Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

SAP Discussion :

Le Cloud de SAP décolle


Sujet :

SAP

  1. #1
    Expert éminent sénior
    Le Cloud de SAP décolle
    Le Cloud de SAP décolle
    L’éditeur allemand affiche une santé commerciale insolente également tirée par le In-Memory


    SAP vient d’enchaîner son 13e trimestre de croissance consécutif à deux chiffres. Dans un contexte où les pays européens se battent pour savoir si le taux de croissance sera au mieux de 0 ou de 1 %, la performance a de quoi laisser rêveur.

    Elle traduit surtout la continuité du changement en cours de l’éditeur allemand qui met particulièrement en avant le Cloud et le In-Memory.

    « HANA continue d’être un moteur de la croissance de SAP, déclare un porte-parole lors de la présentation de ces trimestriels. Les revenus liés à HANA ont triplé d’une année sur l’autre ».

    À eux seuls, les revenus du In-Memory représentent 86 millions d'euros sur le premier trimestre. Soit 13 % du chiffre d’affaires réalisé par SAP dans les ventes de licences (657 millions au premier trimestre).

    Le Cloud fait encore mieux. Les produits hébergés de SAP (en mode SaaS) commencent eux aussi à trouver leurs marchés.

    La preuve, le chiffre d’affaires Cloud a progressé de 380 % (trimestre sur trimestre). Mais surtout il atteint un seuil significatif avec 167 millions d’euros. Dit autrement, le Cloud de SAP représente aujourd’hui 20 % de ses revenus liés aux ventes de licences (824 millions en tout sur le premier trimestre). Par comparaison, il fait déjà presque un quart des ventes de licences classiques (167 millions contre 657 millions).

    À ce rythme, le SaaS de SAP atteindrait quasiment le milliard d’euros de CA à la fin de l’année (à 900 millions). Pas mal pour une mutation engagée il y a à peine trois ans. Ceci dit, l’éditeur, qui cite lui-même cette extrapolation, se montre finalement plus prudent et prévoit en réalité un CA lié seulement au Cloud de 750 millions d’euros. Comparé au 343 millions de 2012, SAP reste sur des taux de croissances insolents en période de crise (+218 %).

    La vente globale de licences SAP (« traditionnelles » et Cloud) a, elle, progressé de 23 % au premier trimestre (à 824 million d'euros donc). La marge opérationnelle du groupe, bien que sur un taux de croissance inférieur, s’élève à 901 millions (+8 % sur le premier trimestre).

    SAP n’a en revanche pas communiqué sur la mobilité, pourtant le troisième pilier de sa transformation vers un éditeur multisolution, et plus simplement spécialisé dans l’ERP.


  2. #2
    Membre habitué
    Tout va bien en Allemagne

  3. #3
    Membre confirmé
    et oui, hélas, on a 4 ans de retard en France

  4. #4
    Membre éprouvé
    bonjour

    Quelle est la taille des entreprises ayant recours au Cloud de SAP ?

    Quelles versions de SAP sont dispos sur le Cloud ?

  5. #5
    Membre confirmé
    Ce n'est pas le Cloud de SAP qui a le vent en poupe. C'est le Cloud tout court.
    Pour vivre heureux, vivons cachés. Proverbe alien.