Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #301
    Membre actif
    Citation Envoyé par Jipété Voir le message
    Attention aux affirmations péremptoires !
    Attention aussi aux carences de connaissances...

    Citation Envoyé par Jipété Voir le message
    rien ne peut voyager plus vite que la lumière aujourd'hui et tant qu'on n'aura pas découvert autre chose qui va plus vite et dont on ne soupçonne pas l'existence et que donc on ne peut pas imaginer, sauf par les auteurs de SF pour le moment.
    Ce que dit tireb91913 est exact, rien ne peut dépasser la vitesse de la lumière dans le vide et il ne s'agit pas de "découvrir autre chose". La vitesse de la lumière est une constante universelle et invariante, c'est une vitesse limite de la physique relativiste. Jusqu'à maintenant, cette physique n'a été mise en échec nulle part dans l'univers observable, donc il est bien exact de dire que "tu ne pourras pas communiquer instantanément peu importe où tu es dans l'univers (observable)". Je sais que cela casse les doux rêves de voyage dans l'espace avec son smartphone dans la poche comme dans le métro mais c'est la dure réalité de la physique de notre univers.

    Citation Envoyé par calvaire
    alors explique nous pourquoi quand 2 particules sont intriqués, quand l'une change d'état l'autre aussi et de manière instantanée ?
    c'est quelque chose qui a été prouvée
    le problème reste aujourd'hui à trouver un moyen déterministe de synchroniser les 2 particules
    L'intrication quantique revient toujours dans ces discussion et c'est vraiment quelque chose de très mal compris par celles et ceux qui en parlent... Elle est issue d'un cadre théorique et a été observée en laboratoire mais cela s'arrête là. En particulier, elle ne peut pas être utilisée pour transmettre de l'information au-delà de la vitesse de la lumière. Encore désolé pour les amateurs de SF...

    Si vous voulez plus de détails : https://fr.wikipedia.org/wiki/Intrication_quantique#Implications_philosophiques

  2. #302
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Jipété Voir le message
    instantanée, vraiment ?
    Même pas 0,000_plein-plein-plein de zéros_1 seconde de décalage ?


    source, merci.
    Ce que dit tireb91913 est exact, rien ne peut dépasser la vitesse de la lumière dans le vide et il ne s'agit pas de "découvrir autre chose". La vitesse de la lumière est une constante universelle et invariante, c'est une vitesse limite de la physique relativiste. Jusqu'à maintenant, cette physique n'a été mise en échec nulle part dans l'univers observable, donc il est bien exact de dire que "tu ne pourras pas communiquer instantanément peu importe où tu es dans l'univers (observable)". Je sais que cela casse les doux rêves de voyage dans l'espace avec son smartphone dans la poche comme dans le métro mais c'est la dure réalité de la physique de notre univers.
    https://en.wikipedia.org/wiki/Quantu..._teleportation

    An important aspect of quantum information theory is entanglement, which imposes statistical correlations between otherwise distinct physical systems by creating or placing two or more separate particles into a single, shared quantum state. These correlations hold even when measurements are chosen and performed independently, out of causal contact from one another, as verified in Bell test experiments. Thus, an observation resulting from a measurement choice made at one point in spacetime seems to instantaneously affect outcomes in another region, even though light hasn't yet had time to travel the distance; a conclusion seemingly at odds with special relativity (EPR paradox).
    Je sais que cela casse les doux rêves de voyage dans l'espace avec son smartphone dans la poche comme dans le métro mais c'est la dure réalité de la physique de notre univers.
    ça tombe bien car la physique c'est encore mieux que la science fiction, voyager à la vitesse de la lumière ou a une vitesse proche en prenant en compte la dilatation du temps te permet de voyager rapidement dans l'univers (enfin sur terre par contre il se sera écoulé plusieurs millions/milliards d'années on est d'accord)
    je mets mes sources cette fois
    https://en.wikipedia.org/wiki/Twin_paradox

    mais nous n'en sommes qu'au début, oui aujourd'hui on est capable au mieux de voyager que à 10 pourcent seulement de la vitesse de la lumière, que l'intrication reste encore un domaine de recherche complexe mais très prometteur, mais il faut pas oublier que les plus grandes théorie de la physique sont aujourd'hui encore très bancale, entre les constantes ajouté au pif pour les formules fonctionnent, la grande incohérence entre la relativité générale et la physique quantique... et beaucoup de chose qui reste inexpliqué qu'on nomme "machin truc noir".

    aujourd'hui non tu peux rien affirmer du tout et les modèles actuel permettent mème de s’astreindre de la limitation de la vitesse de la lumière pas en allant plus vite mais en contournant ce problème

    quand j'ai débuté l'informatique j'avais des grosses caisses d'électronique juste pour stocker quelques mo, aujourd'hui mon métier à beaucoup changé en seulement 40ans, et notre compréhension de la physique a complétement changé en moins d'1 siècle, et nul doute qu'il y'aura encore de gros changement avant 2100

  3. #303
    Membre actif
    Il y a beaucoup de confusions dans ton message et des choses à debunker. Tu mélanges des théories locales (physique relativiste avec le paradoxe des jumeaux) et non-locales (mécanique quantique avec l'intrication quantique). Nous sommes très loin de concevoir les effets d'un déplacement à 10 pourcents de la vitesse de la lumière car cela est tout simplement hors de notre portée. Certes, la physique introduit parfois des constantes sans réalité physique pour faire coller un modèle mais ce n'est pas "au pif"... La physique étant une science empirique, tant qu'un modèle (même basé sur une constante étrange) n'est pas mis en échec, il reste valable et plus pertinent que des divagations d'amateurs de science trop peu éclairés.

    Au sujet de ta citation sur la téléportation quantique, elle ne vient pas du tout soutenir ce que tu dis. Il est question de corrélation, c'est-à-dire d'un lien statistique entre des états. Dans la théorie de la mécanique quantique, le changement d'un état peut influencer instatanément celui d'un autre état même distant (c'est la non-localité) mais il demeure aléatoire et cette influence relève plus de l'expérience de pensée que d'une réalité physique exploitable. En tout cas, rien qui puisse laisser songer que nous pourrions un jour "communiquer instantanément peu importe ou tu es dans l'univers" comme ce que tu écrivais.

    Sur ce, il est samedi et c'est l'heure de l'apéritif

  4. #304
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Meseira Voir le message
    Il y a beaucoup de confusions dans ton message et des choses à debunker. Tu mélanges des théories locales (physique relativiste avec le paradoxe des jumeaux) et non-locales (mécanique quantique avec l'intrication quantique). Nous sommes très loin de concevoir les effets d'un déplacement à 10 pourcents de la vitesse de la lumière car cela est tout simplement hors de notre portée.
    c'est ce qu'aurait du donner le projet orion si il n'avais pas été annulé (du a sa dangerosité) mais techniquement si on est capable d'aller à une tel vitesse
    je te cite encore une fois ma source (toi tu n'en a jamais d'ailleurs...)
    https://en.wikipedia.org/wiki/Projec...ar_propulsion)
    Orion can achieve perhaps 9%–11% of the speed of light.
    tu debunke rien du tout, tu ne maitrise juste pas le sujet je suis désolé de te l'apprendre

  5. #305
    Invité
    Invité(e)
    T'as beau balancer des sources tu ne connais pas le sujet, ce que tu racontes est faux. C'est pas grave d'avoir tort mais tu pourrais au moins l'admettre.

  6. #306
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par tireb91913 Voir le message
    T'as beau balancer des sources tu ne connais pas le sujet, ce que tu racontes est faux. C'est pas grave d'avoir tort mais tu pourrais au moins l'admettre.
    ok je m'incline, tu as raison et j'ai tort. Je peux pas lutter contre ça.
    le niveau intellectuel parfois ici est juste effroyable

  7. #307
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    pas forcément, je vois de plus en plus de news sur des chercheurs ayant réussie a transmettre de l'information avec l'intrication quantique
    par exemple: https://trustmyscience.com/communica...uelle-directe/

    on peut imaginer que dans le futur on pourra communiquer instantanément peu importe ou tu es dans l'univers, sa serais quand même révolutionnaire de pouvoir communiquer instantanément avec par exemple une sonde sur pluton ou une colonie sur sur mars...

    enfin bref c'est prometteur et cela nous prouve que la vitesse de la lumière n'est pas une limitation en soit
    C'est vrai que la décohérence a lieu de manière apparemment instantanée, même avec deux particules intriquées séparées par de grandes distances. Mais l'état qui résulte de cette décohérence étant aléatoire ça ne permet pas de transmettre de l'information. Les avancées actuelles sur l'intrication quantique pour la transmission de données visent plutôt à rendre les interceptions de communication détectables.

    Après pour l'avenir lointain, on peut toujours imaginer tout et n’importe quoi, mais rien des connaissances actuelles de la physique ne parait indiquer que les communications supra-luminiques sont à notre portée.

    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    alors explique nous pourquoi quand 2 particules sont intriqués, quand l'une change d'état l'autre aussi et de manière instantanée ?
    c'est quelque chose qui a été prouvée
    le problème reste aujourd'hui à trouver un moyen déterministe de synchroniser les 2 particules
    Le truc c'est que la décohérence n'est pas vraiment un changement d'état, du moins pas dans le sens de la physique macroscopique.
    Il s'agit du fixage d'un état parmi les différents états superposés possibles. Et comme l'état est fixé de manière totalement aléatoire, on ne peut pas s'en servir pour transmettre de l'information plus vite que l'on a fait pour séparer les deux particules intriquées.

    Citation Envoyé par Jipété Voir le message
    instantanée, vraiment ?
    Même pas 0,000_plein-plein-plein de zéros_1 seconde de décalage ?

    source, merci.
    En effet, sur le coté instantané de la décohérence, calvaire a raison, d'après l'état actuel de la science. Ça a été prouvé notamment par l'expérience de Alain Aspect.
    Bien que l'idée ne plaisait pas a Einstein, ça ne remet pas en cause la vitesse de la lumière comme limite pour la transmission d'information.
    Pour plus d'info sur l'intrication je conseille cette vidéo très didactique:

    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    ça tombe bien car la physique c'est encore mieux que la science fiction, voyager à la vitesse de la lumière ou a une vitesse proche en prenant en compte la dilatation du temps te permet de voyager rapidement dans l'univers (enfin sur terre par contre il se sera écoulé plusieurs millions/milliards d'années on est d'accord)
    je mets mes sources cette fois
    https://en.wikipedia.org/wiki/Twin_paradox
    Là tu es passé sur un sujet complètement différent : la déformation de l'espace/temps aux grandes vitesses n'a rien a voir avec la physique quantique. C'est purement lié à la relativité restreinte, et non seulement ça ne permet pas de dépasser la vitesse de la lumière, mais c'est justement ça qui pose la vitesse de la lumière comme limite infranchissable. En gros plus tu accélères plus l'espace et le temps va se contracter ce qui fait que pour l'extérieur tu te rapprocheras de la vitesse de la lumière sans jamais l'atteindre. Pour le moment on arrive absolument pas à mettre la relativité restreinte en défaut, pourtant ça n'est pas les tentatives qui manquent.

  8. #308
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    ça tombe bien car la physique c'est encore mieux que la science fiction, voyager à la vitesse de la lumière ou a une vitesse proche en prenant en compte la dilatation du temps te permet de voyager rapidement dans l'univers (enfin sur terre par contre il se sera écoulé plusieurs millions/milliards d'années on est d'accord)
    Je comprend pas bien ce que tu appelle "voyager rapidement dans l'univers" tout en parlant de "voyager à la vitesse de la lumière ou a une vitesse proche", car la vitesse de la lumière est effroyablement lente à grande échelle. La plus proche étoile est à plus de 4 année lumière, la voie lacté fait 100.000 années lumières de diamètres, les plus proches galaxies (naines) autour de 42.000 années lumières, la plus proche galaxie semblable à la notre à 2,55 millions d'années lumières. Bref, même à la vitesse de la lumière, les promenade dans l'univers nous paraissent bien impossible. Je ne vois pas non plus pourquoi tu parles de dilatation temporelle car, comme tu le soulignes toi même, cela concerne les autres. Ton temps propre ne sera pas altéré et un an durera toujours bien un an pour toi. C'est pas ça qui t'aidera à aller plus loin.

  9. #309
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par benjani13 Voir le message
    Je comprend pas bien ce que tu appelle "voyager rapidement dans l'univers" tout en parlant de "voyager à la vitesse de la lumière ou a une vitesse proche", car la vitesse de la lumière est effroyablement lente à grande échelle. La plus proche étoile est à plus de 4 année lumière, la voie lacté fait 100.000 années lumières de diamètres, les plus proches galaxies (naines) autour de 42.000 années lumières, la plus proche galaxie semblable à la notre à 2,55 millions d'années lumières. Bref, même à la vitesse de la lumière, les promenade dans l'univers nous paraissent bien impossible. Je ne vois pas non non plus pourquoi tu parles de dilatation temporelle car, comme tu le soulignes toi même, cela concerne les autres. Ton temps propre ne sera pas altéré et un an durera toujours bien un an pour toi. C'est pas ça qui t'aidera à aller plus loin.
    Là tu es passé sur un sujet complètement différent : la déformation de l'espace/temps aux grandes vitesses n'a rien a voir avec la physique quantique. C'est purement lié à la relativité restreinte, et non seulement ça ne permet pas de dépasser la vitesse de la lumière, mais c'est justement ça qui pose la vitesse de la lumière comme limite infranchissable. En gros plus tu accélères plus l'espace et le temps va se contracter ce qui fait que pour l'extérieur tu te rapprocheras de la vitesse de la lumière sans jamais l'atteindre. Pour le moment on arrive absolument pas a la mettre en défaut malgré de nombreuses tentatives.
    oui c'est un sujet différent mais c'est pour dire que toi tu peux voyager dans l'univers rapidement.

    plus tu voyages à la vitesse de la lumière (la célérité) moins tu auras de temps propre, si tu voyage a la vitesse de la lumière tu peux traverser la galaxie en quelques minutes enfin dans ton vaisseau il se sera écoulé que quelques minutes. Pour un homme rester sur terre par contre il se sera écouler plus millions d'années.
    alors oui nous ne sommes pas capable de voyager presque à la vitesse de la lumière mais si tu as la technologie pour les voyages galactique seraient possible sans devoir poireauter 1 milliards d'année dans ton vaisseau.

    et sa on le fait tous les jours, un type qui prends l'avion souvent vieillira moins vite que toi... mais c'est évidement imperceptible à cette échelle et il faut une horloge atomique pour le voir
    je peux pas aller plus vite que la lumière mais la relativité générale ne m'interdit pas de faire un vaisseau capable d'aller sur andromède en seulement quelques jours.

    et en 2020 avec juste à 10% de la vitesse de la lumière (ce que l'homme peut atteindre avec le projet Orion) on est techniquement déjà capable de faire des voyages interstellaire.
    on le fait pas car ça couterais trop cher, que l’intérêt pour l'instant est nul et que les mecs dans le vaisseau vont surement crever en cours de route car on est pas encore capable de faire des vaisseaux auto suffisant et résistant aux radiations. Les voyages de longue durée vers la lune ou mars que pousse de plus en plus d'industriels devrait apporter des réponses à pas mal de problématique dans les prochaines décennies.
    sans parler des écolos qui refuserons de faire décoller un vaisseau sur terre qui crache des bombes atomique ^^

    alors oui ce que je dis la c'est pas possible aujourd'hui ou en tous cas pas réalisable sans investir des milliards de milliards mais les modèles théorique ne l'interdise pas et donc il y'a encore un énorme potentiel technologique avant d'atteindre les limites de la physique.
    je prend l'exemple d'un collègue il y'a 30ans qui me disait que jamais on pourra faire du rendue 3d en temps réel bah c'est surement la plus grosse connerie qu'il est dite dans sa vie car je le fais aujourd'hui sur ma montre connecté. ou des mecs qui disait que jamais on pourrais ce déplacer a plus de 50km/h, ou encore de ceux qui pensait impossible pour un homme de dépasser le mur du son...
    enfin suffit juste de regarder les progrès de ouff fait le siècle dernier, je peux aller a New York pour 300€ en seulement quelque heures, le tout en regardant la télé assis dans un siège confortable et climatisé.

    il y'a juste 1ans, il y'a eu une mission pour tester les voiles solaire, les résultats ont été très prometteurs et la NASA utiliser cette même techno pour surveiller un astéroïde... l’année prochaine Near-Earth Asteroid Scout.
    et alors ? ce projet a terme pourrais permettre de lancer des sondes vers proxima b à 20 pourcent de la vitesse de la lumière et donc atteindre cette planète (qui est une planète potentiellement habitable) en 20ans un peu près

    Nous sommes en plein boom technologique la avec de nouvelles technologie de communication et de propulsion
    bref je m’arrête la c'est pas la peine de nourrir des trolls comme Meseira ou tireb91913, c'est peut être bien le mème compte d’ailleurs...

  10. #310
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    oui c'est un sujet différent mais c'est pour dire que toi tu peux voyager dans l'univers rapidement.
    Sauf que là, tu as dévié le sujet de conversation pour te donner raison. A la base on discutait de la possibilité de transmettre des informations plus vite que la lumière, ce que les effets relativistes ne permettent pas. En effet, comme son nom l'indique, la relativité a des effets relatifs. L'espace temps a beau s'écouler différemment du point de vue d'un objet en mouvement rapide, ça ne change absolument rien au point de vu extérieur, or c'est bien ce point de vue qu'il faut prendre en considération quand on veut transmettre de l'information, .

    Par exemple supposons que tu transmets un signal radio entre un endroit sur la Terre et un endroit sur Mars où tu as installé des horloges synchronisées. Ce signal radio est porté par des photons qui se déplacent à la vitesse de la lumière dans le vide (ce qui constitue la grande majorité du trajet Terre/Mars). Si tu pouvais faire le voyage assis sur un photon, le trajet serait quasi instantané pour toi à cause de la contraction de l'espace temps. Au moment de l'arrivée ta montre indiquerait l'heure de départ à quelques dixièmes près, mais il n’empêche que tu constaterais qu'il s'est bien écoulé plusieurs minutes depuis ton départ, aussi bien sur Terre que sur Mars. Donc non, la relativité ne permet pas de transmettre des informations entre la Terre et Mars plus vite que la lumière, au contraire elle garantit que l'on ne peut pas le faire.

    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    plus tu voyages à la vitesse de la lumière (la célérité) moins tu auras de temps propre, si tu voyage a la vitesse de la lumière tu peux traverser la galaxie en quelques minutes enfin dans ton vaisseau il se sera écoulé que quelques minutes. Pour un homme rester sur terre par contre il se sera écouler plus millions d'années.
    alors oui nous ne sommes pas capable de voyager presque à la vitesse de la lumière mais si tu as la technologie pour les voyages galactique seraient possible sans devoir poireauter 1 milliards d'année dans ton vaisseau.
    Tu n'as pas dépassé la vitesse de la lumière pour autant, même en te plaçant à l'intérieur du vaisseau, car c'est l'espace-temps qui est affecté et pas uniquement le temps. La distance a parcourir s'est contractée en même temps que le temps.

    Quand tu débarques de ton vaisseau après un voyage de cent années lumière à une vitesse proche de la lumière, même si pour toi le voyage a été très court, il s'est bien écoulé plus de cent ans, aussi bien à ton point de départ qu'à ton point d'arrivée.

  11. #311
    Invité
    Invité(e)
    A ce moment on peut aussi parler du warp drive et des trous de ver.

    Sauf que ça n'a aucun rapport avec le sujet et le fait que tu ne peux pas transmettre une information plus vite que la lumière.

    Et même si c'était le cas comment tu amènes ta particule intriquée à l'autre bout de la galaxie ? C'est pas en utilisant ta voile solaire qui n'aura plus d'effet au-delà de l'heliosphere.

    Car même si on parle de vide le vide n'est pas vide et ta voile sera ralentie par le peu d'atomes qu'elle rencontrera sur sa route.

    Bref la science ce n'est pas de la fiction.

  12. #312
    Membre éprouvé
    D'un côté, disposer partout de l'internet rapide, c'est séduisant. De l'autre, devoir passer entre des constellations de satellites pour voir les étoiles, ça me gave.
    Surtout, qu'en est-il des nuages ? J'avais la TV par satellite aux Antilles, les pertes de signal n'étaient pas rares lorsque les nuages arrivaient.
    Et aujourd'hui, en Vendée, il nous arrive encore de ne pas recevoir la TNT lorsque le temps est brumeux.

    J'espère que Starlink n'est pas en train de gâcher notre ciel pour fournir un mauvais service...

  13. #313
    Nouveau Candidat au Club
    bonjour j'ai pas suivie la conversation et j'ai la flemme, mais y'a les trou de verres qui reste encore aujourd'hui une piste prometteuse pour le voyage a grande échelle.
    comme les trou noirs qui était possible en théorie il y'a 50ans et prouvé aujourd'hui, les trous de verre serons peut être découvert/synthétisé durant ce siècle.

  14. #314
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par zebrer Voir le message
    bonjour j'ai pas suivie la conversation et j'ai la flemme, mais y'a les trou de verres qui reste encore aujourd'hui une piste prometteuse pour le voyage a grande échelle.
    comme les trou noirs qui était possible en théorie il y'a 50ans et prouvé aujourd'hui, les trous de verre serons peut être découvert/synthétisé durant ce siècle.
    Les voyages par trous de vers sont encore très loin de pouvoir etre appelé une piste prometteuse. C'est au mieux une vague piste de recherche, mais pour le moment, c'est encore du domaine de la science fiction.

    Tout d'abord, c'est juste un concept théorique, à l'heure actuelle. Rien ne garanti leur existance, mais surtout, même si c'était le cas, on a pas encore de moyens accessibles à l'échelle humaine qui nous permettraient de les utiliser.

  15. #315
    Chroniqueuse Actualités

    La division d’intervention d’urgence de l’armée de l’État de Washington utilise l'internet Starlink de SpaceX
    La division d’intervention d’urgence de l’armée de l’État de Washington utilise l'Internet Starlink de SpaceX depuis début août
    pour fournir le service Internet aux zones dévastées par les incendies

    Le réseau Internet par satellite Starlink que SpaceX est en train de développer a été utilisé sur le terrain par les services d'urgence de l'État de Washington ces dernières semaines, la première application précoce du service de la société à être divulguée.

    L'armée de l'État de Washington, qui comprend sa division d'intervention d'urgence, a commencé à utiliser les terminaux d'utilisateurs Starlink au début du mois d'août pour apporter le service Internet aux zones dévastées par les incendies. Les terminaux utilisateurs sont les petits appareils au sol qui se connectent aux satellites. La division d'intervention d'urgence dispose de sept terminaux utilisateurs Starlink, qu'elle déploie avec un succès immédiat. « Je n'ai jamais mis en place un équipement satellitaire tactique qui ait été aussi rapide à installer et aussi fiable », a déclaré lundi à CNBC Richard Hall, le responsable des télécommunications d'urgence de la division informatique du département militaire de l'État de Washington, dans une interview.


    Division de la gestion des urgences à Washington

    Comment Washington utilise Starlink

    Starlink est le nom de l'ambitieux plan de SpaceX visant à construire un réseau Internet par satellite interconnecté, également connu sous le nom de "constellation", pour fournir l'Internet à haut débit partout sur la planète. Le réseau Starlink complet devrait compter environ 12 000 satellites en orbite basse, beaucoup plus près de la surface que les satellites à large bande traditionnels. Selon Hall, dont la division a utilisé d'autres services à large bande par satellite, « il n'y a vraiment aucune comparaison » entre Starlink et les réseaux traditionnels, où les satellites sont plus éloignés de la Terre en orbite géosynchrone ou en orbite terrestre moyenne.

    « Starlink double facilement la largeur de bande » en comparaison, a déclaré Hall, notant qu'il a constaté une diminution de plus de 150 % de la latence. « J'ai vu des latences inférieures à 30 millisecondes de façon constante », a-t-il déclaré. Hall a précisé qu'avec les autres services traditionnels, il faut généralement entre 30 minutes et une heure pour établir une connexion par satellite, « avec beaucoup moins de vitesse et de bande passante et une latence beaucoup plus élevée dans un ensemble beaucoup plus grand ».

    En comparaison, Hall a souligné qu'il lui fallait entre cinq et dix minutes pour installer et connecter un terminal Starlink. Et une seule personne peut installer l'un des appareils : « Cela ne nécessite pas de camion, de remorque et de nombreux autres équipements supplémentaires. J'ai passé la majeure partie de quatre ou cinq heures avec un équipement satellite pour essayer d'obtenir une bonne connexion. Donc, pour moi, c'est incroyable », a ajouté Hall.

    Le centre de développement et l'usine Starlink de SpaceX se trouvent à Redmond, Washington, juste à la sortie de Seattle. La division de Hall a eu des discussions préliminaires avec SpaceX, a-t-il dit, car l'État s'efforçait « de fournir une certaine couverture rurale à certaines de nos zones tribales qui n'allaient pas bénéficier du haut débit du tout pendant un certain temps ».

    À ce jour, SpaceX a lancé plus de 700 satellites Starlink, une fraction du total nécessaire à la couverture mondiale, mais suffisamment pour commencer à fournir des services dans certaines régions, notamment dans le nord-ouest des États-Unis.

    L'entreprise a confirmé qu'elle a effectué un bêta test privé de Starlink avec ses employés, mais M. Hall a déclaré que le cas d'utilisation de la division d'urgence de Washington « est le fruit de discussions sans rapport auparavant ». Lorsque les incendies de Washington sont devenus de plus en plus graves en août, avec des dommages catastrophiques, Hall a vu Starlink comme une nouvelle solution pour les zones où les dommages signifiaient « qu'il n'y a pas d'autre connexion de données disponible ».

    Washington a utilisé Starlink pour obtenir des communications régionales, a déclaré Hall. Il a installé des terminaux dans des zones qui ont été gravement brûlées pour fournir aux familles évacuées des appels sans fil et un accès à Internet pour déposer des demandes d'indemnisation. « J'ai même fait en sorte de permettre aux enfants de faire une partie de leur scolarité initiale aussi, car ils avançaient lentement avec une présence limitée. Nous avons couvert un grand nombre de bases. Starlink change le jeu dans la mesure de ce qui est disponible », a-t-il déclaré.

    L'armée de l'air américaine a notamment effectué les premiers tests de Starlink, mais l'utilisation de Washington représente la première application du service sur plusieurs semaines. Le PDG de SpaceX, Elon Musk, a répondu lundi aux remerciements de l'État de Washington pour le soutien de Starlink. « Heureux que SpaceX ait pu nous aider ! Nous donnons la priorité aux intervenants d'urgence et aux endroits où il n'y a pas du tout de connexion Internet », a tweeté Musk.


    SpaceX a envoyé à Hall les deux versions bêta et les premiers terminaux utilisateurs commerciaux Starlink. Ce dernier a déclaré que les terminaux utilisateurs sont tous de « grande qualité », les terminaux commerciaux étant « juste un peu plus élégants, un produit plus fini ». La base du terminal était à l'origine un solide poids rond, mais a été remplacée par un trépied, ce qui, selon Hall, a permis une installation plus flexible. Alors que SpaceX a dit à Hall que le terminal « nécessitait une prise de vue claire orientée vers le nord », certains endroits où il les a installés étaient «légèrement obscurcis, mais cela a quand même fonctionné comme un charme, avec de grandes vitesses ».

    Un service pas encore facturé

    La société de Musk permet à l'État de Washington d'utiliser gratuitement les terminaux Starlink, Hall déclarant qu'il n'y a pas encore eu de « structure tarifaire ». « L'idée est que si nous les voulons à long terme, nous reviendrons à la table des négociations pour en discuter. Moi-même et d'autres personnes de mon agence voulons commencer à en discuter parce que ces terminaux, du moins en ce qui nous concerne, sont là pour rester pour nous. Nous voulons en envoyer le plus possible dans le plus grand nombre d'endroits possible, donc il vaut mieux savoir ce que cela va coûter le plus tôt possible, a-t-il déclaré.

    Hall a ajouté qu'il est conscient de l'intérêt que d'autres organisations portent à Starlink, comme le Département des ressources naturelles de Washington et l'Agence fédérale de gestion des urgences du Département de la sécurité intérieure. « Il y a beaucoup d'intérêt. Le seul problème est que nous sommes encore un peu limités sur les endroits où nous pouvons le déployer en dehors du nord-ouest du Pacifique », a déclaré Hall.

    SpaceX prévoit de continuer à étendre la zone de couverture de Starlink en lançant d'autres satellites. En juillet, la société a déclaré qu'elle construisait 120 satellites par mois, ainsi que des milliers de petits terminaux que les consommateurs utiliseront pour se connecter au réseau. SpaceX prévoit de commencer un test bêta public de Starlink lorsque le test bêta privé sera terminé, dans le but d'offrir un service commercial Starlink dans le nord des États-Unis et le sud du Canada d'ici la fin de l'année. « SpaceX est très prudent en ce moment dans ce qu'ils nous promettent, mais cela n'a été que des bonnes choses », a déclaré Hall.

    Source : CNBC

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?

    Voir aussi :

    Les utilisateurs de la version bêta de Starlink obtiennent des vitesses de téléchargements allant de 11 à 60 Mb/s, selon des tests effectués par Speedtest by Ookla

    SpaceX accélère sa production et fabrique 120 satellites Internet Starlink par mois, un rythme sans précédent dans l'industrie spatiale

    Elon Musk : la version bêta privée de Starlink commencera dans environ trois mois et la version bêta publique dans six mois, alors que SpaceX a demandé l'approbation des orbites encore plus basses

    La latence et la bande passante de Starlink seront suffisantes pour permettre un usage typique d'Internet, incluant le Cloud gaming et le visionnage de films en HD, d'après Elon Musk
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  16. #316
    Chroniqueur Actualités

    SpaceX a lancé suffisamment de satellites Starlink pour une prochaine bêta publique « assez large »
    SpaceX a lancé suffisamment de satellites Starlink pour une prochaine bêta publique « assez large »,
    Après que les derniers satellites auront atteint leur position cible

    L'objectif d'Elon Musk de diffuser l'Internet à haut débit dans des régions reculées de la Terre à l'aide de satellites en orbite se rapproche davantage de la réalité. SpaceX a lancé avec succès mardi un autre lot de 60 satellites, portant le nombre total de satellites Starlink en orbite à plus de 700. Musk, le PDG de SpaceX, a déclaré que c'était suffisant pour une version bêta publique « assez large ».

    Après plusieurs tentatives de lancements non effectifs en raison du mauvais temps et d'autres problèmes, SpaceX a finalement lancé sa 12e mission Starlink à partir du Centre spatial Kennedy en Floride. Ce qui porte sa constellation de satellites à faisceaux hertziens à un peu moins de 800 dont la société a besoin pour assurer une couverture modérée en Amérique du Nord. 775 satellites Starlink sont maintenant lancés depuis le premier lancement, y compris ceux envoyés sur le dernier lancement qui n’ont pas encore atteint leur position finale.


    Le but ultime de Starlink est de mettre 42 000 satellites - dont 12 000 déjà autorisés par la FCC - en orbite au-dessus de la Terre, capables de transmettre l'Internet haut débit à des endroits éloignés où il est difficile d'obtenir une couverture. Starlink déclare sur son site Web qu'il souhaite une couverture aux États-Unis et au Canada d'ici à la fin de 2020, et une « couverture quasi mondiale » d'ici à 2021. Rappelons que les satellites Starlink sont en orbite autour de la Terre à une altitude d'environ 500 km, bien plus près de la Terre que les services à large bande par satellite traditionnels.

    Mais le plus important pour les clients potentiels qui manquent d’Internet à large bande aux États-Unis, c’est que ce dernier lot de 60 satellites Starlink ouvre la voie à une version bêta publique assez importante du service dans le nord des États-Unis et peut-être dans le sud du Canada. « Une fois que ces satellites auront atteint leur position cible, nous serons en mesure de lancer une bêta publique assez large dans le nord des États-Unis et, espérons-le, dans le sud du Canada. D'autres pays suivront dès que nous aurons reçu l'approbation réglementaire », a tweeté le PDG de SpaceX, après ce dernier lancement.


    Cette version bêta publique inclurait la zone métropolitaine de Détroit et Ann Arbor, Michigan, a répondu Musk, en répondant à une question sur Twitter. Mais Musk n'a pas dit exactement quand les smallsats Starlink devaient atteindre leur « position cible ».

    Le lancement de la phase bêta publique pourrait se faire avec moins de satellites que prévu

    Musk a déclaré en avril qu'une phase bêta publique pour le service serait mise en place et opérationnelle à l'automne 2020. Il a également déclaré en mai 2019 qu'une version « initiale » commercialement viable du service Starlink pour les États-Unis serait possible avec 400 satellites, tandis que 800 seraient suffisants pour une couverture mondiale « significative », selon Business Insider.

    Si Musk n’a pas précisé la date de l’arrivée de la dernière mission en orbite finale, l'astrophysicien Jonathan McDowell du Centre d'astrophysique de Harvard-Smithsonian a dit dans une déclaration qu'il était possible que les deniers satellites ne soient pas en place avant février 2021. McDowell suit les orbites des satellites Starlink et fournit des mises à jour sur son site Web.

    En général, selon l'astrophysicien, SpaceX divise chaque lot de 60 satellites en trois groupes de 20. « Le premier groupe atteindra la hauteur cible dans environ 45 jours ; le deuxième et le troisième après 90 et 135 jours environ », a-t-il dit. Il est donc possible, selon les prévisions de McDowell, que la version bêta publique démarre alors que les 60 derniers satellites seront en train d’être mis en place au cours des prochains mois.

    Starlink exploite une version bêta privée depuis juillet dans certaines régions du nord des États-Unis et, bien qu'elle couvre le sud du Canada, les services sont en attente d'une autorisation réglementaire. Cependant, la version bêta privée de la technologie a été largement limitée aux employés de SpaceX, aux militaires et aux intervenants d'urgence de l'État de Washington. Selon, un rapport publié par CNBC en fin septembre, l'unité de gestion des urgences de l'armée de l'État de Washington utilisait sept terminaux d'utilisateurs finaux Starlink pour la connectivité depuis début août dans les parties de l'État ravagées par les incendies.

    Dans une mise à jour publiée après le lancement de mardi, SpaceX a déclaré que la façon dont les premiers intervenants de Washington ont déployé Starlink à Malden, au sud de Spokane à Washington, est « représentative de la façon dont Starlink fonctionne le mieux - dans les zones éloignées ou rurales où la connectivité Internet n'est pas disponible ».

    La version « bêta publique assez large » promise par Musk ne couvrira pas l'ensemble des États-Unis, mais elle couvrira davantage la partie nord du pays. Cette phase signifie que davantage de clients potentiels de Starlink, qui ne sont pas satisfaits des connexions à large bande des services par les satellites traditionnels et de substituts à la large bande mobile, auront l'occasion de tester le service Starlink de SpaceX.

    En août, SpaceX a demandé à la Commission fédérale des communications d'augmenter le nombre de terminaux d'utilisateurs finaux qu'il est autorisé à déployer d'un million à cinq millions, après que 700 000 résidents américains se soient inscrits pour être informés de la disponibilité du service. Dans une présentation faite à la FCC en juillet, SpaceX annoncé avoir augmenté la production de ses satellites Starlink et produisait à une vitesse sans précédent de 120 satellites par mois.

    SpaceX a récemment présenté les tests de performance Internet Starlink de la FCC, qui montrent qu'il est capable d'atteindre des vitesses de téléchargement comprises entre 102 et 103 Mbps, des vitesses d’upload de 40,5 Mbps à 42 Mbps, et une latence de 18 à 19 millisecondes. Même si d’autres tests de tiers indépendants ont montré des performances inférieures.

    Toutefois, SpaceX a encore d’autres défis, y compris l’augmentation de la vitesse de production des terminaux d’utilisateurs finaux. Un autre défi est le problème de la pollution lumineuse qui s’est rapidement accentué avec le rythme sans précédent de déploiements des petits satellites Starlink. Les astronomes ont exprimé à plusieurs reprises leurs inquiétudes quant au fait que les satellites pourraient interférer avec la recherche astronomique.

    Sources : SpaceX, Tweet, Jonathan McDowell

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    Pensez-vous que l’objectif de la phase bêta publique assez large de Starlink sera atteint cette année ?

    Voir aussi :

    La division d'intervention d'urgence de l'armée de l'État de Washington utilise l'internet Starlink de SpaceX depuis début août, pour fournir le service Internet aux zones dévastées par les incendies
    SpaceX confirme que la bêta privée de Starlink est en cours, avec une faible latence et des vitesses supérieures à 100 Mb/s
    SpaceX accélère sa production et fabrique 120 satellites Internet Starlink par mois, un rythme sans précédent dans l'industrie spatiale
    Des centaines d'astronomes avertissent que les satellites Starlink d'Elon Musk pourraient limiter les découvertes scientifiques, et avoir un impact sur l'expérience humaine du ciel nocturne
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  17. #317
    Chroniqueur Actualités

    Une tribu amérindienne obtient un accès anticipé à Starlink de SpaceX et dit que c'est rapide
    Une tribu amérindienne obtient un accès anticipé à Starlink de SpaceX et dit que c'est rapide
    « nous avons été catapultés au XXIe siècle », a déclaré la tribu Hoh

    Elon Musk va-t-il réussir le pari d’offrir l’une des connexions Internet les plus rapides au monde depuis l’espace ? Il est trop tôt pour le dire, mais l’entreprise travaille dans ce sens. Musk a reçu cette semaine un témoignage qui devrait motiver lui et ses troupes à consacrer plus d’efforts au projet Starlink. En effet, récemment connectée à la version bêta de Starlink, la tribu Hoh a déclaré sur Twitter que le réseau offrait une connexion Internet “extrêmement” rapide et que “cela leur a permis d’être propulsés vers le XXIe siècle”.

    La tribu Hoh est une tribu amérindienne vivant dans l’État de Washington sur la côte pacifique, à environ 37 kilomètres au sud de la ville de Forks. Elle a déclaré mercredi sur Twitter étant encore au siècle précédent, mais qu’elle en a été catapultée après s'être connectée à l’Internet haut débit de SpaceX. « Quelle différence l'Internet à haut débit peut faire ! Nos enfants peuvent maintenant participer à l'apprentissage à distance et les habitants peuvent accéder aux soins de santé », a déclaré la tribu Hoh en parlant de son expérience avec la connexion de SpaceX.

    « Nous avons eu l'impression de remonter la rivière à la cuillère pour ce qui est de ce sujet. Mais SpaceX a fait en sorte que cela se produise du jour au lendemain », a-t-elle ajouté. En réponse à leur tweet, Musk a répondu « Vous êtes les bienvenus ! ». Dans un tweet de suivi, la tribu Hoh a déclaré qu’elle ne recevait jusque là que des débits Internet étonnamment lents de 0,3 à 0,7 Mb/s. Toujours à ce sujet, le département du Commerce de l’État de Washington a également publié une vidéo montrant comment Starlink a augmenté les vitesses Internet de la tribu.

    « Ces huit dernières années, j'ai eu l'impression que nous avons remonté la rivière à la cuillère, et que nous n'arrivons presque nulle part avec l'accès à Internet dans la réserve », a déclaré Melvinjohn Ashue, vice-président de la tribu Hoh, dans la vidéo. Conscient de tous ces problèmes, le ministère a présenté l'équipe Starlink de SpaceX à la tribu, ce qui a incité la société à fournir rapidement un accès au réseau satellite. « Il semble que SpaceX soit sorti de nulle part et nous ait catapultés dans le 21e siècle », a ajouté Ashue à propos de l'augmentation de la vitesse.


    Cela dit, la vidéo a fait quelques réserves. Dedans, la tribu n'a pas mentionné à quelle hauteur Starlink a augmenté leurs vitesses de connexion. Cependant, SpaceX affirme que le réseau satellitaire est actuellement capable de fournir des vitesses de téléchargement de 100 Mb/s avec une latence inférieure à 30 millisecondes, une latence qui est comparable à celle d’une connexion Internet terrestre.

    SpaceX prévoit une bêta publique sur une zone plus large

    Starlink est l'ambitieux projet de la société SpaceX qui vise à construire un réseau interconnecté d'environ 12 000 petits satellites, pour offrir une connexion Internet à haut débit depuis l'espace vers n'importe quel endroit du monde. En octobre, la société a demandé l'autorisation de l'Union internationale des télécommunications pour exploiter environ 30 000 satellites de plus, ce qui lui permettra d’avoir une constellation de 42 000 petits satellites Starlink. Le réseau mondial, qui va apporter l’Internet aux zones les plus défavorisées, devrait être opérationnel d'ici 2025.

    Pour l'instant, Starlink reste inaccessible au public, et seulement quelques privilégiés jouissent d’un accès anticipé. Toutefois, lundi dernier, le PDG de SpaceX, Elon Musk, a déclaré que la société prévoit de lancer bientôt des essais bêta pour les résidents basés dans le nord des États-Unis et peut-être aussi dans le sud du Canada. Pour l’instant, Starlink exploite un peu plus de 700 satellites, placés en orbite basse autour de la planète, en particulier sous les hautes latitudes. Ce nombre n’est plus très loin de celui qui devrait permettre une couverture minimale, soit 800.

    En outre, pour atteindre son but, SpaceX fabrique les satellites Starlink 20 fois plus vite que les satellites NEXT d'Iridium. « Pour mettre les choses en perspective, Iridium, qui détenait auparavant le record de la plus grande constellation de satellites commerciaux au monde, fabriquait des satellites au rythme d'environ six satellites par mois au plus fort de la production », a déclaré Chris Quilty, fondateur de Quilty Analytics. CNBC rapporte que les satellites NEXT d'Iridium ont une masse près de trois fois supérieure à celle d'un satellite Starlink, environ 670 kg contre 260 kg pour les satellites Starlink, selon les estimations.

    Mais, même en tenant compte du fait que chaque satellite Starlink est plus petit qu'un satellite Iridium, SpaceX construit son vaisseau spatial 20 fois plus vite. Quilty a notamment souligné que les satellites Iridium ont été construits par le conglomérat aérospatial européen Thales Alenia Space. En comparaison avec le concurrent OneWeb, un projet de constellation d'environ 600 satellites de télécommunications circulant également sur une orbite basse pour fournir aux particuliers un accès à Internet à haut débit, il construisait des satellites à un rythme d'environ 30 par mois avant de faire faillite.

    Quilty a également souligné le fait que la chaîne de production de OneWeb a été conçue et construite en collaboration avec Airbus, un autre géant européen de l'aérospatiale. Quilty conclut que cela fait de Starlink la seule des trois à posséder des satellites construits uniquement par une entreprise américaine, ainsi que la plus productive. Enfin, l'entreprise est aussi en train de chercher une solution pour résoudre le problème de la pollution lumineuse des satellites en orbite basse. Plusieurs astronomes ont émis leur inquiétude quant à cela.

    Source : Message de la tribu Hoh


    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?

    Voir aussi

    SpaceX a lancé suffisamment de satellites Starlink pour une prochaine bêta publique « assez large », après que les derniers satellites auront atteint leur position cible

    SpaceX accélère sa production et fabrique 120 satellites Internet Starlink par mois, un rythme sans précédent dans l'industrie spatiale

    SpaceX demande à la FCC d'autoriser 5 fois plus de terminaux Internet pour les satellites Starlink, près 700 000 personnes seraient déjà intéressées par le service Internet par satellite Starlink

    SpaceX Starlink a maintenant son propre système autonome avec un numéro ASN (Autonomous System Number) et est présent au Seattle Internet Exchange

    SpaceX teste un satellite noir pour réduire la menace de la "mégaconstellation" pour l'astronomie, pendant que les astronomes se penchent sur le problème
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  18. #318
    Responsable
    Office & Excel

    Trolldi?
    "Plus les hommes seront éclairés, plus ils seront libres" (Voltaire)
    ---------------
    Mes remarques et critiques sont purement techniques. Ne les prenez jamais pour des attaques personnelles...
    Le VBA ne palliera jamais une mauvaise conception de classeur ou un manque de connaissances des outils natifs d'Excel...
    Ce ne sont pas des bonnes pratiques parce que ce sont les miennes, ce sont les miennes parce que ce sont des bonnes pratiques
    VBA pour Excel? Pensez D'ABORD en EXCEL avant de penser en VBA...
    ---------------

  19. #319
    Nouveau membre du Club
    Grève des remonteurs de rivière à la cuillère
    À la suite de quoi, la Tribu Hoh put enfin se connecter à AliExpress pour commander des imprimantes 3D et du filament en plastique.
    Le vice-président déclara alors : "Grâce à Starlink nous avons imprimé des cuillères beaucoup plus grandes afin de remonter la rivière plus rapidement".
    Quelques jours plus tard, la tribu Hoh connut sa première restructuration, ce qui mit un terme à la collaboration de 50 remonteurs de rivière à la cuillère.

  20. #320
    Expert éminent sénior
    J'ai l'impression que ce forum contient pas mal de citadins méprisants à l'envers du reste du monde.
    Bienvenue dans un monde où une minorité, loin d'être négligeable et qui n'est pas forcement constituée de bouseux ignorants, n'a pas accès facile a un internet à haut débit.

###raw>template_hook.ano_emploi###