Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #521
    Membre averti
    Citation Envoyé par Arnard Voir le message
    Votre réaction montre que je me suis mal exprimé. Quand je dis 27To est foireux, j'entendais que ce chiffre est sous-évalué (on entend 27To en global, ma supposition/interrogation de 27To/an). Vu le volume de données enregistrées, on dépasse laaaaargement ces 27To. Je n'inclus pas les déplacements, car on parle de 5 milliards d'informations, ce qui peut signifier 50 millions de smartphones enregistrés 100 fois...

    J'ai apporté un edit à mon message pour clarifier cela.
    En effet. Je m'attendais plus à 1Po/an en comptant réplications, index, etc...

  2. #522
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par bjm13 Voir le message


    N'oublier pas le nombre de fois que ces données doivent être enregistrées par jour (On se déplace, non?)
    Sans compter qu'une seconde d'angle, en latitude et en longitude, ça fait environ 30 mètres. Les GPS font mieux que ça. Ils sont capables de repérer au mètre près. Ils peuvent aussi donner des mesures d'altitude, si le récepteur est en vue de 4 satellites au moins. Et tout un ensemble de metadonnées.
    J'appelle "Point Traroth" le moment dans une discussion où quelqu'un parle des Bisounours. A partir de ce moment, toute discussion sérieuse devient impossible, puisque la légitimité d'une des parties pour exposer son point de vue est mise en cause. C'est juste un anathème, un moyen de décrédibiliser les autres sans avoir à discuter.

  3. #523
    Membre actif
    Ce qui serait intéressant c'est de connaître la méthode qu'ils utilisent pour récupérer les données dans nos smartphones...

  4. #524
    Membre émérite
    En partant du principe qu'il y a des backdoors dans chaque noeud de communication, que chaque opérateur connait ta présence sur le territoire via la triangulation des réseaux vu que ton téléphone émet régulièrement sa position pour avoir son antenne... pas besoin d'un rootkit sur ton smartphone, cela reste vrai avec un vieux 3310... Donc non, ils ne récupèrent rien sur ton smartphone, ils se contentent de lire ce que le smartphone et l'opérateur émettent x)

  5. #525
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par HardBlues Voir le message
    Ce qui serait intéressant c'est de connaître la méthode qu'ils utilisent pour récupérer les données dans nos smartphones...
    Et surtout à quels fins l'utiliser.

  6. #526
    Expert éminent sénior
    Allez, rions un peu :

    (titre de ce fil)

    Le projet PRISM autorise les fédéraux américains à fouiller nos données stockées en ligne
    Ah bon ?
    Et vous croyez que ça a un rapport avec ça ?
    Il a à vivre sa vie comme ça et il est mûr sur ce mur se creusant la tête : peutêtre qu'il peut être sûr, etc.
    Oui, je milite pour l'orthographe et le respect du trait d'union à l'impératif.
    Après avoir posté, relisez-vous ! Et en cas d'erreur ou d'oubli, il existe un bouton « Modifier », à utiliser sans modération
    On a des lois pour protéger les remboursements aux faiseurs d’argent. On n’en a pas pour empêcher un être humain de mourir de misère.
    Mes 2 cts,
    --
    jp

  7. #527
    Responsable .NET

    Espionnage : la collecte des données contraire à la constitution pour un juge
    un premier revers judiciaire pour la NSA

    S’appuyant sur le PATRIOT Act et l’autorisation de la Fisc (Foreign Intelligence Surveillance Court), la NSA a mené de vastes opérations de collecte des données personnelles des utilisateurs et des métadonnées sur leur communications téléphoniques, bafouant au passage la protection de la vie privée, sans toutefois être contestée par la justice.

    Pour la première fois, le programme de surveillance a enregistré un revers judiciaire important. Richard Leon, un juge fédéral d'un tribunal civil de Washington, a débouté l’agence de sécurité américaine, estimant que les opérations de collecte menées par celle-ci sont contraires à la constitution.

    Le juge intervenait dans le cadre d’une plainte de Larry Klaymann, un avocat conservateur qui conteste la légalité du programme de surveillance, et de Charles Strange, propriétaire de compte Verizon, qui craint d'avoir été mis sur écoute par la NSA suite à ses critiques envers l’armée américaine.

    Le juge Richard Leon a statué que la collecte des métadonnées téléphoniques des plaignants par la NSA violait les droits établis par le quatrième amendement de la Constitution sur les perquisitions et saisies non motivées.

    « Il est évident qu’un tel programme empiète sur les valeurs défendues par le quatrième amendement de la Constitution américaine relatif à la protection de la vie privée ;», écrit le juge Leon, qui qualifie de « ;quasi orwellienne ;» la technologie qui régit le programme de surveillance.

    Dans son injonction préliminaire, il a demandé l’arrêt immédiat de la « collecte des métadonnées téléphoniques des comptes Verizon de Larry Klayman et Charles Strange ». Par ailleurs, le gouvernement devra également détruire toutes les métadonnées qui ont été collectées sur ces personnes.

    La décision du juge a été portée devant une cour d'appel qui devra se prononcer sur le fond. Son application n’est pas immédiate.

    Interrogé par le journaliste Glenn Greenwald, Edward Snowden a salué cette décision. « ;Aujourd’hui, un programme secret autorisé par un tribunal secret, maintenant qu’il est exposé au grand jour, a été jugé comme violant les droits des Américains ;», a-t-il souligné, dans un communiqué publié par le New York Times.


    Source : la décision de justice
    Vous souhaitez participer aux rubriques .NET ? Contactez-moi

    Si déboguer est l’art de corriger les bugs, alors programmer est l’art d’en faire
    Mon blog, Mes articles, Me suivre sur Twitter
    En posant correctement votre problème, on trouve la moitié de la solution

  8. #528
    Membre chevronné
    J'imagine que ça ne concerne que les ressortissants étasuniens. Au mieux les résidents sur le territoire des Etats-Unis. Mais quid de l'espionnage systématique du reste de la population mondiale, soit plus de 6,5 milliards de personnes qui n'ont pas la chance d'être étasuniens ?

    Bon, la décision va dans le bon sens. Mais on est toujours très, très loin du compte !
    J'appelle "Point Traroth" le moment dans une discussion où quelqu'un parle des Bisounours. A partir de ce moment, toute discussion sérieuse devient impossible, puisque la légitimité d'une des parties pour exposer son point de vue est mise en cause. C'est juste un anathème, un moyen de décrédibiliser les autres sans avoir à discuter.

  9. #529
    Responsable .NET

    RSA Security aurait reçu 10 millions de dollars de la NSA pour introduire un backdoor dans ses algorithmes
    la société apporte un démenti

    Le scandale sur le vaste programme de surveillance de l’agence de sécurité américaine (NSA) continue à faire les choux gras de la presse.

    Un nouveau rapport affirme que la NSA aurait soudoyé RSA Security, l’entreprise de sécurité détenue par EMC, afin que celle-ci puisse fragiliser ses algorithmes de sécurité.

    RSA Security est à l’origine de plusieurs solutions de chiffrement RSA populaires utilisées par un nombre important d’entreprises. Selon Reuters, qui cite deux sources proches du dossier, la NSA aurait payé 10 millions de dollars à RSA Security, afin que l’entreprise introduise une porte-dérobée dans l’algorithme de chiffrement utilisé par sa solution BSafe.

    Cette information qui n’a pas manqué de créer une véritable polémique a été rapidement rapprochée avec les événements de septembre. En effet, suite aux révélations d’Edward Snowden sur les efforts de la NSA pour casser les algorithmes de chiffrements, RSA Security avait demandé à ses clients de ne plus utiliser le générateur Dual EC DRBG parce que celui-ci avait été délibérément trafiqué par des cryptographes de la NSA.

    RSA Security avait travaillé en collaboration avec la NSA sur Dual_EC_DRBG. L’agence de sécurité américaine avait usé de son pouvoir pour faire adopter l’algorithme comme norme par le « National Institute of Standards and Technology » (NIST), qui avait également annoncé en septembre que l’algorithme n’était pas fiable.

    De son côté, RSA Security affirme fermement ne pas avoir collaboré avec la NSA pour fragiliser ses solutions. « Selon la presse, nous avons conclu un contrat secret avec la NSA pour intégrer un générateur connu de nombre aléatoire erroné dans les bibliothèques de chiffrement BSAFE. Nous démentons catégoriquement cette allégation », écrit la firme dans un communiqué de presse.

    Il faut noter que les documents de Snowden révèlent que la NSA, via un programme de nom de code SIGINT, aurait dépensé en un an un montant de 250 millions de dollars pour l’insertion de « backdoor » au sein des solutions de sécurité logicielle produites par des firmes dont les noms n’ont pas été dévoilés.

    Quoi qu'il en soit, l’algorithme Dual_EC_DRBG n’est plus assez fiable.

    Source : Reuters, RSA Security
    Vous souhaitez participer aux rubriques .NET ? Contactez-moi

    Si déboguer est l’art de corriger les bugs, alors programmer est l’art d’en faire
    Mon blog, Mes articles, Me suivre sur Twitter
    En posant correctement votre problème, on trouve la moitié de la solution

  10. #530
    Membre expert
    Ah, l'affreuse question de la vie privée sur internet... Il ne faut pas oublier qu'internet est avant tout un outil. On y fait des recherches, on communique, on stock des documents, etc. C'est la manière dont on utilise cet outil qui peu être dangereuse..

    Maintenant, dès le plus jeune âge on apprend à se méfier des publicités "bidons" (genre "Wahou, vous êtes le millionième visiteur ! Cliquez pour gagner un IPhone !!"), des sites de téléchargements et des mails anormaux. Et on voit des choses tel que les cookies apparaître. Même une personne lambda, n'y connaissant pas grand chose en informatique mis-à-part surfer sur le web, se rend compte que nos moindre faits et gestes peuvent être enregistrés et utilisés.

    De ce fait je pense que dans les années qui suivent, un système sera mis en place pour contrôler internet (un espèce d'état virtuel? -> 8Wonderworld ! ). Il est peu probable que les fédéraux américain s'intéressent à ce qui est dit de Nabila sur Facebook, et encore moins que l'on est envoyé un mail à un amis pour lui souhaiter son anniversaire. En revanche, des personnes mal intentionnées pourrait utiliser ces même données à des fins plus malsaine.

    Pour résumer ma pensée : Utiliser internet avec précaution et ne pas oublier une chose : "La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui". Déclaration des droits de l'homme, Art. 4

  11. #531
    Membre expérimenté
    Bonjour ZenZiTone.

    Je trouve ta réponse un peu trop rapide. Je ferais une petite métaphore pour expliquer en quoi on doit un minimum faire gaffe à l'intrusion dans nos e-vies.

    Que dirais-tu si je disposais des clés de ta maison et de celles de toutes les maisons du monde ? Gênant, non ? Par contre, qu'un juge fournisse une dérogation pour fouiller chez toi en cas de doute dans le cadre d'une enquête, là on accepte si le dossier est bien monté.

    Or ce qu'a fait la NSA, et que font sûrement d'autres gouvernements européens, c'est du "Data Mining" à la sauvage et à l'aveugle. Et ce qui me gêne, c'est que certaines de mes discussions très privées sur certains théorèmes mathématiques puissent être récupérés par un yankee mal intentionné. De plus, ces données sont sûrement stockées.

  12. #532
    Membre chevronné
    Moi ce qui me gêne c'est qu'ils ont utilisé ces données à d'autres fins, comme espionnage industriel ... là c'est grave.
    Maintenant, il faut savoir protéger ses données, ce qui est sensble ne doit pas se trouver sur le net ou dans un Cloud... maintenant qu'il trouve une photo de moi ou de mon chat ... ou qu'il save que je suis né le 14/07/1789 ça n'intéresse pas grand monde
    Si débugger est l'art d'enlever les bugs ... alors programmer est l'art de les créer

  13. #533
    Membre éclairé
    Citation Envoyé par BROWNY Voir le message
    qu'il save que je suis né le 14/07/1789 ça n'intéresse pas grand monde
    Au contraire c'est une info très importante !
    C'est une des informations que tu peux demandé pour voir un extrait d'acte de naissance qui donne le droit d'avoir une carte d'identité. Il faut pas grand chose pour pourvoir usurpé l'identité d'une personne. Nom, Prénoms, date et lieu de naissance, et les noms et prénoms des parents...
    Donc toutes personne stupide sur internet qui à mis son identité intégral et réelle et affiche les relation avec ses parents (qui auront peut être fait la même chose) et paf, on peut avoir une carte d'identité à son nom et que des papier officiel !
    L'expérience est une lanterne que l'on porte sur le dos et qui n'eclaire jamais que le chemin parcouru.

    La nature fait les choses sans se presser, et pourtant tout est accompli.

  14. #534
    Chroniqueur Actualités

    Edward Snowden : je travaille toujours pour la NSA
    Edward Snowden : je travaille toujours pour la NSA,
    ils sont les seuls à ne pas s’en rendre compte

    Les révélations sur les exactions de la NSA se succèdent comme les épisodes d'une série hollywoodienne. Edward Snowden, l'ancien contractuel de la NSA à l'origine des fuites, qui s'était juste fait porteur du message, a accordé une interview au Washington Post pour expliquer son geste.

    «Je ne voulais pas changer la société», a-t-il déclaré, «je voulais donner à la société l'occasion de décider si elle voulait se changer elle-même. ». Le jeune homme s'est dit satisfait d'avoir réussi à informer le public sur l'étendue massive de la surveillance d'internet et des communications téléphoniques par le gouvernement américain. «Pour moi, en termes de satisfaction personnelle, la mission est déjà accomplie»

    De plus, Snowden souligne que bien qu'il a signé le Formulaire Standard n°312 qui est une clause de confidentialité sur les informations classifiées, sa loyauté était ailleurs. «Le serment d’allégeance n’est pas un serment de garder le secret», scande-t-il, «c’est un serment envers la Constitution. Ce serment, je l’ai tenu, alors que Keith Alexander et James Clapper l’ont brisé.». Il poursuit en disant que ceux qui l'accusent de trahison n'ont pas compris son objectif. «Je n’essaie pas de mettre la NSA à terre, j’essaie d’améliorer la NSA. Je travaille toujours, en ce moment même, pour la NSA. Ils sont les seuls à ne pas s’en rendre compte.».

    Une campagne qui a en tout cas porté ses fruits. En effet, le président Barack Obama va prononcer un discours sur le sujet en janvier. Le chef du monde libre a qualifié de «nécessaire et important» un débat sur le rôle de la NSA. D'ailleurs, il envisage une modification des vastes capacités d'espionnage dont l'agence dispose qui ont soulevé tant de critiques au sein des défenseurs de la vie privée.

    Source : Washington Post

    Et vous ?

    Partagez-vous le point de vue d'Edward Snowden ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  15. #535
    Membre régulier
    Wow, le bloc "Retrouvez le dossier de la rédaction" est sacrément long !
    J'ai l'impression que depuis ces révélations, on ne parle que de cela.

  16. #536
    Membre éclairé
    Le chef du monde libre
    Hum... C'est un tantinet pompeux non ?
    Déjà qu'il a même pas les clés de chez lui...

  17. #537
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par hn2k5 Voir le message
    Hum... C'est un tantinet pompeux non ?
    Peut être pas.

    Pour preuve, si l'on s'intéresse à quelques grosses productions hollywoodiennes, on sait que c'est grâce aux USA (et régulièrement grâce à leur président) que le monde libre gagne toujours à la fin.

    Mais il y a peut être un truc qui foire dans mon raisonnement ...

  18. #538
    Membre habitué
    Je vais être crû, mais autant appeler un chat un chat. Pour moi c'est juste de la haute trahison. Ce réfugier chez l'ennemi géopolitique russe en est une parfaite illustration.

  19. #539
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par quanta Voir le message
    Pour moi c'est juste de la haute trahison.
    Je suis tout à fait d'accord avec toi.

    Ce réfugier chez l'ennemi géopolitique russe en est une parfaite illustration.
    La NSA s'est réfugiée en Russie?

    Les traîtres, c'est bien ceux qui trahissent leur pays en bafouant les lois et les libertés du peuple.
    "Parce que le diable est dans les détails, une vision sans nuance ne peut prétendre à la compréhension du monde."

    Mon ancienne page perso : https://neckara.developpez.com/

  20. #540
    Membre habitué
    Comment appelle-t-on un état qui adopte exactement les mêmes valeurs et les mêmes méthodes, que celui qu'il est censé combattre? Stasi-unis et Russie même combat. La Russie version 2010's a presque l'air d'un bon samaritain à côté des States : Guantanamo (vs Pussy Riot/Greenpeace), surveillance de la population mondiale télécom et bancaire.

    Apparemment, il suffit que le système soit défendu par celui qui a obtenu le prix Nobel de la Paix par anticipation, pour que ce soit "le Bien".

    L'état américain qui, a trahi le monde libre, s'estime "trahi" par Snowden

    Que de paradoxes...



    Ne parlons pas de la France. Si la situation n'était pas si grave, ce serait presque drôle.

    Après la Guerre Froide, on a droit à la Guerre Économique et Cyber. Et dans cette nouvelle forme de guerre, c'est chaque pays pour soi, vu que l'Europe à part faire un grand marché unique et préserver la paix en Europe, l'ambition mondiale frôle le 0... On aura les moyens de contester l'hégémonie technologique, quand on réformera la France et quand on arrêtera de vouloir ouvrir naïvement notre pays aux concurrents américains, chinois, qui font de la fausse monnaie pour obtenir le monopole en cassant les prix. Encore faut-il pour cela, avoir une certaine ambition politique française et européenne. Par contre, pensez à prévenir nos dirigeants sur les modalités de la guerre, car pour l'instant, nous perdons la guerre, et je ne suis même pas sûr qu'ils soient au courant que cette guerre existe.


    Soyons clair là-dessus, on trimbale quelques casseroles qui font pencher la balance en notre défaveur. L'absence de priorité, la décentralisation incontrôlée permet de multiplier les dépenses, engendrant une hausse des impôts et assimilés, seule solution de nos têtes pensantes, (réduction des ambitions pharaoniques de la bourgeoisie politique local? inconnue au bataillon).



    Pour rebondir dans le domaine qui nous intéresse, l'informatique, est un secteur vital qui mériterait davantage d'investissement dans un rôle offensif (attaque, vol d'information)et défensif (sécurité des données). Par exemple, on pourrait mettre le paquet dans la DGA, l'ANSI, la prévention conseil aux PME, en évitant les fiasco SSII Steria Louvois et les autres surveillances traitresses de la population française. Nous ne sommes pas la menace Nous sommes innocents, nous ne méritons ni la suspicion, ni la surveillance fichage 24/7/365. Ici, c'est la France, c'est pas les States, il nous reste des valeurs : "prouvez la culpabilité" ou ayez un semblant d'élément à charge avant de nous traquer.