IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #61
    Expert éminent sénior Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Tourneur Fraiseur
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    4 070
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Pyrénées Orientales (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Tourneur Fraiseur

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 4 070
    Points : 12 294
    Points
    12 294
    Par défaut
    Citation Envoyé par rawsrc Voir le message
    Je ne suis pas sûr que cela aurait été ce scénario si Oracle avait été derrière Java à la même époque...
    Oracle a continué la politique engagée par Sun sur Java ni plus ni moins. Sun s'est toujours attaqué aux implémentations de Java non compatible et avait commencé a réclamer des royalties à Google bien avant son rachat.

    Citation Envoyé par rawsrc Voir le message
    s'ils voulaient démarrer rapidement, il était bien plus judicieux de s'appuyer sur une grosse brique existante et déjà embarquée dans plein d'appareils que de repartir d'une feuille blanche.
    Ca aurait été vrai si Google avait choisi de se baser sur l'environement JavaME, qui en effet était plutôt bien éprouvé dans le domaine du mobile. Au lieu de cela, ils ont choisi de redévelopper un tout nouvel environement en prenant comme point de départ Harmony : un environement JavaSE qui n'était pas du tout taillé pour le mobile.
    Ils avaient à leur disposition plusieurs technologies (Qt mobile par exemple) mieux adaptées et qui auraient été fonctionelles bien plus rapidement.

  2. #62
    Modérateur
    Avatar de Gugelhupf
    Homme Profil pro
    Analyste Programmeur
    Inscrit en
    décembre 2011
    Messages
    1 288
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste Programmeur

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2011
    Messages : 1 288
    Points : 3 534
    Points
    3 534
    Billets dans le blog
    12
    Par défaut
    Citation Envoyé par OPi Voir le message
    Selon votre benchmark, il est plus rapide que Java, et plus rapide que C# sous certains mono.
    D'après ce benchmark (qui n'est pas le mien), Scala est 3,9% plus rapide que Java, mais consomme 21,7% de plus de mémoire que Java.
    Il ne faudrait pas oublier non plus que ce qui fait tourner Scala c'est le JDK de Java.
    N'hésitez pas à consulter la FAQ Java, lire les cours et tutoriels Java, et à poser vos questions sur les forums d'entraide Java

    Ma page Developpez | Mon profil Linkedin | Vous souhaitez me contacter ? Contacter Gokan EKINCI

  3. #63
    Membre averti
    Inscrit en
    février 2006
    Messages
    704
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : février 2006
    Messages : 704
    Points : 342
    Points
    342
    Par défaut
    Bonjour,

    Et on ne se contente pas d'openjdk ?

    Si on utilisait du libre, on ne se taperait pas tous dessus pour des brevets à coup de millions de dollars. Il en va de même pour tout. Si les tablettes, smartphone ect... était libre, pas de contre façon et de violation de brevets. Je peut toutefois reconnaitre que les brevet peut protéger des année de recherche mais un brevet c'est propriétaire.

    Que pensez-vous ?

    J'attends vos rations

    Salutations
    Battant

  4. #64
    Membre habitué
    Profil pro
    developpeur
    Inscrit en
    septembre 2010
    Messages
    219
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : developpeur

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2010
    Messages : 219
    Points : 192
    Points
    192
    Par défaut oracle
    1 milliard de $ je comprends oracle mais quand on jette un oeil sur netbeans 8.01 ...
    c est bof :-)

  5. #65
    Membre confirmé Avatar de bruneltouopi
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    janvier 2010
    Messages
    308
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Ile Maurice

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2010
    Messages : 308
    Points : 466
    Points
    466
    Par défaut
    Je suis au Sol.Très très interressant ce Juge.
    Ce qui ne me tue pas me rend plus fort.

  6. #66
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    5 805
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 5 805
    Points : 145 284
    Points
    145 284
    Par défaut Oracle estime que Google a violé le copyright sur Java avec Android
    Oracle estime que Google a violé le copyright sur Java avec Android
    et refuse que l'affaire soit portée à la Cour Suprême

    La bataille judiciaire entre Oracle et Google a pris un nouveau tournant. Les entreprises sont en train d’argumenter pour savoir si un procès doit avoir lieu depuis que Google a déposé sa plainte auprès de la Cour Suprême des Etats-Unis pour qu’elle statue sur le procès de violation de copyright autour des API Java qui l’oppose à Oracle.

    Ce dernier ne voudrait pas que cela se produise et a dit à la Cour Suprême ce lundi que « laisser non protégeables les milliers de ligne que Google a copié priverait tout code de protection du droit d'auteur » avant de l’exhorter à ne pas délibérer sur ce cas. Google a avancé qu’il n’avait pas d’autres choix que de copier des parties de Java lorsqu’il développait Android, Java étant déjà populaire à l’époque et les développeurs ayant besoin d’API pour écrire des programmes Java. Google a estimé qu’un tel code « fonctionnel » ne devrait pas bénéficier de la protection sous la loi américaine relative droit d’auteur. Pourtant pour Oracle, il est évident que la loi est claire. Ces avocats estiment qu’il ne devrait « pas y avoir de débat sur le fait que Google était libre d’écrire ses propres lignes de code pour effectuer les mêmes fonctions qu’Oracle. A la place, c’est du plagiat ».

    Petit rappel : il y a quatre ans, Oracle a porté plainte contre Google, réclamant 6 milliards de dollars (même si le juge a trouvé ce montant extrêmement élevé et l’a donc rejeté) pour avoir violé des brevets ainsi que le droit d’auteur avec son système d’exploitation mobile Android. Il faut se souvenir qu’Oracle a récupéré la technologie Java avec le rachat de Sun Microsystems. Après de nombreux rebondissements, la société de Larry Ellison a perdu la bataille autour du brevet mais le jury était partagé autour de la question du droit d’auteur. Le jury a reconnu que Google a copié les API Java, mais il a été incapable de se prononcer sur le fait que cette copie était illégale ou si elle tombait sous la doctrine « fair use » (ensemble de règles de droit, d'origine législative et jurisprudentielle, qui apportent des limitations et des exceptions aux droits exclusifs de l'auteur sur son œuvre (droit d'auteur). Il essaie de prendre en compte à la fois les intérêts des bénéficiaires des droits d'auteur et l'intérêt public, pour la distribution de travaux créatifs, en autorisant certains usages qui seraient, autrement, considérés comme illégaux). Le 09 mai dernier, une décision de la Cour d’Appel a proclamé que les interfaces de programmation pouvaient être protégées par la législation sur les droits d’auteur « jusqu’à ce que la cour suprême ou le Congrès nous dise le contraire »

    Google n'a pas voulu en rester là. En octobre, la société de Larry Page s'est tournée vers la Cour suprême, la plus haute juridiction du pays en lui demandant d'examiner le cas. Sa démarche a été soutenue quelques semaines plus tard par une initiative portée par un groupe de dizaines de scientifiques reconnus, parmi lesquels le « père de l’Internet » Vinton Cerf, Ken Thomson (co-concepteur du système d'exploitation Unix), cinq lauréats du prix Turing, quatre vainqueurs de la National Medal of Technology, l’EFF et etc.

    S’exprimant au nom des développeurs, ils estiment que la décision de la cour d’appel en faveur d’Oracle pourrait affecter la liberté d’utiliser des API pour leurs applications, ce qui aurait pour conséquence d’étouffer l’innovation et de rendre difficile une collaboration des applications. « Lorsque les programmeurs peuvent librement ré implémenter ou faire du reverse engineering d’une API sans l’avoir obtenue après une licence coûteuse ou risquer un procès, ils peuvent créer des logiciels compatibles que le créateur original de l'interface n’aurait jamais envisagé ou n’aurait peut-être pas eu les ressources nécessaires pour mettre en œuvre » a estimé l’EFF.


    La Cour suprême n'accepte pas toujours d'examiner les dossiers qui lui sont soumis. Elle se penche uniquement sur ceux qui permettraient de régler un point législatif important. Si elle refuse d'entendre la requête, celle-ci pourrait être renvoyée vers la cour fédérale pour un nouveau procès. Si elle accepte, la communauté des développeurs suivra de très près ses implications sur les API et les copyrights.

    Source : oracle -cour suprême-, google -cour suprême-, EFF (au format PDF)
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  7. #67
    Membre chevronné

    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2003
    Messages
    3 995
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2003
    Messages : 3 995
    Points : 2 214
    Points
    2 214
    Par défaut
    On comprend qu'Oracle préfèrerait toucher le pactole sans que quiconque se penche trop sérieusement sur le fond de ses revendications, mais ça serait mauvais pour tout le monde informatique.

  8. #68
    Membre éclairé
    Inscrit en
    juin 2010
    Messages
    716
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2010
    Messages : 716
    Points : 860
    Points
    860
    Par défaut
    Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
    On comprend qu'Oracle préfèrerait toucher le pactole sans que quiconque se penche trop sérieusement sur le fond de ses revendications, mais ça serait mauvais pour tout le monde informatique.
    Java est bancale, rien que la gestion des génériques est une vaste blague. M'enfin bon, heureusement dotnet arrive partout , C# partout

  9. #69
    Expert éminent sénior
    Avatar de tchize_
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    avril 2007
    Messages
    25 481
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 41
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2007
    Messages : 25 481
    Points : 48 810
    Points
    48 810
    Par défaut
    Citation Envoyé par redcurve Voir le message
    Java est bancale, rien que la gestion des génériques est une vaste blague. M'enfin bon, heureusement dotnet arrive partout , C# partout
    Hoooo, un Troll

  10. #70
    Rédacteur/Modérateur


    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    février 2004
    Messages
    19 875
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : février 2004
    Messages : 19 875
    Points : 40 703
    Points
    40 703
    Par défaut
    Citation Envoyé par tchize_ Voir le message
    Hoooo, un Troll
    C'est un troll, mais ce qu'il dit sur les génériques en Java n'en est pas moins vrai

  11. #71
    Membre éclairé
    Inscrit en
    juin 2010
    Messages
    716
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2010
    Messages : 716
    Points : 860
    Points
    860
    Par défaut
    Citation Envoyé par tomlev Voir le message
    C'est un troll, mais ce qu'il dit sur les génériques en Java n'en est pas moins vrai
    Clairement java est à la masse complète. Il faudrait reprendre tout le runtime de 0. De toute façon avec dotnet en libre ça va faire mal

  12. #72
    Expert éminent sénior Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Tourneur Fraiseur
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    4 070
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Pyrénées Orientales (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Tourneur Fraiseur

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 4 070
    Points : 12 294
    Points
    12 294
    Par défaut
    Et hop! Une seconde couche de troll, encore moins discret.

  13. #73
    Membre extrêmement actif Avatar de eldran64
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    janvier 2008
    Messages
    341
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2008
    Messages : 341
    Points : 1 474
    Points
    1 474
    Par défaut
    Je croyais qu'on était mercredi, pas vendredi... j'ai dû me tromper.
    Tout le monde devrait avoir de l'esprit critique car personne ne pourra m'apporter la preuve de l'absence de celui-ci

  14. #74
    Expert éminent sénior
    Avatar de tchize_
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    avril 2007
    Messages
    25 481
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 41
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2007
    Messages : 25 481
    Points : 48 810
    Points
    48 810
    Par défaut
    Ha ben non, on est samedi

  15. #75
    En attente de confirmation mail Avatar de WebPac
    Profil pro
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    947
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 947
    Points : 492
    Points
    492
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    « Lorsque les programmeurs peuvent librement ré implémenter ou faire du reverse engineering d’une API sans l’avoir obtenue après une licence coûteuse ou risquer un procès
    En gros Google demande que quiconque qui n'a pas envie de payer une licence doit pouvoir décompiler un logiciel pour récupérer le code source le copier et le recompiler ?
    Pourquoi on s'embête à essayer de vendre les logiciels qu'on fait si les clients auront le droit de les utiliser gratuitement et légalement en les crakant ?

    Je pense dans l'histoire que Google n'est pas le gentil défenseur des droits des utilisateurs et des développeurs contre les méchants anti-progrès contrairement à l'image qu'ils essaient de donner.

  16. #76
    Expert éminent

    Homme Profil pro
    Ingénieur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    février 2007
    Messages
    4 253
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur systèmes et réseaux
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : février 2007
    Messages : 4 253
    Points : 7 618
    Points
    7 618
    Billets dans le blog
    3
    Par défaut
    Heu... je crois qu'on ne parle pas de la même chose...

    La machine virtuelle est protégée, c'est un fait, personne n'a essayé de la dé-compiler / copier-le-code / recompilé.
    Android n'utilise pas la jvm de Oracle (ex sun), mais Dalvik. Et personne n'a attaqué Dalvik jusqu'à présent.

    Par contre java c'est aussi X librairies qui viennent avec, dont le code source est librement lisible sans aucune décompilation, et même fourni par Oracle.
    L'API des librairies communes entre AndroidSDK et JavaSDK est strictement identique. (java.io, ...).
    L'implémentation de ces librairies par contre est différente dans 99,9% des cas. Dans mes souvenirs, une fonction avait une implémentation identique par exemple:
    Code : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
    1
    2
    3
    4
    5
    6
    7
    8
    9
    10
     
    private static void rangeCheck(int arrayLen, int fromIndex, int toIndex) {
         if (fromIndex > toIndex)
              throw new IllegalArgumentException("fromIndex(" + fromIndex +
                   ") > toIndex(" + toIndex+")");
         if (fromIndex < 0) 
              throw new ArrayIndexOutOfBoundsException(fromIndex);
         if (toIndex > arrayLen) 
              throw new ArrayIndexOutOfBoundsException(toIndex);
    }
    Le juge en charge de l'histoire au départ a dit:
    Non on ne peut pas copyright "toArray(int fromIndex, int toIndex)" mais on peut copyright la fonction plus haut (private donc hors "API") et en particulier son implémentation "verbatim".

    L'argumentation de Oracle (pour la cour d'appel) est de dire:
    Je prends un livre de Harry Potter, je prends les mêmes titres de chapitre, les mêmes premières phrases de chaque paragraphe, et je reformule le contenu des paragraphe... cela en fera toujours une copie
    En parlant de 96% du code de AndroidSDK qui reprend quasiment la même implémentation que JavaSDK.

    Cette cour d'appel dit:
    Ok, non seulement changer un nom de variable / une implémentation n'est pas suffisant pour ne pas tomber dans la copie... mais même la fonction "toArray(int fromIndex, int toIndex)" est copyrightable
    Ce qui fait monter aux créneaux tout développeur (qui ne soit pas anti-google stupide). Non seulement l'analogie de Oracle est complètement stupide et décalée (les APIs ne racontent pas une histoire, contrairement aux titres des chapitres d'un livre), mais cela veut dire que si jamais, à un moment, dans votre code vous écrivez:
    Code : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
    1
    2
     
    public String toString()
    Vous tombez sous le coup du copyright !


    Je passe sous le silence les "Patent" sensées être utilisées par Google, ce dernier ayant démontré que les Patent en question étaient postérieures à leur implémentation libre déjà utilisées.
    (c'est un peu le problème des patent aux états-unis, ou on peut patenter tout et n'importe quoi, comme un écran rectangulaire à angles arrondis).
    N'oubliez pas de cliquer sur mais aussi sur si un commentaire vous a été utile !
    Et surtout

  17. #77
    Rédacteur/Modérateur


    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    février 2004
    Messages
    19 875
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : février 2004
    Messages : 19 875
    Points : 40 703
    Points
    40 703
    Par défaut
    Citation Envoyé par WebPac Voir le message
    En gros Google demande que quiconque qui n'a pas envie de payer une licence doit pouvoir décompiler un logiciel pour récupérer le code source le copier et le recompiler ?
    Pourquoi on s'embête à essayer de vendre les logiciels qu'on fait si les clients auront le droit de les utiliser gratuitement et légalement en les crakant ?

    Je pense dans l'histoire que Google n'est pas le gentil défenseur des droits des utilisateurs et des développeurs contre les méchants anti-progrès contrairement à l'image qu'ils essaient de donner.
    Je pense que tu n'as pas compris de quoi il s'agit... L'enjeu de cette affaire porte sur les API (l'interface), pas les implémentations.
    Je t'invite à lire cet article de Martin Fowler : APIs should not be copyrightable.

  18. #78
    En attente de confirmation mail Avatar de WebPac
    Profil pro
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    947
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 947
    Points : 492
    Points
    492
    Par défaut
    Merci pour vos réponses, ça éclaire mes lanternes sur les tenants et aboutissants de cette affaire.
    Mais ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi dans ce cas Google parle-t-il de reverse engineering s'ils ne font au final que faire une nouvelle implémentation d'interface (API) car si je ne m'abuse elles doivent être publiques et accessibles à tous ?

  19. #79
    Expert éminent sénior Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Tourneur Fraiseur
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    4 070
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Pyrénées Orientales (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Tourneur Fraiseur

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 4 070
    Points : 12 294
    Points
    12 294
    Par défaut
    La définition du "reverse engineering" est étudier un objet fini pour comprendre son fonctionnement interne et le reproduire. La décompilation du code n'est qu'un des moyen d'y arriver, mais la reproduction empirique de l'existant peut aussi être considéré comme de la rétro-ingénierie.

  20. #80
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    5 805
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 5 805
    Points : 145 284
    Points
    145 284
    Par défaut Les prochaines versions d'Android pourraient ne pas implémenter les API Java propriétaires d'Oracle
    Les prochaines versions d'Android pourraient ne pas implémenter les API Java propriétaires d'Oracle,
    Google envisage-t-il de perdre son procès ?

    En 2010, Oracle a porté plainte contre Google, réclamant 6 milliards de dollars (même si le juge a trouvé ce montant extrêmement élevé et l’a donc rejeté) pour avoir violé des brevets ainsi que le droit d’auteur avec son système d’exploitation mobile Android. Il faut se souvenir qu’Oracle a récupéré la technologie Java avec le rachat de Sun Microsystems. Après de nombreux rebondissements, la société de Larry Ellison a perdu la bataille autour du brevet, mais le jury était partagé autour de la question du droit d’auteur. Le jury a reconnu que Google a copié les API Java, mais il a été incapable de se prononcer sur le fait que cette copie était illégale ou si elle tombait sous la doctrine « fair use » (ensemble de règles de droit, d'origine législative et jurisprudentielle, qui apportent des limitations et des exceptions aux droits exclusifs de l'auteur sur son œuvre (droit d'auteur). Il essaie de prendre en compte à la fois les intérêts des bénéficiaires des droits d'auteur et l'intérêt public, pour la distribution de travaux créatifs, en autorisant certains usages qui seraient, autrement, considérés comme illégaux). Le 9 mai 2014, une décision de la Cour d’appel a proclamé que les interfaces de programmation pouvaient être protégées par la législation sur les droits d’auteur « jusqu’à ce que la Cour suprême ou le Congrès nous dise le contraire ».

    En août dernier, Oracle a mis à jour sa plainte initiale en expliquant que « compte tenu de la prédominance d’Android qui a été possible suite à l’utilisation non autorisée et continue de 37 API Java au cours des dernières années, Android a réussi à détruire de façon irréversible la valeur fondamentale de Java en tant que plateforme pouvant devenir un potentiel système d’exécution pour les appareils mobiles ». La plainte complémentaire a fait valoir qu’Android Gingerbread, Honeycomb, Ice Cream Sandwich, Jelly Bean, Kit Kat et Lollipop portent impunément atteinte aux droits d’auteur d’Oracle sur les API Java : « comme avec les versions précédentes, ces six versions d’Android ont copié des milliers de lignes de code source à partir de la plateforme Java, y compris la structure, la séquence et l’organisation de cette plateforme », ont affirmé les avocats d’Oracle. « Tout comme avant, cette copie constitue une violation du droit d’auteur ».

    Cependant, les choses pourraient être amenées à changer. Selon le quotidien The Verge, Google serait en train de remplacer son implémentation des API Java par OpenJDK, la version open source du JDK d’Oracle. Un porte-parole de Google lui aurait confié que : « en tant que plateforme open source, Android est conçu sur la base de la collaboration avec la communauté open source. Dans notre version d’Android à venir, nous avons prévu de retirer les bibliothèques du langage Java d’Android pour nous orienter vers une approche basée sur OpenJDK, créant ainsi une base commune aux développeurs d’applications et de services. Google a longtemps travaillé avec la communauté OpenJDK et a également apporté sa contribution. D’ailleurs, nous cherchons à apporter plus de contributions au projet OpenJDK dans le futur ».

    Google espère que les développeurs Android vont apprécier le changement parce qu’il va simplifier le code à partir duquel ils conçoivent leurs applications.

    Ce changement signifie-t-il que la bataille juridique entre Oracle et Google est parvenue à son terme ou alors que Google a décidé de protéger les futures versions d’Android dans la perspective où il perdrait son procès ? C’est une question à laquelle Google n’a pas voulu répondre.

    Source : Venturebeat

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette initiative ?

    Voir aussi :

    Le logiciel espion Android.Spywaller se sert d'un pare-feu légitime, pour bloquer un logiciel de sécurité

    La communauté OpenJDK lance Mobile Project, pour faciliter le développement sur iOS, Android et Windows Phone

    Android Studio 2.0 : une préversion du nouvel émulateur est disponible, pour permettre aux développeurs d'effectuer leurs tests
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

Discussions similaires

  1. Python a dépassé Java pour la première fois en termes d'utilisation sur les projets open source GitHub
    Par Stéphane le calme dans le forum Débats sur le développement - Le Best Of
    Réponses: 1
    Dernier message: 15/02/2020, 09h35
  2. Réponses: 4
    Dernier message: 29/01/2015, 20h00
  3. Réponses: 2
    Dernier message: 24/03/2010, 19h47
  4. Réponses: 1
    Dernier message: 26/03/2009, 15h10
  5. Changer d'image placée dans un cadre en cliquant sur un lien
    Par makalu65 dans le forum Webdesign & Ergonomie
    Réponses: 2
    Dernier message: 14/12/2008, 20h55

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo