Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Expert éminent sénior
    Cloud : Orange veut accélère le développement des communications et de la collaboration hébergées
    Cloud : Orange veut accélérer le développement des communications et de la collaboration hébergées
    Avec une nouvelle version « as a service » de sa solution Business Together

    Il y a peu, nous parlions d’un secteur en plein boom avec la gestion de flottes mobiles et de la carte que voulait jouer Orange face aux éditeurs.
    Mais le cloud, toujours en très forte croissance, est essentiellement porté par les outils collaboratifs.

    Dans ce domaine, on parle souvent de « pure player » comme Office 365, les Google Apps for Business, voire de Zoho. Mais tout comme pour la gestion de flottes, on évoque un peu moins les offres couvrant la totalité des besoins en entreprise.

    Pourtant, la popularité grandissante de ces outils et leur pénétration dans le milieu professionnel aiguisent les appétits. Dans ce domaine, comme dans celui de la gestion de flotte, une société comme Orange s’est déjà positionnée. Par exemple avec ses offres Office Together Select et Ready (qui s’appuient sur Office 365).

    Orange Business Services (OBS) passe aujourd’hui à la vitesse supérieure en étendant sa gamme avec une solution qui inclut tous les moyens de communication et de collaboration : Business Together as a Service, la version 100 % « à la demande » de Business Together.

    Cette version reprend les fonctionnalités des suites de communication et de collaboration (services de téléphonie, numéro unique, messagerie unifiée, messagerie instantanée, gestion de présence, partage de document, audio, web et vidéo conférence) et ce sur tous types de terminaux : smartphone, Tablette, PC.

    « Business Together as a Service est une solution complète car elle couvre tous les usages : des plus simples (mais demandant un haut niveau de disponibilité) comme la téléphonie d’entreprise, jusqu’aux plus évolués comme le collaboratif en passant par la vidéo-conférence », avance Cédric Parent, Directeur Marketing Unified Communication et Collaboration d’Orange Business Services dans un entretien avec Developpez.com.

    Autre différence avec les autres solutions du marché, OBS « a gommé toutes les frontières entre les différents moyens de communication. Ils sont à présent totalement intégrés, explique le Directeur Marketing. Mes messages vocaux sont par exemple disponibles depuis ma boîte mail. Autre exemple, je peux faire de la vidéo depuis n’importe quel terminal ».


    Cédric Parent, Directeur Marketing Unified Communication et Collaboration
    d’Orange Business Services

    « Autre avantage, nous proposons cette offre sous forme de profils comprenant chacun plus ou moins de fonctionnalités pour que chaque utilisateur bénéficie des outils dont il a besoin. Ni plus ni moins ». Autrement dit, grâce à cette « intégration » le client n’a plus à s’occuper de choisir telle ou telle application, ou de mener des projets d’intégration complexes, mais seulement de définir les besoins de ses collaborateurs en fonction de leurs métiers.

    Le positionnement d’Orange par rapport au Cloud est également assez intéressant.

    Avec Business Together as a Service l’entreprise reprend certes la vision classique de l’externalisation (pas besoin de gérer le matériel, pas d’investissements initiaux en matériel ou en licences, les serveurs de stockage et l’évolution de l’infrastructure sont pris en charge par l’opérateur de services - « l’hébergement se fait dans les datacenters d’Orange Business Services en France », souligne Cédric Parent).

    Mais là où de nombreux acteurs parlent uniquement de « Pay as you grow » (sic) – Orange Business Services préfère insister sur la flexibilité de l’offre permettant d’accompagner les entreprises dans toutes leurs évolutions.

    Crise oblige, ce « à la demande » permet aussi de « diminuer le nombre de services et de postes en cas de besoin » (d’un mois sur l’autre via un portail web) et donc de limiter les risques. « Les dépenses de l’entreprise sont ainsi totalement corrélées à son activité économique et prédictibles ».


    Cette nouvelle déclinaison de Business Together est le fruit d’une collaboration étroite avec Cisco Systems. Elle s’appuie sur des solutions comme HCS ou Webex. « Des solutions éprouvées et fonctionnellement riches », insiste le Directeur Marketing.

    De fait, avec des tarifs variant entre 10 € et 30 € par mois et par poste utilisateur, Business Together as a Service cible prioritairement les grands groupes et les PME de plus de 250 salariés.

    Bref, pour Orange, le Cloud - ou plutôt "les" Clouds - c’est maintenant.

    Pour mémoire, la gamme Business Together d’OBS se compose - en plus de cette nouvelle version SaaS - de plusieurs déclinaisons en fonction des besoins et des entreprises (des PME aux multinationales).

    Plus d’informations sur toute la gamme Business Together d’OBS et l’offre « Business Together as a Service »

  2. #2
    Membre averti
    A voir la capture d'écran, on dirait du Kurmi Unified Provisioning (http://www.kurmi-software.com/fr/pro...d-provisioning).

    Pourtant rien ne le signale dans la news ?
    Est-ce la même application ?

  3. #3
    Membre confirmé
    Vu comment France telecom-Orange-wanadoo nous a banane pendant des années j'ai comme une sorte de méfiance.
    Si j'avais un budget je préférerais pousser des petites boites innovante comme cloudbees(qui est plus paas que saas) fondé par et avec des frenchy.

  4. #4
    Membre éprouvé
    Je cherche un liste des paas français existant ( genre Heroku , Azure , Appfog , etc ... ) , si quelqu'un a des liens. Le paas doit supporter python et php , voir ruby. Merci

  5. #5
    Candidat au Club
    "Si j'avais un budget je préférerais pousser des petites boites innovante comme cloudbees(qui est plus paas que saas) fondé par et avec des frenchy."

    => OBS (Orange Buisness Service) est une filliale d'Orange, et est composée de plusieurs types d'entreprises comme des start-up etc.

    Je travaille dans le cadre d'OBS, sans forcément "ETRE" un salarié d'Orange.
    OBS est donc composé de Frenchy et d'entreprises 100% françaises. Attention à ne pas tout mélanger.

    Pour l'historique,
    Orange à la base est une entreprise britanique (chose que l'on oublie trop souvent pour certains), simplement rachetée par FT (France Telecom) qui préférera se cacher au fur et à mesure derrière l'appellation Orange jusqu'à ce que la ligne fixe FT soit officiellement appelée orange depuis février 2012 (chose bizarre, on entend quand même souvent parler de FT, même encore aujourd'hui).

    De plus, OBS est présent un peu partout, puisque c'est une ligne d'entreprises qui ne sont pas forcément en lien avec les télecoms et qui concerne des domaines métiers différents (OBS concerne des entreprise impactant le sport, la santé par exemple).

    Donc je ne vois pas forcément pourquoi privilégier le travail de boite française pour Orange.

    D'autant plus que le but d'OBS est justement de financer des entreprises impactant différents domaines afin d'échanger des services tout en impactant un large champs métier.

    PS: pour la demande de paas, je doute que tu sois au bon endroit pour demander ça, il y a un fofo où je suis sur que tu peux trouver ton bonheur, ou au pire le tchat

  6. #6
    Nouveau membre du Club
    Bonjour,

    Donc je ne vois pas forcément pourquoi privilégier le travail de boite française pour Orange.
    Aux USA il existe une loi "patriot act"
    Cette loi permet aux autorités de fouiller les données stockées dans leur cloud

    Tu imagines bien pour les technologie de pointe qu'on a des données sensibles.
    Voilà pourquoi les boites/serveur français veulent travailler ensembles

  7. #7
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Tradul Voir le message
    Aux USA il existe une loi "patriot act"
    Cette loi permet aux autorités de fouiller les données stockées dans leur cloud
    Tu imagines bien pour les technologie de pointe qu'on a des données sensibles.
    Voilà pourquoi les boites/serveur français veulent travailler ensembles
    Les serveurs de cloud d'Orange sont 100% en France. Et même sans "Patriot Act" chez nous, je ne vois pas qu'est-ce qui pourrait empêcher un quelconque spécialiste, mandaté ou non, d'aller fouiller dans nos données sensibles... Surtout qu'on en parle pas mal dans Developpez.com qui est hébergé aux USA
    L'avis publié ci-dessus est mien et ne reflète pas obligatoirement celui de mon entreprise.

  8. #8
    Membre confirmé
    Donc je ne vois pas forcément pourquoi privilégier le travail de boite française pour Orange
    car
    "patriot act"
    - act = patriote.

###raw>template_hook.ano_emploi###