Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #141
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Uther Voir le message
    les FAI actuels.
    Mon FAI peut avoir accès à toutes les adresses que j'ai visité, non ? (à moins de passer par un VPN là ça doit être chiffré j'imagine)
    Ça fait déjà pas mal d'infos...

    Ce projet pourrait devenir le plus gros FAI mondial, on sait pas.
    Donc là il y aurait moyen de faire du Big Data et toutes ces choses. Il y a moyen de mettre des consommateurs dans des cases.
    Keith Flint 1969 - 2019

  2. #142
    Membre actif
    Une connexion suffisamment rapide pour télécharger un film en moins d’une minute.
    Une annonce qui va plaire au 7eme Art. Le THX Orchestral Quantum Javel SUV Atmos Freestyle Kangoo va pouvoir sortir. SpaceX ne devrait pas donné accès à autant de débit si vite. L'industrie va se faire une joie de l'utiliser contre nous. C'est inévitable.

  3. #143
    Expert éminent sénior
    En effet, ton FAI connait les domaines auxquels tu te connectes, à moins de passer par des outils de redirection comme un VPN ou Tor. Ceci dit la plupart du web est en https de nos jours ce qui signifie que le contenu que tu consultes lui est inconnu.

    Ce qui est intéressant c'est que tu as un apriori négatif sur Space X alors que je ne vois pas en quoi il serait moins de confiance que les opérateurs français qui ont beaucoup plus de relations avec les sociétés qui font de la collecte de données que Space X, qui est avant tout une société du spatial.
    En fait dès qu'on parle de Elon Musk, on dirait que personne n'est capable de tenir un discours raisonné. Soit on l’enscence sans raison, soit on imagine le pire, sans raison non plus.

  4. #144
    Membre extrêmement actif
    Est-ce qu'on sait comment ça va fonctionner au niveau des IP ?
    Vu que c'est un truc mondial on pourrait peut-être faire croire qu'on est d'une autre nationalité, Hadopi ne cherchera pas à récupérer la personne derrière l'IP si l'IP n'est pas française.
    Si quelqu'un télécharge illégalement des fichiers sur les réseaux P2P, Hadopi va se dire "on s'en fout il n'est pas Français" et il n'ira pas demander au FAI l'identité de la personne qui est derrière l'IP.

    Citation Envoyé par Uther Voir le message
    Ce qui est intéressant c'est que tu as un apriori négatif sur Space X alors que je ne vois pas en quoi il serait moins de confiance que les opérateur français qui sont beaucoup plus proche des vendeurs de données que Space X.
    Je n'ai rien contre Elon Musk, je me dis qu'une entreprise pourrait devenir le plus gros FAI au monde, donc il y a des gens qui pourrait la pousser à vendre des informations.
    Toutes les grosses entreprises font des échanges d'informations...
    Quand une entreprise devient trop grosse, elle perd son humanité.
    Bon, pour l'instant rien n'est fait...
    Keith Flint 1969 - 2019

  5. #145
    Expert éminent sénior
    Rien ne semble indiquer que Starlink sera le premier opérateur internet au monde, je dirais même que ça serait fort surprenant.
    Si le service répond aux attentes, il sera probablement extrêmement utile dans les zones peu desservies, mais dans les zones actuellement couvertes correctement (c'est a dire quand même la majorité), il n'y a pas de raison que les réseaux existants ne restent pas le moyen d'accès normal.
    Si tu t'inquiète pour l'avenir de Starlink, tu devrais dès à présent t'inquiéter pour les géants que sont Vodafone, Orange, AT&T, ... qui ont déjà aujourd'hui plus de clients que Starlink, n'en aura probablement jamais.

  6. #146
    Nouveau membre du Club
    chef d'escadrille ?
    Pour avoir une flotte de satellites remplissants une fonction pérenne il faut qu'ils soient,
    1) soit géostationnaires
    2) soit forment un "train" de satellites se suivant sur la même orbite.

    Le périmètre équatorial est de 40 000 km, aussi le rayon d'action de satellites entre 328 et 580 km est très restreint.
    Pour opérer à cette altitude il en faut toute une flottille qui se suivent car ils défilent très vite dans le ciel.

    Pour rappel l’orbite géostationnaire est à 36 000 km, soit 72 000 km aller retour soit environ 100x plus que temps de latence des satellites de basse altitude.

    Ces chapelets de satellites serviront aussi de répéteurs de proche en proche pour concurrencer les fibres optiques trans-océaniennes.
    Il ne faut pas être grand clerc pour y voir une bonne source de revenus.

    Il devrait y avoir environ 200 Chapelets de 150 satellites, car il faut prendre en compte les grandes chances de pannes et avoir des chapelets qui ne communiquent pas seulement avec les satellites adjacents (n+1) mais les suivant (n+2).

    Avec chaque chapelet à une altitude différente, selon une orbite différente il sera facile de joindre au plus court chaque point de la terre.

    Avec un moteur ionique embarqué pour la remonté orbitale il n'y a pas de problèmes de conception mais plutôt de dimensionnement.

    La quantité de satellites indiqué ne m’apparaît pas absurde.

    EDIT: Je poste sur l'actualité https://www.developpez.com/actu/281377/SpaceX-d-Elon-Musk-demande-l-autorisation-pour-le-lancement-de-30-000-satellites-Starlink-supplementaires-mais-ses-motivations-ne-seraient-pas-assez-claires/. Je n'ai pas dû bien comprendre comment ça se passait....

  7. #147
    Invité
    Invité(e)
    Pour compléter le post précédent, ces quelques infos...

    1) Dans sa forme finale, le "train" quadrillera la planète (je dis ça parce que les gens pourraient penser que les satellites se suivent à la queue leu leu).

    2) Le premier objectif de Starlink, ce sera d'améliorer les communications Est/Ouest.
    Actuellement, le RTT d'un paquet entre New York et Londres est de l'ordre de 80 ms, avec Starlink, il sera de 50 ms.

    Les communications Nord/Sud resteront sur un RTT supérieur à 100 ms: le RTT actuel de 190 ms entre Londres et Johannesbourg sera amélioré à 108 ms. Une autre phase du projet Starlink consistera à déployer des satellites supplémentaires qui orbiteront au-dessus des pôles de la Terre pour faire descendre le RTT Nord/Sud en-dessous de cette valeur.

    3) Concernant les satellites à proprement parler, des sources indiquent que les Ingés de Starlink ont spécialement créé un protocole pour la gestion des adjacences logiques entre satellites et pour le forwarding des paquets. Basé sur un modèle "peer-to-peer", il ne s'appuie pas sur IP... Chaque satellite se déplacera dans l'espace centré dans une sorte de "sphère d'adjacence" et garantira qu'au moins 2 ou 3 autres satellites sont contenus dans cette sphère. En terme de forwarding des paquets IP, Starlink garantit également qu'il aura un très faible "overhead" sur les paquets IP transportés qui resteront inchangés durant leur transit dans Starlink. Ce sera une encapsulation et complètement "NATless".

    En termes de performances, les Ingés prévoient que dans des conditions optimales, un seul satellite serait en mesure de transporter le flux de 40000 qui font du streaming video 4K.

    Enfin, tout ce qui sera échangé entre les satellites (traffic de service/contrôle et traffic utilisateur) sera chiffré et cette encryption sera complètement hardware.

    4) Les bestioles aux dimensions 1,1 x 0,7 x 0,7 mètres déploient deux panneaux solaires de 2 × 8 mètres une fois placées en orbite... Donc oui, on continue à polluer l'espace au voisinage de la planète. Peut-être pour se donner bonne conscience, Starlink a fait savoir qu'une mission secondaire des satellites consistera à dresser la cartographie des débris spatiaux qui orbitent autour de la Terre à ces altitudes...

    -VX

  8. #148
    Inactif  
    Citation Envoyé par vxlan.is.top Voir le message
    Enfin, tout ce qui sera échangé entre les satellites (traffic de service/contrôle et traffic utilisateur) sera chiffré et cette encryption sera complètement hardware.
    Heu... et ils feront comment pour mettre à jour la méthode de chiffrement en cas de vulnérabilités, si elle est complètement hardware ?

  9. #149
    Invité
    Invité(e)
    Citation Envoyé par Neckara Voir le message
    Heu... et ils feront comment pour mettre à jour la méthode de chiffrement en cas de vulnérabilités, si elle est complètement hardware ?
    Les coms entre satellites et les accès sur leur soft sont "IP-less" et encore une fois, le protocole est complètement propriétaire, c'est hyper-verrouillé...

    Et puis l'Engineering de SpaceX a certainement les moyens de pousser du code pour mettre à jour du firmware, ça relève des fonctionnalités basiques au XXIème quand même

    -VX

  10. #150
    Inactif  
    Citation Envoyé par vxlan.is.top Voir le message
    Et puis l'Engineering de SpaceX a certainement les moyens de pousser du code pour mettre à jour du firmware, ça relève des fonctionnalités basiques au XXIème quand même
    Donc dans ce cas là, ce n'est pas "complètement hardware".

  11. #151
    Invité
    Invité(e)
    Citation Envoyé par Neckara Voir le message
    Donc dans ce cas là, ce n'est pas "complètement hardware".
    Oui, c'est une traduction maladroite de ma part, il me semble en effet que c'était plutôt qqch comme "hardware-based full encryption" dans le texte que j'avais lu. C'est à dire que tout ce qui sort et entre d'un satellite est chiffré. D'accord que c'est un chouïa différent...

    De toutes manières, un chiffrement digne de ce nom ne peut pas être "complètement hardware", il est forcément assorti d'un code qui interagit avec la CPU principale. Ca relève de la terminologie marketing

    Ainsi dans le monde des équipementiers Réseaux, ce qu'on appelle "encryption hardware", c'est en fait un pool d'ASIC sur une carte additionnelle qui sera insérée dans un châssis pour décharger la CPU principale des calculs crypto. Mais il y a bien qqch qui opère au niveau hardware puisque ce type de carte est en coupure sur le backplane des châssis (cf chez Cisco par exemple).

    Bon, j'arrête de chipoter

    -VX

  12. #152
    Inactif  
    Citation Envoyé par vxlan.is.top Voir le message
    De toutes manières, un chiffrement digne de ce nom ne peut pas être "complètement hardware", il est forcément assorti d'un code qui interagit avec la CPU principale.
    Cela ne serait pas possible de bidouiller avec un FPGA ?

  13. #153
    Invité
    Invité(e)
    Citation Envoyé par Neckara Voir le message
    Cela ne serait pas possible de bidouiller avec un FPGA ?
    Je ne pense pas qu'un fpga pourrait traiter un tel flot de données à une aussi faible latence (à la lumière des perfs annoncées par Starlink).

    Tiens d'ailleurs, c'est actuellement en cours de tests par l'US Air Force:

    https://www.google.com/amp/s/mobile..../idUSKBN1X12KM

    Le haut débit basse latence chiffré arrive maintenant dans le cockpit des avions de chasse...
    On n'arrête pas le progrès

    -VX

  14. #154
    Inactif  
    Citation Envoyé par vxlan.is.top Voir le message
    Je ne pense pas qu'un fpga pourrait traiter un tel flot de données à une aussi faible latence (à la lumière des perfs annoncées par Starlink).
    D'accord, merci pour tes réponses.

    En effet, il me semble que les FPGA sont plus long qu'un CPU normal pour produire un "résultat", et son avantage réside dans le fait de pouvoir pipeliner le tout, i.e. chaque nouveau "résultat" ne prend alors (idéalement) plus qu'un cycle (?). Je crois aussi que le fait de pouvoir paralléliser des calculs le rend aussi intéressant.

    Le maximum qu'on semble atteindre avec un FPGA semble être 120 Gbps
    https://www.sciencedirect.com/scienc...18363918302071

  15. #155
    Invité
    Invité(e)
    Citation Envoyé par Neckara Voir le message

    En effet, il me semble que les FPGA sont plus long qu'un CPU normal pour produire un "résultat", et son avantage réside dans le fait de pouvoir pipeliner le tout, i.e. chaque nouveau "résultat" ne prend alors (idéalement) plus qu'un cycle (?). Je crois aussi que le fait de pouvoir paralléliser des calculs le rend aussi intéressant.
    Oui...
    Ca me fait penser qu'il y a quelques temps, j'ai échangé avec un type, un peu "professeur fou" sur les bords qui va monter une startup sur un concept que je trouve assez révolutionnaire, le "in-network computing".

    L'objectif est d'utiliser les équipements réseau pour déporter une partie du compute qui est généralement consommé sur les serveurs...

    Et les propriétés des FGPA que tu cites rendent la chose intéressante puisque les FGPA sont massivement utilisées dans l'IoT... On pourrait alors imaginer une application sollicitant des FGPA pour son compute... Et on pourrait aussi faire la même chose en exploitant certains switches/routeurs du marché qui embarquent des OS du monde Open ("white boxes"). Quand le switch/router ne tourne pas à plein régime, une application pourrait solliciter l'équipement pour quelques cycles CPU jusqu'à ce qu'il atteigne un certain seuil...

    Le type dont je parle a eu cette idée un jour où il regardait son écran de veille Seti@Home

    -VX

  16. #156
    Membre habitué
    """s’il aboutit, pourrait modifier à tout jamais le paysage de l’industrie des télécommunications.""""

    C'est surtout le paysage de l'espace qui risque d'être changé !

  17. #157
    Membre actif
    Citation Envoyé par Jipété Voir le message
    Par qui, si l'entreprise qui les gérait a plié boutique ?

    PS : j'm'marre, la boîte à Musk refuse d'obéir à ceux qui organisent et gèrent tout ça, et c'est moi qui suis moinsé. Go figure...
    En fait ils se desorbitent tout seul a cause du frottement avec l atmosphere etant donne leur basse altitude

  18. #158
    Membre actif
    Citation Envoyé par Neckara Voir le message
    Cela ne serait pas possible de bidouiller avec un FPGA ?
    Citation Envoyé par vxlan.is.top Voir le message
    Je ne pense pas qu'un fpga pourrait traiter un tel flot de données à une aussi faible latence (à la lumière des perfs annoncées par Starlink).

    Tiens d'ailleurs, c'est actuellement en cours de tests par l'US Air Force:

    -VX
    Un FPGA c est bien pour experimenter mais c est beaucoup moins interessant en termer de conso, encombrement, prix qu un ASIC.
    En plus un FPGA c est reprogrammable par definition alors que la un ASIC pour le spatial comme ici c est durci pour que les radations cosmisques ne changent pas des bits a la volee sur un bus ou les memoires

  19. #159
    Inactif  
    Citation Envoyé par quicky2000 Voir le message
    Un FPGA c est bien pour experimenter mais c est beaucoup moins interessant en termer de conso, encombrement, prix qu un ASIC.
    En effet, j'avais mal compris ce qu'était un ASIC en lisant la page Wikipédia en Français. En gros, on expérimente sur FPGA, et on implémente sur ASIC en gravant les portes logiques de son FPGA ?

    Citation Envoyé par quicky2000 Voir le message
    En plus un FPGA c est reprogrammable par definition […]
    Je vais enculer des mouches, mais par définition c'est juste programmable.

    Certains peuvent être plus ou moins reprogrammable que ce soit de manière logiciel ou physique (UVPROM - exposition aux ultra-violets). Les FPGA basés sur les fusibles et CMOS ne sont programmables qu'une seule fois.

  20. #160
    Membre actif
    Citation Envoyé par Neckara Voir le message
    En effet, j'avais mal compris ce qu'était un ASIC en lisant la page Wikipédia en Français. En gros, on expérimente sur FPGA, et on implémente sur ASIC en gravant les portes logiques de son FPGA ?
    Oui on peut faire de la hardware emulation sur FPGA en phase de conception de l ASIC.
    Apres le FPGA peut etre interessant si tu as une petite serie a faire et que ca ne couvre pas le cout de developpement d un ASIC

    Citation Envoyé par Neckara Voir le message

    Je vais enculer des mouches, mais par définition c'est juste programmable.

    Certains peuvent être plus ou moins reprogrammable que ce soit de manière logiciel ou physique (UVPROM - exposition aux ultra-violets). Les FPGA basés sur les fusibles et CMOS ne sont programmables qu'une seule fois.
    Oui effectivement, j ai fait un raccourci etant donne que dans mon environnement il n y a que des FPGA reprogrammables plusieurs fois

###raw>template_hook.ano_emploi###