Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #121
    Expert éminent sénior
    Avatar de Jipété
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2006
    Messages
    8 556
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2006
    Messages : 8 556
    Points : 12 184
    Points
    12 184
    Par défaut
    Et voilà, ça commence…

    L’Agence spatiale européenne contrainte de détourner un satellite pour éviter une collision avec SpaceX

    La société d’Elon Musk a refusé de changer la trajectoire de l’un de ses satellites, obligeant l’Agence spatiale européenne (ESA) à effectuer une manœuvre d’évitement.
    source

    Ce qui me fait penser à un truc qu'on a tous oublié : que deviendront ces satellites le jour où Spacex sera en faillite ? Avant, ici, sur Terre, ça restait sur place : on a tous connu des bâtiments abandonnés, des friches industrielles, mais là-haut ?
    Qui va gérer les satellites tout rouillés sans plus personne pour les piloter ?

    On n'aurait jamais dû laisser faire cette débilité, mais au nom de la "libre entreprise", tout, lentement mais surement, va nous péter à la gueule,
    Il a à vivre sa vie comme ça et il est mûr sur ce mur se creusant la tête : peutêtre qu'il peut être sûr, etc.
    Oui, je milite pour l'orthographe et le respect du trait d'union à l'impératif.
    Après avoir posté, relisez-vous ! Et en cas d'erreur ou d'oubli, il existe un bouton « Modifier », à utiliser sans modération
    On a des lois pour protéger les remboursements aux faiseurs d’argent. On n’en a pas pour empêcher un être humain de mourir de misère.
    Mes 2 cts,
    --
    jp

  2. #122
    Expert éminent sénior Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Tourneur Fraiseur
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    3 883
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Pyrénées Orientales (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Tourneur Fraiseur

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 3 883
    Points : 11 225
    Points
    11 225
    Par défaut
    On a pas attendu SpaceX pour se poser la question. Les satellites en fin de vie sont soit transférés, vers une orbite poubelle, soit, plus probable dans le cas de Starlink (mini satellites à la basse altitude), complètement désorbités et désintégrés dans l'atmosphère.

  3. #123
    Expert éminent sénior
    Avatar de Jipété
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2006
    Messages
    8 556
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2006
    Messages : 8 556
    Points : 12 184
    Points
    12 184
    Par défaut
    Citation Envoyé par Uther Voir le message
    Les satellites en fin de vie sont soit transférés vers une orbite poubelle, soit, plus probable dans le cas de Starlink (mini satellites à la basse altitude), complètement désorbités et désintégrés dans l'atmosphère.
    Par qui, si l'entreprise qui les gérait a plié boutique ?

    PS : j'm'marre, la boîte à Musk refuse d'obéir à ceux qui organisent et gèrent tout ça, et c'est moi qui suis moinsé. Go figure...
    Il a à vivre sa vie comme ça et il est mûr sur ce mur se creusant la tête : peutêtre qu'il peut être sûr, etc.
    Oui, je milite pour l'orthographe et le respect du trait d'union à l'impératif.
    Après avoir posté, relisez-vous ! Et en cas d'erreur ou d'oubli, il existe un bouton « Modifier », à utiliser sans modération
    On a des lois pour protéger les remboursements aux faiseurs d’argent. On n’en a pas pour empêcher un être humain de mourir de misère.
    Mes 2 cts,
    --
    jp

  4. #124
    Expert éminent sénior Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Tourneur Fraiseur
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    3 883
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Pyrénées Orientales (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Tourneur Fraiseur

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 3 883
    Points : 11 225
    Points
    11 225
    Par défaut
    Il y a quand même des procédures de liquidation, une entreprise comme Space X ne peut pas s'évaporer dans la nature du jour au lendemain,

  5. #125
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    4 798
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 4 798
    Points : 124 821
    Points
    124 821
    Par défaut SpaceX annonce qu'il déploiera le haut débit par satellite à travers les États-Unis plus rapidement que prévu
    SpaceX annonce qu'il déploiera le haut débit par satellite à travers les États-Unis plus rapidement que prévu,
    et demande le feu vert des autorités

    SpaceX a annoncé son intention de modifier sa stratégie de lancement de satellites de manière à accélérer le déploiement de son service haut débit Starlink et s'est fixé pour objectif de fournir un haut débit dans le sud des États-Unis à la fin de l'année prochaine.

    Dans un document déposé le 30 août, SpaceX a demandé à la Federal Communications Commission de « modifier l’espacement orbital de ses satellites ». Avec ce changement, chaque lancement de SpaceX déploierait des satellites dans « trois plans orbitaux différents » au lieu d'un, « accélérant le processus de déploiement de satellites couvrant une zone de service plus large ».

    Nom : plan.png
Affichages : 2622
Taille : 379,8 Ko
    Un plan orbital

    « Cet ajustement accélérera la couverture dans les États du sud et les territoires des États-Unis, potentiellement dans les régions du sud des États-Unis d'ici la fin de la prochaine saison des ouragans et atteindra d'autres territoires des États-Unis avant la prochaine saison des ouragans », a déclaré SpaceX à la FCC. Les saisons des ouragans de l'Atlantique et du Pacifique commencent chacune au printemps et se terminent le 30 novembre de chaque année.

    SpaceX a déjà annoncé son intention de « fournir une couverture continue sur les États du nord du pays après seulement six lancements supplémentaires », mais a indiqué qu'une modification de licence était nécessaire pour accélérer le déploiement dans le sud des États-Unis. Le dossier de SpaceX souligne l’importance d’obtenir rapidement le service dans certaines parties des États-Unis où la couverture haut débit est limitée.

    « Grâce à cet ajustement simple, SpaceX peut élargir sa couverture géographique dès les premières étapes du déploiement de la constellation et permettre au service initial de desservir les clients plus tôt dans les latitudes moyennes et à l'extrême sud des États et, surtout, aux Américains souvent mal desservis à Hawaii, à Porto Rico. et les îles Vierges américaines », a déclaré la société à la FCC.

    SpaceX a été quelque peu vague sur les dates de lancement de son service haut débit. En octobre 2017, SpaceX a annoncé devant un comité du Congrès qu'il lancerait au moins 800 satellites avant d'offrir un service commercial, affirmant que ce service commercial serait probablement disponible en 2020 ou 2021, comme le rapportait SpaceNews à l'époque. L'année dernière, Reuters a annoncé que l'objectif de SpaceX d'un lancement en 2020 était « à peu près conforme ». Le PDG de SpaceX, Elon Musk, avait licencié certains des cadres supérieurs de Starlink afin de respecter son calendrier.

    Moins de satellites lancés

    Dans sa nouvelle demande à la FCC, SpaceX a déclaré que le réglage de l'espacement orbital signifiait qu'il faudrait « moins de lancements de satellites - peut-être même la moitié en moins - pour pouvoir desservir l'ensemble des États-Unis contigus (ainsi que Hawaii, Porto Rico, Virgin Samoa américaines et les îles Mariannes du Nord) ». Dans le reste du monde, « la modification permettrait une couverture plus rapide de toutes les longitudes et se développerait vers l'équateur, ainsi qu'une capacité accrue dans les zones à plus forte densité de population », a déclaré SpaceX.

    Afin de couvrir une région donnée, SpaceX a déclaré qu'il devait « déployer un nombre suffisant de nœuds pour assurer une couverture continue » et « disposer d'assez d'antennes dans les bonnes configurations physiques pour transmettre les signaux ».

    Si la modification est approuvée, les satellites SpaceX voyageront dans 72 plans orbitaux au lieu des 24 précédemment approuvés, et il y aurait 22 satellites dans chaque plan au lieu des 66 déjà approuvés. L'altitude et l'inclinaison resteraient inchangées à 550 km et 53°, respectivement.

    Nom : star.png
Affichages : 2128
Taille : 155,6 Ko

    SpaceX a lancé 60 satellites en mai de cette année pour tester le système avant de se préparer à un déploiement plus large. SpaceX a déclaré que son « processus itératif » avait conduit à sa nouvelle proposition. « SpaceX a démontré l'efficacité de son processus de déploiement révolutionnaire et a confirmé sa capacité à équiper trois plans orbitaux en un seul lancement », a déclaré la société dans un nouveau dossier. « En réorganisant ensuite ses satellites à l'altitude déjà autorisée, SpaceX peut assurer une couverture et une capacité plus homogènes et plus rapides sur une plus grande partie du territoire américain ».

    SpaceX a également annoncé son intention de « procéder à plusieurs autres lancements de Starlink avant la fin de 2019 » et a demandé à la FCC de se prononcer rapidement sur sa demande.

    Une collision évitée

    Au début du mois, l'Agence spatiale européenne (ESA) a pris des mesures pour éviter une collision avec un satellite à large bande SpaceX après qu'un bogue dans le système de pagination sur appel de SpaceX ait empêché la société d'obtenir une mise à jour cruciale.

    « Pour la première fois de son histoire, l'ESA a réalisé une "manœuvre d'évitement de collision" afin d'empêcher l'un de ses satellites d'entrer en collision avec une "méga constellation" », a annoncé l'ESA sur Twitter. Elle faisait référence au système large bande Starlink de SpaceX, qui en était aux premières étapes de son déploiement. Des mesures ont dû être prises car le satellite Aeolus de l'ESA et un satellite Starlink suivaient une trajectoire comportant plus d'une chance de collision sur 1 000.

    Nom : esa.png
Affichages : 2112
Taille : 25,5 Ko

    Un article paru dans Forbes était intitulé « SpaceX a refusé de déplacer un satellite Starlink malgré la menace de collision avec un satellite européen » et incluait des citations de Holger Krag, responsable du Bureau des débris spatiaux de l'ESA :

    « Sur la base de ce [risque de collision], nous avons informé SpaceX, qui a répondu en disant qu'ils n'envisageaient pas d'agir », a déclaré Krag, qui a informé SpaceX par courrier électronique. « Il était au moins clair de savoir qui devait réagir. Nous avons donc décidé de réagir car le risque de collision était proche de 1 sur 1000, ce qui était dix fois plus élevé que notre seuil ».

    SpaceX a expliqué dans un communiqué qu'il n'avait pas pris de mesures à cause des premières estimations selon lesquelles le risque de collision était beaucoup plus faible que ce qu'il s'est avéré. SpaceX a déclaré qu'il se serait coordonné avec l'ESA pour éviter une collision une fois les estimations empirées, si seulement le bogue du système de pagination n'avait pas empêché SpaceX d'obtenir une mise à jour de la probabilité de collision. SpaceX a déclaré qu'il essayait de corriger le bogue afin d'éviter de tels incidents à l'avenir.

    Dans un billet publié sur le site de l'ESA. Krag a précisé qu'il ne blâmait pas SpaceX, mais il a déclaré que l'incident mettait en évidence le besoin de systèmes plus performants pour prévenir les collisions :

    « Personne n'était en faute ici, mais cet exemple montre le besoin urgent d'une gestion appropriée du trafic spatial, avec des protocoles de communication clairs et une automatisation accrue », a déclaré Krag dans le billet sur le site de l'ESA. « C’est ainsi que le contrôle du trafic aérien fonctionne depuis plusieurs décennies et les opérateurs spatiaux doivent à présent se rassembler pour définir la coordination automatisée des manœuvres ».

    Sources : ESA (twitter), ESA (billet), demande de SpaceX

    Voir aussi :

    « On peut voir l'humanité comme une sorte de chargeur d'amorçage biologique pour l'intelligence artificielle », d'après Elon Musk
    Voitures autonomes : « Tous ceux qui comptent sur le lidar sont condamnés », selon Elon Musk, PDG et co-fondateur de Tesla
    Microsoft investit 1 Md$ dans OpenAI, la société fondée par Elon Musk, qui tente de développer une IA semblable à l'intelligence humaine
    Neuralink d'Elon Musk annonce que l'interface cerveau - ordinateur est prête pour des tests sur les humains et entend procéder aux premiers en 2020
    Images attachées Images attachées
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  6. #126
    Membre émérite
    Avatar de MarieKisSlaJoue
    Homme Profil pro
    Ingénieur Azure
    Inscrit en
    mai 2012
    Messages
    830
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Eure et Loir (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur Azure
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mai 2012
    Messages : 830
    Points : 2 818
    Points
    2 818
    Billets dans le blog
    21
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jipété Voir le message
    Par qui, si l'entreprise qui les gérait a plié boutique ?
    La gravité

  7. #127
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Bruno
    Homme Profil pro
    Enseignant
    Inscrit en
    mai 2019
    Messages
    144
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Enseignant
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : mai 2019
    Messages : 144
    Points : 10 419
    Points
    10 419
    Par défaut SpaceX demande l'autorisation pour le lancement de 30 000 satellites Starlink supplémentaires
    SpaceX d'Elon Musk demande l'autorisation pour le lancement de 30 000 satellites Starlink supplémentaires,
    mais ses motivations ne seraient pas assez claires

    SpaceX, officiellement Space Exploration Technologies Corporation, est une entreprise américaine travaillant dans le domaine de l'astronautique et du vol spatial. Fondée le 6 mai 2002 par l'entrepreneur milliardaire Elon Musk, SpaceX est l'un des deux prestataires privés à qui la NASA a confié un contrat de transport de fret vers la Station spatiale internationale (ISS) dans le cadre du programme COTS.

    SpaceX cherche à obtenir l'autorisation de l'Union internationale des télécommunications pour l’exploitation de 30 000 satellites supplémentaires à une fréquence, à un niveau de puissance et à une position spécifiques dans l’espace. L’annonce a été faite le mardi 15 octobre par SpaceNews (publication imprimée et numérique qui couvre l'actualité économique et politique de l'industrie spatiale et des satellites). Ce nombre s’ajoute aux 12 000 satellites déjà approuvés par la US Federal Communications Commission.

    Selon les documents déposés le 7 octobre à l'Union internationale des télécommunications, qui attribue le spectre radio et les orbites des satellites, les 30 000 satellites supplémentaires fonctionneraient « à des altitudes comprises entre 328 km et 580 km. » Un porte-parole de SpaceX a déclaré dans un communiqué que la société prenait des mesures pour « dimensionner de manière responsable » la capacité totale du réseau et la densité de données afin de répondre à la croissance des besoins des utilisateurs. Par ailleurs, l'entreprise a annoncé son intention de fournir des vitesses gigabit et une latence de 25 ms, mais elle n’a pas révélé le coût du service.

    Nom : spacex.jpg
Affichages : 13927
Taille : 6,0 Ko

    Toutefois, la société doit faire face à des défis techniques de grande envergure pour construire des composants à haute technologie de ce satellite à un coût abordable pour les utilisateurs, avec un niveau de fiabilité pouvant le placer au-dessus de la concurrence au sol et dans les airs. L’entreprise qui tire ses revenus du lancement des satellites pour des clients commerciaux et gouvernementaux doit faire face à la concurrence sur le marché naissant du haut débit par satellite et à faible altitude de OneWeb , Space Norway, Telesat et Amazon.

    « SpaceX compte sur Starlink pour augmenter son revenu », a déclaré Laura Forczyk, propriétaire de la société de conseil en espace Astralytical. « Ils ont beaucoup de projets ambitieux en cours pour lesquels ils ont besoin de financement », « plus la couverture mondiale est grande, plus leur marché est vaste », a indiqué Forczyk. « Pour pouvoir augmenter leurs profits avec Starlink, SpaceX devrait augmenter sa couverture. » La large bande fournie par ce type de satellites devrait offrir des vitesses plus rapides et des temps de latence inférieurs à ceux des satellites traditionnels, qui gravitent à de très hautes altitudes. Musk a déclaré en mai que SpaceX n'avait pas encore engagé de client, car il souhaitait attendre que le système fonctionne correctement, mais que la société était intéressée par un partenariat avec des gouvernements ou des sociétés de télécommunications. L'entrepreneur a ajouté qu'il ne pense pas que Starlink remplacerait les entreprises de télécommunications.

    Pour utiliser les 30 000 satellites supplémentaires, SpaceX devrait demander l’autorisation de la FCC et fournir plus de détails techniques, notamment des plans visant à réduire au minimum les débris et à prévenir les collisions. En janvier 2019, environ 8 950 satellites avaient été placés sur orbite terrestre depuis 1957, et environ 5 000 d'entre eux étaient toujours dans l'espace, selon l'Agence spatiale européenne (ESA). Seulement 1 950 d'entre eux fonctionnent encore. Une couverture mondiale pourrait suivre peu après si les prédictions de SpaceX s'avèrent exactes. En effet, la société a rappelé cette semaine qu'elle pouvait assurer une couverture complète du monde juste après 24 lancements et qu'elle pourrait effectuer 24 lancements de Starlink en2020.

    Avant cette annonce, SpaceX faisait déjà l'objet d'un examen visant à déterminer s'il lui fallait vraiment une méga-constellation composée de milliers de satellites pour faire fonctionner Starlink. « Le besoin d'un plus grand nombre de satellites dépend de ce que vous essayez de faire et de ce dont vos satellites ont besoin, de la capacité dont vous disposez et de votre cas d'utilisation », explique Ted Muelhaupt, de la société à but non lucratif Aerospace. Chaque satellite Starlink est optimisé pour desservir un nombre défini d’utilisateurs.

    Source : Spacenews

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi:

    Elon Musk présente 60 satellites SpaceX prêts à être lancés pour son projet de fourniture d'Internet à partir de l'espace

    La flottille de 60 satellites de SpaceX est visible dans le ciel nocturne, et cela inquiète les astronomes

    Les offres internet par satellite d'Amazon, SpaceX, OneWeb et d'autres entreprises pourraient faire économiser des milliards de dollars, aux consommateurs dans le monde
    Bien avec vous.

  8. #128
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    août 2018
    Messages
    68
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 50
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux

    Informations forums :
    Inscription : août 2018
    Messages : 68
    Points : 137
    Points
    137
    Par défaut
    Je ne sais pas ce que bois et fume ce mec, mais ça fait vraisemblablement longtemps qu'il n’a plus les pieds sur terre...

    https://www.lefigaro.fr/secteur/high...t-en-fumee.php

  9. #129
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Architecte de système d'information
    Inscrit en
    février 2011
    Messages
    315
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte de système d'information

    Informations forums :
    Inscription : février 2011
    Messages : 315
    Points : 1 123
    Points
    1 123
    Par défaut
    Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
    Je ne sais pas ce que bois et fume ce mec, mais ça fait vraisemblablement longtemps qu'il n’a plus les pieds sur terre...

    https://www.lefigaro.fr/secteur/high...t-en-fumee.php
    Un article de 2018 ?
    Sérieusement ?
    Ca a été abordé plusieurs fois sur ce forum... ça fait un peu déterrage là...

  10. #130
    Nouveau Candidat au Club
    Homme Profil pro
    Géographe
    Inscrit en
    août 2016
    Messages
    1
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Géographe

    Informations forums :
    Inscription : août 2016
    Messages : 1
    Points : 1
    Points
    1
    Par défaut
    Il y a quand même un moment où il faut arrêter de rasséréner toujours les mêmes news (elle date quand même d'il y a 1 an celle-ci et tout le monde s'en fiche un peu qu'il ai fumé du canabis), surtout quand on sait qu'Elon Musk n'est pas le directeur de SpaceX (il ne fait partie que de l'équipe de l’ingénierie et plutôt en temps que conseiller) et que les décisions de gestion à propos de Starlink ne passe probablement pas par lui. Il a peut-être eu l'idée technique (et encore), mais ce n'est clairement pas lui qui l'applique et gère les problèmes lié au déploiement.

    Bref, ce sera sûrement une bonne chose d'avoir Starlink car ça permettra de fournir une solution haut débit aux endroits "techniquement impossible" (tout ce qui n'est pas simple ou peu cher en gros ;-) ) à connecter de nos jours. C'est-à-dire une grande partie des zones rurales car c'est juste horriblement cher à réaliser de manière conventionnelle. Et puis, ça fournira une concurrence là où il n'y en a pas, je penses aux nombreux pays avec globalement 1 seul opérateur de telecom.

  11. #131
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    août 2018
    Messages
    68
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 50
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux

    Informations forums :
    Inscription : août 2018
    Messages : 68
    Points : 137
    Points
    137
    Par défaut
    @ Anakil Brusbora Il n'en reste pas moins le patron de cette société, qu'il doive faire valider ses désirs/délires par ses sous-fifres ou pas.

    @ Fredinkan De toi à moi j'ai des doutes quand au fait qu'il aie changé depuis mais ce n'est pas la question, ce mec me semble vraiment hors sujet/à côté de la plaque... Je lisait l'autre jour un truc dans le genre qu'il aie s'établir sur mars et qu'il nous foute la paix Je serai assez dans le genre à adhérer à ce point de vue. Après je ne cherche pas à faire de la polémique mais juste à exprimer mon opinion, ne vous déplaise...

  12. #132
    Futur Membre du Club
    Inscrit en
    mars 2005
    Messages
    4
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : mars 2005
    Messages : 4
    Points : 7
    Points
    7
    Par défaut
    Bizarrement, personne ne semble se poser la question de l'encombrement relatif et des difficultés qui pourraient apparaître pour placer 42000 satellites en orbite terrestre à une altitude comprise "entre 328 km et 580 km" (l'ISS orbite à une altitude de 408km !). Quels sont les risques de collision d'un lanceur avec un de ces satellites ? En fin de vie, seront-ils totalement désintégrés en rentrant dans l'atmosphère ? N'y a-t-il aucun risque de chute dans l'atmosphère ? L'article suivant (https://www.quora.com › Does-the-ISS-use-fuel) indique une perte de vitesse de 2 m/s par mois qui est compensée régulièrement.

    Il est louable de vouloir fournir à tous une connexion à débit élevé au plus grand nombre mais certainement pas au détriment d'autrui: d'autres satellites (observation de la Terre, météo, télécom plus classique, etc) peuvent avoir besoin de ces orbites, l'espace doit rester accessible (qui a dit Mars ?).

  13. #133
    Expert éminent sénior Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Tourneur Fraiseur
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    3 883
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Pyrénées Orientales (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Tourneur Fraiseur

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 3 883
    Points : 11 225
    Points
    11 225
    Par défaut
    Citation Envoyé par kelumden Voir le message
    Bizarrement, personne ne semble se poser la question de l'encombrement relatif et des difficultés qui pourraient apparaître pour placer 42000 satellites en orbite terrestre à une altitude comprise "entre 328 km et 580 km" (l'ISS orbite à une altitude de 408km !). Quels sont les risques de collision d'un lanceur avec un de ces satellites ?
    Bien sur que si, ça fait des années que l'on se pose la question. Parmi les mesures prises pour limiter les risques, les satellites des nouvelles constellations se devront d'avoir des systèmes d'évitement automatique (la première fournée de Starlink n'en avait pas mais les suivantes devraient en avoir).

    Citation Envoyé par kelumden Voir le message
    En fin de vie, seront-ils totalement désintégrés en rentrant dans l'atmosphère ? N'y a-t-il aucun risque de chute dans l'atmosphère ? L'article suivant (https://www.quora.com › Does-the-ISS-use-fuel) indique une perte de vitesse de 2 m/s par mois qui est compensée régulièrement.
    En effet en orbite basse les frottements ne sont pas complètement négligeables et les objets à ces orbites doivent se replacer régulièrement en consommant du carburant. Ils ont donc une durée de vie limitée. Lorsqu'ils n'ont plus assez de carburant, plutôt que les laisser descendre lentement sans contrôle, on utilise ce qu'il reste de carburant pour les faire rentrer de manière contrôlée dans l’atmosphère pour qu'ils s'y désintègrent.
    Les satellites Starlink ne sont pas de très gros satellites, quelque centaines de kilos quand même. Ils seront quasi intégralement désintégrés dans l’atmosphère. Le danger qu'ils représentent au sol est négligeable par rapport aux 100 tonnes de matériaux stellaires qui tombent sur la Terre chaque jour.

    Il y a aussi plusieurs projets visant à nettoyer l'espace des débris qui sont assez avancés, reste a voir comment les financer, on imagine une taxe pour les envoyeurs de satellites.

  14. #134
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    4 798
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 4 798
    Points : 124 821
    Points
    124 821
    Par défaut SpaceX veut apporter aux consommateurs du monde entier une connexion Internet haut débit qui n'est pas chère
    SpaceX veut apporter aux consommateurs du monde entier une connexion Internet haut débit qui n'est pas chère.
    Baptisé Starlink, ce projet pourrait modifier à jamais le paysage de l'industrie des télécommunications.

    SpaceX a pour mission de transmettre aux consommateurs du monde entier une connexion Internet haut débit qui n'est pas onéreuse. La semaine dernière, la société a dévoilé quelques sites terrestres déjà connectés au réseau, notamment la maison du directeur général Elon Musk et les cockpits de quelques avions à réaction de la Force aérienne américaine. Ils font partie des premiers essais du test de la connexion fournie par les 60 satellites à large bande et des deux dispositifs de démonstration que SpaceX a déjà mis en orbite.

    À terme, la société souhaite exploiter des milliers de satellites qui feront le tour de la planète à une altitude d'environ 300 à 700 miles (482 à 1126 kilomètres). Le projet s’appelle Starlink et, s’il aboutit, pourrait modifier à tout jamais le paysage de l’industrie des télécommunications.

    Cela pourrait aussi rapporter des dizaines de milliards de dollars à SpaceX chaque année si Starlink pouvait concurrencer les fournisseurs Internet existants et aider à mettre davantage de personnes en ligne. Selon des études, environ la moitié de la population mondiale n'a pas accès à Internet.

    Un groupe de 60 satellites a été lancé sur l'une des fusées Falcon 9 de SpaceX en mai. Dans un document déposé le 30 août, SpaceX a demandé à la Federal Communications Commission de « modifier l’espacement orbital de ses satellites ». Avec ce changement, chaque lancement de SpaceX déploierait des satellites dans « trois plans orbitaux différents » au lieu d'un, « accélérant le processus de déploiement de satellites couvrant une zone de service plus large ».

    « Cet ajustement accélérera la couverture dans les États du sud et les territoires des États-Unis, potentiellement dans les régions du sud des États-Unis d'ici la fin de la prochaine saison des ouragans et atteindra d'autres territoires des États-Unis avant la prochaine saison des ouragans », a déclaré SpaceX à la FCC. Les saisons des ouragans de l'Atlantique et du Pacifique commencent chacune au printemps et se terminent le 30 novembre de chaque année.

    SpaceX prévoit pas moins de 24 lancements Starlink dédiés - chacun avec environ 60 satellites - l’année prochaine. Les dépôts publics montrent que SpaceX veut lancer son service dans le sud des États-Unis l’année prochaine. En attendant, le réseau est en mode test. Musk a annoncé mardi sur Twitter qu'il « envoyait ce tweet par l'espace via le satellite Starlink ».

    Nom : musk.png
Affichages : 8891
Taille : 16,0 Ko

    SpaceX prévoit de commencer à offrir des services haut débit Starlink en 2020

    SpaceX est confiant de pouvoir commencer à offrir un service haut débit aux États-Unis via sa constellation Starlink à la mi-2020, a déclaré la présidente et chef de l'exploitation de la société, Gwynne Shotwell, le 22 octobre.

    Pour y parvenir, la société devra lancer de six à huit lots de satellites, a déclaré Shotwell aux journalistes lors d'une table ronde des médias. Selon Shotwell, SpaceX doit également achever la conception et l’ingénierie des terminaux utilisateurs, ce qui n’est pas un problème mineur.

    La société a fait un peu grincer les dents il y a deux semaines lorsqu'elle a demandé à l'Union internationale des télécommunications d'approuver le spectre de 30 000 satellites Starlink supplémentaires afin de construire la plus grande constellation de haut débit sur orbite terrestre basse du monde. Cela s’ajoute aux 12 000 déjà approuvés par la US Federal Communications Commission.

    Shotwell a déclaré que SpaceX n’est pas certain qu’il faudra autant de satellites. Il en faut beaucoup moins pour assurer une couverture mondiale, mais la société souhaite que davantage de vaisseaux spatiaux soient en mesure d’offrir aux clients des options de service personnalisées. « Nous continuerons à améliorer le réseau jusqu’à la mi-fin de l’année prochaine », a déclaré Shotwell. « Nous espérons 24 lancements d'ici la fin de l'année prochaine ».

    Nom : spacex.png
Affichages : 2774
Taille : 304,2 Ko
    La présidente et chef de l'exploitation de SpaceX, Gwynne Shotwell

    Quand est prévu le prochain lancement ?

    Le programme de la Force aérienne, connu sous le nom de Global Lightning, a commencé ses essais avec SpaceX au début de 2018 et utilisait les deux premiers satellites d’essai de Starlink pour desservir des terminaux fixés à un avion de transport militaire C-12 en vol, démontrant une vitesse Internet de 610 mégaoctets par seconde, a déclaré le vice-président de SpaceX, Tim Hughes, a déclaré. Une connexion suffisamment rapide pour télécharger un film en moins d’une minute.

    SpaceX a lancé en mai le premier lot de 60 satellites opérationnels en orbite terrestre basse et prévoit d’en lancer 60 autres en novembre depuis une station de l’armée de l’air en Floride.

    Shotwell a déclaré que le programme, qui fait partie d'un contrat de 28 millions de dollars accordé par le Pentagone à SpaceX à la fin de 2018, est en cours et prévoit de tester Starlink avec « un certain nombre » de types d'avions militaires supplémentaires. Ce contrat comprend également des tests de communication entre satellites en orbite.

    L’armée américaine dépend de plus en plus des satellites pour déterminer ce qu’elle fait au sol, guidant les munitions à l’aide de lasers et de satellites dans l’espace et protégeant ces actifs de la technologie de brouillage de satellites venant de Russie et de Chine. Le général John Raymond, chef du nouveau commandement spatial américain, a déclaré aux journalistes en septembre qu’il s’était rendu à l’usine Starlink de SpaceX à Redmond (Washington), sans toutefois entrer dans les détails du projet du Pentagone.

    Nom : batiment.png
Affichages : 2713
Taille : 225,7 Ko

    Le prix reste à déterminer

    Alors que SpaceX a annoncé son intention de fournir des vitesses en gigaoctets et une latence de 25 ms, une grande question reste sans réponse : combien cela va-t-il coûter ? SpaceX semble être encore en phase de réflexion sur le sujet.

    « Shotwell a déclaré que des millions de personnes aux États-Unis paient 80 dollars par mois pour bénéficier d'un "service de merde" », a rapporté SpaceNews. « Elle n'a pas précisé si Starlink coûterait plus ou moins de 80 dollars par mois, mais elle a suggéré que c'est un segment du public ciblé par la société, ainsi que des zones rurales actuellement dépourvues de connectivité ».

    L'article de SpaceNews contient d'autres informations intéressantes. SpaceX souhaite proposer Starlink aux utilisateurs d'Internet à domicile et au gouvernement américain. Vendre directement aux consommateurs réguliers constituera un nouveau défi pour la société, ce qui nécessitera un support technique et un personnel d’ingénierie produit. Shotwell a reconnu que « c'est une affaire très différente pour SpaceX ».

    SpaceX est toujours en train de travailler sur la technologie pour les terminaux utilisateur, qui seront installés dans les foyers qui se connectent à Starlink.« Connaissant Elon, il veut que tout soit beau. Ainsi, le terminal utilisateur sera beau », a déclaré Shotwell.

    Starlink est en concurrence avec OneWeb, soutenu par Softbank, qui vise à fournir à des millions de personnes vivant dans des zones rurales et isolées un accès à Internet haut débit rayonné depuis l'espace. Il a déjà lancé un lot de six satellites. Raymond a déclaré avoir également visité la nouvelle ligne de production de satellites OneWeb à Cape Canaveral, en Floride.

    Sources : Elon Musk, Space News

    Et vous ?

    Que pensez-vous de ce projet ?

    Voir aussi :

    Tesla et Elon Musk ont enfreint la loi dans un différend syndical-patronal, estime un juge de la Californie, mais l'entreprise peut encore faire appel
    « On peut voir l'humanité comme une sorte de chargeur d'amorçage biologique pour l'intelligence artificielle », d'après Elon Musk
    Voitures autonomes : « Tous ceux qui comptent sur le lidar sont condamnés », selon Elon Musk, PDG et co-fondateur de Tesla
    Microsoft investit 1 Md$ dans OpenAI, la société fondée par Elon Musk, qui tente de développer une IA semblable à l'intelligence humaine
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  15. #135
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Développeur Java
    Inscrit en
    mai 2019
    Messages
    85
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Moselle (Lorraine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java

    Informations forums :
    Inscription : mai 2019
    Messages : 85
    Points : 151
    Points
    151
    Par défaut
    Elon qui va mystérieusement finir suicidé.

  16. #136
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    5 981
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 5 981
    Points : 9 063
    Points
    9 063
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Que pensez-vous de ce projet ?
    Ce sera peut-être pratique pour ceux qui vivent dans des régions rurales où l'ADSL et la fibre n'arrivent pas.
    Les gens qui voyagent un peu partout dans le monde pourront peut-être avoir un forfait pas cher et illimité.
    Peut-être que les gars en Chine et en Corée du Nord pourront avoir accès à internet sans censure.

    Perso j'attend que la fibre optique arrive chez moi, ce projet ne me concerne pas.
    Il y a trop de parasites en orbite, c'est une forme de pollution.

    Si ce projet est un succès et que des centaines de millions de personnes se mettent à l'utiliser, l'entreprise qui gérera ça aura accès à beaucoup d'informations personnelles.

    Citation Envoyé par L33tige Voir le message
    finir suicidé.
    Pourquoi ?
    Parce qu'il propose une meilleure offre que toutes celles qui existent ?

    Il ne fera jamais mieux que Free en France
    Toute la concurrence a du baisser ses prix pour rester compétitif.
    Keith Flint 1969 - 2019

  17. #137
    Expert éminent sénior Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Tourneur Fraiseur
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    3 883
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Pyrénées Orientales (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Tourneur Fraiseur

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 3 883
    Points : 11 225
    Points
    11 225
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Si ce projet est un succès et que des centaines de millions de personnes se mettent à l'utiliser, l'entreprise qui gérera ça aura accès à beaucoup d'informations personnelles.
    Il n'aura pas accès à plus que les FAI actuels.

  18. #138
    Nouveau Candidat au Club
    Homme Profil pro
    plombier
    Inscrit en
    octobre 2019
    Messages
    1
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : plombier
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2019
    Messages : 1
    Points : 1
    Points
    1
    Par défaut Elon président
    J'ai du mal à imaginer un internet libre mis à disposition des consommateurs du monde entier.
    Alors oui, l'article ne parle pas de ca mais d'une connexion haut débit. Ca reste une belle évolution sur le papier.

    Seulement avec l'appat du gain des actionnaires (de SpaceX ou d'ailleurs) il y a de grande chances pour que ca finisse en surcouche Facebook ou autre pachyderme (à quand la régie pub d'Elon), qui leur permettra facilement d'étendre leur reach et garantir une maitrise compléte (mais jamais transparente) des informations utilisateurs.
    Ok on s'en fout on rend service aux pauvres gens qui n'ont pas un internet , on leur apporte le progrés gratuit, qu'ils nous fasse pas c*** et puis le temps qu'ils comprennent ce qu'il leur arrive on sera déja tous sous l'eau et Elon sur Mars

  19. #139
    Membre extrêmement actif

    Homme Profil pro
    Écrivain public, Économiste et Programmeur Free Pascal
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    301
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Écrivain public, Économiste et Programmeur Free Pascal
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 301
    Points : 1 084
    Points
    1 084
    Billets dans le blog
    40
    Par défaut
    Information non scientifique.
    Les nano-ondes sont très courtes.

  20. #140
    Expert éminent sénior Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Tourneur Fraiseur
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    3 883
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Pyrénées Orientales (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Tourneur Fraiseur

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 3 883
    Points : 11 225
    Points
    11 225
    Par défaut
    Citation Envoyé par georgiomagnolio Voir le message
    Seulement avec l'appat du gain des actionnaires (de SpaceX ou d'ailleurs) il y a de grande chances pour que ca finisse en surcouche Facebook ou autre pachyderme (à quand la régie pub d'Elon), qui leur permettra facilement d'étendre leur reach et garantir une maitrise compléte (mais jamais transparente) des informations utilisateurs.
    Ok on s'en fout on rend service aux pauvres gens qui n'ont pas un internet , on leur apporte le progrés gratuit, qu'ils nous fasse pas c*** et puis le temps qu'ils comprennent ce qu'il leur arrive on sera déja tous sous l'eau et Elon sur Mars
    Je crois que tu mélange avec les projets de pseudo internet gratuit de Google et Facebook qui sont en effet une excuse pour verrouiller les utilisateurs dans leur services qui aspirent de la donnée.

    Ce qui est intéressant avec Starlink, c'est que contrairement à Google ou Facebook, Space X n'est absolument pas dans le business des données personnelles, et il ne prétendent en aucun cas faire une opération philanthropique. Il prévoit de fournir une service internet complet et payant, comme n'importe quel FAI classique.

Discussions similaires

  1. [Article] Liste des balises et de leurs enfants pour une validation XHTML 1.1
    Par giminik dans le forum Publications (X)HTML et CSS
    Réponses: 12
    Dernier message: 12/02/2018, 16h11
  2. Réponses: 7
    Dernier message: 30/08/2013, 20h48
  3. [Débutant] charger une page internet plus rapidement
    Par cha23 dans le forum VB.NET
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/06/2012, 16h05
  4. Réponses: 3
    Dernier message: 15/06/2009, 00h17
  5. Réponses: 2
    Dernier message: 20/01/2009, 14h31

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo