Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    4 563
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 4 563
    Points : 119 482
    Points
    119 482

    Par défaut La Commission des libertés civiles de l’UE demande la suspension du Privacy Shield

    Le Parlement européen préconise la suspension d'un accord avec Washington sur les données bancaires,
    PRISM en est la cause principale

    Mercredi 23 octobre le Parlement européen a adopté en session plénière, à une courte majorité (280 voix pour, 254 contre, 20 abstentions), une résolution non contraignante demandant la suspension de l'accord sur la transmission de certaines données financières de l'Union européenne vers les Etats-Unis.

    Entré en vigueur en août 2010 dans le cadre du programme de traque du financement du terrorisme (TFTP) , cet accord prévoyait de donner aux Etats-Unis l'accès à un certain nombre de données financières transitant par la base de données de la Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication (Swift). Toutefois le Parlement avait défini des normes restrictives nécessaires à la protection des données. Ainsi, les demandes de Washington devaient être motivées et suffisamment précises pour réduire au minimum le volume des données transmises.

    Seulement, la presse a parlé de l'espionnage par la NSA des données bancaires de citoyens de l'UE gérées par l'entreprise belge SWIFT. Pour le Parlement, si ces informations étaient prouvées, « ces activités constitueraient une violation claire de l'accord entre l'UE et les États-Unis».

    Même si le Parlement n'a pas de compétences formelles pour engager la suspension ou la dénonciation d'un accord international, « la Commission (européenne) devra agir si le Parlement retire son soutien à un accord particulier », indique la résolution.

    Au nom de la protection des données privées, le Parlement européen pourrait remettre en cause d’autres textes ; notamment l’accord PNR (Passenger Name Record), adopté en 2012, qui oblige les compagnies aériennes à livrer aux États-Unis des informations sur les passagers qui voyagent entre les deux continents. Les eurodéputés ont également demandé à la commission parlementaire Libertés civiles, justice et affaires intérieures (Libe) de mener une enquête sur les activités de la NSA en Europe. Un préalable avant d’éventuelles mesures de rétorsion.

    Source : Actualité Parlement européen , TFTP

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre extrêmement actif Avatar de Jon Shannow
    Homme Profil pro
    Responsable de service informatique
    Inscrit en
    avril 2011
    Messages
    3 083
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 55
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable de service informatique
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : avril 2011
    Messages : 3 083
    Points : 5 346
    Points
    5 346

    Par défaut

    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Qu'en pensez-vous ?
    Que ça va faire rire les russes et les cubains, de voir la guerre froide entre "alliés" !
    Au nom du pèze, du fisc et du St Estephe
    Au nom du fric, on baisse son froc...

  3. #3
    En attente de confirmation mail

    Homme Profil pro
    Justicier
    Inscrit en
    avril 2006
    Messages
    657
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 79
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Justicier
    Secteur : Service public

    Informations forums :
    Inscription : avril 2006
    Messages : 657
    Points : 2 973
    Points
    2 973
    Billets dans le blog
    1

    Par défaut

    Et toi, Jon Shannow, tu suggères quoi ? Que l'Europe s'abaisse servilement devant les Etats-Unis en lui léchant les chaussures pendant qu'elle se laisse plumer ?

  4. #4
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    juin 2007
    Messages
    63
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : juin 2007
    Messages : 63
    Points : 63
    Points
    63

    Par défaut

    Ah ce n'est pas ce qu'on fait deja Chuck_Norris ?

  5. #5
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    90
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 90
    Points : 249
    Points
    249

    Par défaut

    Justement c'est une bonne occasion pour changer...

  6. #6
    Rédacteur/Modérateur
    Avatar de beekeep
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    octobre 2006
    Messages
    2 004
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2006
    Messages : 2 004
    Points : 3 434
    Points
    3 434

    Par défaut

    Il ne faut pas confondre le gouvernement américain qui profite de ces accords pour accéder à ces données en respectant les conditions d'accès et la NSA qui pirate tout ce qu'elle peut pour tout exploiter.

    La NSA est hors de contrôle du gouvernement américain.

    Ça changera peut-être si le gouvernement comprend que l'agence devient néfaste pour lui et ses habitants.

  7. #7
    Membre extrêmement actif Avatar de Jon Shannow
    Homme Profil pro
    Responsable de service informatique
    Inscrit en
    avril 2011
    Messages
    3 083
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 55
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable de service informatique
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : avril 2011
    Messages : 3 083
    Points : 5 346
    Points
    5 346

    Par défaut

    Citation Envoyé par Chuck_Norris Voir le message
    Et toi, Jon Shannow, tu suggères quoi ? Que l'Europe s'abaisse servilement devant les Etats-Unis en lui léchant les chaussures pendant qu'elle se laisse plumer ?
    J'ai pas dit ça, mais je trouve la situation plus cocasse qu'autre chose, c'est tout. Tout le monde espionne tout le monde depuis la nuit des temps, et là, parce qu'un "traitre" balance un truc connu de tous, mais ignoré par chacun, on en fait du bruit dans les journaux TV, et puis (on fait croire qu') on prend la chose au sérieux, le Président de la France appelle La Maison Blanche, et même la Chancelière Allemande appelle la Maison Blanche - ça fait classe - et pendant ce temps, les usines ferment, les riches sont toujours plus riches, les pauvres de plus en plus pauvres, on augmente les impôts parce que c'est plus facile que de se battre contre la finance (de toutes façons c'est elle qui paie les politiques, alors, on va pas la faire chier, hein ! Ho !).

    Bref, on s'indigne de voir un cheveu dans la soupe, mais du fait qu'il n'y a pas plus de soupe... Alors désolé, mais ça me fait rire (jaune, bien sûr).
    Au nom du pèze, du fisc et du St Estephe
    Au nom du fric, on baisse son froc...

  8. #8
    Modérateur
    Avatar de gangsoleil
    Homme Profil pro
    Cyber sécurité
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    9 680
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Cyber sécurité

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 9 680
    Points : 25 987
    Points
    25 987

    Par défaut

    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    [B][SIZE="4"]Le Parlement européen préconise la suspension d'un accord avec Washington sur les données bancaires
    Chiche !

    Toucher au portefeuille, c'est probablement la seule chose qui permettrait au gouvernement etats-unien (et aussi a la NSA) de comprendre que ce qu'ils ont fait n'est pas acceptable.
    "La route est longue, mais le chemin est libre" -- https://framasoft.org/
    Les règles du forum

  9. #9
    En attente de confirmation mail

    Homme Profil pro
    Justicier
    Inscrit en
    avril 2006
    Messages
    657
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 79
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Justicier
    Secteur : Service public

    Informations forums :
    Inscription : avril 2006
    Messages : 657
    Points : 2 973
    Points
    2 973
    Billets dans le blog
    1

    Par défaut

    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Tout le monde espionne tout le monde depuis la nuit des temps
    C'est un fait, la plupart des grands pays ont un service de renseignements.

    Par contre, est-ce que tous les pays surveillent les autres pays de la même manière et avec les mêmes moyens ? J'en doute. Il est plus que probable que les Etats-Unis, de part leur main-mise sur les technologies de pointe, est très probablement beaucoup plus efficace et ambitieux côté espionnage que d'autres pays, France y compris.

    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    et là, parce qu'un "traitre" balance un truc connu de tous, mais ignoré par chacun, on en fait du bruit dans les journaux TV, et puis (on fait croire qu') on prend la chose au sérieux [...]
    Il est possible qu'en effet tout ceci soit une comédie pour faire du bruit. Mais il est aussi tout à fait possible que les Etats victimes estiment que des limites ont été réellement franchies, limites qu'ils n'ont pas à leur connaissance franchies eux-même.

  10. #10
    Membre du Club
    Inscrit en
    janvier 2008
    Messages
    64
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : janvier 2008
    Messages : 64
    Points : 53
    Points
    53

    Par défaut

    Perso je vois plus loin, ca commence a être le gros bordel dans les pays capitalistes, à tous les niveaux (finance, politique, travail ...) et il n'y'a pas 36 solutions à la situation actuelle.
    * Une révolte des peuples (cf Bresil) mais on en reviendras au meme point, ca ne calmera que 5 à 10 ans
    * Un changement du systeme (et ca les "grands" de ce monde ne le feront pas, ca leur ferait leur fric/pouvoir)
    * Faire en sorte que les gens rejettent la faute sur autre chose, mette leur colère autre part, et que si révolte il y'a ca ne sera pas contre LEUR gouvernement ... et c'est exactement ce qui est en train de se passer. Les médias sont en train de nous monter contre les états unis, le peuple américain va monter au créneau contre les europpéens (cf les journaux americain The Times etc ... lors de la réaction de la France au sujet de PRISM) guidé par les médias.
    Brace Yourselves, Cold War is coming !

  11. #11
    Membre expérimenté
    Avatar de Jarodd
    Profil pro
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    840
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 840
    Points : 1 643
    Points
    1 643

    Par défaut

    Au nom de la protection des données privées, le Parlement européen pourrait remettre en cause d’autres textes ; notamment l’accord PNR (Passenger Name Record), adopté en 2012, qui oblige les compagnies aériennes à livrer aux États-Unis des informations sur les passagers qui voyagent entre les deux continents.
    Avoir moins d'infos sur qui rentre sur leur sol, voilà qui devrait améliorer leur prétendue lutte contre le terrorisme ! Ils ont tout gagné en agissant ainsi

  12. #12
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    4 563
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 4 563
    Points : 119 482
    Points
    119 482

    Par défaut L'Europe menace de geler les accords de partage de données avec les USA

    L'Europe menace de geler les accords de partage de données avec les USA,
    et somme les Américains d'ajuster leurs activités de surveillance

    Le 23 octobre dernier, le parlement européen adoptait une résolution non contraignante demandant la suspension de l'accord sur la transmission de certaines données financières de l'Union européenne vers les États-Unis. Même si le Parlement n'a pas de compétences formelles pour engager la suspension ou la dénonciation d'un accord international, la résolution stipule que « la Commission (européenne) devra agir si le Parlement retire son soutien à un accord particulier. »

    C'est désormais l'organe exécutif de l'Union européenne qui menace d'appliquer ces mesures si les États-Unis n'ajustent pas leurs activités de surveillance conformément au droit de l'UE. De plus, Viviane Reding, Vice-présidente en charge de la justice, des droits fondamentaux et de la citoyenneté, a réclamé lors d'une rencontre avec le sénateur américain Christopher Murphy des relations extérieures, que les citoyens européens ne vivant pas sur le sol américain et dont les droits ont été bafoués, puissent faire appel devant les tribunaux.

    De plus, dans le cadre de la protection des données, Vivian Reding estime que la directive Safe Harbor est déficiente. Pour rappel Safe Harbor est un ensemble de principes de protection des données personnelles, négociés entre les autorités américaines et la Commission européenne en 2001. Les entreprises établies aux États-Unis adhèrent à ces principes auprès du Département du Commerce américain. Cette adhésion les autorise à recevoir des données en provenance de l’Union européenne.

    Dans une interview accordée au quotidien britannique The Guardian, elle explique que « la Commission souligne que les choses ont été très mal faites. D'après notre analyse, Safe Harbor ne semble pas être sûr. Nous demandons aux États-Unis de ne pas seulement parler, mais aussi d'agir ». Et de menacer en disant qu'il y a « toujours une possibilité de supprimer Safe Harbor » avant de rappeler qu'il est important que « ces recommandations soient mises à profit par la partie américaine d'ici l'été 2014. L'été prochain est une épée de Damoclès. ».

    Mercredi prochain, la Commission doit présenter une série de recommandations portant sur les risques exposés par Snowden. « Un appel de réveil pour l'UE et ses États membres d'avancer rapidement sur la réforme de la protection des données » estime la Commission. « La question qui se pose est de savoir si la collecte et le traitement des renseignements personnels à grande échelle sous programmes de surveillance des États-Unis est nécessaire et proportionnée pour répondre aux intérêts de la sécurité nationale ... les citoyens européens ne jouissent pas des mêmes droits et garanties procédurales que les Américains. »

    « Si les États-Unis veulent surmonter les tensions actuelles, ils doivent faire toute la lumière sur ces allégations. Notre coopération avec les États-Unis dans la lutte contre le terrorisme a été mise en cause par les révélations de la NSA », conclut Viviane Reding.

    Sources : The Guardian, actualité Commission européenne

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  13. #13
    Membre averti
    Profil pro
    Inscrit en
    mai 2007
    Messages
    192
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mai 2007
    Messages : 192
    Points : 388
    Points
    388

    Par défaut

    Qu'en pensez-vous ?

    - que ça commence sérieusement à chauffer, là

  14. #14
    Membre éprouvé
    Avatar de Cafeinoman
    Homme Profil pro
    Couteau suisse d'une PME
    Inscrit en
    octobre 2012
    Messages
    624
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 32
    Localisation : France, Val de Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Couteau suisse d'une PME

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2012
    Messages : 624
    Points : 1 248
    Points
    1 248

    Par défaut

    J'en pense que ça sent l'enfumage : les États Unis vont dire que oui, il vont changer les choses, et que pour montrer leur sincérité ils vont prendre des engagements dans le cadre du traité sur le marché transatlantique, au milieu de toutes les régressions sociales et environnementales. Et comme ça, on dira "il est super ce traité, il protège nos données".
    «Dieu ne joue pas aux dés.» - Albert Einstein. Et pan! 30 ans de retard dans la théorie quantique!
    «Tout n'est pas politique, mais la politique s'intéresse à tout.» - Nicolas Machiavel. Et surtout à ceux qui ne s'y intéressent pas.

  15. #15
    Modérateur
    Avatar de gangsoleil
    Homme Profil pro
    Cyber sécurité
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    9 680
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Cyber sécurité

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 9 680
    Points : 25 987
    Points
    25 987

    Par défaut

    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Viviane Reding, Vice-présidente en charge de la justice, des droits fondamentaux et de la citoyenneté, a réclamé lors d'une rencontre avec le sénateur américain Christopher Murphy des relations extérieures, que les citoyens européens ne vivant pas sur le sol américain et dont les droits ont été bafoués, devront pouvoir faire appel devant les tribunaux.
    Mais tu peux deja ! Et le texte de loi est tres clair la dessus : si tu es citoyen etats-uniens, il faut une decision d'un tribunal competent pour t'espionner. En dehors de ce cas, l'espionnage est parfaitement legal.
    Donc tu peux porter plainte tant que tu veux, absolument aucune loi etats-unienne n'a ete bafouee pour les citoyens europeens.


    Et pour le reste, c'est tres beau de dire qu'il faut que ca change, mais si ca ne change pas, que va-t-il se passer pour les Etats-Unis ? Ou en est la menace de suspension de l'accord sur les donnees bancaires ?
    Non parce que la, elle parle de supprimer Safe Harbor, qui permet aux entreprises etats-uniennes de collecter des donnees en europe, ce qui est beaucoup moins frappant.
    "La route est longue, mais le chemin est libre" -- https://framasoft.org/
    Les règles du forum

  16. #16
    Membre confirmé
    Avatar de heinquoi
    Homme Profil pro
    Specialiste en DSI
    Inscrit en
    octobre 2003
    Messages
    81
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 47
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Specialiste en DSI
    Secteur : Distribution

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2003
    Messages : 81
    Points : 481
    Points
    481

    Par défaut Et snoden ?

    Et permettre l'sile politique (ou citoyen du monde) a Snoden en Europe ca leurs viendraient pas a l'esprit ?
    Cordialement,

    Heinquoi
    Ingénieur de production
    Certifié MCSA, LPIC et ITIL v3

  17. #17
    Membre éclairé
    Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2005
    Messages
    328
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2005
    Messages : 328
    Points : 680
    Points
    680

    Par défaut

    Dans l'élan, il faudrait leur dire d'aller se faire voir pour leur traité de libre-échange moisi, grâce auquel on va se faire rouler dans la farine...

  18. #18
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    4 563
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 4 563
    Points : 119 482
    Points
    119 482

    Par défaut La CNIL pourrait bientôt durcir le ton avec les multinationales

    La CNIL pourrait bientôt durcir le ton avec les multinationales
    au sujet de la protection des données des Européens

    La Cour de justice européenne a annulé l'accord Safe Harbor en octobre dernier, estimant que les données des Européens n'étaient pas suffisamment protégées lorsqu'elles étaient transférées aux États-Unis. Pour rappel Safe Harbor est un ensemble de principes de protection des données personnelles, négociés entre les autorités américaines et la Commission européenne en 2001. Les entreprises établies aux États-Unis adhèrent à ces principes auprès du Département du Commerce américain. Cette adhésion les autorise à recevoir des données en provenance de l’Union européenne.

    Peu de temps après cette décision, les CNIL européennes ont demandé à ce que la Commission européenne et le Département du Commerce américain parviennent à un nouvel accord avant la date du 1er février 2016.

    Cependant, les cadres dirigeants des entreprises ont prévenu que dans le cas où un accord ne serait pas trouvé, cela pourrait perturber un échange de l'ordre du milliard de dollars entre les deux plus grandes économies du monde. Il faut dire que nombreuses sont les multinationales qui font transiter les données de leurs clients et de leurs employés entre différentes régions.

    Mais le plus gros impact pourrait être ressenti par les entreprises technologiques américaines comme Google et Facebook dont le modèle d'affaires est tributaire des données des utilisateurs pour leur activité de vente de publicités.

    Néanmoins, Isabelle Falque-Pierrotin, Présidente de la CNIL depuis septembre 2011 et Présidente du G29, groupe des CNIL européennes, depuis 2014 a avancé que « les entreprises américaines n'ont pas le droit immédiat de collecter des données relatives à nos citoyens. S'ils sont sur notre territoire, alors ils doivent faire avec les conséquences ». Selon le quotidien américain New York Times, elle devrait jouer un rôle clé, que les négociations aboutissent ou non : si les négociations aboutissent, aidée par d'autres gendarmes de la vie privée, elle devrait aider à définir si les termes de l'entente sont en accord avec les normes régionales . Si les négociations n'aboutissent pas, elle pourrait aider à imposer d'autres restrictions sur la façon dont sont acheminées les données outre-Atlantique lors du conseil des régulateurs qui aura lieu le 2 février.

    D'ailleurs, au sujet de l'une des grandes enseignes technologiques américaines, le quotidien avance que deux sources, ayant une connaissance directe sur le sujet relatif à Google et son interprétation du « Droit à l'oubli », lui ont confirmé que la CNIL pourrait prononcer dans les semaines qui viennent une nouvelle condamnation pour le numéro un de la recherche, accusé cette fois-ci de ne pas respecter les prescriptions de l’autorité administrative dans son implémentation du droit à l’oubli.

    Il faut rappeler que lorsqu’une demande de suppression est acceptée, Google a jusque-là procédé au déréférencement des liens obtenus par le nom de domaine lié au pays du demandeur et ceux de l’Union européenne. L’inconvénient de cette procédure est qu’une information inaccessible avec le nom de domaine google.fr par exemple, s’affichera normalement avec un autre nom de domaine tel google.com ou google.za.

    La CNIL, estimant que cette manière de procéder ne permet pas d’atteindre l’objectif visé par la décision de la Cour européenne, a envoyé à Google une mise en demeure afin de procéder au déréférencement des demandes favorablement accueillies sur toutes les extensions du moteur de recherche dans un délai de quinze jours. Google a déposé fin juillet dernier un recours gracieux, estimant que la décision de la Cour européenne n’est applicable que sur l’ensemble des pays de l’Union dans la mesure où elle n’a pas force de loi ailleurs. La présidente du CNIL a annoncé son rejet en septembre dernier, ce qui obligeait Google à se conformer à la mise en demeure, faute de quoi la Présidente de la CNIL se verrait habilitée à désigner un rapporteur qui pourrait saisir la formation restreinte de la CNIL afin qu’elle se prononce sur ce dossier.

    Une condamnation en l'état actuel qui est symbolique dans la mesure où la peine maximale est de 150 000 euros. Toutefois, les députés ont adopté un amendement au projet de loi numérique qui donne à la CNIL le pouvoir d'infliger des sanctions beaucoup plus lourdes lorsque des entreprises violent la loi sur la protection des données personnelles : une amende équivalente à 4 % de leur chiffre d'affaires annuel mondial ou 2 % dans le cas de certaines infractions jugées moins graves. La formation restreinte de la Commission nationale de l’informatique et des libertés devra notamment prendre « en compte le caractère intentionnel ou de négligence du manquement, les mesures prises par le responsable du traitement pour atténuer les dommages subis par les personnes concernées, le degré de coopération avec la Commission afin de remédier au manquement et atténuer ses effets négatifs éventuels, les catégories de données à caractère personnel concernées et la manière dont le manquement a été porté à la connaissance de la Commission ».

    Source : New York Times, amendement assemblée nationale (au format PDF)

    Voir aussi :

    Droit à l'oubli : la CNIL rejette le recours gracieux formé par Google et reste campée sur ses positions

    Google refuse de se plier aux exigences de la CNIL qui souhaite que le déréférencement s'applique à l'ensemble des domaines de la firme
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  19. #19
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    juin 2012
    Messages
    1 705
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : juin 2012
    Messages : 1 705
    Points : 4 374
    Points
    4 374

    Par défaut

    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Toutefois, les députés ont adopté un amendement au projet de loi numérique qui donne à la CNIL le pouvoir d'infliger des sanctions beaucoup plus lourdes lorsque des entreprises violent la loi sur la protection des données personnelles : une amende équivalente à 4 % de leur chiffre d'affaires annuel mondial ou 2 % dans le cas de certaines infractions jugées moins graves.
    Pouf, réduction du CA de 4% pour toutes les boites américaines.

    Et si c'est 4% du CA par infraction, les grosses boites vont se retrouver avec quelques milliers/millions d'années de CA d'amende. Amende qu'ils ne payeront jamais, et donc rien ne changera.

  20. #20
    Expert confirmé
    Avatar de TiranusKBX
    Homme Profil pro
    Développeur C, C++, C#, Python, PHP, HTML, JS
    Inscrit en
    avril 2013
    Messages
    1 476
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 29
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur C, C++, C#, Python, PHP, HTML, JS
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2013
    Messages : 1 476
    Points : 4 845
    Points
    4 845
    Billets dans le blog
    6

    Par défaut

    la position de la CNIL et la commission Européenne sur le dossier du dé-référencement mondial ne tient pas, vus que Google pour les sites hors Europe nous redirige systématiquement sur google.fr si il nous détecte en France et que le droit à l'oublis n'est pas en vigueur ailleurs dans le monde, ça revient à dire que tout le monde doit rouler à droite et pourtant les anglais roulent à gauche
    merci de me mettre des quand mes messages sont pertinent, et pour les pas contents voici mon service client pour eux

    [Projet en cours] Strategy(nom provisoire) - Advance wars like
    cordova-plugin-file-hash Plugin cordova servant à obtenir le hash d'un fichier

Discussions similaires

  1. Réponses: 87
    Dernier message: 04/12/2014, 20h25
  2. Vos expériences sur les Clouds européens
    Par Lutarez dans le forum Cloud Computing
    Réponses: 23
    Dernier message: 02/05/2014, 02h01
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 17/03/2014, 09h21
  4. Windows Phone se démarque sur les principaux marchés européens
    Par Cedric Chevalier dans le forum Actualités
    Réponses: 13
    Dernier message: 17/01/2014, 16h56
  5. Réponses: 145
    Dernier message: 12/05/2009, 17h40

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo