Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Responsable .NET

    Le langage BASIC célèbre son cinquantième anniversaire
    Le langage BASIC célèbre son cinquantième anniversaire
    historique d’un langage qui a ouvert l’informatique aux non-initiés

    Le langage de programmation BASIC a soufflé sur sa cinquantième bougie hier, 1er mai 2014.

    BASIC (Beginner's All-purpose Symbolic Instruction Code, qui peut se traduire par « code d'instruction symbolique à tout faire pour débutant ») a vu le jour le 1er mai 1964 et a été créé par John George Kemeny et Thomas Eugene Kurtz au « Dartmouth College » aux États-Unis.

    Développé à l’origine pour permettre aux étudiants qui ne font pas une filière ayant trait à l’informatique d’utiliser plus facilement les ordinateurs, le langage a contribué largement à la démocratisation de l’informatique, rendant celle-ci accessible à un public beaucoup plus large.

    Avant la création du langage BASIC, la programmation se faisait essentiellement en langage assembleur ou en Fortran, des langages dont la maîtrise n’était pas évidente pour les non-informaticiens. BASIC est un langage de programmation de haut niveau, qui s’inspire du Fortran et de l’ALGOL 60.

    En plus d’être un moyen facile pour développer des applications, les créateurs du langage ont publié gratuitement son compilateur, ce qui a permis au langage de rapidement gagner en popularité, pour se retrouver dans les années 70 et 80, sur littéralement tous les ordinateurs et même sur quelques calculatrices programmables.

    Plusieurs variantes de BASIC ont vu le jour au fil des années, avec des améliorations conséquentes par rapport à la version originelle. Microsoft, dont les premiers pas en tant qu’entreprise ont été de développer l’interpréteur Altair Basic pour le Altair 8800, à la demande d’un constructeur en 1975, a publié plusieurs versions populaires de BASIC.

    Le langage avait également ses détracteurs, qui l’ont accusé de transmettre de mauvaises pratiques. C’est notamment le cas du célèbre informaticien hollandais Edsger Dijkstra, qui avait déclaré qu’il « est pratiquement impossible d’enseigner la bonne programmation à des étudiants qui ont été exposés antérieurement au BASIC ». Pour lui, ces « potentiels programmeurs étaient mentalement mutilés. »

    Au fil du temps, avec l’essor des autres langages de programmation, notamment le langage Pascal qui avait été adopté pour l’enseignement dans les années 80 et offrait de meilleures performances que le BASIC, le langage a commencé à voir sa popularité chuter.

    Néanmoins, celui-ci demeure encore très ancré dans les produits de Microsoft notamment Visual Basic Application (VBA) dans la suite Microsoft Office et Visual Basic .NET sur la plateforme .NET.

    En tant que communauté de développeurs, souhaitons un joyeux cinquantenaire au langage BASIC.


    Source : Dartmouth


    Et vous ?

    Avez-vous connu le langage BASIC ? Qu'en pensez-vous ?
    Vous souhaitez participer aux rubriques .NET ? Contactez-moi

    Si déboguer est l’art de corriger les bugs, alors programmer est l’art d’en faire
    Mon blog, Mes articles, Me suivre sur Twitter
    En posant correctement votre problème, on trouve la moitié de la solution

  2. #2
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par Hinault Romaric Voir le message
    Avez-vous connu le langage BASIC ? Qu'en pensez-vous ?
    Ça a été mon premier langage de programmation sur Amstrad CPC 6128, je ne devais même pas avoir 8 ans quand j'ai découvert la programmation par ce biais. Que de souvenirs ; on déroulait les "numéros de ligne" de 10 en 10 par défaut pour se laisser la possibilité d'insérer du code entre deux instructions, les fonctions n'existait pas à proprement parlé (on usait des GOTO et GOSUB). Bref, ça ne rajeunit pas tout ça...
    Le WIP de The last bastion, mon projet de jeu-vidéo (un TD en 3D)

    Mon portfolio / Ma page fb

  3. #3
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par I_Pnose Voir le message
    Ça a été mon premier langage de programmation sur Amstrad CPC 6128
    Tout pareil,
    d'ailleurs mon amstrad cpc 6128 fonctionne toujours

    Citation Envoyé par Hinault Romaric
    Néanmoins, celui-ci demeure encore très encré dans les produits de Microsoft notamment Visual Basic Application (VBA) dans la suite Microsoft Office et Visual Basic .NET sur la plateforme .NET.
    Euh, faut pas pousser non plus trop loin...
    Dire que le Basic est encore très encré (à l'encre noire donc ) dans le VBA ou mieux VB.NET c'est comme dire que les premières résistances électriques (lampes pour la TSF) sont très ancrées dans les circuits électroniques modernes... C'est un parallèle capillotracté.

  4. #4
    Membre expérimenté
    Le langage d'inittiation
    Le langage avec lequel j'ai créé mon premier programme : sur Calculatrice TI80 pour trouver les racines d'une équation de 2nd degré. C'est vraiment ce qui m'a donné gout pour l'informatique : pouvoir créer le programme que je voulais.
    Tout ce que j'écris est libre de droits (Licence CC0) et je vous incite à faire de même.

  5. #5
    Membre expérimenté
    Dire que le Basic est encore très encré dans le VBA
    VBA et les calculatrices sont à ma connaissance les seuls a conserver le VB. Certes, c'est un VB qui a évolué mais il en a les traces. Ils s'opposent au descendant du C ou du Pascal : Java, PHP, C++ et à ses dérivé AWK...
    Un programme VB est je pense syntaxiquement quasiment être compatible avec VBA, l'inverse est certes pas vrai.
    Tout ce que j'écris est libre de droits (Licence CC0) et je vous incite à faire de même.

  6. #6
    Expert éminent sénior
    J'ai étudié le Basic sur des MO6 et des TO7 au collège (ordinateur sans lecteur de disquette ni disque dur, mais avec un lecteur de cassette !).
    Ca date

    Un de mes premiers programmes était du genre :
    Code basic :Sélectionner tout -Visualiser dans une fenêtre à part
    1
    2
    3
    4
    5
    6
    7
    10 CLS
    20 PRINT "*"
    30 PRINT "**"
    40 PRINT "***"
    50 PRINT "****"
    60 PRINT "*****"
    70 PRINT "******"

    par contre, je ne sais plus comment on compilait ça.

  7. #7
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par Auteur Voir le message
    J'ai étudié le Basic sur des MO6 et des TO7 au collège (ordinateur sans lecteur de disquette ni disque dur, mais avec un lecteur de cassette !).
    Ca date

    Un de mes premiers programmes était du genre :
    Code basic :Sélectionner tout -Visualiser dans une fenêtre à part
    1
    2
    3
    4
    5
    6
    7
    10 CLS
    20 PRINT "*"
    30 PRINT "**"
    40 PRINT "***"
    50 PRINT "****"
    60 PRINT "*****"
    70 PRINT "******"

    par contre, je ne sais plus comment on compilait ça.
    De souvenir tu faisais AUTO pour commencer à écrire ton programme, ensuite tu utilisais la commande SAVE pour créer ton fichier .bas que tu pouvais ensuite lancer avec la commande RUN (sur Amstrad en tout cas ça se passait comme ça).
    Le WIP de The last bastion, mon projet de jeu-vidéo (un TD en 3D)

    Mon portfolio / Ma page fb

  8. #8
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par I_Pnose Voir le message
    De souvenir tu faisais AUTO pour commencer à écrire ton programme, ensuite tu utilisais la commande SAVE pour créer ton fichier .bas que tu pouvais ensuite lancer avec la commande RUN (sur Amstrad en tout cas ça se passait comme ça).
    c'est fort possible, j'ai un vague souvenir de cette commande RUN.

  9. #9
    Rédacteur/Modérateur

    Moi aussi c'était mon tout premier langage ! Sur Atari ST avec Omikron Basic. Le lecteur de disquette ne marchait plus, donc je ne pouvais pas enregistrer... autant dire que j'ai jamais fait des choses très compliquées avec . J'en ai refait plus tard sur calculatrices TI-82 et TI-92.

    Je trouve que Dijkstra exagère un peu quand même... j'ai commencé avec Basic, et je ne suis pas un mauvais programmeur pour autant (enfin je crois...)

  10. #10
    Inactif
    on peut faire quoi avec cette daube ? de la 3d ? des applis intéressantes ? Parce que bon ça ressemble à rien de truc on dirait de l'assembleur

  11. #11
    Responsable Purebasic

    Avez-vous connu le langage BASIC ? Qu'en pensez-vous ?
    N'étant pas informaticien, et n'ayant pas le temps (ou l'envie) d'apprendre un autre langage, j'en suis resté au BASIC. Il me donne entière satisfaction pour mes besoins.

    Je souhaite longue vie au BASIC
    Vous souhaitez participer à la rubrique PureBasic (tutoriels, FAQ, sources) ? Contactez-moi par MP.

  12. #12
    Modérateur

    Citation Envoyé par Auteur Voir le message
    J'ai étudié le Basic sur des MO6 et des TO7 au collège (ordinateur sans lecteur de disquette ni disque dur, mais avec un lecteur de cassette !).
    Moi aussi j'ai débuté sur Thomson et y suis resté longtemps. J'ai vu l'apparition du TO7 quand j'étais en classe de CP, travaillé sur des MO5 et MO6 au CMx et au collège, avant d'avoir les miens. C'est sur ces machines que j'ai commencé à apprendre la programmation, d'abord par le BASIC puis l'assembleur 6809 pour l'exploiter pleinement. Ce n'est que beaucoup plus tard (après mon service national) que je me suis mis au langage C et les années d'assembleur qui précédaient ont bien sûr grandement facilité la chose.

    par contre, je ne sais plus comment on compilait ça.
    On ne compilait pas : le BASIC est en fait un langage interprété. Le BASIC intégré à nos machines, en ROM, était un peu le Python de l'époque. Pas dans son typage, mais dans son accessibilité et sa versatilité. On pouvait soit saisir directement des commandes en mode direct qui étaient alors exécutées immédiatement, soit débuter les lignes par un numéro pour les enregistrer en mémoire dans un programme qu'on lançait avec RUN et qu'on listait avec LIST.

    Avez-vous connu le langage BASIC ? Qu'en pensez-vous ?
    Que du bien ! Même si je ne l'utilise plus du tout aujourd'hui. Je n'ai jamais retrouvé d'environnement de développement en ligne de commande qui soit aussi facile à utiliser pour un débutant. Le nombre de primitives était limité mais très diversifié. On faisait SCREEN ou COLOR pour changer les couleurs de l'écran, LINE, CIRCLE et BOX pour tracer des formes à l'écran, PLAY pour jouer de la musique, etc.

    La gestion de fichier était elle-aussi, rétrospectivement, très intéressante. Il y avait d'un côté les OPEN "I" et OPEN "O" pour les accès séquentiels et, de l'autre, OPEN "R" ou OPEN "D", synonymes, pour les accès dits « directs » ou « aléatoires ». C'était très proche dans le concept de ce qui se fait en C et avait le mérite de bien montrer la différence entre les accès séquentiels à coup de PRINT et INPUT du reste. Du coup, on pouvait piloter n'importe quoi avec : écrire sur un lecteur de cassette (oui, oui, de « cassette » audio), utiliser un port série et même piloter un modem. Comme souvent, quand on a entre les mains un langage relativement simple que l'on peut assimiler en un temps raisonnable et que, parallèlement, on était plus ou moins obligé de s'y tenir, alors on finissait tous par développer des capacités permettant de produire des choses qui allaient bien au delà de ce pourquoi le langage avait été pensé au départ. Avec mon bon vieux modem MD90-333, j'avais écrit un petit serveur Minitel à quatre voies, en mettant en place une boucle principale et en gérant toutes les connexions de façon coopérative.

  13. #13
    Membre actif

    Avez-vous connu le langage BASIC ? Qu'en pensez-vous ?
    J'ai connu une variante scientifique "Basic Plus" de DEC sur VAX/VMS, mes premiers codes étaient de mettre en place un programme qui fait divers calculs matriciels, ...

    Que du bonheur, une syntaxe claire et facile, un langage puissant malgré sa simplicité.

  14. #14
    Membre confirmé
    Citation Envoyé par Auteur Voir le message
    c'est fort possible, j'ai un vague souvenir de cette commande RUN.
    c'était la commande RUN aussi pour Oric Atmos

  15. #15
    Membre du Club
    J’ai également commencé par du BASIC pour ma part, à savoir VB6 sur Windows 95 et un interpréteur BASIC sur un TO7-70. Ça m’a vraiment donné gout à la programmation également mais en 2014 je ne pense pas que ce soit le meilleur langage à enseigner (que ce soit VB ou équivalents libres comme Gambas) ; de nombreux langages aux bonnes pratiques sont accessibles aux débutants désormais (Python, Ruby, …).

    EDIT : Tiens, c’est rigolo ça, le forum de Développez ne supporte pas les espaces insécables.

  16. #16
    Membre éprouvé
    Ahhh, le BASIC sur Ti-83+ .... Une vrai torture L’absence de fonction ma particulièrement limite chaque fois que je voulais faire un truc un poil complexe. Enfin bon, au moins ça ma appris a ne jamais utiliser les GOTO. C'est déjà ça.
    Citation Envoyé par Killing Joke Voir le message
    1984 : Big Brother is watching you.
    2011 : Big Brother is hosting you.

  17. #17
    Expert éminent sénior
    alors moi j'ai commencé le BASIC sur COMMODORE 64, et il 'était indispensable de se servir de PEEK et POKE qui permettent respectivement de lire ou d'écrire un octet en mémoire...vu que sur le C64 tous les périphériques ont des adresses mappées en mémoire (64 Ko...d'où son nom)...et Hebdogiciel proposait des programmes en langage machine dans des sections DATA du BASIC..un vrai plaisir à taper ces suites d'octets !!!
    Developpez.com: Mes articles, forum FlashPascal
    Entreprise: Execute SARL
    Le Store Excute Store

  18. #18
    Rédacteur

    bin moi c'était avec le BAL (Business application language) de Bull, un Basic plutôt "corporate"
    avec ces fuck**ing disquettes 5"1/4 "hard sectored"
    nomen omen, nemo non omen - Consultez la FAQ VBScript et les cours et tutoriels VBScript
    le plus terrible lorsqu'une voiture renverse un piéton, c'est que ce sont les freins qui hurlent. (ramón)
    pas de questions techniques par mp

  19. #19
    Expert éminent sénior
    Ah les bonnes vieilles disquettes 5" 1/4 ! Question rigidité, c'était simple, y'en avait pas elles étaient carrément souples...

    D'ailleurs, on a même eu un jour un collaborateur qui, à cause de problèmes de lecture d'une des ses fameuses disquettes n'avait rien trouvé de mieux que de la mettre au courrier interne en prenant bien soin de l'agrafer à la feuille explicative dudit problème

  20. #20
    Membre régulier
    Ah BASIC! Un des développements réalisés dans mon jeune temps consistait en un programme BASIC, sur PC, qui pilotait un automate de contrôle/essais/vieillissement de composants pour voiture (genre démarreurs ...)

    Comme quoi on pouvait faire pas mal de choses avec BASIC!