IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Actualités Discussion :

Facebook s’associe à six compagnies pour mettre Internet à la portée de tous

  1. #41
    Membre régulier
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2005
    Messages
    354
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2005
    Messages : 354
    Points : 122
    Points
    122
    Par défaut
    L’objectif principal de cette initiative est de permettre aux populations défavorisées du monde entier de jouir, elles aussi, des services offerts par Internet.
    ... une application disponible sur les smartphones et les tablettes
    Facebook va fournir les smartphones et tablettes à ces populations défavorisées ?

  2. #42
    Membre actif Avatar de NotNow
    Homme Profil pro
    Etudiant ingénieur en développement logiciel
    Inscrit en
    avril 2015
    Messages
    82
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 30
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Etudiant ingénieur en développement logiciel
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2015
    Messages : 82
    Points : 269
    Points
    269
    Par défaut
    Citation Envoyé par DiverSIG Voir le message
    Facebook va fournir les smartphones et tablettes à ces populations défavorisées ?
    Dans le meilleur des monde, les tablettes fonctionnelles jetées par les pays riches seraient données à ces populations. Peut être qu'on pourra voir une initiative de la sorte, qui sait ?

  3. #43
    Expert éminent
    Avatar de Matthieu Vergne
    Homme Profil pro
    Consultant IT, chercheur IA indépendant
    Inscrit en
    novembre 2011
    Messages
    2 198
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant IT, chercheur IA indépendant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2011
    Messages : 2 198
    Points : 7 390
    Points
    7 390
    Billets dans le blog
    3
    Par défaut
    En tout cas, on peut voir sur la source que les réponses qu'il reçoit sont pas toutes du même avis.

    Moi, si je voulais faire quelque chose pour l'humanité, je m'arrangerai pour que ça ne soit pas centralisé. S'il n'y en a que certains qui peuvent le faire tourner, ça crée une dépendance, or cette dépendance n'a pas lieu d'être de mon point de vue.
    Site perso
    Recommandations pour débattre sainement

    Références récurrentes :
    The Cambridge Handbook of Expertise and Expert Performance
    L’Art d’avoir toujours raison (ou ce qu'il faut éviter pour pas que je vous saute à la gorge {^_^})

  4. #44
    Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2005
    Messages
    20
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2005
    Messages : 20
    Points : 65
    Points
    65
    Par défaut
    Dans le meilleur des monde, les tablettes fonctionnelles jetées par les pays riches seraient données à ces populations. Peut être qu'on pourra voir une initiative de la sorte, qui sait ?
    Drôle de meilleur des mondes !

  5. #45
    Membre actif Avatar de NotNow
    Homme Profil pro
    Etudiant ingénieur en développement logiciel
    Inscrit en
    avril 2015
    Messages
    82
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 30
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Etudiant ingénieur en développement logiciel
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2015
    Messages : 82
    Points : 269
    Points
    269
    Par défaut
    Citation Envoyé par Zamentur Voir le message
    Drôle de meilleur des mondes !
    A partir du moment que tout le monde est content, je ne vois pas le mal

    Après oui, je suis d'accord qu'il y a des besoins plus importants (champs, infrastructures d'hygiène...). Mais tout est bon à prendre.

  6. #46
    Expert éminent sénior

    Avatar de Siguillaume
    Homme Profil pro
    Conseil - Consultant en systèmes d'information
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    6 180
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Conseil - Consultant en systèmes d'information
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 6 180
    Points : 25 436
    Points
    25 436
    Par défaut
    Internet.org violerait la neutralité du net
    65 associations dans le monde expriment leur indignation face au projet de Facebook

    Nom : internet.org_refuse.jpg
Affichages : 4803
Taille : 28,4 Ko

    Depuis sa création en 2013, Internet.org est sujet à controverse. L’accueil chaleureux dont elle a joui dans ses premiers jours s’est vite transformé en grincement de dents. En effet, au vu des restrictions qu’elle imposait dans le choix des applications accessibles via son interface installée sur les smartphones et tablettes, l’initiative de Facebook a été jugée trop partiale. Face à ces premières remontrances la plateforme s’est récemment ouverte aux développeurs pour étoffer son portefeuille d’applications. Ce qui n’a pas réussi à freiner la controverse.

    Cette semaine, l’affaire a connu un nouveau rebondissement encore plus fracassant. Il s’agit d’une lettre directement adressée à l’initiateur, Mark Zuckerberg, signée par soixante-cinq associations, opérant sur le Web dans les cinq continents du monde.

    Dans cette lettre ouverte, plusieurs reproches, dont la plupart sont déjà connus, ont été faits sur le projet. D’abord le fameux manque de neutralité du Web et la violation de l’égalité des chances sont les premiers points au menu. Étant donné que l’accès gratuit aux services fournis par Internet.org est au choix des opérateurs mobiles partenaires du projet, l’approche est qualifiée de discriminatoire et a même été bannie dans certains pays comme le Canada, les Pays-Bas, le Chili et la Slovénie. À ces deux points, s’ajoutent cinq autres éléments de désapprobation que sont :
    -le nom même de Internet.org, qui n’est pas du tout représentatif d’internet étant qu’il n’est qu’une infime partie du Web ;
    la liberté d’expression, vu le fait que les trafics via cette interface sont directement sous le contrôle de Facebook au détriment des politiques internes prévues dans certains pays ;
    la vie privée des utilisateurs, sachant que Facebook a ses moyens de recueillir les données personnelles ;
    la sécurité vu que les protocoles comme TLS ou SSL sont exclus des applications intégrées dans la solution;
    la face cachée de la gratuité. Pour ce dernier point, Facebook est suspecté d’offrir à la longue des services payants aux utilisateurs qui auront pris gout à Internet.

    L’Electronic Frontier Fondation (EFF) a aussi exprimé sa désapprobation devant la violation des principes fondamentaux qui régissent Internet. Bien que trouvant louables les efforts de Facebook pour connecter le plus grand nombre de personnes au Web, elle estime que cet objectif ne peut être atteint que si l’initiative de Zuckerberg s’ouvre à tous les acteurs du Web et pas seulement aux partenaires de Facebook.

    À ces accusations, le porte-parole d’Internet.org répond qu’ils sont focalisés sur leur priorité qui est d’apporter un moyen d’accès à Internet aux populations défavorisées. Et que les retombées économiques de cette action seront pour le bonheur de tous. L’utilisateur connecté, dans un premier temps gratuitement, cherchera à davantage profiter d’autres services quitte à ce qu’il ouvre sa bourse.

    Il est notable de signifier qu’il n’est pas explicitement demandé à Facebook de mettre fin à Internet.org, mais de revoir ses méthodes.

    Source : Lettre ouverte adressée à Mark Zuckerberg

    Et vous ?

    Partagez-vous cette violente controverse face à Internet.org ?

    Quelles autres reformes pourraient être apportés à cette initiative pour gagner l’approbation de tous ?
    Vous avez envie de contribuer au sein du Club Developpez.com ? Contactez-nous maintenant !
    Vous êtes passionné, vous souhaitez partager vos connaissances en informatique, vous souhaitez faire partie de la rédaction.
    Il suffit de vous porter volontaire et de nous faire part de vos envies de contributions :
    Rédaction d'articles/cours/tutoriels, Traduction, Contribution dans la FAQ, Rédaction de news, interviews et témoignages, Organisation de défis, de débats et de sondages, Relecture technique, Modération, Correction orthographique, etc.
    Vous avez d'autres propositions de contributions à nous faire ? Vous souhaitez en savoir davantage ? N'hésitez pas à nous approcher.

  7. #47
    Inactif  

    Homme Profil pro
    NR
    Inscrit en
    juin 2013
    Messages
    3 715
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : NR
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2013
    Messages : 3 715
    Points : 1 038
    Points
    1 038
    Billets dans le blog
    9
    Par défaut
    Je suis déjà aller en Afrique, la bas pour avoir la télé, on avait une parabole de 2M de diamètre, fait avec de la taule, et une tete de lecture prise dans une décharge, et sa marchait.

    Ce que j'en tire du continent Africain c'est que pour s'équiper ils ont recours au système D, je ne sais pas si le projet tels quelle (vu ces limites) a des chance d'aboutir, car internet coute cher, mais l'Afrique n'a rien actuellement, elle n'a pas besoin donc d'entretenir de vielles infrastructure comme en France, aussi, si un pays décide d'investir dans ce domaine se sera du neuf.

    Les connections internet par satellite devienne de moins en moins onéreuse, avec la future concurrence de google dans ce domaine, attendons.

    Ce projet en tous cas est très malsain comme il est construit actuellement, l'internet est limité, censurer même, est détenue par 1 seul acteur qui peut faire ce qu'il souhaite, sans donner des comptes a personne. Facebook n'est pas réputé pour être une entreprise avec de l'éthique.

    C'est mieux que rien ?, pas sur, il vaut mieux parfois vivre dans une case a bambou dans la jungle, que dans une ville diriger par des tirants.

  8. #48
    Membre actif Avatar de NotNow
    Homme Profil pro
    Etudiant ingénieur en développement logiciel
    Inscrit en
    avril 2015
    Messages
    82
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 30
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Etudiant ingénieur en développement logiciel
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2015
    Messages : 82
    Points : 269
    Points
    269
    Par défaut
    Citation Envoyé par sazearte Voir le message
    Je suis déjà aller en Afrique, la bas pour avoir la télé, on avait une parabole de 2M de diamètre, fait avec de la taule, et une tete de lecture prise dans une décharge, et sa marchait.
    Je trouve ça fascinant comme ils arrivent à bricoler en partant presque de rien...


    Citation Envoyé par sazearte Voir le message
    C'est mieux que rien ?, pas sur, il vaut mieux parfois vivre dans une case a bambou dans la jungle, que dans une ville diriger par des tirants.
    Mouais, j'pense que après c'est au cas par cas. Desfois ça peut être très utile, comme pour trouver où sont des emplacement de santé, sanitaires etc...
    Mais desfois oui, ca peut servir à rien. Du moins rien de très important.

  9. #49
    Inactif  

    Homme Profil pro
    NR
    Inscrit en
    juin 2013
    Messages
    3 715
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : NR
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2013
    Messages : 3 715
    Points : 1 038
    Points
    1 038
    Billets dans le blog
    9
    Par défaut
    Je trouve ça fascinant comme ils arrivent à bricoler en partant presque de rien...
    C'était au Sénégal en l’occurrence, pour le 2M de diamètre, je crois que c'est parce qu’ils sont plus éloignés que nous du satellite Astra.

    Je t'ai pas parlé de leurs voitures, des tas de ferrailles, mais increvable, ils ont encore des Peugeots 504, rien a voir avec nos voitures qui tombe en panne des que l'on passe sur un dos d'ânes.


    Un problème que personne n'a encore parlé, l'analphabétisme. Pour pouvoir utiliser internet, faudrait déja savoir au moins lire et écrire.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d...%C3%A9tisation
    Certain pays on plus de 50% de la pop qui ne savent ni lire ni écrire, donc internet ne me semble pas très utile.

    un exemple de cercle vertueux: construit des écoles, ces écoles enseigne la lecture, l'écriture, les maths et le surf sur internet.
    Les élèves créeraient des comptes Facebook.
    Facebook, dynamise ces zones pauvres, cela crée de l'emploie, de la consommation, ces zones ont besoins d’infrastructure, et tiens comme par hasard, une pub indique -50% sur la tonne de bétons...

    Ok je rêve, mais dans cette exemple, tous le monde est gagnant, Facebook, qui gagnes 2 Milliards de comptes et donc 2 milliards de potentiel consommateurs, les Africains, qui ont tout à y gagner (éducations = +de sécurité = +d'investissements dans des choses plus utiles que des AK47)

  10. #50
    Membre actif Avatar de NotNow
    Homme Profil pro
    Etudiant ingénieur en développement logiciel
    Inscrit en
    avril 2015
    Messages
    82
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 30
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Etudiant ingénieur en développement logiciel
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2015
    Messages : 82
    Points : 269
    Points
    269
    Par défaut
    Je plussoie complétement ton commentaire sazearte !

    Faudrait que j'y passe faire un tour un jour, j'suis bien curieux !

  11. #51
    Futur Membre du Club
    Homme Profil pro
    Webmaster
    Inscrit en
    août 2012
    Messages
    3
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Meurthe et Moselle (Lorraine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmaster
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : août 2012
    Messages : 3
    Points : 7
    Points
    7
    Par défaut Allez en Afrique et ouvrez grand vos yeux
    Allez en Afrique et ouvrez grand vos yeux, votre cerveau et surtout votre cœur... vous allez être transformé

  12. #52
    Inactif  

    Homme Profil pro
    NR
    Inscrit en
    juin 2013
    Messages
    3 715
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : NR
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2013
    Messages : 3 715
    Points : 1 038
    Points
    1 038
    Billets dans le blog
    9
    Par défaut Internet.org change de nom et devient Free Basics by Facebook
    Internet.org change de nom et devient Free Basics by Facebook,
    pour mieux marquer la différence avec les autres services Facebook

    Sous le feu de la critique qui estimait qu'Internet.org menaçe la neutralité sur internet, le PDG de Facebook Mark Zuckerberg a d'abord tenté d’apaiser la situation en donnant dans le détail le fonctionnement de son initiative, en insistant sur l'absence de publicité (de facto de rémunération) mais en rappelant également que les développeurs qui souhaiteraient collaborer seraient les bienvenus. Face à l'échec de cette approche, il s'est vu contraint de changer le nom du service : « aujourd'hui, nous annonçons également un nouveau nom pour l'application mobile et le site Web : Free Basics by Facebook. Nous faisons ce changement afin de mieux distinguer l'initiative Internet.org des programmes et services que nous fournissons, y compris Free Basics », a annoncé Facebook.

    Pour rappel, le projet Internet.org se veut une alternative pragmatique aux efforts de Google ou de SpaceX pour connecter la planète. Là où le moteur de recherche et la firme d'Elon Musk se voient déployer des nuées de ballons ou de satellites pour bombarder de la 4G ou du Wi-Fi depuis les cieux, Facebook a préféré nouer des partenariats avec des opérateurs locaux afin de proposer une poignée de services gratuitement aux résidents de zones défavorisées. Présent dans 19 pays sous la forme d'une application, ce projet propose près de 60 services relatifs à la santé, à l'emploi et à l'éducation, avec, en prime, un accès gratuit à Facebook.

    Une autre mesure consiste à mieux sécuriser les services à travers des connexions chiffrées (https) de sorte que la firme ne puisse plus être accusée d'offrir une porte d'entrée aux pirates de tout poil.

    Source : internet.org

    Et vous ?

    Qu'en pensez vous ? Est-ce que ce sera suffisant pour relancer le service ?

  13. #53
    Inactif  
    Homme Profil pro
    Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Inscrit en
    mai 2013
    Messages
    2 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Secteur : Bâtiment

    Informations forums :
    Inscription : mai 2013
    Messages : 2 511
    Points : 10 180
    Points
    10 180
    Par défaut
    Citation Envoyé par sazearte Voir le message
    D'autre part, l'application Internet.org.

    Qu'en pensez vous ?
    Qu'il manque un bout de phrase.


    Sinon autre petit conseil car cela fait déjà plusieurs fois que je me fais la réflexion en lisant tes news, quelques liens seraient les bienvenues, c'est toujours intéressant d'avoir accès à la "source" de l'information.

  14. #54
    Inactif  

    Homme Profil pro
    NR
    Inscrit en
    juin 2013
    Messages
    3 715
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : NR
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2013
    Messages : 3 715
    Points : 1 038
    Points
    1 038
    Billets dans le blog
    9
    Par défaut
    Qu'il manque un bout de phrase.


    Sinon autre petit conseil car cela fait déjà plusieurs fois que je me fais la réflexion en lisant tes news, quelques liens seraient les bienvenues, c'est toujours intéressant d'avoir accès à la "source" de l'information.
    Oui, merci

  15. #55
    MikeRowSoft
    Invité(e)
    Par défaut
    Relancer le service?
    Un trombinoscope mondial n'aurait pas fait mieux...

  16. #56
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 357
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 357
    Points : 154 788
    Points
    154 788
    Par défaut Mark Zuckerberg défend Free Basics en Inde
    Mark Zuckerberg défend Free Basics en Inde,
    suite à la demande de suspension du service par les autorités

    Mise à jour du 08 / 02 / 2016 : Free Basics de Facebook visé par une loi sur les tarifs discriminatoires

    L'Inde a adopté une nouvelle loi qui empêche les services de télécommunications de facturer des tarifs tributaires du contenu. Décision qui aura une répercussion importante sur les entreprises de technologie comme Facebook.

    L'Autorité indienne de régulation des télécommunications (TRAI), a adopté la loi Prohibition of Discriminatory Tariffs for Data Services Regulations qui stipule en partie que « aucun fournisseur de service ne doit offrir ou appliquer des tarifs discriminatoires pour les services de données sur la base du contenu ».

    Bien que cette loi sera applicable à toutes les entreprises, il est évident que les récentes initiatives de Facebook dans le pays ont joué un rôle majeur dans la mise en place de la nouvelle législation. Free Basics, l'initiative Facebook pour apporter internet dans les zones les plus reculées, a été largement critiquée et accusée d'avoir violé les principes de la neutralité du NET. En décidant quels services internet étaient inclus dans son offre gratuite et lesquels ne l'étaient pas, les critiques soutenaient que Facebook s'érigeait en gardien des services dits zero-rating (aussi appelées données sans frais ou données sponsorisées). En effet, Facebook lui-même occupe une place de choix dans l'application Free Basics, ce qui signifie que les Indiens peuvent accéder à Facebook sans avoir à payer de frais de données.

    En décembre dernier, le TRAI a demandé à l'opérateur partenaire de Facebook, Reliance Communications, de suspendre le service Free Basics. Suite à la demande de suspension des autorités, Mark Zuckerberg, PDG et cofondateur de Facebook, a défendu cette initiative, armé d'arguments destinés à contrer les détracteurs de cette initiative.

    « Notre mission est de donner à chacun dans le monde le pouvoir de partager ce qui est important pour lui ainsi que de connecter chaque personne dans le monde », a expliqué Mark Zuckerberg lors d'une série de questions et réponses qui s'est déroulée en octobre dernier à l'Indian Institute of Technology (IIT). « Et l'Inde est la plus grande démocratie du monde. Pourtant il y a un milliard de personnes en Inde qui ne disposent pas encore de l'accès à internet, et si nous nous soucions du fait de connecter le monde entier, il n'est pas possible de le faire s'il y a tellement de personnes qui ne disposent pas de l'accès à la connectivité de base ».

    Suite à cette décision de la justice, Facebook n'a pas décidé que ce serait la fin de l'aventure Free Basics en Inde. Un porte-parole a indiqué que « notre but avec Free Basics est de permettre à plus de gens de venir en ligne avec une plateforme ouverte et non exclusive. Bien que nous soyons déçus de cette décision (des autorités), nous continuerons nos efforts pour éliminer les barrières et donner aux personnes non connectées un chemin plus aisé vers internet et les opportunités que cela comporte ».

    Du côté de la World Wide Web Foundation, le père du web, Sir Tim Berners-Lee, félicite la décision prise par les autorités : « nous devons connecter tout le monde au plein potentiel d'un web ouvert. Nous appelons les entreprises ainsi que le gouvernement indien à travailler avec les citoyens et des sociétés civiles afin d'explorer de nouvelles approches pour connecter tout le monde comme utilisateur actif via des allocations gratuites de données, des systèmes d'accès public ou d'autres approches novatrices ».

    Source : BBC
    Au vu des restrictions qu’imposait l’initiative Internet.org dans le choix des applications accessibles via l’interface installée, Facebook a été jugé trop partial. Une lettre ouverte a été adressée à son initiateur, le PDG de Facebook qu’est Mark Zuckerberg, signée par 65 associations opérant sur le web dans les cinq continents. Il était notamment question du manque de neutralité du web ainsi que de la violation de l’égalité des chances. Raison pour laquelle Facebook a dû se résoudre à rebaptiser son initiative « Free Basics », puisque le consortium estimait que le nom Internet.org n’était pas du tout représentatif d’internet étant donné que le programme faisait appel à une infime partie du web.

    À ce propos, Mark Zuckerberg avait expliqué « nous annonçons également un nouveau nom pour l'application mobile et le site web : Free Basics by Facebook. Nous faisons ce changement afin de mieux distinguer l'initiative Internet.org des programmes et services que nous fournissons, y compris Free Basics ».

    Cependant, la semaine dernière, l’Agence indienne de régulation des télécoms (TRAI) a demandé à l'opérateur partenaire de Facebook, Reliance Communications, de suspendre le service. Le Times of India explique que cette demande de suspension a été faite dans l'attente des conclusions d'une consultation sur l'accès à internet, car le service est accusé de violer les principes de la neutralité du net et de favoriser certains sites au détriment d'autres. Il est également mentionné que le système mis en place ne permet qu’à ceux qui ont les moyens d’accéder à un internet dans son ensemble, sans restriction, tandis que pour les autres seuls les services sélectionnés, parmi lesquels Facebook, sont accessibles.

    Facebook avait alors expliqué que « Free Basics donne aux gens l'accès à des services essentiels, tels que la communication, la santé, l'éducation, des offres d'emploi et de l'information agricole – le tout sans frais de données. Cela aide ceux qui ne peuvent se permettre de payer pour les données, ou qui ont besoin d'un peu d'aide pour faire leurs débuts en ligne. Et c'est ouvert à toutes les personnes, les développeurs et les réseaux mobiles ».

    Cette fois-ci, le PDG de Facebook revient à la charge dans une tribune publiée dans le Times of India où il se défend de limiter l’accès à internet avec une métaphore dans le monde réel : « nous avons des collections de livres basiques gratuits, elles sont appelées bibliothèques. Elles ne contiennent pas tous les livres, néanmoins elles en fournissent un bon nombre. Nous avons des soins de santé gratuits. Les hôpitaux publics ne fournissent pas tous les traitements, néanmoins ils sauvent des vies. Nous avons l’éducation de base gratuite. Chaque enfant mérite d’aller à l’école ».

    Par la suite il explique que « nous savons que lorsque les gens ont accès à internet, ils ont également accès à des emplois, à l’éducation, aux soins de santé, à la communication. Nous savons que pour dix personnes qui se connectent sur internet, environ une personne est sortie de la pauvreté. Nous savons que pour que l’Inde puisse observer des progrès, plus d’un milliard de personnes doivent être connectées sur internet ».

    Zuckerberg rappelle que « plus de 35 opérateurs ont lancé Free Basics et 15 millions de personnes se sont connectées. La moitié des utilisateurs de Free Basics qui ont découvert internet par ce biais paient pour accéder à l’internet complet sous 30 jours ». Et il précise « Il ne s’agit pas des intérêts commerciaux de Facebook ; il n’y a même pas de publicité sur Free Basics. Si les gens perdent leur accès à ces services, ils perdront simplement l’accès à toutes les opportunités offertes par internet aujourd’hui ».

    Il a conclu en disant « tout le monde mérite d’avoir accès à internet. Les services Free Bacis peuvent aider à atteindre cet objectif. Free Basics doit continuer pour aider l’Inde à atteindre l’égalité numérique ».

    Pourtant, Mahesh Murthy, patron d’une startup indienne interrogé par Bloomberg, a expliqué que « nous n’avons pas de problème avec l’internet libre à partir du moment où il est ouvert pour tous. « Free Basics » n’est qu’un moyen de verrouiller les utilisateurs vers l’écosystème de Facebook. Il n’y a pas Google ni YouTube », précisant par la suite « qu’il n’est pas possible que les riches aient accès à l’intégralité du NET quand les pauvres eux ne peuvent avoir accès qu’à Facebook ».

    Source : Times of India, Times of India (tribune de Mark Zuckerberg)
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  17. #57
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Consultant en technologies
    Inscrit en
    juin 2013
    Messages
    260
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en technologies
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : juin 2013
    Messages : 260
    Points : 903
    Points
    903
    Par défaut
    Sans être un pro-Facebook, je trouve que ce qu'il dit est plutôt censé dans le sens ou ils refusent qu'un service gratuit soit mis en place par une entreprise privée. S'ils veulent absolument respecter la neutralité du web, qu'ils fassent en sortent que les gens puissent se payer un accès internet sans devoir se priver de nourriture (hausse de l'emploi et / ou baisse des coûts des FAI locaux par exemple). En plus ce n'est pas comme si c'était juste Facebook qui était proposé gratuitement mais bien une panoplie de service en ligne (et je trouve encore normal qu'il n'y ai pas l'accès à tout le web gratuitement, Facebook Google ou les autres ne sont pas des FAI mondiaux).

  18. #58
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Webmaster
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    1 034
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmaster
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 1 034
    Points : 25 326
    Points
    25 326
    Par défaut Free Basics, l’initiative d’accès gratuit à internet de Facebook court-elle à sa perte ?
    Free Basics, l’initiative d’accès gratuit à internet de Facebook court-elle à sa perte ?
    Après l’Inde, le service est également suspendu en Égypte

    Depuis la semaine dernière, Free Basics, le service internet proposé par Facebook afin d’offrir un accès gratuit à un nombre limité de sites internet connait un vent d’opposition en Inde. En effet, l’Agence indienne de régulation des télécoms (TRAI) a ordonné à Reliance Communications, le seul opérateur fournissant le service Free Basics, de suspendre pour l’instant la diffusion de ce service.

    Cette décision vient du fait que Reliance Communications facture ses abonnés ordinaires selon ses tarifs habituels tandis que les utilisateurs de Free Basics ont gratuitement accès à un nombre limité de sites (30 au total en Inde).

    Les autorités indiennes se posent la question de savoir si un opérateur télécom pourrait légalement avoir des prix différents pour des contenus différents. À côté de cela, nombreuses sont les voix qui se sont élevées pour dénoncer ce qu’elles appellent une « chasse gardée », car pour certaines entreprises, les sites accessibles avec Free Basics seraient favorisés au détriment des autres. En attendant le règlement de cette affaire, Free Basics est pour l’instant indisponible en Inde.

    Alors que Facebook n’a pas encore fini avec cette affaire en Inde, voilà que le même service qui était fourni en Égypte par Etisalat est également suspendu. Cette fois, les raisons fondamentales de cet arrêt de Free Basics sont autres que celles mises en avant par les autorités indiennes.

    Depuis deux mois, Etisalat offre ses services sous réserve d’une licence qui lui a été attribuée par les autorités égyptiennes. La validité de la licence étant échue, Etisalat a arrêté de fournir ces services. Aussi, selon des informations provenant de sources anonymes, le gouvernement égyptien n’aurait pas renouvelé la licence.

    Nous rappelons que selon les données fournies par Facebook, plus de 3 millions de personnes auraient adopté cette offre. Et parmi ces personnes, 1 million de personnes auraient eu accès à internet pour la première fois.

    Au-delà de l’indisponibilité du service, cette seconde suspension du service Free Basics soulève plusieurs interrogations. Le programme survivra-t-il face à ces indisponibilités ? L’arrêt de ces services marque-t-il le rejet sans raison fondée de ces services par les pays tiers ? Doit-on entrevoir des signes d’une mort certaine à travers ces arrêts ?

    Source : Reuters

    Et vous ?

    Pensez-vous que le service Free Basics a une chance de décoller au regard de ces suspensions ?

    Les arguments mis en avant pour suspendre les services sont-ils recevables ?

    Voir aussi

    Forum Actualités
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  19. #59
    Membre confirmé
    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    120
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 120
    Points : 459
    Points
    459
    Par défaut
    Citation Envoyé par earhater Voir le message
    Sans être un pro-Facebook, je trouve que ce qu'il dit est plutôt censé dans le sens ou ils refusent qu'un service gratuit soit mis en place par une entreprise privée. S'ils veulent absolument respecter la neutralité du web, qu'ils fassent en sortent que les gens puissent se payer un accès internet sans devoir se priver de nourriture (hausse de l'emploi et / ou baisse des coûts des FAI locaux par exemple). En plus ce n'est pas comme si c'était juste Facebook qui était proposé gratuitement mais bien une panoplie de service en ligne (et je trouve encore normal qu'il n'y ai pas l'accès à tout le web gratuitement, Facebook Google ou les autres ne sont pas des FAI mondiaux).
    Ce qui me désole le plus c'est ce rôle de mécène qu'aimerait se donner Facebook dans cette histoire ou celle avec Mark qui "donne" généreusement ses 99% de ses actions à son association (à but non lucratif). Dans les deux cas, ces deux entités sont là sont pour le dieu $ et sous un prétexte humanitaire. Avec internet.org, Facebook cherche juste à conquérir de nouveaux marchés ni plus ni moins même l'inventeur du www avait sortit son "just say no" :

    In the particular case of somebody who’s offering … something which is branded internet, it’s not internet, then you just say no. No it isn’t free, no it isn’t in the public domain, there are other ways of reducing the price of internet connectivity and giving something … [only] giving people data connectivity to part of the network deliberately, I think is a step backwards.
    Posez vous la question que si les intentions de Facebook étaient si pures, pourquoi ne fournirait-il pas un internet qui ne serait pas bridé ?

  20. #60
    Inactif  

    Homme Profil pro
    NR
    Inscrit en
    juin 2013
    Messages
    3 715
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : NR
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2013
    Messages : 3 715
    Points : 1 038
    Points
    1 038
    Billets dans le blog
    9
    Par défaut
    Posez vous la question que si les intentions de Facebook étaient si pures, pourquoi ne fournirait-il pas un internet qui ne serait pas bridé ?
    Oui le but d'une entreprise c'est de gagner de l'argent, mais elle peut le faire en faisant le bien.

    Proposer un accès gratuit et limiter à internet, c'est mieux que rien je trouve. Si il proposait un internet gratuit et non bridé, plus personne n'achèterais d'abonnement. Cette offre est à destination des plus pauvre, et en Inde y'a de grosse inégalités, 1 personne sur 3 vit en dessous du seuil de pauvreté.

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 14/12/2011, 21h12
  2. Réponses: 4
    Dernier message: 19/06/2007, 18h14
  3. Enlever l'entête Cognos pour mettre celle de ma compagnie.
    Par alexandrebergercyr dans le forum Cognos
    Réponses: 2
    Dernier message: 30/04/2007, 13h54
  4. Pb de connexion sécurisée pour sites Internet et Intranet
    Par LadyArwen dans le forum MS SQL Server
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/07/2003, 16h16
  5. Comment faire pour mettre l'ecran en veille ?
    Par March' dans le forum MFC
    Réponses: 6
    Dernier message: 29/08/2002, 14h25

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo