+ Répondre à la discussion Actualité déjà publiée
  1. #1
    Expert éminent sénior

    Avatar de Neckara
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2011
    Messages
    6 150
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 24
    Localisation : France, Loire (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2011
    Messages : 6 150
    Points : 15 991
    Points
    15 991

    Par défaut Les « free to play » et les jeux ciblant les enfants seraient-ils illégaux ?

    Les « free to play » et les jeux ciblant les enfants seraient-ils illégaux ?
    L'Office of Fair Trading se penche sur la question.

    Le « Office of Fair Trading » est un département gouvernemental du Royaume-Uni protégeant les consommateurs.
    Cet office portera son attention sur les « free to play » et les jeux ciblant les enfants. En effet, le but est de découvrir si les enfants ne subissent pas une pression soutenue et s'ils sont influencés pour acheter des contenus additionnels.

    Selon l'OFT, si c'est avéré, les jeux deviendront illégaux d'après la loi « Unfair Trading Regulations 2008 » (équivalent à notre « Protection des Consommateurs »), comme l'explique Cavendish Elithorn, directeur de l'OFT pour « Goods and Consumer ».

    Ce mouvement vient après de multiples rapports où il est question d'enfants qui ont dépensé d'importantes sommes d'argent dans des achats en jeu sur le portable de leurs parents.

    Plus tôt cette année, Apple a même été obligé de rembourser les parents se plaignant de ces achats.

    L'OFT n'est pas le premier corps du gouvernement à se pencher sur les achats en jeu pour enfants, récemment la commission d'échange fédérale a déclaré que les applications et jeux mobiles visant les jeunes ne faisaient pas le nécessaire pour protéger le consommateur et sa vie privée.

    Afin de recueillir des informations, l'OFT a conçu un questionnaire pour les parents.


    Votre opinion

    Pensez-vous que les « free to play » et les jeux ciblant les enfants vont trop loin pour inciter à l'achat ?
    Quelles seraient les répercutions si jamais les jeux étaient considérés illégaux ?
    Pensez-vous que le questionnaire soit clair et impartial ?


    Source

    http://www.gamasutra.com/view/news/1...trade_body.php
    http://www.gamasutra.com/view/news/1..._purchases.php
    On dit "chiffrer" pas "crypter" !

    On dit "bibliothèque" pas "librairie" !

    Ma page DVP : http://neckara.developpez.com/

  2. #2
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    juin 2012
    Messages
    17
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux
    Secteur : Associations - ONG

    Informations forums :
    Inscription : juin 2012
    Messages : 17
    Points : 22
    Points
    22

    Par défaut

    1) Oui et de loin. Les jeux et applications gratuites, qu'elles se trouvent sur iOS ou Android, en font des tonnes pour pousser l'utilisateur à dépenser de l'argent. Surtout pour tout ces jeux dérivés de ceux que l'on trouve sur FaceBook. Vous voulez effectuer une action ? Patientez ou bien payez. Rien que ce système en lui même pousse les gens (et pas uniquement les enfants) à utiliser les systèmes de micro-transaction (mais on parle de montant qui sont pour moi complètement exorbitant au regard de ce que ça peu apporter au final).

    Ces jeux sont calculés pour créer un sentiment de frustration chez le joueur sans pour autant le dégouter. Il s'amuse au début, profitant des fonctionnalités et des crédits gratuits (généralement tous dépensés dans la phase de tutorial) mais une fois les 20-30 premières minutes écoulées, c'est fini, il faut se retrouver à attendre avec des délai de plus en plus conséquant. Résultat, le joueur frustré n'a pas envie d'attendre. Une partie d'entres-eux vont lacher le jeu mais d'autres vont dépenser allègrement sans faire attention, juste pour jouer. Qui de plus sensible à ce genre de réactions que les enfants ?

    2) Pas grand chose... Quelques jeux de moins sur les plate-forme d'application, peut-être une ou deux sociétés qui produisent ces jeux qui fermeront ou devront trouver un noueau business-plan. Peut-être la multiplication des publicités (parfois déjà bien présente) sur les applications qui resteront gratuites. Un truc du genre : "Regardez 1 minute de pub pour obtenir X crédits" un système qui existe déjà mais qui est peu répendu.

    3) Impartial, je ne dirais pas mais étant donné que le but de ce dernier est de savoir si oui ou non les enfants sont confrontés aux demandes de micro-payement et si oui, dans quelle mesure (montant, régularité de la demande), on obtient quelque chose qui peu vite être qualifié de "partial" selon notre opinion au départ

  3. #3
    Membre confirmé Avatar de Nhaps
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    mars 2011
    Messages
    293
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 28
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : mars 2011
    Messages : 293
    Points : 570
    Points
    570

    Par défaut

    En même temps c'est aussi de la faute des parents, pourquoi laissent t ils leurs téléphones à disposition de leurs enfants, c'est comme si des parents prêterai leurs carte de crédit à leurs enfants ?

    Le problème ne vient pas des F2P mais des parents irresponsables.

    D'autant plus que le F2P ( ou plutot ici freemium ) est loin d'être la seule chose qui pousse les gens à la consommation...
    Windev 21 - SQL SERVER - PHP
    Play : Final Fantasy 15 - Overwatch - Krosmaga - HearthStone

  4. #4
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    juin 2012
    Messages
    17
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux
    Secteur : Associations - ONG

    Informations forums :
    Inscription : juin 2012
    Messages : 17
    Points : 22
    Points
    22

    Par défaut

    Les parents doivent bien sur rester vigilant et controler ce que font leurs enfants lorsqu'ils sont sur la tablette de la famille.

    Mais on ne peut pas pour autant nier l'implication des développeurs d'applications. Leur business est calculé sur la "vulnérabilité" des enfants. Et les parents ne sont pas toujours assez informés sur ces détails là, pensant juste télécharger un petit jeu sympa pour leur progéniture

  5. #5
    Membre confirmé Avatar de Nhaps
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    mars 2011
    Messages
    293
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 28
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : mars 2011
    Messages : 293
    Points : 570
    Points
    570

    Par défaut

    Et pas seulement des enfants, c'est ça le problème.

    Tirer du figaro : «Le freemium est le futur standard du jeu vidéo»

    Vous avez choisi de proposer tous vos jeux selon un modèle freemium (jeux gratuits avec éléments optionnels payants). Pour quelle raison avez-vous adopté cette stratégie?
    Tout simplement parce que le freemium est le futur standard de l'industrie du jeu vidéo. Le concept de micro-transaction au sein même des jeux est beaucoup plus naturel: le joueur paie pour ce qu'il consomme, rien de plus.
    De plus en plus d'éditeurs de jeux choisissent d'ailleurs ce modèle pour certains de leurs produits, tout simplement parce qu'ils n'ont pas le choix et doivent s'adapter aux attentes des joueurs.
    L'important est de rendre les jeux simples et accessibles qui puissent susciter une addiction chez les joueurs, en espérant que celle-ci soit assez forte pour les persuader d'acheter des contenus supplémentaires.
    Windev 21 - SQL SERVER - PHP
    Play : Final Fantasy 15 - Overwatch - Krosmaga - HearthStone

  6. #6
    Membre expert
    Avatar de Dabou Master
    Homme Profil pro
    Graphiste 3D auto-didacte
    Inscrit en
    février 2012
    Messages
    977
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Graphiste 3D auto-didacte

    Informations forums :
    Inscription : février 2012
    Messages : 977
    Points : 3 147
    Points
    3 147

    Par défaut

    Il n'y a que moi que cette citation dérange énormément ?
    Cela me rappelle le principe de la télévision actuelle "vendre du temps de cerveau" en le rendant plus ouvert aux publicités avec des programmes stupides (je n'invente rien).
    Certes le contexte est très différent mais il y a quand même toujours ce côté malsain où on ne cherche plus seulement à gagner de l'argent mais vraiment à extorquer la moindre petite piécette qui pourrait subsister dans le porte-monnaie du petit consommateur.
    En plus la citation est vachement insultante pour les joueurs là non ? "L'important est de rendre les jeux simples et accessibles (...)", à une époque où une grande partie des joueurs se plaignent de l'appauvrissement total des capacités requises pour jouer aux jeux actuels ...
    Abandonner ses rêves n'est pas à la portée de tout le monde.

  7. #7
    Membre actif
    Inscrit en
    septembre 2009
    Messages
    43
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : septembre 2009
    Messages : 43
    Points : 256
    Points
    256

    Par défaut

    En plus la citation est vachement insultante pour les joueurs là non ? "L'important est de rendre les jeux simples et accessibles (...)", à une époque où une grande partie des joueurs se plaignent de l'appauvrissement total des capacités requises pour jouer aux jeux actuels ...
    Je pense pas qu'on parle du même public, tous les joueurs ne sont pas les mêmes. La j'ai plutôt l'impression qu'on parle de jeux styles petits jeux sur mobiles/facebook ou effectivement les gens veulent des trucs simples qu'ils peuvent lancer quelques minutes par jour sans réfléchir.

    Moi, c'est pas vraiment ça qui me "choque". Encore une fois, on va interdire quelque chose "dans notre intérêt"... mais bien sur. On dé responsabilise de plus en plus les gens.
    Si tu tombes par terre, c'est pas ta faute, c'est pas parce que tu regardais pas ou tu allais nan, c'est la faute de la mairie/commerçant qui a pas donner un coup de balais sur "son" bout de trottoir. Alors faut attaquer en justice la mairie/commerçant.
    Si tu dépenses stupidement bien trop d'argent dans un jeu tout autant stupide, c'est pas ta faute nan, c'est la faute au modèle de free to play, alors on va l'interdire.

    Apple a même été obligé de rembourser les parents se plaignant de ces achats.
    Comme ça a été dit un peu après, quelles banques auraient remboursés des parents qui auraient donnés leur carte de crédit à leur enfant ?

    Enfin, c'est quand même pas un scoop que si le jeu "de base" est gratuit, il faut quand même bien un autre moyen pour payer l'équipe qu'il y a derrière ?

  8. #8
    Membre expert
    Avatar de FailMan
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    janvier 2010
    Messages
    1 602
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 25
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2010
    Messages : 1 602
    Points : 3 270
    Points
    3 270

    Par défaut

    Citation Envoyé par Nhaps Voir le message
    Et pas seulement des enfants, c'est ça le problème.

    Tirer du figaro : «Le freemium est le futur standard du jeu vidéo»
    Vous avez choisi de proposer tous vos jeux selon un modèle freemium (jeux gratuits avec éléments optionnels payants). Pour quelle raison avez-vous adopté cette stratégie?
    Tout simplement parce que le freemium est le futur standard de l'industrie du jeu vidéo. Le concept de micro-transaction au sein même des jeux est beaucoup plus naturel: le joueur paie pour ce qu'il consomme, rien de plus.
    De plus en plus d'éditeurs de jeux choisissent d'ailleurs ce modèle pour certains de leurs produits, tout simplement parce qu'ils n'ont pas le choix et doivent s'adapter aux attentes des joueurs.
    L'important est de rendre les jeux simples et accessibles qui puissent susciter une addiction chez les joueurs, en espérant que celle-ci soit assez forte pour les persuader d'acheter des contenus supplémentaires.
    Oui, enfin ça c'est pour la presse, en réalité le "freemium" (néologisme douteux ) est surtout adopté pour contrer le piratage, vu que l'application est gratuite en elle-même mais que le contenu dedans est payant, le piratage n'a alors plus grand intérêt et se voit réduit à peau de chagrin, ce n'est pas une question de pensée pour le consommateur et réduire ses coûts même si indirectement des joueurs jouent gratuitement sans rien acheter dedans. Et au passage, on récupère des informations personnelles sur les joueurs et leur adresse courriel, et voici les newsletters et offres des "partenaires" qui vont bien, puisque l'achat est souvent lié à un compte éditeur externe au store de votre OS. Et évidemment comme précisé dans l'article, ça donne envie d'acheter vu qu'il y est intégré tout un côté social "joue avec tes amis".

    Il suffit de voir par exemple, sur iOS, Real Racing 2 qui était payant et le 3 qui est devenu gratuit mais avec X achats in-app, ou encore le sims-like Simpsons: Springfield qui incite sans arrêt à l'achat avec des paquets de bonus allant jusqu'à 90€ l'unité.
    Une erreur fréquente que les gens font quand ils tentent de réaliser quelque chose à l'épreuve des imbéciles est de sous-estimer l'ingéniosité de ceux-ci. - Douglas Adams

  9. #9
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    juin 2010
    Messages
    317
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 29
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2010
    Messages : 317
    Points : 856
    Points
    856

    Par défaut

    Citation Envoyé par Hayaaa Voir le message
    Les parents doivent bien sur rester vigilant et controler ce que font leurs enfants lorsqu'ils sont sur la tablette de la famille.

    Mais on ne peut pas pour autant nier l'implication des développeurs d'applications. Leur business est calculé sur la "vulnérabilité" des enfants. Et les parents ne sont pas toujours assez informés sur ces détails là, pensant juste télécharger un petit jeu sympa pour leur progéniture
    Non : concernant les freemium d'une manière globale, les développeurs (je dirais plutôt les marketeux derrière) misent sur la grande dépense d'un nombre très restreint de joueurs.

    Par défaut, je pense que les jeux spécifiquement ciblé pour les enfants ne devraient pas être en "freemium" : aucune option d'achat in-game.
    Pour les autres "freemium", où certes des enfants peuvent y jouer aussi, je reste mitigé. Il y va plutôt de la responsabilité des parents, bien que le jeu ne devrait pas ouvrir inciter agressivement en ouvrant par exemple la boutique par défaut.



    D'accord avec Dabou : la citation est dérangeante en de multiples points, à commencer par "payer ce que l'on consomme" ! Jouer à un jeu est déjà le "consommer", qu'il soit gratuit ou non !
    De plus, les éditeurs ont toujours le choix. La cupidité, par contre, pousse vers la plus grande rentabilité ; le freemium l'est dans certains cas.
    "Donnez un poisson à un Homme, et il mangera un jour. Apprenez-lui à pêcher, et il mangera tous les jours."

  10. #10
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    juin 2012
    Messages
    17
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux
    Secteur : Associations - ONG

    Informations forums :
    Inscription : juin 2012
    Messages : 17
    Points : 22
    Points
    22

    Par défaut

    Le fait est qu'interdir ces jeux a micro-transaction est purement idiot. En effet, le système est rentable et (parfois) intéréssant pour le joueur.

    Ce qui je trouve, mérite réflexion, c'est la façon dont ces jeux proposent la micro-transaction. Si c'est via un shop sur le coté, pas de soucis. Mais si c'est implanté In-game, de manière à ce que forcément on tombe dessus sans pour autant l'avoir cherché, je trouve qu'il commence à y avoir un problème.

    Histoire d'imager un peu le propos, imaginons que nous sommes dans un restau. Je commande un bon steak. Sur la carte, je remarque que je peux payer un suplément pour avoir des frites. Je sais que ça existe et je peux choisir si oui ou non je veux le prendre sans y être spécialement incité.
    Par contre, je suis toujours dans un restau, je commande le même steak et remarquant toujours que des frites sont proposées en supplément. Je choisis de ne pas les prendres mais au moment de m'apporter le plat, le serveur me propose les frites. Je décline mais quelques instant plus tard, il repasse pour me le redemander. Nouveau refus, quelques instant plus tard, le serveur pose des frites devant mon nez alors que je n'ai rien demandé. Je tente d'en prendre une mais il m'en empêche et me demande de payer avant. Ridicule comme situation non ? Et pourtant je trouve qu'on en est très proche avec certains jeux tournant sur ce système. Proposer des micro-transaction, oui, inciter au point d'en être envahissant, non.

    Après, la balle reste dans le camp des parents, ce sont eux qui sont les premiers à devoir être vigilant en commençant par utiliser l'option de contrôle parental qui empêchent les transactions sans entrer un code. Ce qu'il y a c'est que ce système de protection via un code devrait être actif par défaut sur les appareils mobiles. En plus d'augmenter un tant soit peu la sécurité de l'utilisation de moyen de payement (ce qui est toujours ça de pris) on pourrait diminuer le nombre de problème lié au micro-transaction effectuée involontairement. Car il faut être réaliste, il est impossible pour les parents d'effectuer une surveillance 24h/24.

  11. #11
    Membre confirmé Avatar de CHbox
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    août 2011
    Messages
    107
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 29
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : août 2011
    Messages : 107
    Points : 539
    Points
    539

    Par défaut

    Citation Envoyé par Hayaaa Voir le message
    Histoire d'imager un peu le propos, imaginons que nous sommes dans un restau. Je commande un bon steak. Sur la carte, je remarque que je peux payer un suplément pour avoir des frites. Je sais que ça existe et je peux choisir si oui ou non je veux le prendre sans y être spécialement incité.
    Par contre, je suis toujours dans un restau, je commande le même steak et remarquant toujours que des frites sont proposées en supplément. Je choisis de ne pas les prendres mais au moment de m'apporter le plat, le serveur me propose les frites. Je décline mais quelques instant plus tard, il repasse pour me le redemander. Nouveau refus, quelques instant plus tard, le serveur pose des frites devant mon nez alors que je n'ai rien demandé. Je tente d'en prendre une mais il m'en empêche et me demande de payer avant. Ridicule comme situation non ? Et pourtant je trouve qu'on en est très proche avec certains jeux tournant sur ce système. Proposer des micro-transaction, oui, inciter au point d'en être envahissant, non.
    Pour certains Freemium c'est pire que ça, sur la carte on te montre des frites avec ton steak, et au moment de te l'amener on t'explique qu'on ne peut t'en amener que 2 à la fois et que si tu veux tout immédiatement il faut payer. D'autres, on t'amène tes frites, par contre toutes les 2min le serveur vient te balancer un tract du garage voisin sur l'assiette (là c'est le système des pubs classique quoi). D'autres encore t'amènent des frites mal cuites et te demandent un supplément pour avoir des frites bien cuites, et d'autres enfin te laissent manger quelques frites puis te les retire brutalement en te demandant de payer pour manger le reste. J'aime bien ce parallèle des frites c'est très parlant


    La solution de rendre ces jeux illégaux est-elle la bonne? Je ne pense pas malgré tout, mais d'un autre côté si on laisse faire, d'ici 1-2ans c'est terminé d'espérer pouvoir finir un jeu sans payer des fortunes, ceux qui se plaignent des DLC voient ici une autre forme du "jeu en kit" bien plus vicieuse je pense. Empêcher les mineurs de pouvoir payer ça par contre ça me va, déjà même si je n'ai pas d'enfant je n'enregistre jamais mon mdp pour les achats du coup personne, pas même moi, ne peut acheter par inadvertance sur mon téléphone, et des enfants ne devraient pas pouvoir acheter à outrance avec leur forfait par exemple ou l'argent des parents, mais souvent c'est un manque de connaissances des parents qui pensens pouvoir faire confiance à ces jeux, ils sont naïfs oui mais par ignorance, la majorité manque encore d'éducation sur ce secteur car c'est naissant et ils se font plumer, on ne leur montre pas assez ce qu'ils peuvent faire pour éviter ça, les options de contrôle devraient être misent par défaut je pense.

    Pensez-vous que les « free to play » et les jeux ciblant les enfants vont trop loin pour inciter à l'achat ?
    Clairement, et justement ce n'est pas aggressif ou frontal, mais plutôt très subtil souvent, on nous tease, on nous "suggère" qu'on peut payer, et on nous laisse jouer, on nous laisse le choix de ne pas payer comme pour dire "hey mec, pas de soucis je t'oblige pas à payer j'suis pas un rat", sachant que le jeu va irrémédiablement nous frustrer et nous pousser à l'achat de par sa conception. Ca ne se limite pas aux jeux pour enfants, mais la nouvelle génération Y est la plus susceptible de se laisser embarquer car très habituée à avoir tout tout de suite.

    Quelles seraient les répercutions si jamais les jeux étaient considérés illégaux ?
    Le retour à des jeux complets mais qui deviendront plus souvent payants et dont le nombre se réduirait drastiquement, perso je préfère payer à l'achat pour un jeu complet, mais j'accepte le concept des pubs, les freemium j'ai plus de mal car on sent que ces jeux sont conçus vraiment pour pomper le fric, ce n'est, pour 95% des cas, pas un moyen de rembourser la conception d'un jeu mais un moyen de gagner de l'argent (ce que je veux dire c'est que le jeu en lui-même ils s'en foutent, ils font un Freemium avant tout, le jeu est secondaire dans leurs objectifs, ce n'est qu'un support, on est donc loin des jeux de passionnés)

+ Répondre à la discussion
Cette discussion est résolue.

Discussions similaires

  1. [GDC 2013] Cinq raisons pour lesquelles les « Free To Play » craignent
    Par Neckara dans le forum Développement 2D, 3D et Jeux
    Réponses: 15
    Dernier message: 02/04/2013, 16h41
  2. Réponses: 2
    Dernier message: 25/01/2011, 15h33
  3. Les design pattern pour créer des jeux
    Par alex6891 dans le forum Design Patterns
    Réponses: 3
    Dernier message: 02/05/2006, 13h16

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo