IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Ubuntu Discussion :

« Ubuntu : un logiciel espion » pour Richard Stallman


Sujet :

Ubuntu

  1. #21
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Inscrit en
    mars 2012
    Messages
    357
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mars 2012
    Messages : 357
    Points : 943
    Points
    943
    Par défaut
    Citation Envoyé par air-dex Voir le message
    Comme le dit Enerian, RMS est un extrêmiste du libre. Il a certes joué un (grand) rôle dans l'émergence du libre mais aujourd'hui ce n'est plus que quelqu'un qui s'est radicalisé tel un vulgaire mouvement politique d'extrême-droite (ou d'extrême-gauche). Le problème c'est qu'on écoute RMS comme ce qu'il a été (père fondateur du libre) et non comme ce qu'il est maintenant (libriste orthodoxe et extrêmiste). RMS me rappelle un peu Linus Torvalds qui passe de créateur de Linux avec un grand L à hater de base (cf. ses sorties contre Nvidia). Hélas pour eux deux, on ne peut pas être et avoir été.

    Du coup, les propos de RMS ne diffèrent pas de ceux d'un hater Ubuntu de base qui se borne à un "N00buntu nous espionne" bien populiste que Marine Le Pen n'aurait pas renié. Les propos de RMS n'ont donc aucune crédibilité. L'espace d'un instant j'ai même cru qu'il allait continuer avec la suite "classique" de ce discours consistant à appeler les gens à migrer vers Mint. Quoique s'il l'avait fait il aurait probablement remplacé Linux Mint par une distro 100% libre : gNewSense ? Trisquel ? autre ?

    Pour aller plus loin sur le sujet, je dirais même que les propos de RMS traduisent une réalité qui ne plait pas beaucoup aux Linuxiens, surtout les plus orthodoxes (dont RMS lui-même).
    Dans beaucoup de domaines, il y a plusieurs solutions qui se font connaitre et au final une poignée seulement (pour ne pas dire une seule) met tout le mode d'accord. Les distributions Linux n'échappent pas à cela et la distribution qui met tout le monde d'accord est donc condamnée à arriver. Cette distro peut certes aider Linux à ENFIN avoir un représentant qui compte au milieu de Windows et Mac OS X, mais elle va aussi à l'encontre de certaines "Linuxeries". Linux, c'est le choix de sa distro, ce que ne représente pas cette "distribution unique" (pléonasme). La distribution unique peut alors être considérée comme le "Windows des Linux" dans le sens où elle domine et écrase comme Windows. Difficile alors de se faire aimer par les Linuxiens quand on est un Windows .
    Le truc c'est qu'après 15 à 20 ans de distros dans tous les sens, la distribution Linux qui mettra tout le monde d'accord est déjà arrivée. Elle archi-domine déjà les PDM de Linux Desktop (autour de 75 % à ma connaissance), va faire de même sur les serveurs Linux (si ce n'est pas déjà fait) et s'est déjà placée pour la lutte sur Linux mobile, contrairement à toutes les autres distros majeures. Et cette "distro unique", n'en déplaise à ses haters, c'est Ubuntu.
    +1

    Pour avoir voulu testé un paquet de distrib pour me débarrasser de windows, Ubuntu a été la seule qui puisse tourner clé en main sans avoir à bidouiller je ne sais quoi.

    Quand au spyware on en fait tout un fromage mais de une il n'est présent que si vous mettez unity (donc absent de toutes les autres variante : Kubuntu, Ubuntu gnome remix, XUbuntu etc...) et de plus si on pars sur ca zeitgest c'est la même chose vu que c'est un logger d'activité qui permet par exemple à des application comme nautilus de vous afficher les "Récemment ouvert" sur votre launcher gnome/unity par exemple.

    Et ca c'est pas réservé à Ubuntu.

    Bref je comprend l'intérêt du libre mais il ne faut pas en faire non plus une psychose à traquer le moindre bit proprio. Surtout que d'une au niveau software c'est déjà très dur d'être 100% libre :
    - en gros faut une distrib 100% libre donc exit les distrib grand public comme Ubuntu ou les éprouvé comme Debian
    - Avoir tout ses services internet chez soit tel que le mail ou tout ce qui est cloud
    - Ne pas pouvoir voir 90% des vidéo en steaming ou les jeux amusant sur internet vu que c'est du flash.
    - Et pour vos recherche internet il n'y a pas d’équivalence libre à ce jour (ixquick et startpage ou DuckDuckGo c'est pas libre ca protège juste votre vie privée)
    - Bien entendu vous oubliez tout ce qui est web-mail/partage de doc comme google drive, réseaux sociaux etc...


    Et c'est pas ca le pire c'est que même si on a le courage de s'affranchir de ces contraintes là il reste tout ce qui est hardware : Smartphone, Composant PC, Console de salon etc... qui eux n'ont aucun début d'une équivalence libre.


    bref moi j'essaye au maximum de promouvoir le libre et d'en utiliser mais pas au point d'être sectaire et de m'emmerder la vie pour 2,3 Blob gérant les drivers de mon matos ou les 4,5 codec proprio de ma bibliothèque multimédia (Oui j'ai pas encore trouvé le temps de convertir tout ma vieille playlist des années 2000 qui est en mp3 vers du ogg/flac. Ni pour réencoder mes Divx)

  2. #22
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    831
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 831
    Points : 2 620
    Points
    2 620
    Par défaut
    Citation Envoyé par Hinault Romaric Voir le message
    Bien que cette fonctionnalité soit un moyen pour Canonical de financer le projet, elle est décriée par les adeptes du libre.
    par les certains adeptes

    Citation Envoyé par Hinault Romaric Voir le message
    Que pensez-vous de cette fonctionnalité ? Va-t-elle à l'encontre du libre ? N'est-il pas exagéré de qualifier l'OS de spyware ?
    [/quote]
    Le libre n'a pas de fonctionnalité qui puisse aller à son encontre, parce que le libre est... libre.

    Arrêtez de nous casser les pieds à dire que "telle façon de voir le libre n'est pas bonne". Si on vous écoute, alors le libre ne sera qu'une voie unique différente du "pas libre". Blanc/noir? Hors de question.

    Quant à la distro unique, ça me fait bien rire. C'est un mythe qui n'existera pas de sitôt... Allez, au mieux, une distro majeure. Et alors? ca n'empêchera jamais les autres d'exister, loin de là. D'ailleurs, si les autres disparaissaient, Ubuntu n'aurait plus son pillier: Debian.

    Allez, bon troll à tous

  3. #23
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Inscrit en
    mars 2012
    Messages
    357
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mars 2012
    Messages : 357
    Points : 943
    Points
    943
    Par défaut
    Citation Envoyé par rt15 Voir le message
    Cette fonctionnalité risque de porter préjudice au libre. Stallman semble avoir peur que des gens fassent le lien "libre" <=> "ubuntu" (Même si pas considéré comme libre par la FSF) <=> "spyware inclus dans l'OS". Et du coup, "libre" ne veut plus dire "sans code malveillant".
    le problème c'est que selon les critères de la FSF, il y a très peu de distribution considéré comme 100% libre. Même Debian n'est pas 100% libre pour eux.

  4. #24
    Expert éminent sénior Avatar de frp31
    Homme Profil pro
    Ingénieur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    juillet 2006
    Messages
    5 196
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 45
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur systèmes et réseaux
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2006
    Messages : 5 196
    Points : 12 262
    Points
    12 262
    Par défaut

  5. #25
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Chercheur en Sécurité
    Inscrit en
    octobre 2008
    Messages
    32
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Chercheur en Sécurité

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2008
    Messages : 32
    Points : 56
    Points
    56
    Par défaut Stallman règle des comptes avec Amazon
    Autant il est génial ce Mr autant il faut qu'il se calme un peu.
    L'idée de dénoncer ne me choque pas mais c'est là manière de le faire qui est gênant.
    Je pense que si Stallman s'acharne comme ça sur Ubuntu, ce n'est pas contre Ubuntu mais sûrement une façon de régler des comptes avec Amazone,
    lisez ses propos: http://stallman.org/amazon.html
    Il y a pas mieux que Google et Facebook pour récolter des information sur un utilisateur et si je ne me trompe pas Google est intégré dans Firefox et tout le monde trouver ça normale.

  6. #26
    Membre émérite

    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2003
    Messages
    3 995
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2003
    Messages : 3 995
    Points : 2 426
    Points
    2 426
    Par défaut
    Citation Envoyé par Freem Voir le message
    par les certains adeptes

    Le libre n'a pas de fonctionnalité qui puisse aller à son encontre, parce que le libre est... libre.

    Arrêtez de nous casser les pieds à dire que "telle façon de voir le libre n'est pas bonne". Si on vous écoute, alors le libre ne sera qu'une voie unique différente du "pas libre". Blanc/noir? Hors de question.

    Quant à la distro unique, ça me fait bien rire. C'est un mythe qui n'existera pas de sitôt... Allez, au mieux, une distro majeure. Et alors? ca n'empêchera jamais les autres d'exister, loin de là. D'ailleurs, si les autres disparaissaient, Ubuntu n'aurait plus son pillier: Debian.

    Allez, bon troll à tous
    Le libre, ce n'est pas juste on fait n'importe quoi, hein.

    Stallman est parfaitement dans le rôle qu'il a choisi et auquel il a consacré sa vie : aider les gens à conserver des systèmes informatiques libres, c'est à dire qui travaillent pour leur propriétaire et pas pour quelqu'un d'autre, et surtout pas à l'insu de leur propriétaire.

    Ca n'a rien à voir avec une idée de rentabilité ou de modèle économique, c'est une question de liberté. Ceux qui parlent de "modèle économique du logiciel libre" confondent avec l'open-source, qui est quelque chose de complètement différent, comme dirait Stallman lui-même.

    Et je ne vois pas en quoi rester fidèle à ses idées fait de lui "un extrémiste".

  7. #27
    Membre expérimenté
    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    avril 2009
    Messages
    527
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : avril 2009
    Messages : 527
    Points : 1 518
    Points
    1 518
    Par défaut
    Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
    Et je ne vois pas en quoi rester fidèle à ses idées fait de lui "un extrémiste".
    Malheureusement, c'est une attitude bien trop commune de qualifier quelqu'un d’extrémiste dès qu'il a une opinion qui sort du rang. Que dit Stallman? Qu'ubuntu a intégré un spyware dans Ubuntu*, ce qui me semble parfaitement vrai, nonobstant le fait qu'on peut le désinstaller. Ici personne n'a été capable de démontrer en quoi l'affirmation de Stallman était fausse! Du coup on le traite d'extrémiste, c'est tellement plus simple, les attaques ad hominem...

    * Pour l'avoir utiliser, je peux vous dire que c'est aussi très intrusif.

    (et pourtant j'aime bien Ubuntu)

  8. #28
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Inscrit en
    mars 2012
    Messages
    357
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mars 2012
    Messages : 357
    Points : 943
    Points
    943
    Par défaut
    Citation Envoyé par xelab Voir le message
    Malheureusement, c'est une attitude bien trop commune de qualifier quelqu'un d’extrémiste dès qu'il a une opinion qui sort du rang. Que dit Stallman? Qu'ubuntu a intégré un spyware dans Ubuntu*, ce qui me semble parfaitement vrai, nonobstant le fait qu'on peut le désinstaller. Ici personne n'a été capable de démontrer en quoi l'affirmation de Stallman était fausse! Du coup on le traite d'extrémiste, c'est tellement plus simple, les attaques ad hominem...

    * Pour l'avoir utiliser, je peux vous dire que c'est aussi très intrusif.

    (et pourtant j'aime bien Ubuntu)
    On ne nie pas ces propos juste qu'on les trouve utopique et non réalisable. Non mais regarde le nombre de distribution qui ont celon ses dires son aval sur le site de la FSF (même pas 10) et dedans tu n'a aucune distribution phare/perenne/fiable sur le long terme.

    Je sais pas mais il faut peut être faire un minimum de concession si on veut un système qui soit à la fois fiable et le plus possible libre. Parce que c'est bien gentil leur logo "100% free approval by RMS" mais bon parmis les distro certifier libre par la FSF il n'y en a aucune utilisable en terme de desktop et encore moins en terme de serveur.

    Alors bon le choix c'est on fait du 100% libre et on se traine des distrib pourri qui faut bidouiller à mort et donc pas décoler du 0.5% d'utilisateur et donc pas d'investissement dans les logiciel libre ou bien se taper du 99% libre avec quelque concession niveau driver/blob proprio et faire décoller le libre a 10-15% comme le souhaite Ubuntu.

    Moi je serai plus d'avis de suivre la deuxième même si c'est un petit sacrifice de liberté, on peut y gagner en terme de part d'utilisation et donc attirer les investissements sur le libre.

    Parce que bon il faut quand même rendre à César ce qui appartient à César parce qu'Ubuntu ca a été une révolution dans le monde de Linux. Ca a rendu crédible et possible l'utilisation du libre en tant que desktop (fallait voir la merde que c'était avant) par ses objectif d'un OS out of the box et facile à utiliser.

  9. #29
    Modérateur
    Avatar de gangsoleil
    Homme Profil pro
    Manager / Cyber Sécurité
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    10 061
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Manager / Cyber Sécurité

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 10 061
    Points : 27 646
    Points
    27 646
    Par défaut
    Citation Envoyé par coolspot Voir le message
    Alors bon le choix c'est on fait du 100% libre et on se traine des distrib pourri qui faut bidouiller à mort et donc pas décoler du 0.5% d'utilisateur et donc pas d'investissement dans les logiciel libre ou bien se taper du 99% libre avec quelque concession niveau driver/blob proprio et faire décoller le libre a 10-15% comme le souhaite Ubuntu.
    Sauf qu'il n'est pas possible de concilier distribution grand public et distribution acceptable par les bidouilleurs/geeks/linuxien/extremistes (faites votre choix).
    Ubuntu est aujourd'hui une distribution grand public, avec quelques bidouilleurs qui trainent autour, et qui ne font que critiquer. Oui, pour un bidouilleur, cette distribution est une horreur (et je pese mes mots). Oui, pour le grand public, cette distribution est probablement la plus aboutie qui soit.

    Parce que bon il faut quand même rendre à César ce qui appartient à César parce qu'Ubuntu ca a été une révolution dans le monde de Linux. Ca a rendu crédible et possible l'utilisation du libre en tant que desktop (fallait voir la merde que c'était avant) par ses objectif d'un OS out of the box et facile à utiliser.
    Je crains que tu ne connaisses pas bien l'historique de Linux et des autres Unix pour dire ca. Je ne sais pas par rapport a quoi tu compares, mais des distributions faciles a installer/utiliser, ca existe depuis avant l'emergence d'Ubuntu.
    "La route est longue, mais le chemin est libre" -- https://framasoft.org/
    Les règles du forum

  10. #30
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Inscrit en
    mars 2012
    Messages
    357
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mars 2012
    Messages : 357
    Points : 943
    Points
    943
    Par défaut
    Citation Envoyé par gangsoleil Voir le message
    Je crains que tu ne connaisses pas bien l'historique de Linux et des autres Unix pour dire ca. Je ne sais pas par rapport a quoi tu compares, mais des distributions faciles a installer/utiliser, ca existe depuis avant l'emergence d'Ubuntu.
    Il existait des installeur graphique certe mais pas aussi simple et qui avait le comble de planter une fois sur 2 en te forcant à passer par l'installateur ligne de commande. Exemple d'une de mes première installe linux à l'époque de SuSE 6.2 dont je n'ai jamais pu finir ne serait-ce que l'installation.

    Rajoute à ca l'horreur que c'était d'installer toute chose qui n'était pas dans les dépot de base ou tout ce qui était proprio qui devait se faire à la mano.

    Il faut dire qu'ubuntu a au moins eu l'avantage de vouloir simplifier et que d'autre distribution ont suivi le pas.

  11. #31
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    831
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 831
    Points : 2 620
    Points
    2 620
    Par défaut
    Citation Envoyé par xelab Voir le message
    Qu'ubuntu a intégré un spyware dans Ubuntu*, ce qui me semble parfaitement vrai, nonobstant le fait qu'on peut le désinstaller. Ici personne n'a été capable de démontrer en quoi l'affirmation de Stallman était fausse!
    Très bien.
    Voici la définition de wikipedia pour spyware:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Spyware

    Certes, il est bien précisé "généralement" avant "à l'insu de l'utilisateur".
    Idem pour "nécessitent un redémarrage".
    Encore une fois, tous ne se cachent pas de la table des processus.

    Cependant, il s'agit de "logiciel malveillant qui s'installe dans un ordinateur dans le but de collecter et transférer des informations sur l'environnement dans lequel il s'est installé".
    Du fait même qu'Amazon n'ait pas accès à ces données, il ne s'agit pas d'un spyware.
    Par ailleurs, il ne collecte que les données que l'on y rentre, pas les données concernant les logiciels installés ni le contenu du disque dur, pas vrai? Il collecte de simples recherches...

    Ok, c'est une atteinte à la vie privée, je suis d'accord.
    Mais combien parmi les râleurs utilisent google mail? En fait, je vais même aller jusqu'a dire, combien parmi les râleurs utilisent une adresse mail gratuite?
    Combien utilisent un moteur de recherche qui stocke les résultats?

    Le commentaire précédent par rapport à firefox est très vrai, par contre, il à été moinssé 2 fois, et personne n'y a répondu.

    Ce logiciel dans Ubuntu, ce n'est pas un spyware, c'est un adware. Là ou je ne suis pas d'accord, c'est quand quelqu'un qui insiste sur les nuances de mot au point de vouloir qu'on colle GNU/ avant Linux fasse une confusion aussi grossière...
    Je ne suis pas d'accord non plus quand je vois des gens utiliser Ubuntu, dire que Canonical n'a rien apporté à Ubuntu, alors qu'ils en sont les créateurs.
    Enfin, je ne suis pas d'accord quand on me dis que la liberté, c'est d'interdire ce type de logiciels.
    D'ailleurs, le logiciel en question, il est ouvert, licence GPL, si je me rappelle bien. Alors il est même plutôt en phase avec les souhait de Mr. Stallman...

    Alors, oui, je qualifie Mr. Stallman d'extrémiste. Le terme extrémiste dans ma bouche n'est pas une insulte, car, étant anarchiste, j'en suis également un.
    Le mot extrémiste, c'est juste un terme qui désigne quelqu'un à la pensée radicale, qui est à l'extrême d'un courant politique, d'une idéologie, d'une façon de penser.
    Et, oui, Mr. Stallman correspond à cette description.
    Quand on parle de l'extrémité d'un meuble, ce n'est pas une insulte que je sache?

  12. #32
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    février 2005
    Messages
    358
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : février 2005
    Messages : 358
    Points : 996
    Points
    996
    Par défaut
    Je suis on ne peut plus d'accord avec les comm sur Firefox.

    C'est une rancoeur perso avec amazon. (l'ami de mon ennemi, tout ca tout ca)

    D'autant plus que la communauté Ubuntu a déjà fait le barouf sur ce sujet.

    Qu'aurait trouvé à dire ce monsieur, si à l'installation, une demande à l'utilisateur pour installer ou non la rechercher sur amazon avait été dispo ?

    Le bon gros troll de fin d'année que tout ses adeptes lobotomisés suivrons sans réfléchir.

  13. #33
    Expert éminent
    Avatar de transgohan
    Homme Profil pro
    Développeur Temps réel Embarqué
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    3 147
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Maine et Loire (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Temps réel Embarqué

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 3 147
    Points : 9 374
    Points
    9 374
    Par défaut
    Citation Envoyé par Freem Voir le message
    Je ne suis pas d'accord non plus quand je vois des gens utiliser Ubuntu, dire que Canonical n'a rien apporté à Ubuntu, alors qu'ils en sont les créateurs.
    Ils n'en sont pas les créateurs. La première release d'Ubuntu date de 2004 (Warty machin...), Canonical n'a rejoint le projet qu'en 2005 si ma mémoire est bonne. Ils sont apparus avec leurs sous et la création de la Ubuntu Fondation pour supporter le projet.
    Après peut être que certains qui ont contribué à la première version étaient des employés de Canonical (c'est même sûr je pense, c'est ainsi qu'ils ont intéressé leur employeur pour obtenir des fonds et en arriver là), mais il faut faire la différence entre temps libre à la maison et mission de service au boulot.

    « Toujours se souvenir que la majorité des ennuis viennent de l'espace occupé entre la chaise et l'écran de l'ordinateur. »
    « Le watchdog aboie, les tests passent »

  14. #34
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    831
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 831
    Points : 2 620
    Points
    2 620
    Par défaut
    Citation Envoyé par transgohan Voir le message
    Ils n'en sont pas les créateurs. La première release d'Ubuntu date de 2004 (Warty machin...), Canonical n'a rejoint le projet qu'en 2005 si ma mémoire est bonne. Ils sont apparus avec leurs sous et la création de la Ubuntu Fondation pour supporter le projet.
    Après peut être que certains qui ont contribué à la première version étaient des employés de Canonical (c'est même sûr je pense, c'est ainsi qu'ils ont intéressé leur employeur pour obtenir des fonds et en arriver là), mais il faut faire la différence entre temps libre à la maison et mission de service au boulot.
    Marrant, alors, parce que les références que je trouve indiquent "commandité par canonical" et "initié par le sud-africain mark Shuttleworth".
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ubuntu#Historique

    Sur la version anglaise de l'article, on trouve "named after the Southern African philosophy of ubuntu" qui n'indique par l'initiateur, mais montre déjà un rapport avec l'afrique du sud, origine de Mr Shuttleworth.
    On y trouve également "Development of Ubuntu is led by Canonical, Ltd.,[14] a UK-based company owned by South African entrepreneur Mark Shuttleworth" , "Ubuntu's first release was on 20 October 2004. Since then, Canonical has released new versions of Ubuntu every six months", "Ubuntu is currently funded by Canonical Ltd. On 8 July 2005, Mark Shuttleworth and Canonical Ltd. announced the creation of the Ubuntu Foundation and provided an initial funding of US$10 million. The purpose of the foundation is to ensure the support and development for all future versions of Ubuntu. Mark Shuttleworth describes the foundation as an "emergency fund" (in case Canonical's involvement ends)"

    Et, pour 2004:
    "Ubuntu 4.10 (Warty Warthog), released on 20 October 2004, was Canonical's first release of Ubuntu"

    Dans la série des "il faut faire la différence":
    _ il faut faire la différence entre fond de secours et financement réel
    _ il faut faire la différence entre les espoirs pieux des utilisateurs et la réalité

    PS: désolé pour le ton agacé, mais la non fondation d'Ubuntu par Mark Shuttleworth est citée plusieurs fois dans ce thread sans amener de preuves/citations. Je m'excuserais platement quand on m'aura prouvé que moi et wikipedia fr & en se plantons sur ce point (ce qui est tout à fait possible, bien entendu)

  15. #35
    Membre expert

    Développeur NTIC
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    1 670
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 32

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur NTIC
    Secteur : Biens de consommation

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 1 670
    Points : 3 943
    Points
    3 943
    Par défaut
    Citation Envoyé par gangsoleil Voir le message
    Sauf qu'il n'est pas possible de concilier distribution grand public et distribution acceptable par les bidouilleurs/geeks/linuxien/extremistes (faites votre choix).
    Ubuntu est aujourd'hui une distribution grand public, avec quelques bidouilleurs qui trainent autour, et qui ne font que critiquer. Oui, pour un bidouilleur, cette distribution est une horreur (et je pese mes mots). Oui, pour le grand public, cette distribution est probablement la plus aboutie qui soit.
    Tiens, ça fait plaisir de voir que je ne suis pas le seul à penser qu'Ubuntu est une bouse innommable (Surtout depuis la 10.04 en fait).

    Sinon, concernant la news je trouve que pour le coup Stallman a bien raison même s'il arrive après tout le monde.
    L'homme est un fou pour l'homme. Toi qui viens de me mettre un aie au moins le courage d'expliquer pourquoi tu n'es pas d'accord.

  16. #36
    Membre expert Avatar de air-dex
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    août 2010
    Messages
    1 645
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : août 2010
    Messages : 1 645
    Points : 3 739
    Points
    3 739
    Par défaut
    Citation Envoyé par gangsoleil Voir le message
    Sauf qu'il n'est pas possible de concilier distribution grand public et distribution acceptable par les bidouilleurs/geeks/linuxien/extremistes (faites votre choix).
    Exact. Les distros pour bidouilleurs et geeks ont un côté élitiste que n'auront jamais les OS et distros grand public et user friendly. Les distros comme Gentoo, Sabayon et autres distros UNIX (comme *BSD mais pas Mac OS X ), encore plus élitistes que le simple Linux, sont faites pour le "1%" d'utilisateurs "qui savent" (bidouiller et ce qui se passe sous le capot en détail). En bref, pour les élites de l'informatique. Et comme les élites n'aimeront jamais la même chose que "la masse", les distros et OS communs - Windows, Mac OS X et Ubuntu en tête - ne seront jamais appréciés par les plus "barbus".
    "Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait." Mark Twain

    Mon client Twitter Qt cross-platform Windows et Linux. (en cours de développement).

  17. #37
    Membre émérite

    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2003
    Messages
    3 995
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2003
    Messages : 3 995
    Points : 2 426
    Points
    2 426
    Par défaut
    Citation Envoyé par coolspot Voir le message
    On ne nie pas ces propos juste qu'on les trouve utopique et non réalisable. Non mais regarde le nombre de distribution qui ont celon ses dires son aval sur le site de la FSF (même pas 10) et dedans tu n'a aucune distribution phare/perenne/fiable sur le long terme.

    Je sais pas mais il faut peut être faire un minimum de concession si on veut un système qui soit à la fois fiable et le plus possible libre. Parce que c'est bien gentil leur logo "100% free approval by RMS" mais bon parmis les distro certifier libre par la FSF il n'y en a aucune utilisable en terme de desktop et encore moins en terme de serveur.

    Alors bon le choix c'est on fait du 100% libre et on se traine des distrib pourri qui faut bidouiller à mort et donc pas décoler du 0.5% d'utilisateur et donc pas d'investissement dans les logiciel libre ou bien se taper du 99% libre avec quelque concession niveau driver/blob proprio et faire décoller le libre a 10-15% comme le souhaite Ubuntu.

    Moi je serai plus d'avis de suivre la deuxième même si c'est un petit sacrifice de liberté, on peut y gagner en terme de part d'utilisation et donc attirer les investissements sur le libre.

    Parce que bon il faut quand même rendre à César ce qui appartient à César parce qu'Ubuntu ca a été une révolution dans le monde de Linux. Ca a rendu crédible et possible l'utilisation du libre en tant que desktop (fallait voir la merde que c'était avant) par ses objectif d'un OS out of the box et facile à utiliser.
    Bon, c'est facile à comprendre. La FSF n'est pas là pour "faire des concessions" mais pour dire ce qu'il faut faire pour qu'une logiciel soit libre. Les concessions, malheureusement, les créateurs de logiciel n'ont besoin de personne pour les faire. Ce n'est pas le problème de la FSF qu'un logiciel soit moins bon qu'un autre ou qu'un logiciel soit moins utilisé qu'un autre. Tout ça, ça peut se changer. L'objectif de la FSF est de faire avancer la cause du libre, ce qui veut dire faire en sorte que la logithèque de logiciels réellement libres s'élargissent.

    La FSF fournit une liste de logiciels réellement libre, une méthodologie pour rendre son logiciel réellement libre, ce genre de chose.

    Et un logiciel est soit libre, soit ne l'est pas. Un logiciel ne peut pas plus être un peu libre qu'une femme ne peut être un peu enceinte.

    Tu dis que les distributions les plus connues ne sont pas considérées comme libres par la FSF. C'est vrai, mais la FSF ne s'arrête pas là et détaille pourquoi, distro par distro :

    http://www.gnu.org/distros/common-distros.html

    Quel serait l'intérêt pour la FSF de conseiller des systèmes qui ne respectent pas les principes qui sont sa raison d'être, juste pour augmenter leur utilisation ? Il y a bien suffisamment de systèmes non-libres comme ça, pourquoi la FSF devrait-elle faire leur promotion ? C'est quoi, la logique derrière ça ?

  18. #38
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Citation Envoyé par transgohan Voir le message
    Ils n'en sont pas les créateurs. La première release d'Ubuntu date de 2004 (Warty machin...), Canonical n'a rejoint le projet qu'en 2005 si ma mémoire est bonne. Ils sont apparus avec leurs sous et la création de la Ubuntu Fondation pour supporter le projet.
    Après peut être que certains qui ont contribué à la première version étaient des employés de Canonical (c'est même sûr je pense, c'est ainsi qu'ils ont intéressé leur employeur pour obtenir des fonds et en arriver là), mais il faut faire la différence entre temps libre à la maison et mission de service au boulot.
    Si je ne me trompe pas, c'est Mark Shuttleworth qui a créé Ubuntu en 2004. C'est lui qui a fondé Canonical et l'a faite participer au développement de Ubuntu. Et c'est lui aussi qui a créé la Ubuntu foundation.

  19. #39
    Expert éminent
    Avatar de transgohan
    Homme Profil pro
    Développeur Temps réel Embarqué
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    3 147
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Maine et Loire (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Temps réel Embarqué

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 3 147
    Points : 9 374
    Points
    9 374
    Par défaut
    Citation Envoyé par Freem Voir le message
    Marrant, alors, parce que les références que je trouve indiquent "commandité par canonical" et "initié par le sud-africain mark Shuttleworth".
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ubuntu#Historique

    Sur la version anglaise de l'article, on trouve "named after the Southern African philosophy of ubuntu" qui n'indique par l'initiateur, mais montre déjà un rapport avec l'afrique du sud, origine de Mr Shuttleworth.
    On y trouve également "Development of Ubuntu is led by Canonical, Ltd.,[14] a UK-based company owned by South African entrepreneur Mark Shuttleworth" , "Ubuntu's first release was on 20 October 2004. Since then, Canonical has released new versions of Ubuntu every six months", "Ubuntu is currently funded by Canonical Ltd. On 8 July 2005, Mark Shuttleworth and Canonical Ltd. announced the creation of the Ubuntu Foundation and provided an initial funding of US$10 million. The purpose of the foundation is to ensure the support and development for all future versions of Ubuntu. Mark Shuttleworth describes the foundation as an "emergency fund" (in case Canonical's involvement ends)"

    Et, pour 2004:
    "Ubuntu 4.10 (Warty Warthog), released on 20 October 2004, was Canonical's first release of Ubuntu"

    Dans la série des "il faut faire la différence":
    _ il faut faire la différence entre fond de secours et financement réel
    _ il faut faire la différence entre les espoirs pieux des utilisateurs et la réalité

    PS: désolé pour le ton agacé, mais la non fondation d'Ubuntu par Mark Shuttleworth est citée plusieurs fois dans ce thread sans amener de preuves/citations. Je m'excuserais platement quand on m'aura prouvé que moi et wikipedia fr & en se plantons sur ce point (ce qui est tout à fait possible, bien entendu)
    Effectivement cela remet en cause mes propos.
    Je ne sais plus d'où je tire ces informations, si c'est d'un livre, site ou bien d'un professeur. Si jamais je retrouve cela et que c'est digne d'intérêt je le posterai.

    « Toujours se souvenir que la majorité des ennuis viennent de l'espace occupé entre la chaise et l'écran de l'ordinateur. »
    « Le watchdog aboie, les tests passent »

  20. #40
    OPi
    OPi est déconnecté
    Membre actif
    Avatar de OPi
    Homme Profil pro
    en recherche d'emploi
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    74
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 47
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : en recherche d'emploi
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 74
    Points : 245
    Points
    245
    Par défaut En français
    Pour ceux qui comme moi lisent difficilement l'anglais, l'article à été traduit :
    Un logiciel espion dans Ubuntu ! Que faire ?
    DragonSoft DS (informatique) — Johnny Five JF (textes) — Olivier Pirson OPi (mathématiques)
    OPiCitationshttps://bitbucket.org/OPiMedia

Discussions similaires

  1. Réponses: 7
    Dernier message: 17/01/2011, 21h17
  2. Logiciel Flash pour Ubuntu 9.04
    Par herzak dans le forum EDI/Outils
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/01/2011, 13h51
  3. [UBUNTU] Problème de compilation pour installer le logiciel irssi
    Par Creature_Funebre dans le forum Ubuntu
    Réponses: 4
    Dernier message: 29/04/2007, 18h09

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo