Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #121
    Invité
    Invité(e)
    Citation Envoyé par r0d Voir le message
    Le raisonnement me parait aventureux. Les conditions sont tellement différentes que la comparaison est difficile. Par exemple, à l'époque les femmes ne travaillaient pas. Donc quoi? Maintenant que tout le monde travaille on devrait travailler 2 fois moins?
    En 1950, les femmes travaillaient, presque autant que maintenant en fait. Et si 1950 te parait préhistorique, prend 1970 comme référence, le raisonnement tient encore...

    Francois

  2. #122
    Expert éminent sénior
    en fait, elles travaillent globalement depuis la 1ère Guerre Mondiale, les hommes étant partis au front..

    D'où d'ailleurs les suffragettes.. Et les congés payés ici en 36... Et les cantines..
    "Un homme sage ne croit que la moitié de ce qu’il lit. Plus sage encore, il sait laquelle".

    Consultant indépendant.
    Architecture systèmes complexes. Programmation grosses applications critiques. Ergonomie.
    C, Fortran, XWindow/Motif, Java

    Je ne réponds pas aux MP techniques

  3. #123
    Invité
    Invité(e)
    Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
    De plus, comme à chaque débat sur la retraite, il y a un mot tabou. Et ce mot est : PIB. Le PIB de la France n'a JAMAIS été aussi élevé. Et pourtant, on nous dit qu'il n'y a pas d'argent pour financer les retraites. Comme est-ce possible ?
    Parce que l'argent sert à autre chose. Par exemple,

    - permettre à des jeunes ans de glandouiller en fac jusqu'à 25 ou 26 ans, dans des formations parfaitement inutiles, offertes par la communauté.
    - financer un Etat qui ne se prive pas trop, avec ses agences, et autres structures inutiles, une représentation nationale pléthorique, 36 000 communes, tout en exonérant d'impot sur le revenu un ménage sur deux
    - ne pas être trop regardant sur le système de santé, les abus qui vont avec
    - financer le chomage, si bien qu'il est parfois intéressant de "prendre son chomage"
    - financer les retraites actuelles, avec des gens qui partent avec parfois un pouvoir d'achat supérieur à celui qu'ils avaient en activité, et vivent 25 ans comme ca, voire 35 dans les régimes spéciaux
    - subventionner tout un tas de gens qui n'ont pas trop envie de bosser,

    On n'a effectivement jamais eu autant de PIB mais on n'a jamais autant dépensé non plus.

    Francois

  4. #124
    Expert éminent
    Citation Envoyé par fcharton Voir le message
    En 1950, les femmes travaillaient, presque autant que maintenant en fait. Et si 1950 te parait préhistorique, prend 1970 comme référence, le raisonnement tient encore...

    Francois
    Ha oui j'avais mal lu, au temps pour moi. (J'ai mal interprété le mot "système", j'ai cru que tu comparais avec le début du système économique moderne, autrement dit le capitalisme).

    Je me retire (comme il se doit lorsqu'on sent que l'Hadès échauffe).
    Tester c'est douter, corriger c'est abdiquer.

  5. #125
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par fcharton Voir le message
    On n'a effectivement jamais eu autant de PIB mais on n'a jamais autant dépensé non plus.

    Francois
    Le tout avec zéro volonté de mettre un coup de balai dans ce merdier. C'est vrai que c'est plus marrant de s'occuper de mesurettes associées a de grandes déclaration que de bosser.

    C'est beau la politique <3


    Sinon pour répondre à la question posée par le titre : Et ils ont commencé où, déjà, les grands noms de l'IT ?

  6. #126
    Expert éminent
    Citation Envoyé par souviron34 Voir le message
    en fait, elles travaillent globalement depuis la 1ère Guerre Mondiale, les hommes étant partis au front..

    D'où d'ailleurs les suffragettes.. Et les congés payés ici en 36... Et les cantines..
    Et les grecs hein? On en parle pas beaucoup des grecs moi je trouve! C'était les femmes qui faisaient tout le boulot, et accessoirement les esclaves. Mais je sais de source sûre (la page moldalve de wikipedia sur la torture, traduite avec google translate) qu'en fait les esclaves ne faisaient pas grand chose et c'étaient les femmes qui faisaient tout le taf. Et puis il y a eu l'invasion des Plutoniens, mais ça non plus on en parle pas beaucoup hein, môsieurs les médias...
    Tester c'est douter, corriger c'est abdiquer.

  7. #127
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Paul TOTH Voir le message
    j'aurais 44 ans cette année, à vous de juger de la pertinence de mes interventions
    Citation Envoyé par souviron34 Voir le message
    et moi 56...
    En même temps, sous votre pseudo y'a marqué "Expert Confirmé Sénior". C'est révélateur de voter âge quand même

    Sinon, sans rire, je pense que cet article n'est bien sûr qu'une évidence. Comme tu dis souviron34, aux US, ils se posent pas la question de l'âge. Et ça leur réussi plutôt bien :

    • Craig R. McClanahan, créateur de Struts, JSF... à 60 ans cette année. JSF n'a que 10 ans donc à l'époque sont auteur en avait.... 50 ! Il avait aussi créé Struts 4 ans plus tôt et est archi sur Tomcat.
    • James Gosling qui a 57ans a présenté Java il y a environ 20 ans. Il avait donc aux alentours des 30-35 ans !
    • ...

    C'est cool d'apprendre plein de choses très vite, mais avoir un peu d'expérience ça sert aussi à développer d'autres idées et pas refaire certaines erreurs...
    Si , et la ont échoué mais pas nous, pensez à dire et cliquez sur . Merci !

    Ici, c'est un forum, pas une foire. Il y a de respectables règles... à respecter !

  8. #128
    Membre actif
    A mon humble avis, les embauches ne sont pas tellement liés à l'âge de manière directe. J'ai peut-être tord mais je pense qu'un développeur avec des années d’expériences vaut toujours mieux qu'un autre avec moins d’expériences pour quelque entreprise que ce soit. Puisqu'il s'agit de compétences et non pas de connaissances.
    Je pense que l'analyse résulte du fait que beaucoup plus de jeunes sont à la recherche d'emploi que de vieux. Car un bon programmeur avec de nombreuses années d’expériences et avec un bon profil n'aurait aucun mal a conserver un emploi ou a se caser rapidement grâce a sa réputation et ses relations développés avec le temps. (ben oui, on sait parfois qu'il y a un poste de libre avant que l'entreprise n'envoie de petite annonce grâce a un ancien collègue).
    Bref, si vous n'arrivez pas a trouver un taff, faut ptet voir ce qui ne va pas sur le CV et voir si un de vos anciens camarades qui vous connaît bien aurait quelque chose d'intéressant?
    En tout cas bonne chances :-)

  9. #129
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par rhludovic Voir le message
    J'ai peut-être tord mais je pense qu'un développeur avec des années d’expériences vaut toujours mieux qu'un autre avec moins d’expériences pour quelque entreprise que ce soit. Puisqu'il s'agit de compétences et non pas de connaissances.
    Oui je pense que tu as tort et la réalité du marché est là pour le prouver ...
    "Un homme sage ne croit que la moitié de ce qu’il lit. Plus sage encore, il sait laquelle".

    Consultant indépendant.
    Architecture systèmes complexes. Programmation grosses applications critiques. Ergonomie.
    C, Fortran, XWindow/Motif, Java

    Je ne réponds pas aux MP techniques

  10. #130
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par rhludovic Voir le message
    A mon humble avis, les embauches ne sont pas tellement liés à l'âge de manière directe. J'ai peut-être tord mais je pense qu'un développeur avec des années d’expériences vaut toujours mieux qu'un autre avec moins d’expériences pour quelque entreprise que ce soit. Puisqu'il s'agit de compétences et non pas de connaissances.
    Je pense que l'analyse résulte du fait que beaucoup plus de jeunes sont à la recherche d'emploi que de vieux. Car un bon programmeur avec de nombreuses années d’expériences et avec un bon profil n'aurait aucun mal a conserver un emploi ou a se caser rapidement grâce a sa réputation et ses relations développés avec le temps. (ben oui, on sait parfois qu'il y a un poste de libre avant que l'entreprise n'envoie de petite annonce grâce a un ancien collègue).
    Bref, si vous n'arrivez pas a trouver un taff, faut ptet voir ce qui ne va pas sur le CV et voir si un de vos anciens camarades qui vous connaît bien aurait quelque chose d'intéressant?
    En tout cas bonne chances :-)
    à Mada peut-être, à la Réunion c'est surtout le bouche à oreille qui fonctionne. Mais en France, on ne cherche par forcément des experts qui coûtent cher, on se retourne facilement vers des jeunes plus malléables...bon je dis ça, j'ai connu 2 mois de chômage sur toute ma carrière et c'était à cause de lenteurs administratives ^^
    Developpez.com: Mes articles, forum FlashPascal
    Entreprise: Execute SARL
    Le Store Excute Store

  11. #131
    Expert confirmé
    Citation Envoyé par DevTroglodyte Voir le message
    Et ils ont commencé où, déjà, les grands noms de l'IT ?
    "Dans un garage"


  12. #132
    Expert confirmé
    Citation Envoyé par garn Voir le message
    "Dans un garage"
    Et vu que les hackers qui ont attaqué Hadopi sont juste "5 gus dans un garage", ils sont de futurs grands noms de l'IT.
    CQF(p)D
    http://www.traducteur-sms.com/ On ne sait jamais quand il va servir, donc il faut toujours le garder sous la main

  13. #133
    Membre à l'essai
    45 ans. 12 mois de chômage après une formation de 12 mois BAC+4 et 19 ans d'expérience en SSII.
    11 clients banque, assurance, industrie, commerce,...
    passage par toutes les étape du dév logiciel, conception, codage, audit, contrôle qualité, migrations, arrêt d'application, architecture, tests intégration continue dès 1996 et sur mainframe,...
    compétences mainframe et nouvelles technos.

    Sur des dizaines de candidatures une dizaines de réponses négatives.
    Y compris certaines ou j'avais une expérience identique de plusieurs mois.

    Même dans un cas 2 ans et demi d'expérience très similaire, passage par un cabinet de recrutement, ils n'ont même pas pris la peine de proposer un entretien.

    J'ai eu des propositions à plus de 400 bornes de chez moi ce qui veut dire vente de la maison, demande de mutation de mon épouse qui a un poste fixe, les enfants perdent leurs amis, ou sinon je divorce .

    Donc pour moi intérim, petits boulots et si ça continue achat de matériel pour aller couper des haies chez les vieux.

    C'est pas compliqué aujourd'hui les employeurs ont le choix chez les informaticiens comme hier dans d'autres métiers nos compétences nous mettent pas plus à l'abri que d'autres ouvriers qualifiés.

    Si t'es passionné par l'informatique vas y, sinon fait boulanger c'est plus sur.

  14. #134
    Membre habitué
    Si t'es passionné par l'informatique vas y, sinon fait boulanger c'est plus sur.
    Cela veut dire que s'il on est passionné (+ travailleur...) on a une chance de finir sa carrière dans l'info?
    C'est en se plantant qu'on devient cultivé

  15. #135
    Membre à l'essai
    Citation Envoyé par adrienfehr Voir le message
    Cela veut dire que s'il on est passionné (+ travailleur...) on a une chance de finir sa carrière dans l'info?
    Non absolument pas, aucune garantie c'est pour çà qu'il vaut mieux être un peu passionné au moins on aura fait quelque chose qui plait.
    Pas forcément longtemps.

  16. #136
    Modérateur

    Citation Envoyé par daniel.d Voir le message
    45 ans. 12 mois de chômage après une formation ...
    Je suis dans un cas similaire.

    Moi aussi, j'ai eu des propositions à 200-300 bornes de chez moi, dans les grandes villes, voire à l'autre bout de la france et même pour l'étranger, . Mais des propos de SSII ou cabinet de recrutement, donc aucune garantie qu'il y ai réellement un poste derrière.

    J'en suis à mon 17ème mois de chômage, à plus de 70 candidatures, moins de 10 réponses et 3 entretien sans suite.

    Et comme j'ai déjà du le dire, j'ai plus de 10 ans d'xp en dev mais je ne suis pas ingénieur, je n'ai pas fait d'école info, donc mon xp c'est comme si elle n'existait pas.

    C'est pas compliqué aujourd'hui les employeurs ont le choix chez les informaticiens comme hier dans d'autres métiers nos compétences nous mettent pas plus à l'abri que d'autres ouvriers qualifiés.
    Le problème est que les employeurs (comprendre les clients finaux) ne recrutent plus. Ils achètent du service auprès des SSII, et celle-ci vendent de la chair à canon, rien d'autre.
    Ni les clients finaux, ni les développeurs ni trouvent leur compte, mais le système n'est pas près malgré tout de changer.

    Et nous, les vieux de plus de 40 ans, il nous reste plus qu'à envisager de changer de métier. Mais pour faire quoi, car partout maintenant, faut des diplômes, des formations. Même pour ramasser les poubelles ou balayer les rues faut du diplôme maintenant. Et franchement quand on voit comment le boulot est fait, parfois ...
    --- Sevyc64 ---

    Parce que le partage est notre force, la connaissance sera notre victoire

  17. #137
    Membre habitué
    C'est quoi au juste, âgé ?
    Bonjour,
    Une expérience personnelle ? Je me débrouille (en amateur) en VBA for Excel que je bidouille depuis 10 ans mais je n'ai pas réussi à me mettre à javascript. Le bide complet. Faut dire que j'ai 83 ans, c'est peut-être ça...
    Belle journée et meilleurs voeux pour 2018.
    Pierre
    There is always an easy solution to every human problem - neat, plausible. And wrong.