manque la partie où Microsoft a lancé un véritable raid sur Nokia, avec la complicité probable des actionnaires, imposant un CEO à sa main et faisant perdre à Nokia environ 5 ans sur ce marché, ainsi que son outil industriel, l'essentiel de sa R&D et sa propriété intellectuelle. MeeGo est un dommage collatéral dans cette histoire.
    J'appelle "Point Traroth" le moment dans une discussion où quelqu'un parle des Bisounours. A partir de ce moment, toute discussion sérieuse devient impossible, puisque la légitimité d'une des parties pour exposer son point de vue est mise en cause. C'est juste un anathème, un moyen de décrédibiliser les autres sans avoir à discuter.

  4. #4
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par imikado Voir le message
    Il est toujours bon de voir un nouvel acteur, et ça permettra de voir ce qu'aurait donné Nokia si ils n'avaient pas choisi Windows Phone
    Non, ça ne permettra pas de voir ça. La situation en 2015 n'est pas la situation en 2010.
    J'appelle "Point Traroth" le moment dans une discussion où quelqu'un parle des Bisounours. A partir de ce moment, toute discussion sérieuse devient impossible, puisque la légitimité d'une des parties pour exposer son point de vue est mise en cause. C'est juste un anathème, un moyen de décrédibiliser les autres sans avoir à discuter.

###raw>template_hook.ano_emploi###