Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #161
    Membre confirmé
    Profil pro
    Expert technique .NET
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    272
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Expert technique .NET

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 272
    Points : 523
    Points
    523
    Par défaut
    Citation Envoyé par Pierre Louis Chevalier Voir le message
    La personne relate les faits, et les différents avis, dans un procès tu as forcément des témoignages contradictoires sinon c'est trop facile, après à toi de penser ce que tu veux et de donner ton avis je ne comprends pas ton problème...
    A ma connaissance le "site" comme tu dis est le seul site francophone à avoir relaté cet évènement d'importance avec autant de détails ce qui à créé un énorme débat très intéressant au demeurant...
    Ce que je reproche, c'est la formulation, qui fait vraiment passer Oracle pour les méchants de l'histoire. Exemple : le dernier paragraphe :
    Mais la copie illégale des API Java est-elle vraiment ce qu’Oracle reproche à Google ? Si oui, pourquoi Larry Ellison, ancien PDG d’Oracle et actuel PCA de la société s’est-il félicité de l’utilisation de Java dans Android en 2009 ? Pourquoi Oracle et ses témoins insistent-ils donc sur la chute des revenus de licences Java, basées sur Java ME (Mobile Edition) alors que les API copiées par Google sont basées sur Java SE (Standard Edition) ?
    Si je suis convaincu qu'Oracle n'est pas clair, on peut en dire autant de Google.

    Tu as raison, developpez.net est le principal (pas le seul) site à avoir suivi de manière régulière et sérieuse cette affaire. Et c'est bien pour cela que cet article me déçoit, car jusqu'à maintenant, tout était resté dans le cadre de l'information. L'utilisation que j'ai faite du mot "site" n'est nullement péjorative (ou bien alors il va vraiment falloir m'expliquer en quoi).

    @Uther : merci d'avoir remis ton post, qui redéfinit bien mieux les termes que je ne l'avais fait.
    Inutile de continuer à nier bêtement, je reconnais mon erreur :-). Par contre, le fait est que les 37 API en question sont propriétaires, et que l'on ne peut pas laisser une entreprise, quelle quel soit, jouer au cowboy et ne pas respecter les loies parce que ça lui semble mieux ainsi. Et pour illustrer ça, il y a une comparaison très simple : Mono (l'ancien Xamarin) et la plateforme .Net : même avant le rachat par Microsoft, il n'y avait pas ce genre de problème.

    Donc même si je revois mon point de vue, je maintiens que Google n'est pas plus clair qu'Oracle dans cette affaire.

  2. #162
    Expert éminent sénior Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Developpeur
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    3 860
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Developpeur

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 3 860
    Points : 10 796
    Points
    10 796
    Par défaut
    Citation Envoyé par Bono_BX Voir le message
    Et pour illustrer ça, il y a une comparaison très simple : Mono (l'ancien Xamarin) et la plateforme .Net : même avant le rachat par Microsoft, il n'y avait pas ce genre de problème.
    Au contraire, le problème est exactement le même : Mono est lui aussi une réimplémentation de .NET qui reprend l'API des bibliothèques standard pour pouvoir être compatible. Si il est reconnu que l'API d'une bibliothèque ne rentre pas dans le domaine du fair-use, ça veut dire que Mono était lui aussi hors la loi.

    C'est juste que Microsoft n'a pas souhaité porter plainte contre Xaramin, car comme le reste de l'industrie jusqu'à maintenant, il n'estimait pas que l'API d'une bibliothèque rentrait dans le cadre du copyright et que Mono ne lui faisait pas de concurrence.

  3. #163
    Futur Membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    novembre 2015
    Messages
    3
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 45
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2015
    Messages : 3
    Points : 5
    Points
    5
    Par défaut OpenJDK
    et pourquoi Oracle n'a -t-il jamais porté plainte contre OpenJDK qui utilise forcément ces API ? Je ne comprends pas, sans plus de détails techniques, comme l'implémentation de Google peut-être vraiment différente de celle de la communauté libre avec le OpenJDK ?

  4. #164
    Expert éminent sénior Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Developpeur
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    3 860
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Developpeur

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 3 860
    Points : 10 796
    Points
    10 796
    Par défaut
    Le OpenJDK à la base n'a pas été implémenté de zéro par une communauté libre. C'est Sun (maintenant Oracle) qui l'a créé en libérant sous licence GPLv2 une très grosse partie de leur JDK propriétaire. La communauté a juste participé à la réimplémentation des parties que Sun n'avait pas pu libérer à cause de l'utilisation de bibliothèque propriétaires tierces.

    C'est Oracle qui est actuellement le propriétaire de l'OpenJDK. Il ne va donc pas porter plainte contre lui-même.

  5. #165
    Expert éminent sénior

    Homme Profil pro
    Directeur des systèmes d'information
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    2 066
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 59
    Localisation : Luxembourg

    Informations professionnelles :
    Activité : Directeur des systèmes d'information
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 2 066
    Points : 13 553
    Points
    13 553
    Par défaut
    Citation Envoyé par Bono_BX Voir le message
    Ce que je reproche, c'est la formulation, qui fait vraiment passer Oracle pour les méchants de l'histoire. Exemple : le dernier paragraphe :
    Si je suis convaincu qu'Oracle n'est pas clair, on peut en dire autant de Google.
    La formulation que tu as cité est justement à la forme interrogative, la question est posée, pour avoir des avis, on ne peux pas trouver mieux comme formulation objective que de poser des questions... Tu ne comprends vraiment rien de rien sur ce coup la... Le principe d'un bon débat c'est de présenter les deux points de vue, celui de Google et celui d'Oracle, et pas juste le point de vue qui te fait plaisir à toi, ça ça sera subjectif. Developpez à toujours été un hébergeur indépendant, pas un site militant ou partisan, donc c'est normal que plusieurs points de vues opposés soient présentés...


    Citation Envoyé par Bono_BX Voir le message
    Tu as raison, developpez.net est le principal (pas le seul) site à avoir suivi de manière régulière et sérieuse cette affaire. Et c'est bien pour cela que cet article me déçoit, car jusqu'à maintenant, tout était resté dans le cadre de l'information. L'utilisation que j'ai faite du mot "site" n'est nullement péjorative (ou bien alors il va vraiment falloir m'expliquer en quoi).
    Developpez.com est un hébergeur, c'est un site participatif, et les articles sont fait par plus de 1700 contributeurs, d'ailleurs ce fil est maintenu par plusieurs auteurs différents qui eux même relatent les point de vues opposés d'intervenants différents... Au lieu de criquer va y rédige des articles : Rédiger une actualité sur Developpez.com.
    C'est pas un "site" qui écrit des articles, un site c'est juste une machine qui fait tourner du code, ça écrit pas des article. Les articles sont fait par des êtres humains, comme toi, qui peuvent parfois bien formuler les choses selon ton point de vue subjectif, ou pas, mais au moins ces contributeurs ont le mérite de faire quelque chose d'utile, publier des articles pour le plaisir d'informer les lecteurs et de faire naitre des débats intéressants, ce qui est missions réussie ici avec plus de 160 commentaires...
    C'est ta formulation qui est mauvaise, au lieu de ta très mauvaise formulation tu aurais pu écrire par exemple "la formulation du dernier texte de Michael Guilloux ne me parais pas optimum parce que .., il aurai pu écrire à la place .., ou encore pourquoi pas proposer à la suite ta version contradictoire et personnelle des faits, ça ça aurait été plus juste et plus utile plutôt que de critiquer stupidement et à tord un "serveur web"
    Ne prenez pas la vie au sérieux, vous n'en sortirez pas vivant ...

  6. #166
    Membre émérite

    Homme Profil pro
    Justicier
    Inscrit en
    avril 2006
    Messages
    658
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 79
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Justicier
    Secteur : Service public

    Informations forums :
    Inscription : avril 2006
    Messages : 658
    Points : 2 975
    Points
    2 975
    Billets dans le blog
    1
    Par défaut
    Citation Envoyé par Bono_BX Voir le message
    Ce que je reproche, c'est la formulation, qui fait vraiment passer Oracle pour les méchants de l'histoire. Exemple : le dernier paragraphe :
    Mais la copie illégale des API Java est-elle vraiment ce qu’Oracle reproche à Google ? Si oui, pourquoi Larry Ellison, ancien PDG d’Oracle et actuel PCA de la société s’est-il félicité de l’utilisation de Java dans Android en 2009 ? Pourquoi Oracle et ses témoins insistent-ils donc sur la chute des revenus de licences Java, basées sur Java ME (Mobile Edition) alors que les API copiées par Google sont basées sur Java SE (Standard Edition) ?
    Le journaliste s'interroge sur les raisons réelles qui motivent Oracle à poursuivre Google, en mentionnant deux faits intéressants :
    - Le fait qu'Oracle était auparavant "très content" qu'Android utilise Java
    - Le fait qu'Oracle base ses arguments de manque à gagner sur une solution qui n'est pas celle sur laquelle Android s'est basée

    Pour moi un article à charge cela aurait été du style "Oracle attaque injustement Google avec des prétextes fallacieux". On est très loin de là, il n'y a aucun jugement de valeur sur Oracle, mais une interrogation légitime sur certaines contradictions d'Oracle, qui sont des faits et pas un avis personnel du journaliste ; et ce n'est pas dans le but de "pourrir" Oracle mais bien pour s'interroger sur ses motivations.

  7. #167
    Expert éminent

    Homme Profil pro
    Ingénieur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    février 2007
    Messages
    4 253
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur systèmes et réseaux
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : février 2007
    Messages : 4 253
    Points : 7 612
    Points
    7 612
    Billets dans le blog
    3
    Par défaut
    Bon de toute manière l'affaire est close... Fair Use des API Java, et Oracle devra faire appel...
    N'oubliez pas de cliquer sur mais aussi sur si un commentaire vous a été utile !
    Et surtout

  8. #168
    Rédacteur/Modérateur

    Avatar de bouye
    Homme Profil pro
    Information Technologies Specialist (Scientific Computing)
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    6 233
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : Nouvelle-Calédonie

    Informations professionnelles :
    Activité : Information Technologies Specialist (Scientific Computing)
    Secteur : Agroalimentaire - Agriculture

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 6 233
    Points : 22 387
    Points
    22 387
    Billets dans le blog
    48
    Par défaut
    Yeap, Oracle débouté... en attente probable du prochain appel...
    Merci de penser au tag quand une réponse a été apportée à votre question. Aucune réponse ne sera donnée à des messages privés portant sur des questions d'ordre technique. Les forums sont là pour que vous y postiez publiquement vos problèmes.

    suivez mon blog sur Développez.

    Programming today is a race between software engineers striving to build bigger and better idiot-proof programs, and the universe trying to produce bigger and better idiots. So far, the universe is winning. ~ Rich Cook

  9. #169
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Enseignant Chercheur
    Inscrit en
    février 2016
    Messages
    18
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 71
    Localisation : France, Haut Rhin (Alsace)

    Informations professionnelles :
    Activité : Enseignant Chercheur
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : février 2016
    Messages : 18
    Points : 17
    Points
    17
    Par défaut ORIGINALITE DES API REVENDIQUES ? DROIT D'AUTEUR
    En matière de droit de la propriété intellectuelle, comme la plupart des Etats du monde, les Etats-Unis sont aujourd'hui régis de manière principale par un droit global. Ce n'est plus ancien droit national qui est applicable. Dans ce contentieux, ce n'est plus le droit des copyrights de la Reine Anne qui doit faire référence. Le droit qui s'applique est celui de l'article 10 des APDIC des accords de l'Organisation Mondiale du Commerce :

    " Les programmes d'ordinateur, qu'ils soient exprimés en code source ou en code objet, seront protégés en tant qu'oeuvres littéraires en vertu de la Convention de Berne (1971). "

    Les avocats font comme si les accords de l'OMC n'avaient pas été ratifiés par les Etats-Unis et comme si l'ancien droit des copyrights demeurait applicable. Certains ont même réinterprété la Convention de Berne, dont l'initiateur est Victor Hugo, pour lui faire dire qu'elle traitait du copyright et non du droit d'auteur. En juin 2015 pourtant, rejetant le recours de Google, la Cour suprême a reconnu que le droit d'auteur protégeait la structure du programme et non sa seule expression littérale.

    En déclarant ici qu'il aurait pu l'écrire lui-même écrire, le juge indique aux parties que la ligne arguée de contrefaçon n'est pas une oeuvre originale. Le droit d'auteur ne protège pas n'importe quoi. Il protège seulement les oeuvres originales.

    S'il en allait autrement, personne ne pourrait plus programmer.

    Le problème juridique qui se pose au juge et au jury saisi de l'instance est celui de savoir si les API d'Oracle sont originaux ou non. Si elles le sont, leur auteur aura droit à la protection attachée aux créations. Oracle aura gagné.

    Si elles ne sont que des lignes de programmation ordinaires, ne présentant aucun caractère original, elles ne pourront pas bénéficier de la protection accordée aux auteurs. Auquel cas, c'est Google gagnera.

  10. #170
    Membre chevronné

    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2003
    Messages
    3 995
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2003
    Messages : 3 995
    Points : 2 170
    Points
    2 170
    Par défaut
    Appel de l'appel de l'appel ?

  11. #171
    Membre chevronné

    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2003
    Messages
    3 995
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2003
    Messages : 3 995
    Points : 2 170
    Points
    2 170
    Par défaut
    Citation Envoyé par Alain Hilterman Voir le message
    En matière de droit de la propriété intellectuelle, comme la plupart des Etats du monde, les Etats-Unis sont aujourd'hui régis de manière principale par un droit global. Ce n'est plus ancien droit national qui est applicable. Dans ce contentieux, ce n'est plus le droit des copyrights de la Reine Anne qui doit faire référence. Le droit qui s'applique est celui de l'article 10 des APDIC des accords de l'Organisation Mondiale du Commerce :

    " Les programmes d'ordinateur, qu'ils soient exprimés en code source ou en code objet, seront protégés en tant qu'oeuvres littéraires en vertu de la Convention de Berne (1971). "

    Les avocats font comme si les accords de l'OMC n'avaient pas été ratifiés par les Etats-Unis et comme si l'ancien droit des copyrights demeurait applicable. Certains ont même réinterprété la Convention de Berne, dont l'initiateur est Victor Hugo, pour lui faire dire qu'elle traitait du copyright et non du droit d'auteur. En juin 2015 pourtant, rejetant le recours de Google, la Cour suprême a reconnu que le droit d'auteur protégeait la structure du programme et non sa seule expression littérale.

    En déclarant ici qu'il aurait pu l'écrire lui-même écrire, le juge indique aux parties que la ligne arguée de contrefaçon n'est pas une oeuvre originale. Le droit d'auteur ne protège pas n'importe quoi. Il protège seulement les oeuvres originales.

    S'il en allait autrement, personne ne pourrait plus programmer.

    Le problème juridique qui se pose au juge et au jury saisi de l'instance est celui de savoir si les API d'Oracle sont originaux ou non. Si elles le sont, leur auteur aura droit à la protection attachée aux créations. Oracle aura gagné.

    Si elles ne sont que des lignes de programmation ordinaires, ne présentant aucun caractère original, elles ne pourront pas bénéficier de la protection accordée aux auteurs. Auquel cas, c'est Google gagnera.
    Euh... non.

    La convention de Berne spécifie les droits d'oeuvres étrangères dans les pays signataires. Elle spécifie simplement que les auteurs étrangers doivent être protégées automatiquement selon le même régime que les oeuvres nationales, indépendamment de la protection dont elles bénéficient dans leur pays d'origine. ADPIC est grosso-modo une adaptation du traité de Berne à l'OMC (pour faire simple. Ça parle aussi de brevets et de marques). C'est donc totalement hors-sujet ici, où il est bien question d'un conflit entre deux entreprises étasuniennes, aux Etats-Unis. Le droit d'auteur tel que défini en droit européen n'est donc pas du tout applicable aux Etats-Unis. Les oeuvres sont là-bas soumises au copyright.

  12. #172
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    4 670
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 4 670
    Points : 121 778
    Points
    121 778
    Par défaut Procès sur les API Java : le jury a décidé que Google fait un usage raisonnable des API Java sur Android
    Procès sur les API Java : le jury a décidé que Google fait un usage raisonnable des API Java sur Android,
    Oracle promet de faire appel de ce verdict

    Le procès opposant Google à Oracle pour violation de 37 API Java dans le développement du système d’exploitation Android s’est soldé en faveur du numéro un de la recherche en ligne. Étant donné que Google est déjà reconnu coupable d’avoir copié les API Java, il était question de déterminer s’il s’agissait d’une violation de la propriété intellectuelle ou d’un « fair use » (« usage acceptable »). Pour rappel, le « fair use » désigne un ensemble de règles de droit, d'origine législative et jurisprudentielle, qui apportent des limitations et des exceptions aux droits exclusifs de l'auteur sur son œuvre (droit d'auteur).

    Le jury a répondu unanimement par l’affirmative, décidant que l’usage qui a été fait des 37 API Java dans Android relève du « fair use », mettant fin à un procès qui a commencé depuis le début du mois. Le juge William Alsup, qui supervise l’affaire depuis 2010, a remercié le jury pour son « travail acharné sur cette affaire ».

    Robert Van Nest, avocat de Google, a pour sa part remercié le jury pour son verdict. Les avocats d’Oracle se sont refusés à tout commentaire.

    Pour Google, cette victoire est une bonne nouvelle pour la communauté des développeurs. Un porte-parole a déclaré que « le verdict d'aujourd'hui qui a estimé qu’Android fait un usage acceptable des API Java représente une victoire pour l'écosystème Android, pour la communauté des développeurs Java, ainsi que pour tous les développeurs de logiciels qui se servent de langages de programmation ouverts et libres afin de développer des produits de consommation innovants ».

    De son côté, Oracle a promis de faire appel de cette décision. « Nous croyons fermement que Google a développé Android en copiant illégalement des technologies centrales de Java afin de se précipiter dans le marché des appareils mobiles. Oracle a amorcé ce procès pour mettre un terme au comportement illégal de Google. Nous croyons qu'il existe de nombreux motifs d'appel et nous prévoyons de porter cette affaire à la Federal Circuit en appel », a déclaré Dorian Daley, avocat général d’Oracle.

    Oracle, propriétaire de Java depuis qu'il en a racheté le concepteur Sun Microsystems en 2010, avait porté plainte il y a plusieurs années contre Google, estimant que ce dernier devait lui payer une licence d'utilisation. Il lui réclamait alors plus de 9 milliards de dollars de dédommagements. Pour sa défense, Google a avancé que Sun, du temps de son indépendance, avait déclaré que Java serait en code ouvert et permis à tous les développeurs de l'utiliser.

    En 2012, Oracle avait perdu un procès en première instance. Mais en 2014, Oracle avait bénéficié d'un jugement qui l'autorisait à protéger certaines parties de Java en application du droit au copyright. Google n'a cessé d'estimer qu'il doit être libre d'utiliser Java sans payer la moindre redevance. En 2015, la Cour suprême avait pris parti contre Google dans ce dossier.

    Le procès entre les deux entreprises est suivi de près par l’écosystème des développeurs étant donné ses implications : Android est le système d’exploitation le plus utilisé au monde et qui ne semble pas vouloir s’arrêter. Les derniers chiffres de Gartner indiquent que le taux d'adoption d'Android continue à croître et se retrouve sur 84,1 % du parc des smartphones vendus au premier trimestre contre 78,8 % l’année passée. En termes de volume, cela représente 293,7 millions de dispositifs au premier trimestre 2016 contre 264,9 millions de dispositifs au premier trimestre 2015.

    Source : CNBC

    Voir aussi :

    La vente de smartphones a connu une croissance de 3,9 % selon les chiffres de Gartner, trois des cinq marques principales sont désormais chinoises
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  13. #173
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    novembre 2015
    Messages
    644
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 25
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2015
    Messages : 644
    Points : 1 500
    Points
    1 500
    Par défaut
    Google > le monde
    Un fait toujours plaisir et encourage à l'entraide. Un n'est pas à négliger, pensez aux autres !

    Que la force soit avec Developpez.net
    Je ne suis pas un crack en informatique, loin de là, mais il n'y a pas que les mécaniciens qui sachent conduire une voiture

  14. #174
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Enseignant Chercheur
    Inscrit en
    février 2016
    Messages
    18
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 71
    Localisation : France, Haut Rhin (Alsace)

    Informations professionnelles :
    Activité : Enseignant Chercheur
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : février 2016
    Messages : 18
    Points : 17
    Points
    17
    Par défaut FAIR USE
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Procès sur les API Java : le jury a décidé que Google fait un usage raisonnable des API Java sur Android,
    Oracle promet de faire appel de ce verdict
    A nouveau, on retrouve Victor Hugo. "Fair use" se traduit en français par "usage acceptable", "loyal", "juste"... Lorsque Jean Valjean dérobe une miche de pain dans une boulangerie, Victor Hugo nous fait comprendre que c'est un "vol acceptable".

    L'étendre à Google qui revend les miches est plus difficile à suivre. On ne peut affirmer en effet, comme l'a dit un commentateur du jugement, que "fair use" implique que dès lors qu'une routine est utile, elle soit librement copiable.

    On marche sur la tête. Il convient de ne pas oublier la vocation fondamentale de la justice: "attribuer à chacun ce qui lui revient".

    La question posée par le juge quelques instants avant de savoir si les routines en question était originale ou non était plus légitime.

  15. #175
    Expert éminent sénior

    Homme Profil pro
    Directeur des systèmes d'information
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    2 066
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 59
    Localisation : Luxembourg

    Informations professionnelles :
    Activité : Directeur des systèmes d'information
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 2 066
    Points : 13 553
    Points
    13 553
    Par défaut
    Citation Envoyé par Alain Hilterman Voir le message
    A nouveau, on retrouve Victor Hugo. "Fair use" se traduit en français par "usage acceptable", "loyal", "juste"...
    Le traducteur donne aussi encore "utilisation équitable".

    Tu chipotes pas un peu quand même la ?

    Je penses que sur le fond on à compris, après ça sur le choix d'un mot dans une liste de synonymes... tu ferais peut etre un meilleur choix quand toi tu écrira des articles, ou sont-ils au fait ?

    Si tu veux nous montrer ton niveau de français exceptionnel, on t'attends : Rédiger une actualité sur Developpez.com
    Ne prenez pas la vie au sérieux, vous n'en sortirez pas vivant ...

  16. #176
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    juin 2005
    Messages
    20
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juin 2005
    Messages : 20
    Points : 52
    Points
    52
    Par défaut
    Citation Envoyé par Alain Hilterman Voir le message
    A nouveau, on retrouve Victor Hugo. "Fair use" se traduit en français par "usage acceptable", "loyal", "juste"... Lorsque Jean Valjean dérobe une miche de pain dans une boulangerie, Victor Hugo nous fait comprendre que c'est un "vol acceptable".

    L'étendre à Google qui revend les miches est plus difficile à suivre. On ne peut affirmer en effet, comme l'a dit un commentateur du jugement, que "fair use" implique que dès lors qu'une routine est utile, elle soit librement copiable.

    On marche sur la tête. Il convient de ne pas oublier la vocation fondamentale de la justice: "attribuer à chacun ce qui lui revient".

    La question posée par le juge quelques instants avant de savoir si les routines en question était originale ou non était plus légitime.
    La comparaison avec des objets physique est a nouveau completement absurde. Puisque dans le cas de la miche il y'a bien perte pour le boulanger il ne pourra plus la vendre. Toujours le même problème entre copie et vol.

    Mais l'angle de l'«usage acceptable» est à mettre au regard du domaine dans lequel il s'applique, on parle ici de production intellectuel, qui a déjà été qualifié de copyrightable par le précédent procès. Et nous pouvons donc comparé avec des choses équivalente tel que les brevets faisant partie du fair-use pour le développement de smartphone, je repense a tous les brevet que detient Samsung par exemple sur l'optimisation de la consommation en 3G et 4G. Donc si tout ça rentre dans un cadre de fairuse, peut-être que au final Google devrait quelque choses comme 0.0001 $ par terminal vendu, ce qui ne me choque pas spécialement, sauf que je sens que c'est pas vraiment ce à quoi Oracle devait s'attendre.

  17. #177
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Michael Guilloux
    Homme Profil pro
    Consultant
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    2 263
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 28
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 2 263
    Points : 73 733
    Points
    73 733
    Billets dans le blog
    2
    Par défaut La victoire de Google signifie la mort du logiciel libre, estime Annette Hurst, avocate d’Oracle
    Procès API Java : la victoire de Google signifie la mort du logiciel libre et de la GPL
    estime Annette Hurst, avocate d’Oracle

    Après quelques années de bataille entre Google et Oracle sur la copie des API Java dans Android, l’industrie du logiciel a accueilli hier la victoire du géant du Mountain View. Mais encore une fois, Oracle n’entend pas abandonner et envisage de faire appel pour remettre en cause cette décision.

    Nombreux sont les observateurs qui ont estimé qu’une victoire d’Oracle aurait tué le monde du logiciel. S’exprimant à propos de la décision du tribunal, un porte-parole de la communauté des développeurs a déclaré que le verdict « représente une victoire pour l'écosystème Android, pour la communauté des développeurs Java, ainsi que pour tous les développeurs de logiciels qui se servent de langages de programmation ouverts et libres afin de développer des produits de consommation innovants ».

    Mais Annette Hurst, avocate d’Oracle, ne le voit pas de cette manière. Pour cette dernière, c’est tout à fait le contraire. Après la défaite de son client, elle s’est exprimée sur LinkedIn à travers un article intitulé « La mort du logiciel libre … ou comment Google a tué la GPL ».

    « Développeurs méfiez-vous. Vous pouvez penser que vous avez obtenu une victoire hier. Mais il est temps de penser à plus que vos désirs de copier librement quand vous vous asseyez devant un clavier », a-t-elle averti. Hurst poursuit en affirmant que le libre selon Google n’a pas le même sens que le libre qu’a toujours défendu Richard Stallman.

    Annette Hurst estime en effet qu’avant de célébrer cette victoire, les développeurs devraient d’abord analyser la portée de la décision de justice. « Non seulement les créateurs de partout vont souffrir de cette décision si elle reste inchangée, mais le mouvement du logiciel libre lui-même fait face maintenant à une menace réelle, » dit-elle.

    Remettant en cause la pertinence des arguments de Google, l’avocate d’Oracle estime que le récit de Google se résumait au fait que « parce que les API Java ont été ouvertes, toute utilisation était justifiée et les restrictions de licence devaient être ignorées ». Pour généraliser, elle conclut que si vous offrez un logiciel libre et ouvert, alors toute utilisation relève du fair use. Selon elle, la décision du jury suggère donc que l’on peut tout simplement faire fi des restrictions de licence. Et sur cette base, Annette Hurst estime que la GPL ne peut survivre et qu’on pourrait donc lui dire adieu.

    Au-delà de la GPL et du libre, l’avocate d’Oracle croit également que ce sont les entreprises qui dépendent des licences de logiciels traditionnels qui sont en danger. Pour elle, ces entreprises seront donc obligées d’accélérer leur mouvement vers le cloud « où tout peut être contrôlé en tant que service », plutôt que de vendre des logiciels.


    Source : Annette Hurst (LinkedIn)

    Et vous ?

    Que pensez-vous de ces déclarations ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  18. #178
    Rédacteur/Modérateur

    Avatar de bouye
    Homme Profil pro
    Information Technologies Specialist (Scientific Computing)
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    6 233
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : Nouvelle-Calédonie

    Informations professionnelles :
    Activité : Information Technologies Specialist (Scientific Computing)
    Secteur : Agroalimentaire - Agriculture

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 6 233
    Points : 22 387
    Points
    22 387
    Billets dans le blog
    48
    Par défaut
    Wut ?! Décidément ils abandonnent jamais. C'est sûr que si Oracle avait gagné ça n'aura pas donné le droit à tout le monde de poursuivre en justice toutes les implémentations libres existantes ...
    Merci de penser au tag quand une réponse a été apportée à votre question. Aucune réponse ne sera donnée à des messages privés portant sur des questions d'ordre technique. Les forums sont là pour que vous y postiez publiquement vos problèmes.

    suivez mon blog sur Développez.

    Programming today is a race between software engineers striving to build bigger and better idiot-proof programs, and the universe trying to produce bigger and better idiots. So far, the universe is winning. ~ Rich Cook

  19. #179
    Membre expérimenté
    Profil pro
    undef
    Inscrit en
    février 2013
    Messages
    544
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Lot (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : undef

    Informations forums :
    Inscription : février 2013
    Messages : 544
    Points : 1 587
    Points
    1 587
    Par défaut
    Sérieux, elle doit connaître le développement logiciel au moins autant qu'un islamiste s'y connait en vernis à ongles.

  20. #180
    Modérateur
    Avatar de Gugelhupf
    Homme Profil pro
    Analyste Programmeur
    Inscrit en
    décembre 2011
    Messages
    1 260
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste Programmeur

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2011
    Messages : 1 260
    Points : 3 451
    Points
    3 451
    Billets dans le blog
    12
    Par défaut
    La dame se fait taper dessus dans les commentaires de son article, je ne sais pas ce qu'elle avait en tête avant de le publier (le goût amère de la défaite très certainement) mais elle va surement se rendre compte qu'elle n'a pas affaire à un cour où elle pourrait convaincre des informaticiens avec ses arguments.
    N'hésitez pas à consulter la FAQ Java, lire les cours et tutoriels Java, et à poser vos questions sur les forums d'entraide Java

    Ma page Developpez | Mon profil Linkedin | Vous souhaitez me contacter ? Contacter Gokan EKINCI

Discussions similaires

  1. Réponses: 14
    Dernier message: 27/09/2014, 19h56
  2. requête basé sur les résultats des deux sous requete
    Par karwafmhz dans le forum Requêtes et SQL.
    Réponses: 2
    Dernier message: 02/06/2011, 23h19
  3. [XL-2003] la différence entre les lignes des deux feuilles dans la premiere ligne vide d'une des deux
    Par safouunette dans le forum Macros et VBA Excel
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/11/2010, 10h20
  4. [VB6]Grouper les données des deux tables dans une troisième
    Par Abed_H dans le forum VB 6 et antérieur
    Réponses: 1
    Dernier message: 29/04/2009, 11h29
  5. Gridview: Comment récupérer les valeurs des deux clés?
    Par Thomas_Laurent dans le forum ASP.NET
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/02/2007, 14h54

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo