IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #381
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 377
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 377
    Points : 15 009
    Points
    15 009
    Par défaut
    Citation Envoyé par fmartini Voir le message
    80€ pour un accès haut débit
    Si il n'y avait pas eu la Freebox ce serait peut-être le prix qu'on paierait aujourd'hui. Avant Free, il n'y avait pas d'histoire d'internet illimité + téléphone illimité + tv illimité pour 30€/mois. (les prix sont bas grâce à Free et c'est pareil avec les forfaits mobiles)
    Keith Flint 1969 - 2019

  2. #382
    Expert éminent sénior Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    4 295
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Pyrénées Orientales (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 4 295
    Points : 12 931
    Points
    12 931
    Par défaut
    Citation Envoyé par forthx Voir le message
    Seriez-vous tenté de l'essayer malgré les tarifs (celui de la bêta s'élève à 99 dollars par mois – environ 80 euros –, un prix auquel il faudra ajouter des équipements, notamment un "kit Starlink" pour 500 dollars de plus – environ 410 euros –) ?
    Maintenant que j'habite en ville, je n'en ai pas trop l’intérêt, mais à l'époque ou j’habitais à la campagne avec un très mauvais ADSL, je me serais certainement jeté dessus.

  3. #383
    Membre éprouvé
    Profil pro
    programmeur du dimanche
    Inscrit en
    novembre 2003
    Messages
    260
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : programmeur du dimanche
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2003
    Messages : 260
    Points : 906
    Points
    906
    Par défaut
    ça pourra servir à la campagne en bout de ligne.
    Ensuite, c'est un peu surprenant de se dire que ce sera plus rentable de développer, construire, lancer une flotte de satellites pour les quelques % de la population en zone blanche ou quasi, que de faire des forfaits plus chers pour payer quelques antennes 4G/5G ou une fibre.

    Si personne ne veut payer, s'il y a un point haut en vue, on peut aussi déployer l'internet par radio (WiMAX ?). ça semble moins cher de loin intuitivement. Je ne sais pas pourquoi on n'a pas ça en France à la campagne.

  4. #384
    Expert éminent sénior Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    4 295
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Pyrénées Orientales (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 4 295
    Points : 12 931
    Points
    12 931
    Par défaut
    Citation Envoyé par Fagus Voir le message
    Si personne ne veut payer, s'il y a un point haut en vue, on peut aussi déployer l'internet par radio (WiMAX ?). ça semble moins cher de loin intuitivement. Je ne sais pas pourquoi on n'a pas ça en France à la campagne.
    Le problème c'est si on veut couvrir 100% du territoire émergé, c'est des millions d'antenne 4G imposantes avec besoin d'autorisation pour installer dans des endroits pas forcément accessible facilement et qu'il faut quand même la raccorder à la fibre. Des mini-satellite fabriqués en série et lancés par des fusées réutilisables, au final c'est bien plus simple.

  5. #385
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    1 548
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 1 548
    Points : 35 907
    Points
    35 907
    Par défaut SpaceX reçoit l'autorisation de fournir Internet en France, alors que Starlink va doubler les débits
    SpaceX reçoit l'autorisation de commencer à fournir l'Internet Starlink en France,
    Alors qu’Elon Musk affirme que les débits Internet de Starlink vont doubler cette année pour atteindre 300 Mbps

    Les tests bêta publics continuent et SpaceX a commencé à accepter les précommandes de son service Internet Starlink sur la base du "premier arrivé, premier servi" via le site Web Starlink.com début février. Le réseau satellitaire vise à fournir un haut débit dans le monde entier, principalement dans les zones rurales, rappelons-le. La société cofondée par Elon Musk a déjà des clients aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni. SpaceX travaille à l'obtention de l'autorisation réglementaire pour étendre le service Starlink à toute l'Europe cette année et a maintenant l'autorisation de commencer à déployer son service Internet Starlink en France.

    En effet, vendredi 19 février, SpaceX a reçu l'autorisation de commencer à fournir la connexion haut débit Starlink en France. L'ARCEP, l'agence française de régulation des télécommunications a annoncé qu'elle a autorisé Starlink à devenir un opérateur Internet sur le territoire national, et a également autorisé l'exploitation de l'antenne parabolique de l'utilisateur. Les clients de Starlink achètent un kit Starlink qui comprend une antenne parabolique à commande de phase et un routeur Wi-Fi pour se connecter sans fil à l'Internet par satellite.

    Il sera donc possible, bientôt en France, de souscrire à un abonnement à Starlink pour bénéficier de cette couverture. En octobre 2020, l'ARCEP a accordé à SpaceX le droit de construire et d'exploiter des stations terrestres Starlink Gateway en France. Selon les documents officiels de l'ARCEP partagés par @Megaconstellati via Twitter, SpaceX prévoit d'exploiter trois stations terrestres Starlink en France et une au Royaume-Uni, comme le montre la carte ci-dessous.

    Nom : s01.png
Affichages : 3314
Taille : 189,1 Ko

    À ce jour, SpaceX a lancé environ 1145 satellites en orbite basse sur les 12 000 qu'il prévoit de déployer. Actuellement, « les utilisateurs peuvent s'attendre à voir les vitesses de données varier de 50 Mb/s à 150 Mb/s [mégabits par seconde] et la latence de 20 ms à 40 ms [millisecondes] dans la plupart des endroits au cours des prochains mois, au fur et à mesure que nous améliorons le système Starlink. Il y aura également de brèves périodes d'absence totale de connectivité », a déclaré la société.

    « La latence est le temps qu'il faut pour envoyer des données d'un point à un autre. Lorsque les satellites sont loin de la Terre, la latence est élevée, ce qui entraîne de mauvaises performances pour des activités comme les appels vidéo et les jeux en ligne », a expliqué SpaceX. « Les satellites Starlink sont plus de 60 fois plus proches de la Terre que les satellites traditionnels, ce qui entraîne une latence plus faible et la possibilité de prendre en charge des services généralement impossibles avec l'Internet par satellite traditionnel », précise la société.

    SpaceX a également noté qu’à mesure que « nous lancerons de nouveaux satellites, installerons de nouvelles stations terrestres et améliorerons notre logiciel de réseau, la vitesse des données, la latence et le temps de fonctionnement s'amélioreront considérablement ». Cette amélioration de la vitesse des données et de la latence du service Starlink devraient intervenir en 2021, selon Elon Musk, PDG de SpaceX.

    SpaceX va "doubler" les débits Internet du service Starlink dans le courant de l'année

    Starlink, le fournisseur d'accès Internet par satellite de SpaceX, doublera sa vitesse « plus tard dans l'année », selon un tweet d'Elon Musk posté en réponse à une personne qui venait de recevoir son kit bêta Starlink, alors que la société continue à construire le réseau mondial des consommateurs. La société promet actuellement des vitesses comprises entre 50 et 150 Mbps, et Musk annonce spécifiquement un objectif de 300 Mbps dans son tweet.

    « La vitesse va doubler pour atteindre ~300 Mb/s et la latence va chuter à ~20 ms plus tard dans l'année », a déclaré Musk dans un tweet lundi, en réponse au client qui a montré des tests de vitesse allant de 77 à 130 Mbps. Si 300 Mbps n'est pas une vitesse inouïe, c'est plus rapide que ce à quoi beaucoup de gens ont actuellement accès, en particulier dans les zones à faible ou moyenne densité de population que Musk parle de cibler dans un second tweet.

    Nom : s02.png
Affichages : 3234
Taille : 123,7 Ko

    La latence et les vitesses de téléchargement sont des mesures clés pour un fournisseur de services Internet. Dans son tweet, Elon a également indiqué à la personne que la latence de Starlink devrait s'améliorer pour atteindre environ 20 ms. Dans les captures d'écran du test de vitesse de l’utilisateur, la latence était de 34 pour la vitesse de 130 Mbps et de 44 ms pour la vitesse 77 Mbps, alors que le site Web de Starlink dit qu'il faut s'attendre à une latence de 20 à 40 ms pendant la phase bêta.

    Musk a ajouté dans un tweet séparé que Starlink atteindra des clients autour de « la plus grande partie de la Terre » d'ici la fin de l'année, et travaille à une couverture mondiale complète d'ici l'année prochaine avant de se concentrer sur la « densification de la couverture ».

    Il a souligné que Starlink, comme d'autres services à large bande par satellite, est destiné aux clients situés dans « des zones à faible ou moyenne densité de population ». « Le cellulaire aura toujours l'avantage dans les zones urbaines denses", a déclaré Musk. « Les satellites sont meilleurs pour les zones à faible ou moyenne densité de population ».

    Starlink est un projet à forte intensité de capital visant à construire un réseau Internet interconnecté avec des milliers de satellites, connu dans l'industrie spatiale sous le nom de constellation, conçu pour fournir l'Internet à haut débit aux consommateurs partout sur la planète. Les dirigeants de SpaceX ont précédemment estimé que la construction de Starlink coûterait environ 10 milliards de dollars ou plus, mais ils estiment que le réseau pourrait rapporter jusqu'à 30 milliards de dollars par an, soit plus de dix fois le chiffre d'affaires annuel de son activité actuelle dans le domaine des fusées.

    SpaceX a réalisé il y a deux semaines une augmentation de capital de 850 millions de dollars, a selon un rapport de CNBC publié mardi dernier, les fonds devant être affectés à la fois à Starlink et à Starship, son autre projet de développement ambitieux.

    En octobre, SpaceX a commencé à déployer un service Internet précoce dans une version bêta publique pour des clients aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni, avec un service facturé à 99 dollars par mois, plus un coût initial de 499 dollars pour le matériel nécessaire pour se connecter au réseau.

    Nom : s03.png
Affichages : 3228
Taille : 122,7 Ko

    Récemment, la société est allée plus loin et a permis aux utilisateurs potentiels dans le monde entier de passer des précommandes pour le service Starlink. Le site Web de la société souligne que les précommandes sont "entièrement remboursables", mais note que "le fait de verser un dépôt ne garantit pas le service". Les précommandes seront traitées selon le principe du premier arrivé, premier servi. Pour certains lieux inscrits sur le site, SpaceX indique que la couverture ne sera pas disponible avant "le milieu de 2021", tandis que d'autres lieux ne seront pas desservis avant 2022.

    SpaceX, dans un dépôt auprès de la Commission fédérale des communications au début de ce mois, a révélé que Starlink a « plus de 10 000 utilisateurs aux États-Unis et à l'étranger », en un peu plus de trois mois depuis le début de la bêta publique. Musk a également laissé entendre que Starlink pourrait lancer une première offre publique de vente une fois que la société aérospatiale pourrait « prédire raisonnablement bien les flux de trésorerie ».

    « SpaceX doit passer par un gouffre profond de flux de trésorerie négatif au cours de l'année prochaine environ pour rendre Starlink financièrement viable. Toutes les nouvelles constellations de satellites de l'histoire ont fait faillite. Nous espérons être les premiers à ne pas l'être », a déclaré Musk. « Starlink est une entreprise technique et économique d'une difficulté stupéfiante. Cependant, si nous n'échouons pas, le coût pour les utilisateurs finaux s'améliorera chaque année ».

    L'augmentation de la vitesse et l'amélioration de la latence annoncée devraient être une bonne surprise pour tous ceux qui ont passé une précommande Starlink. Cependant, il est bien connu que les promesses de Musk concernant l'avenir doivent être prises avec précautions, surtout si elles concernent les délais. Toutefois, cette annonce montre que SpaceX cherche à accélérer Starlink.

    Source : Arcep, Elon Musk (1 et 2)

    Et vous ?

    Que pensez vous de l’autorisation accordée à SpaceX de fournir l’Internet Starlink en France ?
    Quel est votre avis sur les commentaires de Musk selon lesquels SpaceX va "doubler" les débits de l’Internet Starlink dans le courant de l'année 2021 ?
    La latence devrait également chuter à environ 20 ms plus tard dans l'année. Qu’en pensez-vous ?

    Voir aussi :

    SpaceX commence à accepter des précommandes de 99 $ pour son service Internet Starlink, tandis que des FAI trouvent que l'offre sera trop lente pour satisfaire aux exigences du financement de la FCC
    SpaceX cherche à construire des satellites Internet Starlink de nouvelle génération, d'après des offres d'emploi publiées sur sa page dédiée au sujet
    SpaceX prévoit un service téléphonique Starlink, une batterie de secours, et un accès pour les gens à faible revenu, ainsi que « les applications vocales autonomes dans le réseau Starlink »
    L'UE ne veut pas laisser l'Internet satellitaire à Starlink, une étude de faisabilité pour un système spatial indépendant de communications a été confiée aux géants européens de la technologie
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  6. #386
    Membre averti
    Homme Profil pro
    IT Specialist
    Inscrit en
    octobre 2019
    Messages
    136
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Eure (Haute Normandie)

    Informations professionnelles :
    Activité : IT Specialist
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2019
    Messages : 136
    Points : 314
    Points
    314
    Par défaut
    Pour info c'est 500€ de matos + 100€ d'abo par mois. Il faut vraiment en avoir l'utilité. La vrai puissance de Starklink n'est pas avant des années...

  7. #387
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Développeur C++/C# orienté télécom
    Inscrit en
    mai 2013
    Messages
    44
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur C++/C# orienté télécom
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mai 2013
    Messages : 44
    Points : 188
    Points
    188
    Par défaut
    Citation Envoyé par MRSizok Voir le message
    Pour info c'est 500€ de matos + 100€ d'abo par mois. Il faut vraiment en avoir l'utilité. La vrai puissance de Starklink n'est pas avant des années...
    Je rappel que Starlink est destiné aux zones les moins densément peuplées n'étant peu ou pas desservies par un accès internet classique. Dans ces zones, rien qu'avoir 1 ou 2MBPS descendant c'est du très grand luxe, et j'en ai fais les frais.

    Elle est là, la vraie utilité Selon l'ARCEP, il y a encore beaucoup de zones blanches à desservir en France.
    L'initiative de Bruxelles qui fait encore preuve d'une efficacité redoutable, pour une étude de faisabilité d'un internet par satellite, auprès de Thalès, Airbus et Eutelsat arrive un tantinet trop tard. D'ici là, StarLink sera très bien implanté et mature.

  8. #388
    Expert éminent sénior

    Homme Profil pro
    Directeur des systèmes d'information
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    2 535
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 61
    Localisation : Luxembourg

    Informations professionnelles :
    Activité : Directeur des systèmes d'information
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 2 535
    Points : 16 947
    Points
    16 947
    Par défaut
    100 € par mois , si c'est pour un usage professionnel ca reste encore rentable. Si ca permet de vivre en rase campagne dans un endroit reculé non desservi par internet, dans une cabane ou une tiny house, qui t'à couté 30 000 euros au lieu d'un appart à Paris de 500 000 euros, ou encore de vivre dans un camping car d'occasion à 5000 euros, ca reste très rentable.

    Je suppose qu'il doit être aussi possible de partager la connexion, ne serais ce que part des répéteurs wifi ou Ethernet, avec 100 € par mois tu peux connecter à internet : une communauté, un camping, un village, une famille nombreuse, etc...
    Ne prenez pas la vie au sérieux, vous n'en sortirez pas vivant ...

  9. #389
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Technicien de maintenance / Developpeur PHP
    Inscrit en
    mai 2015
    Messages
    355
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loire (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien de maintenance / Developpeur PHP
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2015
    Messages : 355
    Points : 1 286
    Points
    1 286
    Par défaut
    100 € par mois , si c'est pour un usage professionnel ca reste encore rentable. Si ca permet de vivre en rase campagne dans un endroit reculé non desservi par internet, dans une cabane ou une tiny house, qui t'à couté 30 000 euros au lieu d'un appart à Paris de 500 000 euros, ou encore de vivre dans un camping car d'occasion à 5000 euros, ca reste très rentable.

    Je suppose qu'il doit être aussi possible de partager la connexion, ne serais ce que part des répéteurs wifi ou Ethernet, avec 100 € par mois tu peux connecter à internet : une communauté, un camping, un village, une famille nombreuse, etc...
    @Pierre Louis Chevalier
    En théorie, mais dans la réalité, ça ne risque pas d'arriver avant un moment.
    Déjà, parce que le gros défaut de l'Internet satellitaire (autres les satellites qui pollue le ciel), c'est d'avoir besoin d'une parabole (énergivore pour de le Half/Full Duplex) qui soit orienté vers les satellites (même pour Starlink), donc, vous oubliez le réseau en mobilité ou en position non stationnaire au sol (caravane et Tiny, puisque interdiction en France d'en garder une sur "sont propre terrain" plus de 6 mois de l'année il me semble, cf.: PLU, PLA de votre commune).
    Ensuite, quelqu'un qui à réellement besoin d'un accès réseau rapide et fiable, je regrette mais en l'état, c'est de la fiction de vouloir vivre couper de tout (sauf du réseau visiblement) même avec Starlink.
    En réseau et en informatique plus généralement, rien n'est fiable, c'est pour cela que tout doit être redonder.
    Alors croire que quelqu'un qui à vraiment besoin (pas juste 2/3 mails et un peut de surf, mais vraiment du monitoring/alerting temps réelle) du réseau pour travailler puisse vivre à l'écart, c'est de la fiction pour l'instant.
    Donc €500/installe + €100/mois, pour être à la merci d'un seul fournisseur, c'est vivre dangereusement si votre travail demande un accès permanent au réseau.
    Si c'est juste pour "rester connecté", comme la écrit @MRSizok, c'est vraiment du luxe à ce tarif.
    Autant envisagé de vivre plus proche d'une agglomération.

  10. #390
    Membre actif
    Profil pro
    Ingenieur
    Inscrit en
    décembre 2003
    Messages
    137
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Isère (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingenieur

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2003
    Messages : 137
    Points : 236
    Points
    236
    Par défaut
    Citation Envoyé par defZero Voir le message
    Déjà, parce que le gros défaut de l'Internet satellitaire (autres les satellites qui pollue le ciel), c'est d'avoir besoin d'une parabole (énergivore pour de le Half/Full Duplex) qui soit orienté vers les satellites (même pour Starlink), donc, vous oubliez le réseau en mobilité ou en position non stationnaire au sol
    Comment ça orientée ? La parabole starlink se pose à l horizontale et n'est pas orientée mécaniquement. C est les interférences entre les multiples émetteurs de l'antenne qui permettent d'orienter le faisceau radio et de viser les satellites qui défilent. Par contre il faut une vue du ciel assez dégagée

  11. #391
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    2 081
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 2 081
    Points : 45 962
    Points
    45 962
    Par défaut Au Royaume-Uni, des habitants de zones rurales déclarent que Starlink d'Elon Musk offre un haut débit
    Au Royaume-Uni, des habitants de zones rurales déclarent que Starlink d'Elon Musk offre un haut débit "incroyable"
    le service d'Internet par satellite est disponible dans le pays depuis le début de l'année

    SpaceX a reçu au début de l'année l'autorisation de l'autorité britannique de régulation des communications (Ofcom) pour déployer et commercialiser Starlink dans le pays. L'entreprise a alors envoyé des kits Starlink aux personnes retenues pour participer au test bêta public. Des utilisateurs des zones rurales qui participent au test bêta ont déclaré cette semaine avoir atteint des vitesses de navigation et de téléchargement "incroyables" avec le service Internet par satellite d'Elon Musk. Alors que SpaceX n'a lancé pour l'instant que 1 000 satellites sur les 42 000 prévus, le service semble respecter les promesses initiales de la société.

    Malgré le fait que SpaceX soit encore loin du nombre total de satellites prévus pour sa constellation Starlink, il expérimente déjà le service dans trois grands pays. La société a déjà des clients aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni. SpaceX a reçu l'autorisation de commencer à déployer Starlink en France cette semaine, mais la société continue à travailler pour obtenir l'autorisation réglementaire afin d'étendre le service Starlink à toute l'Europe cette année. Les utilisateurs ruraux britanniques qui participent aux premiers tests de Starlink dans le pays ont commencé à faire part de leurs impressions sur le service.

    Nom : 12.png
Affichages : 3779
Taille : 389,8 Ko

    Les premiers testeurs ont affirmé cette semaine avoir atteint des vitesses de téléchargement allant jusqu'à 215 mégabits par seconde (Mb/s), ce qui leur a permis de faire des choses qu'ils ne pouvaient pas faire auparavant, comme la diffusion en continu à partir de plusieurs appareils en même temps. Par exemple, Aaron Wilkes, qui vit à Bredgar, dans le Kent, a déclaré que la ligne fixe de son foyer atteignait environ 20 mégabits par seconde. Ceci est nettement inférieur à une moyenne nationale de 71,8 Mb/s qu'aurait signalée l'Ofcom en mai 2020. Il a aussi ajouté qu'il arrive que la vitesse se situe entre 0,5 et 1 Mb/s.

    Il estime que de telles vitesses rendent presque impossible la diffusion en continu de Netflix ou le téléchargement de gros jeux vidéo. « Nous avons déménagé dans ce petit village et nous avons eu un mal de chien quand nous avons eu notre lente connexion ici », a-t-il déclaré. Mais en utilisant Starlink désormais, Wilkes reçoit en moyenne 175 Mb/s, et jusqu'à 215 Mb/s parfois, ce qui signifie que les jeux peuvent être téléchargés en un peu plus d'une heure. « La possibilité de télécharger du contenu aussi rapidement par rapport à notre ligne BT standard est incroyable », a déclaré Wilkes.

    SpaceX a déjà lancé plus de 1 000 satellites en orbite autour de la terre dans le cadre de son programme Starlink, qui vise à fournir l'Internet à haut débit aux zones peu ou non desservies par les fournisseurs traditionnels de services par câble. Mais ce n'est que le début du projet. À terme, Elon Musk voudrait avoir des dizaines de milliers de ses satellites dans l'espace (il prévoit d'en lancer 42 000), ce qui permettrait une connexion sans faille pour tous les utilisateurs. Le test de Starlink est actuellement ouvert aux résidents britanniques qui souhaitent une meilleure connexion dans certaines parties du pays.

    D'autres régions ont été informées qu'elles devraient bénéficier d'une couverture vers le milieu ou la fin de 2021. Cependant, le service n'est pas si bon marché que ça. Les utilisateurs doivent dépenser 439 livres pour le matériel avec un coût mensuel de 89 livres. De plus, il y a des arrêts planifiés en raison du nombre limité de satellites et du fait que Starlink est encore en phase de test précoce. Toutefois, les testeurs qui ont déjà l'expérience d'une connexion "extrêmement lente" dans le pays estiment que c'est un prix qui vaut la peine d'être payé. Certains ont même déménagé à la campagne pour avoir accès au réseau Starlink.

    Nom : 11.png
Affichages : 3783
Taille : 154,3 Ko

    C'est le cas de Martin Langmaid et sa mère. « Les affaires modernes nécessitent Internet, on ne peut pas s'en passer, c'est donc ce dont elle avait besoin. Si vous avez besoin de connectivité pour gérer une entreprise et si vous avez besoin de connectivité pour la communication, en particulier à l'époque du Covid, 90 livres par mois sont tout à fait justifiables », a-t-il déclaré. Cependant, Langmaid a ajouté qu'ils utilisent un mélange de Starlink et de 4G, car les pannes de satellite ont un impact sur les tâches en temps réel comme la vidéoconférence.

    « Je pense que beaucoup de gens feront quelque chose de similaire, en laissant leur DSL (ligne d'abonné numérique) en place pour le moment ou en utilisant la 4G, en la combinant avec Starlink. Et lorsque Starlink aura la capacité nécessaire, les pannes devraient finalement disparaître une fois la couverture en place, alors c'est là que je pense que les gens commenceront à annuler des choses comme les dongles DSL et 4G », a déclaré Langmaid. Par contre, Wilkes a déclaré qu'il attendait juste la fin de son contrat de téléphonie fixe pour pouvoir l'annuler complètement.

    « Je n'y ai pas touché ; tout a été changé, Sky TV, tous les Alexa, les téléphones, les tablettes, sont maintenant tous sur Starlink », a-t-il dit. « Ce qui est intéressant, c'est qu'au fil des mois, je suis passé de 127 minutes d'interruption, probablement à quatre ou cinq minutes par jour maintenant. Et c'est souvent pendant la nuit qu'ils font les mises à jour, donc vous ne le voyez même pas », a conclu Wilkes. Musk a déclaré mardi sur Twitter que la vitesse de Starlink devrait doubler pour atteindre environ 300 Mb/s cette année. De même, Starlink devrait couvrir une grande partie de la terre d'ici la fin de l'année et le reste en 2022.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi

    Le service Internet par satellite Starlink d'Elon Musk a été approuvé au Royaume-Uni et les utilisateurs reçoivent déjà leurs kits bêta

    SpaceX reçoit l'autorisation de commencer à fournir l'Internet Starlink en France, alors qu'Elon Musk affirme que les débits Internet de Starlink vont doubler cette année pour atteindre 300 Mbps

    SpaceX cherche à construire des satellites Internet Starlink de nouvelle génération, d'après des offres d'emploi publiées sur sa page dédiée au sujet

    SpaceX prévoit un service téléphonique Starlink, une batterie de secours, et un accès pour les gens à faible revenu, ainsi que « les applications vocales autonomes dans le réseau Starlink »
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  12. #392
    Nouveau membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    mai 2006
    Messages
    10
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mai 2006
    Messages : 10
    Points : 26
    Points
    26
    Par défaut
    d apres Reporterre Starlink demande l installation d antennes relais en France (en donnant peu d informations ou garanties) :
    https://reporterre.net/Le-plan-geant...cuper-l-espace

  13. #393
    Expert éminent sénior Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    4 295
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Pyrénées Orientales (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 4 295
    Points : 12 931
    Points
    12 931
    Par défaut
    Si Starlink veut des relais en France, ces installations devront être approuvées par l'ARCEP comme pour tous les opérateurs. D'ailleurs c'est d'ailleurs déjà en cours. Starlink ne donne ni plus ni moins d'information que les autres opérateurs.

  14. #394
    Membre habitué Avatar de obtuli31
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    avril 2011
    Messages
    40
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2011
    Messages : 40
    Points : 128
    Points
    128
    Par défaut La poubelle de l'espace
    Bonjour,

    42000 satellites, ce mec transforme l'espace en poubelle.
    L'espace est devenue une zone qui appartient à des sociétés privées.
    S'il pouvait dégager sur mars avec ses fusées, ce serait une bonne chose (et qu'il y reste)


    Bonne journée
    Didier

  15. #395
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    octobre 2013
    Messages
    6
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2013
    Messages : 6
    Points : 24
    Points
    24
    Par défaut starlink
    Plusieurs points:
    • avec 42000 satellites l'observation spatiale va avoir de très sérieux problèmes de pollution lumineuse,
    • le risque d'accident augmente et avec lui le risque de ne plus pouvoir accéder à l'espace voir les articles sur les dangers encourus par la station iss https://www.clubic.com/mag/sciences/...ts-orbite.html

    et tout ça pour alexa et le download des jeux
    Manuel

  16. #396
    Chroniqueuse Actualités

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    mars 2020
    Messages
    328
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : mars 2020
    Messages : 328
    Points : 5 482
    Points
    5 482
    Par défaut SpaceX prévoit connecter son réseau Internet par satellite, Starlink, aux véhicules en mouvement
    SpaceX prévoit connecter son réseau Internet par satellite, Starlink, aux véhicules en mouvement :
    des voitures aux camions, en passant par les avions à réaction et aux navires

    SpaceX veut commencer à connecter les gros véhicules (des camions aux avions à réaction en passant par les navires) à son réseau Internet par satellite Starlink, selon une demande que la société a déposée auprès de la Commission fédérale des communications (FCC). La demande décrit les projets de SpaceX concernant les "ESIM"( Earth Station In Motion) : les stations terrestres en mouvement.

    « Cette demande servirait l'intérêt public en autorisant une nouvelle classe de composants terrestres pour le système de satellites de SpaceX qui élargira la gamme de capacités à large bande disponibles pour le déplacement des véhicules dans l'ensemble des États-Unis et pour le déplacement des navires et des avions dans le monde entier. Les internautes ne sont plus prêts à renoncer à la connectivité lorsqu'ils sont en déplacement, qu'il s'agisse de conduire un camion à travers le pays, de déplacer un cargo d'Europe vers un port américain, ou lorsqu'ils sont sur un vol national ou international », a écrit David Goldman, directeur de la politique des satellites de SpaceX, dans la lettre à la FCC déposée vendredi.

    Nom : Screenshot_2021-03-09 SpaceX wants to connect its Starlink satellite internet network to moving .png
Affichages : 1879
Taille : 413,6 Ko

    Starlink est le projet à forte intensité de capital de la société visant à construire un réseau internet interconnecté avec des milliers de satellites, connu dans l'industrie spatiale sous le nom de constellation et conçu pour fournir l'internet à haut débit aux consommateurs partout sur la planète. À ce jour, SpaceX a lancé plus de 1 100 satellites pour Starlink. En octobre 2020, SpaceX a commencé à déployer un service dans une version bêta publique pour des clients aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni, avec un service tarifé à 99 dollars par mois. En outre, dans une mise à jour de fin janvier, SpaceX a déclaré à la FCC que sa version bêta de Starlink compte désormais plus de 10 000 utilisateurs. Le service Starlink comprend également un coût initial de 499 $ pour le matériel nécessaire à la connexion au réseau. Connu sous le nom de Starlink Kit, il comprend un terminal d'utilisateur (la petite antenne en forme parabolique) et un routeur Wi-Fi.

    SpaceX n'a pas indiqué dans son dossier si les terminaux utilisateurs Starlink pour les véhicules en mouvement auront un design différent des antennes paraboliques actuellement livrées aux premiers clients. Mais SpaceX a déclaré que chaque "ESIM", est « électriquement identique à ses terminaux utilisateurs grand public précédemment autorisés », avec l'ajout de « fixations qui permettent de les installer sur des véhicules, des navires et des avions ». La société a également indiqué qu'elle « assurera l'installation » des terminaux de véhicules par l'intermédiaire « d'installateurs qualifiés ». SpaceX n'a pas dit si ces installateurs seraient des employés de la société. L'année dernière, la société spatiale d'Elon Musk a demandé à la FCC l'autorisation de mener des essais expérimentaux sur des jets privés et avec sa flotte maritime. Mais la demande de vendredi porte sur une "licence globale" d'exploitation beaucoup plus large. SpaceX a fait remarquer que les règles de la FCC « n'exigent pas des demandeurs qu'ils soumettent un nombre maximum de terminaux d'utilisateurs à déployer », ainsi la société n'a pas indiqué combien de terminaux de véhicules elle prévoit de construire.

    SpaceX a également noté que, pour les avions américains qui volent dans l'espace aérien d'un autre pays, la société assurera ses opérateurs de service Starlink selon les règles de la FCC ou de l'autre pays, « selon ce qui est le plus contraignant ». La société a souligné le besoin de « connectivité en déplacement » comme moteur de son expansion vers les services internet mobiles, le directeur Goldman donnant des exemples de chauffeurs de camion américains, de cargos européens et de vols internationaux qui montrent le besoin de connectivité mondiale.

    Nom : Screenshot_2021-03-09 Elon Musk on Twitter.png
Affichages : 1815
Taille : 34,8 Ko

    La demande croissante de données provenant du secteur automobile est un domaine que l'analyste Adam Jonas de Morgan Stanley a mis en avant comme un marché cible pour Starlink. Lors d'une conférence téléphonique avec les investisseurs de Tesla l'année dernière, Jonas a demandé à Elon Musk s'il envisageait d'ajouter des terminaux Starlink aux véhicules Tesla. Bien que Musk ait déclaré qu'il n'y avait « aucun projet » en 2020, il a reconnu que « c'est certainement quelque chose qui pourrait se produire dans les années à venir ».

    Musk, dans un tweet hier, a précisé que SpaceX « ne connecte pas les voitures Tesla à Starlink » avec les terminaux ESIM, notant que le « terminal est beaucoup trop grand. C'est pour les avions, les bateaux, les gros camions et les véhicules récréatifs », a déclaré Musk. « Cette demande franchit une nouvelle étape en demandant une autorisation pour les ESIM qui permettra l'extension de ce réseau des foyers et des bureaux aux véhicules, navires et avions. Ces services renforceront la sécurité des plates-formes mobiles et permettront aux opérateurs et aux passagers d'accéder à des services qui permettent d'accroître la productivité », a déclaré Goldman.

    Sources : FCC (1, 2)

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Au Royaume-Uni, des habitants de zones rurales déclarent que Starlink d'Elon Musk offre un haut débit "incroyable", le service est disponible dans le pays depuis le début de l'année

    Le service Internet par satellite Starlink d'Elon Musk a été approuvé au Royaume-Uni et les utilisateurs reçoivent déjà leurs kits bêta

    SpaceX reçoit l'autorisation de commencer à fournir l'Internet Starlink en France, alors qu'Elon Musk affirme que les débits Internet de Starlink vont doubler cette année pour atteindre 300 Mbps

    SpaceX cherche à construire des satellites Internet Starlink de nouvelle génération, d'après des offres d'emploi publiées sur sa page dédiée au sujet
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  17. #397
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 372
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 372
    Points : 154 898
    Points
    154 898
    Par défaut La France Insoumise s'oppose au lancement en France de Starlink, l'Internet d'Elon Musk
    La France Insoumise s'oppose au lancement en France de Starlink, l'internet d'Elon Musk, et demande un moratoire d'un an
    durant lequel une consultation nationale sera menée auprès des Français sur le sujet

    L'Arcep, autorité de régulation des télécoms, a accordé une licence d'utilisation de fréquences à SpaceX pour l'exploitation de son réseau internet satellitaire Starlink en France dans le cadre de ce projet permettant de proposer une connectivité haut débit grâce à des satellites regroupés au sein d’une constellation nommée Starlink. D’où le nom du service, dont l’objectif affiché est, rappelons-le, de réduire les zones blanches dans le monde (Starlink n'a donc pas pour vocation à servir les villes, mais les zones du territoire les moins denses) :

    « L’Arcep publie la décision n° 2021-0116 attribuant une autorisation d’utilisation de fréquences radioélectriques à la société Starlink internet Services Limited pour un réseau ouvert au public lui permettant de fournir un accès à internet fixe par satellite.

    « Starlink est un projet d'accès à internet par satellite proposé par le constructeur aérospatial Space X. Cette connectivité sera fournie grâce à des satellites regroupés au sein d’une constellation nommée Starlink.

    « Dans le cadre du projet "Starlink", l’Arcep a pour rôle d’étudier, et d’autoriser le cas échéant, l’exploitation des fréquences déjà enregistrées à l’Union internationale des Télécommunications (UIT) au niveau spatial, sur le territoire national.

    « L’Arcep est affectataire des fréquences sollicitées par Starlink et en fixe les conditions techniques d’utilisation. Ces conditions techniques visent à permettre la cohabitation entre plusieurs services et utilisateurs différents dans la bande afin de réduire au maximum les risques de brouillage. L’autorisation délivrée par l’Arcep ne dispense pas de la délivrance d’autres autorisations requises pour l’implantation de stations radioélectriques (déclarations auprès de l’Agence nationale des fréquences, autorisations d’urbanisme) ».

    Les autorisations d’utilisation de fréquences, accordées précédemment et ce jour par l’Arcep à la société Starlink, sont de deux types :
    • Autorisation d’exploitation de fréquences liées aux stations passerelles (Gateway), essentielles au fonctionnement du réseau (ces fréquences sont utilisées pour permettre au satellite de se connecter au réseau terrestre). Trois stations ont ainsi été autorisées par l’Arcep.
    • Autorisation d’exploitation de fréquences liées aux terminaux utilisateurs (type paraboles), nécessaire pour fournir un service d’accès à internet par satellite aux utilisateurs finaux (ces fréquences sont utilisées pour la transmission du signal du satellite vers le terminal de l’utilisateur).

    Comme le rappelle l'Arcep, son rôle est ici « d'étudier et d'autoriser, le cas échéant, l’exploitation des fréquences déjà enregistrées à l’Union internationale des télécommunications (UIT) au niveau spatial » pour le territoire national. En effet, il est de son ressort d'affecter officiellement les fréquences utilisées à Starlink, en fixant les conditions dans lesquelles ces dernières doivent être exploitées.

    Le 14 décembre 2020, explique l'Arcep « la société Starlink internet Services Limited [a sollicité] une autorisation d’utilisation de fréquences des bandes 10,95-12,70 GHz (sens espace vers Terre) et 14-14,5 GHz (sens Terre vers espace) afin de fournir des services fixes d’accès à internet haut débit sur l’ensemble du territoire sur lequel l’Arcep est affectataire ». « La société Starlink internet Services Limited est autorisée à utiliser, sur l’ensemble du territoire sur lequel l’Arcep est affectataire, les fréquences radioélectriques des bandes 10,95-12,70 GHz (sens espace vers Terre) et 14-14,5 GHz (sens Terre vers espace) afin de fournir des services d’accès à internet haut débit ».

    L'Arcep précise que « l’application des conditions techniques de cette décision permet de prévenir des brouillages qui pourraient être causés par les terminaux utilisateurs, particulièrement parce qu’ils ne font l’objet d’aucune déclaration individuelle et donc d’aucune coordination. Cependant, elle ne garantit pas que ces stations terriennes fixes puissent être protégées ». En d’autres termes, l'Arcep ne garantit pas que les équipements clients français de Starlink ne seront pas victimes d‘interférences dans certaines parties du territoire.

    En outre, Starlink devra s'acquitter d'une redevance dont le montant n'est pas précisé à date par l'Arcep.

    Nom : espace.jpg
Affichages : 29454
Taille : 35,6 Ko

    Des députés réclament un moratoire contre Starlink et son offre internet par satellite

    Des députés du groupe La France Insoumise ont déposé un amendement au projet de loi contre le dérèglement climatique pour contrer le déploiement du réseau d'internet satellitaire. Le texte en question est porté par les 17 membres du groupe parlementaire de gauche, dont son leader Jean-Luc Mélenchon. Il vise à mettre en place un moratoire et à mener en parallèle une consultation nationale auprès des Français sur le sujet.

    En clair, si l'amendement venait à être adopté, une consultation nationale serait organisée partout en France durant l'année que durerait le moratoire dans l'optique de prendre le pouls de la population française quant à l'offre internet par satellite qu'ambitionne de proposer Starlink, et ses conséquences technologiques. En cas de refus, Starlink devrait alors en principe faire une croix sur le marché français.

    Le texte demande l'obtention « d'un moratoire sur le déploiement de Starlink sur le territoire français est décrété. Ce projet ne pourra être relancé qu'à la condition d'un avis favorable de la population française, résultant d'une consultation nationale menée à travers tout le territoire français pendant au moins un an ».

    Les élus de La France insoumise pointent plusieurs inconvénients au projet, comme la pollution lumineuse engendrée par les nouveaux satellites, qui évoluent très bas. Cela participe à une « remise en cause du droit à l'obscurité », font valoir les élus.

    Un autre argument est celui du risque accru de collision. À force de charger l’orbite basse, la probabilité d’une collision entre deux satellites augmente. D’ailleurs, Starlink a failli être impliqué dans un choc avec un satellite européen, à cause d’un bogue. Et c’est le satellite européen qui a dû manœuvrer.

    «  L’utilisation privée et lucrative de l’espace, res nullus dans la tradition républicaine, tout comme les grands choix technologiques ne doivent pas faire l’économie d’un débat large, éclairé et partagé. C’est ce que propose cet amendement avec un moratoire afin de permettre un débat serein et d’éviter l’argument souvent utilisé du fait accompli », commentent les députés.

    Mais l'amendement a été déclaré irrecevable après publication en application de l'article 98 du règlement de l'Assemblée nationale.

    Lancé en 2018, le projet Starlink vise à connecter toutes les régions du globe en internet à haut débit à la faveur d'une constellation de petits satellites situés en orbite basse de 550 à 1000 kilomètres d'altitude. Près d'un millier de satellites ont déjà été mis en orbite. Le réseau devrait en compter 42 000 d'ici six ans afin de mailler le ciel et remédier aux besoins de connectivité des régions qui n'ont pas accès au haut débit.

    Source : Assemblée nationale

    Et vous ?

    Que pensez-vous des arguments proposés par cet amendement ?
    Que pensez-vous de la décision de l'Assemblée nationale qui l'a déclaré irrecevable ?
    Que pensez-vous de Starlink ? Aimeriez-vous l'essayer ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  18. #398
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    1 203
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 1 203
    Points : 4 475
    Points
    4 475
    Par défaut
    Une fois qu'ils sont dans l'espace, je ne voie pas en quoi l'adoption d'une telle loi changerait quelque chose de l'interdire en France.
    Ou alors c'est en prévision d'un putch pour prendre le pouvoir, et faire comme Poutine et interdire Starlink car on ne peux pas contrôler ce qui y transite localement ?
    Bon trêve de théorie du complot, l'explication la plus plausible c'est que les députés de France insoumise sont encore plus stupides que les autres et c'est pas peu dire.

    Pour ce qui est d'avoir Starlink sur des véhicules il va y avoir un tas de gens et de sociétés qui vont êtres très intéressés, je pense que Elon Musk a-vu juste sur ce coup la.
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  19. #399
    Expert éminent sénior Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    4 295
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Pyrénées Orientales (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 4 295
    Points : 12 931
    Points
    12 931
    Par défaut
    Autant je serais pas contre un moratoire sur la 5G dont l'apport pour l'utilisateur final est discutable comparé à la 4G, et qui contribue (entre autre) a l'obsolescence rapide des smartphones, autant Starlink est vraiment une technologie très intéressante pour les gens qui vivent dans des zones mal desservies.

  20. #400
    Membre actif
    Inscrit en
    septembre 2006
    Messages
    72
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : septembre 2006
    Messages : 72
    Points : 277
    Points
    277
    Par défaut
    Qu'on soit pour ou contre, comment la France et encore moins le docteur en Astrophysique de la Havane Melenchon pourraient empêcher la mise en orbite de constellations de satellites par les USA, la Russie, la Chine (...) ?
    Et ce n'est pas l'absence de quelques milliers ou dizaines de milliers de clients français auxquels JLM aurait interdit de s'abonner qui menerait ces projets à la ruine.

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 19/07/2010, 16h25
  2. [applet]utilser des infos pour les traiter dans une servlet
    Par jeromejanson dans le forum Applets
    Réponses: 5
    Dernier message: 07/03/2010, 23h22
  3. Des classes pour les liens en CSS
    Par Invité dans le forum Mise en page CSS
    Réponses: 3
    Dernier message: 08/03/2005, 14h31
  4. [debutant][JNI]Stocker des objet pour les rappeler plus tard
    Par Celenor dans le forum Entrée/Sortie
    Réponses: 7
    Dernier message: 28/03/2004, 01h28

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo