IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Etudes Discussion :

Un développeur peut-il se passer de culture classique ?


Sujet :

Etudes

  1. #1
    Expert éminent sénior

    Inscrit en
    juillet 2009
    Messages
    3 407
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juillet 2009
    Messages : 3 407
    Points : 148 798
    Points
    148 798
    Par défaut Un développeur peut-il se passer de culture classique ?
    Un développeur peut-il se passer de culture classique ?
    Pour le Directeur de 42, « Montaigne c’est sympa, mais c’était quand même il y a un petit moment »



    L’atmosphère se charge d’électricité. La salle de conférence de presse prend d’un coup des allures de scène de western. Jusqu’ici, la présentation de Xavier Niel pour son école « 42 » s’était plutôt bien passée.

    Malgré les charges répétées – et souvent assez lourdes - contre le secteur publique, les politiques et l’éducation nationale, personne n’avait jugé bon de « nourrir le troll » du PDG de Free.

    Tout se passait le plus calmement du monde.

    Et sur la scène, les trois anciens du groupe Ionis, recrutés pour lancer la nouvelle école, affichaient leur enthousiasme serein. Ils ne se privaient pas, au passage, de tacler leur ancienne institution pour bien montrer que le projet de Xavier Niel était une révolution bien différente de l'Epitech ou de l'EPITA.

    Parmi eux, Nicolas Sadirac, ex-Executive Director de l’Epitech, nouveau Directeur Général de 42.


    Nicolas Sadirac, Floriant Bucher, Kwame Yamgnane,
    trois anciens de l’Epitech débauchés par Xavier Niel


    Tout se passait bien donc jusqu’à ce qu’un interlocuteur surprise ne prenne la parole. « Bonjour, je suis Patrice Dumoucel, lance la personne qui, au milieu des questions des journalistes, avait demandé le micro, je suis le fondateur de l’EPITA ».

    Sur scène, les sourires se figent.

    Le nouveau directeur de 42, Nicolas Sadirac, semble instantanément comprendre ce qui va se passer.

    Dans l'assistance, la presse – dont certains représentants s'étaient un peu endormis – sort ses stylos et ses cahiers. Les têtes se lèvent.

    « Je vois avec vous trois élèves de mon établissement… Dont Nicolas Sadirac, lance Patrice Dumoucel. Vous ignoriez que c’était un cancre puisqu’il a été viré puis repris à trois reprises. N’est-ce pas Nicolas ? ». Le Directeur de 42 encaisse ce coup au ventre, un coup donné sur le ton de l'humour en écho à la discussion qui tournait quelques minutes auparavant sur l’avenir des jeunes en échec scolaire.

    Le fondateur de l'EPITA s'adresse ensuite à Xavier Niel. Pour lui, rien de révolutionnaire dans 42. Au contraire. « Ce que vous décrivez me comble dans la mesure où je retrouve tous les fondamentaux que j’avais essayés de mettre en place il y a maintenant 30 ans… ». Rien de nouveau donc. Et surtout un danger pour ses futurs élèves. « Vous évoluez que vous le vouliez ou non dans un système français qui intègre des diplômes, des homologations. Vous indiquez former 1 000 jeunes. Soit. Sans leur donner de titres certifiés. Concrètement, vous ne leur permettez pas de rentrer dans les conventions collectives françaises », accuse Patrice Dumoucel.

    Avant de se ré-intéresser à son ancien poulain, à qui il réserve sa deuxième cartouche.

    « Des établissements novateurs comme le vôtre, comme l’EPITA aussi – pardonnez-moi Nicolas de le redire… - il en existe depuis fort longtemps, poursuit-il. Comment allez-vous collaborer avec des structures qui proposent des formations gratuites comme ETNA (N.D.L.R. : certifié par l’État au contraire de 42), dont je suis également créateur… comme vous le savez Nicolas ». Nicolas Sadirac esquisse un sourire en coin, entre gène et colère contenue.

    « En dernier lieu, comme je suis venu en toute amitié vous apporter la contradiction – et la bienvenue – j’aimerais vous rappeler que prendre des jeunes dans des conditions d’évaluation universitaire spécifique, c’est faire des choix d’ouverture, des choix de folie aussi… Toujours vous Nicolas, que je connais bien, je vous ai admis - vous le savez fort bien - alors que vous aviez un profil extrêmement spécifique… Et je ne le regrette pas. La preuve ? Vous êtes là ». Le sous-texte tient en un mot. Il est dévastateur. « Ingrat » semble accuser Patrice Dumoucel.

    Le fondateur de l'EPITA décoche alors sa dernière flèche. Toujours en réponse au lancement de 42. Toujours en direction de son ancien protégé.

    Le débat le plus intéressant de toute la présentation (et de cette passe d'armes) était d'ailleurs là. Quelques minutes auparavant, Xavier Niel et ses nouveaux collaborateurs expliquaient, en substance, que leur enseignement serait pragmatique. Pas de superflus ou d'inutile pour faire bien. Pas de cours de culture générale classique, bien trop académiques. Pas assez révolutionnaire.

    Un point qui a fait bondir l'ancien dirigeant de l'EPITA. « Il n’empêche que la culture générale, pas au sens littéraire nécessairement, au sens de l’ouverture sur le monde, est d’un des éléments que l’on rencontre dans l’enseignement supérieur depuis plusieurs siècles… En fait depuis Montaigne, analyse-t-il. Je vois mal comment il peut y avoir création sans ouverture sociale et culturelle, sans apprentissage des données politiques, des données littéraires et des données scientifiques. Loin de moi l’idée de faire l’apologie des prépas traditionnelles – je les ai réfutées – mais en revanche, la culture et l’éloge de la différence font partie des éléments fondamentaux ».

    Et d'enfoncer le clou. « Comment comptez-vous le faire si votre sélection s’appuie uniquement sur des évaluations automatisées qui excluent toute appréciation personnelle. Et comment comptez-vous avoir cette créativité avec des jeunes que vous allez prendre bon an mal an à la sortie du Bac, et qui n’auront pas le temps de se former en 3 ans pour apprécier ce qu’est la culture ; et donc de comprendre le fond des problématiques auxquelles ils vont être confrontées ».

    Xavier Niel se lève. « Je vous remercie de votre présence, lâche-t-il, je suis ravi qu’on vous ait invité… ». Volonté de montrer une ouverture d’esprit ? Pic contre son service de presse de ne pas l’avoir prévenu ? On sent le Président de Free agacé.

    Très professionnel, sa contre-attaque est sans somation.

    Au manque culturel dont il vient d'être accusé, il oppose la dimension sociale de son projet. « Il y a quelque chose que je trouve scandaleux, c’est qu’à partir du moment ou l’école devient un business, cela ne marche plus. C’est tout le contraire de ce que l’on souhaite faire ». Puis endossant le manteau du chevalier blanc, il rend la monnaie de sa pièce à l'ancien dirigeant de l'EPITA : « ces écoles privés font un peu de social sur le coté pour faire beau, mais elles n’ont qu’une finalité : gagner de l’argent et enrichir des gens […] Certaines écoles privées s’adressent à 15 % de la population, nous à 100 % ».

    Patrice Dumoucel souhaite répondre. Le dirigeant de Free coupe court. « On n'est pas là pour faire un débat, je pense qu’il y a d’autres questions ».

    Effectivement. La question suivante concerne l’enseignement de l’informatique à l’école et au collège. Xavier Niel fait retomber la pression en blaguant sur le langage Logo.

    Mais Nicolas Sadirac, habillé pour l’hiver d’un costume de Judas-Cancre par son ancien mentor auto-proclamé, n’a pas l’intention de laisser passer.

    Son nouveau patron lui passe la parole pour répondre à la journaliste. Il saisit la balle au bond. « L’informatique c’est une autre façon de penser, comme le disait Steve Jobs. La culture est plurielle. La culture numérique c’est aussi une culture ».

    Et de lâcher sa bombe contre un Patrice Dumoucel, qu'il présente vieillissant et ringardisé, dans un monde en plein mouvement. « Aujourd’hui, on a une autre culture, qui est celle des Geeks. C’est elle qui a inventé Facebook, Google, etc. C’est vrai que Montaigne c’est sympa. Mais c’était quand même il y a un petit moment ».

    Certes. Le XVIe siècle commence à dater. C'est vrai. Mais quoiqu'on pense de ce débat (peut-on former de bons développeurs sans culture classique), force est de constater que Paul Valéry séparait enseignement et ouverture sur le monde avec un peu plus de classe lorsqu’il écrivait dans "Propos sur l'intelligence" : « le diplôme est l'ennemi mortel de la culture ».

    Mais il est vrai que Paul Valéry, aussi, « c’était il y a un petit moment ».

    N.B. Le Groupe IONIS et l'EPITA rappellent que Patrice Dumoucel n'a plus aucun lien avec le groupe et l'école (qu'il a revendue en 1994). Patrice Dumoucel souligne lui aussi qu'il parle uniquement en son nom propre et en aucun cas au nom de l'EPITA.

    Source : La passe d’armes commence à 44’15’’



    Et vous ?

    L’enseignement informatique peut-il (ou doit-il) se passer de cours de culture générale ?

    Avez-vous eu des cours de culture dans votre cursus ? Était-ce une bonne chose ?

    Que vous apporte la littérature, le cinéma, la musique ou vos connaissances économiques, historiques et politiques dans votre travail quotidien ? Quelque chose ou rien du tout ?

    La culture générale est-elle un élément important que vous cherchez chez un candidat/collaborateur/ collègue/employé ?

  2. #2
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Dans ta face Xavier !

  3. #3
    Nouveau membre du Club
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    19
    Détails du profil
    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 19
    Points : 35
    Points
    35
    Par défaut
    Aujourd’hui, on a une autre culture, qui est celle des Geeks. C’est elle qui a inventé Facebook, Google, etc. C’est vrai que Montaigne c’est sympa. Mais c’était quand même il y a un petit moment
    Je ne sais pas ce qu'il appelle culture Geek mais les fondateurs de Facebook et Google ont quand même fait Harvard, qui est d'un autre niveau que l'école 42...
    C'est une école qui va former des développeurs uniquement capables de pisser du code sans savoir bâtir ou défendre un projet (communication, présentation, ...), n'ayant aucune notion de droit informatique, n'ayant aucune culture et connaissances algorithmiques/mathématique.
    Bref, des "ouvriers" pour Free sans diplôme reconnu.

  4. #4
    Membre confirmé

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2008
    Messages
    778
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2008
    Messages : 778
    Points : 598
    Points
    598
    Par défaut
    Exactement des pisseurs de codes...
    Je parle en connaissance de code j'ai fait Epitech...

    On apprend pas a réfléchir on apprend a rechercher sur Google.

    En même temps pour faire des sites ou des applis il n'y a pas besoin d'avoir fait une grande école.

  5. #5
    Membre expert
    Avatar de MarieKisSlaJoue
    Homme Profil pro
    Ingénieur Cloud
    Inscrit en
    mai 2012
    Messages
    1 123
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Roumanie

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur Cloud
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mai 2012
    Messages : 1 123
    Points : 3 571
    Points
    3 571
    Billets dans le blog
    20
    Par défaut
    Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message
    L’enseignement informatique peut-il (ou doit-il) se passer de cours de culture générale ?
    je pense qu'aucune formation ne peux se passer de culture général. C'est donc aussi valable pour l'informatique. Dans l'enseignement on forme à un métier, mais c'est aussi l'endroit où l'ont va former les futurs citoyens. Des citoyens avec trop peu de culture ne sont pas enviable pour un pays.

    Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message
    Avez-vous eu des cours de culture dans votre cursus ? Était-ce une bonne chose ?
    Trop peu et même aucun après bac +3. Heureusement que mes formations et professeur avant m'ont donné l'envie de me cultiver par moi même. Car quand je vois d'autre personne qui on justement fait l'impasse sur cette culture. Un débat avec eux est juste un horrible moment.

    Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message
    Que vous apporte la littérature, le cinéma, la musique ou vos connaissances économiques, historiques et politiques dans votre travail quotidien ? Quelque chose ou rien du tout ?
    La je peux trop répondre, mais rien que pour briser la glace en entretiens ou alors savoir rebondir dans la communication oral je pense que avoir de la culture facilite grandement le travail.

    Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message
    La culture générale est-elle un élément important que vous cherchez chez un candidat/collaborateur/ collègue/employé ?
    Je me vois très mal travailler avec quelqu'un qui n'a pas été intéresser par la culture général et qui reste donc dans son domaine précis. Il me paraitrai manquer d'ouverture et donc pas forcément quelqu'un avec qui on à envie de passer du temps, même si lui ça ne le gène pas pour effectuer son travail.


    Sympa la vidéo je la regarderai quand j'aurai le temps.
    Ce post à été écrit par un panda
    Apollo 11 - AGC revue de code
    -- qwerty keybord

  6. #6
    Membre du Club Avatar de apicard3
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    60
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 28
    Localisation : France, Doubs (Franche Comté)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 60
    Points : 50
    Points
    50
    Par défaut
    "Je peux me passer de Montaigne mais je peux pas me passer de mon peigne." Nabilla
    Cette école me fait penser a la fac tout simplement.

    J'aimerais continuer a enrichir ma culture, j'en demande pas trop, au moins l'histoire de l'informatique et pour le reste je regarderai Question pour un Champion.
    De quoi c'est déjà trop? Apprenons du Scheme alors..

    Pour de vrai, les écoles françaises ne valent pas mieux que la 42, a un chouilla près.
    Elle m'a dit "Le soleil est en toi et tout tourne autour du soleil"

  7. #7
    Membre confirmé

    Homme Profil pro
    Mâle reproducteur chez Amazon
    Inscrit en
    mars 2006
    Messages
    207
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Mâle reproducteur chez Amazon

    Informations forums :
    Inscription : mars 2006
    Messages : 207
    Points : 463
    Points
    463
    Par défaut
    "Le monde peut fort bien se passer de la littérature. Mais il peut se passer de l'homme encore mieux." Sartre
    Pour vivre heureux, vivons cachés. Proverbe alien.

  8. #8
    Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2010
    Messages
    43
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2010
    Messages : 43
    Points : 58
    Points
    58
    Par défaut
    Oui la culture est utile, mais il ne faut pas exagérer non plus. La formation de citoyens, par exemple, est supposé se faire au jeune âge, c'est à dire 1 à 18 ans.

    Il faut arrêter de penser à avoir un enseignement de plein de choses aléatoires en continu. Il y a un moment où il faut apprendre à former des citoyens utiles à la société. Mieux vaut un citoyen pouvant bien faire son travail qu'un citoyen sachant plein de choses à gauche et à droite.

    À la fin, il faut profiter de la diversité de gens qu'une société possède et arrêter de leur apprendre tous les sujets (en appelant ça "culture"). Mieux vaut plusieurs personnes avec de très bonnes connaissances spécifiques que plein de personnes qui savent la même chose.

    Je ne dis pas que la culture doit être éliminée complètement, mais je pense que cette école amène une bonne idée. L'enseignement de la "culture" doit s’arrêter quelque part, et je ne crois pas que ce soit optimal de persister à l'enseigner lorsqu'une personne est déjà supposé avoir une bonne culture (~18 ans).

    Aussi, je ne crois pas que ce post se situe bien dans la section "nouvelles". Il est beaucoup trop subjective (ne faites que regarder le ton deux secondes). Une nouvelle se doit d'être le plus objectif possible (il est très difficile (impossible?) de l'être complétement, mais il y a des limites).

  9. #9
    Membre confirmé

    Homme Profil pro
    Mâle reproducteur chez Amazon
    Inscrit en
    mars 2006
    Messages
    207
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Mâle reproducteur chez Amazon

    Informations forums :
    Inscription : mars 2006
    Messages : 207
    Points : 463
    Points
    463
    Par défaut
    On m'a moinsé. Purée, même sans Sartre, vous n'allez quand même pas me dire que l'Episode III est moins jouissif à voir que du code.
    Même si j'ai eu une décharge de plaisir, en me remettant à coder, après un moment où je n'avais pas codé. Comme un fumeur qui a sa cigarette après 1 an sans fumer.

    En fait, c'est complémentaire. Bien sûr, qu'il faut des spécialistes. Mais même comme ça, tous mes amis sont à la fois informaticiens et amateurs de SF. On n'est pas Spock. Tout n'est pas que logique.
    De plus, la SF est un bon sergent recruteur pour les sciences en général. Et Pascal était un génie mathématique, et un grand philosophe. D'où le Turbo Pascal, d'ailleurs.
    Pour vivre heureux, vivons cachés. Proverbe alien.

  10. #10
    Membre du Club
    Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    avril 2010
    Messages
    96
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : avril 2010
    Messages : 96
    Points : 58
    Points
    58
    Par défaut
    Comment cela se fait que personne ne remarque qu'une fois de plus, il s'agit uniquement de booster l'ego surdimensionné et insupportable du patron de Free. Fan boy pathétique de l'american-way-of-leading, qui n'arrivera jamais à la cheville d'un jobs ou d'un Ellison...

  11. #11
    Modérateur
    Avatar de tourlourou
    Homme Profil pro
    Biologiste ; Progr(amateur)
    Inscrit en
    mars 2005
    Messages
    3 620
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 58
    Localisation : France, Yvelines (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Biologiste ; Progr(amateur)

    Informations forums :
    Inscription : mars 2005
    Messages : 3 620
    Points : 10 378
    Points
    10 378
    Billets dans le blog
    6
    Par défaut
    Former des personnes immédiatement fonctionnelles uniquement dans leur domaine, c'est peut-être rentable.

    Mais si on met de côté l'aspect philosophique et humain, à l'heure où les carrières vont être de plus en plus longues et probablement variées, quels profils sauront/pourront évoluer ou se reconvertir ?
    Delphi 5 Pro - Delphi 10.3.2 Rio Community Edition - CodeTyphon 6.90 sous Windows 10 ; CT 6.40 sous Ubuntu 18.04 (VM)
    . Ignorer la FAQ Delphi et les Cours et Tutoriels Delphi nuit gravement à notre code !

  12. #12
    Nouveau membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    août 2011
    Messages
    13
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : août 2011
    Messages : 13
    Points : 26
    Points
    26
    Par défaut
    Citation Envoyé par saturn1 Voir le message
    Exactement des pisseurs de codes...
    Je parle en connaissance de code j'ai fait Epitech...

    On apprend pas a réfléchir on apprend a rechercher sur Google.

    En même temps pour faire des sites ou des applis il n'y a pas besoin d'avoir fait une grande école.
    Je ne voudrais pas trop rentrer dans le troll, mais je me souviens qu'on était une dizaine dans les cours de droit, UML, ou encore RFID. Sur une bonne promotion de 200... Un peu triste. Curieusement, il y avait un peu plus de monde en mercatique et finance. Quant aux mathématiques, délaissées. Mais bon de là à sortir des cryptologues de l'Epitech . Mais si l'on a fait les 5 années dans cette école, on ne peut pas dire ça, et encore moins si l'on n'a pas participé à ces modules.

    L'ouverture doit venir de l'étudiant avant tout. De mon point de vue, cela ne sert à rien de forcer l'élève à participer à des cours qui ne l'intéresse pas. Dans cette école, on avait le choix de choisir un peu sa voie, je ne sais pas si c'est toujours le cas, ou bien si c'est le cas ailleurs, mais on ne sort pas tous "pisseur de code" ou développeur, sauf si on le souhaite, ce qui semble être la majorité.

    Ce que ça m'a vraiment apporté, devenir autodidacte. De la débrouillardise, pour financer les études, travailler, en alternance ou non. D'ailleurs, c'est cette alternance entreprise et école qui m'a vraiment formé. On vient rarement tenir les ingénieurs -dans le sens ingénierie- par la main, et encore moins dans les NTIC. Je ne sais pas ce que 42 va donner de ce point de vue là, mais c'est vraiment la synergie avec le monde du travail qui a été formateur. J'ai peur de voir sortir des autistes de ce système, des génies de l'informatique incapables de s'exprimer avec leur employeur après avoir été enfermés pendant 3 années post-bac. À tort, je l'espère pour ces jeunes.

    D'ailleurs, en autodidacte, j'ai changé de voie. Je ne programme plus professionnellement. Je ne me vois pas développeur à 40 ans et plus, remplacé par un jeune qui n'aura pas l'expertise d'années de pratique MOA/MOE, mais qui coutera moins cher. Justement, l'article précédent aborde le sujet, si l'on a encore besoin des vieux aujourd'hui, je le sens moins pour les futurs vieux.

  13. #13
    Membre éclairé

    Profil pro
    Inscrit en
    mai 2005
    Messages
    264
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mai 2005
    Messages : 264
    Points : 713
    Points
    713
    Par défaut
    Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul − Montaigne
    Je ne me lasserai jamais de cette citation, sans doute une de mes préférées.
    "By and large I'm trying to minimize mentions of D in C++ contexts because it's as unfair as bringing a machine gun to a knife fight." - Andrei Alexandrescu

  14. #14
    Expert confirmé

    Profil pro
    Inscrit en
    février 2006
    Messages
    2 314
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : février 2006
    Messages : 2 314
    Points : 4 563
    Points
    4 563
    Par défaut
    Citation Envoyé par MarieKisSlaJoue Voir le message
    je pense qu'aucune formation ne peux se passer de culture général. C'est donc aussi valable pour l'informatique. Dans l'enseignement on forme à un métier, mais c'est aussi l'endroit où l'ont va former les futurs citoyens. Des citoyens avec trop peu de culture ne sont pas enviable pour un pays.
    mais si justement c'est parfait, quelqu'un sans culture, on lui dira quoi penser, où penser et comment penser, parfaitement dans la continuité de la lobotomisation actuelle.

    l'école 42 est parfaite, elle va former de futur espace de cerveau disponible pour une célèbre marque de soda.

    c'est l'avenir

    [parti chercher une corde, une poutre, une falaise, une baignoire, un sèche cheveux et une bouteille de poison]

  15. #15
    Membre expert
    Avatar de MarieKisSlaJoue
    Homme Profil pro
    Ingénieur Cloud
    Inscrit en
    mai 2012
    Messages
    1 123
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Roumanie

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur Cloud
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mai 2012
    Messages : 1 123
    Points : 3 571
    Points
    3 571
    Billets dans le blog
    20
    Par défaut
    Citation Envoyé par stardeath Voir le message
    mais si justement c'est parfait, quelqu'un sans culture, on lui dira quoi penser, où penser et comment penser, parfaitement dans la continuité de la lobotomisation actuelle.

    l'école 42 est parfaite, elle va formée de futur espace de cerveau disponible pour une célèbre marque de soda.

    c'est l'avenir

    [parti chercher une corde, une poutre, une falaise, une baignoire, un sèche cheveux et une bouteille de poison]

    L'école 42 c'est pire. Parce que eux sans diplôme ils ne pourrons même pas se le payer le soda. :/
    Ce post à été écrit par un panda
    Apollo 11 - AGC revue de code
    -- qwerty keybord

  16. #16
    Futur Membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    juillet 2011
    Messages
    1
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Vendée (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2011
    Messages : 1
    Points : 6
    Points
    6
    Par défaut non ! c'est un moyen de faire baisser les coûts
    Citation Envoyé par MarieKisSlaJoue Voir le message
    L'école 42 c'est pire. Parce que eux sans diplôme ils ne pourrons même pas se le payer le soda. :/
    Il y aura du travail pour tous, mais pas n'importe où et pas à n'importe quel salaire... cette école permettra simplement de démocratiser le développement, et d'élargir la base des développeurs smicard+10 où 20% en mission CDD jetable.
    Et ainsi enfin abaisser les salaires pour concurrencer des Indiens, des Tunisiens ou des Roumains pisseur de code qui ne comprennent rien à notre culture.

    exemple TVA c'est quoi ?
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Tennessee_Valley_Authority


    Ils pourrons toujours participer aux MOOC ... cours en ligne gratuits de diverses universités pour acquérir les compétences culturelles qui leurs manquent...

  17. #17
    Expert éminent
    Avatar de transgohan
    Homme Profil pro
    Développeur Temps réel Embarqué
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    3 147
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Maine et Loire (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Temps réel Embarqué

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 3 147
    Points : 9 365
    Points
    9 365
    Par défaut
    J'étais sceptique lors des premières annonces de cette nouvelle école.
    Mais là cela confirme mes craintes...
    Ils vont former des tout juste sortis du bac pisseur de code et leur revendiquer un diplôme digne d'une thèse...
    C'est affligeant...
    Et j'ai franchement bien rigolé lorsqu'ils se sont comparés à ces geeks à qui tout réussi aux Etats-Unis... Ils ont oublié que ces geeks leur culture ils l'ont fait dans de grandes écoles telles que Harvard...

    C'est une école de la rue qu'ils montent en fait ?

    « Toujours se souvenir que la majorité des ennuis viennent de l'espace occupé entre la chaise et l'écran de l'ordinateur. »
    « Le watchdog aboie, les tests passent »

  18. #18
    Membre actif Avatar de DotCertis
    Homme Profil pro
    Conseil - Consultant en systèmes d'information
    Inscrit en
    janvier 2012
    Messages
    51
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Conseil - Consultant en systèmes d'information

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2012
    Messages : 51
    Points : 281
    Points
    281
    Par défaut
    Je vais surement m'attirer els foudres de quelques personnes, mais franchement si c'est pour former des gars 100% purs codeurs et que ça, pourquoi le faire en France ?

    L'entreprise dans laquelle je suis en mission fait réaliser la majeure aprtie de ses dévs en Inde. Certes, les développeurs qui travaillent ne sont pas tous des génies mais dans l'ensemble le niveau est très correct avec mêmes des développeurs qui sont excellents. Et d'un point de vue financier, même si un développement prend plus de temps en Inde et doit plus souvent être repris, ça revient globalement moins.

    Pourtant, sur les parties critiques des applis, la plupart des chefs de projets essaient d'avoir des développeurs en France. Et ça n'a rien à voir avec la proximité, les moyens de communication réduisent fortement cet enjeu, ni la rapidité, la flexibilité des ressources en Inde peut osuvent compenser le temps qu'ils mettraient en plus. Non les développeurs Français sont préférés dans ces cas là pour leur sens critique.

    Parce que même si un dév suit parfaitement les spécs, si elles sont mal faites (pas adaptées au besoin du client) le développement n'ira et devra être repris. Sauf que dans le meilleur des cas on le verra au moment des tests business. Et les spécs sont rarement (jamais ?) parfaites et nécessitent très souvent une interprétation de la part du développeur. Du coup, le dév qui ne se pose pas un minimum de questions risque d'aller dans le mur...
    Et même si techniquement quelque chose fonctionne mais sera impossible à maintenir ou à faire évoluer, un dévleoppeur qui est capable de le voir et de le dire il faut le choyer parce qu'il faut pas le perdre !

    Alors à mon sens, si la culture n'est pas utile pour coder au niveau technique, elle permet aux personnes d'avoir une ouverture d'esprit, de dévlopper un sens critique qui représente la vraie valeur ajoutée, ce qui fait la différence entre un développeur très bon techniquement et un développeur excellent.

    Et d'un point de vue plus pragmatique, cf la discussion sur les développeurs âgés, aujourd'hui il est de plus en plus difficile de faire toute une carrière en tant de développeur, du coup avoir une ouverture un peu plus large permet selon une évolution de carrière plus aisée.

    Et encore plus basiquement en entretien d'embauche c'est rarement les gens techniques qui choisissent la personne qui sera recrutée. Du coup un gars qui n'est aps un minimum capable de parler le langage du recruteur ne sera (souvent à tort) pas embauché.
    Mr Niel a quand la formation des entreprises ?
    L'urgent est terminé, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai.

    Pour toute question de méthodologie : http://www.la-rache.com/

  19. #19
    Modérateur
    Avatar de gangsoleil
    Homme Profil pro
    Manager / Cyber Sécurité
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    9 982
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Manager / Cyber Sécurité

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 9 982
    Points : 27 483
    Points
    27 483
    Par défaut
    J'ai du mal a voir ou ils veulent en arriver...

    La plupart des pro avec de l'experience se plaignent que les jeunes sortis d'ecole (au sens large, ecole, universite, autre) n'aient pas une culture informatique ET generale assez large...

    C'est bien de savoir comment on remplace 3 lignes de code avec un iterateur par un foreach dans son langage de predilection, mais lorsqu'on se retrouve avec une fuite memoire en Java, et qu'on ne sait comprend meme pas le concept d'objet et de memoire, ca devient vite problematique.

    Alors non, je ne cite pas montaigne tous les jours... Mais lorsqu'on me dit que je mange comme Gargantua (ce qui m'est arrive peu apres ma derniere embauche), j'ai l'air moins con si je comprends l'allusion[*]. De meme, lors des discussions autour d'un cafe, on n'est pas oblige de parler de foot ou des people a la mode, il arrive qu'on eleve un peu le debat.
    [*] Pour ceux qui auraient un doute, non, Gargantua n'est pas un personnage de Montaigne, mais bien de Rabelais, qui a vecu un peu avant.
    "La route est longue, mais le chemin est libre" -- https://framasoft.org/
    Les règles du forum

  20. #20
    Membre expert Avatar de Kearz
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    mai 2012
    Messages
    856
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 29
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2012
    Messages : 856
    Points : 3 682
    Points
    3 682
    Par défaut
    Il faut arrêter de penser à avoir un enseignement de plein de choses aléatoires en continu. Il y a un moment où il faut apprendre à former des citoyens utiles à la société. Mieux vaut un citoyen pouvant bien faire son travail qu'un citoyen sachant plein de choses à gauche et à droite.
    Cette école veut avoir des "génies". Les "génies" ne sont pas fait pour savoir coder sur demande. Si on veut former des génies c'est pour pouvoir innover, créer de nouvelles choses.

    Bien sûr la culture digital est très importante MAIS sans culture économique et social voir politique comment peut-on créer quelques choses en phase avec son monde?
    La culture doit aussi être en phase avec le monde, si tu n'as que la culture de ton pays, comment veux-tu exporter tes idées, tes projets, tes produits?

    On est d'accord que la culture littéraire doit se faire avant (collège, lycée) et après chacun peut la poursuivre par soi-même s'il le souhaite. Mais la culture ce n'est pas uniquement les vieux auteurs c'est un peu plus que ça.

    Bien sûr, comme le véritable but de l'école est d'avoir des pisseurs de codes au service des entreprises. La culture ne sert à rien, manquerait plus qu'ils pensent en plus de coder!

Discussions similaires

  1. Réponses: 2
    Dernier message: 05/12/2007, 14h04
  2. Peut-on se passer de DataGridView.EditingControl ?
    Par olsimare dans le forum Windows Forms
    Réponses: 3
    Dernier message: 14/05/2007, 22h59
  3. [Static Link] Peut-on se passer de dll?
    Par shifty.net dans le forum MFC
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/04/2006, 10h29
  4. [Outils][Deploiement] Peut-on se passer du Framework?
    Par kaygee dans le forum EDI/Outils
    Réponses: 2
    Dernier message: 28/03/2006, 11h18
  5. [Javascript] Peut on se passer de submit
    Par tomtomtomtom dans le forum Général JavaScript
    Réponses: 4
    Dernier message: 07/03/2006, 09h28

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo