+ Répondre à la discussion Actualité déjà publiée
Page 2 sur 3 PremièrePremière 123 DernièreDernière
  1. #21
    Membre averti
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2006
    Messages
    457
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2006
    Messages : 457
    Points : 447
    Points
    447

    Par défaut

    Citation Envoyé par Oscar.STEFANINI Voir le message
    D'ailleurs, quand on clique sur la croix, et que ce message disparaît, et ne revient pas lors d'une navigation future.. est-ce que c'est parce que le site à mis un cookie sur notre navigateur ? (je demande, je ne suis pas dev web..) Parce que, si c'est ça, cliquer sur la croix signifie "accord explicite" et c'est comparable à windows 10 qui s'installe quand on clique sur la croix rouge du popup "Mettre à jour vers windows 10"
    Voilà tout le problème de la réglementation française actuelle : vouloir informer alors que l'utilisateur ne comprends rien à l'information que l'on doit lui fournir…*Si il faut déjà rappeler à un lecteur de Developpez que la Loi impose le consentement pour le "tracking" qui est réalisée par des cookies mais qu'elle n'impose rien sur l'usage des cookies (qui est en soi un outil du navigateur), imaginez un peu ce que comprends l'utilisateur de base qui a découvert que tous les cookies ne se mangent pas…

    Dans ce contexte, évidemment que personne ne propose de paramétrage. Vu que l'utilisateur ne comprends pas de quoi il est question, quelle compétence peut-il avoir pour paramétrer quoi que ce soit ?

  2. #22
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    septembre 2016
    Messages
    41
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 19
    Localisation : France, Morbihan (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2016
    Messages : 41
    Points : 89
    Points
    89

    Par défaut

    en même temps, c'est quand même dingue que la loi n'impose rien sur l'utilisation des cookies.

  3. #23
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    juin 2014
    Messages
    25
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : juin 2014
    Messages : 25
    Points : 173
    Points
    173

    Par défaut

    OH OUI OH OUI OH OUI ! Ça saoul trop ces messages.

  4. #24
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    avril 2016
    Messages
    83
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 22
    Localisation : France, Pyrénées Atlantiques (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2016
    Messages : 83
    Points : 378
    Points
    378

    Par défaut

    C'est toujours aussi désespérant de voir des politiciens écrire des lois etc sans même connaître la réalité du terrain et ensuite s'étonnent que cela ne marche pas.
    Théorie : ça marche pas mais on sait pourquoi
    Pratique : ça marche mais on sait pas pourquoi
    Programmation : ça marche pas et on sait pas pourquoi

  5. #25
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Lycéen
    Inscrit en
    décembre 2014
    Messages
    106
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Lycéen

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2014
    Messages : 106
    Points : 317
    Points
    317

    Par défaut

    Citation Envoyé par Etre_Libre Voir le message
    Bonne idée, si ça pouvait ENFIN enlever ces messages à valider sur chaque site à propos des cookies, ça soulagerait pas mal de monde...
    https://addons.mozilla.org/fr/firefo...about-cookies/

    Ma vie a changé après avoir découvert cette extension

  6. #26
    Provisoirement toléré Avatar de MikeRowSoft
    Homme Profil pro
    sans profession
    Inscrit en
    avril 2013
    Messages
    1 104
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : sans profession

    Informations forums :
    Inscription : avril 2013
    Messages : 1 104
    Points : 0
    Points
    0

    Par défaut Commentaire peu sérieux.

    playstation-xxxx.livebox-yyyy.net

    Pour s'y connecter telnet suffit. Pourtant elle a la même adresse IP que xbox-xyxy.livebox-yyyy.net.

    Les cookies sa sert a quoi ? nécessaire à http ou serveurs pour html ?
    Grosso-modaux ils ont dû faire un trollrinade de se type.

  7. #27
    Expert éminent sénior
    Avatar de Paul TOTH
    Homme Profil pro
    Freelance
    Inscrit en
    novembre 2002
    Messages
    6 711
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 47
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Freelance
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2002
    Messages : 6 711
    Points : 21 380
    Points
    21 380

    Par défaut

    Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
    Sauf que l'argument du "Personne n'y fait attention" est bancal, pour la simple raison que ces bannières sont juste totalement vides d'information : on ne nous sort que des généralités, style qu'on ne pourra pas utiliser le site au mieux (voire pas du tout) si on n'accepte pas les cookies. Évidemment qu'on n'y fait plus attention vu que ça ne nous dit rien. Si au moins ça listait les fonctionnalités désactivées, ou a contrario celles encore en état de marche, là ça servirait à quelque chose. Le top étant bien évidemment de pouvoir paramétrer dans le détail.

    Si on te vends 2 PC à des prix différents, mais qu'on te dit seulement que si tu prends le PC le moins cher tu n'auras pas tous les avantages du PC le plus cher, est-ce que tu choisis ou tu demandes des détails ? Faire un choix n'a jamais eu de sens sans être informé. Là on nous donne le choix sans l'info, évidémment que tout le monde s'en fout. Mais c'est pas une raison pour croire que tout le monde accepte de prendre le PC le plus cher.

    Donc j'espère que ce ne sera pas un stupide retrait, mais une revue pour améliorer le truc, parce que sinon c'est du foutage de gueule : le public se plaint, on lui donne une solution bancale, et on interprète le fait que ça ne marche pas par un retour en arrière plutôt qu'une meilleure solution.
    à mon avis c'était de toute façon la mauvaise approche, les sites respectueux feront l'effort de mettre la bannière et les autres non. Le mieux c'est de gérer cela au niveau du navigateur via une interface simple et intuitive...comme AdBlock pour les pubs.
    Developpez.com: Mes articles, forum FlashPascal
    Entreprise: Execute SARL
    Produits : UPnP, RemoteOffice, FlashPascal

  8. #28
    Expert confirmé
    Avatar de Matthieu Vergne
    Homme Profil pro
    Chercheur en informatique
    Inscrit en
    novembre 2011
    Messages
    1 808
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Chercheur en informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2011
    Messages : 1 808
    Points : 5 690
    Points
    5 690
    Billets dans le blog
    2

    Par défaut

    Un soucis est qu'une pub, c'est atomique (tu ne choisis pas d'afficher une partie de la pub, c'est du tout ou rien) alors qu'un cookie non, tu as plein d'infos différentes chacune avec ses propres intérêts. Comme ce sont des paires clé-valeur, on pourrait imaginer les filtrer fonction du nom de la clé ou du contenu de la valeur, mais comme c'est un contenu qui peut être chiffré à souhait par le site on arrivera vite au contournement de telles mesures.

    Ensuite, ce qu'on reproche ce n'est pas la paire en elle-même mais l'usage qui en est fait, qui lui est invisible, a contrario de la pub qui est justement l'item qu'on souhaite filtrer et auquel on a accès.

    Donc je doute qu'une mesure via le navigateur puisse être mise en place (de manière efficace) vis à vis des cookies.
    Site perso
    Recommandations pour débattre sainement

    Références récurrentes :
    The Cambridge Handbook of Expertise and Expert Performance
    L’Art d’avoir toujours raison (ou ce qu'il faut éviter pour pas que je vous saute à la gorge {^_^})

  9. #29
    Expert éminent sénior
    Avatar de Paul TOTH
    Homme Profil pro
    Freelance
    Inscrit en
    novembre 2002
    Messages
    6 711
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 47
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Freelance
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2002
    Messages : 6 711
    Points : 21 380
    Points
    21 380

    Par défaut

    Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
    Un soucis est qu'une pub, c'est atomique (tu ne choisis pas d'afficher une partie de la pub, c'est du tout ou rien) alors qu'un cookie non, tu as plein d'infos différentes chacune avec ses propres intérêts. Comme ce sont des paires clé-valeur, on pourrait imaginer les filtrer fonction du nom de la clé ou du contenu de la valeur, mais comme c'est un contenu qui peut être chiffré à souhait par le site on arrivera vite au contournement de telles mesures.

    Ensuite, ce qu'on reproche ce n'est pas la paire en elle-même mais l'usage qui en est fait, qui lui est invisible, a contrario de la pub qui est justement l'item qu'on souhaite filtrer et auquel on a accès.

    Donc je doute qu'une mesure via le navigateur puisse être mise en place (de manière efficace) vis à vis des cookies.
    je ne suis pas tout à fait d'accord. AdBlock a une liste blanche de pub par exemple.

    ensuite, on pourrait très bien filtrer les cookies en fonction des sites qui les utilisent. Avec un gestion par site, par fenêtre (le même site aurait des cookies différents d'une fenêtre à une autre), et mettre aussi des warnings, si un site place un mot de passe en cookie (si je l'ai déjà vu ! et c'est facile à identifier la valeur vient d'un INPUT PASSWORD) un gros warning inciterait les programmeurs du site à changer leurs habitudes. On peut même imaginer donner des valeurs aléatoires à des cookies pour certains sites

    de toute façon, ces cookies ne sont pas un problème "en soit", c'est l'usage qui en est fait par certains sites, et pour ces sites là, aucune réglementation ne leur imposera de respecter les usages.
    Developpez.com: Mes articles, forum FlashPascal
    Entreprise: Execute SARL
    Produits : UPnP, RemoteOffice, FlashPascal

  10. #30
    Expert confirmé
    Avatar de Matthieu Vergne
    Homme Profil pro
    Chercheur en informatique
    Inscrit en
    novembre 2011
    Messages
    1 808
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Chercheur en informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2011
    Messages : 1 808
    Points : 5 690
    Points
    5 690
    Billets dans le blog
    2

    Par défaut

    Citation Envoyé par Paul TOTH Voir le message
    je ne suis pas tout à fait d'accord. AdBlock a une liste blanche de pub par exemple.
    Je ne vois pas le rapport.

    Citation Envoyé par Paul TOTH Voir le message
    ensuite, on pourrait très bien filtrer les cookies en fonction des sites qui les utilisent. Avec un gestion par site, par fenêtre (le même site aurait des cookies différents d'une fenêtre à une autre), et mettre aussi des warnings, si un site place un mot de passe en cookie (si je l'ai déjà vu ! et c'est facile à identifier la valeur vient d'un INPUT PASSWORD) un gros warning inciterait les programmeurs du site à changer leurs habitudes. On peut même imaginer donner des valeurs aléatoires à des cookies pour certains sites
    Maintenant que tu as fait ton filtrage par page, le site stocke ce qu'il a pu récupéré sur la page X en session, ce qui lui permet de le réutiliser sur la page Y sur laquelle tu n'as pas envie qu'il y ait accès. Mis à part l'idée de fournir des valeurs aléatoires, éventuellement, je ne vois rien d'effectif.

    Citation Envoyé par Paul TOTH Voir le message
    de toute façon, ces cookies ne sont pas un problème "en soit", c'est l'usage qui en est fait par certains sites, et pour ces sites là, aucune réglementation ne leur imposera de respecter les usages.
    Si ce ne sont des contrôles de la CNIL. Au moins on est d'accord que ce n'est pas avec un outil côté client qu'on pourra garantir quoi que ce soit, a contrario des pubs. Et c'est bien là mon argument.
    Site perso
    Recommandations pour débattre sainement

    Références récurrentes :
    The Cambridge Handbook of Expertise and Expert Performance
    L’Art d’avoir toujours raison (ou ce qu'il faut éviter pour pas que je vous saute à la gorge {^_^})

  11. #31
    Expert éminent sénior
    Avatar de Paul TOTH
    Homme Profil pro
    Freelance
    Inscrit en
    novembre 2002
    Messages
    6 711
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 47
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Freelance
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2002
    Messages : 6 711
    Points : 21 380
    Points
    21 380

    Par défaut

    Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
    Maintenant que tu as fait ton filtrage par page, le site stocke ce qu'il a pu récupéré sur la page X en session, ce qui lui permet de le réutiliser sur la page Y sur laquelle tu n'as pas envie qu'il y ait accès. Mis à part l'idée de fournir des valeurs aléatoires, éventuellement, je ne vois rien d'effectif.
    le lien entre les pages X et Y ne se fait que parce que le navigateur renvoie le cookie obtenu de X quand on consulte Y. Si le domaine Z des pages X et Y est black-listé, la page Y ne recevra jamais le cookie fixé par X.

    Alors évidemment, si on veux pouvoir consulter le site et que celui-ci utilise des cookies de session, il ne faudra pas le backlisté, mais faut savoir ce qu'on veux, soit on accepte l'usage fait des cookies par le site, soit on le refuse...l'accepter au niveau du navigateur est simplement généralisé à tous les sites au lieu d'être à la bonne volonté de son auteur....mais si mon souvenir est bon, il fut un temps ou les navigateurs demandaient cette autorisation d'usage des cookie...
    Developpez.com: Mes articles, forum FlashPascal
    Entreprise: Execute SARL
    Produits : UPnP, RemoteOffice, FlashPascal

  12. #32
    Expert confirmé
    Avatar de TiranusKBX
    Homme Profil pro
    Développeur C, C++, C#, Python, PHP, HTML, JS
    Inscrit en
    avril 2013
    Messages
    1 380
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 27
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur C, C++, C#, Python, PHP, HTML, JS
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2013
    Messages : 1 380
    Points : 4 604
    Points
    4 604
    Billets dans le blog
    6

    Par défaut

    Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
    Donc je doute qu'une mesure via le navigateur puisse être mise en place (de manière efficace) vis à vis des cookies.
    il ne suffirait pas de simplement demander à l'utilisateur si il bloque ou non les cookies des sites tiers ?
    Mais aussi de limiter dans le temps la durée de vie d'un cookie par réglage navigateur ?

  13. #33
    Membre éclairé Avatar de Etre_Libre
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2010
    Messages
    683
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2010
    Messages : 683
    Points : 894
    Points
    894

    Par défaut

    Citation Envoyé par derderder Voir le message
    https://addons.mozilla.org/fr/firefo...about-cookies/

    Ma vie a changé après avoir découvert cette extension
    Merci de l'info, je ne connaissais pas.

    Par contre dans un commentaire récent, j'ai lu ceci :

    Great addon, but not compatible with multi-process.
    It's the last with Autoplay No More ;-) in my list !
    The fifth star will be for multiprocess
    Je ne l'installerai donc pas pour le moment, avec le multi processus Firefox tourne bien mieux chez moi, j'ai déjà dû faire la chasse aux extensions non compatibles.

  14. #34
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Webmaster
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    635
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmaster
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 635
    Points : 13 572
    Points
    13 572

    Par défaut La Commission de l’UE propose de durcir la loi sur la vie privée appliquée aux services comme Gmail et Skype

    La Commission de l’UE propose de durcir la loi sur la vie privée appliquée aux services comme Gmail et Skype
    pour plus de confidentialité pour les utilisateurs

    La Commission européenne vient d’émettre une proposition de loi visant à faire évoluer la réglementation relative à la vie privée et aux communications électroniques dont la dernière révision date de 2009.

    Cette initiative est l’effet de plusieurs éléments conjugués. De prime abord, l’on note qu’avec le développement d’internet, le marché de la messagerie instantanée et électronique ainsi que celui de la téléphonie par internet a connu un développement rapide avec de nombreuses entités se tournant de plus en plus vers ses services. Parallèlement à l’essor des fournisseurs de ces services dits services « Over The Top(OTT) », les opérateurs de télécommunications traditionnels ont vu leurs activités baisser, ce qui les a conduits à pointer du doigt la législation actuelle plus contraignante pour eux et favorable au développement des activités des fournisseurs de services de messagerie instantanée. Enfin, il faut préciser que les personnes physiques et morales ayant recours aux services en ligne appellent à plus de respect de leur vie privée dans la gestion de leurs données personnelles par ces fournisseurs de services OTT.

    Tous ces facteurs ont donc amené le législateur européen à repenser les règles relatives aux services de communications électroniques en vigueur en vue de les adapter aux réalités actuelles et de les harmoniser avec les nouvelles normes reconnues au niveau international prévues par le règlement général sur la protection des données de l’UE.

    Dans la proposition faite par la Commission européenne, il est interdit pour les fournisseurs de services en ligne d’écouter, d’intercepter, d’analyser et de stocker les communications électroniques comme les SMS, les courriers électroniques ou encore les appels vocaux sauf si ces données sont nécessaires à la facturation par exemple. Si cette loi est votée en l’état, les services comme Gmail, Facebook Messenger, WhatsApp, iMessage, Skype, Viber, etc. ne pourront donc plus parcourir les données des utilisateurs sans leur accord préalable même si l’objectif est de leur offrir des services ciblés.

    En parlant de communication électronique, il faut comprendre par là aussi bien le contenu de ces communications et leurs métadonnées (la date, l’heure et la durée d’un appel, la localisation de l’appel, l’identité du destinataire d’un appel, les sites web visités, etc.). Pour que ces opérateurs puissent utiliser ces données à caractère privé, ils devront obtenir au préalable le consentement explicite de l’utilisateur ou à défaut anonymiser ces données. Et si cela n’est pas possible, elles devront être purement et simplement effacées.

    Par ailleurs, si les utilisateurs consentent à ce que leurs données soient utilisées, les opérateurs de télécommunications traditionnels pourront également les utiliser au même titre que les fournisseurs de services en ligne afin de fournir des services supplémentaires qu’ils ne sont jusque-là pas autorisés à délivrer.

    En outre, pour ce qui concerne la gestion des cookies, le même principe sera également appliqué comme pour les communications électroniques. « Les utilisateurs doivent également autoriser les sites web à utiliser des témoins de connexion (“cookies”) ou d’autres technologies pour que ces sites accèdent aux données qui sont stockées sur leur ordinateur ou suivent leur comportement en ligne». Toutefois, si l’utilisation de ces cookies ne porte pas atteinte à la vie privée comme pour le décompte du nombre de visites reçues sur un site ou l’amélioration de l’expérience en ligne (mémorisation de l’historique d’achats, remplissage des formulaires en ligne ou encore conservation des données de connexion pendant une même session), alors le consentement de l’utilisateur ne sera pas requis. Selon la commission, ces nouvelles règles « offriront aux utilisateurs une meilleure maîtrise de leurs paramètres, en leur permettant d’accepter ou de refuser aisément les cookies et autres identifiants de suivi de leurs activités en cas de risque pour le respect de la vie privée ».

    Enfin, la récente proposition de la Commission européenne interdit également les spams (communications électroniques non sollicitées), peu importe les moyens utilisés (messages électroniques, SMS, etc., ainsi que, en principe, les appels téléphoniques). Pour pouvoir envoyer à un utilisateur ce genre de messages ou d’appels, l’opérateur est tenu d’avoir au préalable l’accord de l’utilisateur.

    Ces propositions qui ont été soumises par la Commission européenne doivent être adoptées par le Parlement européen avant d’être appliquées. Aussi, compte tenu du fait que ces propositions vont de pair avec le règlement général sur la protection des données qui entrera en vigueur à partir du 25 mai 2018, la commission encourage le Parlement à faire preuve de célérité pour l’adoption de ces différentes propositions.

    Nous rappelons que dans cette réglementation générale sur la protection des données, il est défini qu’une entreprise qui ne respecte pas de telles dispositions encourt une amende pouvant aller jusqu’à 4 % de son chiffre d’affaires mondial.

    Source : Commission européenne, Reuters

    Et vous ?

    Que pensez-vous de ces nouvelles dispositions ?

    Pourront-elles garantir la confidentialité des données des utilisateurs comme elles l’envisagent ?

    Voir aussi

    L'UE se prépare à annoncer une extension des règles appliquées aux opérateurs traditionnels aux services de messagerie comme WhatsApp ou Skype
    Bruxelles veut aligner les services de messagerie over-the-top sur les obligations auxquels sont soumis les services de téléphonie traditionnelle
    Skype France : Microsoft serait sur le point de le déclarer comme opérateur télécoms pour les entreprises auprès de l'Arcep

    Forum Actualités, Wiki Developpez.com, Débats Best of, FAQ Developpez.com
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  15. #35
    Membre éprouvé Avatar de marsupial
    Homme Profil pro
    DevOp, Tech leader
    Inscrit en
    mars 2014
    Messages
    551
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : DevOp, Tech leader

    Informations forums :
    Inscription : mars 2014
    Messages : 551
    Points : 1 227
    Points
    1 227

    Par défaut

    Aucune question, que des solutions à proposer. Incontournables.
    Il manque 1,5 millions d'experts en sécurité rien qu'aux Etats-Unis. Même en achetant toutes les solutions proposées sur le marché, aucun acteur serait en sureté. source ziff davis

    let's share
    Repeat after me
    Le monsieur lutte pour la défense des libertés individuelles et collectives

    Repeat after me...

  16. #36
    Membre éprouvé Avatar de ddoumeche
    Homme Profil pro
    Développeur J2EE
    Inscrit en
    octobre 2007
    Messages
    483
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Eure (Haute Normandie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur J2EE

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2007
    Messages : 483
    Points : 1 080
    Points
    1 080

    Par défaut

    Citation Envoyé par Oscar.STEFANINI Voir le message
    en même temps, c'est quand même dingue que la loi n'impose rien sur l'utilisation des cookies.
    Ouais, on va créer une législation spécifique sur les cookies, et un département spécialisé sur des cookies dans le cadre de la gendarmerie d'internet.
    Et après cela attention, une législation sur sessionStorage, puis les plugins

  17. #37
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    2 804
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 2 804
    Points : 61 160
    Points
    61 160

    Par défaut Les éditeurs demandent à Bruxelles de réviser son projet de règlement ePrivacy

    Les éditeurs demandent à Bruxelles de réviser son projet de règlement ePrivacy en matière de cookies,
    qui menacerait son modèle économique au profit de Google

    Dans le but de renforcer la confiance des citoyens européens dans l’économie numérique et à établir des règles de transparence pour le traitement de leurs données personnelles, Bruxelles a apporté des amendements au projet de Règlement ePrivacy (vie privée et communications électroniques).

    Bruxelles rappelle que les points clés de son projet sont :
    • les nouveaux acteurs : les règles de confidentialité s'appliqueront à l'avenir également aux nouveaux acteurs fournissant des services de communications électroniques tels que WhatsApp, Facebook Messenger et Skype. Cela garantira que ces services populaires garantissent le même niveau de confidentialité des communications que les opérateurs de télécommunications traditionnels ;
    • des règles plus strictes : toutes les personnes et les entreprises de l'UE bénéficieront du même niveau de protection de leurs communications électroniques grâce à cette réglementation directement applicable. Les entreprises bénéficieront également d'un seul ensemble de règles dans l'UE ;
    • le contenu et les métadonnées de la communication : la confidentialité est garantie pour le contenu et les métadonnées des communications, par exemple l’heure de l'appel et l'emplacement. Les métadonnées ont une composante de confidentialité élevée et doivent être anonymisées ou supprimées si les utilisateurs n'ont pas donné leur consentement, à moins que les données ne soient nécessaires pour la facturation ;
    • les nouvelles opportunités d'affaires : une fois que le consentement est donné pour les données de communication (contenu et/ou métadonnées) à traiter, les opérateurs de télécommunications traditionnels auront plus de possibilités de fournir des services supplémentaires et de développer leurs entreprises. Par exemple, ils pourraient produire des cartes de chaleur indiquant la présence d'individus. Cela pourrait aider les autorités publiques et les entreprises de transport lors du développement de nouveaux projets d'infrastructure ;
    • des règles plus simples sur les cookies : la disposition sur les cookies, qui a entraîné une surcharge des demandes de consentement pour les internautes, sera simplifiée. La nouvelle règle sera plus conviviale, car les paramètres du navigateur vont donner un moyen simple d'accepter ou de refuser les cookies de suivi et autres identifiants. La proposition clarifie également qu'aucun consentement n'est nécessaire pour les cookies non intrusifs de la vie privée et qui contribuent à améliorer l'expérience sur Internet (par exemple, pour se souvenir de l'historique du panier) ou des cookies utilisés par un site Web pour compter le nombre de visiteurs ;
    • la protection contre le spam : cette proposition interdit les communications électroniques non sollicitées par courriels, SMS et machines automatiques. Selon la loi nationale, les personnes seront protégées par défaut ou pourront utiliser une liste de non-appels pour ne pas recevoir d'appels téléphoniques marketing. Les appelants marketing devront afficher leur numéro de téléphone ou utiliser un précorrectif spécial qui indique un appel marketing ;
    • une application plus efficace : l'application des règles de confidentialité dans le règlement incombe aux autorités de protection des données, déjà chargées des règles prévues par le Règlement général sur la protection des données.

    Mais une trentaine d’éditeurs (parmi lesquels Le Parisien, Les Échos, L'Équipe, Le Figaro, Le Monde, Libération, La Croix, Die Zeit, Financial Times, Frankfurter Allgemeine, Grupa Wirtualna Polska, NRC, Prisa, Süddeutsche Zeitung) ont réclamé une révision de ce projet, notamment en matière de cookies, dans une lettre ouverte.

    Tout d’abord, les médias ont reconnu que « L’utilisation des données personnelles sans que les internautes en aient connaissance et sans qu’ils puissent en comprendre l’utilité pour leurs navigations dans l‘univers digital est une source d’inquiétude légitime ». Ils n’ont pas manqué d’affirmer leur soutien pour « tout projet susceptible de redonner confiance et d’assainir l’environnement numérique ».

    Cependant, ils craignent que ce projet ne menace leur modèle économique sur internet : « La presse a besoin des données numériques générées par les lecteurs pour améliorer ses offres éditoriales et de services : seules ces données permettent de proposer des contenus journalistiques pertinents et des publicités adaptées permettant ainsi de mieux satisfaire les attentes de chaque lecteur internaute. Le développement de la presse en ligne a permis d’accroître le nombre de citoyens ayant accès à une information de qualité, produite par des journalistes professionnels ».

    Ce projet « Prive les éditeurs de presse de la capacité d'informer chacun des lecteurs sur les raisons pour lesquelles leur consentement est sollicité, d'expliquer les avantages de contenus journalistiques et marketing personnalisés, et de rappeler l'importance de l'abonnement et de la publicité dans le modèle économique d'une presse de qualité », ont-ils regretté.

    « Le ciblage des publicités en fonction des lecteurs est essentiel pour les annonceurs. C’est également une condition pour permettre à la presse d’être compétitive face à Google et Facebook qui en 2017 drainent 20 % des dépenses publicitaires mondiales. En privant les éditeurs de presse de proposer des publicités ciblées à leurs lecteurs, ePrivacy [la nouvelle version, ndlr] favorise la réorientation des annonceurs publicitaires de la presse vers les plateformes numériques dominantes, et diminue donc l'investissement possible dans le journalisme de qualité », poursuivent-ils.

    C’est la raison pour laquelle « Nous invitons en conséquence le Parlement européen et le Conseil à se saisir de cette question importante, en concertation avec les éditeurs de presse, afin d’améliorer la proposition de la Commission, et d’élaborer les dispositifs, en phase avec les objectifs de confiance dans l’univers numérique, et susceptibles de renforcer, et non d’affaiblir, la relation directe entre les internautes et chaque site de presse de qualité qu’ils décident de visiter ».

    Source : Lettre ouverte (en PJ), Europa
    Images attachées Images attachées
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  18. #38
    Membre émérite
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    643
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Autre

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 643
    Points : 2 290
    Points
    2 290

    Par défaut

    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    « La presse a besoin des données numériques générées par les lecteurs pour améliorer ses offres éditoriales et de services : seules ces données permettent de proposer des contenus journalistiques pertinents et des publicités adaptées permettant ainsi de mieux satisfaire les attentes de chaque lecteur internaute. Le développement de la presse en ligne a permis d’accroître le nombre de citoyens ayant accès à une information de qualité, produite par des journalistes professionnels ».
    Gros amalgame volontaire de la part de la presse en ligne qui nous prend décidément pour des jambons.

    • Information de qualité => pas besoin de cookies. Ca fait 400-500 ans que la presse informe sans cookies.

    • Contenus journalistiques pertinents et des publicités adaptées => les cookies peuvent aider. Mais on peut aussi faire sans hein. On n'est pas obligés de céder aux régies publicitaires qui envahissent notre vie privée en traçant nos moindres faits et gestes.

  19. #39
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    avril 2016
    Messages
    83
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 22
    Localisation : France, Pyrénées Atlantiques (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2016
    Messages : 83
    Points : 378
    Points
    378

    Par défaut

    Citation Envoyé par Luckyluke34 Voir le message
    Gros amalgame volontaire de la part de la presse en ligne qui nous prend décidément pour des jambons.

    • Information de qualité => pas besoin de cookies. Ca fait 400-500 ans que la presse informe sans cookies.

    • Contenus journalistiques pertinents et des publicités adaptées => les cookies peuvent aider. Mais on peut aussi faire sans hein. On n'est pas obligés de céder aux régies publicitaires qui envahissent notre vie privée en traçant nos moindres faits et gestes.
    C'est parce qu'ils cherchent par tous les moyens de générer du clic et du revenu, quand tu vois que sur certains sites tu as limite plus de pub que de réel contenu journalistique tu te poses de réelles questions sur leur intégrité.
    Théorie : ça marche pas mais on sait pourquoi
    Pratique : ça marche mais on sait pas pourquoi
    Programmation : ça marche pas et on sait pas pourquoi

  20. #40
    Membre régulier Avatar de Echyzen
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2012
    Messages
    105
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2012
    Messages : 105
    Points : 92
    Points
    92

    Par défaut

    Lire des articles et sortir des énièmes lois pour des problématiques connues depuis des années.
    Le problème n'est plus véritablement (ou plutôt seulement) les cookies, il y a d'autre moyen de pistage totalement hors de contrôle juridique, je pense notamment aux Web Worker, localStorage, etc.

    Faut un peu évoluer avec son temps et arrêter de ressortir des lois sur des lois

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 13/01/2015, 11h36
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 10/08/2007, 11h08
  3. Nouvelle sévérité pour les FacesMessage
    Par romaintaz dans le forum JSF
    Réponses: 3
    Dernier message: 27/07/2007, 11h55

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo