Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

z/OS Discussion :

Facturation mainframe IBM


Sujet :

z/OS

  1. #1
    Membre du Club
    Facturation mainframe IBM
    Bonjour,

    Pas de question technique cette fois mais des questions d'ordre générale pour saisir le fonctionnement de l'écosystème mainframe IBM et lever les "tabous" sur le coût d'un mainframe: comment IBM facture le mainframe?

    J'ai entendu parler d'un coût de la seconde CPU, qu'est ce que la seconde CPU? COmbien coute t'elle? Combien coûte un MIPS? Il y a t'il d'autre sources de facturation comme la location/achat du hardware? Le coût des licence?

    Toute info sera la bienvenue pour éclaircir ce point qui devrait être pris en compte dans les développements.

    Elie

  2. #2
    Rédacteur/Modérateur

    La facturation IBM, c'est tout un roman... Pour avoir les détails, il fut se tourner vers IBM et l'ingénieur commercial.
    Dans les grandes lignes, l'unité de mesure est le MSU (Million of Service Unit). La Service Unit est liée à une technologie CPU (zEC12, z196 ou inférieur) et un modèle de machine. Chaque modèle de machine a une capacité MSU différente. Il y a une correspondance entre MSU et MIPS, selon le "Technology Dividend", néanmoins, on ne parle plus de MIPS mais on se base véritablement sur le MSU.

    Côté software, 2 modes de fonctionnements :
    • Les licences MLC, redevance mensuelle, que l'on paye en fonction de sa consommation MSU (celle-ci est vérifiée mensuelle par les rapports SCRT) et concerne paticulièrement les sous-systèmes majeurs (z/OS, CICS, DB2, IMS, ...).
    • Les licences OTC, que l'on acquiert une seule fois sur un périmètre précis (donné en MSU), avec possibilité de prendre du support (conseillé).


    Dans le développement, le but du jeu est de réduire au maximum l'utilisation CPU, afin de ne pas faire monter la facturation MLC.

    As-tu une question plus précise ?
    M.Dlb - Modérateur z/OS - Rédacteur et Modérateur Pascal

  3. #3
    Membre expert
    Je vais reposer LA question que j'avais déjà posé mais que je n'ai pas encore tout à fait compris :
    La machine "mainframe" elle-même (les 4 baies), comment est-elle facturée ? A la location elle aussi ? Avec un coût fixe initial d'acquisition en plus ? (c'est ce que j'avais cru comprendre, mais je n'en suis jamais sûr)
    --
    Metalman !

    Attendez 5 mins après mes posts... les EDIT vont vite avec moi...
    Les flags de la vie : gcc -W -Wall -Werror -ansi -pedantic mes_sources.c
    gcc -Wall -Wextra -Werror -std=c99 -pedantic mes_sources.c
    (ANSI retire quelques fonctions comme strdup...)
    L'outil de la vie : valgrind --show-reachable=yes --leak-check=full ./mon_programme
    Et s'assurer que la logique est bonne "aussi" !

    Ma page Developpez.net

  4. #4
    Rédacteur/Modérateur

    Historiquement, la machine physique s'acquiert (elle est composée de 2 frames sur les modèles "Entreprise Class" (les grosses machines) et 1 frame sur les petits modèles "Business Class"), à un prix fixe correspondant à une configuration, car il y a beaucoup de modèles de machines.

    On voit émerger un modèle de location, à travers la branche "OutSourcing" d'IBM, qui possède les machines et qui louent une partie de la puissance (généralement facturée aux MSUs).
    M.Dlb - Modérateur z/OS - Rédacteur et Modérateur Pascal

  5. #5
    Membre expert
    Citation Envoyé par M.Dlb Voir le message
    ...
    Côté software, 2 modes de fonctionnements :
    • Les licences MLC, redevance mensuelle, que l'on paye en fonction de sa consommation MSU (celle-ci est vérifiée mensuelle par les rapports SCRT) et concerne paticulièrement les sous-systèmes majeurs (z/OS, CICS, DB2, IMS, ...).
    • Les licences OTC, que l'on acquiert une seule fois sur un périmètre précis (donné en MSU), avec possibilité de prendre du support (conseillé).

    Chez nous et pour les licences MLC, on paye en fonction de la consommation maximale dans le mois (en MSU toujours) calculée sur un moyenne glissante sur 4 heures le fameux R4H ( Rolling 4 Hours ) et cette consommation est fixée à l'avance pour un mois donné. Si l'objectif de consommation est atteint, alors interviennent des mécanismes de limitation de la consommation CPU. On parle alors de " Software Capping ".

    Cette technique est dite WLC ( Workload License Charge ).

  6. #6
    Rédacteur/Modérateur

    Effectivement, je n'évoque pas du tout le mécanisme de capping, pour éviter des factures trop importantes. La facture mensuelle pour le MLC est calculée en fonction du pic de ces 4 heures roulantes. Les 4 heures roulantes sont calculées toutes les 5 minutes (par WLM il me semble) avec la consommation MSU des 4 dernières heures par rapport au moment t. Le pic peut se produire le jour ou la nuit, et par abus de langage, on parle de facturation sur le batch (car le pic des R4H se produit la nuit) ou facturation sur le TP (le pic se produit le jour).

    Ensuite, on peut définir une capacité maximale pour une partition ou une groupe de partition, dont le R4H qui ne doit pas consommer plus de x MSUs, on parle effectivement de soft-capping. A un moment donné, la machine peut consommer plus de MSUs que la limite R4H mais ca ne devra pas durer trop longtemps sinon il y a un risque d'atteindre la limite R4H plus rapidement. Atteindre la limite de soft-capping peut avoir un effet désastreux sur les performances.
    M.Dlb - Modérateur z/OS - Rédacteur et Modérateur Pascal

  7. #7
    Membre du Club
    Merci pour toutes ces réponses! C'est effectivement tout un roman.


    Citation Envoyé par M.Dlb Voir le message
    As-tu une question plus précise ?
    Maintenant oui :

    Citation Envoyé par M.Dlb Voir le message
    Pour avoir les détails, il fut se tourner vers IBM et l'ingénieur commercial.
    Je n'ai malheusresement pas "accès" à l'ingénieur commercial à mon poste actuel... C'est mon N+2 qui est en contact avec lui.

    Citation Envoyé par M.Dlb Voir le message
    Il y a une correspondance entre MSU et MIPS, selon le "Technology Dividend", néanmoins, on ne parle plus de MIPS mais on se base véritablement sur le MSU.
    Est ce que le MSU est utilisé aussi dans le monde diversifié parce que le MIPS? Et ce qu'il est possible de trouver les renseignements concernant les machines que j'utilise directement sur le mainframe où faut-il passé par l'ingé commercial?

    Citation Envoyé par M.Dlb Voir le message
    les rapports SCRT
    Qu'est ce que c'est?

  8. #8
    Rédacteur/Modérateur

    Citation Envoyé par eliepoinT Voir le message
    Est ce que le MSU est utilisé aussi dans le monde diversifié parce que le MIPS? Et ce qu'il est possible de trouver les renseignements concernant les machines que j'utilise directement sur le mainframe où faut-il passé par l'ingé commercial?
    Pour la deuxième question, les ingénieurs systèmes ou responsable de production z connaissent généralement le type de machine et leur configuration (nombre et type de processeurs, mais surtout puissance de ceux-ci, car ils peuvent ne pas s'exécuter au maximum de leur capacité, selon la configuration du micro-code).
    Si je comprends la première question, le MSU (et le MIPS) est une unité uniquement Mainframe IBM. Sur le monde distribué, on parle plutôt de puissance processeur directement.

    Citation Envoyé par eliepoinT Voir le message
    Qu'est ce que c'est?
    Les rapports SCRT sont générés à partir de records SMF (89 et certains records 70-79) qui doivent être collectés sur un mois quasiment entier. Ces rapports sont ensuite envoyés à IBM, et l'ingénieur commercial calcule la facture à partir de ce rapport SCRT.
    M.Dlb - Modérateur z/OS - Rédacteur et Modérateur Pascal

  9. #9
    Membre du Club
    Merci pour toutes ces informations ca me donnes de bonnes pistes pour approfondir.

    En fait depuis ma première formation liée au Mainframe on me présente ce système comme "chère mais stable".

    Stable j'ai pu le constater mais est il vraiment si chère comparativement à des serveurs du monde open à votre avis??

  10. #10
    Membre régulier
    et que dire des banques ou assurances qui ouvrent des chantiers longs et coûteux pour quitter le mainframe afin de soi disant réduire les coûts, mais qui finalement conservent un mainframe (certes avec une faible activité) + le nouveau système dans le "libre" ? On m'a dit que la partie mainframe coutait peu cher car peu de CPU consommée vu que la majorité du travail est passée sur le nouveau système libre. Moi il me semblait que maintenir un mainframe pour des petits volumes c'était une bêtise (car cher).

  11. #11
    Membre averti
    Il y a juste une chose que je ne parviens pas à m'expliquer.
    IBM facture en fonction de la consommation CPU.

    En gros, c'est comme si moi avec mon PC à la maison, je payait Intel à chaque fois que j'utilise son processeur

    Mais comment c'est possible. Si c'était le cas, personne n'aurait de PC à la maison

    Comment IBM a t'il réussi à faire ce tour de passe passe ???

  12. #12
    Membre chevronné
    Il y a des logs qu'il faut fournir à IBM.
    C'est imposé par contrat.
    a+

  13. #13
    Membre averti
    heureusement qu'Intel ne nous demande pas de leur fournir nos logs...