+ Répondre à la discussion Actualité déjà publiée
Page 3 sur 10 PremièrePremière 1234567 ... DernièreDernière
  1. #41
    Expert éminent sénior

    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    novembre 2006
    Messages
    5 998
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2006
    Messages : 5 998
    Points : 11 246
    Points
    11 246

    Par défaut

    Citation Envoyé par la.lune Voir le message
    En effet, quelles sont vraiment les bornes des niveaux débutant, intermédiaire, confirmé et expert pour une compétence donnée ? Certes, ce n'est pas comme des maths où l'on peut dire qu'il y a l’intervalle [0,1] et [1,3]...
    1 pour répondre à ta question stricto sensu une expertise sur une tech peut être sanctionnée par une certification.
    Si tu te sens expert Java dans l'âme alors il faut passer une certification Java.
    Maintenant je ne suis pas du tout favorable à ce genre de chose non pas parce que je ne me sens pas capable mais parce qu'une certification s'apparente plus à du bachotage qu'autre chose, à apprendre à répondre parfaitement à des quizz ou des QCM,sur NET ou Java et comment configurer Eclipse ou Visual Studio.

    Donc tu peux très bien te présenter "expert" sur Java mais sans aucun esprit logique, sans aucun esprit d'analyse...

    sans compter que derrière l'aspect "expert" on passe sous silence toute la mécanique commerciale; si tu expert et certifié lave-vaisselle Arthur Martin ou Tartempion eh bien Arthur Martin gagne de l'argent, je vous laisse remplacer Arthur Martin par des gros éditeurs et géants de l'Informatique bien connus.

    tu abordes les maths, je préfèrerrer embaucher quelqu'un plutôt de matheux qu'une personne ayant une certification qui se prétend expert...

    2ensuite être un expert c'est pas du tout une finalité en informatique..parce que pour moi faire des lignes de code et être expert dans un langage c'est une chose totalement dépassée.
    Maintenant il faut des véritables architectes techniques capables de structurer et construire un projet informatique
    * Descartes: "je pense donc je suis"
    * Bob l'éponge : "je pense donc j'essuie"
    * l'infirmière : "je panse donc je suis"

  2. #42
    Membre chevronné
    Avatar de la.lune
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    décembre 2010
    Messages
    531
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Comores

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2010
    Messages : 531
    Points : 2 048
    Points
    2 048

    Par défaut

    Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
    1 pour répondre à ta question stricto sensu une expertise sur une tech peut être sanctionnée par une certification.
    Si tu te sens expert Java dans l'âme alors il faut passer une certification Java.
    Personne n'a dit que les certifications qu'on fait sont synonymes d'expert de la techno qu'on vient de gagner le certificat, cela va au sens plutôt de personne confirmé de la techno. Un expert de la technologie est une personne très particulière, ayant passée autant d'effort et d'années sur la techno, ayant découvert beaucoup de choses impossibles à ce qu'on nous demande dans un examen de certification. Tu peux te concentrer une ou deux années pour décrocher un certificat java. Cela ne vous fait pas un expert java. Tu es très loin même.

  3. #43
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Enseignant
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    205
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Enseignant
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 205
    Points : 825
    Points
    825

    Par défaut

    Citation Envoyé par la.lune Voir le message
    Je suis d'accord avec vous en grande partie. En même temps je tiens à souligner qu'il n'était pas question de mémorisation de la bible d'Oracle , ou avoir appris au plus petit détail la documentation de php ou java.

    On utilise plutôt les termes: être capable, être fort, avoir une maîtrise, avoir une expertise, mais il n'était jamais question de mémorisation de l'API. Ça ne sert à rien de bûcher la javadoc du JDK, si au moins on a pas eu à appliquer les connaissances acquises dans des vrais programmes, avoir eu a résoudre beaucoup de problèmes avec, être affronté à des situations parfois même qui nécessitent de l'innovation.
    C'est toute la question, comment évalue-t-on "être capable", "être fort", "avoir une maîtrise", etc. ? Le plus souvent, cela se fait sur la base d'un test de connaissances où, dans le meilleurs des cas, ce que l'on évalue sont des savoir-faire, mais on ne peut pas inférer un niveau de compétence à partir d'un niveau de connaissances et/ou de savoir-faire. Il faudrait donc évaluer des compétences, mais cela ne se fait que très rarement (pour ne pas dire jamais) précisément parce que c'est difficile (comparativement à évaluer des connaissances ou des savoir faire), et que cela ne peut être fait qu'en situation, par une autre personne compétente. Même en admettant que l'évaluateur soit reconnu comme un expert dans le milieu où il évolue, ce niveau n'est très probablement pas connu (voire pas connaissable) en absolu. On peut dire qu'une personne "connait la bible de Oracle sur le bout des doigts" si l'on évalue ses connaissances à propos de Oracle et qu'elle excelle à ce test, mais quelque soit le résultat (réussite ou échec) on ne peut absolument rien inférer quant au niveau de sa compétence (débutant, confirmé, expert) dans l'administration de bases de données où dans le développement d'applications d'entreprise (deux compétences qui nécessitent de nombreuse ressources techniques, légales, sociales, personnelles, etc., en dehors de la connaissance plus ou moins approfondie de Oracle).

    En outre, si un expert en administration de base de données change de job et se retrouve à administrer essentiellement des bases de données SqlServeur alors qu'il travaillait précédemment exclusivement sur Oracle, il ne perd pas pour autant son statut d'expert, la connaissance du produit et des spécifités de SqlServeur n'est que l'une des ressources nécessaires à cette compétence, et celle-ci peut très bien, pour un temps, être une ressource externe (recours plus fréquent au manuel ou à d'autres personnes, par exemple).

  4. #44
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    mars 2011
    Messages
    222
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 38
    Localisation : France, Isère (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mars 2011
    Messages : 222
    Points : 752
    Points
    752

    Par défaut

    C'est peut-être plus simple de se poser la question dans l'autre sens: plutôt que de se demander si on est soi-même expert en quelque chose, se demander dans quels cas il nous arrive de nous dire "pour ça on a besoin d'un expert".

    Je dirais que l'expert est celui qui maîtrise les points qui ne seront jamais dans aucune doc, une référence capable de conseiller et d'émettre un jugement entre différentes alternatives, qui connaît le travail fait par d'autres.

    Bref, pour moi un expert n'est a priori pas un exécutant, plutôt une référence. Un expert peut aussi être un développeur confirmé, mais pas forcément. On ne demande pas un expert en orthographe d'écrire sans faute mais d'être capable d'expliquer le pourquoi du comment un mot s'écrit comme ça et pas autrement.

    Dans un précédent emploi on m'avait officiellement qualifié de Gourou sur une techno. Ce n'est pas désagréable de se voir reconnaître ses compétences mais clairement il s'agissait d'une démarche commerciale pour l'entreprise, une façon de dire aux partenaires « ne vous inquiétez pas, chez nous on a quelqu'un qui résoudra tous les problèmes ». Je ne donne pas au mot expert plus de crédibilité.

  5. #45
    Membre habitué Avatar de jisig
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    avril 2014
    Messages
    68
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : avril 2014
    Messages : 68
    Points : 163
    Points
    163

    Par défaut Expert dans une compétence

    Bonjour !

    Si je reprends uniquement le titre, expert dans une compétence, c'est maîtriser totalement une spécialisation quelle qu'elle soit, autrement dit, si je dis par exemple : Je suis expert en conception de sites web, ça ne veut absolument rien dire (sauf pour le commun des mortels qui ne connaissent bien entendu pas les aspects techniques ) Par contre ça commence à prendre forme si je dis : je suis expert en conception de sites web, en php javascript ainsi qu'avec les bases de données Mysql, je sais monter, configuré et administrer un serveur web, uniquement de manière basique (sous Linux).

    Heu il manquent pleins de détails ?

    Non mais plus sérieusement, il faut pouvoir donner rapport de ses compétences complet (autrement dit, le plus détaillé possible en évitant la subjectivité). Après seul l'expérience pourra forger notre opinion sur la compétence de la personne par rapport à notre propre définition de ce mot

    Jisig .
    Même une feuille de papier est plus légère si on la porte à deux.

  6. #46
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Enseignant
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    205
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Enseignant
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 205
    Points : 825
    Points
    825

    Par défaut

    Citation Envoyé par jisig Voir le message
    Bonjour !

    Si je reprends uniquement le titre, expert dans une compétence, c'est maîtriser totalement une spécialisation quelle qu'elle soit, autrement dit, si je dis par exemple : Je suis expert en conception de sites web, ça ne veut absolument rien dire (sauf pour le commun des mortels qui ne connaissent bien entendu pas les aspects techniques ) Par contre ça commence à prendre forme si je dis : je suis expert en conception de sites web, en php javascript ainsi qu'avec les bases de données Mysql, je sais monter, configuré et administrer un serveur web, uniquement de manière basique (sous Linux).
    Selon moi, c'est exactement l'inverse. Être expert en "développement d'application Web" (une compétence) implique d'abord une connaissance approfondie des SGBD et de la conception des bases de données (pas uniquement relationnelles), de ce que peuvent recouvrir des notion tels que "serveur d'application", "file d'attente de message", "transaction distribuée" et de comment ces concepts sont implantés dans différent environnement, une connaissance approfondie de la programmation et du développement logiciel (ce qui inclut entre autres la connaissance de plusieurs langages et de problèmes comme celui du déploiement ou de la migration), de très bonne connaissance dans des domaines tels que les réseaux et les protocoles, ou la sécurité, de très bonnes connaissances également des aspects légaux en matière de protection des données ou d'accessibilité par exemple, etc. (je m'arrête là, mais la liste pourrait être encore longue). Être expert en "développement d'application web" implique ensuite une confrontation à un grand nombre de situations différentes qui permettent par l'expérimentation, de s'approprier, d'intégrer bon nombres de ces connaissances.

    Un expert n'est pas une encyclopédie de php, javascript, mysql ou apache (il y a les manuels de référence pour cela), mais il sait quels concepts sont mis en oeuvre par ces outils et il sait précisément à quoi ils servent, comment ils interagissent entre eux. L'essentiel de ses connaissances ne sont pas liées à des produits et même s'il lui faut un temps d'apprentissage pour s'adaptée à une "nouvelle technologie", les chances sont faibles pour qu'il se trouve face à un concept totalement inconnu.

    J'ajouterais enfin que l'on est pas expert tant que des problèmes techniques comme le choix d'une technologie occupent le premier plan; l'expert passe, comparativement à une personne compétente mais non experte, bien plus de temps à analyser et à réfléchir sur la situation elle-même.

  7. #47
    Expert confirmé
    Avatar de Kropernic
    Homme Profil pro
    Analyste / Programmeur / DBA
    Inscrit en
    juillet 2006
    Messages
    3 811
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste / Programmeur / DBA
    Secteur : Distribution

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2006
    Messages : 3 811
    Points : 4 025
    Points
    4 025

    Par défaut

    Et si la notion d'expert était relative ?

    Prenons par exemple l'administration de base de données Sql Server pour prendre un exemple qui me concerne.

    Par rapport à moi, des personnes comme sqlpro, mikedavem, dakelend et elsuket (pour ne citer qu'eux... sorry pour les autres, je ne vous oublie pas) sont clairement des experts dans ce domaine car ils pourront répondre aux questions techniques pointues que je me pose (et ils le font d'ailleurs régulièrement). Ce qui fait que, par rapport à eux, je me considère comme un apprenti DBA.

    Maintenant si je change de point de vue et que je me positionne par rapport à mon collègue, je deviens alors clairement un expert. De la même manière que les personnes que j'ai cité précédemment peuvent répondre à toutes mes questions, je peux répondre à toutes les questions en matière d'administration DB que mon collègue me pose. Par rapport à lui, je me positionne donc en tant qu'expert dans ce domaine.

    Qu'en pensez-vous ?
    Kropernic

  8. #48
    Membre éclairé Avatar de Alvaten
    Homme Profil pro
    Développeur Java / Grails
    Inscrit en
    novembre 2006
    Messages
    289
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 27
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java / Grails
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2006
    Messages : 289
    Points : 730
    Points
    730

    Par défaut

    Et si la notion d'expert était relative ?
    Oui, je suis assez d'accord. On peut très bien être l'expert de quelqu'un et le "débutant" d'un autre.

    C'est un terme très fort, pour moi on ne peut pas vraiment se qualifier d'expert soi même, on doit être reconnu par les autres comme tel ! et même dans ce cas, certain ne vous reconnaitrons pas comme tel.

  9. #49
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Enseignant
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    205
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Enseignant
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 205
    Points : 825
    Points
    825

    Par défaut

    Citation Envoyé par Kropernic Voir le message
    Et si la notion d'expert était relative ?

    Prenons par exemple l'administration de base de données Sql Server pour prendre un exemple qui me concerne.

    Par rapport à moi, des personnes comme sqlpro, mikedavem, dakelend et elsuket (pour ne citer qu'eux... sorry pour les autres, je ne vous oublie pas) sont clairement des experts dans ce domaine car ils pourront répondre aux questions techniques pointues que je me pose (et ils le font d'ailleurs régulièrement). Ce qui fait que, par rapport à eux, je me considère comme un apprenti DBA.

    Maintenant si je change de point de vue et que je me positionne par rapport à mon collègue, je deviens alors clairement un expert. De la même manière que les personnes que j'ai cité précédemment peuvent répondre à toutes mes questions, je peux répondre à toutes les questions en matière d'administration DB que mon collègue me pose. Par rapport à lui, je me positionne donc en tant qu'expert dans ce domaine.

    Qu'en pensez-vous ?
    La notion d'expert ne peut être QUE relative puisqu'il n'existe généralement pas référence absolue et que la "mesure" du niveau de compétence est virtuellement impossible. En revanche, il existe tout de même d'une part des experts reconnus sur un plan international par des associations professionnelles telles que la IEEE ou l'ACM et on peut assez facilement réaliser qu'être un DBA expert demande plus que de s'être occupé de la base de donnée mysql du site de l'épicerie du coin.

    Si "expert" est un niveau de compétence, le temps est selon moi un facteur important (il faut être confronté à un grand nombre de situations) et je pense que se prétendre expert s'il l'on a moins d'une dizaine d'années d'année d'expérience dans un domaine est sans doute présomptueux, et comme je le disais dans mon message précédent, tant que des questions comme le choix d'un produit ou d'une "technologie" occupent le premier plan, je pense que l'on est pas expert.

    Si "expert" est un titre, comme il n'est pas protégé, libre à vous de le porter (et le cas échéant, de l'assumer).

  10. #50
    Expert confirmé
    Avatar de Kropernic
    Homme Profil pro
    Analyste / Programmeur / DBA
    Inscrit en
    juillet 2006
    Messages
    3 811
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste / Programmeur / DBA
    Secteur : Distribution

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2006
    Messages : 3 811
    Points : 4 025
    Points
    4 025

    Par défaut

    Dans ce cas, en ce qui me concerne, nous venons de répondre à la question posée par le titre de cette discussion.

    Et la réponse est jamais.

    On ne se déclare pas expert en quelque chose. On peut être reconnu et proclamer expert par ses pairs mais cela ne vient (devrait) jamais venir de nous.
    Kropernic

  11. #51
    Membre chevronné
    Avatar de la.lune
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    décembre 2010
    Messages
    531
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Comores

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2010
    Messages : 531
    Points : 2 048
    Points
    2 048

    Par défaut

    Citation Envoyé par ptah35 Voir le message
    Être expert en "développement d'application Web" (une compétence)
    Attention aux méga-compétences!! "développement d'application Web" n'est pas une compétence comme les autres compétence, c'est un groupement de plusieurs compétences et la question ici est que rien n'empêche d'être expert dans une sous compétence de la grande compétence "développement d'application Web". Il faut savoir que plus on réunit des compétences là, la notion d'expert se complexifie encore.
    Citation Envoyé par ptah35 Voir le message
    Un expert n'est pas une encyclopédie de php, javascript, mysql ou apache (il y a les manuels de référence pour cela), mais il sait quels concepts sont mis en oeuvre par ces outils et il sait précisément à quoi ils servent, comment ils interagissent entre eux.
    Bien sûr, un expert au sens large, et au sens spécifique ce n'est pas aussi une encyclopédie de telle techno, mais cela n'empêche de parler d'expert mais en spécifiant le domaine d'expertise.

    Car même un expert "développement d'application Web" possible qu'il est expert mais si on veut toujours dire que c'est le mouton à 5 pattes qui sait tout, on risque aussi de ne pas trouver un expert, car certains vont vous dire qu'un expert web c'est par exemple même si ça n'existe pas, quelqu'un qui a de l'expertise et la capacité de créer un réseaux social en forme de réseaux de neurone dont chaque utilisateur est un considéré au sein du système pas comme un objet mais un agent(Programmation Orienté Agents en intelligence artificielle) et que le web doit purement sémantique, et cet expert doit vraiment avoir une haute expertise dans ces domaines et non pas juste un confirmé

    Savoir au moins ce qu'il faut dans certains domaines oui, mais ce n'est pas qu'il faut savoir toujours exactement comment ça se passe techniquement. Vouloir qu'un expert en programmation soit aussi un expert administrateur de base de données c'est passer à côté de la plaque. Selon son poste il doit savoir ce qu'il faut et la personne qu'il faut désigner pour la tache, mais connaitre techniquement ce qui se passe pas du tout.
    Citation Envoyé par Kropernic Voir le message
    Et si la notion d'expert était relative ?

    Maintenant si je change de point de vue et que je me positionne par rapport à mon collègue, je deviens alors clairement un expert. De la même manière que les personnes que j'ai cité précédemment peuvent répondre à toutes mes questions, je peux répondre à toutes les questions en matière d'administration DB que mon collègue me pose. Par rapport à lui, je me positionne donc en tant qu'expert dans ce domaine.

    Qu'en pensez-vous ?
    Au fait déjà, elle est relative mais horizontalement entre plusieurs compétences, mais on ne peut pas aller aussi verticalement. Dans ton cas contente toi du niveau confirmé et quand tu sera expert c'est que tu l'es pas de contestation.

  12. #52
    Invité
    Invité(e)

    Par défaut

    Citation Envoyé par ptah35 Voir le message
    Si "expert" est un niveau de compétence, le temps est selon moi un facteur important (il faut être confronté à un grand nombre de situations)
    Oui, je suis d'accord, "expertise" renvoie à "expérience" et "exposition". Il faut donc du temps pour ça.

    Bon, je ne suis pas (en fait plus) codeur, mais en ce qui concerne les technos réseaux & télécoms que je connais bien (j'ose pas dire que je suis expert dans certaines d'entre elles parce que, vue la discussion, ça risque de ressembler à du narcissisme ), je peux clairement lister des savoir-faire que seuls des experts peuvent maîtriser. Je suppose que ça doit être possible dans le domaine du développement. Au fil des années, j'essaie de documenter en permanence une matrice de savoirs-faire qui me permet d'évaluer le niveau d'expertise d'un Ingé Réseaux dans les différentes technos. Je l'utilise généralement lors du 1er contact téléphonique si on me demande de faire une première évaluation d'un candidat/collaborateur avant une interview "face to face".

    Parce que malheureusement, en tout cas dans mon domaine, il y a beaucoup trop de CV où des "juniors" se prétendent confirmé/experts en EIGRP/OSPF/BGP4/IP Multicast

    Steph

  13. #53
    Membre chevronné
    Avatar de la.lune
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    décembre 2010
    Messages
    531
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Comores

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2010
    Messages : 531
    Points : 2 048
    Points
    2 048

    Par défaut

    Citation Envoyé par ptah35 Voir le message
    Et comme je le disais dans mon message précédent, tant que des questions comme le choix d'un produit ou d'une "technologie" occupent le premier plan, je pense que l'on est pas expert.
    Il n'existe pas d'expert selon ta définition
    Même Stev Jobs n'était pas expert car je suis sûr qu'il ne savait pas utiliser NoSQL, je ne pense même pas s'il savait comment archiver une BD Oracle, et quand il voulait utiliser une base de données c'est sûr qu'il faisait un choix, encore selon les compétences de ces employers.

  14. #54
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    1 641
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 1 641
    Points : 6 432
    Points
    6 432

    Par défaut

    Et si la notion d'expert était relative ?
    Si et seulement si on se cantonne à ses pairs du même pôle de compétence

    Car lorsque qu'un CP demande à un membre de son équipe de réaliser une tâche et que ce collaborateur l'exécute avec satisfaction (fonctionnalité / performance / temps de réalisation)
    Avec cette définition, le CP peut considérer ce collaborateur comme "expert" et en faire la promotion au client
    Car les seuls critères du CP consiste en la finalité de la tâche et non à son implémentation
    Le CP ne peut pas juger que les choix d'implémentation effectués par le collaborateurs sont les bons (en général, ce n'est qu'après un certains temps en production que l'on peut avoir le recul nécessaire à cela)

    En clair, on en revient à quelque chose de pas si loin d'une certification dans le sens où seuls des collèges d'experts sont en mesure de délivrer cette qualification.
    Car ce titre avec toutes ses déclinaisons n'ont de sens que s'ils peuvent être connus et reconnus par des personnes non expertes
    Les experts savent se reconnaître en eux (c'est très valorisant pour eux mais en pratique, en entreprise, ça ne sert pas à grand chose...)

    Par contre, les décideurs ( = clients), les DP et CP qui construisent leurs équipes projets doivent être en mesure d'identifier le niveau de compétence de leurs collaborateurs pour construire une équipe cohérente avec les exigences de leurs projets.

  15. #55
    Membre averti
    Avatar de Cyrilange
    Profil pro
    Inscrit en
    février 2004
    Messages
    261
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : février 2004
    Messages : 261
    Points : 322
    Points
    322

    Par défaut

    "Si on vous offre une incroyable opportunité mais que vous ne savez pas si vous serez capable de le faire, acceptez là, puis apprenez à le faire plus tard." (Richard Branson)

  16. #56
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    avril 2003
    Messages
    1 164
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Seine Saint Denis (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Service public

    Informations forums :
    Inscription : avril 2003
    Messages : 1 164
    Points : 1 311
    Points
    1 311

    Par défaut

    Quand un commercial parle d'un expert, il peut s'agir de quelqu'un qui vient de faire une formation sur le sujet.
    Christophe

    Pensez à mettre quand c'est le cas.

  17. #57
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    1 641
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 1 641
    Points : 6 432
    Points
    6 432

    Par défaut

    Citation Envoyé par la.lune Voir le message
    Il n'existe pas d'expert selon ta définition
    Même Stev Jobs n'était pas expert car je suis sûr qu'il ne savait pas utiliser NoSQL, je ne pense même pas s'il savait comment archiver une BD Oracle, et quand il voulait utiliser une base de données c'est sûr qu'il faisait un choix, encore selon les compétences de ces employers.
    Steve Jobs n'avait aucune compétence technique
    Bien qu'ayant été entouré par pas mal de techos toute sa vie, il a développé des notions pour dialoguer avec eux mais en aucun cas il n'effectuait l'implémentation
    Steve Jobs pouvait être considéré comme un expert métier / design / ergonome / fonctionnel / marketing (rayer les mentions qui ne vous plaisent pas)

    Il important de distinguer les compétences techniques des compétences fonctionnelles

    Un ergonome va concevoir un écran mais ce n'est pas lui qui va coder son implémentation ni imposer la solution technique à utiliser.
    Ne peut il pas être un expert dans sa compétence pour autant ?

  18. #58
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    1 641
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 1 641
    Points : 6 432
    Points
    6 432

    Par défaut

    Citation Envoyé par Cyrilange Voir le message
    "Si on vous offre une incroyable opportunité mais que vous ne savez pas si vous serez capable de le faire, acceptez là, puis apprenez à le faire plus tard." (Richard Branson)
    C'est l'esprit anglo saxon : On apprend de ses échecs

    En France, c'est un autre état d'esprit...

  19. #59
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Enseignant
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    205
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Enseignant
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 205
    Points : 825
    Points
    825

    Par défaut

    Citation Envoyé par la.lune Voir le message
    [..] on risque aussi de ne pas trouver un expert [...]
    Ben oui, ça peut arriver, des experts reconnus par tous il n'y en a évidement pas beaucoup, mais : Et alors?! Ce que l'on cherche ce sont des gens compétents et plus ou moins expérimentés, comme il est évidement qu'il n'existe aucune unité de mesure et pas plus de moyen de mesure d'une compétence, comment savoir s'il est ou non expert?

    Comme d'autres et moi-même l'avons dit, on peut être reconnu comme un expert dans un groupe, mais cela ne signifie pas qu'on le sera dans un autre groupe. Vous pouvez vous faire une opinion à propos du niveau de compétence d'un candidat sur la base d'un CV mais ce n'est qu'en situation que vous saurez s'il a les compétences dont vous avez besoin et (puisque vous sembler y tenir, si vous le considérer comme un expert ou non).

  20. #60
    Membre chevronné
    Avatar de la.lune
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    décembre 2010
    Messages
    531
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Comores

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2010
    Messages : 531
    Points : 2 048
    Points
    2 048

    Par défaut

    Citation Envoyé par Saverok Voir le message
    Steve Jobs n'avait aucune compétence technique
    Bien qu'ayant été entouré par pas mal de techos toute sa vie, il a développé des notions pour dialoguer avec eux mais en aucun cas il n'effectuait l'implémentation
    C'est complètement faux, tu ne connais pas l'histoire de Steve Jobs, tu penses qu'un simple designer crée une société d'informatique, montre moi ce PDG d'une société informatique qui est nul en informatique. Il faut savoir que Steve Jobs a crée l'un des premier un ordinateur personnel avec un clavier et une souris nommé Lisa qui a révolutionné ce marché des PC depuis 1983 puis Macintosh en 1984. Ceci après avoir fondé Apple en 1978.

    Jobs a commencé à manipuler des pièces électronique depuis l'âge de 13ans. Je te fais lire au moins cette partie de Wiki
    Suite à l'une de ces conférences, il convie l'un des élèves à visiter son laboratoire, c'est à cette occasion que le jeune Steve voit le premier ordinateur de bureau qu'Hewlett-Packard(HP) développe, le 9100Aa 1. Âgé de treize ans, il n'hésite pas à téléphoner à William Hewlett, le président de l'entreprise qui porte en partie son nom. Steve est en train de construire un fréquencemètre et il a besoin de pièces. Ils discutent pendant vingt minutes, Hewlett lui expédie les composants dont il a besoin et lui offre un emploi d'été dans son entreprise.
    Après sa première année à Homestead High, Steve Jobs travaille donc durant l'été sur l'une des chaînes d'assemblage d'Hewlett-Packard.

Discussions similaires

  1. Réponses: 43
    Dernier message: 29/04/2014, 16h48
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 14/09/2011, 15h36
  3. Réponses: 6
    Dernier message: 21/05/2010, 17h38
  4. User Form : Peut-on cacher ce qu'on écrit dans une zone (Mot de passe)
    Par Godzestla dans le forum Macros et VBA Excel
    Réponses: 2
    Dernier message: 09/09/2008, 12h22
  5. Comment déclarer .OnDblClick dans une procedure
    Par Ardely dans le forum Delphi
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/12/2006, 18h38

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo