Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #401
    Membre averti
    Inscrit en
    février 2006
    Messages
    700
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : février 2006
    Messages : 700
    Points : 337
    Points
    337
    Par défaut Droit d’auteur sur lees apipayantes comme QT
    Bonjour,

    Je connais des API comme QT Qui sont payantes pour pouvoir les utiliser du mois à des fins commerciales Mais même on pourrait imaginer les pays qui sont payantes .
    De plus, la licence de Java ne permettait pas de changer l’implémentation de toutes les méthodes on laissons l’interfaces

    À moins que Google prenne Opel JDK pour Android Qui semble-t-il est un Java libre Ou encore python Je vois mal comment ils peut gagner . Donc en toute logique aura que la raison et devrait gagner

    Il ne reste pas moins que pour moi personnellement ça m’a entacher l’image de Java et ça ne m’a plus Donner envie d’en faire Alors que avant pour moi Java était une bonne technologie qui permettait de créer des programmes qui soit portable Et maintenant pour moi c’est python

    Pour moi, il serait temps de cesser de se bagarrer et de déclarer une fois pour toute Java libre let open source car si elle était jamais là JDK ne serait devenue payante du moins la version d’Oracle Et jamais il y aurait eu ce procès

    Je pense que je ne suis pas le seul dans ce cas

    Et vous que pensez-vous ?

    Meilleur salutations

    Battant
    Battant

  2. #402
    Expert éminent sénior Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Tourneur Fraiseur
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    3 919
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Pyrénées Orientales (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Tourneur Fraiseur

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 3 919
    Points : 11 531
    Points
    11 531
    Par défaut
    J'en pense que tu radotes fortement avec des propos de moins en moins clair.

  3. #403
    Membre extrêmement actif Avatar de ddoumeche
    Homme Profil pro
    Ingénieur recherche et développement
    Inscrit en
    octobre 2007
    Messages
    1 261
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Singapour

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur recherche et développement

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2007
    Messages : 1 261
    Points : 2 250
    Points
    2 250
    Par défaut
    Sun n'a pas hésité a faire un célèbre procès à Microsoft pour son utilisation abusive de la marque Java, a le gagner et à virer la firme du Redmont du marché des serveurs d'application pour 10 ans, coincé avec son catastrophique serveur IIS+DCOM pire que Netscape Server.
    Donc M$ peut bien jouer les vierges effarouchées défenseure du logiciel libre, cela ne trompe que les imbéciles. Microsoft est là pour faire du chiffre et couper l'herbe sous le pied de la concurrence.

    Si Netscape avait fait de même a temps (et sorti un browser version 4 correct), Si Jonathan Schwartz avait attaqué Google dès le début en leur faisant courir le risque de perdre du marché des téléphones portables au détriment de Microsoft, si Borland ... peut-être auraient-ils survécu.

    Donc ce n'est pas un petit procès mettant en jeu quelques milliards de dollars qui doit impressionner Oracle.
    La joie de l'âme est dans la planification -- Louis Hubert Liautey

  4. #404
    Membre averti
    Inscrit en
    février 2006
    Messages
    700
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : février 2006
    Messages : 700
    Points : 337
    Points
    337
    Par défaut
    Bonjour,

    Pour être plus clair les API ont toujours pu être payante car ça pourrait être assimilé à des logiciels destinés aux développeurs J’en veux pour preuve que qt. Par exemple est payant à des fins commerciales alors que c’est une API.

    À mon sens si Google utilise L’api standard java ce n’est pas conforme et aura que la raison de se plaindre Car la licence ne permet pas de changer toutes les implémentation sans changer l’interfaces Mais c’est ce que permet de faire open JDK au python

    Donc maintenant il faudrait savoir ce que Google a utilisé dans Android

    Est-ce que quelqu’un connaît la réponse ?

    Salutations

    Battant
    Battant

  5. #405
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    jardinier
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    36
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : jardinier

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 36
    Points : 58
    Points
    58
    Par défaut encore un peu de temps
    Mis dans le contexte de cette réplique de Blade Runner, Google se comporte comme un réplicant: c'est vous qui nous avez fait et vous devez en payer les conséquences et Oracle de se voir canoniser par les bons soins de Google.Les API permettent de gagner beaucoup de temps sur la normalisation des produits mais pas leur connaissance et c'est cette voie que Google entreprend maintenant, traqué par la firme et la police!
    Rattrapé par le temps, voilà où en est Google et la distinction des micro-api qui permettent la communication entre les logiciels tiers et les patterns qui permettent de le faire partout mais varient d'une api à l'autre, se fera bon gré mal gré... Les api m'intimident mais les interfaces sont indispensables pour obtenir des signatures et tous les langages s'en dotent: python, c++, php... Cette affaire est instructive et la rédaction fait bien d'insister, merci.

  6. #406
    Expert éminent sénior Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Tourneur Fraiseur
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    3 919
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Pyrénées Orientales (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Tourneur Fraiseur

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 3 919
    Points : 11 531
    Points
    11 531
    Par défaut
    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    Sun n'a pas hésité a faire un célèbre procès à Microsoft pour son utilisation abusive de la marque Java, a le gagner et à virer la firme du Redmont du marché des serveurs d'application pour 10 ans, coincé avec son catastrophique serveur IIS+DCOM pire que Netscape Server.
    Donc M$ peut bien jouer les vierges effarouchées défenseure du logiciel libre, cela ne trompe que les imbéciles. Microsoft est là pour faire du chiffre et couper l'herbe sous le pied de la concurrence.
    Le cas de Microsoft est différent de celui de Google, c'est pour ainsi dire même l'inverse. Sun ne reprochait pas à Microsoft d'avoir fait un Java sur sa plateforme, au contraire, au début, ça l’intéressait. Le cœur du problème, c'est que Microsoft a fait une version de Java, volontairement incompatible au niveau des API. Or le respect de la compatibilité fait parti du contrat de licence pour pouvoir utiliser la marque déposée Java.

    C'est plutôt ironique que Oracle reproche maintenant à Google d'avoir fait des API compatibles.

    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    Si Netscape avait fait de même a temps (et sorti un browser version 4 correct), Si Jonathan Schwartz avait attaqué Google dès le début en leur faisant courir le risque de perdre du marché des téléphones portables au détriment de Microsoft, si Borland ... peut-être auraient-ils survécu.

    Donc ce n'est pas un petit procès mettant en jeu quelques milliards de dollars qui doit impressionner Oracle.
    C'est clair que Oracle a toujours eu la main lourde au niveau procès, et ce n'est pas un procès de plus ou de moins qui leur fait peur, surtout quand les enjeux sont aussi élevés. Mais ça a aussi un coût au niveau de la réputation. C'est en parti pour cela que chez pas mal de nos clients, il y a de plus en plus de méfiance si a vis des produits Oracle et que chez certains, on essaie de les éviter a tout prix, même si ce n'est parfois pas justifié.

    Citation Envoyé par Battant Voir le message
    Pour être plus clair les API ont toujours pu être payante car ça pourrait être assimilé à des logiciels destinés aux développeurs J’en veux pour preuve que qt. Par exemple est payant à des fins commerciales alors que c’est une API.
    Je vais expliquer pour la vingtième fois sur ce sujet qu'il faut faire attention à la définition de API qui est assez vague. On utilise souvent le terme de API en tant que synonyme de bibliothèque, mais dans le cas présent ça n'est pas le cas.

    Dans le cadre de ce procès, quand Oracle reproche à Google d'avoir repris l'API de la bibliothèque java, on parle de l'interface de la bibliothèque standard : c'est à dire le nom des constantes, classes et méthodes(avec leur paramètres). L'implémentation de ces éléments n'a pas été reprise.

    Qt réclame en effet des royalties pour pouvoir utiliser la bibliothèque de manière incompatible avec la LGPL. Mais ce qu'il fait payer c'est avant tout l'implémentation de la bibliothèque.
    Vu qu'il n'y a pas a ma connaissance de ré-implémentation tierce de Qt, le problème de l'interface ne se pose pas, de toute façon.

    Citation Envoyé par Battant Voir le message
    À mon sens si Google utilise L’api standard java ce n’est pas conforme et aura que la raison de se plaindre Car la licence ne permet pas de changer toutes les implémentation sans changer l’interfaces Mais c’est ce que permet de faire open JDK au python
    Cette phrase n'a aucun sens, tant sur la forme que le fond.

    Citation Envoyé par Battant Voir le message
    Donc maintenant il faudrait savoir ce que Google a utilisé dans Android
    Est-ce que quelqu’un connaît la réponse ?
    Ça on le sait déjà depuis le tout début de l'affaire : ce qui a été repris, c'est les interfaces de la bibliothèque standard et rien de plus (à 9 lignes triviales près).
    La seule vraie question levée par ce procès, c'est : " Est-ce que l'interface d'une bibliothèque peut quand même être réutilisée au nom du fair-use ? "

    Citation Envoyé par ManPaq Voir le message
    Mis dans le contexte de cette réplique de Blade Runner, Google se comporte comme un réplicant: c'est vous qui nous avez fait et vous devez en payer les conséquences et Oracle de se voir canoniser par les bons soins de Google.Les API permettent de gagner beaucoup de temps sur la normalisation des produits mais pas leur connaissance et c'est cette voie que Google entreprend maintenant, traqué par la firme et la police! Rattrapé par le temps, voilà où en est Google
    J'ai beau aimer Blade Runner et apprécier la belle prose, cette comparaison n'a vraiment aucun sens, ou alors il va falloir préciser. Parce qu'une belle envolée lyrique ne rend malheureusement pas une comparaison correcte.

    Citation Envoyé par ManPaq Voir le message
    la distinction des micro-api qui permettent la communication entre les logiciels tiers et les patterns qui permettent de le faire partout mais varient d'une api à l'autre, se fera bon gré mal gré... Les api m'intimident mais les interfaces sont indispensables pour obtenir des signatures et tous les langages s'en dotent: python, c++, php... Cette affaire est instructive et la rédaction fait bien d'insister, merci.
    Je propose un moratoire sur le terme "API" qui est utilisé pour tout et pour rien mais quasiment jamais pour ce que dont on parle dans ce procès.
    Dans le cadre de ce procès on parle uniquement de l'interface de la bibliothèque standard. Toute autre définition de API, micro-API, ... est hors-sujet.

  7. #407
    Membre extrêmement actif Avatar de ddoumeche
    Homme Profil pro
    Ingénieur recherche et développement
    Inscrit en
    octobre 2007
    Messages
    1 261
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Singapour

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur recherche et développement

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2007
    Messages : 1 261
    Points : 2 250
    Points
    2 250
    Par défaut
    Citation Envoyé par Uther Voir le message
    Le cas de Microsoft est différent de celui de Google, c'est pour ainsi dire même l'inverse. Sun ne reprochait pas à Microsoft d'avoir fait un Java sur sa plateforme, au contraire, au début, ça l’intéressait. Le cœur du problème, c'est que Microsoft a fait une version de Java, volontairement incompatible au niveau des API. Or le respect de la compatibilité fait parti du contrat de licence pour pouvoir utiliser la marque déposée Java.
    De mémoire, il s'agissait effectivement d'une incomparabilité au niveau de la relation entre java et ActiveX, Microsoft ayant fournit la possibilité dans sa JVM d'en faire nativement appel. Leur JVM présentait d'ailleurs de très bonnes performances (grâce sans aucun doute aux appels aux API cachées) et leur IDE J++ intégré dans Visual Studio tenait la route.
    Que Sun ait fait un procès à Microsoft à tord ou a raison d'un point de vue technique, je ne me prononce pas là dessus. Sans doute y ont-ils vu une menace et ont eu peur de finir comme Borland, ou IBM avec son OS/2. Par contre, personne ne les accusa de vouloir attaquer "la liberté artistique du genre humain".

    En conséquence, Microsoft n'est pas devenu le leader de Java, et google n'a pas eu à sortir un langage G# pour téléphones. Et si Microsoft soutient Google, c'est à mon avis autant pour prendre sa revanche que par crainte de se voir accuser de violation de droit d'auteur.

    Mais si la court d'appel de Californie juge par deux fois que Google a commit un pillage d'une oeuvre originale comme l'assure Oracle, et que l'architecte en chef d'android Andy Rubyn dit la même chose, alors Google n'est peut-être pas tout à fait dans son droit.

    Citation Envoyé par Uther Voir le message
    C'est plutôt ironique que Oracle reproche maintenant à Google d'avoir fait des API compatibles.
    Oui et non, si Google avait fait des API incompatibles, Sun et Oracle n'auraient rien pu dire. Et Google n'aurait pas pu profiter de l'écosystème déjà en place.

    Citation Envoyé par Uther Voir le message
    C'est clair que Oracle a toujours eu la main lourde au niveau procès, et ce n'est pas un procès de plus ou de moins qui leur fait peur, surtout quand les enjeux sont aussi élevés. Mais ça a aussi un coût au niveau de la réputation. C'est en parti pour cela que chez pas mal de nos clients, il y a de plus en plus de méfiance si a vis des produits Oracle et que chez certains, on essaie de les éviter a tout prix, même si ce n'est parfois pas justifié.
    Les procès sont légions entre géants du NASDAQ et de la High Tech, c'est de bonne guerre. Après que certains relayent une campagne de dénigrement parce qu'il sont surpris que Oracle exige le respect de son droit et de ses clufs, ou que le cigref défende un de ses membres faisant n'importe quoi avec les bases de l'éditeur (genre tout mettre sur vmware, faut-il être idiot), ce sont des choses normales. Peut-être que la génération Napster a des soucis avec l'idée du droit d'auteur, et approuverait qu'un Gafa vienne s'octroyer le fruit de son travail.
    Oui, oracle est pointilleux sur le respect de ses licences, d'un autre coté ils accordent de très grosses ristournes pour qui négocie.

    Et en face, tu as des cas comme ce monsieur Monty, payé une véritable fortune pour revendre son produit, et qui sort sa MariaDB juste pour emmerder le monde, en criant sur tous les toits que Oracle "veut détruire Mysql". Ca va 5 minutes.
    La joie de l'âme est dans la planification -- Louis Hubert Liautey

  8. #408
    Expert éminent sénior Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Tourneur Fraiseur
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    3 919
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Pyrénées Orientales (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Tourneur Fraiseur

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 3 919
    Points : 11 531
    Points
    11 531
    Par défaut
    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    De mémoire, il s'agissait effectivement d'une incomparabilité au niveau de la relation entre java et ActiveX, Microsoft ayant fournit la possibilité dans sa JVM d'en faire nativement appel. Leur JVM présentait d'ailleurs de très bonnes performances (grâce sans aucun doute aux appels aux API cachées) et leur IDE J++ intégré dans Visual Studio tenait la route.
    Que Sun ait fait un procès à Microsoft à tord ou a raison d'un point de vue technique, je ne me prononce pas là dessus. Sans doute y ont-ils vu une menace et ont eu peur de finir comme Borland, ou IBM avec son OS/2. Par contre, personne ne les accusa de vouloir attaquer "la liberté artistique du genre humain".
    En effet J++ avait probablement des qualités (je ne programmais pas en Java a l'époque) mais l'argument de vente principal de Java : Write Once Run Everywhere, en prenait du plomb dans l'aile. C'est pour cela que le juge a interdit a Microsoft d'utiliser la marque Java, rien de plus.
    Il n'y a jamais été question de copyright. Il n'a jamais été reproché a Microsoft de réimplémenter Java, juste d'utiliser la marque Java sans en respecter les conditions.

    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    En conséquence, Microsoft n'est pas devenu le leader de Java, et google n'a pas eu à sortir un langage G# pour téléphones. Et si Microsoft soutient Google, c'est à mon avis autant pour prendre sa revanche que par crainte de se voir accuser de violation de droit d'auteur.
    Je ne crois pas vraiment a l'argument de la revanche. Microsoft n'a pas vraiment cette réputation, de plus quasiment tous les dirigeants de l'époque sont partis.

    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    Mais si la court d'appel de Californie juge par deux fois que Google a commit un pillage d'une oeuvre originale comme l'assure Oracle, et que l'architecte en chef d'android Andy Rubyn dit la même chose, alors Google n'est peut-être pas tout à fait dans son droit.
    Et une court a aussi statué le contraire, bizarrement, celle qui avait un juge qui s'y connaissait un minimum en informatique. Bref je ne serait certainement pas catégorique sur le sujet.

    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    Oui et non, si Google avait fait des API incompatibles, Sun et Oracle n'auraient rien pu dire. Et Google n'aurait pas pu profiter de l'écosystème déjà en place.
    Justement c'est tout l’intérêt du procès. L'écosystème Java n'appartient pas a Oracle, donc c'est pas forcément illégitime à un tiers de vouloir en profiter sans dépendre d'Oracle.

    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    Oui, oracle est pointilleux sur le respect de ses licences, d'un autre coté ils accordent de très grosses ristournes pour qui négocie.
    Ne que je n'ai pas dit que Oracle sont toujours en tort (même si dans le cas précis je pense que oui). Je dis juste que leur approche plus agressive, rend beaucoup plus de client bien plus méfiants et n'a pas l'air de payer tant que ça au final si on compare à Microsoft par exemple.

  9. #409
    Membre extrêmement actif Avatar de ddoumeche
    Homme Profil pro
    Ingénieur recherche et développement
    Inscrit en
    octobre 2007
    Messages
    1 261
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Singapour

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur recherche et développement

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2007
    Messages : 1 261
    Points : 2 250
    Points
    2 250
    Par défaut
    Citation Envoyé par Uther Voir le message
    En effet J++ avait probablement des qualités (je ne programmais pas en Java a l'époque) mais l'argument de vente principal de Java : Write Once Run Everywhere, en prenait du plomb dans l'aile. C'est pour cela que le juge a interdit a Microsoft d'utiliser la marque Java, rien de plus.
    Il n'y a jamais été question de copyright. Il n'a jamais été reproché a Microsoft de réimplémenter Java, juste d'utiliser la marque Java sans en respecter les conditions.
    Oui voila, J/Direct et des API modifiées. Donc tu admets implicitement que ce procès n'était pas malvenu.

    Citation Envoyé par Uther Voir le message
    Je ne crois pas vraiment a l'argument de la revanche. Microsoft n'a pas vraiment cette réputation, de plus quasiment tous les dirigeants de l'époque sont partis.
    C'est faire fi de la culture d'entreprise, mais je n'émettais qu'une opinion.

    Citation Envoyé par Uther Voir le message
    Et une court a aussi statué le contraire, bizarrement, celle qui avait un juge qui s'y connaissait un minimum en informatique. Bref je ne serait certainement pas catégorique sur le sujet.
    Mais le jugement de la court en question n'est pas supérieur à la court suprême de Californie. Le fait que Sean Parker s'y connaissait en informatique ne rendait pas sa démarche plus légitime en terme de droit, et tu ne prend pas en compte l'avis d'Andy Rubyn. Ni celui de James Gosling.

    Citation Envoyé par Uther Voir le message
    Justement c'est tout l’intérêt du procès. L'écosystème Java n'appartient pas a Oracle, donc c'est pas forcément illégitime à un tiers de vouloir en profiter sans dépendre d'Oracle.
    On ne fait pas le procès de l'écosystème Java mais celui du respect de la propriété intellectuelle. Et c'est à la court suprême des états-unis de trancher puisque Google refuse de se conformer au verdict de la court suprême de Californie, sinon demain qui va payer des Royalties à ARM par exemple ? fair use.

    Citation Envoyé par Uther Voir le message
    Ne que je n'ai pas dit que Oracle sont toujours en tort (même si dans le cas précis je pense que oui). Je dis juste que leur approche plus agressive, rend beaucoup plus de client bien plus méfiants et n'a pas l'air de payer tant que ça au final si on compare à Microsoft par exemple.
    Microsoft a toujours eu beaucoup d'aficionados.
    La joie de l'âme est dans la planification -- Louis Hubert Liautey

  10. #410
    Expert éminent sénior Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Tourneur Fraiseur
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    3 919
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Pyrénées Orientales (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Tourneur Fraiseur

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 3 919
    Points : 11 531
    Points
    11 531
    Par défaut
    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    Oui voila, J/Direct et des API modifiées. Donc tu admets implicitement que ce procès n'était pas malvenu.
    Tout a fait car les situations sont foncièrement différentes. Dans un cas on a une implémentation incompatible qui revendiquait le nom Java. Le procès concernait l'utilisation de la marque déposée Java, pas le fait de refaire une implémentation, chose que Sun encourageait a l'époque.

    Dans l'autre cas, on a une implémentation à laquelle on veut interdire d'être compatible. Le procès ne concerne pas la marque Java (que Google n'utilise pas) mais le droit de faire une implémentation compatible.

    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    C'est faire fi de la culture d'entreprise, mais je n'émettais qu'une opinion.
    Justement la culture d'entreprise de Microsoft a complètement changé depuis l'époque.

    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    Mais le jugement de la court en question n'est pas supérieur à la court suprême de Californie. Le fait que Sean Parker s'y connaissait en informatique ne rendait pas sa démarche plus légitime en terme de droit, et tu ne prend pas en compte l'avis d'Andy Rubyn. Ni celui de James Gosling.
    Désolé mais je ne peux pas prendre en compte l'avis de toutes les personne qui se sont expimées sur le sujet, dont certaine sont en plus complètement parti pris. Je dis juste que le fait de pouvoir faire une implémentation compatible d'une bibliothèque est quelque chose qui a toujours été admis en informatique jusqu'a présent, et que interdire ça aurait des implications énormes.

    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    On ne fait pas le procès de l'écosystème Java mais celui du respect de la propriété intellectuelle. Et c'est à la court suprême des états-unis de trancher puisque Google refuse de se conformer au verdict de la court suprême de Californie, sinon demain qui va payer des Royalties à ARM par exemple ? fair use.
    Les royalties de ARM reposent sur des brevets, pas du copyright. et les brevets couvrent l'architecture complète du processeur, pas l'ISA. Si on refaisait un ISA compatible avec une architecture revue, ça ne me choquerait pas.

    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    Microsoft a toujours eu beaucoup d'aficionados.
    C'est justement mon point : avec une politique judiciaire agressive à la Oracle, il auraient probablement eu moins d'aficionados.

Discussions similaires

  1. Python a dépassé Java pour la première fois en termes d'utilisation sur les projets open source GitHub
    Par Stéphane le calme dans le forum Débats sur le développement - Le Best Of
    Réponses: 1
    Dernier message: 15/02/2020, 09h35
  2. Réponses: 4
    Dernier message: 29/01/2015, 20h00
  3. Réponses: 2
    Dernier message: 24/03/2010, 19h47
  4. Réponses: 1
    Dernier message: 26/03/2009, 15h10
  5. Changer d'image placée dans un cadre en cliquant sur un lien
    Par makalu65 dans le forum Webdesign & Ergonomie
    Réponses: 2
    Dernier message: 14/12/2008, 20h55

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo