IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Affichage des résultats du sondage: Est-ce que vous considèrez que les SSII sont des sociétés pratiquant le marchandage ?

Votants
43. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • Oui

    36 83,72%
  • Non

    3 6,98%
  • Sans avis

    4 9,30%
SSII Discussion :

Suis-je le seul à considérer les SSII comme des sociétés pratiquant le marchandage ?


Sujet :

SSII

  1. #1
    Membre expérimenté
    Avatar de muad'dib
    Homme Profil pro
    Développeur Java
    Inscrit en
    janvier 2003
    Messages
    1 011
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 41
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2003
    Messages : 1 011
    Points : 1 375
    Points
    1 375
    Par défaut Suis-je le seul à considérer les SSII comme des sociétés pratiquant le marchandage ?
    Bonjour à tous

    Cf. la définition Wikipédia du marchandage

    Le Code du travail français qualifie de marchandage, et interdit, « toute opération à but lucratif de fourniture de main-d'œuvre qui a pour effet de causer un préjudice au salarié qu'elle concerne ou d'éluder l'application des dispositions légales ou de stipulations d'une convention ou d'un accord collectif de travail » (article L. 8231-1 du Code du travail français). L'employeur du salarié est qualifié de « faux sous-traitant ».
    Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9..._fran%C3%A7ais

    Suis-je le seul à avoir l'impression qu'une SSII est au final une conception moderne du marchandage, où la convention collective appliquée dans la plupart d'entre elles, la Syntec, convention issue du Medef, porte un préjudice moral aux salariés de par sa nature hautement défavorable à l'employé ?

    Je remet vraiment en question cette conception issue du néo-capitalisme et j'aimerais avoir vos avis la-dessus, voire même lancer le débat.

  2. #2
    Expert éminent
    Avatar de Escapetiger
    Homme Profil pro
    Administrateur système Unix - Linux
    Inscrit en
    juillet 2012
    Messages
    1 329
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 60
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur système Unix - Linux

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2012
    Messages : 1 329
    Points : 9 989
    Points
    9 989
    Par défaut
    Bonjour,

    Avec l'expérience, je suis d'accord avec toi.

    Cependant, ce sont bien les clients (donneurs d'ordre) qui, après avoir payé des fortunes jusque -disons- le passage à l'an 2000 et à l'euro (périodes de réelle pénurie de compétences), qui ont capitalisé leurs connaissances et savoir faire (CIGREF), bénéficié du moindre coût du hardware, de la généralisation d'internet (mondialisation), de l'explosion des diplomés IT,etc ... pour inverser la tendance et imposer à leurs fournisseurs (SSII) une réduction des coûts associée à une démarche industrielle.

    Nous, quidam IT au beau milieu de cet ajustement, sommes devenus des "ouvriers technologiques" dépendants de la législation, de la culture, etc... de chaque pays dans lesquels nous travaillons.

    Associé à tout çà en France, il existe depuis longtemps, une bataille idéologique entre patronat et employés,
    un droit du travail estimé trop rigide d'un côté vs maintien des avancées sociales de l'autre.

    [...]
    « Developpez.com est un groupe international de bénévoles dont la motivation est l'entraide au sens large » (incl. forums developpez.net)
    Club des professionnels en informatique

  3. #3
    Modérateur
    Avatar de sevyc64
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    janvier 2007
    Messages
    10 056
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 50
    Localisation : France, Pyrénées Atlantiques (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2007
    Messages : 10 056
    Points : 27 568
    Points
    27 568
    Par défaut
    Les SSII ne pratiquent pas le marchandage puisque c'est illégal et qu'elles restent dans la légalité. Dans le cas contraire, comme pour n'importe quelle boite d'ailleurs, tu as possibilité de te défendre et faire valoir tes droits (et je sais de quoi je parle, 4 ans de procédure pour y arriver, et encore, j'ai pas encore tout toucher).

    Ensuite, les SSII sont des marchands de viande, et ça, c'est un avis assez largement partagé, par les salariés et ex-salariés, certains clients, d'autres personnes, mais évidemment pas par les dirigeants qui, eux, vont défendre leur mode de fonctionnement.

    Pour ce qui est des conventions collectives, pour la plupart, elles sont quand même pas mal datées et pas toujours remises à jour. Il ne faut pas perdre de vue que la convention collective ne constitue qu'un minimum, un plancher dans qu'à droit un salarié, à l'image du smic pour le salaire.
    Pour avoir fait plusieurs entreprises et avoir été sous diverses conventions collectives, j'ai toujours entendu ce discours que la convention que l'on avait était la pire de toute. En réalité, pour la SYNTEC, même si elle ne semble pas très top, elle est loin d'être la pire de toute. De mon expérience, elles sont toutes, plus ou moins, dans les mêmes gammes, elles se valent.
    Ensuite il y a bien sur quelques exceptions, en bas, notamment entre-autres celle qui concernent les sociétés de nettoyage, ou en haut celles qui sont écrite quasiment pour une seule grosse société avec déjà pas mal d'avantages.

    Si tu réfléchie bien à ce qu'implique la convention SYNTEC, que tu l'applique à une petite startup de quelques employés avec un budget généralement limité, c'est pas toujours évident pour ces boites d'en assumer son application. Ce n'y est peut-être pas pour rien au fait que les petites entreprises de quelques salariés, dans le domaine de l'informatique ont bien souvent du mal à passer l'échéance de quelques années.
    --- Sevyc64 ---

    Parce que le partage est notre force, la connaissance sera notre victoire

  4. #4
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    août 2009
    Messages
    500
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations forums :
    Inscription : août 2009
    Messages : 500
    Points : 2 109
    Points
    2 109
    Par défaut
    Citation Envoyé par muad'dib Voir le message
    Bonjour à tous

    Cf. la définition Wikipédia du marchandage



    Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9..._fran%C3%A7ais

    Suis-je le seul à avoir l'impression qu'une SSII est au final une conception moderne du marchandage, où la convention collective appliquée dans la plupart d'entre elles, la Syntec, convention issue du Medef, porte un préjudice moral aux salariés de par sa nature hautement défavorable à l'employé ?

    Je remet vraiment en question cette conception issue du néo-capitalisme et j'aimerais avoir vos avis la-dessus, voire même lancer le débat.
    Non tu es loin d'être le seul. Cela dit tu vas un peu loin.

    Perso, le délit de marchandage ne concerne que l'activité "Assistance technique" des SSII. Sur ce point les clients et les SSII sont très vigilants afin que le délit ne puisse être démontré. (le client et la SSII sont en tort!)

    Sur les activités "Centre de services/Forfait/TMA & cie" pas de souci pour moi c'est légal.(même si parfois discutable).

    Ton opinion sur la convention SYNTEC me semble hautement excessive, il existe des conventions pire (hôtellerie, tourisme....). Le problème est que les salariés des SSII ne savent pas utiliser la convention et se font avoir par des SSII truandes.

    Cela dit toutes les SSII ne sont pas si pourrie que cela, et dans certains cas nous pouvons y trouver notre compte.


    La force des SSII c'est que les dirigeants sont unis au sein du SYNTEC (qui est un syndicats de dirigeant).
    et les salariés ne le sont pas (unis) : presque absence de syndicalisme, souvent individualisme.. contrairement à certaines "corporations" qui savent défendre leurs intérêts.

    Solutions à cela :
    - les salariés SSII se prennent en chargent :
    - soit en créant et gérant leur propre SSII (pourquoi n'y a t'il pas plus de SCOP en SSII - notre métier s'y prête non ?)
    - en s'unissant pour faire contre poids face au SYNTEC.(C'est pas avec 2% de syndiqués que cela va le faire)

    Après dénoncer le côté illégal des SSII : y'en a qui ont essayé. Les SSII existent toujours....

  5. #5
    Membre confirmé
    Profil pro
    Consultant en technologies
    Inscrit en
    octobre 2013
    Messages
    158
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en technologies

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2013
    Messages : 158
    Points : 555
    Points
    555
    Par défaut
    Nous, quidam IT au beau milieu de cet ajustement, sommes devenus des "ouvriers technologiques" dépendants de la législation, de la culture, etc... de chaque pays dans lesquels nous travaillons.
    Ca va bien au delá de l'IT :
    Par exemple
    Depuis 30 ans, Altran anticipe le besoin croissant d’innovations technologiques dans tous les principaux secteurs d’activité en répondant à leurs enjeux économiques par le talent, les savoir-faire multidisciplinaires et les expériences multisectorielles de ses équipes.
    ou bien
    Créée le 1er Janvier 1991, la Fédération Syntec regroupe dans ses syndicats constitutifs plus de 1 250 groupes et sociétés françaises spécialisés dans les domaines de l'Ingénierie, du Numérique, des Etudes et du Conseil, de la Formation Professionnelle, des Foires Salons, Congrès et Evénements de France. - See more at: http://www.syntec.fr/1-federation-sy....6AD7PCex.dpuf
    Bref tout le travail de "bureau d'étude" est exernalisé/externalisable, Ca peut aussi bien être le design d'un site internet que d'un moteur de fusé, et quelqu'un qui travaille dans les bureau du client, sous les ordre du client c'est à la marge du droit Francais (ne faudrait-il pas légaliser pour mieux encadrer ? )

    Solutions à cela :
    - les salariés SSII se prennent en chargent :
    - soit en créant et gérant leur propre SSII (pourquoi n'y a t'il pas plus de SCOP en SSII - notre métier s'y prête non ?)
    - en s'unissant pour faire contre poids face au SYNTEC.(C'est pas avec 2% de syndiqués que cela va le faire)
    Avec les remarques suivantes,
    * Une boite de conseil c'est comme un réseau clandestin, un-e consultant-e connait 2-3 commerciaux, 2-3 autres consultants avec qui il/elle travaille mais c'est à peu près tout c'est dur de se syndiquer ou de s'unir c'est pas l'industrie ou il suffit qu'un syndicat se mette devant la porte pour distribuer ses tracts
    * La SCOP c'est une bonne formule, le métier s'y prête, sauf que le marché a été vérouillé par les accords entre les gros acteurs du domaines et les services achats des gros comptes, bref la difficultés est d'y rentrer (mais si tu as des projets de ce type, tu peux me contacter par MP, ca peux me tenter)
    * N'oublions pas que beaucoup de gens viennent dans le conseil dans l'idée de faire un peu d'XP (ou d'éviter/écourter) une période de chomage. et de partir ailleur dès qu'ils ont étoffé leurs CV/trouvé mieux

  6. #6
    Inactif
    Inscrit en
    février 2007
    Messages
    5
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : février 2007
    Messages : 5
    Points : 9
    Points
    9
    Par défaut
    OH non tu es loin d'être le seul mais les ptits jeunes qui composent 80% des effectifs de nos SSII sont aujourd'hui des gens bien naïfs, dociles et... carriéristes, alors clairement le prêt illicite de main d'oeuvre et le délit de marchandage sont leur dernier soucis (ils ne connaissent même pas cette règlementation d'ailleurs, les sociétés de service type SSII pratiquant le prêt de main d'oeuvre à titre exclusif et à but lucratif - et donc bien souvent le délit de marchandage - depuis belle lurette avec la tolérance des pouvoirs publics et inspecteurs du travail selon eux cela "crée de l'emploi" (tu parles...) et donc sans avoir trop de soucis judiciaires en général).

    Heureusement certains veillent au grain mais manquent hélas de soutien et d'écoute (tu m'étonnes...).

  7. #7
    Modérateur
    Avatar de gangsoleil
    Homme Profil pro
    Manager / Cyber Sécurité
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    10 119
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Manager / Cyber Sécurité

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 10 119
    Points : 27 924
    Points
    27 924
    Par défaut
    Mon avis, qui vaut ce qu'il vaut comme on dit :

    À l'origine, les SSII ont une vraie raison d'exister : toutes les entreprises n'ont pas d'équipe informatique (dev, IT, BDD, site web, ... peu importe), mais elles ont des besoins. Et dans ce cas, quoi de mieux que de faire appel à une entreprise spécialisée dans ce domaine, une SSII justement.

    Petit à petit, d'autres besoins se font sentir, notamment le renforcement d'une équipe pour un projet donné, ou bien un besoin ponctuel de compétences non disponibles en interne (Java alors que tu ne fais que de l'assembleur par exemple).

    À ce moment là, trois choix pour les entreprises : embaucher en CDI, embaucher en CDD, passer par une entreprise externe, une SSII. Attention, je liste ici des solutions, avec un point de vue purement employeur, volontairement biaisé.
    CDD : ce contrat est relativement mal vu, et n'est pas souple du tout, ce qui pose de potentiels problèmes lorsque tu sais que les délais sont assez vagues
    CDI : résoud le problème des délais, mais l'impossibilité de se séparer de la personne après pose des problèmes
    SSII : certes un peu plus cher, mais apporte la flexibilité voulue.

    C'est comme ça que les SSII se sont développées, en apportant une réponse à un réel besoin. Mais le système a dérivé, et on a aujourd'hui des entreprises d'informatique qui ont des équipes purement composées de prestataires, qui sont là "tant qu'on aura besoin d'eux", c'est à dire jusqu'à ce que l'entreprise ait besoin de licencier.

    Les SSII ne pratiquent pas le marchandage puisque c'est illégal et qu'elles restent dans la légalité. Dans le cas contraire, comme pour n'importe quelle boite d'ailleurs, tu as possibilité de te défendre et faire valoir tes droits (et je sais de quoi je parle, 4 ans de procédure pour y arriver, et encore, j'ai pas encore tout toucher).
    Dans pas mal de cas, si, il y délit de marchandage. Quand j'étais en SSII, je voyais vaguement un commercial tous les 29 février des années impaires, et il est bien évident que je prenais mes ordres de mon chef chez le client, que c'est avec lui que je voyais pour savoir quand je pouvais poser mes vacances, etc etc etc...

    Après, est-ce que j'avais envie de passer 4 ans de procédure pour ne pas gagner grand chose au final, je ne suis pas certain. Et c'est bien là-dessus que comptent les SSII.

    Quant au fait de se syndicaliser, c'est un problème qui est beaucoup plus global.
    "La route est longue, mais le chemin est libre" -- https://framasoft.org/
    Les règles du forum

  8. #8
    Modérateur
    Avatar de gangsoleil
    Homme Profil pro
    Manager / Cyber Sécurité
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    10 119
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Manager / Cyber Sécurité

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 10 119
    Points : 27 924
    Points
    27 924
    Par défaut
    Plusieurs choses à préciser selon moi :

    Il y a de bonnes SSII, qui sont de vraies entreprises, qui ne cherchent pas à exploiter leurs employés, ni à les envoyer à Brest après une mission à Strasbourg, etc...
    Les SSII ne sont pas toutes liées à la convention Syntec, certaines sont sous convention de la metallurgie par exemple.
    Les syndicats ne sont que très peu présents dans les SSII.
    Même chez les grands comptes avec syndicat, la branche SSII est souvent laissée de côté.
    Tant que les "consultants" ne se regrouperont pas pour avoir un peu de poids dans un rapport de force, il ne se passera pas grand chose.

    Après, si un millionaire milliardaire veut la peau d'une SSII, je pense qu'il est possible de montrer que pas mal de ces SSII ESN font du délit de marchandage. Mais est-ce que le jeu en vaut la chandelle, ou bien est-ce que c'est tout un pan de l'économie qui en pâtirait ?
    "La route est longue, mais le chemin est libre" -- https://framasoft.org/
    Les règles du forum

  9. #9
    Membre extrêmement actif

    Homme Profil pro
    .
    Inscrit en
    avril 2014
    Messages
    1 062
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : .

    Informations forums :
    Inscription : avril 2014
    Messages : 1 062
    Points : 2 296
    Points
    2 296
    Par défaut
    Citation Envoyé par gangsoleil Voir le message
    les raisons de se défendre sont tout de même peu nombreuses.
    Là, je dois avouer que tu m'as scotché , , . on croirait entendre du discours Syntec. Un truc du genre "oh vous savez, c'est vrai que tout n'est pas rose dans nos sociétés mais ne vous inquiétez pas, dans quelques temps vous serez en interne, vous êtes là pour vous faire de l'expérience, cela mérite bien quelques petits sacrifices". Ce que la plupart des prestas semblent oublier, c'est que dans pas mal d'années, ils seront toujours prestas. Des places en interne, quand il y en a une à prendre, tu as beaucoup mais alors beaucoup de monde sur le coup .... donc la plupart des prestas d’aujourd’hui hui seront les prestas de demain.

  10. #10
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Big Data / Freelance EURL
    Inscrit en
    mars 2003
    Messages
    2 124
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 52
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Big Data / Freelance EURL

    Informations forums :
    Inscription : mars 2003
    Messages : 2 124
    Points : 7 291
    Points
    7 291
    Par défaut
    Ce n'est pas le fait que les raisons sont peu nombreuses, c'est effectivement surprenant comme assertion, c'est plutôt qu'intrinsèquement un prestataire est seul chez le client (sauf cas de forfait à l'agence ou de projet chez le client avec une forte équipe de la même ssii).

    Donc aucune possibilité de confronter ses opinions ou de s'unir dans les cas extrêmes, si ce n'est que d'échanger comme sur developpez.net au sein d'un même client mais chacun avec son employeur différent. Ce que je veux dire c'est que même dans le cas de ssii bien intentionnée, la prestation est propice à l'isolement et aux dérives puisque c'est comme si on devenait indépendant chez le client avec tout les désavantages sauf celui, important, de la paye qui tombe régulièrement.

    Mais sinon pour revenir au délit de marchandage il faut toujours rappeler que les clients sont responsables aussi pour certains des excès des ssii. C'est une créature qui les arrange bien. Et la demande de flexibilité (avoir des ressources en flux tendu que ne permettent pas les CDI) n'est pas la seule cause.

    S'il y avait quelque chose à faire, ce n'est pas uniquement de voir du côté de la flexibilité du contrat de travail ou au contraire de la vision bureaucratique de certains syndicats, ça serait plutôt de lutter contre les référencements abusifs de la part des clients.

    En tout cas ça m'a toujours fait rire jaune cette dénonciation de délit de marchandage. Oui on en fait le postulat, mais après on fait quoi ? Si une solution n'est pas trouvée il y aura toujours un détournement de la loi même si elle était renforcée. Au pire les ssii paieront des amendes et ça changera rien.

  11. #11
    Modérateur
    Avatar de gangsoleil
    Homme Profil pro
    Manager / Cyber Sécurité
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    10 119
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Manager / Cyber Sécurité

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 10 119
    Points : 27 924
    Points
    27 924
    Par défaut
    Citation Envoyé par yolle Voir le message
    Là, je dois avouer que tu m'as scotché
    Je me suis mal exprimé. Je ne veux pas dire du tout qu'il ne faut pas se défendre, au contraire, je souhaitais par contre mettre en avant que c'est difficile, comme le montre bien Phili_b.

    Lorsque tu es jeune diplomé, que tu es placé chez un client chez qui tu ne travailles pas forcément avec d'autres prestataires de ton entreprise, et que tu ne vois ta SSII pratiquement jamais, ce n'est pas facile de se bouger.
    Un RDV avec un responsable de la SSII ? C'est tout juste s'il ne faut pas que tu poses un jour de congé.
    Une discussion avec un RH ? Ah oui, mais ils sont sur un autre site tu comprends. Par mail ? La réponse n'est que rarement satisfaisante, car tout le monde sait bien qu'un mail laisse des traces écrites.

    Quant à qualifier le délit de marchandage, c'est pas évident. Et même si tu le qualifies, tu fais quoi ? Tu attaques ta SSII et ton client ? La première chose qu'ils vont faire, c'est te licencier changer de mission pour t'envoyer a Brest/Strasbourg/Lille/Marseille/... Et ils comptent bien là dessus justement.

    Je pense que si la situation économique s'améliore (on peut toujours espérer), ce genre de situation s'améliorera.
    "La route est longue, mais le chemin est libre" -- https://framasoft.org/
    Les règles du forum

  12. #12
    Modérateur
    Avatar de sevyc64
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    janvier 2007
    Messages
    10 056
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 50
    Localisation : France, Pyrénées Atlantiques (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2007
    Messages : 10 056
    Points : 27 568
    Points
    27 568
    Par défaut
    Il y a un point que vous avez oublier sur les raisons pour lesquelles les SSII ont réussi à complètement vampiriser le marché

    Si je reprend ce qui a été dit plus haut :
    Citation Envoyé par gangsoleil Voir le message
    À ce moment là, trois choix pour les entreprises : embaucher en CDI, embaucher en CDD, passer par une entreprise externe, une SSII. Attention, je liste ici des solutions, avec un point de vue purement employeur, volontairement biaisé.
    CDD : ce contrat est relativement mal vu, et n'est pas souple du tout, ce qui pose de potentiels problèmes lorsque tu sais que les délais sont assez vagues
    CDI : résoud le problème des délais, mais l'impossibilité de se séparer de la personne après pose des problèmes
    SSII : certes un peu plus cher, mais apporte la flexibilité voulue.
    Le CDD n'a pas la cote, pour ce qui a été dit, et encore moins depuis les dernières évolutions du code du travail.
    Le CDI, pour les mêmes raisons. Dans la plupart des boites, à part chez les éditeurs de logiciels, il n'y pas un boulot pérenne en informatique en général, en développement en particulier. C'est généralement des projets ponctuels même si ceux-ci peuvent durer des mois. Prendre un CDI, sachant qu'il sera difficile de s'en débarrasser ensuite, sachant aussi que les développeurs actuels sont de moins en moins enclin à sortir de leur technologie, de leur métier, sont, par choix, beaucoup moins polyvalent.

    Il y a la solution de l'intérim. C'est une solution qui existe, que des entreprises utilisent mais ça leur coutent cher car elles sont pénalisées sur l'utilisation d'intérimaires.
    Pour une boite qui a déjà un service informatique capable d'assurer un minimum, il existe aussi les solutions types stage scolaire, PFE, ou alternance.

    Pour la solution SSII, par contre, elle est très séduisante au niveau cout, sur le plan comptable, même si en apparence elle est plus chère. Et encore ça se discute car un client final ne payerait jamais aussi bon marché un salarié embauché en direct que le même salarié est payé dans une SSII. Donc au final même avec le surplus lié à la SSII on doit pas être dans de grands écarts. Bref.
    Un salarié embauché, c’est de la masse salariale, des charges, ça valorise la société, donc augmente les impôts et autres taxes, etc... Avec la SSII, le salarié n'apparait pas, c'est du vulgaire achat de service, de prestation. Ça s'apparente un peu à de l'achat de fournitures. Dans le plan comptable, ça rentre pas dans les mêmes cases. A la fin de l'année, dans le bilan comptable, les chiffres ne sont pas les mêmes. Et les gestionnaires, c'est ces chiffres là qu'ils regardent.

    C'est le même phénomènes dans les grands groupes industriels qui, de moins en moins, ne produisent plus eux-mêmes mais sous-traitent, même si c'est en régie et même s'ils sont actionnaire majoritaire des-dits sous-traitant.
    --- Sevyc64 ---

    Parce que le partage est notre force, la connaissance sera notre victoire

  13. #13
    Expert éminent sénior
    Avatar de Mat.M
    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    novembre 2006
    Messages
    8 123
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2006
    Messages : 8 123
    Points : 19 698
    Points
    19 698
    Par défaut
    Citation Envoyé par Derek Corgan Voir le message
    - les salariés SSII se prennent en chargent :
    - soit en créant et gérant leur propre SSII (pourquoi n'y a t'il pas plus de SCOP en SSII - notre métier s'y prête non ?)
    - en s'unissant pour faire contre poids face au SYNTEC.(C'est pas avec 2% de syndiqués que cela va le faire)
    ....
    on reste zen on se calme et on boit frais....
    oui après tout pourquoi ne pas créer une coopérative de développeurs et analystes pour vendre des prestations à des clients...
    sauf que ce n'est pas aussi simple que ça n'y parait....il faut faire une analyse minimale du modèle économique d'une société de prestations de services informatiques.

    Si tu veux créer une coopérative ouvrière qui vend des produits manufacturés ça peut marcher à condition de pouvoir vendre les dits produits auprès d'un segment de clientèle et en faisant du marketing...

    Si tu veux créer une coopérative de "vente" de services informatiques je doute fortement que ça soit si rentable financièrement que ça parce que tout le monde le sait aussi bien que moi mais mener à bien un projet informatique c'est beaucoup d'heures passées à développer , faire des spécifications techniques et finaliser...
    En conséquence le rapport heures travaillées / euros gagnés ( donc sur le CA ) il doit pas être très élevé..
    ou alors il faut facturer très cher au client , jusqu'à quelle limite le client est près à payer sans compter que la SCOP à laquelle tu appartiendras sera en concurrence avec d'autres entreprise...0
    Ensuite tu vends des prestations pour un gros client A c'est très bien tu as du chiffre d'affaire jusqu'au moment où le contrat est terminé, plus ou presque de CA donc faut payer les collaborateurs en intercontrat et chercher d'autres contrats auprès d'autres clients...
    bref toute une certaine problèmatique économique....

    un exemple ultra basique : tu as une machine à faire des glaces, tu t'installes sur un coin de plage, tu arrives toujours à vendre des glaces...( bfef une quasi logique de "rente" économique...)
    pour ce qui est de vendre des prestations informatiques c'est pas toujours automatique...

  14. #14
    Expert éminent
    Avatar de Escapetiger
    Homme Profil pro
    Administrateur système Unix - Linux
    Inscrit en
    juillet 2012
    Messages
    1 329
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 60
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur système Unix - Linux

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2012
    Messages : 1 329
    Points : 9 989
    Points
    9 989
    Par défaut
    Citation Envoyé par sevyc64 Voir le message
    Il y a un point que vous avez oublier sur les raisons pour lesquelles les SSII ont réussi à complètement vampiriser le marché [...]

    Un salarié embauché, c’est de la masse salariale, des charges, ça valorise la société, donc augmente les impôts et autres taxes, etc... Avec la SSII, le salarié n'apparait pas, c'est du vulgaire achat de service, de prestation. Ça s'apparente un peu à de l'achat de fournitures. Dans le plan comptable, ça rentre pas dans les mêmes cases. A la fin de l'année, dans le bilan comptable, les chiffres ne sont pas les mêmes. Et les gestionnaires, c'est ces chiffres là qu'ils regardent.
    Bien vu sevyc64, nous sommes d'un point de vue comptable des dépenses de service (cf. infra).

    Ces problématiques financières clients récurrentes ont pour nom OPEX et CAPEX :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/CAPEX_-_OPEX
    Les dépenses d'exploitation (souvent abrégées en OPEX) sont les coûts courants pour exploiter un produit, des entreprises, ou un système. Les dépenses d'investissement de capital (CAPEX), se réfèrent aux coûts de développement ou de fourniture des pièces non-consommables pour le produit ou le système.

    Par exemple, l'achat d'un photocopieur est le CAPEX, et le coût annuel de papier et de toner consommé est l'OPEX. Pour de plus grands systèmes comme les entreprises, l'OPEX peut également inclure le coût des employés et des dépenses de service telles que le loyer et l'eau, le gaz, l'électricité, etc.. [...]
    « Developpez.com est un groupe international de bénévoles dont la motivation est l'entraide au sens large » (incl. forums developpez.net)
    Club des professionnels en informatique

  15. #15
    Modérateur
    Avatar de sevyc64
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    janvier 2007
    Messages
    10 056
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 50
    Localisation : France, Pyrénées Atlantiques (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2007
    Messages : 10 056
    Points : 27 568
    Points
    27 568
    Par défaut
    Citation Envoyé par Escapetiger Voir le message
    Bien vu sevyc64, nous sommes d'un point de vue comptable des dépenses de service (cf. infra).

    Ces problématiques financières clients récurrentes ont pour nom OPEX et CAPEX :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/CAPEX_-_OPEX
    Tout à fait, l'achat de matériel informatique, photocopieur, postes bureautique, c'est du CAPEX, donc investissement, donc immobilisations, donc déclaration aux impôts, etc...
    Mais l'achat en LOA, couramment appelé Leasing, ou alors location inclu dans le contrat de maintenance, c'est de l'OPEX.

    Dans le premier cas, l'entreprise est propriétaire de son matériel et en est responsable. Ça lui coute une blinde, en pure perte parce que la dépréciation du matériel, les difficultés, pour la plupart administratives, pour le revendre etc ... Quand il faut le changer, ben déjà faut avoir amorti celui là, puis réussi à faire un budget pour le nouveau, et ça re-coûte une blinde.

    Dans le second cas, la boite n'est plus propriétaire du matériel, elle n'a a plus la charge ni la responsabilité (ça se ressent au niveau du respect du matériel aussi), mais, peut changer de matos tous les 2 ou 3 ans à moindre coût, elle achète du service et de la prestation. Si ça marche pas, c'est le prestataire qui trinque, quelque soit le fautif. S'il est pas content, il manque pas de prestataires dans l'annuaire.
    Et comme en plus elle passe par une société externe, de service ou pas, elle économise aussi en plus sur l'administrateur réseau et l'ingé système.

    Voila comment on devient totalement dépendant et aliéné, incapable de réagir en cas d'imprévus. Voilà comment, en quelques heures, en cas de gros coup dur, une boite en pleine santé peut se retrouver au bords de la faillite. Mais ça, les dirigeant ne s'en rendent compte qu'une fois que c'est arrivé. Avant c'est le culte du chiffre en bas de la page qui compte.
    --- Sevyc64 ---

    Parce que le partage est notre force, la connaissance sera notre victoire

  16. #16
    Membre extrêmement actif

    Homme Profil pro
    .
    Inscrit en
    avril 2014
    Messages
    1 062
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : .

    Informations forums :
    Inscription : avril 2014
    Messages : 1 062
    Points : 2 296
    Points
    2 296
    Par défaut
    Citation Envoyé par sevyc64 Voir le message
    Dans la plupart des boites, à part chez les éditeurs de logiciels, il n'y pas un boulot pérenne en informatique en général, en développement en particulier. C'est généralement des projets ponctuels même si ceux-ci peuvent durer des mois.
    1° Raison qui fait que le système SSII va perdurer. De plus, les grands projets Stratégiques tournent trés bien (Banques, assurances, ....) depuis plusieurs dizaines d'années. Le travail principal consiste en de la TMA, modifier quelques règles de gestion sur les moteurs, un peu de customisation d'écrans, mais c'est a peu prés tout. De la maintenance courante en somme.

    Citation Envoyé par sevyc64 Voir le message
    Pour la solution SSII, par contre, elle est très séduisante au niveau cout, sur le plan comptable, même si en apparence elle est plus chère. Et encore ça se discute car un client final ne payerait jamais aussi bon marché un salarié embauché en direct que le même salarié est payé dans une SSII. Donc au final même avec le surplus lié à la SSII on doit pas être dans de grands écarts. Bref.
    Un salarié embauché, c’est de la masse salariale, des charges, ça valorise la société, donc augmente les impôts et autres taxes, etc... Avec la SSII, le salarié n'apparait pas, c'est du vulgaire achat de service, de prestation. Ça s'apparente un peu à de l'achat de fournitures. Dans le plan comptable, ça rentre pas dans les mêmes cases. A la fin de l'année, dans le bilan comptable, les chiffres ne sont pas les mêmes. Et les gestionnaires, c'est ces chiffres là qu'ils regardent.
    2° Raison. Il n'y aucune raison que ce type de boites disparaissent. Bien au contraire. Les grands comptes se débarrassent de leurs services informatiques pour dans un premiers temps, en faire des SSII mono client (eux même) et ensuite revendre ces même SSII à des grands groupes informatiques. Les salariés passent ainsi des CC de leurs employeurs en CC syntec ..... Supers contents les employés qui ont fait des pieds et "des mains pour intégrer les utilisateurs finaux".

  17. #17
    -
    - est déconnecté
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Inscrit en
    mars 2006
    Messages
    237
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mars 2006
    Messages : 237
    Points : 971
    Points
    971
    Par défaut
    C'est notamment ce qui est en train de se passer chez Orange, et dans une banque mais je ne sais plus laquelle.

  18. #18
    Membre extrêmement actif

    Homme Profil pro
    .
    Inscrit en
    avril 2014
    Messages
    1 062
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : .

    Informations forums :
    Inscription : avril 2014
    Messages : 1 062
    Points : 2 296
    Points
    2 296
    Par défaut
    Citation Envoyé par - Voir le message
    C'est notamment ce qui est en train de se passer chez Orange, et dans une banque mais je ne sais plus laquelle.
    orange, société générale ..... la liste est longue (mais bon tout ca est assez facile à trouver avec Google). Pourquoi les boites s’embêteraient à gérer un service complet avec tout cela peu compter de problèmes en tout genre alors qu'il suffit de voter un budget .... c'est simplement une question de bon sens.

    Tu verrouilles la MOE (pour les compétences métiers) avec quelques méthodologies éprouvées depuis pas mal d'années. Une cellule recettes/tests pour valider tout ça. Un peu de prod pour faire tourner l'ensemble. En gros, il n'y à pas grand choses d'autre à mettre en place. Encore une fois, c'est simplement une question de bon sens.

  19. #19
    Modérateur
    Avatar de gangsoleil
    Homme Profil pro
    Manager / Cyber Sécurité
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    10 119
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Manager / Cyber Sécurité

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 10 119
    Points : 27 924
    Points
    27 924
    Par défaut
    Citation Envoyé par yolle Voir le message
    orange, société générale ..... la liste est longue (mais bon tout ca est assez facile à trouver avec Google). Pourquoi les boites s’embêteraient à gérer un service complet avec tout cela peu compter de problèmes en tout genre alors qu'il suffit de voter un budget .... c'est simplement une question de bon sens.
    Sauf que certaines personnes, qui connaissent le domaine, voient plus loin que le bout de la ligne comptable, et se sont rendues compte que l'outsourcing des developpements, c'est exactement comme l'outsourcing de la production : il ne faut pas s'attendre aux mêmes résultats.

    Tu verrouilles la MOE (pour les compétences métiers) avec quelques méthodologies éprouvées depuis pas mal d'années. Une cellule recettes/tests pour valider tout ça. Un peu de prod pour faire tourner l'ensemble. En gros, il n'y à pas grand choses d'autre à mettre en place. Encore une fois, c'est simplement une question de bon sens.
    Sauf que si tu regardes en vrai :
    Tu vas donc former l'équipe de sous-traitant à tes compétences métier. Mais au bout d'à peine un an, il ne reste plus personne de l'équipe d'origine, donc plus personne n'a de vrais compétences métier ; sauf que la SSII ne t'a jamais demandé de re-former les remplaçants.
    Ta cellule de recette/tests, c'est plus facile à gérer si elle est chez la SSII, puisque comme ça, tu n'as pas d'équipe à gérer, tout ça tout ça, donc en gros tu payes un peu plus cher pour que la SSII fasse des vérifications à ta place, et tu ne gères pas d'équipe.
    La mise en prod, pareil, c'est tout sous-traité à la SSII.

    Et dans la vraie vie, si tu avais des gens en interne, ça serait mieux fait, plus rapidement, pour mois cher. C'est simplement une question de bon sens.
    "La route est longue, mais le chemin est libre" -- https://framasoft.org/
    Les règles du forum

  20. #20
    Membre extrêmement actif

    Homme Profil pro
    .
    Inscrit en
    avril 2014
    Messages
    1 062
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : .

    Informations forums :
    Inscription : avril 2014
    Messages : 1 062
    Points : 2 296
    Points
    2 296
    Par défaut
    euh ..... bon, pour faire court, dans le cas ou tu revends ton service, tu formes personnes, tu n'embauches personne, tu ne licencies personne, tu ne déplaces personnes, bref tu continues comme avant. Disons que cela change juste pour les employés (tu passes en Syntec). Je te laisse simplement imaginer ce que cela veut dire pour eux ..... et pourquoi tu dis que cela coute moins cher un interne ?. Le TMJ presta est bas (et c'est pas prés de changer, principe du référencement et accord tacites) , ne sont payer que sur les jours travaillés. Prends le cout d'un interne et le cout d'un presta, en gros, c'est la même chose avec les emmerdements en moins.

Discussions similaires

  1. [CS4] Interpréter les .tpl comme des .php
    Par dutom007 dans le forum Dreamweaver
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/01/2013, 12h43
  2. les noeuds comme des images
    Par rawasi dans le forum Interfaces Graphiques en Java
    Réponses: 4
    Dernier message: 16/02/2011, 02h26
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 09/12/2010, 14h09
  4. [E07] Produit considérant les blancs comme "zero"
    Par BME2411 dans le forum Excel
    Réponses: 10
    Dernier message: 15/01/2009, 11h06
  5. Réponses: 6
    Dernier message: 04/09/2008, 19h06

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo