Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #61
    Membre confirmé
    Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
    Si c'est ponctuel oui.

    Si maman sert toutes les aprem de 14 à 16 dans la boulangerie familiale pendant que papa fait la sieste c'est du travail dissimulé.
    Si c'est Maman peut-être (bien que "l'entraide familiale" connaît souvent bien des souplesses)
    Si c'est ta femme ou ton mari : un statut de "collaborateur" te permet de travailler, sans limite, en toute liberté, et en effectuant un autre travail à coté. Pas de salaire, pas de charge...Et heureusement...
    C'est le cas de 99% des conjoints d'agriculteurs/viticulteurs je pense...
    Juvamine

  2. #62
    Membre confirmé
    Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
    J'ai du mal à concevoir comment un mort pourrait faire valoir son droit à la propriété mais tu as peut être des capacités sensorielles paranormales permettant de communiquer avec l'au-delà (s'il existe) ...
    Dans la plupart des cas, aujourd'hui, les partages sont fait avant la mort du dit-propriétaire.

    Citation Envoyé par Marco46 Voir le message

    Le chef d'entreprise a pu se verser de juteux dividendes toute sa vie et il a donc pu garnir gentiment les comptes en banque de ses têtes blondes qui ne manqueront de rien.

    Je ne vois pas pourquoi ces derniers prendraient possession de l'outil de production qui permet à d'autres de vivre.

    En résumé je pense qu'un bon système d'actionnariat en entreprise serait d'imposer comme condition de travailler dans la boite. Avec des exceptions temporaires et limitées pour des investisseurs extérieurs.

    Mais se rémunérer sans rien branler sur le travail des autres ce n'est pas une bonne chose.
    C'est fou...
    Combien d'entreprises en France se versent de "juteux dividendes" ? Combien ?
    Le CAC40 n'est pas représentatif du tissu des entreprises françaises...

    Autrement, pourquoi dis-tu que les héritiers "ne vont rien branler" ? C'est drôle... Crois-tu vraiment qu'un dirigeant se la regarde pousser pendant que les autres se tuent au travail 7h par jour ?
    Si le mec hérite de l"outil de travail..Et qu'il ne fait rien...Sa boite perdra de l'argent, il devra investir ses économies dedans. S'il ne fait toujours rien, la boîte fermera quand il n'aura plus de sous à mettre.
    Juvamine

  3. #63
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par pmithrandir Voir le message
    Plus bénéfique pour l'entreprise, peut être pas.
    En revanche, créer une société, ca veut dire investir de l'argent, risquer sa maison, voir parfois ne pas acheter de maison.(puisque l'on utilise l'argent pour la boite).

    Donc, il parait raisonnable que les héritiers profitent aussi de ce bien.
    Il faut bien sûr aménager des exceptions pour le cas où la maison ne serait pas remboursée pour éviter que les gamins ne se retrouvent à la rue mais dans l'ensemble je ne vois toujours pas de lien qui justifient le passage de la propriété d'une entreprise des mains du patrons à ses enfants plutôt qu'aux salariés.

    Citation Envoyé par pmithrandir Voir le message

    (ou alors il faut exclure toute forme d'héritage... et je ne vois pas pourquoi on devrait exclure la maison familiale de cette ponction totale... rien n'empeche les héritiers de racheter le bien si il leur plait)
    Parce qu'une maison familiale c'est un logement qui ne concerne que la famille qui y vit alors qu'une entreprise c'est un outil de travail qui concerne tous les salariés.
    Un problème avec Git ? Essayez la FAQ, sinon posez votre question sur le forum.



    "Toute personne croyant qu'une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste."
    Kenneth E. Boulding

    "Les richesses naturelles sont inépuisables, car, sans cela, nous ne les obtiendrions pas gratuitement. Ne pouvant être ni multipliées ni épuisées, elles ne sont pas l’objet des sciences économiques."
    Jean-Baptiste Say, Traité d'économie politique, 1803.

    "/home/earth is 102% full ... please delete anyone you can."
    Inconnu

  4. #64
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par juvamine Voir le message
    Si c'est Maman peut-être (bien que "l'entraide familiale" connaît souvent bien des souplesses)
    Si c'est ta femme ou ton mari : un statut de "collaborateur" te permet de travailler, sans limite, en toute liberté, et en effectuant un autre travail à coté. Pas de salaire, pas de charge...Et heureusement...
    C'est le cas de 99% des conjoints d'agriculteurs/viticulteurs je pense...
    Bien sur que si tu dois payer les charges !!

    Ah mais c'est pas croyable ça.

    Tu peux parfaitement prendre ta femme comme collaboratrice de ton exploitation sans la rémunérer mais dans ce cas elle ne doit toucher aucune rémunération d'aucune sorte, elle ne doit pas être soumise à un lien de subordination et tu dois bien évidemment t'acquitter des différentes charges sociales (retraite, sécu, etc ...)
    Un problème avec Git ? Essayez la FAQ, sinon posez votre question sur le forum.



    "Toute personne croyant qu'une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste."
    Kenneth E. Boulding

    "Les richesses naturelles sont inépuisables, car, sans cela, nous ne les obtiendrions pas gratuitement. Ne pouvant être ni multipliées ni épuisées, elles ne sont pas l’objet des sciences économiques."
    Jean-Baptiste Say, Traité d'économie politique, 1803.

    "/home/earth is 102% full ... please delete anyone you can."
    Inconnu

  5. #65
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par juvamine Voir le message
    Dans la plupart des cas, aujourd'hui, les partages sont fait avant la mort du dit-propriétaire.

    C'est fou...
    Combien d'entreprises en France se versent de "juteux dividendes" ? Combien ?
    Le CAC40 n'est pas représentatif du tissu des entreprises françaises...

    Autrement, pourquoi dis-tu que les héritiers "ne vont rien branler" ? C'est drôle... Crois-tu vraiment qu'un dirigeant se la regarde pousser pendant que les autres se tuent au travail 7h par jour ?
    Si le mec hérite de l"outil de travail..Et qu'il ne fait rien...Sa boite perdra de l'argent, il devra investir ses économies dedans. S'il ne fait toujours rien, la boîte fermera quand il n'aura plus de sous à mettre.
    Ben si les héritiers récupèrent les parts du père rien ne les obligent à y travailler. Ils peuvent parfaitement embaucher un gestionnaire.

    Le système que tu défends ce n'est ni plus ni moins que du féodalisme économique.

    Nous avons fait la révolution politique au niveau des institutions publiques, il reste à faire celle des entreprises. Les entreprises sont féodales (bien que soumises au droit de l'état) et totalement anti-démocratiques.

    C'est un problème à mes yeux, pas aux tiens, très bien, nous n'avons pas les mêmes valeurs.
    Un problème avec Git ? Essayez la FAQ, sinon posez votre question sur le forum.



    "Toute personne croyant qu'une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste."
    Kenneth E. Boulding

    "Les richesses naturelles sont inépuisables, car, sans cela, nous ne les obtiendrions pas gratuitement. Ne pouvant être ni multipliées ni épuisées, elles ne sont pas l’objet des sciences économiques."
    Jean-Baptiste Say, Traité d'économie politique, 1803.

    "/home/earth is 102% full ... please delete anyone you can."
    Inconnu

  6. #66
    Expert confirmé
    Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
    S'ils n'ont pas de salaire ça s'appelle du travail déguisé et c'est parfaitement illégal.

    Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
    Si maman sert toutes les aprem de 14 à 16 dans la boulangerie familiale pendant que papa fait la sieste c'est du travail dissimulé.
    Marco, stop écrire n'imp. Surtout que le statut de conjoint d'un artisan ou d'un commerçant, il est déjà défini dans le code civil napoléonien (bon, il a été un peu amendé depuis mais quand même).
    Le conjoint doit choisir un statut. Il y a trois possibilités de statut d'un conjoint d'un commerçant ou d'un artisan: conjoint associé (on a alors une égalité de droit entre époux avec tout ce que cela implique), conjoint salarié (donc avec un salaire, ça nous intéresse pas dans le contexte), et enfin, le statut de conjoint collaborateur. Ce statut permet au conjoint qui participe de façon non rémunérée, à l’activité exercée par le conjoint entrepreneur individuel ou gérant d’une EURL ou d'une SARL d'avoir un certain nombre de droits supplémentaires (affiliation à la caisse d’assurance vieillesse du conjoint + droits à la retraite). Si le conjoint a un travail salarié ou une activité indépendante par ailleurs il cumule lesdits droit.

    Par contre, il est fait nul part mention de SALAIRE. Oui, y a une cotisation à payer au régime retraite et quelques autres trucs, mais le conjoint, lui, perçoit toujours que dalle Alors effectivement, si le conjoint sans statut travaille dans l’entreprise, il peut s'exposer - potentiellement - à des sanctions pénales. Mais ça, c'est parce qu'il a pas fait la déclaration, pas parce qu'il ne perçoit pas de salaire. Alors que je rappelle quand même que la phrase initiale était "S'ils n'ont pas de salaire ça s'appelle du travail déguisé et c'est parfaitement illégal."

    D'ailleurs, voila ce que dit un verdict dans ce sens(Cour de Cassation, chambre criminelle, 22 octobre 2002): en l'espèce, Jacques X... ayant reconnu qu'il est seul déclaré en qualité d'exploitant, que son épouse n'est pas déclarée comme conjoint collaborateur et n'est pas affiliée personnellement à une caisse spécifique couvrant les travailleurs non salariés, ayant donc seulement la qualité d'ayant droit de son époux. Donc le problème était la déclaration, pas le salaire. Et le mec a eu 750 euros (5000FF) d'amende, donc pas de quoi en faire un fromage (je sais même pas pourquoi c'est arrivé jusqu'à la Cass', rien que les avocats ont du couter 10x le montant de l'amende )
    "L'éducation, c'est le début de la richesse, et la richesse n'est pas destinée à tout le monde" (Adolphe Thiers)

  7. #67
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
    Il faut bien sûr aménager des exceptions pour le cas où la maison ne serait pas remboursée pour éviter que les gamins ne se retrouvent à la rue mais dans l'ensemble je ne vois toujours pas de lien qui justifient le passage de la propriété d'une entreprise des mains du patrons à ses enfants plutôt qu'aux salariés.
    En fait, t'es communiste ?

    Je l'ai dit de façon assez large : Parce que la contribution qu'ils ont donné (au fait de pas voir leur père / mère, qu'ils risquent d'être à la rue car la maison a été saisie etc) est tout de même importante. Même si c'est pas direct.
    De plus, comme dit précédemment, les employés sont PAYES pour un travail fourni, les gamins / conjoint ne reçoivent pas forcément quelque chose... (et je reste d'accord avec juvamine sur le fait que dans le cas des PME (qui sont les entreprises les plus nombreuses !), les dividendes... Euh.. bah après avoir retiré de quoi vivre yen a pas vraiment...

  8. #68
    Expert confirmé
    Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
    Tu peux parfaitement prendre ta femme comme collaboratrice de ton exploitation sans la rémunérer mais dans ce cas elle ne doit toucher aucune rémunération d'aucune sorte, elle ne doit pas être soumise à un lien de subordination et tu dois bien évidemment t'acquitter des différentes charges sociales (retraite, sécu, etc ...)
    Non, justement, pas sécu. Le conjoint reste ayant droit de son époux/épouse et son arrêt de travail n’est pas indemnisé (sauf contrat de prévoyance additionnel souscrit séparément).
    "L'éducation, c'est le début de la richesse, et la richesse n'est pas destinée à tout le monde" (Adolphe Thiers)

  9. #69
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par grafikm_fr Voir le message

    Par contre, il est fait nul part mention de SALAIRE. Oui, y a une cotisation à payer au régime retraite et quelques autres trucs, mais le conjoint, lui, perçoit toujours que dalle Alors effectivement, si le conjoint sans statut travaille dans l’entreprise, il peut s'exposer - potentiellement - à des sanctions pénales. Mais ça, c'est parce qu'il a pas fait la déclaration, pas parce qu'il ne perçoit pas de salaire. Alors que je rappelle quand même que la phrase initiale était "S'ils n'ont pas de salaire ça s'appelle du travail déguisé et c'est parfaitement illégal."
    En effet je me suis très mal exprimé je voulais dire '"s'ils exercent l'activité d'un salarié" j'aurai du préciser pour le salaire.
    Un problème avec Git ? Essayez la FAQ, sinon posez votre question sur le forum.



    "Toute personne croyant qu'une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste."
    Kenneth E. Boulding

    "Les richesses naturelles sont inépuisables, car, sans cela, nous ne les obtiendrions pas gratuitement. Ne pouvant être ni multipliées ni épuisées, elles ne sont pas l’objet des sciences économiques."
    Jean-Baptiste Say, Traité d'économie politique, 1803.

    "/home/earth is 102% full ... please delete anyone you can."
    Inconnu

  10. #70
    Membre confirmé
    Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
    Bien sur que si tu dois payer les charges !!

    Ah mais c'est pas croyable ça.

    Tu peux parfaitement prendre ta femme comme collaboratrice de ton exploitation sans la rémunérer mais dans ce cas elle ne doit toucher aucune rémunération d'aucune sorte, elle ne doit pas être soumise à un lien de subordination et tu dois bien évidemment t'acquitter des différentes charges sociales (retraite, sécu, etc ...)

    Citation Envoyé par grafikm_fr Voir le message
    Marco, stop écrire n'imp. Surtout que le statut de conjoint d'un artisan ou d'un commerçant, il est déjà défini dans le code civil napoléonien (bon, il a été un peu amendé depuis mais quand même).
    Le conjoint doit choisir un statut. Il y a trois possibilités de statut d'un conjoint d'un commerçant ou d'un artisan: conjoint associé (on a alors une égalité de droit entre époux avec tout ce que cela implique), conjoint salarié (donc avec un salaire, ça nous intéresse pas dans le contexte), et enfin, le statut de conjoint collaborateur. Ce statut permet au conjoint qui participe de façon non rémunérée, à l’activité exercée par le conjoint entrepreneur individuel ou gérant d’une EURL ou d'une SARL d'avoir un certain nombre de droits supplémentaires (affiliation à la caisse d’assurance vieillesse du conjoint + droits à la retraite). Si le conjoint a un travail salarié ou une activité indépendante par ailleurs il cumule lesdits droit.

    Par contre, il est fait nul part mention de SALAIRE. Oui, y a une cotisation à payer au régime retraite et quelques autres trucs, mais le conjoint, lui, perçoit toujours que dalle Alors effectivement, si le conjoint sans statut travaille dans l’entreprise, il peut s'exposer - potentiellement - à des sanctions pénales. Mais ça, c'est parce qu'il a pas fait la déclaration, pas parce qu'il ne perçoit pas de salaire. Alors que je rappelle quand même que la phrase initiale était "S'ils n'ont pas de salaire ça s'appelle du travail déguisé et c'est parfaitement illégal."

    [...]
    Merci.
    L'entrepreneur ne paye en effet que pour la retraite et pour le décès du conjoint collaborateur.
    Sachant que si a la fin de sa carrière le conjoint collaborateur touche une retraite "ailleurs", il ne touchera rien au titre de "retraité conjoint-collaborateur".
    Et sinon il touche une retraite bien inférieur au minimum vieillesse...

    Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
    Ben si les héritiers récupèrent les parts du père rien ne les obligent à y travailler. Ils peuvent parfaitement embaucher un gestionnaire.
    Le système que tu défends ce n'est ni plus ni moins que du féodalisme économique.
    Nous avons fait la révolution politique au niveau des institutions publiques, il reste à faire celle des entreprises. Les entreprises sont féodales (bien que soumises au droit de l'état) et totalement anti-démocratiques.
    C'est un problème à mes yeux, pas aux tiens, très bien, nous n'avons pas les mêmes valeurs.
    Mais les 100K que coûteront le gestionnaire chaque année, ils ne les auront plus en poche ceux là.
    ça fonctionne dans les très grosses entreprises ça. Mais c'est une minorité des cas.
    La plupart du temps le boss fait parti intégrante de la société et bagarre chaque jour pour faire vivre sa famille et pour pouvoir payer ses salariés à la fin du mois.

    Je pense justement que les bribes de démocratie qui existent actuellement dans une entreprise sont un véritable problème et un frein à son développement. Je suis donc en effet totalement contre le fait que les salariés interviennent dans la gestion de l'entreprises pour laquelle ils travaillent.
    On signe un contrat dans lequel tu dois effectuer un travail contre une rémunération. Par définition les 2 parties acceptent ce principe.
    Juvamine

  11. #71
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par juvamine Voir le message

    Mais les 100K que coûteront le gestionnaire chaque année, ils ne les auront plus en poche ceux là.
    Les pauvres ... Ils vont être obligés de travailler alors

    Citation Envoyé par juvamine Voir le message

    Je pense justement que les bribes de démocratie qui existent actuellement dans une entreprise sont un véritable problème et un frein à son développement. Je suis donc en effet totalement conte le fait que les salariés interviennent dans la gestion de l'entreprises pour laquelle ils travaillent.
    Comme ça c'est très clair. Notes que certains pensaient le même genre de choses a propos des états il y a moins d'un siècle. Que la démocratie était un frein à l'avancement de la civilisation, de la société etc ... En résumé du à un point de vue profondément "aristocratique" pour rester poli.

    Je pense pour ma part que les entreprises font partis de la société et que donc elles doivent être soumises pleinement à la démocratie. En l'état actuel des choses le rapport de force est beaucoup trop en faveur des employeurs.

    Citation Envoyé par juvamine Voir le message

    On signe un contrat dans lequel tu dois effectuer un travail contre une rémunération. Par définition les 2 parties acceptent ce principe.
    C'est un contrat de dupe, la plupart du temps le salarié n'a pas le choix puisqu'il y a l'armée de réserve.
    Un problème avec Git ? Essayez la FAQ, sinon posez votre question sur le forum.



    "Toute personne croyant qu'une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste."
    Kenneth E. Boulding

    "Les richesses naturelles sont inépuisables, car, sans cela, nous ne les obtiendrions pas gratuitement. Ne pouvant être ni multipliées ni épuisées, elles ne sont pas l’objet des sciences économiques."
    Jean-Baptiste Say, Traité d'économie politique, 1803.

    "/home/earth is 102% full ... please delete anyone you can."
    Inconnu

  12. #72
    Membre actif
    Ça fuse!
    Désolé, je suis très en retard. Ce forum est si actif!

    Citation Envoyé par Marco46
    Tu as décidé que je serai le méchant communiste c’est ça ?
    M’enfin : je ne suis pas l’auteur. Vous êtes responsable de vos écrits. Je crois comprendre, vous vous sentez mal…

    Citation Envoyé par Marco46
    En fait ce n’est pas plus un critère qui permet de déterminer de la qualité d’une personne pour un boulot donné que le sexe ou la couleur des cheveux.
    Je vais en discuter avec votre patron : il va ramener votre salaire à celui de débutants. Alors, heureux ?

    Citation Envoyé par Marco46
    Ben à la mort du patron tu répartis les parts entre les salariés.
    Il se trouve que je connais bien un exemple : mes parents étaient chefs d’une entreprise de construction en Mayenne, employant ~120 personnes au moment de la retraite du couple (fin des années 1980). Mon frère et moi n’avons manifesté aucun intérêt pour l’entreprise. Mon père (dont j’ai hérité d’un certain trait de caractère, je crois) a voulu que l’entreprise revienne à ses employés, mais la mise en place fut impossible, car il est tombé sur des interlocuteurs ahuris (communistes pour le coup) de coopératives ouvrières qui voulaient le tout pour rien. La voie de la coopérative fut ainsi bouchée. Plus grave, les cadres de l’entreprise, à qui elle fut proposée ensuite, n’ont pas eu les couilles de se risquer dans l’aventure ! Je prétends que l’investisseur qui a repris et qui s’en est sorti plus qu’honorablement alors qu’il n’“était pas de la profession” aura été le meilleur futur des salariés.

    Citation Envoyé par Marco46
    Je vois pas le problème...
    Et maintenant, c'est mieux ?

    Citation Envoyé par Darkzinus
    Est-ce juste qu’elle revienne à des héritiers ?
    Est-il juste qu’elle revienne à qui que ce soit d’autre, y compris l'État ?

    J’ai découvert ce qu’est la pauvreté et la mendicité depuis que je vis en Amérique du sud (et bien-plus encore). Et je vous jure que ce que j’en retiens est que donner du matériel à celui qui en réclame n’est en rien l’aider. Pire encore, c’est une forme de corruption qui le maintient dans son état. N'est-ce pas ce qui se passe en France ? Si l'état a besoin de 50, il ponctionne 100 de chef et redistribue 30 en subventions, allocations, soutiens, etc.

    Citation Envoyé par Marco46
    Partisan du népotisme ou juste conservateur ?
    Humain. Comptant sur le groupe pour compenser ses imperfections.

    Citation Envoyé par Darkzinus
    dans ce cas, tu rejoins le débat sur l'héritage qui contribue d'une certaine manière à conserver une forme de système féodal et de "castes".
    Vous croyez voir les gens d'une couleur, mais ce sont vos sens qui vous font défaut. En toute logique, vous devriez être hostile à une idée de “valeurs” ou de “morale” ou même d'“éducation”, voire de “civisme”, trop conservatrice.

  13. #73
    Membre confirmé
    Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
    Les pauvres ... Ils vont être obligés de travailler alors
    Ouf ! On est d'accord sur ce point

    Citation Envoyé par Marco46 Voir le message

    Comme ça c'est très clair. Notes que certains pensaient le même genre de choses a propos des états il y a moins d'un siècle. Que la démocratie était un frein à l'avancement de la civilisation, de la société etc ... En résumé du à un point de vue profondément "aristocratique" pour rester poli.

    Je pense pour ma part que les entreprises font partis de la société et que donc elles doivent être soumises pleinement à la démocratie. En l'état actuel des choses le rapport de force est beaucoup trop en faveur des employeurs.
    Sauf que moi je dissocie totalement l'Etat et l'entreprise. Il est simple de changer d'entreprise, d'en créer une, et d'en supprimer une : avoue que pour un Etat c'est beaucoup moins simple

    Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
    C'est un contrat de dupe, la plupart du temps le salarié n'a pas le choix puisqu'il y a l'armée de réserve.
    Qu’empêche les salariés qui ont un problème avec ce contrat de dupe de créer leur entreprise ?
    Et de se défaire de tout aliénation du patronat ?
    [JOKE]Et donc, à terme, de ne plus travailler [/JOKE]
    Juvamine

  14. #74
    Expert éminent
    Citation Envoyé par Paul_Le_Heros Voir le message
    les gens d'une couleur, mais ce sont vos sens qui vous font défaut. En toute logique, vous devriez être hostile à une idée de “valeurs” ou de “morale” ou même d'“éducation”, voire de “civisme”, trop conservatrice.
    Je ne vois pas le rapport entre ces points et la notion d'héritage. Dans le premier cas il s'agit de valeurs morales et dans le second de "matériel".

  15. #75
    Membre confirmé
    Ok donc aucun sentiment dans une entreprise de mosaïste de père en fils depuis 4 générations ?
    Ce n'est que "matériel" ?

    Votre façon de voir les choses est bien triste...
    Juvamine

  16. #76
    Invité
    Invité(e)
    Citation Envoyé par Paul
    Il se trouve que je connais bien un exemple : mes parents étaient chefs d’une entreprise de construction en Mayenne, employant ~120 personnes au moment de la retraite du couple (fin des années 1980). Mon frère et moi n’avons manifesté aucun intérêt pour l’entreprise. Mon père (dont j’ai hérité d’un certain trait de caractère, je crois) a voulu que l’entreprise revienne à ses employés, mais la mise en place fut impossible, car il est tombé sur des interlocuteurs ahuris (communistes pour le coup) de coopératives ouvrières qui voulaient le tout pour rien. La voie de la coopérative fut ainsi bouchée. Plus grave, les cadres de l’entreprise, à qui elle fut proposée ensuite, n’ont pas eu les couilles de se risquer dans l’aventure ! Je prétends que l’investisseur qui a repris et qui s’en est sorti plus qu’honorablement alors qu’il n’“était pas de la profession” aura été le meilleur futur des salariés.
    Oui mais non, ce n'est pas un exemple. Ton père voulait VENDRE la société aux employés. Marco46 le communiss' parle d'héritage, donc c'est les employés qui se partagent les parts gratuitement.
    Tu m'étonnes qu'ils aient refusé...

    Citation Envoyé par fredinkan
    Parce que la contribution qu'ils ont donné (au fait de pas voir leur père / mère, qu'ils risquent d'être à la rue car la maison a été saisie etc) est tout de même importante. Même si c'est pas direct.
    D'accord. Et en quoi les enfants d'un ouvrier qui est absent autant de temps parce qu'il fait les 3/8 ou bosse le week-end ne méritent pas autant ?
    Vu qu'apparemment c'est le seul effort requis pour hériter d'une entreprise.

    Question pour les anti-héritages : pourquoi la maison familiale devrait être l'exception ? Parce que contrairement à l'héritage d'une société c'est le seul cas qui risque de vous concerner, ou il y a une autre raison ?

  17. #77
    Membre confirmé
    Gastiflex : ce n'est pas moi qui ai dit ce que tu as cité de moi
    mais si tu essaie de me faire dire qu'il faut dire ça...quoi que tu dises, ça ne veut rien dire !


    PS: tu as surement mis mon pseudo par habitude...
    "'core l'autre fumier de lapin de droite, tout ça..." ...
    Juvamine

  18. #78
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Gastiflex Voir le message
    Question pour les anti-héritages : pourquoi la maison familiale devrait être l'exception ? Parce que contrairement à l'héritage d'une société c'est le seul cas qui risque de vous concerner, ou il y a une autre raison ?
    J'y ai pensé aussi. Mais je pense qu'ils cherchent peut-être à différencier un "bien physique" d'une entité légale ?

  19. #79
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par Paul_Le_Heros Voir le message

    Je vais en discuter avec votre patron : il va ramener votre salaire à celui de débutants. Alors, heureux ?
    Non il y a une grosse différence, c'est que mon patron peut constater mon expérience au jour le jour, toi tu pars du principe que si quelqu'un est vieux alors il est sage sans le connaitre. C'est très différent.

    Pour le reste pas mieux que Gastiflex
    Un problème avec Git ? Essayez la FAQ, sinon posez votre question sur le forum.



    "Toute personne croyant qu'une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste."
    Kenneth E. Boulding

    "Les richesses naturelles sont inépuisables, car, sans cela, nous ne les obtiendrions pas gratuitement. Ne pouvant être ni multipliées ni épuisées, elles ne sont pas l’objet des sciences économiques."
    Jean-Baptiste Say, Traité d'économie politique, 1803.

    "/home/earth is 102% full ... please delete anyone you can."
    Inconnu

  20. #80
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par juvamine Voir le message
    Ok donc aucun sentiment dans une entreprise de mosaïste de père en fils depuis 4 générations ?
    Ce n'est que "matériel" ?

    Votre façon de voir les choses est bien triste...
    Si le fils est salarié du père alors il récupère l'entreprise du coup ... Je comprends pas ce qui te choque là ...
    Un problème avec Git ? Essayez la FAQ, sinon posez votre question sur le forum.



    "Toute personne croyant qu'une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste."
    Kenneth E. Boulding

    "Les richesses naturelles sont inépuisables, car, sans cela, nous ne les obtiendrions pas gratuitement. Ne pouvant être ni multipliées ni épuisées, elles ne sont pas l’objet des sciences économiques."
    Jean-Baptiste Say, Traité d'économie politique, 1803.

    "/home/earth is 102% full ... please delete anyone you can."
    Inconnu

###raw>template_hook.ano_emploi###