Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #541
    Modérateur

    Citation Envoyé par herdans Voir le message

    Ne parlons pas de la France.
    Si, parlons-en justement de la France, pays des libertés et des droits de l'homme.

    On sait, depuis ce mois-ci, pourquoi la France ne pouvais pas accueillir un type comme Snowden.
    La France vient de voter un article de loi (article 20 de la LPM, anciennement article 13) qui, grosso-modo, légalise en France les pratiques que la NSA fait, elle, illégalement chez elle.

    Parlons-en de la France !!!
    --- Sevyc64 ---

    Parce que le partage est notre force, la connaissance sera notre victoire

  2. #542
    Nouveau membre du Club
    un article tres instructif, cliquer sur les points rouges :
    http://www.spiegel.de/international/.../a-941262.html

  3. #543
    Expert éminent sénior
    Vos SMS, une mine d’or pour la NSA
    Vos SMS, une mine d’or pour la NSA
    DishFire, où comment la NSA collecte des données à partir de 200 millions de SMS journaliers

    Souriez, vous êtes espionné ! Non ceci n’est pas une blague, en effet il est probable que vos SMS soient présents dans la base de données de la célèbre agence américaine, la NSA.

    Un vaste programme d’espionnage et de collecte de SMS téléphoniques dénommé « DishFire » a été révélé, suite à une investigation conjointe entre « The Guardian » et « Channel 4 News » sur des documents de la NSA datant de juin 2011, fournis par Edward Snowden.

    Cette révélation intervient à un jour de l’annonce du président américain Barack Obama, portant sur une profonde réforme des programmes de surveillances mis en place par la NSA, alors qu’au même moment une porte-parole de l’agence qualifiait ce programme de légal.

    « DishFire » permet la collecte de plus de 200 millions de SMS journaliers envoyés à travers le monde, toutefois il semblerait que cela ne concerne pas les réseaux téléphoniques se trouvant aux USA.

    Le programme de la NSA ne s’arrête pas là, en effet un programme dénommé « Prefer » permettrait d’extraire des données pertinentes à partir de la Base de données de SMS, parmi les informations recherchées par « Prefer » : les transactions bancaires, les géolocalisations ou encore les carnets de contact. A titre d’exemple, chaque jour plus de 1.6 million de SMS de Roaming envoyés près des frontières sont collectés.

    Cette mine d’or d’informations n’a pas été exploité uniquement par la NSA, mais aussi par son équivalent et allié britannique le GCHQ, pour espionner et surveiller ses concitoyens à leur insu, sans que le GCHQ ne soit inquiété par la justice et les lois en vigueur (Regulation of investigatory Powers Acts) car ce programme de surveillance porte la signature de l’agence américaine.


    Source : The Guardian1, The Guardian2


    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?

    Cette révélation aura-t-elle un effet sur la crédibilité de prochaines réformes présentées par le gouvernement américain ?

  4. #544
    Expert confirmé
    Citation Envoyé par Hannibal90 Voir le message
    Cette révélation aura elle un effet sur la crédibilité de prochaines réformes présentées par le gouvernement américain ?
    On ne peut pas tomber plus bas que terre.

  5. #545
    Membre du Club
    Je n'ai pas la télévision, et dans ma grande naïveté je me demande : est-ce qu'on parle de tout ça dans les journaux télévisés ?

  6. #546
    Nouveau membre du Club
    Le simple fait de penser que nos << amis >> US feront quoi que ce soit qui va dans le sens de la diminution des agissements actuels de la NSA est une pure utopie. La seule solution d'échapper à la surveillance électronique de la NSA commence d'abord par éviter d'utiliser tout appareil électronique, ABSOLUMENT TOUT !!!
    Sinon je ne vois pas d'autres solutions. Si vous en avez, je suis tout ouie !

  7. #547
    Membre expert
    Je suis fatigué de croire en mon action citoyenne et de dissuader mes proches de céder devant « le complot ». J'y crois encore, parce que je sais que le modèle actuel ne peut pas tenir, mais je suis fatigué…

    ---
    Debug the Web together!

  8. #548
    Invité
    Invité(e)
    Citation Envoyé par Thehacker Voir le message

    Sinon je ne vois pas d'autres solutions. Si vous en avez, je suis tout ouie !
    Vivre en corée du nord! ( mais c'est pas sur ...)

  9. #549
    Membre émérite
    @Thehacker : la RFC 1149 est pour toi !

  10. #550
    Membre averti
    Bon, avec tous les scandales qui touchent la NSA en ce moment, une étude (très sérieuse ) a été menée par mes soins pour définir l'impact du prochain scandale à la NSA. Il en réssorti que l'impact I(s) d'un scandale quelconque s est donné par la formule :
    Code : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
    I(s) = I(s - 1) + I(s - 2)
    avec
    Code : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
    I(1) = I(0) = "Americans are mad"

  11. #551
    Membre éprouvé
    Ils sont fort quand même s'ils arrivent à briser la barrière des langues ainsi que le caractère (très) codé de ce qu'est devenu le langage SMS de nos jours
    Le chemin est long mais la voie est LIBRE!!!

    Adhérer : www.mouvementlibriste.org

  12. #552
    Expert confirmé
    Citation Envoyé par gentil2005 Voir le message
    Ils sont fort quand même s'ils arrivent à briser la barrière des langues ainsi que le caractère (très) codé de ce qu'est devenu le langage SMS de nos jours
    Leurs cibles principales (commerciaux, gestionnaires et politiciens) ont en moyenne une orthographe plus respectueuse de la langue française (pas toujours mais en moyenne).

  13. #553
    Modérateur

    Citation Envoyé par gentil2005 Voir le message
    Ils sont fort quand même s'ils arrivent à briser la barrière des langues ainsi que le caractère (très) codé de ce qu'est devenu le langage SMS de nos jours
    Si le langage est de plus en plus codé comme avec l'exemple du SMS, notre vocabulaire s’appauvrit de plus en plus. On utilise de moins en moins de mot différents dans la vie de tous les jours (la plus intéressante pour les espions).
    J'ai entendu un linguiste dire, y a pas longtemps, qu'avec le langage sms, on n'utiliserait guère plus de 600 mots différents.

    Avec l'appauvrissement du vocabulaire, il y a aussi l'appauvrissement des formules syntaxiques. On fait des phrases de plus en plus simple, de plus en plus courtes. Phénomène justement encore plus amplifié en sms.

    Aussi paradoxal que ça puisse paraitre, si le sms est parfois difficile à comprendre pour nous humains, il serait au contraire bien plus facile à décoder et comprendre par des algorithmes que le langage naturel du fait même de sa pauvreté.
    --- Sevyc64 ---

    Parce que le partage est notre force, la connaissance sera notre victoire

  14. #554
    Invité
    Invité(e)
    Citation Envoyé par DonQuiche Voir le message
    Leurs cibles principales (commerciaux, gestionnaires et politiciens) ont en moyenne une orthographe plus respectueuse de la langue française (pas toujours mais en moyenne).
    Mis bout à bout les informations sur les lieux, les noms de sociétés, l'état ( va bien ou pas )... ça en fait des informations fiables ou au moins des tendances qui fournissent un avantage économique majeur.
    La qualité d'écriture est secondaire.

  15. #555
    Membre averti
    200M SMS par jour ? C'est bien peu.

    Maintenant que la NSA fasse ce qu'elle veux, nous avons notre propre NSA en France mais pas encore de Snowden français.

  16. #556
    Nouveau Candidat au Club
    Si j'avais le temps j'écrirais 200M de SMS bidons contenant quelques supposés mots clé, et je ferais des blagues en pensant aux gugusses qui lisent les résultats ! Laissez libre court à votre imagination !

  17. #557
    Membre expérimenté
    Pour faire cela, ce n'est pas quelques minutes à perdre dont on a besoin, mais plutôt 20 ou 25 ans !

  18. #558
    Nouveau membre du Club
    Ridicule
    Tout cela est du gaspillage.
    Ceux qui ont besoin de masquer leurs échanges électroniques utilisent des communications cryptées. Et de plus avec des clés de cryptage non officielles.
    Donc, américains, américaines et autres espionnés, demandez des comptes à vos élus qui gaspillent inutilement votre argent.

  19. #559
    Membre chevronné
    Je n'ai rien à cacher, mais je ne suis pas un politique haut placé
    Citation Envoyé par Piero Sangiorgio relatant Pierre Jovanovic
    Suite au scandale des écoutes de la NSA, j'avais expliqué à la radio (et cela depuis longtemps) que grâce à cela ils tenaient bon nombre de députés européens, fonctionnaires, députés, policiers, etc., etc. Notre lecteur Arnaud Dorthe confirme via le site de mon ami Pierre Mangin "Les parlementaires européens ne peuvent pas s'opposer aux américains sinon leur intimité sera dévoilée au grand public par la NSA pour chacun d'entre eux: corruption, affaires de moeurs, abus de biens sociaux. Les révélations de Snowden ne suffiront pas à inverser les choses, elles permettent juste de les constater.
    Et quand on pense que certaines personnes parlent de "pédophilie répandue" chez les politiciens, on imagine vite ce que "intimité" et "affaires de moeurs" peut signifier dans le pire des cas.
    "If you can't teach it then you don't know it."

  20. #560
    Expert éminent sénior
    La NSA et le GCHQ exploitent les applications mobiles populaires pour l’espionnage
    Angry Birds concerné, dément toute implication

    Edward Snowden continue à faire trembler la NSA. The Guardian vient de faire de nouvelles révélations grâce à des documents fournis par l'ex-analyste de l’agence américaine de sécurité. Cette fois, c’est la NSA et son homologue britannique, le GCHQ (Government Communications Headquarters) qui sont impliqués.

    Ces deux organisations exploiteraient activement les données recueillies sur les utilisateurs par des applications mobiles populaires. Il s’agirait notamment d’applications de géolocalisation, de jeux et de réseaux sociaux. En tête de liste, on retrouve Angry Birds et Google Maps. Pour preuve, un document datant de 2008 indique que « toute personne utilisant Google Maps sur un smartphone travaille pour un système de collecte de données du GCHQ ». Il suffirait ainsi de poster une photo à partir d’une application pour que les deux organismes entrent en possession d'une grande quantité de données. Les mêmes documents révèlent que des procédures similaires sont utilisées également sur les iPhone.

    Un autre rapport concernant le GCHQ, datant de 2012, décrit la procédure complète d’interception d’informations à partir du célèbre jeu Angry Birds, téléchargé près de 2 milliards de fois à travers le monde. Flickr Place, une application de partage de photos, et les autres applications permettant de se connecter sur Facebook sont aussi des cibles de l’agence britannique.


    Suite aux révélations, The Guardian a interrogé l'éditeur d'Angry Birds qui a catégoriquement nié les faits. Celui-ci affirme ne pas avoir eu connaissance d'un tel système d'espionnage. Les documents montrent que les systèmes de surveillance ont été mis au point sans accord des éditeurs des applications concernées.

    La NSA n'a pas nié la présence des outils-espions dans les applications, et rétorque qu'il est « faux d'affirmer que les collectes d'informations de la NSA à l'étranger ciblent les communications ou les informations des ressortissants américains ».

    Source : The Guardian

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?

    Vous sentez-vous en sécurité en utilisant vos appareils mobiles ?
    Vous avez envie de contribuer au sein du Club Developpez.com ?

    Vous êtes passionné, vous souhaitez partager vos connaissances en informatique, vous souhaitez faire partie de la rédaction.
    Il suffit de vous porter volontaire et de nous faire part de vos envies de contributions :
    Rédaction d'articles/cours/tutoriels, Traduction, Contribution dans la FAQ, Rédaction de news, interviews et témoignages, Organisation de défis, de débats et de sondages, Relecture technique, Modération, Correction orthographique, ...etc.
    Vous avez d'autres propositions de contributions à nous faire ? Vous souhaitez en savoir davantage ? N'hésitez pas à nous approcher.