IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 469
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 469
    Points : 155 331
    Points
    155 331
    Par défaut USA : plus de la moitié des développeurs pensent pouvoir devenir millionnaires un jour
    USA : plus de la moitié des développeurs pensent pouvoir devenir millionnaires un jour,
    selon un rapport

    Chef, une entreprise qui fournit des outils d’automation TIC, a publié une étude qui suggère « l’émergence des développeurs comme une nouvelle super classe », étant reconnue comme un groupe avec une forte influence au sein de l’entreprise et dans la société. « Traditionnellement considéré comme un groupe aux droits restreints mal apprécié et mal compris par l’entreprise, cette classe est désormais reconnue comme source d’idées et d’innovations », estime le rapport.

    Ce « groupe très influent » remodèle les entreprises en les dirigeant progressivement vers l’économie du numérique. Le rapport indique que 93 % des 1 000 développeurs américains interrogés se sentent habilités à suggérer des changements au sein de leur entreprise. 94 % d’entre eux pensent avoir une « influence révolutionnaire » qui aura un impact dans le secteur privé, gouvernemental ou dans les ONG dans les cinq prochaines années.


    Selon le panel, le développeur moyen planifie de rester dans l’entreprise qui l’emploie durant neuf ans. Plus des deux-tiers (69 %) des développeurs décrivent leur profession comme insensible à la récession. 66 % espèrent avoir une augmentation dans les 12 prochains mois et plus de la moitié (56 %) croient pouvoir être millionnaires un jour. Trois développeurs sur quatre se sentent plus en sécurité financière que leurs parents à leur âge.

    Bien que 95 % des développeurs se considèrent comme étant parmi les employés ayant le plus de valeur, un peu moins de la moitié de leurs collègues (45 %) « n’apprécient pas leur rôle au sein de la compagnie », tandis que 25 % ne le comprennent même pas en plus de ne pas l’apprécier.

    Pour Barry Crist, directeur général de Chef, « les développeurs sont une classe stable et sont le moteur qui alimente l’économie d’aujourd’hui ainsi que celle de demain. Malgré les hauts et les bas de plusieurs entreprises technologiques, la population des développeurs demeure stable, gagnant en maturité et en taille, en influence et en puissance financière. »

    Source : rapport Chef (au format PDF)

    Et vous ?

    Vous retrouvez-vous dans ce rapport ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 478
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 478
    Points : 15 272
    Points
    15 272
    Par défaut
    "91% feel they are the most valued employees at their company".
    En France ce n'est pas exactement comme ça que ça ce passe ^^
    Keith Flint 1969 - 2019

  3. #3
    Membre expérimenté Avatar de Uranne-jimmy
    Homme Profil pro
    Bioinformatique
    Inscrit en
    décembre 2012
    Messages
    778
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Bioinformatique
    Secteur : Industrie Pharmaceutique

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2012
    Messages : 778
    Points : 1 457
    Points
    1 457
    Par défaut
    Loin de moi l'idée de faire mieux que des experts... Je trouve que cette situation est révélatrice surtout de la jeunesse de la profession, de son implication avec le mouvement du numérique, la "révolution" qu'est l'ordinateur.
    Dans le futur, une très grande partie de la population active devra avoir un bagage en informatique, bagage actuellement restreints à ceux qui ont fait leurs études dans le domaine, cette super classe redeviendra un travail au même niveau que les autres.
    De plus, cet article donne des chiffres sur ce que pensent des développeurs, qui plus est américains : ils ont les idées folles, beaucoup de grands noms apparaissent, des noms synonymes de réussites, galvanisés par ça, ils pensent pouvoir avoir une influence, gagner de l'argent, malheureusement, je pense que c'est un peu surestimé.

    Mon cas là dessus : en tant que technicien, je n'aspire pas à grand chose de plus qu'un boulot stable, un salaire qui convient à mes compétences et mes actions dans l'entreprise, les millions ne m'intéressent pas. En tant qu'informaticien de ma boite, je joue un rôle important, je m'occupe de beaucoup de chose qui dépassent mes compétences mais dans lequel je suis le plus compétent, et mes connaissances en informatiques sont reconnus et me permettent d'avoir de l'influence sur beaucoup de décisions.

    Mon avis sur la situation : Pour le moment, l'avenir est pour nous (en quelque sorte), on est sous les feux des projecteurs, compétent, enfin reconnu, généralement cultivé et passionnés. Mais ça changera, une génération tout au plus et nous serons comme les autres, sans plus, sans moins.
    Expert en recherche google caféinomane

  4. #4
    Membre expert Avatar de Kearz
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    mai 2012
    Messages
    856
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 29
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2012
    Messages : 856
    Points : 3 643
    Points
    3 643
    Par défaut
    La moitié pensent devenir millionnaire, en $? Ben ça m'étonne pas plus que ça.
    Un américain, développeur, s'il gagne 80K$/an (moins au début/plus à la fin) sur une carrière de 42ans, gagne 3,360M$ avoir 1/3 de ses gains en patrimoine c'est pas déconnant. Après si on parle du million sur le compte en banque, ça me parait un peu plus tendu.

    Maintenant 1M$ c'est 700K€, avoir 700K€ de patrimoine pour les métiers de l'informatique en France, c'est pas forcement déconnant non plus (Enfin pour une carrière: dynamique et/ou IdF et/ou si on prend en compte un patrimoine en couple).

    Trois sur quatre développeurs se sentent plus en sécurité financière que leurs parents à leur âge.
    Ca par contre, en France, c'est plus compliqué..
    Avec la Flambée immobilière, c'est beaucoup plus compliqué. Maintenant ça dépend toujours de la catégories socio-professionnel de ses parents.

    Vivement que le dynamique technologique arrive en France..(S'il arrive un jour)

  5. #5
    Membre expert
    Avatar de Metalman
    Homme Profil pro
    Doctorant - Ingénieur Sys/Réseau/Sécu
    Inscrit en
    juin 2005
    Messages
    1 050
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Doctorant - Ingénieur Sys/Réseau/Sécu
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2005
    Messages : 1 050
    Points : 3 528
    Points
    3 528
    Par défaut
    En fonction de la taille de l'entreprise... c'est plutôt peu probable qu'un dév fasse changer le monde, excepté en PME/TPE.
    Et je parle bien de "développeur" pur.
    Pas d'un architecte logiciel ou autre.

    Pourquoi ?
    Dans les entreprises "non-petites", chaque job a un rôle précis à tenir :
    - l'administrateur administre
    - l'architecte prépare les plans d'évolution, les besoins internes et externes en matériel/logiciel, et contacte les équipes
    - la direction... donne la direction à suivre
    - et le développeur : développe l'application qui doit s'insérer

    Il n'a donc quasiment aucune proposition à faire pour l'entreprise...
    Au mieux il peut aiguiller "légèrement" les specs pour sa partie, mais c'est quasiment impossible qu'il ait un quelconque pouvoir sur les admins ou les décisions des architectes (qui seront en général plus âgés, donc "la bonne voie à suivre")

    A l'inverse, en PME, avec une idée qu'il développe... ça va être le loto :
    -soit l'idée est bonne et une grosse boîte le rachète et il devient directeur de sa petite branche (ou "se fait remercier" avec un très gros chèque)
    -soit il échoue et reste une toute petite entreprise

    C'est méchant de casser le rêve (surtout que je suis plutôt dans la branche "admin"), mais c'est malheureusement ce qui risque d'arriver.
    Et sans vouloir faire le devin ou la morale, les "bonnes idées qui réussissent" sont très TRES rares.
    Mais l'espoir fait vivre, et qui ne tente rien n'a rien : car à l'inverse, la branche "admin" doit aussi se battre si elle veut grimper (car il est impossible qu'elle génère une "bonne idée qui fera de l'argent" vu que son rôle n'est pas de créer mais de gérer l'existant et migrer vers les nouveautés)
    --
    Metalman !

    Attendez 5 mins après mes posts... les EDIT vont vite avec moi...
    Les flags de la vie : gcc -W -Wall -Werror -ansi -pedantic mes_sources.c
    gcc -Wall -Wextra -Werror -std=c99 -pedantic mes_sources.c
    (ANSI retire quelques fonctions comme strdup...)
    L'outil de la vie : valgrind --show-reachable=yes --leak-check=full ./mon_programme
    Et s'assurer que la logique est bonne "aussi" !

    Ma page Developpez.net

  6. #6
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    2 158
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 2 158
    Points : 7 829
    Points
    7 829
    Par défaut
    En France c'est bien différent
    Créer son entreprise et trouver de l'investissement, c'est déjà autre chose qu'aux USA
    Et puis les français ont nettement moins le goût du risque que les américains
    En France, si tu crées ta boîte et qu'elle coule : c'est un échec et il est très difficile voir impossible de recommencer
    Aux USA, si tu crées ta boîte et qu'elle coule : c'est une expérience et cela n'est pas un frein pour recommencer (il est même possible de s'en servir comme argument !)

    Ensuite, le développement des SSII n'a rien à voir entre les USA et la France
    En France, les entreprises sous-traitent la technique dans les SSII
    Aux USA, les entreprises embauchent les développeurs...

    La France a du chemin à faire....

  7. #7
    Membre extrêmement actif
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2003
    Messages
    1 616
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2003
    Messages : 1 616
    Points : 3 831
    Points
    3 831
    Par défaut
    Citation Envoyé par Uranne-jimmy Voir le message
    Dans le futur, une très grande partie de la population active devra avoir un bagage en informatique, bagage actuellement restreints à ceux qui ont fait leurs études dans le domaine, cette super classe redeviendra un travail au même niveau que les autres.
    J'ai mis en gras ce qui est complètement faux dans ta phrase.
    Et même sans parler d'informaticiens il faut voir le nombre de gens qui ont adopté très tôt l'informatique dans leur métier ou leur quotidien, pour tous les gains de productivité et d’efficacité que cela représente.
    on est plus dans les années 70, la micro-informatique, qui a fait pénétrer les micro-ordinateurs dans les foyers, qui a vu la naissance de l'IBM PC et de l'apple II (ou du ZX80 - 1980), c'est début des années 80, et il est possible que tu n'étais même pas de ce monde.

    Citation Envoyé par Saverok Voir le message

    La France a du chemin à faire....
    Non pas la France, les français... dans leur tête
    Émotion
    Infantilisation
    Culpabilisation

    Christophe Alévèque - 18 Mars 2021

  8. #8
    Inactif  
    Homme Profil pro
    Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Inscrit en
    mai 2013
    Messages
    2 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Secteur : Bâtiment

    Informations forums :
    Inscription : mai 2013
    Messages : 2 511
    Points : 10 177
    Points
    10 177
    Par défaut
    Citation Envoyé par fredoche Voir le message
    J'ai mis en gras ce qui est complètement faux dans ta phrase.
    Et même sans parler d'informaticiens il faut voir le nombre de gens qui ont adopté très tôt l'informatique dans leur métier ou leur quotidien, pour tous les gains de productivité et d’efficacité que cela représente.
    on est plus dans les années 70, la micro-informatique, qui a fait pénétrer les micro-ordinateurs dans les foyers, qui a vu la naissance de l'IBM PC et de l'apple II (ou du ZX80 - 1980), c'est début des années 80, et il est possible que tu n'étais même pas de ce monde.
    +1

    les seules personnes pour qui ce bagage est restreint sont :

    - certaines personnes agées (mais comme tout le reste des nouvelles technologies, certaines ont réussi à plus ou moins passer le cap d'autres non)

    - certaines personnes ne voulant pas en entendre parler / n'en ayant rien à faire / ne voulant pas faire d'efforts pour comprendre (c'est comme tout cela demande un minimum d'apprentissage)

    - ensuite on trouve aussi des personnes défavorisées qui n'ont pas ce genre de matériel à disposition, mais je pense que cela ne concerne que les personnes d'un certains âge, les plus jeunes, même sans en avoir à la maison, se débrouille plus ou moins avec les nouvelles technologies (enfin tout du moins, dans nos sociétés à nous).

    (+ une faible portion n'ayant pas le bagage intellectuel tout court )



    L'informatique, c'est comme tout autre domaine, si tu fais l'effort de t'y interresser, tu peux avoir le bagage.

    Perso, je n'ai aucun bagage en couture et en point de croix, ce n'est pas parceque l'accès à ces domaines est restreint, c'est parce que je n'ai pas fait l'effort de me pencher dessus et de me renseigner / former.

  9. #9
    Membre expérimenté Avatar de Uranne-jimmy
    Homme Profil pro
    Bioinformatique
    Inscrit en
    décembre 2012
    Messages
    778
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Bioinformatique
    Secteur : Industrie Pharmaceutique

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2012
    Messages : 778
    Points : 1 457
    Points
    1 457
    Par défaut
    Citation Envoyé par fredoche Voir le message
    J'ai mis en gras ce qui est complètement faux dans ta phrase.
    Et même sans parler d'informaticiens il faut voir le nombre de gens qui ont adopté très tôt l'informatique dans leur métier ou leur quotidien, pour tous les gains de productivité et d’efficacité que cela représente.
    on est plus dans les années 70, la micro-informatique, qui a fait pénétrer les micro-ordinateurs dans les foyers, qui a vu la naissance de l'IBM PC et de l'apple II (ou du ZX80 - 1980), c'est début des années 80, et il est possible que tu n'étais même pas de ce monde.


    Non pas la France, les français... dans leur tête
    Je suis peut être pas tombé chez les plus futé, mais dans ma boite, composé essentiellement de biologistes, autant technicien que ingénieurs, aucun ne sait se servir d'Excel à plus de 20% de ses capacités, très peu connaissent la notion de macro. De même, on m'appelle pour des soucis allant jusqu'à désinstaller un malware malencontreusement récupéré. Je parle avec mes expériences (oui je suis assez jeune).
    Après ça dépend ce qu'on appelle adopter l'informatique. Parce que là, je passe pour un dieu quand je fais un recherchev :/
    Expert en recherche google caféinomane

  10. #10
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    2 158
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 2 158
    Points : 7 829
    Points
    7 829
    Par défaut
    Citation Envoyé par Zirak Voir le message
    +1

    les seules personnes pour qui ce bagage est restreint sont :

    - certaines personnes agées (mais comme tout le reste des nouvelles technologies, certaines ont réussi à plus ou moins passer le cap d'autres non)

    - certaines personnes ne voulant pas en entendre parler / n'en ayant rien à faire / ne voulant pas faire d'efforts pour comprendre (c'est comme tout cela demande un minimum d'apprentissage)

    - ensuite on trouve aussi des personnes défavorisées qui n'ont pas ce genre de matériel à disposition, mais je pense que cela ne concerne que les personnes d'un certains âge, les plus jeunes, même sans en avoir à la maison, se débrouille plus ou moins avec les nouvelles technologies (enfin tout du moins, dans nos sociétés à nous).

    (+ une faible portion n'ayant pas le bagage intellectuel tout court )



    L'informatique, c'est comme tout autre domaine, si tu fais l'effort de t'y interresser, tu peux avoir le bagage.

    Perso, je n'ai aucun bagage en couture et en point de croix, ce n'est pas parceque l'accès à ces domaines est restreint, c'est parce que je n'ai pas fait l'effort de me pencher dessus et de me renseigner / former.
    Je pense que tu confonds les usagers de l'outil informatique et les développeurs.
    Ma femme est une excellente utilisatrice d'un PC : Elle sait lire ses mails, surfer sur le web avec les précautions d'usage, utiliser efficacement office, installer / désinstaller un programme, etc.
    Par contre, si je lui demande d'installer un serveur tomcat ou de me faire une préco entre Apache et Nginx, elle va me regarder avec des yeux ronds

    En France, comme dans tous les pays développés, l'outil informatique est très répandu et les utilisateurs sont bien formés.
    Par contre, en France, la demande en développeurs reste forte mais l'essentiel du marché de l'emploi est tiré par les SSII contrairement aux US où se sont les clients finaux qui embauchent les développeurs au lieu de sous-traiter aux SSII.
    Ainsi, aux US, les développeurs ont une réelle influence sur le développement du SI de leur entreprise.
    En France, les développeurs étant le plus souvent des prestataires externes, ils ne sont même pas consultés (alors ne parlons pas de la considération )

  11. #11
    Membre éclairé
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2006
    Messages
    614
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2006
    Messages : 614
    Points : 694
    Points
    694
    Par défaut
    Citation Envoyé par Uranne-jimmy Voir le message
    Je suis peut être pas tombé chez les plus futé, mais dans ma boite, composé essentiellement de biologistes, autant technicien que ingénieurs, aucun ne sait se servir d'Excel à plus de 20% de ses capacités, très peu connaissent la notion de macro. De même, on m'appelle pour des soucis allant jusqu'à désinstaller un malware malencontreusement récupéré. Je parle avec mes expériences (oui je suis assez jeune).
    Après ça dépend ce qu'on appelle adopter l'informatique. Parce que là, je passe pour un dieu quand je fais un recherchev :/
    Et bien je peux rebondir là dessus en ayant commencé ma carrière en tant que "bioinformaticien". Non, ce n'est pas exceptionnel. Il faut arrêter de se faire des illusions, ce n'est pas parce que l'informatique s'est imposé sur presque tous les métiers que les utilisateurs sont "compétents". Les utilisateurs sont des opérateurs de leur poste. Ils réalisent les tâchent qui leur incombent et c'est tout. Tout le monde a une casserole à la maison, est-ce pour autant que tout le monde peut se prétendre MOF pour un 5 étoiles ? Le boulot des biologistes, c'est de faire des manips, pas passer des heures à fouiller un logiciel pour trouver si une fonction qui pourrait leur faire gagner 3 secondes existe. Donc oui, ils ont une connaissance superficielle de leur outil.

    Maintenant, je dirai également que le domaine de l'informatique a entretenu un certain élitisme, et continue à le faire, par résignation des utilisateurs. Un "ordinateur" peut virtuellement "tout faire" pour celui qui sait l'instruire, mais le fonctionnel ne sait pas l'instruire. Un Excel qui peut faire papa/maman ne sert à rien pour l'utilisateur, donc c'est à l'IT de proposer les outils les plus optimum pour les utilisateurs.

  12. #12
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Sodium
    Femme Profil pro
    Développeuse web
    Inscrit en
    avril 2014
    Messages
    2 324
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeuse web

    Informations forums :
    Inscription : avril 2014
    Messages : 2 324
    Points : 1 945
    Points
    1 945
    Billets dans le blog
    1
    Par défaut
    Je pense au contraire que les connaissances en informatique vont diminuer de manière rapide dans les années à venir.

    La multiplicité des tablettes et smartphones va couper peu à peu le grand public des outils informatique. Car une tablette n'est pas un outil informatique, c'est une plateforme dédiée à la consommation de contenu. Elle fait exactement ce que l'utilisateur veut en faire, et rien de plus.

    De même, les logiciels sur ordinateur ont peu à peu étés remplacés par des applications web.
    À part les professionnels (qui font alors appel à des "informaticiens" pour s'occuper de tout), quel pourcentage de la population se sert aujourd'hui d'un client mail plutôt qu'un webmail, beaucoup moins pratique mais plus facile utiliser ?

  13. #13
    Membre extrêmement actif
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2003
    Messages
    1 616
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2003
    Messages : 1 616
    Points : 3 831
    Points
    3 831
    Par défaut
    20% d'excel c'est bien déjà non ?
    Moi excel, ça doit faire 3-4%, mais après ce n'est pas mon pain quotidien

    Je sais pas. En 1987-88 ( ), nous étions en seconde ou en 1ère, je sais plus...avec quelques copains on s'était équipés d'une casio FX-850p (programmable), avec une extension de 16 Ko (300 balles achetée à Londres), et on s'était programmé notre jeu de poker en basic avec graphismes ASCII
    J'ai du avoir mon premier micro en 1983, c'était l'époque des oric-1 et atmos, commodore 64, amstrad, TRS... ca rentrait vraiment dans tous les foyers et tout le monde programmait, il n'y avait guère que ça à faire d'ailleurs. j'ai fait mon premier programme en Forth en 1985, j'avais un Hector HRX. On bricolait tous de l'assembleur, voir du moniteur.
    A l'école on apprenait à programmer des circuits avec des octets, ou des automates types PB15 avec des jeux de 10 instructions max.

    Je vois mon père qui faisait beaucoup de devis pour sa boite de plomberie-chauffage-sanitaires, il a eu un portable compaq en 1986 si je ne m'abuse, et il a fait son outil de quotation intégré lui tout seul comme un grand avec FrameWork, un concurrent du multiplan (ancètre de Excel).
    Je n'ai jamais vu jusqu'à aujourd'hui de programme aussi pointu et adapté à son activité.

    J'ai joué au premier prince of persia, au premier FS, d'ailleurs à plein de premiers, mais qui sont venus plus tard (Doom, civilization, alone in the dark, wolf3D, DukeNukem, warcraft...).

    Et on apprenait tous plus ou moins sur le tas.
    Même si l'informatique n'était pas ce qu'elle est aujourd'hui, elle était très répandue, et très usitée par des gens sans bagages scolaires ou universitaires.
    Mes études universitaires en psycho, il y avait une UV d'informatique avec du DOS au programme en 1ère année, tout début des années 90. On nous présentait des programmes d'OCR durant ces cours. Les expériences en psycho font énormément appel aux stats (ANOVA notamment) ou aux interactions avec un écran, donc beaucoup d'usage informatique très ancien.

    D'ailleurs je fais ce job sans diplôme d'informaticien.
    Et ma foi même si j'ai de plus en plus l'impression d'être une exception ici en France ou sur ce forum, d'un autre coté, je pense que je pourrais en apprendre à beaucoup de sur-diplomés.
    Et c'est pour ça que je dis que c'est dans la tête... Les cracks américains sont souvent des ados boutonneux dont les hormones pubères se tournent plus vers les outils binaires que vers les nichons des nénettes de même age. Ils ont pas de bagage scolaire ou universitaire, on est sur un des rares domaines où tu peux vraiment apprendre par toi-même.

    Enfin tout ça je pense que c'est une question de curiosité personnelle... pas d'études dans le domaine. Perso je m'intéresse à l'informatique et à plein d'autres trucs, dont les organes mammaires féminins
    Émotion
    Infantilisation
    Culpabilisation

    Christophe Alévèque - 18 Mars 2021

  14. #14
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Citation Envoyé par fredoche Voir le message
    Les cracks américains sont souvent des ados boutonneux dont les hormones pubères se tournent plus vers les outils binaires que vers les nichons des nénettes de même age.

    [...]

    Perso je m'intéresse à l'informatique et à plein d'autres trucs, dont les organes mammaires féminins
    +1 pour cette envolée lyrique et malheureusement je pouvais pas donner plus

    Steph

  15. #15
    Membre averti Avatar de mapmip
    Profil pro
    ulla
    Inscrit en
    juillet 2006
    Messages
    1 248
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : ulla

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2006
    Messages : 1 248
    Points : 329
    Points
    329
    Par défaut
    euh en tout cas , en France les développeurs sont considérés comme de la sous-merde et bas salaires qui va avec et il parait même que dans les école d'ingénieurs on encourage les étudiant à faire autre chose. C'est pas par hasard si la France est un nain informatique et que les USA dominent dans l'informatique.

  16. #16
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    juin 2012
    Messages
    1 711
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : juin 2012
    Messages : 1 711
    Points : 4 417
    Points
    4 417
    Par défaut
    Citation Envoyé par Kearz Voir le message
    La moitié pensent devenir millionnaire, en $? Ben ça m'étonne pas plus que ça.
    Un américain, développeur, s'il gagne 80K$/an (moins au début/plus à la fin) sur une carrière de 42ans, gagne 3,360M$ avoir 1/3 de ses gains en patrimoine c'est pas déconnant. Après si on parle du million sur le compte en banque, ça me parait un peu plus tendu.

    Maintenant 1M$ c'est 700K€, avoir 700K€ de patrimoine pour les métiers de l'informatique en France, c'est pas forcement déconnant non plus (Enfin pour une carrière: dynamique et/ou IdF et/ou si on prend en compte un patrimoine en couple).
    Je pense qu'il faut plus comprendre ça comme "plus de la moitié des devs pensent qu'ils créeront quelques chose qui les rendra riches (type Facebook, ou plus "abordable" : Angry Bird)".

    Après que plus de la moitié des devs pensent ça, c'est pas étonnant, il y à tellement d'exemples de petits trucs qui font le buzz et rapportent des millions qu'on fini par penser que ça nous arrivera aussi.
    En France le pourcentage doit être plus faible : le fait qu'il y est moins de start-ups le prouve (bon c'est aussi plus simple de se lancer aux US). Moins de gens y croient donc moins de gens se lancent dans l'aventure.
    Et que ce soit aux US ou ici, je suppose que c'est parmi les jeunes (< 30 ans) que le pourcentage est le plus élevé.

    En tout cas rien ne me choque dans ces chiffres. A part peut être
    95 % des développeurs se considèrent comme étant parmi les employés ayant le plus de valeur
    (Btw l'image donne 91%)
    95 (ou 91)% c'est énorme, j'aurais plus pensé à 65/70%.

  17. #17
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    juin 2012
    Messages
    1 711
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : juin 2012
    Messages : 1 711
    Points : 4 417
    Points
    4 417
    Par défaut
    Citation Envoyé par Uranne-jimmy Voir le message
    Je suis peut être pas tombé chez les plus futé, mais dans ma boite, composé essentiellement de biologistes, autant technicien que ingénieurs, aucun ne sait se servir d'Excel à plus de 20% de ses capacités, très peu connaissent la notion de macro. De même, on m'appelle pour des soucis allant jusqu'à désinstaller un malware malencontreusement récupéré. Je parle avec mes expériences (oui je suis assez jeune).
    Après ça dépend ce qu'on appelle adopter l'informatique. Parce que là, je passe pour un dieu quand je fais un recherchev :/
    Que ce soit Excel ou Word, je pense que personne ne sait vraiment s'en servir.
    Récemment j'ai du demander à Google comment mettre un sommaire automatique sur un document Word, sur Excel je sais que les macros existent, mais j'en ai jamais écris et j'ai aucune idée de comment en créer.

    Mais ça ne m’empêche pas de dev.

    A part pour les personnes qui bossent beaucoup sur Word / Excel, savoir (ou non) utiliser ces softs n'impacte pas la qualité de leur travail.

    Et je ne pense pas que Excel soit un bon exemple de soft pour déterminer le niveau de quelqu'un en info.

    Désinstaller un malware, et des opérations basiques comme une recherche sont déja de meilleurs indicateurs du niveau général d'une personne.

    Après l'info c'est comme tout, si c'est pas requis par notre job, soit on s'y intéresse (et on à rapidement un niveau correct), soit on ne s'y intéresse pas (et on est mauvais).

    L'info et le dev ont l'avantage d'être des choses que l'on peut apprendre seul.
    Et comme toute science, même en passant sa vie à apprendre, on ne saura jamais tout.

  18. #18
    Membre actif
    Profil pro
    Inscrit en
    février 2007
    Messages
    120
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : février 2007
    Messages : 120
    Points : 239
    Points
    239
    Par défaut
    Maintenant, je dirai également que le domaine de l'informatique a entretenu un certain élitisme, et continue à le faire, par résignation des utilisateurs. Un "ordinateur" peut virtuellement "tout faire" pour celui qui sait l'instruire, mais le fonctionnel ne sait pas l'instruire. Un Excel qui peut faire papa/maman ne sert à rien pour l'utilisateur, donc c'est à l'IT de proposer les outils les plus optimum pour les utilisateurs.
    Je travaille comme informaticien dans un labo de recherche publique et je peux te dire que je ne manque pas de proposer les outils optimum aux utilisateurs pour répondre plus efficacement à divers besoins. Comme par exemple stocker les données dans des vrais serveurs de bases de données. Et bien pour 80% d'entre eux il n'y a rien à faire c'est au mieux Access et dans la très grande majorité des cas Excel. Pourquoi ? Parce dès leur début avec l'outil informatique ils ont pris l'habitude d'utiliser le minimum d'outils pour faire leur boulot et qu'ils refusent obstinément de passer un peu de temps à apprendre à utiliser autre chose. Même si cette petite "perte" de temps au départ leur permettrait de gagner du temps tous les jours dans leur utilisation de l'outil informatique. En France l'inertie des utilisateurs par rapport à l'outil informatique atteint des proportions inimaginables !

  19. #19
    Membre expert Avatar de Kearz
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    mai 2012
    Messages
    856
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 29
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2012
    Messages : 856
    Points : 3 643
    Points
    3 643
    Par défaut
    euh en tout cas , en France les développeurs sont considérés comme de la sous-merde et bas salaires qui va avec et il parait même que dans les école d'ingénieurs on encourage les étudiant à faire autre chose. C'est pas par hasard si la France est un nain informatique et que les USA dominent dans l'informatique.
    En France, il y a clairement une sous-évaluation du métier du développeur surement du à l'externalisation.
    Quand un développeur bosse pour une SSII, il travail pour une autre boite en mode "clinex", il est là pour faire une tâche et basta. Il n'est pas là pour faire grandir l'entreprise en question. Il y a donc une sous-évaluation.

    Si en plus on ajoute que le métier est peu compris en France. Comment voulez-vous estimer quelqu'un, si vous comprenez pas ce qu'il fait? Franchement, qui comprend le métier de développeur?

    -> Pour la moitié des ouvriers (discours entendu pendant mes jobs étudiants): "Les cadres c'est le mal, c'est nous qui travaillons, ils foutent rien, on a pas besoin d'eux". (Les cadres ça prend en compte: marketing, vente, informatique, management)
    -> Pour les secteurs de la santé (discours entendu dans ma famille/ami de l'infirmière au bientôt médecin): "L'important c'est l'humain, vos métiers ça permet pas de sauver des vies". (Pourtant l'informatique et la technologie en générale apporte tellement à la médecine. Pareil c'est un discours qui vise toutes personnes du privée et du monde de l'entreprise)
    -> Retraité (mes grands parents quand ils parlent de moi): "Il bosse dans l'informatique" (Traduction: on sait pas trop mais il est sur un ordinateur)
    -> Mes chefs (PME non-informatique): "Tu comprends on sait pas ce que tu fais. Tu pourrais jouer aux jeux en ligne toutes la journée qu'on serait pas au courant." (Traduction: Tu bosses vraiment ou tu glandes? L'informatique ça coûte un bras, franchement faite un effort pour qu'on est l'impression que vous bossiez) OU "Le plus important c'est les chiffres, les chiffres. Tu fais combien?" (Traduction: Tu génère du CA ou quoi? - Au vu de mon salaire, je suis surement plus rentable que les commerciaux en m'occupant du site e-Commerce.)

    Bref: Mal vu par le bas de l'échelle social car souvent "cadre", pas compris de ceux qui n'adhèrent pas au monde l'entreprise ou qui sont trop "vieux", mal vu par le haut de l'échelle social vu qu'ils peuvent moins nous manager par le chiffre et/ou le rendement.

    Par contre:
    - Bas salaire, n’abusons pas! Salaire moyen, voir salaire sous-évalué par rapport à nos plus valus, si tu veux.
    - Sous-merde, je crois pas. Le peu qui comprennent le métier de développeur l'estime (vu que souvent ces gens là ont compris qu'on pouvait les aider dans leur métier) et les bons chefs d'entreprises (pas leurs armées de N-1) nous estime vu qu'ils savent qu'on est moteur des évolutions majeures des entreprises. (c'est pas pour autant qu'ils augmenteraient les salaires..mais ils ont un minimum d'estime)

    Et la France est un nain en informatique mais elle a le mérite d'exister contrairement à de nombreux pays.

  20. #20
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    juin 2012
    Messages
    1 711
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : juin 2012
    Messages : 1 711
    Points : 4 417
    Points
    4 417
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ptigrouick Voir le message
    Même si cette petite "perte" de temps au départ leur permettrait de gagner du temps tous les jours dans leur utilisation de l'outil informatique. En France l'inertie des utilisateurs par rapport à l'outil informatique atteint des proportions inimaginables !
    J'ai fait un stage (dev web) dans une petite boite de com'.
    Premier jour, ils me présentent leur façon de bosser : ils stockaient toutes leur sources sur DropBox, solution proposée par un graphiste, seuls les stagiaires faisaient du dev dans la boite.
    Il m'a fallu plus de 2 semaines pour les convaincre d'utiliser git.

Discussions similaires

  1. Réponses: 2
    Dernier message: 29/07/2014, 15h12
  2. Réponses: 4
    Dernier message: 23/07/2013, 01h19
  3. Réponses: 13
    Dernier message: 22/03/2012, 17h26
  4. Réponses: 6
    Dernier message: 21/01/2011, 10h25
  5. Réponses: 5
    Dernier message: 18/01/2011, 12h06

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo