Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Débats sur le développement - Le Best Of Discussion :

À quel stade peut-on réellement commencer à se déclarer expert dans une compétence ?


Sujet :

Débats sur le développement - Le Best Of

  1. #101
    Membre à l'essai
    On pourrait dire aussi:
    A quel stade peut-on se sentir assez humble pour ne pas répondre aux pareils égos !

    Un expert, à mon goût, sera la personne qui partagera son savoir, en étant par exemple ici sur le forum, à donner un coup de pouce aux autres !

    Pas besoin de plus et surtout pas de jouer à "je suis le meilleur!"....

    Il y a une vie après la programmation.... non ?

  2. #102
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par hherve Voir le message

    A quel stade peut-on se sentir assez humble pour ne pas répondre aux pareils égos !

    Un expert, à mon goût, sera la personne qui partagera son savoir, en étant par exemple ici sur le forum, à donner un coup de pouce aux autres !
    Bien dit, déjà on ne parle pas d'égos ici, il faut lire la suite des messages, personnellment ça ne m'interesse pas de me dire expert ou pas, ou que je cherche un moyen pour me déclarer ainsi, je ne suis pas et je n'ai nul part déclaré comme quoi je suis expert dans une compétence donné, mon profil pro est là.

    Ces idées d'égaux ont été déjà évoqué ici, et au contraire le but du message est purement professionel, un cadre de structure c'est tout et non pas de considération personel, social ou hierarchique. Le problème éteincel de la question c'est que tout le monde se dit expert et quand tu vois beacoup de gens remplir leurs profils pros et ils se disent expert dans telle et dans telle compétence, est ce qu'ils le méritent vraiment?

    On ne peut pas enpêcher les gens ne pas reinseigné dans leurs CV ou profils pro dans un site pro donné(y compris notre Club) ce qu'ils savent faire et comment ils savent le faire. Mais la question est simple:
    Quand est-ce qu'ils ont droit de renseigner comme quoi ils sont experts dans une compétence donnée car on ne peut pas les empêcher ne pas renseigner les niveaux de leurs compétences.

    Une question de mésure normalisée et professionelle et non pas banaliser les choses ou dire des mensonges.

  3. #103
    Membre éprouvé
    Wahou quel débat !

    Je poserais la question autrement : est-il légitime de se déclarer expert ? N'est-ce pas à la communauté de considérer tel ou tel acteur de cette même communauté comme un expert ? Finalement, l'expert n'est-il pas celui qui sort tout naturellement du lot ?

    La notation par les pairs est pour moi bien plus représentative qu'une certif ou une auto-proclamation! Mais, il faut bien avouer, et tu l'as démontré qu'un système de notation peut être perverti

    Tu parles de 'mensonge' sur le CV... n'est-ce pas l'organisation du marché de l'informatique qui incite à cette corruption ?

  4. #104
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par Philippe Bastiani Voir le message

    Tu parles de 'mensonge' sur le CV... n'est-ce pas l'organisation du marché de l'informatique qui incite à cette corruption ?
    Après on t'attrape dans certaines boites très sérieuses Car toucher le niveaux expert c'est s'exposer à tous les challenges

  5. #105
    Membre éclairé
    Citation Envoyé par la.lune Voir le message
    Bien dit, déjà on ne parle pas d'égos ici, il faut lire la suite des messages, personnellment ça ne m'interesse pas de me dire expert ou pas, ou que je cherche un moyen pour me déclarer ainsi, je ne suis pas et je n'ai nul part déclaré comme quoi je suis expert dans une compétence donné, mon profil pro est là.

    Ces idées d'égaux ont été déjà évoqué ici, et au contraire le but du message est purement professionel, un cadre de structure c'est tout et non pas de considération personel, social ou hierarchique. Le problème éteincel de la question c'est que tout le monde se dit expert et quand tu vois beacoup de gens remplir leurs profils pros et ils se disent expert dans telle et dans telle compétence, est ce qu'ils le méritent vraiment?

    On ne peut pas enpêcher les gens ne pas reinseigné dans leurs CV ou profils pro dans un site pro donné(y compris notre Club) ce qu'ils savent faire et comment ils savent le faire. Mais la question est simple:
    Quand est-ce qu'ils ont droit de renseigner comme quoi ils sont experts dans une compétence donnée car on ne peut pas les empêcher ne pas renseigner les niveaux de leurs compétences.

    Une question de mésure normalisée et professionelle et non pas banaliser les choses ou dire des mensonges.
    On ne peut pas mesurer! Et une norme est précisément donner un niveau par rapport à un groupe. Si vous pensez, en toute bonne foi, être expert dans un groupe, dites donc que vous êtes "expert" (le titre expert n'ayant aucune signification légale en informatique, ce ne sera jamais vraiment un mensonge) et quand il n'y aura plus que des experts (ce qui ne manquera pas d'arriver), on ajoutera le niveau "super expert", puis "hyper expert" ...

    Si vous voulez donner des renseignement utile :

    1. Enumérez vos diverse connaissances et savoir-faire (par ex. j'ai une connaissance approfondie du langage Java que je pratique depuis 10 ans, je connais très bien Swing et JavaFX, j'ai une très bonne connaissance théorique du modèle relationnel, etc.) et pour les connaissances ou savoir-faire pour lesquels vous avez des certificats, nommez-les. Mais ces connaissances et ces savoir faire ne sont pas des compétences.
    2. Expliquez ensuite ce que ce que vous avez fait de ces connaissances, sur quoi vous avez travaillé, ce que vous avez effectivement produit, le cadre dans lequel vous l'avez fait et laissez les autres juger de vos compétences. L'expertise se forge avec le nombre et la diversité des situations et avec le temps (au moins une décennie) car il faut du temps pour apprendre (c'est-à-dire intégrer des connaissances et des savoir-faire) et rencontrer des situations diverses et variées en nombre suffisant dans son domaine de compétence.

  6. #106
    Chroniqueur Actualités

    C'est une très bonne question et aucun des points de vue exprimés n'est à balayer du revers de la main. En ce qui me concerne, je crois qu'avec l'évolution à grands pas des technologies, pour parler d'expertise dans une technologie, il faut associer à cette technologie un secteur d'activité voire un métier spécifique d'un secteur d'activité. En d'autres termes, il faut combiner expertise technologique et expertise "métier/secteur".
    On est peut être techniquement un expert dans une technologie, mais si l'on ne maîtrise pas le métier dans lequel on veut développer, nos connaissances techniques ne nous servent à rien. Un intermédiaire avec une connaissance parfaite du métier pourrait faire mieux que l'expert. Je crois aussi qu'un expert dans un langage, par exemple, est un développeur qui n'a plus rien à prouver (un développeur confirmé), et qui s'est spécialisé dans un secteur d'activité (Finance par exemple) ou dans un métier (Marketing par exemple). Un expert, dans un premier temps, sait tout ce qu'on capable de faire avec une technologie donnée (même s'il ne sait pas tout faire), où trouver les informations nécessaires et ensuite comment l'adapter parfaitement à son projet. En d'autres termes, il est capable de superviser et d'orienter le travail du développeur.
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  7. #107
    Membre habitué
    Expert en Windev
    Pour Windev de PCSoft, c'est facile, il suffit de participer aux stages Expert niveau 1 ou Expert niveau 2.

    On reçoit alors un joli papier et c'est certifié !

    Jacques De Schryver
    Mon dernier livre Si c'est simple, c'est du Windev, version 2014, disponible sur Lulu.com, mot-clé Windev.
    http://www.lulu.com/shop/search.ep?t...ulu.com&q=

  8. #108
    En attente de confirmation mail
    Citation Envoyé par la.lune Voir le message

    Quand est-ce qu'ils ont droit de renseigner comme quoi ils sont experts dans une compétence donnée car on ne peut pas les empêcher ne pas renseigner les niveaux de leurs compétences.

    Une question de mésure normalisée et professionelle et non pas banaliser les choses ou dire des mensonges.
    Le terme "expert" n'a pas de définition légale ; n'importe qui peut se prétendre expert de ce qu'il veut.

    Moi je ne me sens "expert" que des logiciels que j'ai développés.

  9. #109
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par jgconseilrh Voir le message
    Avez vous constaté que nombre de prix Nobel ne se désigne pas comme expert, ce sont les autres qui le font pour eux.
    c'est tout à fait exact ; souvent les gens qui sont des "tronches" sont souvent les plus humbles, cf Axel Kahn une véritable sommité en matière de génétique et qui a parcouru la France à pied
    La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
    La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
    ( A Einstein)

  10. #110
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par la.lune Voir le message
    Après on t'attrape dans certaines boites très sérieuses Car toucher le niveaux expert c'est s'exposer à tous les challenges
    Bilal, je ne sais pas si tu as déjà entamé ta vie professsionnelle... Le marche de l'informatique en France est détenu par des sociétés de service... je disais donc que c'est le système client<>service qui pervert le système : d'un côté tu as le client qui demande un expert pour du simple dev de l'autre un commercial qui va embellir son panel de consultatnts pour pouvoir répondre à l'appel d'offre... bref, l'informatique est régit par des règles commerciales et non pas techniques dans bien des cas !

    Saches que si, en sortant de ton école, tu te dis expert en brandissant ton diplome et ta certif, le recruteur te considèrera comme un jeune diplomé... Les recuteurs ne sont pas dupes...

  11. #111
    Membre expérimenté
    Le débat a dérivé et tourne surtout autour de la question : "peut-on SE déclarer expert ?"

    1 - Oui, tout le monde peut
    2 - Oui, on peut se déclarer soi-même expert et que ce soit vrai.
    3 - Oui, souvent les vrais experts ne se sentent pas forcément experts, dans des domaines aussi vastes que les langages informatiques et leurs standards
    4 - Oui, on peut se croire expert après 3 jours de développement intense où on a vu 90% de la syntaxe d'un langage
    5 - Oui, ce n'est pas très humble que de se déclarer soi-même expert
    etc...


    Maintenant, je persiste à croire qu'expert en informatique, de nos jours ne peut plus s'appliquer à grand monde. En médecine, de longues études vous force à connaitre par coeur les choses et fait de vous véritablement un expert. Dans notre domaine, je ne connais pas une seul développeur dans toute ma boite (on est 40 juste dans notre CDS), qui soit capable de se passer d'internet lors d'un projet.

    Et j'ai déjà essayé de l'évoquer dans ce topic, mais personne n'a réagi, alors que personnellement je penses que c'est le point essentiel. Par exemple, dans notre CDS je suis la référence technique de mon langage, et je sais que je suis très loin d'être un expert, et je sais également que même si j'ai plus d'acquis que mes confrères sur mon langage, je ne sais plus autant de chose sans mon ami google. C'est surtout ma capacité à récupérer la bonne info sur le net qui fait que je suis peut-être plus à écouter qu'un autre sur les sujets relatifs à mon langage.



    Avant toute autre chose, la première question que soulève ce topic, c'est qu'est-ce qu'un expert ? Quelqu'un qui connais sans aide artificielle toutes les ficelles de son langage ou de son domaine ? Quelqu'un qui sait comment trouver les bonnes informations sur son langage ou son domaine ? Ou est-ce que la notion d'expert est à balancer aux oubliettes puisque le savoir grandit plus vite que notre capacité à l'ingurgiter ?
    Nullius in verba

  12. #112
    Expert éminent
    Citation Envoyé par Kaamui Voir le message
    Avant toute autre chose, la première question que soulève ce topic, c'est qu'est-ce qu'un expert ? Quelqu'un qui connais sans aide artificielle toutes les ficelles de son langage ou de son domaine ? Quelqu'un qui sait comment trouver les bonnes informations sur son langage ou son domaine ? Ou est-ce que la notion d'expert est à balancer aux oubliettes puisque le savoir grandit plus vite que notre capacité à l'ingurgiter ?
    Je pense que tu oublies la dimension d'analyse et l'expérience qui te permettent d'être efficace dans ta recherche d'information.
    En effet, il est impossible de tout connaître dans un domaine surtout quand il s'agit d'un langage
    Par contre, ton expérience et ton sens de l'analyse te permettent de rechercher efficacement l'information dont tu as besoin
    Savoir faire le tri dans l'immensité du net où il y a de tout (le bon comme le mauvais)
    Et puis, il est assez rare de trouver exactement ce dont on a besoin à la virgule près : il faut comprendre (rapidement) ce qu'on lit, regrouper les infos de plusieurs sources (dont sa propre expérience) et adapter le tout à notre situation précise
    Ce sont ces différentes compétence qui font qu'un développeur se démarque des autres :
    - rechercher
    - comprendre
    - regrouper
    - analyser
    - adapter
    - étendre ou spécialiser (selon le besoin)

    Après, se démarquer des autres et augmenter sa productivité est il suffisant pour être "expert" ?
    C'est un terme fort mais comme dit plus haut, ne veut rien dire en info sur le plan juridique et qui est de ce fait, galvauder à tout va (par les SSII les premières)

  13. #113
    Candidat au Club
    J'ai lu dans un livre quelque part qu'un expert c'est quelqu'un qui a fait toutes les erreurs possibles dans un domaine très restreint. Si nous prenons cette affirmation nous pouvons nous rendre compte qu'effectivement la notion d'expert peut être difficile à définir car rien ne doit échaper à l'expert dans un domaine à cause de l'expérience apprise par toutes les erreurs de ce domaine

  14. #114
    Membre expérimenté
    Non non je n'oublie pas cela d'ailleurs c'est ce que j'essayai de dire quand je parlais de ce qui me différencie de mes collègues, ce "savoir-chercher", qui est un peu le "savoir faire 2.0", le savoir faire de notre époque. Nos acquis ne sont pas nuls, mais tu remarqueras que nous sommes à l'aube d'une nouvelle ère de la connaissance. La connaissance n'a plus besoin d'être partie intégrante de notre savoir interne, car aujourd'hui, internet est notre "cloud" à tous, et nous pouvons supprimer la nécessité de connaitre une certaine masse de connaissance au profit de son stockage "externe" sur la toile. Ce n'est de toute façon pas si nouveau que cela, puisque c'est le principe fondateur de l'écriture, le sotckage . Mais internet et le savoir grandissent à une telle vitesse qu'aujourd'hui la notion de "savoir chercher" devient plus indispensable que celle du "savoir faire", et bientôt, genre dans une centaine d'année peut-être, on apprendra à nos enfants surtout à chercher l'information, plutôt qu'à l'apprendre.

    Toutefois, certaines connaissances, celles qui construisent notre logique, comme les mathématiques, resteront à jamais des bases indispensables en "savoir interne", car sans elles on serait bien mauvais pour chercher, comprendre ou déduire une information d'autres.

    Un autre point est qu'aujourd'hui on nous demande d'être bon partout, ce qui rend difficile de devenir excellent quelque part...
    Nullius in verba

  15. #115
    Rédacteur

    Débutant
    Je passe + de temps dans la documentation que dans le code. (Profil : Dev en sortie d'école ou nouvelle techno pour le dev)

    Intermédiaire
    Je passe + de temps dans le code que dans la documentation. (Profil : Dev avec quelques mois à quelques années d'xp sur la techno, une partie des concepts de la techno sont encore obscurs ou mal compris)

    Confirmé
    Je passe rarement du temps dans la doc, seulement pour des points spécifiques, je suis capable de répondre à 90% des questions sur les forums/mailings lists sur le sujet.
    (Profil : Dev sénior avec plusieurs années d'xp)

    Expert
    Je suis l'auteur de la techno ou un contributeur important. Je comprends parfaitement tous les concepts de la techno, j'en connais les avantages et inconvénients, les bonnes et les mauvaises pratiques. Me faire travailler sur autre chose que le développement de la techno ou de la formation pour dev confirmé est une perte de temps.
    Je peux répondre à toutes les questions sur les forums/mailings lists mais je préfère écrire des livres.
    Excellent !
    N'oubliez pas de cliquer sur lorsque votre problème est réglé !

  16. #116
    Invité
    Invité(e)
    Je pense que j'avais vu la citation suivante dans la signature d'un membre du forum :


    Un bon développeur lui il demande où se trouve la bonne information.
    Un développeur confirmé lui il sait où se trouve la bonne information.
    Un développeur expert lui il expose la bonne information.
    ça pourrait aider à différencier le bon du confirmé et ce dernier de l'expert.

  17. #117
    Expert éminent
    Bonjours.

    Pour moi on ne se déclare pas expert. et ce quelque soit le domaine.
    On est reconnu expert par ses pairs.

    Il n'est donc pas question de savoir où on mets le cursseur. L'expertise est une reconnaissance consensuselle d'une communauté autour d'un dommaine de competence.

    Contrairement à ce que j'ai pu lire le terme d'expert ne peut pas être utilisé n'importe comment.

    la lois prévoit des chose à ce sujet
    Lorsque pour rendre sa décision, une juridiction estime nécessaire d'obtenir un avis d'ordre technique, elle fait appel à une personne dont l'expérience a été vérifiée et que l'on désigne sous le nom d'"expert".
    Ce n'est pas à proprement parler une définition juridique mais suivant le cadre le termet d'expert peut être règlementé.

    la loi reste à ce sujet assez claire car dans tous les article que je connais parlant d'expert il est toujours question d'une façon ou d'une autre de
    une personne dont l'expérience a été vérifiée
    Ainsi l'arrêté du 29 Juillet 2012 fixe la définition juridique de l'"expert automobile" que l'on peut résumer à un brevet de technicien supérieur « après-vente automobile » avec une vérification de l'expérience au travers d'épreuves visant de l'obtention d'un diplôme d'expert en automobile.

    La loi n'encadre le terme d'expert que lorsque cela corresponds à une activité proféssionnelle qui engage juridique les parties. Géometre-Expert Expert-Automobile Expert-Comptable etc.

    A+JYT

  18. #118
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par sekaijin Voir le message
    ....
    Ça au moins est un très bonne contribution dans le débat, car la loi chez vous essaye de réglementé les choses (je ne suis pas français et n'avoir jamais habité en France) après des années de sabotage sur le terme.

  19. #119
    Membre éclairé
    Ce message n'a pas pu être affiché car il comporte des erreurs.
    "La physique n'est pas tout" - Robert J. Oppenheimer

  20. #120
    Membre éclairé
    Citation Envoyé par Philippe Bastiani Voir le message
    Le marche de l'informatique en France est détenu par des sociétés de service... je disais donc que c'est le système client<>service qui pervert le système : d'un côté tu as le client qui demande un expert pour du simple dev de l'autre un commercial qui va embellir son panel de consultatnts pour pouvoir répondre à l'appel d'offre... bref, l'informatique est régit par des règles commerciales et non pas techniques dans bien des cas !

    Saches que si, en sortant de ton école, tu te dis expert en brandissant ton diplome et ta certif, le recruteur te considèrera comme un jeune diplomé... Les recuteurs ne sont pas dupes...
    D'un côté, je me dis que le fait que l'informatique soit régie par des règles commerciales n'est pas une mauvaise chose en soit (comment une chose (la technique) pourrait-elle être sa propre mesure ?), mais après, c'est le processus effectif qui pose problème...

    En principe, le client n'a pas à demander un "niveau". Il expose son problème, et c'est l'entreprise qui évalue.
    Par contre, ce n'est pas à l'entreprise de juger de la réussite, en principe, mais effectivement au client.

    J'ai ouï dire d'une entreprise pas plus tard qu'aujourd'hui, selon le principe qu'elle disposait ses consultants en vertu de vendre des solutions maison...

    Evidemment ça m'apparaît à peine légal. Si on fait du consulting, on donne du conseil - enfin, si je traduis correctement.
    "La physique n'est pas tout" - Robert J. Oppenheimer

###raw>template_hook.ano_emploi###